Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Soutien permanent aux paysans de NDDL

image vide cyberacteurs
image vide 2 cyberacteurs

  #abeilles   #pesticides



Cyberaction N° 709: Mobilisation générale pour sauver les abeilles.

Les apiculteurs observent depuis de nombreuses années que la réduction des colonies d'abeilles s'est précipitée avec l'arrivée des néonicotinoïdes. Les scientifiques confirment amplement la responsabilité des néonicotinoïdes dans cette hécatombe.

[ 5 605 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 27 mai 2015

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de l'Ecologie | à votre maire

Plus d'infos

abeille, neonicotinoidesLa Commission Européenne avait déjà décidé un moratoire pour 2 d'entre eux jusqu'à fin 2015.
En février 2015, le gouvernement fait échouer, au Sénat, une proposition d'interdiction globale des néonicotinoïdes.
En mars 2015, les députés votent, en 1ère lecture, cette interdiction. Mais rien n'est encore joué.

Le 6 mai 2015, la Commission du développement durable de l'Assemblée Nationale organisait une table ronde sur "apiculture et néonicotinoïdes" à laquelle participaient, notamment, des représentants des apiculteurs, Jean Marc Bonmatin, chercheur au CNRS, qui travaille depuis longtemps sur le sujet, et le Dr Nicolle, représentant l'association AMLP.

Plusieurs député(e)s à l'origine de cette table ronde, convaincus qu'il y a urgence à interdire les néonicotinoïdes, savent pertinemment qu'il faut battre le fer sans faiblir, et invitent à un colloque à l'assemblée nationale le 24 juin tous les représentants d'organisations engagées pour cette cause.

Car le vote, en 2ème lecture, de cette interdiction n'est pas gagné.

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a présenté mercredi 20 mai en conseil des ministres un "plan national d'action" en faveur des abeilles et pollinisateurs sauvages, menacés par les pesticides néonicotinoïdes.

Insuffisant pour FNE : " L’exemplarité des mesures de madame Royal ne suffit pas. Si elles permettent de fournir un peu plus « le gîte et le couvert » aux pollinisateurs"

Il est donc urgent d’agir pour sauvegarder les abeilles et autres pollinisateurs, assurer notre sécurité alimentaire et préserver la santé humaine sur le long terme de participer à cette cyber @ction
pour inciter le gouvernement à inciter les sénateurs à interdire les néonicotinoides lors du passage de la loi en juillet,
pour inciter votre maire à s'associer aux mesures visant à améliorer "le gite et le couvert" pour les abeilles.

Merci de mobiliser vos réseaux pour faire connaitre l'ensemble des actions en cours.

Nous vous proposons donc l'opération vigilance 2015
http://www.cyberacteurs.org/vigilance/index.php  
qui consiste à
  • vous rendre dans les rayons jardineries des magasins proches de chez vous ou dans les rayon jardinage des supermarchés,
  • signaler s'ils vendent du roundup, en donnant un maximum d’informations pour contacter ce magasin : adresse, téléphone, adresse électronique, adresse de la page contact de leur site.


Faites la promotion de cette Cyberaction en imprimant cette affiche et en la posant dans vos endroits fréquentés habituellement (magasin, travail, lieux de loisirs ...).

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à segolene.royal@developpement-durable.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Mobilisation générale pour les abeilles
  • Message : Madame la Ministre,
    Madame, Monsieur

    L’exemplarité des mesures proposées dans le plan national d'action en faveur des abeilles et pollinisateurs sauvages ne suffit pas. Si elles permettent de fournir un peu plus « le gîte et le couvert » aux pollinisateurs,

    -il est nécessaire d'associer les collectivités à cette démarche : raison pour laquelle j'invite mon maire en copie à mettre en place fauches tardives et jachères fleuries et à inciter les agriculteurs à restaurer haies et prairies sur le territoire communal

    - elles ne s’attaquent pas au cœur du problème : les pesticides utilisés en agriculture.

    Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre maire.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

22 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

L'Assemblée vote l'interdiction des néonicotinoïdes
Hier soir l’Assemblée Nationale à adopté par 30 voix pour et 28 contre l’amendement 974 porté par Jean Paul Chanteguet qui prévoit l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes, y compris pour le traitement de semences,  dès 2018. En outre cet amendement prévoit la définition systématique des alternatives aux néonicotinoïdes, qu’il s’agisse d’autres produits ou « Les pratiques culturales durables permettant de limiter le recours aux produits phytopharmaceutiques, qu’il s’agisse d’alternatives biologiques ou physiques ou de pratiques agronomiques qu’il serait souhaitable de développer à long terme, telles que la rotation des cultures ou la plantation de cultures pièges. »......
http://www.generations-futures.fr/abeille/neonicotinoides-30-voix-pour-et-28-contre/  

et le texte de l'amendement ici:
http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3564/AN/974.asp  

Alain UGUEN
18/03/2016 - 09:04:02

La pub de Bayer : Science for a better life.... Tu parles !

Ben Mami Louise
10/07/2015 - 21:14:16

Courage a vous. C'est pas normal cette situation. Cédric a payer pour ses conneries.

Sébastien
10/07/2015 - 11:52:48

Bonjour,
la molécule du Roundup (glyphosate je crois) est utilisée dans d'autres produits.
dans les actions proposées avant le texte de la pétition il faut l'indiqué.

François
08/06/2015 - 10:47:13

Bayer, depuis 150 ans, la mort est notre business! Comptez sur nous, nous saurons vous anéantir !


Pour en savoir un peu plus sur l´histoire de cette entreprise criminelle :
http://www.cbgnetwork.org/21.html  

martine
29/05/2015 - 22:05:58

FAIRE INTERDIRE TOUS LES MERDICIDES, dont glyphosate. Qu'une loi soit appliquée au plus tôt. Marre de voir mes voisins +:- retraités jouer avec ça comme si c'était normal de l'utiliser parce que "ça se vend" "donc on peut" sinon, ça se saurait ! Ben ça se sait que c'est un poison violent mais si l'on ne veut pas entendre, dire qu'ils ont des enfants et petits enfants tous ces braves gens...
Que dire de ces tracteurs et autres engins toujours plus énormes pour maltraiter les sols, couper les arbres à la dégueulasse en bords des routes et chemins. Cette course à l'armement agricole est un hérésie destructrice de l'environnement et des d'emplois, elle ne fait que le jeu des banques.
J'ai les abeilles mais pas dans le jardin.

RASLEBOL
29/05/2015 - 16:12:42

mon fils qui est apiculteur constate également la disparition des bousiers,des couleuvres et des vipères.
et combien d'autres betes a bon dieu encore ???

dud
29/05/2015 - 06:44:46

voilà le mail de la ministre de l'écologie :
pour iwan Lambert
segolene.royal@developpement-durable.gouv.fr.  

bakidandy
28/05/2015 - 18:53:48

j'ai des voisins, dans le Cher, couple de petits agriculteurs-éleveurs, apiculteurs qui, il y a encore une vingtaine d'années récoltaient 20 tonnes de miel, d'année en année les récoltent ont fortement diminué: 2013 6 tonnes,2014 2.8 tonnes.
Alors Mme la Ministre, lorsqu'on a un poste tel que le vôtre: on prend ses responsabilités;allez donc sur le terrain les rencontrer tous ces apiculteurs, écoutez les....et non pas les lobbies.Prenez vos responsabilités...

Numa
28/05/2015 - 15:49:42

"j'invite mon maire à mettre en place fauches tardives " afin de "fournir un peu plus « le gîte et le couvert » aux pollinisateurs": Entièrement d'accord! Mais nous avons, dans le Sud-Est (département du Var) un gros problème à ce sujet, c'est l'obligation de débroussailler et de faucher l'herbe aux abords des maisons et le long des chemins hors agglomérations. Et ce sous prétexte de prévention des incendies de forêt. Mesure absurde et contre-productive aux conséquences catastrophiques: moins de fleurs pour les abeilles, moins de graines pour la reproduction des plantes, destruction de la biodiversité, diminution voire disparition de la couche d'humus, sous-bois insuffisamment ombragé, appauvrissement et dessèchement du sol, augmentation du risque d'incendie!
Alors Mme la Ministre, à quand des vraies mesures de protection du milieu méditerranéen: interdiction de faucher avant floraison et production des semences, obligation de laisser les résidus de fauchage sur place afin de constituer une couche d'humus capable de maintenir un minimum d'humidité du sol en sécheresse estivale, plantation de fleurs et arbustes adaptés capables d'apporter nourriture aux abeilles, ombre et humus au sol...?

Pierre
28/05/2015 - 15:33:19

Le français n'a peur que du gendarme , interdire et sanctionner la vente du glyphosate sous toutes ses formes ,sans se préoccuper des stocks disponibles.

magret
28/05/2015 - 08:29:48

Pour moi l'approche est tronquée.
Faisons preuve de pédagogie en recréant des jardins riches et diversifiés, alternons les cultures et les plantations, mettons les espèces locales en valeur et montrons par l'exemple qu'on peut faire autrement : la pédagogie est beaucoup plus efficace que la sanction !
Pour les adresses, tous les réseaux continuent à distribuer du glyphosate sous différentes dénominations commerciales, pas besoin de montrer les représentants locaux du doigt : ils ne font que leur boulot avec des réseaux de distribution qui décident de tout.
Jeffy

Jeffy
27/05/2015 - 20:29:59

Pour la transgénèse comme pour la mutagénèse, il s'agit bien de « modifier le matériel génétique de la plante d'une manière qui ne s'effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle ». Ce sont les termes de la directive européenne 2001-18 qui classifie donc les deux techniques dans la catégorie OGM. OGM bien planqués avec la mutgénèse utilisés proche des AOC

la sociale
27/05/2015 - 18:29:57

Mr LEFOLL défend MONSANTO

galliez
27/05/2015 - 16:52:24

Avant tout il faut arrêter d'urgence les signatures des accords transatlantiques qui permettent aux multinationales de faire des procès aux états qui s'opposent à eux, sinon, nos souris n'auront plus aucun pouvoir.
Aujourd'hui Bayer a déposé une plainte contre la Commission européenne pour qu'elle retire les restrictions imposées à l'utilisation de pesticides qui tuent des millions d'abeilles à travers le monde.
http://action.sumofus.org/fr/a/ttip-ceta-french/?sub=taf  

un anonyme
27/05/2015 - 14:33:30

Notre système alimentaire industriel est condamné à disparaître avec la raréfaction du pétrole bon marché ! L'alternative est le retour aux principes naturels.
Ré-intégrer les arbres (haies, agroforesterie)
Rendre la santé au sol (suppression des engrais minéraux, du labour, du tassement; toujours couvert, jamais nu).
Restituer au sol le maximum de matières organiques plutôt que d'exporter ces matières vers les carburants.
Choisir des végétaux moins fragiles, les associer favorablement.
Expérimenter le calendrier lunaire et la biodynamie.
Tout ceci est largement exploré par la permaculture, l'agro-écologie,etc... avec succès.
Il s'agit d'investir dans cette voie pour la santé des abeilles, des agriculteurs, des consommateurs, et ... pour le long terme ! !
Il y a urgence !
Cela va créer beaucoup d'emplois sains et non dé-localisables !

un anonyme
27/05/2015 - 13:19:27

Beaucoup de fleurs cette année sur mon pommier, pas une seule abeille, aucune pomme formée!
CQFD!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

nostradidus
27/05/2015 - 12:59:03

quel est le courriel de la ministre? svp

iwan Lambert
27/05/2015 - 12:22:44

Je constate heureusement qu'elles sont beaucoup plus nombreuses dans le jardin qu'il y a quelques semaines. On a semé l'an passé un mélange de fleurs "spécial pollinisateurs" (acheté à la L.P.O) sur une surface de terre "nue" : en plus d'être magnifique à voir ça bourdonne dur ! Après, le tout c'est qu'elles passent l'hiver...

Tiphaine
27/05/2015 - 11:21:55

restons mobilisés! l'abeille, petite et essentielle ouvrière de la vie humaine
dans la multiplicité des pétitions également, l'action ne peut que s'inscrire....

Mondo
27/05/2015 - 10:55:02

Bonjour, je signe régulièrement vos pétitions, mais au sujet de celle concernant les abeilles, j'en ai déjà signé déjà une demi douzaine, lancées par les uns ou les autres, sont elles au moins mises en commun pour avoir un nombre de signatures éloquent plutôt que batailler chacun dans son coin ? Merci pour votre réponse

servolle bruno
27/05/2015 - 10:32:25

Ce serait vraiment bien que Madame Royal soit efficace sur ce sujet primordial pour notre nature et notre environnement

ganseman
27/05/2015 - 09:53:04

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère               
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |

CSS Valide !