image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Déchets nucléaires dans l’Yonne : Dire NON au projet d’EVRY avant qu’il ne soit trop tard

Mise en ligne du 10/11/2016 au 23/11/2016

Bientôt des déchets nucléaires à EVRY ?
Un industriel du déchet se propose de stocker, traiter, incinérer des déchets nucléaires sur la zone d'activité d'EVRY.
Nous, citoyens, avons le droit d'être informés, nous avons aussi le droit de nous exprimer

Bilan de la pétition :

2628 participants

Merci à tous pour votre soutien

La mobilisation locale et les appuis extérieurs reçus y ont sûrement leur part. Dans ce coin de l'Yonne c'est le soulagement général
Histoire terminée (en tout cas provisoirement et sur ce site) : le Groupe Séché a fait savoir qu'il ne donnerait pas suite à ce projet, suite à une erreur interne au sein de la filiale Séché Energies

je cite

http://www.cyberacteurs.org/pdf/pastedgraphic-1_64.tiff  
Conclusion : C'est donc à tort et très bizarrement qu'un projet parlant de déchets TFA, FA et MA a été présenté aux élus....

Pour l'ADENY,
Sylvie Betrami

Décrié, le projet d'une usine de déchets radioactifs est retiré
http://www.lyonne.fr/evry/environnement/2016/11/17/decrie-le-projet-d-une-usine-de-dechets-radioactifs-est-retire_12156875.html  

Présentation de la pétition :

Déchets nucléaires dans l’Yonne :
Dire NON au projet d’EVRY avant qu’il ne soit trop tard !!

Réunion d’information vendredi 18 novembre 2016 à Gisy-Les-Nobles à 20h30.

Déchets nucléaires : Dire NON au projet d’EVRY avant qu’il ne soit trop tard !!

Le projet d’Evry en quelques lignes :

La communauté des communes Yonne Nord (CCYN) est en contact avec la société SÉCHÉ ÉNERGIE. Cette société est intéressée pour acquérir 1 à 2 hectares dans la zone d’activité située à EVRY et gérée par la CCYN. Elle souhaite y installer une activité de traitement de déchets nucléaires de très faible activité (TFA) de faible activité (FA) et de moyenne activité (MA) (Voir encadré ci-dessous).
Les délégués communautaires de la CCYN ont assisté le 20 octobre 2016 à une réunion de présentation du projet.
Un diaporama a été projeté par le responsable du projet chez Séché Energie, minimisant le problème environnemental et insistant lourdement sur la promesse de 40 emplois.
Des questions ont été posées sur les dangers : à chaque fois les réponses se voulaient rassurantes… Pour l’entreprise, le problème principal évoqué est celui d’un éventuel incendie…Radiations, poussières radioactives, rejets atmosphériques de l’incinérateur : zéro problème. Une belle assurance de la part d’un industriel qui ferait pourtant avec ce projet ses premiers pas dans le nucléaire !!


Pour la CCNY, voir arriver 40 emplois et vendre des terrains, qui depuis des années ne trouvent pas preneur, apparaît comme une opportunité intéressante. Il a même été proposé au porteur du projet d’acquérir l’intégralité des terrains de la ZAC, avec pour argument qu’aucune entreprise ne voudra s’installer auprès de ce centre de traitement ! Belle lucidité dont on peut s’étonner qu’elle n’aille pas jusqu’à se soucier des conséquences sanitaires et environnementales engendrés par cette activité… Si jamais SÉCHÉ ÉNERGIE acceptait cette proposition, alors la CCNY n’aura plus aucun contrôle sur les agrandissements inévitables de l’entreprise qui sera extensible par modules (elle ne va tout de même pas acheter les 9 hectares restant pour en faire un parc à thème !).


Certains déchets TFA sont issus de l’assainissement et de la réhabilitation d’anciens sites pollués par la radioactivité. Ils se présentent généralement sous la forme de déchets inertes, béton, gravats, terres..., ou de déchets métalliques. Activité inférieure à cent becquerels par gramme (ordre de grandeur de la radioactivité naturelle).
Les déchets FA sont essentiellement des déchets radifères (contenant du radium) et de graphite. L’essentiel des déchets est déjà produit ; leur production s’est arrêtée ou doit s’arrêter. D’autres déchets FA-VL existent tels que d’anciens objets radioactifs à usage familial (ex : fontaine au radium), certaines sources scellées usagées (paratonnerres, détecteurs d’incendie…), certains déchets bitumés (boues radioactives séchées enrobées dans du bitume). Activité entre quelques dizaines de becquerels par gramme et quelques centaines de milliers de becquerels par gramme.
Les déchets MA peuvent également provenir des procédés de traitement des combustibles usés. Il peut aussi s’agir de composants (hors combustible) ayant séjourné dans les réacteurs nucléaires ou de déchets issus d’opérations de maintenance et de démantèlement d’installations nucléaires, d’ateliers, de laboratoires… Environ un million à un milliard de becquerels par gramme.

Pourquoi des déchets nucléaires à Evry, ou à Gudmont-Villiers (52) ou ailleurs ?

À l’origine, pour des raisons élémentaires de sécurité sanitaire et de protection des populations, il était prévu que les déchets de l’industrie nucléaire soient conditionnés sur le lieu même de leur production, puis en fonction de leurs caractéristiques, recyclés et réutilisés par l’industrie nucléaire, ou bien emmenés sur un site de stockage définitif.
Cette façon de procéder évite la dissémination de la radioactivité en la cantonnant aux sites nucléaires et aux sites de stockage définitif. Sauf que…
Avec le démantèlement des installations nucléaires, les déchets radioactifs TFA, FA, MA s’accumulent. Le centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage (Cires) de l’ANDRA, qui constitue en France l’exutoire unique pour les déchets dits de « très faible activité », ou TFA, sera saturé à court terme.
Nous renvoyons au texte de l’IRSN du 17 février dernier*, qui constitue un bel aveu d’impuissance. En résumé : puisqu’il est trop coûteux de continuer à gérer ces déchets en réduisant les risques sanitaires au minimum, on va passer à des solutions de gestion diversifiées, permettant un « partage équitable des risques et nuisances de toute nature », et favorisant un « usage de ressources mieux proportionnées au risque réel que présentent ces déchets ». Ces évolutions « ne pourront toutefois être valablement arrêtées que si la société civile y est pleinement associée »…
Et là, le lecteur s’interroge : Mais quand donc la société civile a-t-elle été associée à ces projets de gestion diversifiés qui fleurissent d’ores et déjà en France ? Quand donc avons-nous été consultés ? Serions-nous collectivement atteints d’Alzheimer ? Car enfin, les propos de l’IRSN sont clairs, et posent la question de la gestion du risque pour la population actuelle et celles à venir, nos enfants et petits-enfants :
« A cet égard, l’IRSN considère que tous les aspects du sujet doivent être abordés, qu’il s’agisse des méthodologies techniques à mettre en œuvre pour caractériser les risques tant radiologiques que conventionnels associés aux modes de gestion, ou des questions éthiques pouvant découler, par exemple, de la définition de seuils radiologiques de gestion et d’un niveau de dose en deçà duquel les modes de gestion susceptibles de la délivrer, aujourd’hui comme dans le futur, pourraient être considérés comme « optimisés » et équitables. »
Rien de tel depuis février dernier, en fait personne ne s’est préoccupé de « créer les conditions permettant de débattre des enjeux et des voies à explorer ». Mieux, les industriels du déchet considèrent que c’est le moment de faire de l’argent avec ce type de déchets, après en avoir fait avec les déchets chimiques ou autres déchets dangereux.
Transparence ? Intérêt général ? En dehors de toute forme de débat préalable, que ce soit à Gudmont-Villiers en Haute-Marne, ou à Evry, dans l’Yonne, la population locale se trouve exposée à un projet industriel déjà élaboré. Politique du fait accompli contre « association de la société civile » aux prises de décisions. C’est tellement habituel que l’on en oublierait presque de s’en indigner !!!

La population a toutefois le pouvoir de dire non. Avant que les terrains ne soient vendus. Avant que le projet n’entame la phase de démarches administratives. Bref, avant qu’il ne soit trop tard.

*IRSN : Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire
http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20160217_Dechets-radioactifs-tres-faible-activite-TFA-doctrine-de-gestion.aspx#.WBXAxyjleHo  

Texte de la pétition :


Que dire à nos élus ? Que les habitants n’ont pas à faire les frais du manque de prévoyance de l’Etat en matière de gestion des déchets du nucléaire. Que la contamination radioactive ne se cantonne pas à l’enceinte d’un site industriel. Que la vente des terrains de la ZAC et l’espoir de 40 emplois ne justifient pas que l’on repousse comme inexistants ou minimes les problèmes de sécurité sanitaire et environnementale que pose un tel site. Qu’un projet industriel, c’est toujours superbe sur le papier, ou sur un diaporama, mais que la réalité est généralement toute autre. Qu’on ne peut pas sacrifier l’intérêt général et les activités économiques déjà présentes à l’intérêt privé d’un industriel. Qu’à tout le moins, compte tenu de la nature du projet, la population devrait être consultée avant toute prise de décision.

Quant à nous, citoyens, associations, nous sommes fermement opposés à ce qu’un tel projet voit le jour dans l’Yonne, ni à Evry ni ailleurs. Nous appelons la population d’Evry et des environs à se mobiliser et à dire non à ce projet, calmement mais fermement. Nous en appelons aussi au soutien de tous, dans l'Yonne et au-delà des frontières de l’Yonne, tant il est probable que des projets de même nature voient bientôt le jour dans d’autres coins de France."

 

36 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Il est dangereux qu'un tel projet de remaniement des déchets soit placé dans les mains d'un industriel incompétent en la matière.Il en est de la santé de la population vivant aux alentours, de la faune et la flore locale qui vont subir les conséquences du brûlage des ces déchets, qui vont relâcher des milliards de becquerels par gramme dans l'air. Il faut traiter sérieusement le problème des déchets nucléaires, pas a la légère en donnant son accord pour vendre des terrains et créer 40 emplois, Il s'agit de l'eau,de l'air, de la terre de nos enfants , et non la notre. Préservons là intelligemment, en donnons leur un monde meilleur.
si dans ce monde l'argent domine sur tout, il n'est rien quand il s'agit de santé publique.
INDIGNONS NOUS

Torrell damien
Le 25/11/2016 à 09:14:09

C'est vraiment choquant de constater encore et encore que le profit passe avant la santé, la VIE et tout ceci sans aucune consultation locale ni même nationale....
Alors que nos centrales sont sur le déclin, manquent d'entretien (l'argent dilapidé par AREVA...) sont déjà obsolètes et très dangereuses à l'heure actuelle ....
Il est IMPORTANT QUE LE PEUPLE S'INSURGE CONTRE SES PRATIQUES INSIDIEUSES ET SOURNOISES sous un "appât" prétexte de X emplois. NON AUX DECHETS NUCLEAIRES

Enaile
Le 24/11/2016 à 21:53:58

Non aux déchets nucléaires à Evry.

La présence des sablières suffit à la région. Arrêtons la pollution.

jean Prévost
Le 23/11/2016 à 21:23:06

Inconscience de nos élus
Leur franchise plus que douteuse
Leur incapacité à mettre en adéquation leur budget et leurs dépenses, est tout simplement scandaleuse!
Nous nous en souviendrons lorsqu'ils se présenteront de nouveau pour recueillir nos suffrages!

Joy
Le 23/11/2016 à 17:42:53

Un des risques de ces "décharges" réparties un peu partout, c'est que dans des années, par défaut de surveillance des sites, les matériaux radioactifs soient récupérés par la population ignorant le danger. C'est ce qui se passe dans un pays africain où des aciers contaminés dans les mines se retrouvent dans les murs de maison, ou bien où des matériaux radioactifs servent à faire les dalles de maisons.

Danivance
Le 23/11/2016 à 16:45:00

Inconscience de nos élus
Leur franchise plus que douteuse
Leur incapacité à mettre en adéquation leur budget et leurs dépenses, est tout simplement scandaleuse!
Nous nous en souviendrons lorsqu'ils se présenteront de nouveau pour recueillir nos suffrages!

COMPEAU
Le 21/11/2016 à 09:04:10

En relation avec l’émission et le film qui est passé cette semaine.

André RAOULT
Le 19/11/2016 à 07:55:29

L'éparpillement de la pollution radiologique est la meilleurs façon de rendre impossible la mise en évidence des dangers de la filière nucléaire sur la santé en faussant toute tentative de statistique sanitaire.

Eric Lesaunier
Le 18/11/2016 à 15:31:09

Exporter ces déchets ou les couler en mer ne sont pas davantage des solutions , le diable se cacherait'il dans "les détails" radioactifs ?

martine castincaud
Le 18/11/2016 à 09:05:25

a nous aussi de consommer le moins possible d'électricité issue du nucléaire, en contractant chez les producteurs d'énergie"verte" comme Enercoop par exemple

charles van praet
Le 16/11/2016 à 17:10:16

Pauvre planète sur laquelle certain se croient tout permis. On ne pense en aucune manière aux conséquences. Pour certain, seul compte le profit, quel qu’en soit les conséquences pour la faune, la flore ou son prochain.
Faire du profit avec ce type de déchets permet de donner un semblant de bonne conscience à des gens qui ne voient que l'argent et qui n'ont rien a faire de la qualité de vie, et a la vie tout court.
Le maître mot c'est sobriété énergétique. Moins de consommation c'est moins de déchet !

Jean Marie
Le 15/11/2016 à 21:11:53

En fait, les TFA ne sont pas un souci: Si leur activité est de l'ordre du niveau de radioactivité naturelle (même si c'est 10 fois ce niveau), c'est assez risible. Par contre, la classification des FA, elle, est inquiétante: De quelques dizaines de becquerels (innofensif, donc) à quelques centaines de milliers (et là, par contre, on est très, TRES, loin de la radioactivité "naturelle")...

Donc, si le projet est revu pour traiter, même en grande quantité, uniquement des TFA, il n'y a aucune raison de s'alarmer. Les autres cas d'usage, par contre, sont dangereux, et justifient pleinement l'opposition des populations locales...

Sylvain Frandaz
Le 15/11/2016 à 15:53:38

La Seine passe à Paris ! pourquoi pas creer une centrale nucleaire dans la Capitale si c'est pas dangereux

VINCENT
Le 15/11/2016 à 15:24:09

Pourquoi pas dans les sous sol de l'Elysée ou Matignon !... Après tout ces gens de l'etat nous affirment que c'est sans danger ou bien encore dans les résidences secondaires de nos ministres Valls, Juppé, Sarkozy etc...

LaFou
Le 15/11/2016 à 13:59:55

Nous avons déjà "un centre d'enfouissement technique" ou plus exactement une décharge à ciel ouvert, avec tous les inconvénients que cela entraînent (odeurs, trafic routier sur RD non calibrée pour cela, ...), il reste probablement des explosifs à Michery... Plus un certains nombre d'entreprises classées CEVEZO.

Nous n'avons pas besoin en plus de déchets nucluaires.

PASCALE COFFIN CARLIER
Le 15/11/2016 à 10:43:14

Bah voyons, après les sablières les déchets nucléaires. Très propre, aucun risque et bien privatisé histoire de réduire les coups (au détriment de la sécurité). Et tant qu'a faire a 5 km d'une agglomération de dizaine de milliers de personnes
Votre projet ne se fera pas, sachez le. Gagnez du temps et changez de plan avant d'avoir mis (et perdu) trop de billes.
Et pour le CCYN ,avant de penser à vendre les terrains réfléchissez bien à vos décisions, ça serait dommage que vous vous fassiez saquer par votre hierarchie losqu'elle sentira le vent tourner au niveau de l'électorat, ça serait dommage avec les élections approchant.

Julien
Le 14/11/2016 à 23:19:52

C'est scandaleux de stocker des déchets alors qu'ils resteront à Evry puisque Bure n'est qu'un projet sans lendemain

Jean-Pierre MINNE
Le 14/11/2016 à 22:41:16

Les déchets nucléaires de faible, moyenne ou forte radioactivité doivent rester sur les sites qui les génèrent. Nulle part ailleurs !

pascale boursier
Le 14/11/2016 à 20:44:59

Bien entendu, il faut les mettre quelque part, ces déchets, mais si près de Paris, n'est ce pas un peu suicidaire ? Les autres endroits le seront aussi, bien entendu, mais que faire ?

daniele auscaler
Le 14/11/2016 à 20:20:44

Il suffirait d'utiliser la force marée-motrice, plus d'éoliennes, des panneaux photovoltaïques sur la surface de tous les parkings de supermarchés: Géant Casino l'a fait à Pau.
De plus les voitures sont à l'ombre l'été.
Mais il faudrait aussi et surtout que chacun fasse des économies: ne pas laisser les appareils en veille, éteindre la lumière en sortant d'une pièce...etc...
Et aussi revoir l'éclairage urbain!!!

un anonyme
Le 14/11/2016 à 19:45:29

les habitants vont subir ...

ça va faire un groupement avec la décharge d'ordures de Champigny !

mais il faut po-si-ti-ver, il y en a qui vont gagner beaucoup beaucoup d'argent ...

atomix
Le 14/11/2016 à 18:03:18

il serait si simple de stocker ces déchets dans l'enceinte des centrales, puisqu'elles sont déjà radio-actives sans polluer ailleurs.

Jean-Pierre Reillon
Le 14/11/2016 à 15:17:24

Que les décideurs sûrs d'eux et de la faible dangerosité de ces déchets, les enfouissent dans le sous-sol et la cave de leurs habitations...

Daniel
Le 14/11/2016 à 14:58:50

Décidément, ces déchets sont bien encombrants!!! Le choix du nucléaire s'avère calamiteux et n'assure même pas pour cet hiver la sécurité de l'alimentation électrique nationale! Belle réussite!
Qu'en sera-t'il quand les centrales seront finalement livrées à la démolition?....Même si leur durée de fonctionnement est prolongé à 60 ans, au lieu de 30 comme prévu au départ.

Le démantèlement de Brenilis s'avère périlleux semble-t'il?

cactus en colére
Le 14/11/2016 à 13:55:53

Décidément, nos politiques se laissent volontiers abusés, afin d'en tirer eux-mêmes profit en imaginant stocker - comme les migrants - un peu partout les déchets nucléaires !
Nous sommes vraiment manipulés, il seraient temps de se réveiller pour contrer les nombreuses erreurs établies par nos dirigeants, qui eux, sont bien à l'abri ! responsables mais pas coupables ! ASSEZ ! avec tous ses menteurs et prédateurs ...,

berthine
Le 14/11/2016 à 13:45:45

Je copie le commentaire de Dunksay car je suis entièrement en accord avec celui-ci : Les déchets faiblement radioactifs n'existent pas ! La radioactivité générée par les sites qui utilisent les éléments radioactifs pour l'énergie, la recherche, etc... est dangereuse pour l'environnement, pour la santé des populations. C'est une hérésie d'avoir établi notre indépendance énergétique sur le tout nucléaire. La légèreté, voire l'inconscience, de ceux qui nous gouvernent est épouvantable. Je suis atterrée lorsque je lis les propos tenus par les gérants de l'entreprise qui espèrent faire de l'argent en disséminant la mort. Les déchets nucléaires de faible, moyenne ou forte radioactivité doivent rester sur les sites qui les génèrent. Nulle part ailleurs !

Dominique Sidonie Serve-Catelin
Le 14/11/2016 à 12:41:27

J'ai signé car j'ai toujours été opposé au nucléaire et à sa potentielle dangerosité an amont et en aval. Evry serait édifié pour 30 ans comme les centrales dont le fonctionnement est progressivement prorogé de 10 ans, bien entendu en toute sécurité.
Pas de centrales, pas de déchets, c'est évident, mais maintenant, quelle est l'alternative, non pas au nucléaire car il est connu, mais au stockage et au traitement des déchets quels qu'ils soient ?

Gabriel
Le 14/11/2016 à 11:30:40

Les déchets faiblement radioactifs n'existent pas ! La radioactivité générée par les sites qui utilisent les éléments radioactifs pour l'énergie, la recherche, etc... est dangereuse pour l'environnement, pour la santé des populations. C'est une hérésie d'avoir établi notre indépendance énergétique sur le tout nucléaire. La légèreté, voire l'inconscience, de ceux qui nous gouvernent est épouvantable. Je suis atterrée lorsque je lis les propos tenus par les gérants de l'entreprise qui espèrent faire de l'argent en disséminant la mort. Les déchets nucléaires de faible, moyenne ou forte radioactivité doivent rester sur les sites qui les génèrent. Nulle part ailleurs !

DUNKSAY
Le 14/11/2016 à 10:36:53

Le sénonais ne doit pas devenir le dépotoir et le Far West des métropoles avoisinantes. Comment la communauté de commune peut elle tabler sur un afflux de pendulaires qui cherchent la qualité de vie et offrir un asile aux entreprises les plus polluantes? Quel manque de clarté et de cohérence! Que se passe t il en dessous des tables?

un anonyme
Le 14/11/2016 à 10:22:26

non aux déchets nucléaire à Evry

VALERIE AGOSTINI
Le 13/11/2016 à 20:50:25

Traitement des matériaux là où ils sont générés
Evry stockage irréel du fait de la présence de la nappe alluviale
Comme toutes personnes censées je dis NON au projet

XB
Le 13/11/2016 à 14:03:40

Inacceptable...comme si le nucléaire était sans danger sans incidence! Et pour 40 petits emplois on est près à prendre le risque pour tous les autres habitants du département, ç'est écoeurant

un anonyme
Le 13/11/2016 à 13:55:41

je désire signer cette pétition mais rester libre de chosir ce que je signe sans recevoir sans arrêt des demandes qui peut être ne me concernerait pas par contre je suis interessé par l avenir de notre planète

daniel
Le 13/11/2016 à 10:38:03

Ne laissons pas faire les inconscients
nous ne sommes pas des cobayes
exigeons le conditionnement et le stockage sur place des démantellements (centrales nucléaires)

ANNA-MARIA URBANSKI
Le 13/11/2016 à 08:09:27

Une raison de + d'oublier ce gouvernement et tous ceux qui ne veulent pas sortir DÉFINITIVEMENT du nucléaire Passons enfin et vraiment au XXI siècle

Gabriel Berthomieu
Le 12/11/2016 à 10:10:00

Non à la dissémination des déchets radioactifs sur le territoire ! Que l'industrie nucléaire assume ses responsabilités jusqu'au bout.

Raphael DARLEY
Le 12/11/2016 à 06:23:06

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !