actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

La Terre vue depuis l’espace

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : NO CETA

Mise en ligne du 11/05/2016 au 24/10/2016

L'accord CETA entre l'UE et le Canada va être présenté vendredi 13 mai au Conseil européen. Ce conseil ainsi que le suivant fin juin, ne se prononceront pas officiellement sur la ratification du CETA. Cette ratification sera à l'ordre du jour du Conseil européen les 22 et 23 septembre 2016.

Bilan de la cyberaction :

4143 participants

Présentation de la cyberaction :

Le CETA n'est ni l'anti TAFTA ni un bon accord, comme le clame à tous vents le secrétaire d'Etat au commerce extérieur, Matthias Fekl, qui représente la France à ce conseil du 13 mai.
Les collectifs Stop Tafta en Europe ont décidé d'intervenir auprès de leur ministre respectif afin de leur faire savoir que le CETA n'est que la copie avant l'heure du TAFTA.
Ci-dessous, quelques exemples de tweets que vous pouvez adresser à Matthias Fekl avant vendredi 13 mai.

le Hashtag : #NoCETA

Exemples de tweets :

@MatthiasFekl #TTIP #TAFTA est un échec. Allez-vous arrêter le Cheval de Troie antidémocratique #CETA ? #NoCETA

@MatthiasFekl Allez-vous refuser de signer le #CETA, cheval de Troie du #TAFTA #TTIP, auprès de la @EU_Commission ? #NoCETA

@MatthiasFekl Les citoyens vous interpellent. Allez-vous protéger leurs droits ou bien ceux des multinationales ? #NoCETA #TTIP #TAFTA

@MatthiasFekl 3.4 millions de citoyens européens disent #NoCETA. Allez-vous les écouter ? #TTIP #TAFTA

@MatthiasFekl #CETA ou #NoCETA ? Les citoyens ou les multinationales, il faut choisir. Chiche ou pois chiche ? #TTIP #TAFTA

N’hésitez pas à relayer dans vos réseaux et à vous joindre à l’initiative !

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Secrétaire d'Etat

3.4 millions de citoyens européens disent #NoCETA. Allez-vous les écouter ? Allez-vous protéger leurs droits ou bien ceux des multinationales ? Allez-vous arrêter le Cheval de Troie antidémocratique ?

Recevez les salutations d'un citoyen attentif à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

94 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

On nous fait croire que nous avons le choix dans ce monde; qu'en votant et qu'en prenant la parole, nous faisons des choix. C'est faux; il n'y a que des illusions de choix et nos gouvernements nous bercent de cette illusion. En réalité quand nous avons notre mot à dire il tombe de notre bouche sans être écouté, et la plupart du temps on ne nous demande même pas notre avis alors que nous sommes tous concernés ! Une poignée d'escrocs et de vendus se livrent à leur magouilles arrangeantes dans notre dos et décident du sort du monde, il y en assez !!
Ce n'est pas normal que les choses se passent comme ça, c'est contraire à notre constitution, à nos lois et à l'éthique ! Que ceux qui violent notre démocratie soient enfin punis, qu'on reconnaisse enfin les multinationales oppressives et les gouvernements complices comme criminels ! Mais que dis-je ? Il n'a jamais eu de démocratie et si ces accords passent je désespère de la voir s'établir un jour.

Lou
Le 27/10/2016 à 19:18:12

@ periscope:
Ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier,si je ne me trompe :
Les insoumis de Mélenchon ,Mélenchon lui-même ont donné leurs positions anti- TAFTA depuis longtemps.Le Parti communiste français également :pétition anti-TAFTA en 2014.le NPA également.Les écologistes aussi.Et de plus ils étaient dans toutes les manifestations.
Si je compte bien,l'anti- TAFTA et l'anti- CETA c'est JUSTEMENT,
le trait d'union d'une VRAIE GAUCHE,depuis au moins 3 ans !Chacun explique pourquoi
depuis pas mal de temps !

Le FN cherche à récupérer,maintenant ce combat.A chacun d'ouvrir les yeux et à se poser des questions ?

Les Wallons ont le courage de rester dans l'Europe et de refuser le TAFTA et le CETA,parce qu'ils sont assez nombreux pour pouvoir le faire et qu'ils sont TOUS d'accord.Qu'en pensent les Flamands ?

Est-ce que la vraie gauche doit être mise dans le même panier que nos dirigeants actuels ?
On sait où cela mène ,le " TOUS-POURRIS!!!"
Je suis entièrement d'accord avec l'anonyme du 24/10. Mosaïque

Mosaïque
Le 26/10/2016 à 08:29:38

CETA+ALE = TAFTA
voilà comme nos commissaires européens contournent les réticences des européens
Les multinationales sont certainement plus lucratives que la défense dela santé des humains et des générations futures
.De plus la chute que supportera notre agriculture et notre élevage français , l'invasion des multinationales ; les droits d'arbitrage etc etc... on peut douter de l honneteté de nos dirigeants

un anonyme
Le 24/10/2016 à 13:15:14

Il n'y a pas que la Commission Européenne, et le triste Junker, à soutenir ce projet, mais NOS DEPUTES :
- Européens, de tous bords ou presque. Ils ne siègent là que pour la bonne soupe
- Nationaux : Avez-vous entendu parler d'un vote unanime de leur part (Gauche et Droite) à l'image du vote courageux des Wallons ?

Du balai, et vite !

périscope
Le 24/10/2016 à 12:23:30

Soutenez le gouvernement Wallon dans son opposition au CETA
Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/refus-ceta-bravo-merci-gouvernement-1226.html  

cyberacteurs
Le 24/10/2016 à 11:41:06

A entendre nos médias actuellement, on a l'impression que SEULS les Wallons sont contre le CETA, alors que cet accord est une chausse-trappe pour toute l'Europe et que dans TOUS les pays d'Europe une forte opposition se déploie depuis des années maintenant.
La calamiteuse "Commission de Bruxelles" va encore décider pour les intérêts des amis de la Finance et de l'Industrie, alors que ces gens-là n'ont aucune légitimité à décider ce genre de chose et qu'en plus de nombreux députés européens expriment leur opposition...
Va-t-on encore longtemps se faire tondre pour le plus grand bénéfice du pognon international?

Ani Boquillon
Le 23/10/2016 à 18:16:58


QUELLE IMPOSTURE !!! RIEN NE NOUS SERA

EPARGNE?

NOUS NE LÄCHERONS RIEN.

CELA SUFFIT

MURE
Le 15/10/2016 à 18:07:50

L'économie au service du bien commun et des humains et non pas l'inverse

HERNIGOU Christophe
Le 14/10/2016 à 19:22:16

Pour la défense de nos démocraties. L'intérêt général doit primer sur les intérêts financiers des multinationales.

Thierry PLOUZENNEC
Le 14/10/2016 à 14:52:47

Paris - Hulot appelle le gouvernement à repousser la signature du traité commercial UE-Canada
http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/hulot-appelle-le-gouvernement-a-repousser-la-signature-du-traite-commercial-ue-canada_1840721.html  

Alain UGUEN
Le 14/10/2016 à 08:19:52

Nous vous invitons à rejoindre les manifestations, actions, rassemblements et animations prévus partout en France ce samedi 15 octobre pour refuser le TAFTA et le CETA et pour garantir la démocratie, développer la solidarité internationale, défendre la culture, sauvegarder les services publics, défendre l’emploi, soutenir l’agriculture paysanne, sauver le climat, protéger notre alimentation et notre santé !

Marche et assemblée citoyenne à Paris
La marche s’élancera à 15 h 30 depuis la place Stalingrad pour rejoindre la place de la République où se tiendra une Assemblée citoyenne à 18 h et un Opéra d’Orchestre debout à 21 h.
Vous pourrez rejoindre un des 4 cortèges thématiques :
> Démocratie & solidarité internationale
> Climat
> Agriculture et alimentation
> Emploi & services publics

Relayez la mobilisation !
Pour vous informer et relayer la mobilisation autour de vous :
> Toutes les informations sur la mobilisation du 15 octobre partout en France
> Des centaines de milliers de personnes manifestent dans toute l’Europe contre le CETA
> Inscrivez-vous et relayer la mobilisation à Paris (Facebook)
> Signez et relayez la pétition « TAFTA, CETA : demandez à François Hollande de mettre un terme aux accords transatlantiques ! »
> Suivez la mobilisation en Europe : stopceta.net
> Suivez-nous sur les réseaux sociaux : @StopTAFTA - Facebook.
Pourquoi ?
Après plusieurs années de mobilisation des deux cotés de l’Atlantique, nous sommes parvenus à mettre de sérieux bâtons dans les roues du TAFTA, le projet d’accord qui vise à libéraliser les échanges commerciaux et les investissements entre les États-Unis et l’Union européenne. Mais l’Union européenne s’apprête à signer un traité similaire avec le Canada : le CETA. Celui-ci doit recevoir l’approbation des États membres le 18 octobre prochain. S’il est approuvé, il sera soumis à la ratification du Parlement européen dans les mois suivants.
Partout en Europe, les peuples se mobilisent pour refuser les traités transatlantiques TAFTA et CETA. En Allemagne, en Belgique et en Autriche, plusieurs centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues. La ratification du CETA par les gouvernements autrichien et belge n’est pas acquise : nous devons les soutenir (l’unanimité étant requise) !

Alain UGUEN
Le 13/10/2016 à 10:44:51

Ces accords vont mettre les états européens à genoux devant les multinationales.NON à ces accords
Le gouvernement français doit avoir du courage politique...enfin il faut le souhaiter!

colombier
Le 12/10/2016 à 14:15:46

Les oligarques de tout poil font un forcing d'enfer pour passer, changent les noms, veulent du "provisoire", tout est bon pour passer en force. Ne nous laissons pas berner, réagissons fermement !

Flipo
Le 12/10/2016 à 08:40:30

Assez de toutes lers ma,oeuvres de subordination !
Refus du nouvel esclavage !

marmotte89
Le 10/10/2016 à 22:02:53

Non au TAFTA ET Non au CETA !
NON c'est NON !!!

LOPEZ
Le 10/10/2016 à 18:17:49

Non au TAFTA Non au CETA.......Encore de futures actions pour détruire un peu plus l'Europe,les européens....marre des lobbyistes,de leurs portefeuilles,de leurs partenaires et de leurs actionnaires.Merci de cesser de vouloir tout anéantir sans notre consentement!

Scarizzi Marianne
Le 10/10/2016 à 15:30:48

Que la France ai le même courage que la Belgique.
CETA/Comme TAFTA serons une vrais catastrophe pour l'avenir, nos enfants, l'agriculture et ce que nous mangeons...., ne bradez pas l'Europe, ses normes... au risque de décevoir encore plus ses habitants et de les faire voter contre vous et la démocratie.

Bla
Le 10/10/2016 à 15:25:17

La Belgique bloque la signature du CETA
Traité de libre-échange – Les opposants aux TTIP et CETA ont défilé à Luxembourg
Global Fracking Day le 15 octobre : manifestation contre le CETA, le TAFTA
Le Sénat s’oppose à l’application provisoire du CETA
Rejet de la résolution appelant la France à s’opposer à l’application provisoire du CETA à l’Assemblée nationale
https://stoptafta.wordpress.com/2016/10  

Alain UGUEN
Le 09/10/2016 à 09:48:28


IL FAUT COMBATTRE LE CETA, ET L'EUROPE DOIT LE FAIRE !

AUCUN DES PAYS D'EUROPE NE DOIT ACCEPTER LE CETA ! PAS
PLUS QUE LE TAFTA !

OU ALORS IL N'EST PAS DIGNE DE RESTER DANS L'EUROPE !

L'EUROPE SE DOIT D'ETRE AU SERVICE DES CITOYENS EUROPEENS
NON AUX ORDRES DES MULTINATIONALES

LES CITOYENS N'ONT PAS ETE CONSULTES ! NOUS SOMMES PAS "DES VEAUX" CAR NOUS SAVONS PERTINEMMENT QUE LES MULTINA-
TIONALES NE SONT PAS AU SERVICE DES CITOYENS, MAIS SEULE-
MENT POUR LEUR PROPRE COMPTE TOUT SIMPLEMENT.
MOI CITOYENNE DE FRANCE JE DIS NON ! NON ! NON !

03jozi64
Le 08/10/2016 à 11:13:09

JE NE VEUX PAS QUILS DETRUISENT L'EUROPE;

charles catherine
Le 07/10/2016 à 22:01:33

Nous devons nous défendre contre ces possibles actions des multinationales américaines en refusant ces traités !

colombier
Le 04/10/2016 à 17:23:11

Aucun CITOYEN européen n'a donné MANDAT à la COMMISSION EUROPÉENNE de signer le CETA le 26 septembre 2014, ni au CONSEIL de l APPROUVER UNANIMEMENT, au Sommet Européen de BRATISLAVA de septembre, ni aux COMMISSAIRES REPRÉSENTANTS l’ U.E de l' AUTHENTIFIER le 27 octobre PROCHAIN en présence du GOUVERNEMENT CANADIEN.
La DÉMOCRATIE est STRUCTURELLEMENT "BAFOUÉE" en permanence depuis 60 ans ( TRAITE de ROME de 1957); Puisque toutes les POLITIQUES "budgétaires, monétaires, économiques et commerciales", ne sont plus VALIDÉES par un VOTE des citoyens, AU NIVEAU des TERRITOIRES CONCERNÉS par ces politiques;
Mais IMPOSÉES, y compris aux GOUVERNEMENTS , qui ont renoncés à leur POUVOIR de REPRÉSENTATION de l’ INTÉRÊT GÉNÉRAL des POPULATIONS qui les ont ÉLU, par des INSTITUTIONS EUROPÉENNES "Ultralibérales", au service des TRANSNATIONALES, en majorité États-uniennes dont l'objectif est de mettre à bas toute RÉGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE, SANITAIRE, SOCIALE, respectueuse des DROITS HUMAINS, dans le seul but d’ OUVRIR l'unique MARCHE "solvable" actuel pour les U.S.A : L'Union Européenne, à « l'avidité » des INVESTISSEURS TRANSATLANTIQUES (dont les propres populations, elles ne bénéficient pas des mêmes PROTECTIONS -héritées de notre « HISTOIRE »).
Le CETA est le "cheval de Troie" du T.T.I.P. ou TAFTA, car les MULTINATIONALES canadiennes qui ont participé aux accords via leurs LOBBIES, sont presque toutes des FILIALES de MULTINATIONALES AMÉRICAINES (Exportation de pétrole de schiste ou de saumon O.G.M., par ex.) qui vont pouvoir "attaquer" devant des TRIBUNAUX "PRIVES" les ÉTATS-MEMBRES de l' U.E., si ceux-ci refusaient , au nom de la LOI en vigueur dans l' ÉTAT convoité, « LA CONCURRENCE LIBRE et NON FAUSSÉE » avec des ENTREPRISES LOCALES.
Le CETA une fois appliqué, signera un ABANDON de SOUVERAINETÉ des PEUPLES EUROPÉENS sur leur DESTIN COMMUN.

STOP CETA ! STOP TAFTA !

Danièle LORUT
Le 04/10/2016 à 14:33:02

Bravo à Périscope et Eriko

Il faut virer les crapules parasites qui vivent sur notre dos

et interdire aux lobbies d'approcher les politiques.

RÉVOLUTION CITOYENNE

Abalacalotte
Le 03/10/2016 à 17:59:22

* « Il y va de l'intérêt économique et politique des États-Unis de veiller à ce que, si le monde adopte une langue commune, ce soit l'anglais ; que, s'il s'oriente vers des normes communes en matière de télécommunications, de sécurité et de qualité, ces normes soient américaines ; que, si ses différentes parties sont reliées par la télévision, la radio et la musique, les programmes soient américains ; et que, si s'élaborent des valeurs communes, ce soient des valeurs dans lesquelles les Américains se reconnaissent ». (David Rothkopf, directeur général du cabinet de consultants Kissinger Associates, cité dans "Le Monde Diplomatique" , août 1998)







* « L'Espéranto, c'est le plus sûr, le plus rapide véhicule de la civilisation. » (Jules Verne, Président du Club d'Espéranto d'Amiens, in "San Carlos")
- clip télévisuel aux élections européennes de 2009 : https://www.youtube.com/watch?v=jXiR7xnjV78  

Eriko
Le 03/10/2016 à 17:17:57

Le CETA est aussi dangereux pour le TAFTA : il grave dans le marbre la cour d'arbitrage et la coopération réglementaire.
D'autre part, par son intermédiaire, les entreprises des USA pourront aussi attaquer les Etats et collectivités en passant par leurs filiales au canada

dufourt
Le 03/10/2016 à 13:58:45

comment se sentir européen quand nos dirigeants veulent signer l'accord transatlantique Tafta ou Ceta qui est contradictoire aux souhaits de la majorité des peuples europeens

janine
Le 02/09/2016 à 18:46:42

Bonne nouvelle en ce début septembre, le CETA semble être devant un parcours d'obstacles alors que le TAFTA prend l'eau.

Est-ce encore le temps de ces accords sur mesure pour toutes les sociétés trans-nationales?

Non, bien sûr, nos états doivent cesser d'être leurs larbins.

Émile

mstadler
Le 01/09/2016 à 21:16:10

Bravo l'Allemagne !
On se sent moins seuls pour s'opposer à ce cheval de Troie qui nous imposerait les règles du Tafta, sans l'avoir signé.

Et dehors Juncker, responsable non-élu et tous les commissaires à la botte des multinationales !

périscope
Le 01/09/2016 à 18:40:51

Attention à ces traités qui signifient l'inutilité de toute vie politique, des Etats qui les signeraient et de toute possibilité de démocratie.Les multinationales ni les tribunaux "d'exception" n'ont à faire la loi.

geronimo
Le 01/09/2016 à 16:29:03

Accord Ceta: les Allemands s'opposent
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/08/03/97002-20160803FILWWW00199-accord-ceta-les-allemands-s-opposent.php  

Alain UGUEN
Le 25/08/2016 à 10:11:28

Restons mobilisés contre ces traités qui nous privent de notre libre arbitre et favorisent le pouvoir des multinationales...secouons nos politiques qui nous trahissent et résistons !!!Jeanne

un anonyme
Le 25/07/2016 à 12:16:12

NI CETA, NI TAFTA NI TISA
NON, C'EST NON !

un anonyme
Le 24/07/2016 à 21:43:26

il faut que chacun(e) d'entre nous expliquions autour de nous les dangers TAFTA et CETA: les petits ruisseaux font de grandes rivieres!!!!

leconte
Le 18/07/2016 à 16:03:31

CETA : FoodWatch et la Fondation Nicolas Hulot dénoncent le coup de force de la Commission ...
http://www.novethic.fr/breves/details/ceta-foodwatch-et-la-fondation-nicolas-hulot-denoncent-le-coup-de-force-de-la-commission-europeenne.html  

Alain Uguen
Le 13/07/2016 à 08:23:14

NON, NON, NON, NON , CETA ET TAFTA, restons mobilises , sommes-nous encore dans un pays démocratique et de Liberté quand on sait que des décisions sont prises à notre insu dans l'intérêt des multinationales ? Stop à l'hypocrisie.

Socrate
Le 12/07/2016 à 12:01:15

CETA et TAFTA ne sont que des accords qui enrichiront des multinationales aux dépents du bien etre et de la santé des européens.
Les français veulent garder leur libre arbitre.
Nos enfants ont le droit de manger et de respirer sainement.
Les politiques se moquent de nous et signent en notre nom des accords que nous REJETONS pour leur seul profit
RESISTONS, c'est NON

chicote
Le 09/07/2016 à 14:02:43

A qui va rapporter ces traitées? Aux citoyens(es)? aux journalistes chercheures de scoop? aux milliardaires?
Surement pas aux pauvres gens qui payent leurs impôts. Nous sommes de vrais Européens qui veulent une vraie Europe sociale, une Europe démocratique, une Europe qui prévoit l'avenir et le bien-être de nos enfants ainsi que les génération future.

gaston
Le 06/07/2016 à 15:54:19

TAFTA, CETA ce sont les mêmes accords inhumains que l'AMI en 1998, en pire peut-être.
Le peuple, à cette époque et après d'âpres combats a réussi à mettre ce projet à la porte et il se disait bien qu'il fallait rester vigilants car les tenants du pouvoir financier tenteraient de le faire revenir par la fenêtre.
Aujourd'hui la fenêtre est ouverte, attention !

Alain
Le 05/07/2016 à 19:07:56

Des CETA ou TAFTA ne devraient se faire qu'après une consultation citoyenne. Nous pouvons craindre le pire quand on sait que les pour-parlers sont quasiment secrets. Le bon peuple, il a déjà avalé tant de couleuvres!

jeff
Le 05/07/2016 à 17:51:02


Halte à l'uniformisation, la captation de la parole citoyenne...
Respect de l'humanité - de la diversité face à l'arbitraire de qq uns: entreprises et/ou banques.

CANTE
Le 05/07/2016 à 16:36:34

j'espère de toutes mes forces qu'un accord pareil ne verra jamais le jour, cette Europe ne prend que des décisions appuyées par les lobbystes

level pierrette
Le 05/07/2016 à 07:28:13

Le Ceta est le cheval de Troie du Tafta, or on ne veut ni de l'un ni de l'autre. Non à l'austérité à l'économie libérale, oui à l'europe des peuples, à la solidarité des travailleurs.

bertie
Le 05/07/2016 à 00:51:16

NO TTIPP & CETA

Heinrich Christen
Le 04/07/2016 à 23:17:49

LES FRANCAIS NE VEULENT NI DE CETA NI DE TAFTA, , STOP A L' EUROPE DU FRIC!!!
LES RICHES PLUS RICHES LES PAUVRES PLUS PAUVRES, L'UNION EUROPEENE NOUS TIRE DANS LE DOS AVEC LES SECRETS DE TAFTA!!!

ET QUE CACHENT T'IL ENCORE ????
,
IL FAUT ARRETER TAFTA ET CETA !!!

Caze Michele
Le 04/07/2016 à 21:15:14

Nous souhaitons avoir des produits de qualité et bien sûr avoir la transparence des transformations faites

VIALETTES
Le 04/07/2016 à 18:42:15

Il faut rester autonome!

colombier
Le 04/07/2016 à 18:14:23

Avant de s'intéresser au Canada, qu'ils nous fassent une Europe DEMOCRATIQUE où les citoyens sont consultés pour tout ce qui est important.
On croyait que l'avertissement du Brexit leur avait suffit, mais il semble que les technocrates (Eurocrates) soient toujours à la barre.
Peut' on les remercier ?

périscope
Le 04/07/2016 à 17:46:58

J'ai vraiment l'impression de vivre une guerre d'usure de la part de ces technocrates, qu'ils attendent que nous baissions la garde, pour passer leur accords dans notre dos.
C'est dur de garder l'enthousiasme des troupes...
Mais ne baissons pas les bras, l'Europe appartient à ses concitoyens, pas au lobbies de la finance et des groupes chimiques.

Fabrice Oppenlander
Le 04/07/2016 à 17:44:43

Le gouvernement français prépare le terrain aux "envahisseurs" en cassant le Code du Travail : lorsque CETA et TAFTA seront mis en place, les multinationales feront la Loi chez nous. C'est un danger autrement plus grand que celui que l'on nous montre (l'immigration) pour détourner notre attention des vrais problèmes. Après, ce sera comme dans la Guerre des Etoiles : la Guilde des Marchands gouvernera; mais ce ne sera pas du cinéma.

El Srino
Le 04/07/2016 à 17:36:18

Je suis définitivement contre pour le marché dérégulé laissant libre cours aux appétits des multinationales et des transactions sans aucune limite.

Riffi la noire
Le 04/07/2016 à 17:03:49

Je suis contre cet accord en premier à cause du manque de transparence sur les négociations, ensuite parce que M.l'ancien premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker ne veut pas tenir compte de la pétition de plus de 3 millions de signatures et aussi parce qu'il s'agit d'un accord "Ultra-libéral" dont nous ne voulons pas.

JPRR
Le 04/07/2016 à 16:41:08

Un accord négocié dans le secret par des individus qui n'ont de représentativité qu'indirecte ne doit pas s'imposer à des citoyens qui respectent les lois de leur pays.

Il est intolérable que des tractations qui vont avoir un impact sur la vie démocratique ne donnent pas lieu à une information argumentée.

renebend
Le 04/07/2016 à 16:32:42

ASSEZ d'arrangements hypocrite dans notre dos!!

riton13
Le 04/07/2016 à 16:06:04

Les USA sont la gangrène de notre pauvre planète Terre ! Maintenant que le marche-pied vers l'Europe appelé Grande Bretagne se retire, les USA risquent de faire le forcing sur le TAFTA ! à nous de résister !

JEAN-FRANCOIS PRIEUR
Le 04/07/2016 à 16:00:40

Les Français majoritairement hostiles aux accords transatlantiques TAFTA et CETA

Dans un sondage publié par Harris Interactive et Sum of Us, 62 % des Français rejettent les accords transatlantiques
Sum of Us et Harris Interactive ont publié aujourd'hui les résultats d'une enquête d'opinion qui révèlent la défiance majoritaire des Français à l'égard des deux accords transatlantiques de l’Union européenne : le TAFTA, en cours de négociations avec les États-Unis, et le CETA, en cours d’approbation avec le Canada.

Les chiffres sont sans appel (1) :

62% des personnes interrogées considèrent que la France doit mettre fin aux projets de CETA et de TAFTA;

71% des sondés envisagent la mise en place de mécanismes d’«arbitrage privé» pour les conflits entre investisseurs et États comme une menace;

81% des personnes interrogées estiment que le CETA et le TAFTA remettraient en question les lois ou «normes» françaises protégeant la santé, la qualité de l’alimentation, l’environnement, et le climat.

Pour Jean-Michel Coulomb, porte-parole d'Attac, "ce sondage confirme ce qu'observent les associations, syndicats ou mouvements regroupés dans le Collectif Stop Tafta : une défiance massive des citoyen-ne-s, partout en France, à l'égard des traités transatlantiques. Il traduit aussi une autre défiance : celle de ces mêmes citoyens à l'égard du gouvernement français et de la Commission européenne, qu'ils estiment incapables d'assurer leur protection, quelles que soient les réserves et les assurances illusoires assénées par ceux-ci depuis maintenant trois ans."
Et en prétendant hier s'opposer au TAFTA, M. Valls ne fait que s'inscrire dans le prolongement des déclarations multiples de François Hollande et de Matthias Fekl, dont les critiques et ultimatums, bien que très bruyants, ne se sont jamais traduits par le moindre geste concret à Bruxelles. Amélie Canonne, présidente de l'Aitec, confirme : "La discussion a finalement été annulée, mais selon nos sources, en réponse à la question posée par Juncker il y a quelques semaines, la France entendait bel et bien réaffirmer son soutien au mandat de négociation du TAFTA".
La France n'a en outre aucun problème à soutenir le CETA, en le présentant comme "l'anti-TAFTA". "Les deux accords comportent pourtant bien les mêmes dispositions, qui ruineront des milliers de paysans, faciliteront l'importation d'énergies fossiles en Europe, et permettront le détricotage, à moyen terme, de toutes les réglementations protectrices de la santé, du travail, de l'alimentation ou de l'environnement" rappelle Nicolas Roux, porte-parole des Amis de la Terre.

En attestant d'une opinion majoritairement hostile aux accords transatlantiques, le sondage Sum of Us-Harris Interactive conforte donc le Collectif Stop Tafta dans sa campagne, et rappelle au gouvernement l'attente des Français-e-s : qu'il en finisse, effectivement, avec ces traités (2).

1. Voir les résultats détaillés : http://harris-interactive.fr/opinion_polls/les-francais-et-les-accords-de-libre-echange-transatlantiques/  

un anonyme
Le 04/07/2016 à 11:43:44

Y aurait-il une nouvelle reculade?

BOUCHE
Le 26/06/2016 à 17:56:15

Cheval de Troie antidémocratique

isabelle obscur
Le 25/06/2016 à 13:03:58


DEMOCRATIE DEMOCRATIE OU ES TU ? NOS GOUVERNANTS NE TIENNENT PAS COMPTE DE NOS REVENDICATIONS... MAIS ALLONS-NOUS NOUS LAISSER FAIRE ? NON TOUS ENSEMBLE CONTRE LE CETA, LE TAFTA, LE TIPP, LE TISA, ETC.....
POUR NOUS ! POUR NOS ENFANTS ! NOS PETITS ENFANTS.

NOUS DEVONS FAIRE PRESSION SUR CEUX QUI NOUS GOUVERNENT POUR QU'ILS REFUSENT CETTE FOLIE !

64JOZY03
Le 16/06/2016 à 20:20:24

La réponse de Frédérique MASSAT présidente de la Commission des Affaires Economiques de l'AN
http://www.cyberacteurs.org/pdf/massat-tafta_44.jpg  

Alain Uguen
Le 10/06/2016 à 15:40:21

TAFTA CETA TIPP etc.... pesticide MONSANTO BAYER SYGENTA.... l'Europe de JUNKER et toute la troupe!Hollande tous repondront de leurs actes devant le peuple!!!!

zouzou
Le 15/05/2016 à 17:39:20

j'ai voté socialiste en 2012 mais je ne me ferai pas avoir une seconde fois.
Leur politique, c'est kifkif bourricot avec celle de sarko.

humain
Le 13/05/2016 à 22:34:18

Je signe, l'union fait la force, en espérant que cette action aura du poids pour assurer l'avenir de nos enfant.Il est grand temps d'agir, le monde appartient aux humains et non à quelques nantis !

corinne Boinet
Le 13/05/2016 à 18:28:55

Pourquoi ne serions-nous pas plus respectueux des brebis ?

Colette Pince
Le 13/05/2016 à 16:40:13

j'en ai ras le bol d'être prise pour une brebis

un anonyme
Le 13/05/2016 à 09:20:04

Je signe avec le faible espoir de voir nos signatures vaincre le poids de l'argent des multinationales et derrière elles de quelques nantis sans scrupules.

Christian Perez-Gil
Le 12/05/2016 à 13:54:58

peut-on trouver plus libéral que les socialistes actuellement au pouvoir ? Est-ce démocratique d'élaborer dans le plus grand des secrets des traités (ceta et tafta)qui vont nous affecter sur le plan sanitaire au quotidien ?

thomas
Le 12/05/2016 à 13:43:23

nous nous souviendrons

tara
Le 12/05/2016 à 13:06:46

Je dénonce le mensonge écrit en tête de la charte de l'OMC : l'enrichissement des déjà riches "ruisselle" sur tous et est facteur de développement de tous : l'argent comme but écarte le respect des femmes et des hommes, il est la cause de l'injustice croissante, il est prétexte à la perpétuation de "la crise" créée par cet enrichissement

Denis LEFEVRE
Le 12/05/2016 à 10:35:20



TOUS CONTRE LE CETA MOBILISONS NOUS CETTE INEPTIE

NE DOIT PAS PASSER....!!!!!

64JOZY03
Le 12/05/2016 à 10:04:33


LE CETA EST INACCEPTABLE C'EST UN PIEGE MOBILISONS NOUS

CONTRE CETTE INEPTIE

64JOZY03
Le 12/05/2016 à 10:02:08



non non et non pas tafta
Madus

ddumas
Le 12/05/2016 à 09:18:52

Allez, un peu plus loin dans l'effort de destruction de la démocratie et pour un plus d'ordre établi : supprimons ce qui "représente les peuples" (si toutefois nos chers élus l'ont un jour représenté !) et laissons tous les pouvoirs aux multinationales...

Nos élus, à force de confondre leurs intérêts particuliers et le bonheur des peuples, provoquent la misère économique, écologique et économique!

Les traités scélérats ne doivent pas passer !

Didier Hinnerblesse
Le 12/05/2016 à 07:38:06

Le C.E.T.A., cheval de Troie des consortiums de l'Amérique du Nord et du TAFTA (T.T.I.P.) imposera à l'avenir à nos concitoyens, au nom de la globalisation du principe du "libre-échange" le pouvoir des TRANSNATIONALES de s'approprier le "BIEN COMMUN" d'un territoire, et de déroger "en toute légalité" aux normes SOCIALES, SANITAIRES, ENVIRONNEMENTALES, CLIMATIQUES établies DÉMOCRATIQUEMENT, par les POLITIQUES du pays et de l' U.E.
De plus, outre l’ IMPACT LOCAL de l' ACTIVITÉ des ces MULTINATIONALES sur la vie des populations, la souveraineté alimentaire, le travail, la santé des citoyens, la concurrence asymétrique créée avec les paysans, petits commerçants, P.M.E. ... l'existence même de ces ACCORDS INTERNATIONAUX et leur PROCESSUS d'élaboration "secret" ,réalises par des experts affiliés à des INTÉRÊTS économiques PRIVES "DÉTERRITORIALISES", SANS consultation des populations et SANS l'avis de leurs représentants ÉLUS, font peser à eux seuls, une menace sur le devenir de LA DÉMOCRATIE en EUROPE et sur ses INSTITUTIONS séculaires.
STOP TAFTA, CETA,TiSA,APE...!

Danièle LORUT
Le 11/05/2016 à 22:15:00

C'est la mort de la démocratie, et l’asservissement des peuples par le grand capital.

philippe lorme
Le 11/05/2016 à 21:49:28

J'ai signé contre le TAFTA,maintenant je signe contre le CETA.Les multinationales avancent...Messieurs les élus,vous devrez bientôt rendre compte aux citoyens et citoyennes.Faites en sorte que vos choix soient les meilleurs possibles et qu'ils ne mettent pas en péril la santé de vos enfants et petits enfants.C'est à eux qu'il faut penser!

Myrtille des bois
Le 11/05/2016 à 21:42:15

J'ai déjà signé contre le TAFTA,aujourd'hui le CETA .C'est de pire en pire!
Le problème est que tous ces "concombres" avancent "masqués" !

Myrtille
Le 11/05/2016 à 21:19:26

Merci de penser à formuler les cyberactions en tenant compte de l'alternative des genres !

Un-e citoyen-ne attentif-ve à ce qu'elle signe

Claire BUSTARRET
Le 11/05/2016 à 21:18:55

Tous les candidats pour les élections présidentielle de 2017 doivent exprimer clairement et définitivement leur position quant aux traités TAFTA dit aussi TTIP et CETA.
Sinon ce n'est pas démocratique.

Pour ma part les candidats contre TAFTA dit aussi TTIP et CETA détermineront mon vote en leur faveur

Jerome
Le 11/05/2016 à 17:32:00

Pas plus de CETA que de TAFTA, comme si la planète n'était pas encore assez "MALADE" de nos folies mercantiles. On ne dirait vraiment pas qu'il y a eu la COP 21! ou alors, c'est une grosse arnaque!....

On n'est pas prêt de voir diminuer notre impact écologique, il est de 1,6 planète pour nous européens, pour les ricains, je ne sais plus mais c'est au moins le double et on veut en rajouter une couche!!!! De quoi pleurer....

cactus
Le 11/05/2016 à 17:22:39

Nous demandons au gouvernement français de refuser la signature du CETA ainsi que les négociations sur le TAFTA. Les USA nous ont déjà transmis leur crise des subprimes, je pense qu'on a déjà assez payé pour eux. Non aux OGM, non aux pétroles bitumeux et gaz de schistes, qu'ils se gardent leurs mauvaises idées.La France et l'Europe ne veulent pas devenir une pâle copie des USA !! La "croissance" de bien être viendra des énergies alternatives et d'une structuration sociale plus respectueuse de l'environnement et des individus... Soyons innovateurs et non suiveurs...

Adélia Da Silva
Le 11/05/2016 à 16:17:42

NO CETA

François COUDERT
Le 11/05/2016 à 16:14:41

Au 19e siècle les changements permettaient d' espérer un avenir meilleur. Aujourd'hui chaque réforme, chaque traité nous assure que nous allons vers le pire !
Quel est l'avenir d'une société où le citoyen (le peu qu'il en reste) est tenu à l'écart, où des décideurs sans vergogne visent leur intérêts propres au mépris de l'intérêt collectif. ?
Si l'Europe actuelle est une catastrophe c'est parce qu'elle à été gouvernée par des gens sans scrupules comme M. Juncker spécialiste des "montages financiers".

GuyD
Le 11/05/2016 à 15:50:54

C'est la fin de la démocratie!!

un anonyme
Le 11/05/2016 à 15:36:54

Non merci pas de. Poulets , d'OGM , de produits et colorants chimiques , de saloperies made in America . Alors que les normes européennes sanctionne nos agriculteurs

MICHEL PISSAGUINE
Le 11/05/2016 à 14:40:19

Les citoyens vous interpellent. Allez-vous protéger leurs droits ou bien ceux des multinationales ?

Recevez les salutations d'un citoyen attentif à vos décisions.

Paul
Le 11/05/2016 à 14:09:44

C'est ce type de réflexion et de décision qui même au vote en faveur de l'extrême droite et c'est plus qu'inquiétant!
N'abandonnant pas notre part du colibri
Christian Moretto
journaliste magazine Sans Transition et Radio Occitanie

Cristian Moretto
Le 11/05/2016 à 13:53:53

CETA est voué a l'échec!

un anonyme
Le 11/05/2016 à 13:51:17

surtout ne pas sacrifier des travailleurs, ni évidement population pour le nucléaire et des entrepreneurs.

Isabelle Fay
Le 11/05/2016 à 13:37:13


Mythe no 1 : la nouvelle proposition sur l’arbitrage d’investissement institue une « cour publique » où siégeront des « juges »

La proposition de l’UE pour le TAFTA et le texte de l’accord avec le Canada (CETA) créent uniquement des listes restreintes d’arbitres « freelance » appelés à siéger en cas de différend, et en aucun cas une « cour publique ».

Les « juges » n’en sont pas puisqu’ils ne relèvent pas d’une magistrature indépendante et ne sont pas contraints d’arrêter leurs activités de conseillers juridiques. Les risques de conflits d’intérêts sont bien toujours réels. Le chapitre sur l’investissement du CETA donnera aux multinationales canadiennes et à 41 811 firmes américaines qui ont des filiales au Canada le droit d’attaquer les lois et réglementations françaises.

Un consensus européen se dessine : magistrats, experts et parlementaires de toutes les familles politiques rejettent cette proposition, dont ils estiment qu’elle institutionnalisera l’arbitrage privé dans les accords commerciaux de l’UE.
Mythe no 2 : le modèle agricole français est préservé

65 000 tonnes de viande bovine et 75 000 tonnes de viande de porc canadiennes à travers le CETA entreront à terme en Europe sans droits de douane. Cette libéralisation du commerce agricole va ravager la production de viande française, sans retour en arrière possible : la pression sur les prix accélèrera considérablement l’industrialisation de la production et la disparition des éleveurs.
Mythe no 3 : les normes sanitaires et sociales vont vers le mieux disant

Les chapitres sur les réglementations vont durablement modifier le processus réglementaire européen. Ils créent notamment un organe où les lobbies industriels et financiers trouveront un guichet lorsqu’ils voudront revendiquer l’allégement des règles protégeant le consommateur ou la santé au travail — encore une fois sans retour en arrière possible. Nul besoin de déréglementer dans le texte du traité lui-même, le Forum de coopération réglementaire pourra se saisir ultérieurement des réglementations les plus chères aux citoyens européens : interdiction des OGM, rinçage des viandes, hormones de croissance, législations sur les pesticides ou produits chimiques…
Mythe no 4 : le grand marché transatlantique va permettre à nos PME de se développer

L’alignement à la baisse des normes de production et de qualité des produits font que nombre de nos PME subiront la concurrence des entreprises états-uniennes dont la production est déjà alignée sur des normes au rabais, donc à moindre coût.

Pour celles de nos PME qui auraient les ressources de transformer leur offre et leur système de production, cela ne sera pas sans risque car on ne change pas un savoir faire et une culture d’entreprise d’un claquement de doigts : outre le coût financier -et humain- de tels changements, le temps de latence nécessaire pour amortir ces évolutions manquera dans la plupart des cas.

Pour les survivantes, la libéralisation plus poussée encore des services financiers renforcera la restriction des crédits que leur accordent les banques.

Pour les PME sous-traitantes des transnationales, le risque est si grand que les transnationales délocalisent aux USA certaines de leurs activités, la main d’œuvre y étant moins chère.

L’ouverture des marchés publics qui interdira aux collectivités territoriales de soutenir l’approvisionnement local mettra en très grand danger les PME qui vivent de ces marchés.
Mythe no 5 : le CETA « va promouvoir la croissance au Canada et dans l’Union européenne, et donc consolider l’ensemble de nos économies »

Aucune étude d’impact sérieuse n’augure d’effets positifs significatifs du TAFTA, et encore moins du CETA, sur notre économie et nos territoires. Pour ce dernier, l’évaluation économique conjointe du gouvernement canadien et de la Commission européenne réalisée en 2008 pour justifier l’accord prévoit une gain total de 12 milliards d’euros, soit une hausse dérisoire de 0,08 % du PIB de l’UE [1] . Pour TAFTA, l’étude CEPR (financé pourtant par toutes les plus grandes banques du monde) donne un gain par foyer fiscal de 450 euros annuels soit … 1,23 euros par jour. Ces études d’impact reposent en outre sur un ensemble d’hypothèses irréalistes et vivement critiquées par de nombreux économistes. Les risques sont en revanche avérés et ces accords éloigneront encore un peu plus la France et l’UE de l’emploi et d’une véritable transition énergétique et d’une relocalisation de l’économie.
Mythe no 6 : « La France sera également très vigilante pour que les accords commerciaux, ne remettent pas en cause, de manière subreptice, les avancées qui ont été décidées lors de la COP 21 »

Les dispositions sur l’environnement du chapitre « Développement Durable » relèvent de la généralité et des bonnes intentions ; aucune n’a la portée légale nécessaire pour primer sur les normes de protection du commerce et de l’investissement.

Les grandes entreprises pourront se saisir de l’arbitrage Investisseur-État pour s’attaquer à toute régulation environnementale ou toute loi sur le climat qui viendrait répondre aux exigences étayées par l’Accord de Paris (COP 21).

Les lobbies industriels pourront, via le processus de coopération réglementaire, remettre en cause « de manière subreptice » ces mêmes lois de lutte contre le changement climatique et édulcorer leur contenu en amont du processus politique.

Le commerce des énergies carbonées (notamment le pétrole brut et bitumineux) est fortement libéralisé.
Mythe no 7 : le Parlement français et les citoyens ne seront pas réduits au silence

Même dans le cas d’un accord mixte, c’est-à-dire comportant des dispositions relevant des compétences de l’UE et des États membres ,le CETA pourra être mis en œuvre dès l’approbation du Conseil, sans même l’assentiment nécessaire du Parlement français ! C’est le cas de tous les accords conclus par l’UE et déjà ratifiés à l’instar des accords UE-Corée du Sud, UE-Colombie/Pérou et UE-Ukraine qui étaient mis en application depuis des mois, voire des années, sans qu’aucun débat démocratique n’ait jamais eu lieu. Pire : même en cas de rejet par la représentation nationale de l’un des 28, le chapitre Investissement du CETA continuerait de s’appliquer pendant trois ans. Le débat et le vote du Parlement français interviendront trop tard pour enrayer ces dispositions inacceptables. Il n’existe qu’une façon de garantir la démocratie : refuser le traité et ses modalités d’application lorsqu’ils seront présentés, dans une seule proposition, au Conseil.

Les inquiétudes des parlementaires sont également partagées par de nombreux élus locaux : à ce jour, plus de 650 collectivités territoriales françaises se sont déclarées hors traités transatlantiques , ou en vigilance, et de nouvelles s’expriment chaque semaine. Et les mêmes critiques sont énoncées dans toute l’Europe, par des millions de personnes depuis trois ans, dont au minimum 380 000 Français .

Le Collectif Stop TAFTA demande au gouvernement français de refuser la signature du CETA et de plaider officiellement pour la cessation des négociations sur le TAFTA.

mandelkorn
Le 11/05/2016 à 13:26:29

C'est la souveraineté populaire qui est anéantie par ce type de traité qui écarte tout recours devant les instances judiciaires nationales

Marc OLLIVIER
Le 11/05/2016 à 13:17:30

Et pourquoi ne pas inverser les rôles : demander aux américains ce qu'ils veulent exoger de nous, européens ???

Minimir09
Le 11/05/2016 à 13:02:42

Contrairement au baratins du Mathias Fekl (secrétaire d'état de commerce, ou quelque chose comme ça !) sur 7-9 de France Inter, le 10 Mai, les tribunaux d'arbitrage privés sont bel et bien présents dans le CETA (on le sait pour le TAFTA, déjà).

armand
Le 11/05/2016 à 11:54:25

Bonjour,
Je refuse que notre vie soit aux mains des pouvoirs financiers, des industries, de l'agro-alimentaire, de l'industrie pharmaceutique, des transnationales.
C'est à nous citoyennes et citoyens de décider.

alain sureau
Le 11/05/2016 à 11:42:49

Démantelement de l'Etat, deni démocratique

Colibri
Le 11/05/2016 à 11:38:51

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !