image vide cyberacteurs
image vide

  #ogm   #FaucheursVolontaires



Cyberaction N° 863: Etiquetage d'OGM n'est pas une entrave à la liberté du travail

Il y avait de l'animation rue de la Gare, à Bannalec(29). Une vingtaine de "Faucheurs volontaires" étaient en effet rassemblés devant la gendarmerie locale pour apporter leur soutien aux leurs convoqués à la suite d'une opération "étiquetage" dans un magasin Lorientais.

[ 4 602 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 décembre 2016

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Direction de Lidl
En soutien à Faucheurs Volontaires

Plus d'infos

OGM j'en veux pasSelon le Télégramme Depuis le 1er juin, et tout l'été, les militants du collectif des Faucheurs volontaires bretons ont procédé à des opérations « étiquetage » dans plusieurs grandes surfaces du pays de Lorient.
Opération « pacifique »
Ces actions, rassemblant jusqu'à 21 personnes, avaient pour objectif de sensibiliser le consommateur à la présence d'OGM et de pesticides dans les produits vendus dans les supermarchés. « Entièrement pacifique, cette campagne d'étiquetage a suscité l'intérêt des consommateurs mais aussi des responsables de grandes surfaces, qui se sont montrés, dans leur majorité, préoccupés par le sujet. Il s'est agi concrètement de déposer des étiquettes orange " Non aux OGM... et aux pesticides " sur les emballages où la mention de ces produits n'était pas effective », explique le collectif.

Trois militants convoqués
À la suite d'une action qui s'est déroulée le 8 juin dernier dans l'enseigne LIDL de Lorient (bd du Scorff), le responsable du magasin a décidé de porter plainte. Alors que trois militants ont d'ores et déjà été entendus dans le cadre de cette affaire (deux le 4 août à Lorient et un le 26 septembre à Pont-Scorff), trois autres Faucheurs étaient convoqués hier, à la même heure, dans trois gendarmeries différentes : Pont-Aven, Moëlan-sur-Mer et Bannalec. Afin que cela se sache, les Faucheurs avaient décidé d'organiser un rassemblement devant les locaux de la brigade Bannalécoise. « Nous sommes là pour apporter notre soutien à Marthe Ollivier qui doit se présenter devant les gendarmes à 10 h », a rappelé l'un des responsables.
Pas d'entrave à la liberté du travail
Sur chacune des trois convocations, le même motif : « entrave concertée et avec destruction ou dégradation à la liberté du travail ». « Jamais nous avons empêché quelqu'un de travailler. Lorsque nous avons agi, nous n'avons toujours ciblé que les produits et veillé à ne pas masquer leur code-barres et leur date limite de consommation. En nous attaquant sur le terrain de la liberté du travail, les autorités veulent donner plus de poids à leurs poursuites », estimait Yves Le Dévic, en sortant de la brigade de Moëlan, après une audition d'une heure. « Les Faucheurs bretons assument entièrement leurs actes et sont prêts à en répondre devant la justice. Notre objectif est d'informer les consommateurs sur la présence d'OGM et de pesticides dans les produits présentés dans les rayons. Le danger n'est pourtant pas dans l'action des militants, mais dans le silence complice des autorités et de la grande distribution au sujet de la réelle composition des aliments et de leur impact sur la santé des individus », insiste le collectif.


Nous vous invitons à interpeller Lidl pour obtenir le retrait de sa plainte.

http://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/anti-ogm-trois-militants-chez-les-gendarmes-26-11-2016-11307361.php  

La Confédération paysanne soutient l'action des faucheurs volontaires
http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/la-confederation-paysanne-soutient-l-action-des-faucheurs-volontaires-205-123986.html    


Saint-Brieuc. Les Faucheurs volontaires s... par Letelegramme

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à contact@lidl.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Etiquetage d'OGM n'est pas entrave à la liberté du travail
  • Message : Madame, Monsieur,

    Vous aurez du mal à convaincre l'opinion publique, donc vos consommateurs, que déposer des étiquettes oranges "Non aux OGM… et aux pesticides" sur les emballages où la mention de ces produits n’était pas effective constitue un délit d’entrave à la liberté du travail, avec destruction ou dégradation de marchandise.

    Je demande au gérant du Lidl de Lorient d'abandonner sa plainte contre l'action des faucheurs volontaires du 1er juin. Le danger n’est pas dans l’action des militants, mais dans le silence complice des autorités et de la grande distribution au sujet de la réelle composition des aliments et de leur impact sur la santé des individus.

    Recevez mes salutations attentives à vos pratiques.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

45 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

On nous empoisonne en cachant trop de produits et saletés dans ce que nous mangeons, souvent illégalement sans aucune sanction, et punir ceux qui informent est inacceptable et montre la volonté de nous empoisonner à notre insu !

Aussi je n'achète plus rien d'industriel mensonger qui cache sa composition et non bio !!

Jean Marc Delrieu
03/02/2017 - 01:32:51

Les arguments des opposants à l'étiquetage se fondent sur l'appât du gain: perte éventuelle du travail de celui qui ne vend pas. Les mots clés : se lever tôt pour gagner son labeur, la relation de confiance avec le client qui est effritée e ne favorise pas les ventes. Le dernier argument invoqué est celui là même qui se réfère au pouvoir exécutif et coercitif:l'Etat. Pourtant, celui-ci est censé protéger les consommateurs (une mission de service public). A contrario, les mesures de prudence, de santé public et de mise en garde de la population contre les dangers des OGM sont balayées d'un revers de main par le droit privé qui consiste à évacuer les indésirables de chez soi (en l'occurrence, la grande surface). Par conséquent, le boycott est la seule réponse à ce genre de dérive.
Le savoir est un pouvoir. Ne l'oublions pas.

Anne-Marie BANGUILLOT
22/01/2017 - 14:39:52

Toujours et encore des CONNERIES.
BRAVO vous êtes des Champions.

Christian MOSER
12/01/2017 - 16:08:16

Bonjour,
Vouloir gagner toujours plus d'argent, même au dépend de la santé des gens, et quitte à les empoisonner en toute conscience,devrait être considéré comme un crime et puni comme tel ! L'aveuglement des "autorités" qui poursuivent celui qui dénonce est pour le moins interpellante à qui veut bien réfléchir.

Alain Facon
27/12/2016 - 14:13:27

Merci les faucheurs pour votre courage,vous faites partie d'une chaine qui lutte chacun à son niveau contre la désinformation, qui tente d'éduquer les goût autant que les consciences: A la fin c'est nous qu'on va gagner!

Nathalie Lecourt Lacorne
25/12/2016 - 15:30:59

je viens de signer pour les trains de nuit, c'est terriblement ressemblant tant que c'est pour le bien des gens, il semble que certains aient un manque à gagner et ça les fait ch...

Christian Perez-Gil
14/12/2016 - 02:11:26

NON AUX OGM OUI A L'ETIQUETAGE !
OGM je n'en veux pas !!!

franck moroldo
12/12/2016 - 09:03:53

BOYCOTT DE LIDL !!

liliane marchand
10/12/2016 - 08:02:57

bravo pour cette action citoyenne

Anne Berrang
07/12/2016 - 19:52:34

A quand la pose d'étiquettes: "tête a couper" dans le dos de nos députés locaux et Européens, tous vendus aux intérêts particuliers et traitres a l'intérêt général?

Steph
07/12/2016 - 11:05:10

Bravo les copains!!!!!!!!!!!! Multiplions se genre d'initiative

JEAN-CHRISTOPHE DYON
07/12/2016 - 01:54:03

Quand c'est flou : Y a un loup !
Pas vrai Martine ? ;-)

josette guillaume
06/12/2016 - 23:18:56

Nous y allons tout droit.....dans le repentis,Trop tard c'est le mur ....tient?

POLAKGeorges
06/12/2016 - 20:35:14

Museler ceux de nos concitoyens qui osent informer leurs semblables, Voilà des procédés... comment dit-on déjà ?
Républicains, démocratique ? Je me trompe...?

gigi le morose
06/12/2016 - 18:20:28

Et si c'était la concurrence, l'industrie et donc les O.G.M.qui étaient une entrave à la liberté du travail.

sbirros
06/12/2016 - 16:35:07

Non aux OGM, non à la grande distribution,non à l'industrie agroalimentaire, qui tous nous empoisonnent en silence !
Merci les faucheurs

didier
06/12/2016 - 15:33:26

voila la police ou gendarmerie complice de la gde distribution et donc des multinationales. Avec nos impots siouplait, c'est pas beau ça!

roger colombier
06/12/2016 - 12:11:48

Étiquetez les produits ainsi les consommateurs perdront moins de temps! et les militants agirons ailleurs , dans les champs, les ports ..

ANNIE CHALMETON
06/12/2016 - 11:09:16

ARRETONS CES LOBBIES AVEC LES POLITICIENS CORROMPUS QUI LES SOUTIENNENT

Alain Begon
06/12/2016 - 10:21:10

non aux OGM
oui à l'étiquetage et la traçabilité Totale des produits de consommation courante

charles van praet
06/12/2016 - 09:21:50

oui au boycott du groupe lidl qui vends des ogm sans en informer ses clients

mlgall
06/12/2016 - 02:22:09

Génocide organisé par le N.O.M. avec l'assentiment de nos gouvernements complices .... les intérêts et privilèges dont jouissent les chefs de gouvernements sont bien plus juteux que les intérêts des nations donc des peuples ....

un anonyme
06/12/2016 - 00:14:45

Pensons à en coller aussi sur les sacs d'aliments pour les animaux lorsqu'ils contiennent des OGM, dans les Gam, points verts, Truffaut ect...

dittmar hedreul
05/12/2016 - 23:02:17

Si pas d'OGM, pas besoin d'étiquettes !!
Nature OUI, OGM NON !

un anonyme
05/12/2016 - 22:33:47

Lidl Stiftung & Co. KG risque de demander réparation du préjudice subi pour dégradation de l'image de Lidl auprès de ce gérant.
Qu'il joue au c...

Bibi
05/12/2016 - 22:07:34

Que dire des grandes surfaces qui déplacent les produits les plus chers sous les étiquettes des produits les moins cher(qui étaient tous partis) pour tromper les consommateurs !
J'en es fait l'expérience dans un Auchan à Saint Genis Laval.
J'ai même remis la bonne étiquette au dessus du bon produit.
Résultat : quelques minutes plus tard,un employé est venu déplacer l'étiquette.
J'ai demander pourquoi il faisait cela.
Réponse : C'est mon responsable qui me la dit et que c'était aux consommateurs à faire attention.

un anonyme
05/12/2016 - 21:49:23

les OGM c'est d'abord détruire la diversité (perte des variétés naturelles) et faire dependre la subsistence de l'industrie laquelle peut s'effondrer et provoquer des famines.
Le clonage est dangereux, il favorise la catastrophe : une faiblesse et la recolte perdue.
les OGM favorisent qqs biocides et donc la resistence. Donc implique plus de pesticides.

ON SAIT S'EN PASSER (OGM biocides)
mais alors exit l'agro-industrie et la rente capitaliste !!

un anonyme
05/12/2016 - 21:37:10

boycottez les supermarchés souvent bien plus chers que les magasins diététiques,(pour ce qui est de l'alimentation )et vous ne mangerez pas d'OGM !!!
achetez leur, à l'occasion, le papier cul, c'est tout ...

jean pierre matz
05/12/2016 - 21:36:48

ils sont payés pour que ça aille mal

01010101
05/12/2016 - 20:13:23

Et ça continue, vivent les puissants.Mais on n'entend pas trop les zélus...

un anonyme
05/12/2016 - 19:56:57

Nous avons le droit de savoir ce que nous mangeons !! Si les OGM ne présentent pas de problème pour la santé, pourquoi ne pas les mentionner ? Aux consommateurs de décider s'ils veulent ou non en avaler, en connaissance de cause ! De quel droit peut-on nous imposer ce que nous devons acheter sans connaître la vérité !!

gedeon
05/12/2016 - 19:52:19

Commerçants de la grande distribution.
Arrêtez de prendre les clients pour des demeurés. Le peuple en a assez des produits frelatés avec des additifs ou des OGM très nocifs pour la santé. Arrêter de vous justifier en vous retranchant derrière les lois qui vous autorisent à nous empoisonner, n'oubliez pas que vous vous rendez complice d'empoisonnement et qu'un jour, peut être proche, nous vous demanderons des comptes ainsi qu'aux politiciens de Bruxelles.

un anonyme
05/12/2016 - 19:33:13

les OGM sont une absurdité de fous dangereux qu'il faut absolument combattre

Martine CLAIR
05/12/2016 - 19:32:12

C'est incroyable ce que l'on veut nous faire avaler à notre insu: OGM, nanoparticules, ondes électromagnétiques, polluants de toutes sortes....

cactus en colére
05/12/2016 - 18:54:06

Et il faut penser qu'il y a des gens qui veulent manger des ogm. Cet étiquetage a donc une double utilité.

Barok
05/12/2016 - 18:37:34

C’’est quand même triste de voir tous ces élément toxiques envahirent les grande surfaces...Vous n’ignorez pas que vous nous empoisonnez... ASSASSINS !

Mambo 42

André RAOULT
05/12/2016 - 18:09:21

Démonstration est faite qu'à long terme les OGM font dégénérer les productions. Ainsi en est-il des productions de coton Africaines qui ont rejeté MONSANTO pour revenir aux plantations traditionnelles avec une meilleure qualité de fibres.

MICHARD Pierre
05/12/2016 - 17:58:53

d'une part les ogm ne sont pas cultivés en "vases clos" d'autre parts ils sont exploités en grandes quantités bien trop tôt et ont donnés des résultats catastrophiques . En Inde , il y a quelques années , le coton transgénique ayant supprimé massivement son insecte parasite, a favorisé la prolifération d'un autre insecte qui a ravagé les céréales . Il s'en est suivi un deuxième effet pernicieux : La spéculation sur le marché mondiale des céréales , accélérant la famine auprès des peuples les plus pauvres. On ne sait pas si Monsanto , producteur de ce coton transgénique , n'a pas profité de cette spéculation...mais il n'est pas interdit de le penser.

frederic danse
05/12/2016 - 17:48:54

Quand un commerçant vend un produit alimentaire ou qu un industriel fabrique un produit destiné à l alimentation humaine,il me semble qu il engage sa responsabilité ?Comme certains OGM sont de l avis général plutôt ´douteux voire plus,´et ne sont pas distribués par des commerçants sérieux ,ne serait-ce pas à nous de déposer plainte pour mise en danger de la santé d'autrui ?

Jakez
05/12/2016 - 17:27:36

C'est le monde à l'envers les voyous empoisonneurs sont protégés par la police et la justice !
Et les politiques s'étonnent après que nous ne voulons plus les voir !

Gabriel Berthomieu
05/12/2016 - 16:35:09

on nous empoisonne et ce avec la bénédiction de nos élus.
il leur est donc plus facile de fermer les yeux que de ce manifester pour faire appliquer l'interdiction des OGM dans les cultures et produits dérivés.
on se demande vraiment ce qu'ils font pour mériter leurs généreux salaires.
les élections législatives approchent, il faut donc interpeller vos députés en leur envoyant des mails sur leur boites à l'Assemblée Nationale.

Jean-Pierre Reillon
05/12/2016 - 16:33:52

Non aux ogm

jean marc topenot
05/12/2016 - 16:23:55

¨Pour moi les OGM doivent être signalés pour que la population n' en achète pas sans s'en apercevoir

Evelyne Watel
05/12/2016 - 16:10:37

OGM NO GOOD POUR TOUJOURS.

Claude CARRON
05/12/2016 - 16:06:09

Je trouve désastreux que des patrons de magasins mettent des produits nocifs pour la santé. Il n'y a pas que les OGM mais aussi les jambons nitrités et les produits contenant de l'huile de palme et bien d'autres. Qu'ils commencent par faire le ménage dans leurs rayons. Mais le fric ...le fric... avec l'accord des flics

Bernard LUBIN
05/12/2016 - 15:43:40

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !