image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : RDC : Libération de militants des droits civiques

Mise en ligne du 10/07/2015 au 31/08/2016

Fred BAUMA et Yves MAKWANBALA (militants pro-démocratie) ainsi que Christopher NGOYI (défenseur des droits de l’Homme) ont été arrêtés dans la République Démocratique du Congo de façon arbitraire et sont détenus au secret.

Bilan de la cyberaction :

2675 participants

RD Congo : Christopher Ngoy, Fred Bauma et Yves Makwambala ont été libérés
http://www.jeuneafrique.com/352779/societe/rd-congo-christopher-ngoy-fred-bauma-yves-makwambala-ont-ete-liberes/  

Présentation de la cyberaction :

Le 21 janvier 2015, Christopher Ngoyi Mutamba, Président de Synergie Congo culture et développement et cofondateur de Sauvons le Congo a été enlevé de nuit, à Kinshasa, par plusieurs hommes, dont des membres de la police militaire. Aucun mandat d’arrêt ne lui a été notifié et son enlèvement s’est fait en présence de témoins.
Jusqu’à ce jour, les autorités congolaises, après avoir arrêté illégalement Christopher Ngoyi Mutamba, n’ont fourni aucune information sur son lieu de détention ni sur les charges retenues contre lui. Il n’a accès ni à un avocat, ni à ses proches, ni à un médecin de son choix.
Fred Bauma et d’Yves Makwambala, militants de la Lutte pour le changement (LUCHA) et de FILIMBI - deux mouvements d’action civique de jeunes Congolais  ont été arrêtés le 15 mars 2015 par des éléments des forces de l’ordre, à l’issue d’une conférence de presse organisée à Kinshasa par FILIMBI.
Ces jeunes hommes n’ont pas encore été présentés à un juge et sont, jusqu’à ce jour, privés de la visite de leurs avocats, de médecins de leurs choix, des organisations de défense des droits de l’homme.
Ces arrestations arbitraires de personnes, qui n’ont fait que défendre les valeurs démocratiques et de citoyenneté en RDC, sont le signe d’une répression inquiétante des libertés d’expression, d’association et de réunion pacifique dans le pays, des droits garantis par la Constitution congolaise, ainsi que par des dispositions internationales auxquelles la RDC a librement souscrit.
Nous vous proposons d'interpeller le Président de la République Démocratique du Congo par l'entremise de son ambassade

Ambassade de RDC - 32 cours Albert 1er - 75008 Paris ou contact@ambardcparis.com.    

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président
je tiens à vous exprimer mes plus vives préoccupations à propos de la détention arbitraire et au secret de
Fred Bauma , Yves Makwambala, et Christopher Ngoyi Mutamba

J’appelle en conséquence les autorités congolaises à :
faire libérer immédiatement et sans conditions ces personnes
garantir, en toutes circonstances, l’intégrité physique et psychologique aux membres des organisations
défendant la citoyenneté en RDC
veiller à ce que les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique soient respectés
dans le pays.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

14 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les libertés fondamentales des êtres humains ne sont pas négociables

Joy
Le 03/10/2016 à 15:32:00

LIBÉREZ Fred Bauma , Yves Makwambala, et Christopher Ngoyi Mutamba

Turc
Le 23/09/2016 à 20:29:56

M. Fred Bauma , Yves Makwambala et Christopher Ngoyi Mutamba sont des prisonniers politiques. Ils sont arbitrairement détenus. Il est impossible de renoncer à l'exercice de libertés fondamentales : liberté de penser, de s'exprimer, de s'associer pour défendre l'intérêt général. Ils doivent être libérés rapidement.

Thierry PLOUZENNEC
Le 29/08/2016 à 15:54:45

Sommes-nous bien conscient de la chance que nous avons de pouvoir dire ce que nous pensons, librement, sans prendre aucun risque ?? Profitons-en !! N'hésitons pas à signer des pétitions, interpeller tel ou tel dirigeant, créer des groupes de discutions, .......!!!
Merci

Vincent Vernay
Le 29/08/2016 à 14:38:33

RD Congo : le gouvernement ordonne la libération de Fred Bauma, Christopher Ngoyi Mutamba et Yves Makwambala
http://www.jeuneafrique.com/350510/societe/rd-congo-gouvernement-ordonne-liberation-de-fred-bauma-christopher-ngoyi-mutamba-yves-makwambala/  
Selon les militants de Lucha, la libération des militants n’est toutefois pas encore effective.

Alain Uguen
Le 23/08/2016 à 15:05:11

Libérez les militants des droits civiques c'est faire justice.

Hemmer
Le 11/04/2016 à 17:54:44

23 mars 2016
Après neuf jours sans alimentation, Fred Bauma et Yves Makwambala ont décidé de suspendre leur mouvement de grève de la faim, qu'ils avaient entamé pour protester contre leur incarcération et des accusations qu'ils estiment « politiques ».
http://www.jeuneafrique.com/312699/politique/rdc-militants-de-lucha-filimbi-suspendent-greve-de-faim/  

Alain UGUEN
Le 05/04/2016 à 16:22:50

Nous devrions être nombreux à être arrêtés et mis au secret... si nous étions Congolais... La Démocratie et la République, ont-ils un sens au Congo ?
Quel courage ont ces hommes pour afficher leurs idées !
Nous les soutenons autant que possible, nous sentant si démunis face à autant de barbarie !
Honte à vous les dirigeants congolais de cette "république" bafouée...!

Agnès Falgoux
Le 21/10/2015 à 13:53:06

Que le monde sache que ces hommes sont détenus arbitrairement pour leurs idées de démocratie, merci des les aider à continuer leur action

catherine dremeau
Le 21/10/2015 à 06:04:16

Si l'on met au secret des personnes c'est pour les empêcher de communiquer.
La liberté de parole n'existe donc pas dans ce pays.
Les organisations internationales devraient se pencher sur ces cas.

Toute personne humaine est productrice d'idées et toutes les idées sont utiles pour se forger ses propres idées. Les idées peuvent être destructrices ou constructives. Mais toutes sont utiles.
Les idées destructrices donnent matière à réfléchir pour s'en protéger, les contrer, et tenter de faire évoluer leurs porteurs.
Les idées constructrices permettent de chercher les meilleures pour atteindre le but recherché.

Decollogne Michel
Le 19/10/2015 à 18:21:54

Le secret n'est plus secret !
ces trois défenseurs des droits de l'Homme paient cher leur courage, mais maintenant l'arbitraire et le secret sont connus par tout le monde, et si la République Démocratique du Congo veut garder son nom va falloir qu'elle mette un coup de propre dans son fonctionnement !

poussy
Le 07/10/2015 à 13:21:37

Démocratique? détenus au secret? ça mérite un commentaire?

René Boinon
Le 07/10/2015 à 13:00:46

RDC : l’ONU réclame la libération de deux militants de Filimbi
http://www.jeuneafrique.com/264821/societe/rdc-lonu-reclame-la-liberation-de-deux-militants-de-filimbi/  

Alain UGUEN
Le 07/10/2015 à 10:29:47

Bon courage à ces militants des Droits de l'Homme

DELATRE
Le 11/07/2015 à 17:53:06

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !