image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pas de plantation industrielle d'huile de palme dans la forêt du Cameroun

Mise en ligne du 09/12/2016 au 08/03/2017

Depuis 2010, la plantation de palmiers à huile de Herakles Farms / SGSOC, dans le sud-ouest du Cameroun, a multiplié les abus à l'encontre des communautés qui vivent autour de la zone de la concession. Greenpeace publie un rapport qui reprend les travaux publiés par plusieurs ONG nationales et internationales, et rappelle tous les abus commis par cette entreprise ces six dernières années (violations des lois camerounaises et internationales, accaparement des terres, déboisement illégal et vente de bois illicite, actes de corruption).

Bilan de la cyberaction :

5133 participants

180,000 people call on the President of Cameroon to end SGSOC palm oil plantation
Press release - December 21, 2016
Yaounde, 21 December 2016 - Today, a petition was submitted to the President of Cameroon, asking him not to renew the palm oil plantation grant to Sithe Global Sustainable Oils Cameroon (SGSOC) in the South-West Region. This petition is accompanied by 180 281 signatures collected in Cameroon and internationally.
http://www.greenpeace.org/africa/en/Press-Centre-Hub/More-than-180-000-people-send-a-petition-to-the-President-of-Cameroon--to-put-an-end-to-SGSOC-oil-palm-plantation/  

Présentation de la cyberaction :

SGSOC a obtenu en novembre 2013 un bail provisoire d'une durée de trois ans grâce à un Décret présidentiel, pour une concession de 20 000 hectares située entre quatre zones protégées et hauts lieux de la biodiversité. 
Une coalition de plusieurs ONG, dont Greenpeace, mène aujourd'hui une campagne pour que l'appel à l'aide des communautés affectées par le projet soit entendu par les décideurs, et faire en sorte que le bail foncier de SGSOC ne soit ni prolongé, ni renouvelé.

plus d'infos
http://www.greenpeace.org/africa/fr/Presse/Publications/Herakles-FarmsSGSOC-Histoire-dun-projet-dhuile-de-palme-destructeur-au-Cameroun/  

CONSULAT GENERAL DE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN à PARIS
73 rue d'Auteuil - 75016 Paris
Tél. : 01 46 51 89 00 - Fax : 01 40 71 54 32
Email : contact@congencamparis.com.  
Site web :  www.congencamparis.com.  

La lettre qui a été envoyée :


Président Paul Biya

Monsieur le Président,
Merci de ne pas renouveler ni prolonger le bail foncier de SGSOC et son projet de plantation industrielle d'huile de palme dans la forêt du Cameroun.
Dans cette attente, veuillez agréer mes salutations attentives à vos décisions

 

34 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les palmier à huile sont plantés là où poussent les arbres.
il faut donc enlever les espèces existantes pour les planter.
De ce fait l'espace naturel de la faune locale est détruit, ce qui réduit leur espace et la bio-diversité- animaux, insectes, oiseaux, plantes, etc..

Michel D.
Le 21/06/2018 à 15:56:58

quel est le pays occidental complice?

laurent
Le 19/03/2017 à 21:50:58

stop aux pillages de la biodiversité, c'est notre mort que l'on programme !

Marie France Bonhomme
Le 07/03/2017 à 17:54:52

C' est pas de chance, dans ce contexte ça se fera sans doute sans aucune hesitasion.
On peut encore protester ...

Bogus PRIMUS
Le 10/02/2017 à 16:58:55

Laissez la forêt tranquille et toute la faune qui y vit! Assassins!

un anonyme
Le 01/02/2017 à 14:24:43

lisez la liste des ingrédients des produits que vous achetez, même bio et boycottez

christine R
Le 24/01/2017 à 13:46:53

On vivait bien sans ! Alors stop à ce poison.

Nanou
Le 13/01/2017 à 14:57:09

Quand ils n'auront plus que de l'or à manger, ils s'apercevront que ce n'est pas comestible.

hoedic le gars
Le 22/12/2016 à 06:02:59

Moins de Nute..a a bouffé c'est bien.

Edmond Dobryk
Le 20/12/2016 à 18:18:01

ni là ni ailleur

un anonyme
Le 13/12/2016 à 20:04:25

Vos forêts valent beaucoup plus que l'argent, elles sont vivantes, chaque arbre est vivant, cessez ce massacre, c'est vraiment inacceptable.

Nadine VARLET
Le 12/12/2016 à 11:16:39

voici l'impuissance des états pour lutter contre les multi nationales.échec de la mondialisation.

un anonyme
Le 12/12/2016 à 07:46:51

privilégions le commerce de proximité et ne soyons pas complices de cette déforestation : boycottons l'huile de palme.

Catimini
Le 11/12/2016 à 10:09:28

changer aussi de carburant dans votre voiture et dans vos assiettes!

Didier HAUGUEL
Le 10/12/2016 à 22:01:15

Comme d'habitude on va chasser les autochtones pour installer des cultures qui profiteront a 90% aux sociétées occidentales

paccard
Le 10/12/2016 à 21:51:34

stop all the illegal logging and illegal timber sales

alexander joyce
Le 10/12/2016 à 12:57:15

Définitivement : bannir l'huile de palme.
Le 1er bénéficiaire sera l'homme et le patrimoine naturel dans lequel il évolue et sans qui toute vie serait impossible

JEAN-LOUIS PRIVAT
Le 10/12/2016 à 10:26:49

Espérons que le Président du Cameroun soit conscient de ce que représente l'autonomie alimentaire de son peuple. La biodiversité actuelle dont celui-ci bénéficie encore et qu'il sait entretenir n'a pas de prix.

Gisele LUBARDA
Le 10/12/2016 à 09:53:23

Continuons
Arrêtons ces corrupteurs qui défient l'être humain.
Michel Durand

Michel DURAND
Le 10/12/2016 à 09:26:13

INACCEPTABLE!

Christine CHARPENTIER
Le 09/12/2016 à 23:04:21

Ce n'est pas seulement dommageable. C'est criminel localement en portant atteinte à la culture et à la vie de la population./
C'est criminel par le rapport de nouvelle forme de colonisation que cela initie.
C'est criminel par rapport à l'ensemble de l'humanité atteinte par le cancer et l'illusion de l'argent

un anonyme
Le 09/12/2016 à 22:45:54

C'est la propriété de toute la Terre, et son utilisation, par et pour les Peuples, ou pour les Multinationnales Financières, qui est en cause, ici comme partout...

Michel Schtakleff
Le 09/12/2016 à 21:10:32

vos forêts valent plus que l'argent, elle sont tout simplement précieuses...

un anonyme
Le 09/12/2016 à 20:44:07

Il y a des années que je boycotte l'huile de palme, je la traque partout.
Quand j'ai les coordonnées du service consommateurs, j'appelle pour dire les raisons pour lesquelles je n'achète pas le produit.

un anonyme
Le 09/12/2016 à 20:03:55

Comme disait Coluche il suffirai que l'on refuse de consommer les produits à base d'huile de palme pour que ses abus cesses.
Huile de palme: 98% d'acide gras saturé le plus mauvais des acides gras.
Alain

Alain Séguy
Le 09/12/2016 à 19:47:52

bravo continuez

gerard lemercier
Le 09/12/2016 à 19:17:56

Contre la spoliation des territoires indigènes, contre l'exploitation industrielle des ressources naturelles de tous les pays.

DANIEL CHAUT
Le 09/12/2016 à 18:03:44

s'ils bafouent les Lois Camerounaises et internationales, comment se fait-il qu'ils soient toujours en liberté.
c'est en prison ou au font d'une cuve d'huile de palme qu'est leur place.

Jean-Pierre Reillon
Le 09/12/2016 à 17:59:01

Monsieur le Président, c'est de l'avenir de votre Peuple dont il s'agit et du devenir à moyen terme de votre pays. Ne renouvelez pas ce bail destructeur afin de sauver votre biodiversité !

MICHARD Pierre
Le 09/12/2016 à 17:55:49

Abattre la forêt primaire et expulser leurs habitants pour planter des palmier à huile est dommageable.
Chercher à obtenir un renouvellement de bail par de l'intimidation ou la pression diplomatique sont des moyens de voyous.

Marie-Paule
Le 09/12/2016 à 17:36:19

Un bail que la Heakles Farm SGSOC cherche à obtenir par l'intimidation et par la pression diplomatique n'a pas lieu d'être. Ce sont des manière de voyous.
Abattre la forêt primaire et exproprié les leurs habitants pour planter des palmiers à huile est dommageable.

Marie-Paule
Le 09/12/2016 à 17:31:07

Fair trade only !

Bombert
Le 09/12/2016 à 17:22:11

Nous sommes tous responsables, changeons nos manières de consommer, évitons les supers marchés achetons local une bonne fois pour toute , nous nous rendons complices de la déforestation en consommant des aliments à base d'huile de palme

Recht
Le 09/12/2016 à 17:18:20

J'ai trouvé la formulation de cette cyber action un peu limite et peu convaincante . En particulier parler du projet de plantation d'huile de palme me semble bizarre; on a dû vouloir parler de palmiers à huile . Je me suis donc permis de petites précisions et retouches . Cordialement .

Josette Berrand
Le 09/12/2016 à 16:58:14

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !