actualité écologie

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pour obtenir les informations sur les procédures cachées à l'encontre des habitants de la zad.

Mise en ligne du 07/10/2016 au 13/12/2016

Depuis plus d'une semaine Ago-Vinci refuse de répondre à la demande faite par les avocats de plusieurs dizaines d'habitant-e-s de la zad de communiquer sur les procédures qu'il aurait pu engager à leur encontre et afin d'obtenir leur expulsion. Cette opacité assumée a évidemment pour but d'empêcher les habitant-e-s de la zad de se défendre face à un juge, et ce pour mieux les mettre devant le fait accompli lors d'une éventuelle opération d'évacuation de la Zad.

Bilan de la cyberaction :

3387 participants

Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame …
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/10/le-gouvernement-renonce-a-evacuer-la-zad-de-notre-dame-des-landes_5046691_3244.html  

Présentation de la cyberaction :

Possibilités de mobilisation

  1. Sur place demain 8 octobre http://www.cyberacteurs.org/actus/index.php
  2.  
  3. campagne de fax et téléphone ci-dessous

  4. Cyberaction ci-dessous

  5. Rappel : cyberaction N° 839: report de l'adoption du Scot Nantes Saint Nazaire http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/report-adoption-scot-nantes-saint-n-1208.html
  6.  
  7. participer à la consultation sur Projet de programmation pluriannuelle de l’énergie en réclamant l'abandon du nucléaire et des Grands Projets Inutiles Imposés ex: NDDL, Centrale à gaz de Landi, projets autoroutiers etc... http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=1526#mon_ancre
  8.  
  9. Utiliser la primaire de la Belle Alliance Populaire pour se mesurer aux candidats du PS par une candidature collective citoyenne qui porterait les différentes luttes en faveur d’une transition écologiste solidaire ( cette proposition n'engage pas Cyberacteurs)

  10. http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/ego-systemes-eco-systemes-nbsp-can-1201.html
 

2 Campagne de fax et téléphone
Le refus de réponse montre qu' Ago-Vinci est déterminé à passer outre le droit au logement. Nous voulons appeler largement nos soutiens dès aujourd'hui à un petit geste de solidarité et à nous aider à maintenir la pression sur Ago-Vinci à ce sujet par voies téléphoniques et fax (un fax type adaptable à votre gré est disponible ci-dessous). Pour mieux appréhender la situation, vous trouverez ici (lhttps://zad.nadir.org/spip.php?article4084),   le communiqué envoyé ce jour sur les barrières juridiques à l'expulsabilité des habitants de la zad et le mutisme d'Ago-Vinci à ce sujet.

Et si vous venez nous rejoindre ce week-end, n'oubliez pas de recommencer en début de semaine prochaine!

--- Voici le numéro de téléphone et le fax des responsables concernés chez AGO-Vinci :
M. Nicolas Brousse
Directeur général en charge de la Maitrise d'Oeuvre du futur aéroport Tel : 0240849940 Fax : 0240848253

M. Francois Marie Dirécteur général adjoint Tel : 0240848130
Mme Anne-Laure JACOB Responsable juridique Tel : 0240848416

En tapant « fax gratuit » sur un moteur de recherche, vous trouverez plein de possibilité d'envoyer gratuitement des faxs depuis internet

Expulsabilité des habitants de la zad :  face au refus d'ago de produire les pièces, les avocats demandent à la Préfecture et aux tribunaux de les communiquer.
https://zad.nadir.org/spip.php?article4084  

3 En complément de la manifestation et de la campagne de fax-téléphone nous vous proposons d'interpeller Vinci et la Préfecture comme d'habitude par courrier électronique

La lettre qui a été envoyée :


Le gouvernent a annoncé vouloir expulser les habitants de la zad à l'automne, mais cette expulsion pose un sérieux problème en terme juridique. Le domicile des habitant-e-s de la zad est protégé par la loi. Alors même qu'un certain nombre des personnes vivant sur une quinzaine de fermes et habitats se sont identifiées auprès de vous, elles n'ont jamais été informées de procédures à leur encontre pour les rendre expulsables. Pourtant, toutes ont droit à des procédures nominatives, à être défendues par un avocat et sont susceptibles d'obtenir des délais.

Depuis plus d'une semaine, vous refusez de répondre à la demande faite par les avocats de plusieurs dizaines d'habitant-e-s de la zad de communiquer sur les procédures que vous auriez pu engager à leur encontre afin d'obtenir leur expulsion. Toute décision de justice est censée être publique, et AGO-Vinci n'a pas à agir dans l'opacité et à passer outre le droit au logement. Cette situation ne peut plus durer. C'est pourquoi nous vous demandons de répondre dans les plus brefs délais aux demandes d'informations faites sur d'éventuelles procédures à l'encontre des habitant-e-s de la zad.

Sincèrement

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

53 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Solidarité totale avec les Zadistes !
Non à l'aéroport de NDDL !
Oui aux agriculteurs !
Oui à l'écologie.

CHANTAL RINGOTTE
Le 26/10/2016 à 19:29:56

je repartirai à ndll.

ma
Le 14/10/2016 à 12:10:46

l etat est en infraction il n applique pas les décisions de la cop 21 et de plus la region loire aquitaine est en deficit quelques 130 millions la minorite sera la pour leur rappeler et cette minorite va grossir comme un ocean

christian despaux
Le 13/10/2016 à 19:58:44

le pot de terre contre le pot de fer... mais le fer rouillera et la rouile deviendra... de la terre !

proy
Le 12/10/2016 à 19:13:55

ingénieur retraité; 12 petits enfants dont 11 majeurs.
Quel avenir climatique leur réserve-t-on ?

thierry
Le 12/10/2016 à 18:52:39

M. Hollande dit que l'aéroport ne se fera pas, alors pourquoi un immigré Espagnol vient mettre le bazar ?
en plus des bâtons, préparons des bombes de peinture, c'est efficace contre les boucliers et les visières des CRS.
j'invite d’ailleurs ces militaires à faire valoir leur droit de désobéissance en refusant d'intervenir alors que le droit n'a pas été respecté.
ils sont chargé de famille comme nous et n'ont pas à prendre des risques pour le plaisir de quelques politiques.

jessax56
Le 12/10/2016 à 16:24:19

"Selon que vous serez puissants ou misérables, les jugements de cour vous feront blancs ou noirs."
La Fontaine

un anonyme
Le 12/10/2016 à 10:05:31

Courage, la mobilisation ne faiblit pas. Nous étions samedi 8 octobre à NDDL avec 40000 autres. La ZAD vit avec plein de jeunes. C'était super.

JUST
Le 12/10/2016 à 09:53:31

Pourquoi les avocats ne présentent pas une assignation afin d'avoir une réponse ?
Car là, ce serait une obligation de réponse, et un gain de temps certain ! non?

Berthe
Le 12/10/2016 à 05:34:50

quand le bon sens pourra t il enfin sourire!!!
stop à l'aéroport de notre dame des land
et vive la vie

gala
Le 11/10/2016 à 20:35:15

que fait-on des engagements de la COP 21 ?..
Non à l'artificialisation et l'imperméabilisation des sols.
Non prise en compte du changement climatique qui entraîne déjà actuellement une montée du niveau des océans.

thierry
Le 11/10/2016 à 18:33:08

Halte aux projets inutiles et contraires aux engagements de la COP 21.

Sylviane Murat
Le 11/10/2016 à 17:50:38

Lorsque le peuple parle, c'est qu'il y a déjà longtemps qu'il a quelque chose à dire. Les politiques ne devraient pas trop attendre pour tenir compte de ce qui est dit; Un jour viendra le peuple ne se contentera plus de parler mais agira avec violence car il y a déjà un moment qu'il en a envie.

Joël LEFEVRE
Le 11/10/2016 à 10:19:48

Citoyenneté, Solidarité !

Daniel RONDEPIERRE
Le 11/10/2016 à 08:27:21

cet aéroport ne doit pas être construit c'est non négociable et nous serons là avec nos bâtons si des tentatives d'expulsion de la ZAD ont lieu

Françoise Doray
Le 11/10/2016 à 08:22:43

Détruire une des plus belles zones humides de Loire Atlantique pour la remplacer par du bitume. Cela me fait penser à un proverbe indien :

« Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible. » (proverbe indien)

DIDIER PECHET
Le 10/10/2016 à 21:52:37

NDDL : projet complètement inutile, qui avait (peut être !) un sens il y a 40 ans, mais plus aucun maintenant, si ce n'est d'engraisser VINCI et bien d'autres ! Projet débile allant à l'encontre des engagements de la COP 21 , référendum bidon , expulsions scandaleuses etc , etc ... NON, NON, NON et solidarité totale avec les habitants résistants !!!

Marylène PAVY
Le 10/10/2016 à 20:38:25

Halte au projet,solidarité avec vous.Chantal

Chantal Glarner
Le 10/10/2016 à 18:48:01

NE LÂCHONS RIEN IL EN VA DU FUTUR DES GENERATIONS SUIVANTES.

gérard BERTIN
Le 10/10/2016 à 18:41:17

VINCI est un prédateur qui spolie la France avec la complicité du gouvernement

MEYNIER Michel
Le 10/10/2016 à 18:41:15

Résistance !

LOPEZ
Le 10/10/2016 à 18:17:07

Ce projet soit être suspendu... des recours au niveau de l'UE sont en cours.. KO

un anonyme
Le 10/10/2016 à 18:02:03

décidément tout est caché dans le nucléaire :les dangers ,le rôle de la justice et la position des politiques

michel armagnat
Le 10/10/2016 à 17:24:29

Ne laissons pas détruire la zone humide de Notre Dame des Landes.Assez d'aéroports polluants et bruyants. Et là, c'est possible sans gêner le trafic aérien.

Nicole et André Marcende
Le 10/10/2016 à 16:13:53

J'ai corrigé le texte avant de le signer : "habitant-e-s" n'est pas dans le dictionnaire. Est-on vraiment obligé, pour défendre de nobles causes comme l'écologie, la justice, l'égalité, etc. de massacrer la langue française ? La défense de la langue française est aussi une noble cause.

Alain Rozenbaum
Le 10/10/2016 à 16:02:31

Solidarité avec tous les habitants et résistants de ce coin de paradis.Il est incompréhensible aprés tant d'années de débats ,de pétitions....d'un tel acharnement des politiques de tous bords "qui se sont succédés", à vouloir à tous prix aller à l'encontre de tous les gens concernés.Bien évidemment le crime profite toujours aux mêmes,et pour une poignée d'irresponsables il faudrait mettre" le feu" sur des terrains occupés,pour y foutre un aéroport qui ne ferait que détruire,la flore et la faune...? C'est abérrant,irresponsable,criminel.

Scarizzi Marianne
Le 10/10/2016 à 15:21:26

Halte au projet d’aéroport, ça s'est sure ; mobilisons nous, réagissons, croyons en notre pouvoir.... ET ARRÊTONS D'ENGRAISSER VINCI EN UTILISANT LES AUTOROUTES... C'est sans doute une des premières choses à faire, refuser de donner notre argent à ce spoliateur ; moins d'argent moins de pouvoir...

un anonyme
Le 10/10/2016 à 12:46:42

Halte au projet d’aéroport, ça s'est sure ; mobilisons nous, réagissons, croyons en notre pouvoir.... ET ARRÊTONS D'ENGRAISSER VINCI EN UTILISANT LES AUTOROUTES... C'est sans doute une des premières choses à faire, refuser de donner notre argent à ce spoliateur ; moins d'argent moins de pouvoir...

un anonyme
Le 10/10/2016 à 12:04:37

Halte au projet d’aéroport, ça s'est sure ; mobilisons nous, réagissons, croyons en notre pouvoir.... ET ARRÊTONS D'ENGRAISSER VINCI EN UTILISANT LES AUTOROUTES... C'est sans doute une des premières choses à faire, refuser de donner notre argent à ce spoliateur ; moins d'argent moins de pouvoir...

un anonyme
Le 10/10/2016 à 11:52:22

On etait dans la place samedi dernier avec nos batons. Si besoin, on sera là aussi. On lachera pas, pour la faune, la flore, la nature, la terre, les locaux, leurs enfants.

Sandrine SEPTIER
Le 10/10/2016 à 10:08:35

Projet débile allant à l'encontre des engagements de la COP 21 , référendum bidon , expulsions scandaleuses etc , etc ...
NDDL est le symbole extrème d'une gouvernance immorale soumise à tous les lobbies !
NDDL , ON N EN VEUT PAS !!!

Caroline Bremard
Le 09/10/2016 à 17:05:51

L'opacité est outil bien utilisé lorsque les parties adverses sont coupables de délits.
Je ne souhaite pas voir la construction de cet aéroport inutile dans une région qui n'est pas adapté, autant par son environnement de reserve marécageuse et par le cout prohibitif qui sera fatalement facturer à la dette économique du pays. D'autre part, pour que cet imaginaire aéroport puisse fonctionner une multitude d'entreprises s'établiront dans cette zone qui s'étendra sur les millers d'hectares, consommés pour l'économie fructueuse de cet aéroport qui sera alimenté par les taxes de ces entreprises.
Cet idée d'aéroport est une logique de capital bancaire spéculative et non de régionalisme qui donnera du travail et des échanges humains économiques.

Lili Badin
Le 09/10/2016 à 13:58:02

Paysans de NDDL, Paysans de France, Paysans du Sud, les multinationales accaparent vos terres, les assèchent physiquement et... financièrement et les transforment en Paradis fiscaux!

Didier HAUGUEL
Le 08/10/2016 à 14:53:31



NDDL on n'en a jamais voulu


on n'en veut pas

solidarité avec les habitants les écolos les ruraux

Mondo
Le 08/10/2016 à 13:19:30

il y a titanesquement d'énormes avantages d'implantation offert aux sociétés en termes d'occupation des sols ( surfaces exagérées en surface) on construit des grattes ciels voir Orly pour construction en sous sols) mais ici gros bénéfices souhaité par les intervenant ou intervention de l'état pour le financement dans les moments de crise bubjétaire

un anonyme
Le 08/10/2016 à 12:49:01

Ah oui et autre chose: moi qui suit utilisateur occasionnel de l'aéroport Nantes, je ne mettrai jamais les pieds dans celui de NDL s'il venait a être construit et j'espère que beaucoup feront de même.

Stephane Proux
Le 08/10/2016 à 09:50:27

Bientôt, c'est nous qui allons les expulser (du pouvoir). Cet aéroport n'a d'intérêt que pour le plus petit nombre, les entreprises de construction et les politiciens bien places qui vont ramasser les dessous de table. Aux armes citoyens!

Stephane Proux
Le 08/10/2016 à 09:46:31

Notre-Dames-des-Landes. Ségolène Royal en remet une couche !
http://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/notre-dame-des-landes/notre-dames-des-landes-segolene-royal-en-remet-une-couche-4542581  

cyberacteurs
Le 08/10/2016 à 09:08:04

déni de démocratie, projet à l'encontre de la "robotcop 21", un aménagement sur l"aéroport existant suffit amplement, même que Ségolène le dit..... soutien total aux autochtones et zadistes, notre société doit tirer touts enseignements concernant des expérimentations et alternatives de vies en société

un anonyme
Le 08/10/2016 à 09:04:03

EN RÉSUMÉ, un non-sens pour ce projet d’aéroport ;
Pêle-mêle :
* * *
- inutile : ( aéroport Nantes-Atlantique existant : 2900 m ; 320 ha ;
4 millions de passagers en 2014 )
Projet à Notre-Dames-des-Landes : 2 pistes de 2700 m et 2900 m
Genève, une piste unique de 2900 m ; pour … 14 millions de passagers
San Diégo ( USA ) : 270 ha, 18 millions de passagers
- cout€ux : 450 millions d ’€uros + déserte + un coût sous évaluer ? :
( comme la plupart des projets de ce type )
- antidémocratique, les sondages contrent ce projet.
F Hollande propose le 27/11/2014 : « un débat démocratique,
pas de grand projet sous le fait accompli et que toutes les alternatives
soient étudiées ». Ce n’était donc pas le cas avant ?
- une étude du projet non-indépendante
( en attente d’une étude d’experts indépendants )
- l’argent public gaspillé dans ce projet et dans ses désertes ne sera pas investi ailleurs ! : éducation, retraite, développement durable, infrastructure, sécurité, culture, santé … il y a tant de priorité !
- une dette publique qui explose au risque d’ imploser notre avenir :
l’argent ne tombe pas du ciel (aérien )
- anti écologique ( malgré le trompeur label HQE, haute qualité environnementale )
- un gâchis des terres cultivables
( tous les 10 ans, la France perd en terre l’équivalent d’un département )
- des emplois perdus
- manipulations et mensonges politiques / lobbies / médias
- les alternatives existent au transfert ; elles sont censurées et mal étudiées
- pétrole devenant de plus en plus coûteux, il est précieux, il se raréfie, s’épuise
- un projet désuet :  vieux de 40 ans qui n’est plus d’actualité
- du temps perdu pour accéder par transport à Notre-Dame-des-Landes
- contrat et clauses obscurs et cachés, sorte de PPP tant décrié
( « partenariat » public privé )
- décision irrémédiable
- il n’y a pas marqué « Abbé Pierre » sur le front de VINCI,
à nos élus de reprendre la main
- dangereux au-dessus de Nantes :
les plus grandes villes du monde ont pourtant leur aéroport
- certains politiques piégés, incompétents … achetés … ?  :
la peur du ridicule, si marche arrière → que va penser le peuple français ?
- un projet d’une vision à court terme, pensons aux générations « à-venir »
etc. …

ZAD, le peuple \" de-boue \"
Le 08/10/2016 à 08:12:31

Pour l'intérêt commun, oui à l'aéroport de Nantes-atlantique

Kri
Le 08/10/2016 à 08:10:00

Comment des gens qui se disent "Humain" ne peuvent pas arriver à comprendre que l'argent ne nourrit pas "l'HUMANITE"...
Observé la Nature !!!!
De l'eau à nos Zadistes : Cette année c'est une cata dans le domaine agricole,encore là l'argent ne nourrit pas nos humains...
Ecoutons la Nature !!!
Un paysan parmi tant d'autres et simple...

Jacques PORCHER
Le 08/10/2016 à 06:27:56

nous vivons dans une démocratie o^les habitants devraient avoir les mêmes droits que les multinationales ce n'est pas normal que les actions en justice bénéficient à ceux qui ont le plus d'argent

Ghislaine Laurent
Le 07/10/2016 à 19:49:25

Condamnons les procédés de ce prédateur d'Argo Vinci qui persévère dans ces néfastes projets de détruire l'environnement, sans considération pour les orientations de la COP21. Ce projet éculé doit être jeté dans les poubelles de l'Histoire.

MICHARD Pierre
Le 07/10/2016 à 18:36:33

Euh… posté trop vite… Dans ce cas, de fait, les habitants menacés pourraient eux-mêmes porter plainte contre Vinci, pour ce motif… ;-)

Anne
Le 07/10/2016 à 18:26:09

Si on réfléchit un peu à ce genre de pratiques, ne faudrait-il pas chercher du côté de "abus de faiblesse", voire "obstruction à une action en justice"? (Je ne suis pas juriste et je ne connais pas les termes apropriés, mais il me semble évident que cela doit porter un nom, outre le fait que c'est parfaitement illégal…)

Anne
Le 07/10/2016 à 18:24:18

peut-être que Vinci préfère entendre le chant des canons à la place de celui des bâtons.
de toutes façons, Vinci jamais respectés la LOI, alors il ne faut pas s'attendre à ce qu'un juge le condamne, pour cela il faudrait que la Justice soit libre et non aux ordres du pouvoir.

Jean-Pierre Reillon
Le 07/10/2016 à 16:53:52

Soutenons! Solidaire! Évitons le carnage si.... l'expulsion des habitants de la ZAD . Le gouvernement en place sera le seul responsable de cette "guerre civile", face à ce déni de démocratie!

PARCOT Gérard
Le 07/10/2016 à 16:07:30

Soutient inconditionnel aux habitants de NDDL !

Gaëlle Bazin
Le 07/10/2016 à 16:05:25

Ce refus signifie clairement qu'il y aurait une justice à 2 vitesses ou plus dans ce pays ?

Christian Rozé
Le 07/10/2016 à 15:34:05

Une tribune parue dans libé http://www.liberation.fr/debats/2016/10/06/notre-dame-des-landes-il-faut-sauver-la-zad_1519838  

Alors qu'une opération d'évacuation est prévue en octobre, un collectif d'associations se mobilise pour défendre ce territoire et appelle à un rassemblement le 8 octobre.

### Notre-Dame-des-Landes : il faut sauver la ZAD

Le 14 septembre dernier, le préfet de Loire-Atlantique a publié deux arrêtés, pièces manquantes avant le lancement des travaux, autorisant le déplacement du campagnol amphibie qui peuple la Zone à Défendre (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes. Le gouvernement n’a pas caché ses intentions d’engager l’opération d’évacuation de la ZAD en octobre et prépare ce qui s’annonce comme une opération de maintien de l’ordre d’une ampleur inédite.

Or, la Commission européenne a mis en demeure la France pour non-conformité du projet avec le droit européen. Dans l’attente de l’adoption de l’évaluation environnementale globale du projet à travers le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) local, elle n’a pas donné son feu vert au début les travaux.

Rappelons enfin que l’utilité même du projet d’aéroport fut contestée au printemps par une étude d’expertise du ministère de l’Écologie qui le qualifia de «surdimensionné».

Défendre la ZAD pour le climat, contre un projet d’aéroport climaticide et inutile: le projet d’aéroport de Notre-Dame-des- Landes, vieux de quarante ans, ne correspond plus à l’état du trafic aérien actuel. Surtout, il entre en contradiction totale avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de maintien du réchauffement climatique au plus près des 1,5°C, comme la France s’y est engagée à l’issue de la COP21. La croissance du transport aérien suffirait, à elle seule, à hypothéquer nos chances de tenir cet objectif. L’Accord de Paris est donc incompatible avec la mise en service de nouvelles infrastructures aéroportuaires et inversement. Les ressources financières devraient être réallouées dans les solutions de transports comme le train qui nous permettront d’avancer vers ces objectifs.

Défendre la ZAD pour une agriculture paysanne, contre le béton: chaque seconde, la France détruit vingt-six mètres carrés de terre agricoles. Construire un nouvel aéroport, les parkings, autoroutes et bretelles destinées à le desservir se fera au détriment de l’agriculture paysanne. Le projet d’aéroport renforcera donc la pression sur les terres agricoles -et nous poussera à importer encore un peu plus de nourriture. L’artificialisation des sols contribue par ailleurs à l’érosion de la biodiversité et à l’extinction des espèces. Or la zone prévue pour la construction du futur aéroport héberge de nombreuses espèces rares et protégées, et, en tant que zone humide, joue un rôle déterminant d’absorption de l’eau en cas de fortes pluies.

Défendre la ZAD pour l’emploi: contrairement aux arguments avancés, et comme l’ont déjà affirmé de nombreux syndicats, depuis la délocalisation de Nantes Atlantique et le transfert incertain de ses emplois jusqu’à l’anéantissement de ceux liés aux activités agricoles sur le site prévu pour le nouvel aéroport, le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes fait peser une grave menace sur les emplois, les salaires et les conditions de travail.

Défendre la ZAD en tant qu’espace d’expérimentation de pratiques alternatives: la ZAD est pour nous un lieu essentiel, où des milliers de personnes expérimentent et se forment à un autre rapport à l’agriculture, à l’habitat, aux interactions entre les êtres humains et les autres êtres vivants, etc. Un espace d’entraide, de partage sur lequel se sont tissées des relations uniques entre agricultrices et agriculteurs, naturalistes, occupantes et occupants, de toutes générations et de tous horizons.

Défendre la ZAD contre la brutalité, la violence et la destruction. À Sivens, le gouvernement avait décidé de passer en force, tuant un jeune militant passionné de botanique. Au mois de juin dernier, un tribunal annulait la déclaration d’utilité publique du projet de barrage. Deux ans après la mort de Rémi Fraisse, nous sommes atterré(e)s que le gouvernement n’ait pas tiré les leçons de ce précédent aussi tragique qu’inacceptable, s’apprête donc à engager une opération plus complexe mettant ainsi en danger des milliers de personnes qui habitent la ZAD ou, comme nous, sont déterminées à la rejoindre pour la protéger.

Nous serons présent(e)s à Notre-Dame-des-Landes, le 8 octobre prochain, pour faire résonner les milles chants de notre détermination à faire respecter les engagements pour le climat pris par la France.

Signataires : Didier Aubé (Solidaires), Elise Ayrault (Alternatiba), Sylvine Bouffaron (ANV COP21), Amélie Canonne (Aitec), Florent Compain pour les Amis de la Terre, Txetx Etcheverry (Bizi!), Jean-Baptiste Eyraud (Droit au Logement), Nicolas Haeringer (350.org), Jean-François Julliard (Greenpeace), Stéphen Kerckhove (Agir pour l’Environnement), Francis Lemasson (Collectif CGT Vinci), Pierre Perbos (Réseau Action Climat), Laurent Pinatel (Confédération Paysanne), Annie Pourre (No-Vox), Aurélie Trouvé (Attac France) ainsi que la CGT AGO (Aéroport Grand Ouest).

Notre-Dame-des-Landes : il faut sauver la ZAD
Le 07/10/2016 à 10:49:19

Déclaration d'habitants des bourgs alentours de la zad face aux menaces d'expulsion

-----------------

Les riverains de la Zone à Défendre se déclarent prêt a soutenir les expulsés en cas d’évacuation. Ils s’opposent à toute intervention des forces de l’ordre. « Elles ne devront pas s’attendre à notre collaboration » precisent-ils. Toute forme d’évacuation ou début de travaux serait vecu comme une agression. L’hélicoptère de la gendarmerie qui tournoie au-dessus de leurs maisons, le militaire avec arme de guerre devant la boulangerie, les contrôles d’identité devant l’école, les barrages bloquants de CRS pour aller sur des lieux de vie, voilà ce que les riverains des communes proches de la ZAD n’ont pas envie de revivre. Ce n’est pas dramatiser que de le dire puisque ils l’ont déjà vécu en 2012.

« Nos collègues et nos familles, inquiets sur ce qu’ils entendent ou lisent dans les médias, nous questionnent sans arrêt sur notre proximité de la ZAD. Pour nous, tout ceci n’est que rumeur et fantasme. Au contraire, la diabolisation des zadistes nous attriste car ce sont nos voisins avec qui nous vivons en bonne intelligence depuis 7 ans. »

Ne prenant pas souvent la parole, bien que directement concernés, ils décident de faire entendre leur voix et d’expliquer leur réalité quotidienne. Pour bon nombre d’habitants, la ZAD est perçue comme un lieu d’échanges, de protection de l’environnement et de fleurissements dans tous les sens du terme. C’est pourquoi ces riverains souhaitent lui apporter leur soutien, alors que les expulsions s’annoncent imminentes.

----------------

Communiqué de presse complet d’un groupe d’habitants proches de la ZAD

Une conférence de presse à laquelle ont participé quelques dizaines de personnes des bourgs alentours, eu lieu lundi 3 octobre, place Jules Verne à La Paquelais. Voici le texte qui a été lu à cette occcasion.

L’hélicoptère de la gendarmerie qui tournoie au-dessus de nos maisons, le militaire avec arme de guerre au poing devant la boulangerie, contrôles d’identité devant l’école, barrages bloquants de CRS pour aller sur des lieux de vie, voilà ce à quoi nous, riverains des communes proches de la ZAD, devons-nous préparer. Ce n’est pas dramatiser que de le dire puisque nous l’avons déjà vécu en 2012.

Au nom de quoi ?

Le non-sens du projet d’aéroport n’est plus à démontrer : avoir un aéroport grand comme Heathrow, le plus grand d’Europe aux portes de Nantes, si dynamique soit-elle, est d’un ridicule mégalomaniaque. La consultation présentée comme un « référendum", a été d’une hypocrisie sans nom puisque seuls les habitants de Loire Atlantique ont été appelés à voter alors même que le projet est présenté comme une nécessité pour tout le grand ouest. Elle a eu le mérite de révéler que les riverains de la ZAD étaient majoritairement opposés au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre Dame des Landes. Il est désormais temps que les élus locaux portent la voix des habitants qui les ont élus.

Le désastre écologique, économique et social au niveau local doit être dénoncé par nos représentants. Le projet ne se limite pas à un aéroport. Il faut prendre en compte les complexes hôteliers, les barreaux routiers, le réseau ferroviaire qui vont se construire et impacter l’environnement. Certains bourgs comme La Paquelais seront un cul-de-sac et les commerçants ne bénéficieront plus des ventes « de passage ». Le contexte économique du monde actuel ne permettra pas le développement et les retombées économiques escomptées. L’aéroport international qui était promis au début du projet n’est plus d’actualité. Ce sont nous, contribuables, qui allons payer les travaux. Et qui devrons encore payer pour compenser le déficit d’exploitation éventuel auprès du concessionnaire.

Nous témoignons par ce communiqué notre soutien aux habitants de la ZAD, qui luttent sans relâche contre ce projet qui va nous impacter directement. Nous entendons tout et n’importe quoi. Nos collègues et nos familles, inquiets sur ce qu’ils entendent ou lisent dans les médias, nous questionnent sans arrêt sur notre proximité de la ZAD. Pour nous, tout ceci n’est que rumeur et fantasme. Au contraire, la diabolisation des zadistes nous attriste car ce sont nos voisins avec qui nous vivons en bonne intelligence. Mais rien d’étonnant dans cette démarche de « diviser pour mieux régner ». Présenter toutes ces mesures sécuritaires qui violent les libertés des citoyens locaux comme des nécessités pour protéger la population des soi-disant violents zadistes est honteux. La ZAD est pour nous un lieu d’échanges, de fleurissements dans tous les sens du terme et c’est pourquoi nous souhaitons lui apporter tout notre soutien. Il y est expérimenté une nouvelle façon de vivre ensemble. En quoi l’envie de trouver des alternatives aux problèmes de notre société gênerait-elle ? Ce mode de fonctionnement est un vrai dynamisme mais d’une fragilité certaine qui ne peut faire face ni au mammouth administratif ni aux bulldozers des multinationales. Les travaux commencent par touches, derrière les talus, sous couvert d’autres besoins (augmentation de la capacité électrique, service hôtelier...) et les expulsions pourraient être imminentes. Alors, c’est au nom de notre liberté d’expression et de notre liberté tout court que nous nous faisons un devoir d’expliquer les réalités du terrain.

Nous nous déclarons prêts à soutenir les expulsés en cas d’évacuation de la ZAD. Toute intervention des forces de l’ordre ne sera pas la bienvenue dans les communes environnantes et elles ne devront pas s’attendre à notre collaboration. Toute forme d’évacuation ou de débuts de travaux serait vécue comme une agression.

nddl-intercomites
Le 07/10/2016 à 10:48:26

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !