actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

SPAM etc...

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

22 V'là les acteurs des transitions

2024 année délicate

2023 l'année des droits

Ne laissez pas vos appareils en veille

vacances de votre animateur

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Investissements nocifs BNP Paribas doit dire stop

Partout sur la planète, BNP Paribas tire profit de projets agro-industriels qui favorisent le dérèglement climatique et les atteintes aux droits humains.

[ 1 721 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 27 mai 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Antoine Sire
En soutien à ActionAID


Elle prendra fin le : 27 août 2024

Plus d'infos

BNP ParibasCe que nous dénonçons
BNP Paribas est la deuxième banque la plus riche d’Europe. Ses choix d’investissements ont donc des répercussions importantes. Elle affiche des engagements ambitieux sur le respect des personnes et de la planète...  Mais elle investit massivement dans des activités agro-industrielles qui contribuent au dérèglement climatique et tirent parti de graves atteintes aux droits humains, quand elles n’en sont pas directement responsables.
13 milliards de dollars
C'est la somme investie par BNP Paribas de 2013 et 2022 dans des projets agro-industriels mis en œuvre dans les pays dits « en développement ».

Or l’agriculture industrialisée est la deuxième source mondiale de gaz à effet de serre, juste derrière les énergies fossiles. Elle favorise la déforestation, génère de grandes quantités de gaz à effet de serre, s’accapare les terres les plus fertiles et les sources d’eau, et soumet des millions de personnes à des conditions de travail précaires, sous-payées et dangereuses... quant elle ne s’appuie pas sur le travail forcé ou l’exploitation d’une main-d’œuvre en situation irrégulière.
BNP Paribas soutient directement, par des investissements colossaux, des multinationales comme Cargill (l’une des quatre sociétés qui contrôlent les échanges mondiaux de produits agricoles et alimentaires), JBS (qui représente un quart du marché mondial de viande bovine) ou Marfrig (la deuxième plus grande entreprise de conditionnement de viande au Brésil). Ces entreprises sont régulièrement pointées du doigt, voire sanctionnées, pour leur responsabilité dans des accaparements de terre, du travail forcé, de la déforestation... dans différents pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine.

Pourtant, BNP Paribas n’a jamais cessé d’investir dans ces entreprises.

4 milliards de dollars

C'est la somme investie par BNP Paribas dans les activités de Cargill.

Dans son plan de vigilance de 2023, la banque considère elle-même que le secteur de l’agriculture et de l’alimentation est celui qui présente le plus de risques pour les droits humains et l’environnement. Mais c’est dans ce domaine qu’elle présente le moins de mesures de prévention, et les moins convaincantes !

Ce que nous demandons

Pour devenir vraiment la « banque d’un monde qui change », pour le mieux et non pour le pire, BNP Paribas doit revoir ses méthodes.

Nous demandons à BNP Paribas de cesser ses relations commerciales avec l’entreprise Cargill, ou de la contraindre à ne plus se fournir dans des zones déforestées d’ici 2025. Nous lui demandons d’exclure de ses financements non seulement les activités agro-industrielles dans le Cerrado, au Brésil, mais dans tous les pays où s’étend la forêt amazonienne : Brésil, Bolivie, Vénézuela, Équateur, Colombie.

À l'attention de M. Antoine Sire, Directeur de l’Engagement d’entreprise de BNP Paribas

Nous proposons à celles et ceux qui le peuvent d'adresser le message à
Antoine.sire@bnpparibas.com.  

Texte de la pétition

Monsieur
En 2025, pour tenir ses propres engagements, BNP Paribas devra avoir mis fin à ses investissements dans des entreprises comme Cargill non seulement dans le Cerrado mais dans tous les pays où s’étend la forêt amazonienne.

Dans l’attente de connaître les mesures que vous prendrez pour respecter vos engagements , veuillez croire en ma vigilance.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

10 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 


Investissements de la banque à l’étranger: Brésil, Bolivie, Colombie, Equateur et Vénézuela.
ARRIBA Paribas, vous allez pouvoir arrêter vos investissements pestilentiels.
BNP Paribas fricote avec Cargill connu pour sous-traiter les enfants, exporter la mal bouffe aux obèses et raser la forêt d’Amazonie, le Cerrado et les plumes des autochtones.
Ne vous salissez pas plus, cessez de tremper vos mains dans le sang des bovins, d’assécher les points d’eau, de faire des travailleurs des esclaves et de voler les terres.
BNP Paribas doit se désengager de l’Amérique du sud et d’ailleurs. Restez donc franco français parmi vos clients décents.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
12/06/2024 - 15:32:11

Pour une transparence sur l'utilisation de nos économies !

Yann-Loeiz Kabell
10/06/2024 - 14:13:18

BNP Paribas & climat : des avancées mais une partie importante du chemin reste à faire
https://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=10157  

Alain UGUEN
07/06/2024 - 10:20:08

Pour en finir avec les banques toxiques : désarmons les bombes carbone et financière !
https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/pour-en-finir-avec-les-banques-toxiques-desarmons-les-bombes-carbone-et  

Alain UGUEN
07/06/2024 - 08:08:37

Les banques utilisent l'argent que nous leur confions : environ 500 milliards pour les comptes-courants et 5.000 milliards pour l'épargne en France (3.000 milliards pour la dette du pays).
Nous participons donc, à ce titre, à financer les projets que nous contestons par ailleurs.
Sauf si nous choisissons une banque différente.
Toutes ne financent pas ces projets ou pas à un tel degré :
des associations comme Les Amis de la Terre ou Oxfam ont établi des classements des banques françaises en fonction de l'impact climatique des projets qu'elles financent.
Dans les banques vertueuses figurent le Crédit Coopératif et La Nef.
Changez de banque, que cela ne passe plus par vous !

Gilles Le Louedec
03/06/2024 - 15:05:00

Les Banques savent... et sont complices des malfrats...

Jérôme AUDOUIN
01/06/2024 - 16:10:39

Brésil : la déforestation progresse dans le Cerrado et dépasse pour la première fois celle de l’Amazonie
https://www.goodplanet.info/2024/05/28/bresil-la-deforestation-progresse-dans-le-cerrado-et-depasse-pour-la-premiere-fois-celle-de-lamazonie/?idU=1  

Alain UGUEN
29/05/2024 - 09:57:30

L'argent peut faire de très bonnes choses lorsqu'il est bien employé . Un peu d'éthique ! Tout simplement un peu d'humanité. On ne peut pas continuer à favoriser la destruction de la planète pour faire de l'argent à court terme
C'est comme cracher en l'air dans une foule : ça retombe toujours sur quelqu'un !

Yvon Grenès
29/05/2024 - 09:22:01

Il semble que cela ne change pas: le slogan"l'argent n'a pas d'odeur" est encore valable. C'est scandaleux mais c'est bien la réalité. Et c'est pour cela que les guerres sont sans fin ainsi que beaucoup de misère...

Claude Fustier
28/05/2024 - 19:35:06

Avec BNP Paribas, faire l'opération "MAINS PROPES"....
Il est vrai que le fric n'a pas d'odeur, mais les dirigeants ont l'odorat endormi, car là, quand même ça pue!!!!

eugène ravenet
28/05/2024 - 19:18:11

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !