actualité écologie

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

La Terre vue depuis l’espace

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à l'autorisation de deux nouveaux insecticides tueurs d'abeilles !

Mise en ligne du 05/09/2016 au 06/09/2016

Au cœur du mois d'août, l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation et de l'Environnement (ANSES) a lancé une consultation "publique" en vue d'autoriser deux insecticides. Cette consultation se termine ce lundi 5 septembre.

Bilan de la cyberaction :

3745 participants

Ségolène Royal refuse l'autorisation d'un nouveau pesticide

Merci à tous de votre mobilisation qui a sans doute pesé dans la décision de la Ministre.

C'est une bonne nouvelle pour les apiculteurs qui sont au bord du gouffre. La récolte de miel est catastrophique. Les pesticides ne sont pas la seule cause de la mort des abeilles - cette année, c'est plutôt la météo -, mais ils y contribuent. L'entreprise Bayer voulait mettre sur le marché un nouveau produit, un cousin du Gaucho, de la famille des néonicotinoïdes. L'entreprise a fait une demande a l'autorité compétente en France,l'Anses, qui a donné un projet d'avis positif. La ministre a dit non. Trop d'abeilles disparaissent. En plus, ces fameux néonicotinoïdes ont été récemment interdits dans la loi sur la biodiversité. En principe pas avant 2018, mais tant pis.

En attendant, pas question d'autoriser de nouveaux produits. Ségolène Royal a aussi décidé d'interdire le désherbant Roundup, en vente libre dans les jardineries. Il faudra s'adresser désormais pour en acheter à un vendeur conseil, un peu comme dans les pharmacies. Ces décisions contrarient évidemment les agriculteurs, qui parfois ne peuvent pas faire sans les pesticides. Mais Ségolène Royal a un autre argument : celui de la  santé.

Il est compliqué pour l'instant d'évaluer les impacts exacts des pesticides que nous mangeons tous les jours en petit quantité. Il y a des doutes, pas de certitudes. C'est pourquoi aussi le ministère de la Santé, de son côté, va lancer une étude nationale dans toutes les zones viticoles de France, où sont largement utilisés ces produits. Une étude de grande ampleur pour savoir peut-être enfin s'il y a ou non un lien entre certains cancers des enfants et les pesticides.
http://www.rtl.fr/actu/environnement/segolene-royal-refuse-l-autorisation-d-un-nouveau-pesticide-7784759585  

Présentation de la cyberaction :

De nombreuses études démontrent l'effet toxique des insecticides néonicotinoïdes. Chaque année, 300000 colonies d'abeilles disparaissent en France. Tout dernièrement, l'INRA a mis en évidence l'impact fatal de l'imidaclopride sur les reines. Or, c'est justement l'imidaclopride qui est utilisé dans les insecticides néonicotinoïdes que l'ANSES veut autoriser.

Or, l'ANSES ne peut ignorer que la loi pour la reconquête de la Biodiversité a été publiée au Journal Officiel le 08 août 2016. Cette loi interdit dès 2018 l'utilisation des insecticides...

Pourtant et sans perdre de temps, l'ANSES a mis en ligne une consultation le vendredi 12 août (veille du pont du 15 août !) en vue d'autoriser l'utilisation de deux insecticides ! Cette consultation se termine le 05 septembre à minuit !!!

Une étude parue le 31 aout montre que la survie des abeilles reines, et donc la production de nouvelles ouvrières, était fortement affectée par une exposition conjointe à un insecticide et au champignon parasite Nosema cerana.
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/abeilles-insecticide-parasite-un-cocktail-fatal-1,0,2483140017.html  

Nous invitons tous ceux qui le peuvent à s'exprimer directement sur le site de la consultation avant ce soir
https://www.anses.fr/fr/content/consultation-publique-sur-les-projets-de-décisions-d’autorisations-de-mise-sur-le-marché-des  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,

Cette consultation lancée en plein été 4 jours après la publication de la loi sur la reconquête de la Biodiversité est une véritable provocation.

Une étude parue le 31 aout montre que la survie des abeilles reines, et donc la production de nouvelles ouvrières, était fortement affectée par une exposition conjointe à un insecticide et au champignon parasite Nosema cerana.

je vous demande donc de rejeter les deux demandes de mise sur la marché des insecticides Gaucho350 et Gaucho Néo déposées par la multinationale Bayer CropScience.

Comptant sur votre écoute, je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'expression de mes sentiments distingués.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

76 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Non aux pesticides qui empoisonnent les abeilles et autres insectes pollinisateur et qui polluent nappes phréatiques cours d'eau et ruisseaux

Bernard FRAU Humanisme-Ecologie-République
Le 23/09/2016 à 20:49:11

NON aux pesticides !

Christiane Schneebeli
Le 15/09/2016 à 15:52:06

pensez simplment à vos enfantsnts

garnier
Le 13/09/2016 à 10:37:02

Pour reprendre le pouvoir, il faudrait déjà sortir de cette Europe de m...Sinon nous allons tout droit au chaos social, humanitaire et écologique.
L'Europe C'est la guerre. et au profit de l'empire décadent que sont les États Unis !!!

mariposa
Le 12/09/2016 à 15:06:50

allez ouste les pesticides !
maintenant c'est le frelon asiatique qui s'y met, bououououh....
éliane

éliane
Le 12/09/2016 à 14:12:18

Il ne reste plus qu'une chose à faire, que le peuple reprenne le pouvoir.

un mécontent
Le 11/09/2016 à 22:26:55

La dictature du pouvoir du fric
Comment arréter ces lobbyings toxiques?

Cédrat
Le 11/09/2016 à 13:39:29

Bravo, à condition qu'on tienne compte de son avis (cf. L'exemple des boues rouges)

Roland COMTE
Le 10/09/2016 à 13:45:47

HORS DE QUESTION DE TOUCHER NE SERAIT CE QU UN CHEVEUX D UN PAUVRE OU AUTRES PERSONNES

ALBATOR
Le 10/09/2016 à 11:56:01

Le projet de réduction de la population (les pauvres et les contestataires) est en route !...







mariposa
Le 10/09/2016 à 06:17:21

je suis heureux de cette victoire en esperant en gagner d autre

ALBATOR
Le 09/09/2016 à 21:11:42

un effort de recherche et d'intelligence non d'évitement par lenteur d'actions de Bayeur devant cefait

poussineau Alain
Le 09/09/2016 à 13:52:11

morts des abeilles,disparition du genre humain...

c.vulliez
Le 08/09/2016 à 21:50:01

Nous sommes responsables des la nature, et du devenir de la terre aussi devons nous en prendre soin pour l'avenir de tous et le bien être de chacun.

Agnès CATHELIN
Le 08/09/2016 à 20:20:32

Mise sur le marché de ces 2 poisons , les Multinationales seraient elles ' complices ' des élus .. ?? ,

Monique
Le 08/09/2016 à 08:39:34

non aux insecticides

un anonyme
Le 07/09/2016 à 20:41:02

L'empoisonnement collectif n'est-il pas répréhensible? S'il l'est, que fait l'éxécutif? S'il ne l'est pas, que fait le parlement?

Champernau Jean-Marc
Le 07/09/2016 à 15:30:03

Apparemment, la destruction des abeilles arrangerait bien Monsanto, à lire

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-destruction-des-abeilles-selon-150943  

Luc
Le 07/09/2016 à 14:50:51

Mais quand donc le politique comprendra-t-il la dangerosité de ces pesticides? Sont-ils payés pour fermer les yeux?

Jack
Le 07/09/2016 à 14:50:18

Et pourtant il ne suffirait qu'une chose. Que la FNSEA disparaisse et que les agriculteurs refusent d'utiliser ces produits de mort. Il n'y aurait donc plus de marché juteux pour ces produits.

Un mécontent
Le 07/09/2016 à 10:13:46

Ancien agriculteur ,je sais que l'on peut se passer de toute la chimie agricole

René Kermagoret
Le 06/09/2016 à 22:36:43

Merci de rester tjrs en veille et en alerte vis à vis de situation lentement mortifère

Bemelmans Catherine
Le 06/09/2016 à 22:07:45

Comment est-il seulement possible d'imaginer survivre sans les abeilles ?

Comment donc est-il encore possible de laisser la primauté aux intérêts des empoisonneurs de la grande industrie ?

Isabelle Blanchemain
Le 06/09/2016 à 21:51:31

STOP au massacre!
Laissons les abeilles tranquilles , on a tellement besoin d'elles !!!

mich\'ailes
Le 06/09/2016 à 21:26:16

LIVE AND LET LIVE

Marie
Le 06/09/2016 à 21:22:53

Sauvons l'espèce humaine en sauvant les abeilles

beuzit
Le 06/09/2016 à 20:54:24

La mise sur le marché de ces 2 insecticides va à l'encontre de la défense de la biodiversité. Mais jusqu'où vont aller ces multinationales pour qui le profit est le maître mot

Chris
Le 06/09/2016 à 20:51:20

A quand l'abandon definitif de ces insecticides tueurs d'abeilles et d'autres butineurs. Faudra t-il attendre la disparition définitive de ces insectes et de leurs rôles bienfaisants ?

un anonyme
Le 06/09/2016 à 18:42:08

Merci pour cette pétition bien que le titre créerait de meilleures vibrations si il annonçait du positif. Par exemple: oui, à la vie des abeilles indispensables, ou, pour le rejet ferme et total de tous produits destructeurs d'abeilles.
Ahhh! Ces gros chimistes qui n'ont rien compris à la culture naturelle avec ses dernières recherches permettant de cultiver et récolter des légumes et fruits magnifique n'ayant subit aucun traitements chimiques! Ils aparaissent comme des terroristes de la nature.

Leclerc
Le 06/09/2016 à 18:30:35

Ah ce sont vraiment à des ' Fous qu'on a affaire , mais il peuvent fort bien en ..crever aussi tous ces abrutis . donc Stop c'est tout .

Monique
Le 06/09/2016 à 15:24:27

OUI 'il faut arrêter et 'supprimer *tous les Pesticides ' mais pas 'attendre que l'espèce humaine et animale ait 'disparu !

Pierre Maurit
Le 06/09/2016 à 15:20:33

dommage que l'on ait pas inventé le produit pour éliminer, la connerie humaine, la prétention et la soif du fric : la planète s'en porterait mieux et les homos sapiens, aussi - un amoureux du miel et de celles qui le produisent
andriu, lo pial a prudir

andriu
Le 06/09/2016 à 13:17:46

Les abeilles sont plus vitales que les pesticides et elles font bien plus pour l'humanité

guy murat
Le 06/09/2016 à 12:57:08

Les malades qui vendent leur âme au dieu argent laisseront en héritage à leurs enfants et au monde dans lequel ils vivront non pas leur fortune, mais le mépris pour leur folie.

un anonyme
Le 06/09/2016 à 12:01:52

Assez de nous imposer tout ces produits dangereux

un anonyme
Le 06/09/2016 à 10:03:15

Que ceux qui se font ou feront attraper pour avoir perçu des pots de vins, qu'on les condamne à tout avaler, mais en petites coupures, histoire que leur agonie dure plus longtemps.
Cela pourra - peut être - en dissuader quelques uns d'en percevoir de trop gros...

Jean-Marc GREGOIRE
Le 06/09/2016 à 04:05:43

Merci de ne pas céder aux pressions des industriels.

Jacques JOURDANET
Le 05/09/2016 à 23:29:22

Bonjour.
Seriez-vous répréhensibles, si vous indiquiez le ou les noms de ces apprentis sorciers, irresponsables quant aux conséquences que cela entrainerait, parce que à n'en pas douter il va s'agir encore d'un redoutable pesticide.
Nous devrions porter plaintes pour crime contre l'humanité, parce qu'au bout du bout, nous sommes ceux qui trinquerons comme d'habitude par manque de discernement et incompétence de certains. Il est à se demander par qui ils sont payés!!!

Evidence
Le 05/09/2016 à 22:54:33

Stopper ce massacre.
Non aux pesticides.
Respect au vivant avec des produits naturels.
Arrêtez de nous manipuler et ano piler le vivant.

5/9/2016 - 22 heure française

un anonyme
Le 05/09/2016 à 22:01:32

Arretons de vouloir dominer la nature à tout prix

jean michaux
Le 05/09/2016 à 21:46:14

La terre est déjà massacrée de produits chimique. Il faut arrêter d'en ajouter ! ce sont tous les insectes qui en patissent ; on a l'impression que ça ne fait rien mais nous nous tuons à petit feu.

Christophe MERCIER
Le 05/09/2016 à 21:40:40

Monsato a le droit de détruire la VIE animale, la VIE en général. Il faut persévérer et lui faire retirer tout produit destructeur.

zenzen
Le 05/09/2016 à 21:31:57

Nous avons besoin des insectes pollinisateurs pour notre alimentation. Les insectes nuisibles peuvent quant à eux être régulés par leurs prédateurs.
Alors inutile de tuer tous les insectes, cela porterait tort aux êtres humains.

anne kraft
Le 05/09/2016 à 21:28:46

Él mundo repudia esta masacre!!! Unidos haremos cambio!!

Roxana
Le 05/09/2016 à 19:45:35

EH ! les copains
ON VOTE BIENTÔT !

c'est aussi notre choix de choisir (un peu) les politiques !

NI les droites ni le PS ne changeront rien
pour le FN on ne sait pas, il a qqs autres defauts rédhibitoires à mes yeux

reste les écologistes et Mélenchon
qui souhaite sortir de l'UE qui NOUS IMPOSE
le profit des multinationales ....
au mépris de tout.

IL FAUT CHOISIR

un anonyme
Le 05/09/2016 à 19:29:52

La mobilisation massive nous protégera des pollutions volontaires, juteuses et dangereuses pour nous c'est à dire la nature dont le monde animalier.

micmat
Le 05/09/2016 à 17:36:41

La mort des abeilles, c'est la mort de tout, elles doivent donc être bien protégés par des produits biologiques et naturels. Sans abeille, il n'y aura plus de pollenisation, plus de légumes, plus de fruits. Il faut que les fabricants de produits toxiques trés dangereux CREVES, il y en a marre d'être gouververnés par ces gros riches qui tuent tout et veulent nous gouverner. Evelyne et jean-claude Charbon le 5 septembre 2016 - 17 H20

un anonyme
Le 05/09/2016 à 17:22:26

STOP au massacre!

Guido BECKER
Le 05/09/2016 à 17:08:24

Il y a certaines gens qui doivent avoir bénéficié de belles enveloppes Pauvre planète

Jacky Perrier
Le 05/09/2016 à 16:44:01

Quel est le montant des prébendes que s'octroient les membres de l'A.N.S.E.S. pour se déshonorer dans des décisions aussi indignes.
Honte à ces charognards sans scrupules!

MICHARD Pierre
Le 05/09/2016 à 16:39:23

Quand est-ce que l'homme deviendra sage et que la course au profit à n'importe quel prix s'arrêtera ?

Claire Pichon
Le 05/09/2016 à 16:31:49

Pourquoi aller en chine et signer des accords internationaux pour agir contre la pollution et en même temps accepter des produits insecticides comme gaucho( et d'autres) sachant qu'il tue les abeilles et pollue la nature!!!
Empêchons la pression des lobbies agro-industriels.

un anonyme
Le 05/09/2016 à 16:21:22

Et dire que nos impôts, qui ne baissent toujours pas, servent aussi à rémunérer ces décideurs corrompus par ces spéculateurs et se fichent pas mal de la santé publique.Peut-être serait-il bon de leur montrer notre ras le bol dans les urnes prochainement...

Dominique
Le 05/09/2016 à 15:54:47

Alors que toutes les agences devraient être impitoyables concernant le bien public alors que tous les parlementaires devraient être au service du citoyen qui les élit alors que nous sommes en République démocratique le pouvoir au peuple par et pour le peuple toutes les instances sont noyautées par une caste qui s'arroge la pensée la vérité le savoir la loi au seul profit des empoisonneurs des lobbies tout puissants sans aucun remords alors même que l'avenir est gravement hypothéqué pour tous par cette folie qui n'a qu'un roi l'argent. A quand les procès pour crime contre l'humanité pour ces gens là.

Un mécontent
Le 05/09/2016 à 15:31:12

Que ne ferait-on pas pour produire plus de cochonneries, avoir plus de rentabilité même
si c' est au détriment de tous !!!

Evelyne Watel
Le 05/09/2016 à 15:08:09

personne ni humain ni animal ni plante n'a besoin des insecticides du tout ! C'est just pour faire plus de fric à quelques malades déja riches.

maya
Le 05/09/2016 à 14:33:15

Rappel: un outil juridique important pour arrêter les aberrations toxiques des spéculateurs, pourra être la loi EndeEcocide, après la récolte d'1 million de signatures sur https://www.endecocide.org/fr/  

un anonyme
Le 05/09/2016 à 14:26:10

Il est temps que la prise en compte des enjeux environnementaux et la préservation de la biodiversité, singulièrement lorsqu'il s'agit d'une espèce aussi précieuse pour l'homme que l'abeille, ne soient pas que des éléments de langage ou de vagues intentions, prêtes à être balayées à la moindre pression des lobbies agro-industriels. Ce sont des enjeux trop important pour être négociés. Les politiques doivent être enfin à la hauteur de leurs misions.

Bertrand JOUANNET
Le 05/09/2016 à 14:19:11

Le 5 octobre prochain, partout où la graine écologique citoyenne aura trouvé terre à ses pieds, nous marcherons pour exiger l'interdiction immédiate de tous les pesticides !

http://www.facebook.com/events/1777056752534713/1778862605687461/  

Roger NYMO
Le 05/09/2016 à 14:14:26

BAYER et consort on fait crever les NN dans les camps de concentration alors les abeilles qu'est ce qu'ils en on à foutre ( faut parler comme eux en privé, ils n'aime pas cela ils disent que c'est des insultes les braves gens !!)

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 05/09/2016 à 14:12:11

Peut-on parler de corruption gouvernementale dans cette affaire? Hein, lobbying c'est tellement plus soft...
Nous devrions servir au menu de ces présidents et ministres tous les jours une dose de néonicotinoïde équivalente de ce que reçoivent les abeilles pour faire une cuillerée de miel!!!

La valeur verte
Le 05/09/2016 à 13:34:59

Çà dure et çà perdure. Il faut mettre un terme a ces lobbies qui détruisent la planète !!

André RAOULT
Le 05/09/2016 à 13:19:38

2 semaines de consultation publique sur le site de l'ANSES, ça me semble court quand il s'agit d'un problème de santé publique. démocratie? quelle démocratie ?

charles van praet
Le 05/09/2016 à 13:15:00

Écoeurée !!!

Ani Boquillon
Le 05/09/2016 à 13:04:39

Comment est il possible de remettre ça sur le tapis, pour moi le Gaucho était définitivement interdit, c'est un peu comme si on ré-autorisait l'usage de l'amiante.

Jacques Wasselin

jacques wasselin
Le 05/09/2016 à 12:59:34

Ne rien lacher.

Pierre VINCHES
Le 05/09/2016 à 12:18:59

Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et
le dernier poisson péché, alors l’ homme s’apercevra que l’argent ne se mange
pas

pierreaguesse
Le 05/09/2016 à 12:04:46

et voici le retour du Gaucho... qui je le rappelle a déjà fait parlé de lui vers 1993!!!
car décimeur des butineuses sur les champs de tournesol... les apiculteurs ont réussi à le faire interdire au début des années 2000 après 7 années de haute lutte... Au grand dam de l'ANSES qui s'appelait alors l'AFSSA... Et fait d'hasard, les récolte de miel de tournesol ont retrouvé après l'interdiction presque leur niveau habituel alors qu'elles avaient chuté à zéro.... mais évidement lorsqu'on rappelle cela ces enf'.. sont d'une telle mauvaise foi qu'ils nient même les simples constatations de terrains, et vont jusqu'à décrier les travaux des chercheurs lorsqu'ils constatent de ces produits sont hautement toxiques pour les abeilles (et bien sur l'homme)... Car en fait si à l'époque le Gaucho a été interdit, c'est surtout parce qu'on le retrouvait dans le lait, produit par les vaches laitières nourries aux ...tourteaux de tournesol

Sargenton
Le 05/09/2016 à 12:02:55

LA VIGILANCE S'impose toujours pour la biodiversité

un anonyme
Le 05/09/2016 à 11:52:45




on est un peu désabusée !!

france arnaud
Le 05/09/2016 à 11:43:33

J'ai signé sur le site de l'ANSES avec le commentaire suivant :
Compte tenu des constations évoquées sur la toxicité du produit, je ne comprends pas qu'il puisse être autorisé.
Cette année n'a pas été très propice aux abeilles. Il n'est pas nécessaire de continuer à les décimer.
Par rapport aux précautions d'usage demandées, qui va contrôler ?
Bayer a sans doute les moyens de faire des recherches pour des produits naturels qui préservent la nature et, au final, l'être humain.

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
Le 05/09/2016 à 11:39:39

Réagissons : la mort des abeilles signifie moins de fruits et légumes, des prix en hausse, de la qualité en baisse et de l'importation ! Bordel !

aubépine
Le 05/09/2016 à 11:07:30

mais que fait donc la ministre?

pierre-gerard frelon
Le 05/09/2016 à 10:49:50

Je ne suis pas spécialiste en la matière mais constatant les abus, dérives, dénis qui marquent les relations sociétales d'avec les élus et les personnes responsables dans les différents ministères en charge, trop souvent abusés ou soumis par les puissants loobyings chimiquiers ou énergétiques, je donne foi aux craintes des opposants à cette autorisation.
Le principe de précautiondoit a minima s'appliquer.
Michel Vanquaethem

michel Vanquaethem
Le 05/09/2016 à 10:43:31

MERCI DE TOUTES VOS INFOS

BIEN CDT

MARTINE

MARTINE COQUART
Le 05/09/2016 à 10:06:41

Tactique de crapules ! Dès que la porte est fermée, ils tentent de passer par la fenêtre !

Denis Richard BLACKBOURN
Le 05/09/2016 à 09:19:28

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !