actualité écologie

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : imposer 11 vaccinations serait une faute grave

Mise en ligne du 24/07/2017 au 05/10/2017

Sur 892 votants nos cyber-amis ayant participé à la consultation sont à 90% favorables à une cyber action sur le projet de rendre 11 vaccins obligatoires.

Bilan de la cyberaction :

4022 participants

23/10/18
Aluminium vaccinal : actualités politiques et scientifiques


Nous souhaitons vous informer des dernières actualités autour de la vaccination et de l'aluminium, en France et dans le monde. Notamment des dernières publications scientifiques, car elles apportent de nouveaux éléments mettant en cause l'utilisation de cet adjuvant. Voici ci-dessous les principaux titres des publications, que vous pouvez retrouver en détail dans notre dossier.
https://vaccinssansaluminium.us11.list-manage.com/track/click?u=416053202da7cea3a8e656a60&id=b25ca23645&e=de0bc20910  

Aluminium et vaccins
• Une équipe Suisse s’interroge sur le niveau réel de sécurité des adjuvants aluminiques.
• Plusieurs erreurs historiques graves ont été identifiées dans les analyses de sécurité concernant l’aluminium dans les vaccins pédiatriques.
• Une étude expérimentale démontre que les adjuvants à base d’aluminium peuvent altérer le comportement social s’ils sont appliqués au tout début du développement postnatal.
• La vaccination avec des adjuvants à l'aluminium peut être considérée comme un facteur amplificateur et un facteur de risque important contribuant aux maladies allergiques.
• Cette étude de cas au Portugal rappelle l’importance du diagnostic de myofasciite à macrophages.

Aluminium et alimentation : Des neuropathologistes nord-américains et chinois montrent qu'une exposition alimentaire chronique à l'aluminium s'accompagne, chez la souris, d'un dépôt croissant d'aluminium dans le cerveau, le sein et les ovaires.

Autres thèmes
• Les effets synergiques des métaux lourds dans la maladie de Parkinson.
• Des chercheurs de Virginie (États-Unis) ont découvert que le cerveau était directement relié au système immunitaire par des vaisseaux dont on pensait qu'ils n'existaient pas.

D'autres informations concernant les vaccins
• Vaccin contre l’hépatite B et sclérose en plaques : le lien de causalité reconnu par Le Pr Roger Salamon, président du Haut Conseil de Santé Publique de 2007 à 2017.
• Un rapport parlementaire italien explosif : pour comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger, le Sénat italien a créé une Commission d’enquête parlementaire. Celle-ci a rendu public son rapport le 7 février 2018.
• Alors que l’on nous parle « d’épidémie de rougeole », Sanofi arrête la production du seul vaccin existant contre la rougeole...
• Gardasil : un excellent article à relayer sur l’efficacité du Gardasil non prouvée pour l’instant.
• Gardasil : l’influence de l’industrie en cause dans le conflit au sein de la collaboration Cochrane.
• Québec : Vaccination contre le tétanos, plus de rappel après 50 ans ?


Nous sommes à votre disposition pour échanger davantage à ce sujet.

Didier Lambert
Co-président de l'association E3M

* - * - * - * - *

Une nouvelle action est mise en place en direction des députés
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/extensionvaccinale-unautrechoixestp-1728.html  

La Ministre de la Santé a annoncé, le 5 juillet 2017, son souhait d’étendre l’obligation vaccinale de trois à onze maladies. Mais, contrairement à ce qu’annonce la Ministre, la décision n’est pas encore prise. Les députés puis les sénateurs vont en effet débattre de ce projet de loi dans les prochaines semaines. Il est essentiel de les interpeller afin qu’ils connaissent notre profonde conviction : cette réponse à la perte de la confiance de la population dans la vaccination est inadaptée et dangereuse.

Présentation de la cyberaction :

Vous êtes nombreux à nous avoir alerté sur le projet de rendre 11 vaccins obligatoires.
Comme nous le faisons sur les sujets où nous avons des partenaires plus compétents que nous à traiter du sujet, nous nous sommes tournés vers l'association E3M qui regroupe des personnes atteintes de myofasciite à macrophages maladie causée par la présence d'aluminium dans les vaccins, association avec qui nous avions déjà collaboré.
Voir sur le blog
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=3241  

Pourquoi cette cyberaction ?
1 Contrairement aux sites de pétitions, nous ne vendons ni vos adresses ni de la pub
2 dans la cyberaction chacun peut modifier à loisir le texte qu’il envoie et donc affiner ses propres arguments et choisir le ton qu’il ou elle souhaite..
3 la cyberaction permet de toucher directement l’ensemble des députés par des messages émis par les électeurs de leur circonscription.

Plutôt que d’imposer un point de vue, nous préférons offrir à nos abonnés la possibilité de donner à la ministre et à leur député leur propre point de vue pour participer au débat.


Comment faire ?
1 ouvrir un compte
https://www.cyberacteurs.org/compte/insc.php  
2 se connecter
https://www.cyberacteurs.org/compte/index.php  
3 choisir ses élus et en particulier vérifier que l'adresse de son-sa député-e est bonne : une faute de frappe est toujours possible
4 choisir ses arguments : comme le point de vue de la Ministre semble acquis des points de vue personnalisés émanant directement des électeurs de leur circonscription semble plus performant que des messages préformatés. C'est donc volontairement que nous vous demandons de compléter le message que vous ferez partir.
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=3241  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la ministre,

41% des Français sont devenus des “hésitants vaccinaux”. L’extension de l’obligation vaccinale pourrait transformer ces hésitants en opposants vaccinaux.

Je vous appelle à ne pas choisir le passage en force. Le principe de précaution, la liberté individuelle, inscrits dans la Constitution française, doivent être appliqués et de nouvelles recherches doivent être menées pour garantir la sécurité vaccinale sans adjuvant aluminium.
Dans cette attente, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes attentives à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

111 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Sept parlementaires de tous bords réclament un moratoire sur la vaccination obligatoire
http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/sept-parlementaires-de-tous-bords-reclament-un-moratoire-sur-la-vaccination  

Alain UGUEN
Le 03/10/2017 à 13:47:38

C’est une bonne idée de demander un certificat d’état de santé de l’enfant (en bonne santé), avant vaccination, avec l’engagement d’assumer toutes les responsabilités sur les conditions primaires et secondaires qui pourraient découler de ce vaccin. Et en établissant une liste la plus complète possible des possibles effets secondaires. Bref se prémunir au maximum.

Ce certificat devrait être demandé aux médecins, mais également aux politiques, aux laboratoires, et étendu à tous ceux également qui refuseraient plus tard l’accès à l’enfant à l’école, employeurs, etc….

Ca laisse un drôle arrière-goût d’abattage à la chaîne comme ils ont déjà essayé de le faire dans des hangars du temps de Bachelot.

NON à ces vaccins OBLIGATOIRES ! Nos enfants sont à protéger ! Qu’ils commencent par donner l’exemple en se vaccinant eux-mêmes à l’aluminium et au mercure, avec le temps nécessaire pour en voir les effets secondaires !

On n’a jamais eu autant de maladies ! Diabètes sévères, cancers, endométriose (tampons hygiéniques en cause) et autres…..

1 cas de rougeole et on parle d’épidémie ?

Il est clair que Macron renvoie l’ascenseur à ses amis. Ces maladies sont pires qu’une mort franche. Battons-nous.

Marianne
Le 31/08/2017 à 20:39:10

Ma petite fille à 6mois, ses parents se sont entendus dire :"Si vous ne vacciné pas votre enfant, je ne pourrais plus m'occuper d'elle ! ! ! ! !" voilà comment est suivie le serment d'HIPPOCRATE ! ! ! ! Encore un médecin vendu aux lobbies à mon avis
Nous sommes très inquiets, sur l'avenir de notre santé, après nous faire mourir à petit feu avec tout ce qu'on nous fais manger, respirer ne manque plus que polluer notre sang pour nous supprimer plus vite.
Voir lab: BAYER et MOSSANTO; qui se partage les bénéfices l'un POLUE l'autre SOIGNE....et inversement....
A quand un procès pour mise en danger de l'humanité ?

NANINE GILLET
Le 22/08/2017 à 12:49:05

le vaccin DTP est obligatoire, pas les autres. Après avoir rendu le DTP inaccessible depuis plusieurs années, le système médical oblige nos enfants à recevoir 11 vaccins avant que le système immunitaire soit arrivé à maturation. De quel droit ?
La Liberté commence par la liberté de notre corps.
Certains vaccins de cette liste ont provoqué des déficiences graves : SEP, fibromyalgies, autisme, myofascite...
Les maladies d'enfance - rougeole, oreillons, rubéole, varicelle, sont des étapes de développement chez l'enfant..., et surtout ne sont pas mortelles. Les accidents graves suite de vaccins sont plus nombreux que les accidents graves suite de ces maladies.

Rhanoum
Le 20/08/2017 à 08:17:48

Dire "non" à la vaccination, n"est pas le même choix pour leurs vies que de leurs choisir une croyance pour l'esprit.

Marie-Madeleine LAURENT
Le 14/08/2017 à 13:35:29

Primum non nocere - d'abord ne pas nuire !

Cornelia Mayer
Le 14/08/2017 à 12:33:09

Un enemi étranger qui infligerait un tel préjudice sanitaire à un peuple serait anéanti avec tous les moyens à disposition. Mais l'économie pharmaceutique est une vache sacrée. C'est comme avec le nucléaire : des décennies d'indoctrination de croyances "scientifiques" ont laissé leurs emprintes dans la tête de tous. Il suffit de regarder les bénéfices que le secteur produit... et les actionnaires en veulent plus, c'est aussi simple que cela.

Cornelia Mayer
Le 14/08/2017 à 12:31:00

Lorsqu'on est parent d'un enfant dont le système immunitaire n'est pas assez "résistant" pour supporter les effets indésirables des vaccins, que choisir : prendre le risque de rendre son enfant handicapé à vie ou celui d'attraper la rougeole ou les oreillons ? Quel est le plus handicapant ? Quel est le droit des lobbyings pharmaceutiques sur la vie de mon enfant ? Une enveloppe de dédommagement peut être attribuée par les laboratoires aux familles faisant partie du lot des "non résistants". Cette somme achète-t-elle la vie sabotée de l'enfant ?

Karine MEDOUS
Le 09/08/2017 à 20:23:32

Ou comment un gouvernement contourne l'injonction du Conseil d'Etat (de rendre disponible le vaccin obligatoire trivalent -DTP-) en changeant la loi !
Renseignez vous. Les vaccins commercialisés sont toxiques, ce qui ne veut pas dire qu'il faille oublier cet moyen de protection de la santé (car oui, certains vaccins sont utiles et efficaces). Il existe des méthodes de vaccination intelligentes (notamment en s'appuyant sur les travaux du biologiste Alexandre Besredka)

Homme médecine
Le 09/08/2017 à 10:08:58

En vérité, les vaccins sont pour la plupart, inefficace et dangereux !

L'hexavalent est LA CAUSE de la nouvelle épidémie d'Autisme !

Ne vous laissez pas faire !
NE TUEZ PAS VOS ENFANTS ! Indignez-vous !
LIBERTE VACCINALE en FRANCE, en Italie, et ailleurs !

La campagne vaccinale anti-démographique de Bill Gates : https://www.youtube.com/attribution_link?a=ioGZnBT5yJk&u=%2Fwatch%3Fv%3DQW79RJ5324s%26feature%3Dshare  

" En réalité, les vaccins sont la pierre angulaire des profits de la future industrie pharmaceutique du 21e siècle. Ce ne sont pas des millions, ni même des milliards dont il est question mais des centaines de milliards." source : https://uhxnue.wordpress.com/2017/07/16/vaccination-obligatoire-revelations-en-cascade/  


bonne suite !
Docteur Martin
https://www.facebook.com/caroline.martin.5203577  

Caroline Martin
Le 07/08/2017 à 14:59:11

La vaccination a sauvé plus de vie qu'elle n'en a détruite, mais il faut tenir compte du principe de précaution et ne pas obliger les parents à faire vacciner leurs enfants, avant qu'ils n'aient développé leurs anticorps naturels transmis par la maman, ce qui met plusieurs mois.

Soyons vigilants, les parents, mal informés, ne le sont pas toujours assez.

La République doit les aider, pas les obliger, ce serait une énorme faute

daniele auscaler
Le 03/08/2017 à 00:00:22

De 3 à 11!Les Français seraient-ils devenus si subitement malades depuis l'élection de M.Macron...
Pauvres bébés s'ils doivent recevoir tous ces microbes alors qu'ils débarquent sur cette terre .
Ça pressait vraiment de remercier les labos...

logiquette
Le 02/08/2017 à 15:04:28

elles sont ou les études comparatives sur les populations vaccinées et celles qui ne le sont pas ? il faut tout remettre en cause sinon vous risquez de croire que l'on vit au pays des isounours ... réveillons nous et obligeons les élites à nous donner un monde meilleurs ou de partir .

fiona shrek
Le 02/08/2017 à 13:45:45

Serait ce là le début d'une dictature ???? ou sa continuité......

Legua Sylvie
Le 02/08/2017 à 13:27:18

A qui donc appartient notre corps??? Les labos sont tellement riches qu'ils peuvent donc l'acheter!! Chouette labocratie!!!

mariri
Le 02/08/2017 à 13:14:48

horrible projet,c'est un scandale absolu

deanna martin
Le 02/08/2017 à 08:13:22

Si le gouvernement veut inciter les laboratoires à produire le vaccin comportant seulement les 3 composants obligatoires il n'a qu'a publier un décret
précisant que la vaccination ne sera pas obligatoire tant que ce vaccin ne sera pas disponible. Les sociétés pharmaceutiques qui n'agissent qu'en fonction de leurs intérêts s'empresseront de le produire.

Dupuis
Le 01/08/2017 à 15:52:26

CECI EST UN VRAI SCANDALE SANITAIRE

MR macron vous voulez rendre la monnaie au laboratoire qui
a soutenu votre campagne nous avons compris!!!!

VOUS NOUS AIMEZ !!!! qu'elle drôle de plaisanterie

cette histoire est CRIMINELLE dieu vous le rendra

salis pierre et dorina
Le 01/08/2017 à 15:23:33

ce projet est un vrai scandale je dirai CRIMINEL et tout ça pour cadeaux aux laboratoires

mr MACRON HONTE A VOUS

salis pierre et dorina
Le 01/08/2017 à 15:17:08

Vacciner oui mais pas onze et pas en dessous de deux ans car le système de défense immunitaire n'est pas complètement en place avant deux ans... Trop d'allergies aujourd'hui en France à cause des vaccins trop tôt

kathleen schmitt
Le 01/08/2017 à 15:14:25

ce n'est même pas le principe de la vaccination qui est mis en cause et rejeté par la plupart, c'est le fait ne ne pas pouvoir trouver des vaccins aux effets secondaires limités (DTP sans alu)et de ne pas choisir en fonction des risques. Quant à la propagande sur le cas de rougeole mortelle à Marseille, je trouve cela un peu fort. J'ai dans mon entourage proche 2 cas de scléroses en plaques, un lupus, une narcolepsie, et une paralysie suite aux vaccins hépatite B, H1N1, cancer col utérus. Statistiquement, vous ne trouvez pas ça un peu élevé par rapport à ce cas de rougeole qui a fait la une de toutes les antennes ? C'est triste, évidemment, mais, puisque l'efficacité des vaccins n'est plus à prouver (!?!), les individus vaccinés ne risquent rien, alors, pourquoi viennent-ils faire la morale à ceux qui doutent de la pertinence et de la qualité de tous ces vaccins ? J'ai du mal à comprendre. Je précise que je suis vaccinée, mais ce serait à refaire, ce serait sans hépatite B, et pour le tétanos, j'attendrai un vaccin sans alu !!

Dubitative
Le 01/08/2017 à 13:26:30

Docteur,
Je suis tout à fait d' accord pour faire vacciner mon enfant. A condition toute fois, que vous m' établissiez par écrit, un certificat comme quoi vous preniez vos responsabilités sur les conditions primaires et secondaires qui pourraient découler de ce vaccin Veuillez agréer docteur.... Et là aucun docteur ne fera un certificat

Yacono
Le 01/08/2017 à 12:09:36

Je suppose que Monsieur Proux travaille pour Bigpharma ...
Ce n' est pas le principe de la vaccination qui est en cause mais le fait qu'elle soit obligatoire (seulement en France et en Italie )et surtout totalement abusive . Pas d'amalgame s'il vous plait et qu'on laisse les médecins décider avec leurs patients de ce qui est bon pour eux hors de toute emprise pharmaceutique et dûment informés par des études indépendantes .
des études sérieuse ont démontré que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé que les vaccinés .On s'en sortait très bien avec le bon vieux DTPolio +coqueluche éventuellement et variole . Un point c' est tout .Le reste , surtout chez le nourrisson , n'est qu'abus caractérisé .Avis de vieille routarde en médecine .

padupe
Le 31/07/2017 à 12:56:06

La liberte individuelle ne peut etre mise en avant que lorsqu'elle ne met pas en cause la vie d'autrui. Ainsi on ne laisse pas les meurtriers en liberte sous pretexte que tuer comme bon leur semble releve de leur liberte individuelle. Itou des ivrognes au volant! Les gens qui sont vaccino hesitants n'ont simplement pas les bases scientifiques requises pour un bon jugement et sont un danger pour la communaute. Cette initiative du ministere de la sante est bienvenue dans son ensemble meme si dans le detail des 11 vaccins certains peuvent etre critiques.

Stephane Proux
Le 31/07/2017 à 03:41:56

Voilà une info qui va conforter la ministre dans sa décision :
"Hospitalisée au CHU de Nice, la jeune fille a été transférée le 6 juin à l'hôpital de Marseille (AP-HM), en réanimation, pour une détresse respiratoire intense. Le 13 juin, les analyses conformaient qu'il s'agissait d'un cas de rougeole.

L'état de santé de la jeune patiente a ensuite continué à se dégrader, elle est décédée le 27 juin.

Le reste de sa famille a été placé sous surveillance, mais aucun autre cas n'a été signalé depuis.

Selon l'Agence Régionale de Santé, la jeune fille, qui appartenait à la communauté des gens du voyage, n'était pas vaccinée contre la maladie. Il s'agirait pas ailleurs d'une forme très rare de rougeole.

Ce décès s’inscrit dans un contexte de méfiance vis-à-vis des vaccins, et de résurgence de maladies éradiquées depuis longtemps. A la mi-juillet, l'OMS indiquait que 35 personnes étaient mortes de la rougeole en Europe ces 12 derniers mois.

La ministre de la Santé a annoncé que désormais, onze vaccins infantiles seraient obligatoires contre seulement trois aujourd'hui".

SYLVIE DELAITRE-JARCZYK
Le 28/07/2017 à 18:27:08

Dans le sondage BVA que vous citez, la réponse exacte est :PARIS (Reuters) - Neuf parents sur dix continueraient à faire vacciner leurs enfants si la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite n'était plus obligatoire, selon un sondage de BVA publié mercredi pour l'association E3M, critique face aux vaccins.
Cela ne concerne pas les 11 vaccins mais les 3 vaccins historiques DTP.
D'autre part il ne faut pas se focaliser seulement sur l'aluminium. N'oublions pas que les vaccins contiennent également du mercure, substance également indésirable.
Refuser les vaccins avec aluminium, c'est courir le risque d'avoir des vaccins sans aluminium mais obligatoires. Les parents ne souhaitant pas faire vacciner leurs enfants avec 11 vaccins y seraient contraints. Cette pétition est à double tranchant.
Il faudrait se demander aussi pourquoi cette obligation vaccinale a lieu en France et pas dans d'autres pays européens ? Sommes-nous plus à risques en France ?
Cette obligation vaccinale a-t-elle un rapport avec l'afflux massif de migrants, porteurs sans doute de maladies ayant disparu en France ?
Ces 11 vaccins sont-ils vraiment nécessaires ? On s'en est passé jusqu'à présent et nous sommes tous là en bonne santé.... Je suis de la génération DT et pas P. Le vaccin. contre la polio est venu plus tard et on le prenait sur un sucre.... J'ai attrapé la varicelle, la rougeole, la rubéole, les oreillons et je ne suis pas morte ! Je crois que dans mon école pratiquement tout le monde les a attrapées. D'ailleurs on conseillait aux enfants d'aller jouer avec ceux qui étaient malades ! Plus efficace que les vaccins.....
Aujourd'hui on vaccine contre l'hépatite B des bébés... Où risquent-ils de l'attraper ? On vaccine des bébés contre le papillomavirus. Tout ça dans les 11 vaccins. Donc on va vacciner des garçons avec un vaccin réservé aux filles ! Quel intérêt ? On vaccine contre les oreillons des filles. Le risque est essentiellement pour les garçons qui ont un risque de stérilité, mais pas les filles. Et pourquoi vacciner si tôt ? Un peu avant la puberté serait suffisant.
Je ne suis pas opposée à la vaccination en tant que telle. Mais je m'oppose à l'obligation de 11 vaccins sans connaître les suites.... C'est jouer avec le feu. On n'a pas le recul nécessaire. Et dans 10 ans il sera trop tard pour évaluer les risques.

SYLVIE DELAITRE-JARCZYK
Le 28/07/2017 à 15:17:56

Chers soutiens de notre campagne pour des vaccins sans aluminium,

L’actualité sur la vaccination est intense : vous le savez, le gouvernement souhaite étendre l’obligation vaccinale à onze maladies, contre trois actuellement. Ce projet a mis notre sujet sur le devant de la scène médiatique et politique. Des actions ont été lancées dans différentes directions, par des personnes ou des collectifs.

Dans cette grande période de confusion, nous avons analysé, enquêté, questionné. Comme toujours, nous plaçons la science et l’information au cœur de notre démarche.

Nous restons favorables au principe de la vaccination. Pourtant, nous refusons de soutenir ce projet d’extension de l’obligation vaccinale.

Premièrement, cela induirait l’entrée de doses supplémentaires d’aluminium dans l’organisme de l'enfant (3,7 mg d’aluminium injectés avant ses 2 ans), alors que d’autres solutions existent et sont scientifiquement étayées.
Deuxièmement, nous pensons que la stratégie de la contrainte renforcera la défiance des Français et fera baisser la couverture vaccinale.
Troisièmement, les demandes des jurys exprimés lors de la concertation sur la vaccination n’ont pas été prises en compte.

Aujourd’hui, nous venons vous informer des actions que nous avons engagées.

Nous avons premièrement demandé à l’institut BVA de réaliser un sondage (détails ci-dessous). Résultat : 94% des parents seraient favorables à la vaccination s’il existait des vaccins sans aluminium.

Nous venons également de lancer un appel, déjà signé par près de 80 professionnels de santé. Ceux-ci s’engagent à ne pas promouvoir l’extension de l’obligation vaccinale. Un appel que vous pouvez relayer et soutenir !

Enfin, nous nous préparons à apporter une information très précise aux parlementaires, puisqu’ils discuteront du projet de loi cet automne. Nous vous proposerons alors d’agir et de porter, avec nous, ce message auprès de vos propres parlementaires.

Merci pour votre soutien citoyen,
L’équipe de la campagne Pour des vaccins sans aluminium

L’équipe de la campagne Pour des vaccins sans aluminium
Le 28/07/2017 à 09:15:44

La médecine fonctionne comme l'industrie de l'habillement : par effet de mode.
C'est du moins l'inquiétante impression qu'elle me donne. Il fut un temps, on pratiquait, en veux-tu en voilà, des ablations des amygdales, des "végétations" (?)et de l'appendice. Avec beaucoup d'opérations inutiles dans le lot. De nos jours, on opère à tour de bras du canal carpien...
Et cette année, voici la vaccinite aigue que l'on jugera, dans cinq ou dix ans, inutile, voire dangereuse. Entre temps, combien de "victimes de la mode" y aura-t-il eu ?
C'est pas sérieux tout ça et c'est grave, Docteur !

Frawald
Le 28/07/2017 à 09:11:54

Ces parents sont-ils vraiment bien informés sur les tenants et aboutissant de cette affaire de vaccins? Qui refuserait de protéger ses enfants de maladies? Personne, bien entendu. La question n'est pas là à vrai dire. La question est : les laboratoires dont le business est de fabriquer des vaccins offrent-ils toutes les garanties que les nouveaux nés qui recevraient onze vaccins alors que leur système immunitaire n'est pas mature, ne courent pas le risque de développer des pathologies dues à la composition de ces vaccins. Quelqu'un connait-il le chiffre d'affaire réalisé par les laboratoires grâce aux vaccins?

Jono
Le 27/07/2017 à 22:22:44

inadmissible passage en force si tel était le cas, avec le recul que nous avons déjà, les dégâts et souffrances réelles subies ne doivent êtres ignorées. De plus bannir le MERCURE dans les vaccins absolument. Notre santé est précieuse et l'avenir serein et en bonne santé de nos enfants est légitime et fondamental. Protection oui mais avec bon sens et humanité et vérité.

Corinne Schmittlin
Le 27/07/2017 à 19:26:50

Vacciner oui mais sans produits nocifs contenus ds les vaccins!!!!

Christiane Huard
Le 27/07/2017 à 18:11:58

liberté pour la santé.que les labos arretent de tout gerer pour l'argent.

le goff dany
Le 27/07/2017 à 15:49:18

moi et mafamille avons assez souffert de ces vaccins
Je suis contre ces 11 vaccins qui vont rendre la population malade.

Michèle GIACOMETTI
Le 27/07/2017 à 15:34:17

Tout ça pour satisfaire les labos ...c'est honteux!!!

pinkette234
Le 26/07/2017 à 23:45:10

M. Beaudoin Petit vous prenez vraiment les opposants à ces 11 vaccins pour des imbéciles ! Lorsque vous affirmez dans un commentaire, vers le 22 ou 23 juillet : "La ministre a parfaitement raison. Quand tant de parents sont désinformés par des gourous et autres illuminés qui ignorent sciemment ou non le consensus scientifique, il est de la responsabilité de l'Etat de protéger les enfants contre les illusions et les idées fausses de ceux qui s'avèrent incapables de faire face à leur responsabilités" je suis ahurie ! Vous insultez tous ces parents, au contraire pleins de bon sens et pour beaucoup très informés sur la question, en les faisant passer pour des imbéciles à la merci de n'importe quel gourou ! Procédé honteux. Quelle légitimité avez vous pour une telle calomnie ? Que savez vous de tous ces parents inquiets pour leurs enfants ? Comme tous les gens de ma génération, j'ai grandi à une époque où tous ces vaccins n'existaient pas encore, ou très peu. Nous sommes des millions à avoir très bien survécu ! Alors arrêtez de prêcher vos âneries et que la liberté soit donnée à chacun de décider pour ses enfants ce qu'il jugera le mieux.

Jonquille
Le 26/07/2017 à 20:45:46

LA MINISTRE est médecin, elle connaît très bien le terrain immature immunologique d'un nourrisson , et qu'il existe d'autres moyens naturels pour renforcer la fonction immunitaire de chaque individu (allaitement, alimentation saine, développement physique et psychique agréable et stimulant etc) Néanmoins elle persiste à vouloir faire passer sa loi sur les 11 vaccins OBLIGATOIRES pour le bien des labos et non des enfants . C'est criminel, elle sait très bien que ce qu'elle fait est néfaste, elle s'agenouille devant ses supporters, labos et conseil de l'ordre des médecins, et tant pis pour la santé des enfants, avec un tel comportement elle sauve sa peau au détriment de celle des bébés , Est-ce là la déontologie de la profession médicale? Et Que fait l'OMS?

Béatrice
Le 26/07/2017 à 18:01:17

Attention à ne pas réduire le problème des vaccinations de masse à la présence d'aluminium dans certains vaccins : Cela pourrait finir par une obligation vaccinale avec 11 vaccins sans aluminium !

Lire à ce sujet ces 2 articles de Marc Girard (un peu longs et pas toujours faciles à lire, mais riches de sens et de réflexion) :
http://www.rolandsimion.org/spip.php?article286  
http://www.rolandsimion.org/spip.php?article287  

JF
Le 26/07/2017 à 17:42:19

Sondage BVA: Les parents vaccineraient leur enfant sans obligation
http://www.boursorama.com/actualites/sondage-bva-les-parents-vaccineraient-leur-enfant-sans-obligation-156d2c79bb224a92c069e68537886df6  

Alain UGUEN
Le 26/07/2017 à 17:11:07

La vaccination doit rester un droit. Chaque droit est aussi une liberté.

Pascal POINNAT
Le 26/07/2017 à 16:47:30

en espérant que tous les problèmes se règlent suite à notre mobilisation merci

petitchoux
Le 26/07/2017 à 16:29:08

Où est Notre Liberté ? Bon nombre d'Amis et de Connaissances ont des Maladies et d'Ennuis de Santé causées par des Vaccins ça suffit vos Lobbys qui enrichissent l'Industrie Pharmaceutique et qui de plus plombent le Déficit de Notre Sécurité Sociale.

Louis Schiltz
Le 26/07/2017 à 14:02:53

Sylvie Simon, dans son livre "vaccins mensonges et propagande" déclare que la famille Mérieux dont le laboratoire est à l'origine de ce vaccin avec l'institut Pasteur ne s'est jamais faite vacciner contre l'hépathite B. Ceci n'a jamais été démenti, et Sylvie Simon jamais ennuyée à ce sujet. Bien sur, cela n'a pas été relayé dans les médias.

Christian Lucas
Le 26/07/2017 à 11:55:42

Merci à vous Mr Roland Courty , de rappeler ces faits . Votre incompréhension de mon humour(politesse du désespoir )au second voire troisième degré aura permis ces précisions et c'est très bien !

padupe
Le 26/07/2017 à 09:05:15

messieurs les gouvernants , lâchez nous la grappe et occupez vous de choses beaucoup plus urgentes comme la mise à dispositions de moyens pour les hôpitaux et les urgences par exemple

Bruno THIERY
Le 26/07/2017 à 07:13:01

regardez sur youtube les intervews du Pr Romain Gherardi, spécialiste de l'aluminium.

un anonyme
Le 26/07/2017 à 00:46:42

Les médecins ne sont pas tous d'accord.
Ceux qui sont pour un élargissement de la vaccinations, le sont pour une vaccination étendue de 5 à 8 vaccins selon les différents avis.
Cela nécessite un débat citoyen, une prise en compte des différents avis avant de lancer une opération qui pourrait, selon certains avis, être lourde de conséquences.

Michel D.
Le 26/07/2017 à 00:07:41

A-t-on déjà oublié le scandale du sang contaminé ?
Nous risquons d'aller vers une nouvelle catastrophe sanitaire.
Comment ose-t-on imposer des vaccins sur lesquels plane une telle suspicion ?
Précipitation, irresponsabilité, inconséquence, entachent ce projet de vaccination.
S'agit-il vraiment de l'intérêt général ou de celui des laboratoires pharmaceutiques ? On est amené à se poser la question.
Il s'agit pourtant de nos enfants !
Le coup des "responsables mais pas coupables", on nous l'a déjà fait une fois, ça suffit !

Francesca
Le 25/07/2017 à 23:28:00

Comment un petit organisme de 2 ou 3 mois peut supporter autant de stimulations par des corps étrangers? On jour à l'apprenti sorcier!
Respectons la liberté de chacun! Il y a déjà beaucoup de personnes handicapées ou atteintes de fibromyalgie après un vaccin.

eucalyptus
Le 25/07/2017 à 14:57:48

Bravo pour cette application du principe de prudence qui est la basse même de la vaccination : 11 vaccins d'un coup, injectés chacun plusieurs fois. De la folie. Une vaccination ce n'est pas anodin mais 11 d'affilée, sur des enfants !!! C'est n'importe quoi.
On sent l'inexpérience, la précipitation et l'approximation de décideurs qui décident sans demander des expertises indépendantes sur des enjeux aussi lourds.

Tempier J-C
Le 25/07/2017 à 14:25:59

Saint-Pasteur-Meyrieux a toujours des dévots fanatiques ou (et) intéressés!

Danielle Rion
Le 25/07/2017 à 13:11:51

PRINCIPE DE PRECAUTION!

Didier
Le 25/07/2017 à 13:09:19

Je ne suis pas opposé aux vaccinations, mais aux excès, et aux liens affaires-politiques...Quant aux vaccins: * le BCG est l'objet d'interrogations depuis longtemps. * le "vaccin" contre le tétéanos n'a presque aucune valeur! C'est reconnu, et l'on injecte si nécessaire le sérum! *le vaccin anti-grippal perd de l'efficacité avec l'âge.* la commission européenne confirme l'apparition de scérose EP à la suite du vaccin anti-hépatite * surtout, il est criminel de brutali- ser chez le bébé un système immunologique en formation: risque de maladies auto-immunes, d'allergies...Alors + de prudence!

COMAILLS JJ
Le 25/07/2017 à 13:03:15

Tout cela rend très inquiets les parents de la nouvelle génération. . Et les futurs grands parents que nous sommes . On ne peut pas jouer avec la santé des futurs bébés.

un anonyme
Le 25/07/2017 à 12:52:18

Dr padupe, votre naïveté est touchante. Vos confrères qui ont cru que le conseil de l'ordre pouvait intervenir en ce sens ont subi ses foudres.
Pour ne prendre que deux exemples connus, le Dr Alain Scohy, qui s'attendait à un simple avertissement, a été radié à vie. Pour le Dr Marc Vercoutère la méthode a été plus subtile mais le résultat a été le même: interdit d'exercer pour quelques mois, il n'a jamais pu obtenir sa réinscription au conseil de l'ordre.
Mais bon, si vous voulez essayer vous aussi...

Roland Courty
Le 25/07/2017 à 12:05:56

Après les perturbateurs endocriniens voici les vaccins perturbateurs.... Vive les labos ... anonymes, mais bien présents ...et efficaces.

un anonyme
Le 25/07/2017 à 12:00:38

Une nouvelle atteinte aux libertés individuelles: ils pensent et parlent pour nous et nous imposent leurs idées; il ne restera plus qu'à payer et dire merci!
Français, réveillez vous et ouvrez les yeux sur le monde qu'ils nous préparent.

marc lepesant
Le 25/07/2017 à 11:31:08

Madame la Ministre,
Il serait également bon d'interdire les traces d'aluminiun ainsi que la lécithine de soja commme excipient de la vitamine A donnée aux nourissons

JeanL
Le 25/07/2017 à 11:15:43

Si les vaccins ne contenaient pas d'aluminium, si néfaste à la santé, si on ne leur ajoutait pas de substances nocives, pourquoi pas ces vaccins... Mais en l'état, non, vraiment.
Comment se fait-il qu'on ne puisse, dans ce pays, être vacciné de façon propre?

geronimo
Le 25/07/2017 à 11:13:49

ils veulent déshumaniser le corps humain pour y introduire leur technologie, mais savent-ils ce qu'ils veulent faire de l'humanité !

rb
Le 25/07/2017 à 10:49:56

Le retour de l'obligation vaccinale !
Ca nous rappelle des temps où les gens y croyaient, alors que chacun sait que sans stress, bien alimenté et vivant dans un environnement non pollué par des "vapeurs toxiques", gaz et autres particules, nul besoin de leurs vaccins contre la rage du Peuple qui se révoltent car maltraité !
L'Histoire du Vaccin contre la rage fut accueillit avec intérêt par les industriels de l'époque, un moyen de développer leur business, quant à la salubrité publique, nous savons maintenant que les vaccins sont la cause de nombreuses maladies inconnues avant...(lire "Vaccinations, la grande illusion" de Réné Bickel)
Le Pompier pyromane à tout intérêt à rendre obligatoire les vaccins afin de fourbir des médications...
Les gens vivent très bien dans leur environnement et ne peuvent pas lui être allergique car ça fait trop longtemps que nous y vivons (quand nous y vivons), par contre il est beaucoup plus certains que nous sommes tous potentiellement allergiques aux substances chimiques mises en circulation par la Pétro-chimie, afin de nous "faciliter" la vie, le meilleur étant de directement nous les inoculer...
Bonne journée
FeelBio

Philippe BIAUX
Le 25/07/2017 à 10:34:34

Le mode de gouvernement repose sur le mensonge (effets d'annonce, paroles non tenues, "caméléonisme" = être d'accord avec tout le monde) et le passage en force de mesures incongrues dont on dirait qu'elles n'ont qu'un but : détourner l'attention de la population de la sape des structures de l'Etat-Nation qui va se dissoudre dans le solvant régionaliste européen. Outre le caractère DANGEREUX des 11 vaccins sur des bébés risquant de les "zombifier" ou de les tuer, outre les profits des labos, reste la destruction de la Démocratie et de l'Etat de Droit. Vive l'UPR! vive aussi le CNT et toute initiative visant à les restaurer.

roland guétat
Le 25/07/2017 à 10:30:09

tout a ete dit c'est pour faire du fric . la sante des francais on s'en fout . mais les labos veulent leur part du gateau les pauvres !

ROMARIN
Le 25/07/2017 à 10:07:11

ou est la democratie?

Vous vous etonerez que les vrais citoyens n'aillent plus voter

menier
Le 25/07/2017 à 10:02:00

Pour un vrai progrès avec des adjuvants ou pas, plus sur et éprouvé tels que le phosphate de calcium, et pour la liberté vaccinale.

Olivier HOUBLOUP
Le 25/07/2017 à 09:59:40

A mon humble avis de médecin ,ce matraquage vaccinal constitue de la part d'un(e) médecin une faute professionnelle méritant d'être sanctionnée par le conseil de l'ordre , ...Il n'y a aucun équivalent en Europe ; le seul autre pays européen où la vaccination est obligatoire est l'Italie avec un nombre bien inférieur .

padupe
Le 25/07/2017 à 09:54:12

pour un retrait des éléments métalliques tels que mercure, aluminium de tous les vaccins !

un anonyme
Le 25/07/2017 à 09:49:52

Alors que de nombreuses questions se posent sur les conséquences sanitaires de certains des 3 vaccins actuellement obligatoires pourquoi envisager de passer à 11 dont pour certains sont connues des conséquences avérées?
Il est clair que ce soit au niveau médical ou dans d'autres domaines comme l'agriculture la pression des labos ou des firmes (dites) phytosanitaires font des pressions énormes sur les pouvoirs Publics pour augmenter leurs profits et sécuriser leurs revenus, même si il y a des risques avérés comme Chez Servier. Donc: pressions inadmissibles.

un anonyme
Le 25/07/2017 à 09:08:37

Cher Beaudouin,

Ce n'est pas une invitation à voter mais une invitation à interpeller. Et comme chacun peut modifier à loisir le texte proposé, tout un chacun peut l'utiliser pour approuver la Ministre.
Ce que d'aucuns ne manquent pas de faire y compris dans ces commentaires ;o)

Quand au "médecin qui sait un peu mieux que d'autres…" il pourra constater que même dans sa confrérie tout le monde ne partage pas son point de vue.

Alain UGUEN
Le 25/07/2017 à 08:49:24

Merci et bravo pour cette lettre synthétique et "cyberactive":-) L'essentiel est dit, ce sera le nombre de signatures qui sera capital pour son aboutissement, alors à vos souris !

Annie Charbonnel
Le 25/07/2017 à 07:00:39

Je serais très intéressé de savoir combien de personnes sont immunodéficientes sans autre origine possible que les vaccins avec hydroxyde d'aluminium et sans que cette immunodéficience soit médicalement et officiellement identifiée . Pour moi , il est question de grande sensibilité aux virus "grippaux" avec besoins systématiques d'antibiotiques très puissants pour m'en sortir au bout de 4 à 6 semaines après complications dans les voies aériennes .

bibillo
Le 25/07/2017 à 06:50:43

selon "les informés" de france info le 24.07 le taux de défaut est de 0,001% soit 25 cas d'autisme si on vaccine initialement 3 classes d'âge de 0 à 3 ans ce qui est beaucoup trop.
la ministre doit NOMMER DES EXPERTS INDEPENDANTS N'AYANT JAMAIS TRAVAILLE POUR L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET METTRE EN PLACE UNE PROCEDURE D'EVALUATION TRANSPARENTE DE CE PROJET AVEC AU FINAL APPEL D'OFFRES AUX INDUSTRIELS ET CONTROLE DES PRIX

DOMINIQUE BOUTS
Le 25/07/2017 à 03:52:31

Tout a été dit sur l'idée insensée d'imposer une vaccination d'une telle agressivité
Système immunitaire des bébés non formé, adjuvants dangereux, pas d'assurance associée à la pratique, système à faire de l'argent pour Big Pharma

Interpellons aussi nos députés sur le sujet

Le Vérinois
Le 24/07/2017 à 23:27:23

Voici le texte que j'ai signé:

41% des Français sont devenus des “hésitants vaccinaux”. L’extension de l’obligation vaccinale pourrait transformer ces hésitants en opposants vaccinaux.

L'INSERM admet que la sécurité des vaccins est mise en doute par "une population très informée, aisée et éduquée, qui revendique un libre choix en évaluant le rapport bénéfice/risque du vaccin". Le Monde dans un article du 8/09/2016 donne la même information. Si les personnes qui savent chercher et confronter les informations mettent en doute la sécurité des vaccins c'est qu'il n'y a pas un consensus scientifique sur l'innocuité de certains vaccins.

Je vous appelle à ne pas choisir le passage en force. Le principe de précaution, la liberté individuelle, inscrits dans la Constitution française, doivent être appliqués et de nouvelles recherches doivent être menées pour garantir la sécurité vaccinale.

On rétablit la confiance en argumentant pas en imposant. A juste titre, beaucoup considèreront que l'obligation est la solution de ceux qui n'ont pas d'arguments.

Dans l'attente de la levée des obligations vaccinales comme dans la majorité des pays européens, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes attentives à vos décisions.

Roger TARDY
Le 24/07/2017 à 22:39:07

Imposer actuellement 11 vaccins c'est imposer une intoxication à l'aluminium! et nuire gravement à la santé des français à cause des effets secondaires des vaccins,plutôt que de les protéger!

un anonyme
Le 24/07/2017 à 22:09:36

a quand le vaccin contre la bêtise humaine ?
on pourra vacciner plus que les nouveaux-nés......

alain pradel
Le 24/07/2017 à 21:54:19

iL FAUT BIEN RECOMPENSER CEUX QUI ONT FINANCE LA CAMPAGNE

Jean GUILLOUCHE
Le 24/07/2017 à 21:48:39

Je suis scandalisée par autant de despotisme ...de 4 on passe à 11, rien que ça !
Et les réactions à ces produits, n'importent pas face au profit des laboratoires, c'est honteux !

Ana
Le 24/07/2017 à 21:48:00

De plus quel sera le prix de ce nouveau vaccin par rapport à l'ancien et quel est l'intérêt de vacciner contre 8 maladies supplémentaires ?
La bêtise ainsi que l'intérêt porté aux profits ne sont-ils pas des maladies ? La recherche à donc du pain sur la planche, alors qu'elle arrête de s'intéresser au profit.

Bernard Giudicelli
Le 24/07/2017 à 21:47:13

copie de la lettre envoyée au Président de la République :

Monsieur le Président,
Je me permets de vous écrire au sujet des onze vaccins que vous vous apprêtez à rendre obligatoires. Cette mesure me semble un déni de démocratie caractérisé.

. Depuis la découverte de Pasteur bien des choses ont changé : ce qui, au sortir de la guerre, semblait un progrès indiscutable apparaît aujourd'hui de plus en plus complexe. Les citoyens, mieux informés et échaudés par de nombreux scandales concernant la santé publique, ne sont plus aussi confiants qu'au début. Leur méfiance est légitime, surtout lorsqu'il s'agit de faire effraction dans le corps vierge de leur nourrisson : c'est leur devoir parental de protéger leur enfant des appétits sans limites des lobbies pharmaceutiques, surtout sachant que les laboratoires financent les campagnes électorales dans le but qu'on devine.
Si vous avez réellement à coeur la protection de nos enfants, pourquoi ne pas faire une campagne massive pour l'allaitement maternel, qui est un excellent transmetteur d'anticorps et qui ne coûte rien ?
Et pourquoi ne pas inciter les parents à procurer une alimentation équilibrée à leurs enfants en bas âge ? Cette immunité naturelle serait de loin la plus efficace.
Ainsi, dans le contexte d'une prise de conscience de la santé publique dans son ensemble, vos recommandations vaccinales auraient plus de poids et ne seraient pas suspectes d'autoritarisme.
En espérant que ces quelques suggestions vous amèneront à des décisions moins brutales, veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de mon plus profond respect .
.



Un vrai pro.

Françoise GERARD
Le 24/07/2017 à 21:30:31


Pour une totale liberté vaccinale. Marre de ces obligations pour mettre à mal notre santé et celle de nos petits !

geneviève rigault
Le 24/07/2017 à 20:27:18

Madame la ministre,
je vous invite à continuer de proclamer le principe de précaution, d’ériger la vaccination en porte étendard armé de son bouclier protecteur délivrant son certificat de bonne conduite et d’hygiéniquement correct. En effet, le martellement du principe de vaccination obligatoire pourrait rassurer une majorité de parents et aussi les interroger sur les motivations d’une dizaine de million d’autre la refusant à leur progéniture par soucis de leur santé.

GILLES AUBERT
Le 24/07/2017 à 20:23:42

Il manque le vaccin contre la bêtise de la rapacité humaine dans ce cocktail, c'est bien dommage !

bouseuseetfière
Le 24/07/2017 à 20:22:24

Il faut de manière absolue que les médecins, les infirmiers, refusent d'injecter ces poisons dans le corps des bébés. Le but non-avoué de ces vaccinations est de fragiliser les générations futures et pas seulement de faire du fric. Tout parent doit refuser ces empoisonnements volontaires...

Bernard Ollivier
Le 24/07/2017 à 20:07:27

Personnellement meme si j'adhere sur differents points du 'fond', je me mefie un peu du Pr. Joyeux. D'autant plus depuis que j'ai recu sa proposition pour participer au proces intente contre les autorites pour non disponibilite du DTP, avec 30 Euros de frais. Imaginons une petition a 1 million de personnes, 10% font la demarche cela fait 3 millions d'euros de frais ? Est-ce bien raisonnable. 1% cela fait toujour 300000 Euros cela fait beaucoup. Bref, si le personnage me semblait initialement sympathique, je m'en mefie et reste prudent surtout que ses messages ont tendance a tout amalgamer. Comme je l'ecrivais a Mme la Ministre, une des voix les plus raisonnables aujourd'hui me semble celles du Collège national des généralistes enseignants, qui a de bons arguments.

Jeremie Petit
Le 24/07/2017 à 20:03:53

Une invitation à voter qui ne comporte que la possibilité de s'opposer au projet de la ministre, projet que pour ma part j'approuve et soutiens, en tant que médecin qui sait un peu mieux que d'autres de quoi il est question, me semble une manipulation bien peu crédible, pour rester courtois. Aurez vous l'honnêteté de publier ma réaction ? Je l'espère...

Baudouin Petit
Le 24/07/2017 à 19:01:52

La coupe est pleine!!!! Les labos font la loi! qu'on se souvienne d'une certaine ministre de la santé qui lors d'une improbable grippe a fait fabriquer 90 millions de doses de vaccin, à qui profite tout ça?....

cactus vraiment fâché!!!!
Le 24/07/2017 à 18:59:43

Tout a été dit ! Voilà où ça conduit de confier la santé de nos enfants aux requins de la finances.Les labos devraient être nationalisés. La santé ne se monnaie pas !!!

géronimo
Le 24/07/2017 à 18:20:13

vite un vaccin contre nos politicards-marionettes, je suis sur que ça se vendra comme des petits pains, et un gibet pour les marionétistes

roger colombier
Le 24/07/2017 à 18:08:07

Stop au lobbying des labos, place à la vraie santé pour tous !

CHRISTINE NEDELEC
Le 24/07/2017 à 17:37:20

...et si on proposait de commencer par vacciner tous les ministres et députés et sénateurs et toute leur famille?
Et tant qu'on y est, tous les gens s'enrichissant à nos dépends dans les labos fabricant les vaccins?
Je parierais fort que tout le monde se défilerait !!!

Violette LINTZ
Le 24/07/2017 à 17:17:16

Il serait plus intelligent de mettre en quarantaine les migrants arrivant sur le territoire français et procéder aux vaccinations et soins adéquat pour le bien de tous.
Arrêtons la dictature des lobbys en tous genres notamment pharmaceutiques qui en sont à générer plus de maladies qu'à les soigner.
VIVE les ÉLÉMENTS de la NATURE tant que l'on peut se passer de traitements plus radicaux.

COUNTRY10
Le 24/07/2017 à 16:29:41

Je ne reviendrai pas sur les risques, de nombreuses fois argumentés. Je pose simplement la question suivante : Puisque l'imposition arbitraire de 6 puis 11 vaccins serait une question de "santé publique" qui "ne se discute pas" avec le "petit peuple" caressé dans le sens du poil pour être élu, mais bien vite ramené à sa condition d'ignorant, pourquoi ne vont-ils pas jusqu'au bout de leur concept en interdisant l'accès sur le sol français aux ressortissants "étrangers" (suédois, allemands, belges, espagnols, et j'en passe...) qui n'ont pas les mêmes obligations vaccinales? Ils ne représentent pas de danger pour nous? Alors que les membres de ce gouvernement nous laissent la LIBERTE de choisir et imposent aux firmes pharmaceutiques le respect de la Loi actuelle (DTP sans aluminium).

Catherine S
Le 24/07/2017 à 16:17:07

obligatoire, obligatoire... - au 21ème siècle, le pouvoir prend toujours les citoyens pour des "droles" - et si on prenait la peine d'expliquer, on aurait des humains convaincus ou pas et ensuite c'est la liberté de chacun, de faire ou pas - mais évidemment, avec des laboratoires pharmaceutiques, qui "poussent au cul", on préfère l'obligation - ah, liberté, liberté chérie... que vaux-tu en face du fric ?

andriu
Le 24/07/2017 à 16:00:18

Je trouve honteux d'attaquer les bébés avec 11 vaccins, de plus en plus chers, uniquement pour assurer les profits de firmes pharmaceutiques. D'autant plus que les firmes pharmaceutiques ont trouvé les moyens de ne plus etre responsables des d"gats qu'elles causent.En plus, il n'y a pas de raison pour vacciner des bébés de 2 mois contre des maladies qui ont quasiment disparu, ni contre des risques qu'ils ne rencontreront peut etre pas (hépatite B ou cancer de l'uterus). Enfin, il y d'autres solutions que les vaccins, avec l'homéopathie, les huiles essentielles , ect..

mireille
Le 24/07/2017 à 15:59:05

11 vaccins avec la double injection à un mois d'intervalle et les rappels, en commençant sur un nourrisson qui a un système immunitaire immature, c'est être tombé sur la tête, que disant les immunologistes ?

François RENARDET
Le 24/07/2017 à 15:23:27

De ma perception je pressent 2 conséquences assez graves à cette mesure:
1- Des gens qui faisaient jusqu'ici confiance en la balance bénéfice risque de certains vaccins, risquent de totalement éviter la vaccination à cause de ce cocktail obligatoire.
2- L'éducation publique pour tous est menacée, car les personnes qui refuseront de vacciner leur enfant en n'ayant plus accès à l'école seront nombreuses.

un anonyme
Le 24/07/2017 à 15:14:31

Je ne signe pas cette pétition car elle ne remet pas en cause la responsabilité des labos pharmaceutiques qui ont orgnisé depuis des mois la pénurie des vaccins obligatoires juqu'alors en ne donnant plus le choix aux parents qu'un cocktail de vaccins dont rien ne prouve qu'il y en ait un réel besoin. Passeé en force avec cette fois-ci 11 obligatoires serait, outre l'interrogation médicale d'un tel besoin, serait augmenter encore leurs faramineux profts. D'ailleurs la ministre de la santé l'a reconnu à mots couverts. Elle sait de quoi elle parle puisqu'elle a été rémunéré par les labos pharmaceutiques 14 années durant. Retour d'ascenseur ? Tiens, elle vient d'en déclarer un douzième possiblement obligatoire. Si les parents sont de plus en plus dubitatifs devant des vaccins qui ont pourtant sauvé des générations entières, c'est à cause de ces magouilles continues (rappelez-vous Roselyne Bachelot et son vaccin contre la grippe aiaire !!!)

un anonyme
Le 24/07/2017 à 15:14:08

La ministre a parfaitement raison. Quand tant de parents sont désinformés par des gourous et autres illuminés qui ignorent sciemment ou non le consensus scientifique, il est de la responsabilité de l'Etat de protéger les enfants contre les illusions et les idées fausses de ceux qui s'avèrent incapables de faire face à leur responsabilités.

Baudouin Petit
Le 24/07/2017 à 15:08:07

pourrait-on inventer un vaccin pour prévenir la maladie de la mort?

cépamoi
Le 24/07/2017 à 15:07:54

Fallait pas voter MACRON ...
de Hollande j'attendais rien ... de Macron je m'attends au pire ...

jean-luc LEBLANC
Le 24/07/2017 à 15:01:09

Mr Micron (Mr 10 puissance -6) dans son rôle de soutier de l'industrie de la pharmacie lui va à merveille ...
De Hollande j'attendais rien ... de Macron je m'attends au pire ...

jean-luc LEBLANC
Le 24/07/2017 à 14:59:41

Non seulement une faute grave mais aussi un conflit d'intérêts et un MAGNIFIQUE renvoi d'ascenseur vers les labos dans lesquels Agnès Buzyn à œuvré avant 2011 !!!
SCANDALEUX !!!

Bruno Cappelle
Le 24/07/2017 à 13:55:55

voici la lettre, plus argumentée, que j'ai envoyée. Pour développer un max d'arguments CONTRE cette imposition.

Madame la ministre,

Si 41% des Français sont devenus des "hésitants vaccinaux", l'extension de l'obligation de ces 11 vaccins pourrait les transformer en opposants vaccinaux.

Plutôt que le passage en force, je pense bien plus utile de comprendre pourquoi ils sont hésitants ou récalcitrants.

Plusieurs raisons importantes :
-- l'ajout d'aluminium dans les vaccins, nocif pour l'organisme,
-- la cumulation de 11 vaccins sur un organisme très jeune, un bébé, dont les défenses immunitaires ne sont pas construites. C'est une surcharge perturbant un organisme au tout début de son développement et dont on ne mesure pas les conséquences sur le long terme. Nous savons déjà les dégâts amenés par certaines substances largement diffusées et qui se sont avérées catastrophiques, les exemples ne manquent pas.... Vous devez le savoir, et comme Ministre de la santé vous en serez responsable.
-- Certains de ces vaccins sont totalement inutiles, je ne les ai pas eu dans mon enfance, et j'ai fait mes maladies d'enfant comme tous les gamins de mon enfance.
-- L'association de 5 vaccins d'un coup, est là encore une affaire très lucrative pour les laboratoires pharmaceutiques, ce qui est honteux ! Un abus d'autorité tout à fait condamnable et que la population française ne supporte plus !!

Je vous appelle donc à ne pas choisir le passage en force. Le principe de précaution, la liberté individuelle, inscrits dans la Constitution française, doivent être appliqués et de nouvelles recherches doivent être menées pour garantir la sécurité vaccinale sans adjuvant aluminium. Et surtout évaluer le degré de pertinence de tous ces vaccins, loin des lobbies et autres pressions partisanes !

Dans cette attente, je reste attentive à vos décisions.

Jonquille
Le 24/07/2017 à 13:30:27

je ne connais pas tout mais pour la tuberculose, la courbe était descendante avant la vaccination grâce à l'hygiène mais on nous la montre à partir de la vaccination pour nous faire croire en la vaccination
et puis, il y aura tjrs de nouvelles maladies tant qu'on ne reviendra pas à un monde plus sain.

un anonyme
Le 24/07/2017 à 13:17:24

L'argumentation développée par le Professeur JOYEUX contre le laisser-faire très néolibéral accordé par la Puissance publique au lobbie vaccinaliste est assez sérieuse et étayée pour mériter un autre sort que le balayage d'un revers de main de la part du Ministère de la Santé . L'ouverture d'un débat un peu loyal ferait-il peur à la puissante industrie pharmaceutique ?
Toutes proportions gardées , cela me fait penser , par analogie , au refus constant de l' OMS d' ouvrir à des experts indépendants le débat sur l'incidence sanitaire des faibles doses de radioactivité artificielle . D'où la perpétuation d'une pollution de l' opinion publique , ainsi
neutralisée , par le discours formaté de l' Agence Internationale de l' Energie Atomique : Passez , y a rien à voir ; dans l'atome , comme dans le cochon , tout est bon !


jacques Bonnet
Le 24/07/2017 à 13:12:55

Oui ce cocktail explosif nuit gravement à la SANTÉ PUBLIQUE

Annie MILLOT
Le 24/07/2017 à 12:55:27

Les 3 vaccins obligatoires satisfaisaient tout le monde et ne coûtaient pas cher mais voilà, il ne sont plus disponibles et on nous impose maintenant 11 vaccins beaucoup plus chers dont certains ont des conséquences graves que les laboratoires s'emploient à cacher ou à minimiser.
La loi Kouchner donne le droit de refuser tout traitement médical. Utilisons-là

Nicole ERNEST
Le 24/07/2017 à 12:53:08

au moins qu'on nous fiche la paix sur la disposition de notre corps ! le despotisme financier est INSUPPORTABLE, RIEN N'EST SACRÉ pour les rapaces financiers :
primo non nocere ????????????? même la ministre MÉDECIN veut nous faire avaler ces couleuvres.

NOËLLA Moisan-Bocher
Le 24/07/2017 à 12:37:18

On change de ministre et ça empire...
de 3 on passe à 11 vaccinations obligatoires...
en catimini pendant que les + chanceux se dorent au soleil...
A quand un MEGAVACCIN contre tout ce qui existe comme maladies et tout ça dans LA MÊME SERINGUE mais au prix fort
quand même !
Honte à BIG PHARMA !!! et à ceux qui lui emboîtent le pas !

Jacqueline MAHE
Le 24/07/2017 à 12:30:04

Tout en comprenant la nécessité, démontée historiquement, de la vaccination, je réprouve la vaccination surprotectrice.
Le principe de précaution est ici utilisé abusivement.
• Il engendre de nombreux cas de conséquences dramatiques sur la santé des enfants.
• Le doute raisonnable sur la motivation de ces vaccinations est permis au regard des scandales à répétition dans le monde des laboratoires. La Santé Publique n'est pas le 1er souci de cette industrie; le profit et l'excellence dans les menées capitalistiques, oui.
La sagesse quitte ce monde, chassée par des "règles" des "normes" des "assurances" dont les finalités ne sont plus sainement anthropocentrées.
Dommage.
Michel

vanquaethem michel
Le 24/07/2017 à 12:21:06

Je ne sais pas s'il s'agit là d'une faute grave, comme c'est énoncé, je me demande plutôt à qui ça profite vraiment... D'où sort cette peur qui obligerait à vacciner à outrance ?

Patrick Frank
Le 24/07/2017 à 12:01:16

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !