actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Stop panhard à Sens

Le groupe Panhard veut implanter à Sens la plate-forme d’un GÉANT du e-commerce sur 40 ha de terres agricoles dans la prolongation de la zone d'activité des Vauguilettes. Grand rassemblement samedi 17 Avril 2021 à 15h00

[ 2 520 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 29 mars 2021

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Yonne Lautre

Elle sera envoyée à Maire de sens

Plus d'infos

panhard sensS’opposer à la destruction de 40ha de terres agricoles à Sens par un « géant du e-commerce »
Grand rassemblement samedi 17 Avril 2021 à 15h00

Le groupe Panhard veut implanter à Sens la plate-forme d’un GÉANT du e-commerce sur 40 ha de terres agricoles dans la prolongation de la zone d'activité des Vauguilettes.

Nous demandons à la mairie de Sens et au conseil d'agglomération du Grand Sénonais de refuser ce projet, qui causera :
- La destruction de 40ha de terres agricoles
- Une explosion du trafic routier notamment poids lourds, avec les nuisances et pollutions liées
- La mort des commerces locaux
- Des emplois précaires dans des conditions très dures
- Une dégradation irréversible de l'environnement et de la qualité de l'air
Pourquoi faut-il agir maintenant ?
Nous appelons les Sénonaises et Sénonais, toutes et tous les habitantes et habitants des communes du Grand Sénonais, les commerçants, les artisans, les paysans du territoire à exiger l'abandon de ce projet.
Le projet d’installation à Sens d’une plateforme logistique pour un mystérieux géant du e-commerce par la société Panhard est mené dans l’ombre, comme toujours, pour éviter les oppositions citoyennes : il a fallu des questions au conseil municipal du 23 novembre 2020 pour que quelques rares informations soient données.
Ce que l’on sait :
On parle de l’implantation d’une immense « plateforme logistique pour un géant du e-commerce » par le groupe Panhard, sur 40ha de terres agricoles.

Les impacts néfastes qu’aurait ce projet sont nombreux :

Destruction du patrimoine naturel et rural sénonais, dans la lignée des ravages déjà commis avec l’extension de la lèpre des zones commerciales et d’activité, alors même que des zones existantes périclitent.
Nouveau recul de l’activité agricole, un atout majeur d’attractivité gaspillé.
Augmentation terrible du trafic routier : Près de 1000 mouvements quotidiens Poids lourds, et plus de 2500 mouvements de « Véhicules légers », c’est-à-dire de grosses camionnettes
Destruction des commerces locaux, au bout du compte, des pertes nettes d’emplois
Nouveaux coûts de voirie et de réseaux récurrents pour la collectivité, qui devront être assumés quel que soit le destin de ce projet
Pourquoi si peu de transparence et d’information publique ?

Quels avantages fiscaux pour ce « géant » ?

Quels bénéfices attendus en termes d’impôts locaux au regard des investissements initiaux et des coûts récurrents d’entretien des infrastructures ?
Comparons avec un commerce « type » de notre ville, en termes d’imposition au m² !
Le principal argument des promoteurs de ce projet néfaste : les emplois créés.
DES EMPLOIS CRÉÉS, VRAIMENT ?
Ce véritable bouclier magique derrière lequel se retranchent les soutiens du projet est une illusion !
- 2000 emplois promis, ce sera dans les faits 200 ou 300, il suffit de voir ce qui s’est fait ailleurs
- 1 emploi créé dans le e-commerce c’est 2,5 emplois détruits dans les commerces de proximité
- Avec la Robotisation, à terme, c’est 0 emploi que nous aurons.
- Des emplois précaires dans des conditions de pénibilité avérées : cadence de travail infernale imposée par des robot, pauses réduites, burn-out fréquents… C’est un rythme proprement inhumain.
- Une rotation du personnel très élevée, les employés sont renouvelés très régulièrement, avec une formation minimale des salariés.
- Aucune garantie sur la durée de cette activité
 
Comment cela se passe-t-il sur d’autres sites à deux pas de chez nous ?

> A Savigny-sur-Clairis, à 25km de Sens, la base logistique de 57.000m² du promoteur FM Logistique pour le compte de Carrefour a fermé après seulement 2 ans. 300 emplois perdus
> A deux pas, Ibiden qui a touché des subventions de la région pour s’installer, part en Hongrie en 2018. 300 emplois perdus
Et si on regarde sur la France entière, les exemples sont légion, et les opposants arrivent souvent à empêcher ces projets de se faire pour sauver leur patrimoine naturel et les commerces de proximité.

Actualités sur ce dossier : https://yonnelautre.fr/spip.php?article6078  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à courrier@mairie-sens.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Stop panhard à Sens
  • Message : Madame la Maire,
    Cela n'aurait aucun sens de supprimer des terres agricoles et des commerces locaux contre des emplois précaires dans un environnement dégradé.
    Je demande donc l'abandon de ce projet.
    Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

30 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Je vis dans une région qui dans ma jeunesse (c'était avant 68) était agricole, avec de magnifiques terres en plaine. Aujourd'hui, d'immenses bâtiments d'entreprises de matériaux en tout genre dont du matériel agricole (pour des terres disparues !!!), grandes surfaces alimentaires...s'y succèdent.
Les élus réfléchissent-ils aux conséquences de ces bonnes terres bradées pour le tout commerce ?

Marie CLAUX
27/11/2021 - 10:46:23

Non, non et NON à ces artificialisation des sols au bénéfice de projets commerciaux (ou autres) aujourd’hui totalement dépassés !

Laurence Didion
27/11/2021 - 09:19:47

S’opposer à la destruction de 40ha de terres agricoles à Sens par un « géant du e-commerce »
À SENS, le 8 décembre une réunion publique se tiendra à 18h30
À SENS, le 8 décembre une réunion publique se tiendra à 18h30, 34 rue de Général Dubois.
On y fera le point sur la lutte contre le projet d’installation du méga entrepôt logistique (e-commerce) au nord de la zone des Vauguillettes sur 40 ha de terres agricoles. Nous ferons le tour de tous les aspects de cette lutte, et notamment juridique… Plusieurs associations sont engagées dans cette lutte, elles seront présentes pour en expliquer raisons et modalités.

Alain UGUEN
25/11/2021 - 10:10:32

STOP a la bétonisation des sols agricoles ,
STOP a la destruction des petits commerces francais ,
STOP a l'hyper consommation et ses effets nefastes pour la planete ,
STOP a ces promesses d'embauches pour des boulots sous payés qui surexploitent les travailleurs.

aline echerbault cance
22/05/2021 - 00:05:23

Pour information, ce jeudi 20 juin à 15h, à l'occasion de la clotûre de l'enquête publiques, des représentants des différentes associations membres du collectif "Stop Panhard Sens" se rendront à la mairie de Sens pour remettre les signatures obtenus sur nos deux pétitions au commissaire enquêteur.
La presse est invitée et nous espérons que cela pourra donner de l'écho à cette démarche.

Mathieu Bittoun
18/05/2021 - 11:26:08

Abandon du projet de deux entrepôts géants au Loroux-Bottereau, près de Nantes
https://reporterre.net/Abandon-du-projet-de-deux-entrepots-geants-au-Loroux-Bottereau-pres-de-Nantes?fbclid=IwAR2zG37KZmCxkUNeoZ68XmloLL_n6xN3UUyvSOhu0WxTAWCn4_Z1k-V-XR0  

Alain UGUEN
14/05/2021 - 08:21:48

Bonjour !
Habitant a 20kms de Sens, je tiens a remercier toutes les personnes qui ont signées. Au début des années 2000 Mme M.Louise Fort a tout fait pour que l'hyper marché Auchan s'implante côté sud de la ville, sur des terres dont le sous sol contient les réserves d'eau pour la ville. Mais quand on a le bras long les choses sont plus faciles,pour ne pas dire très faciles !! Auchan a pu s'implanter ainsi que d'autres entreprises,qui ont "bouffé" des terres agricoles pour peu de travail.L’Homme n’a toujours pas compris que nous avions besoin de la Nature pour Vivre !
Tous ces E commerce ne sont que de la « Merde » qui exploitent les employés, et les traitent fort mal !!
C’est nous les consommateurs qui faisons la réussite de ces gens. A nous de choisir notre Avenir, pensons à nos enfants et petits enfants !
Encore merci à tous ! Irow

Irow
08/05/2021 - 08:47:26

Laissons les terres agricoles aux agriculteurs. De préférence bio ! pour une alimentation saine et de proximité. Seule, cette conception de la gestion d'un pays peut avoir un rôle salvateur sur le climat.

Marie CLAUX
21/04/2021 - 15:43:16

Plus de 250 manifestants dans la zone artisanale des Vauguillettes de Sens pour dire « stop » au projet Panhard

Ce samedi 17 avril 2021, près de 250 manifestants se sont retrouvés dans la Zone artisanale des Vauguillettes de Sens, afin de signifier leur opposition au projet d’installation d’une plateforme logistique de l’entreprise Panhard. Cette manifestation, autorisée par la Préfecture, a rassemblé de multiples associations, syndicats, partis politiques et citoyens.
https://www.lyonne.fr/sens-89100/actualites/plus-de-200-manifestants-dans-la-zone-artisanale-des-vauguillettes-de-sens-pour-dire-stop-au-projet-panhard_13942198/  

https://yonnelautre.fr/spip.php?article6078  



Alain UGUEN
20/04/2021 - 13:21:26

A Sens, petite ville moyenne, on ne s’attend pas à beaucoup de résistance face à un projet aussi pourvoyeur d’emplois ! Merci de nous aider à changer l’horizon de notre ville pour qu’elle soit plus résiliente au lieu d’accroître la crise écologique.

VINCENT MOISSENET
11/04/2021 - 12:01:28

Non à l'expansion des plateformes de la grande distribution. Oui au développement de l'exploitation locale de productions vivrières !

lionel deschamps
07/04/2021 - 11:35:01


Ah les années 50 avec la Panhard, ça sent bon les Glorieuses. C’est plus la même! Voilà qu'on prive les agriculteurs de terres, 40 ha ça fait un sacré paquet de mottes de terre. Et pour qui donc? L'enseigne qui a été infréquentable depuis le début. Pourquoi sacrifier un terrain fertile (ou pas) à une entreprise qui refuse les syndicats, qui atrophie les méninges de ses employés, qui fait croire aux pauvres crédules, les mêmes qui commandent leur pizza à uber eats et consorts sans donner de pourboire au livreur, qu'ils sont futés. Ce sont les fossoyeurs des centres villes, les asphyxieurs de voies express, les bonimenteurs qui proposent des jobs fantômes.
Boycott et lavage de cerveaux sont les mamelles de la France la plus lucide,
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
02/04/2021 - 20:12:22

enlever des terres nourricières pour tous au bénéfice (sic!)de 200 emplois précaires et des dividendes des spéculateurs de la faim
NON MERCI !

Éric Olivié-Gaye
01/04/2021 - 18:17:12

PS : Je voulais juste saluer le commentaire de Jean-Baptiste :
A nous de ne pas alimenter les géants du e-commerce en ne nous comportant pas comme "des gentils petits lapins d'élevages qui attendent bien gentiment dans leurs clapiers que leur soit livrée leur nourriture."
Heureusement, pas trop de soucis de ce côté avec les cyberami(e)s : ces petits lapins-là savent ouvrir les portes des cages et clapiers ;-)

Frawald
01/04/2021 - 09:07:32

Le texte accompagnant la cyberaction a mis le doigt sur un point important :
les entrepôts d’e-commerce sont destinés à être entièrement automatisés dans un avenir proche.
Etant donné les progrès rapides de la robotique, 200 emplois créés aujourd’hui et dans cinq ans : 195 chômeurs (moins les 5 qui resteront pour contrôler l’installation) !
Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ?
La transformation des entrepôts accélérée par l'e-commerce | Les Echos
Les robots humanoïdes se mettent au travail | CNRS Le journal

Frawald
01/04/2021 - 08:28:07

Encore 40hc de terres qui vont disparaîtrent de la nature recouverts de béton on marche en reculons alors qu'il faudrait planter des arbres , des haies... surtout que celà ne donnera pas de travail à beaucoup de contrat en CDI et il faut tenir compte aussi de l'impact sur le rechauffement du climat par le déploiement des systèmes informatique nécessaires à ce genre de vente en ligne .Je refuse que ma planète soit abîmée pour le PROFIT .

MCHELE CATHALA
31/03/2021 - 23:24:55

Les terres agricoles doivent être protégées. Les bétonner est un crime contre l'environnement. Mais cela contribue également à détruire notre autosuffisance alimentaire et à nous rendre dépendants des importations. Est-ce cela que veulent les décideurs ? Les intérêts des multinationales du e-commerce leur tiennent-ils plus à coeur que l'intérêt des agriculteurs et consommateurs français ? De plus, le bétonnage contribue aussi aux inondations, avec toutes les pollutions qu'elles engendrent. Désirer des conséquences aussi désastreuses, est-ce cela gouverner ?

Anne-Marie
31/03/2021 - 15:54:22

Décidemment, on n'arrête pas les bêtises, pour ne pas dire plus et plus grossier!!!
On se prépare pour la reprise de l'économie de post covid, comme si de rien n'était et avec les mêmes conséquences sur le climat et la biodiversité, c'est à dire leur dégradation!!!

On aura plein d'études scientifiques qui nous confirmeront cette dégradation, mais nous sommes incapables d'arrêter la "machine infernale"!....

La prochaine expédition circum antarctique de Jean Louis Etienne va encore nous révéler biens mauvaises nouvelles: fonte du glacier continental, biodiversité marine dégradée, courant marin circum continent perturbé etc...

Mais que ferons-nous de ces nouvelles connaissances?.. Pas plus qu'avec ce que les scientifiques du GIEC nous révèlent déjà.

Eugène-François Ravenet
31/03/2021 - 14:10:32

Nous allons crever de cette surconsommation qui nous titille au bout d'un seul petit "clic" de nos souris. De gentils petits lapins d'élevages qui attendent bien gentiment dans leurs clapiers que leur soit livré leur nourriture. Bel avenir pour notre humanité.

Jean-Baptiste PASQUET
31/03/2021 - 10:09:06

Pas de gaspillage de bonnes terres agricoles. Il faut se servir des friches commerciales ou industrielles proches.
Que le géant du commerce en ligne se nomme. Il faut savoir à qui on a affaire. On n'achète pas chat en poche.
Que les pneus servent à des véhicules blindés légers n'est pas le sujet. Ne soyons pas naïfs. Nous avons besoin d'industrie et des commerces qui y sont associés.
Que les maires prennent leurs responsabilités et sachent renoncer à engranger des taxes locales au profit d'une autre commune si celle-ci dispose de surfaces industrielles ou commerciales en friche proches et si c'est l'intérêt de la région.
Concevoir l'intérêt général régional avec une vision élargie mais sans oublier l'intérêt de la France. C'est de cette façon que nous garderons ou retrouverons des emplois.
Pas de planète en bon état si, d'abord, notre région n'est pas en bon état. Nos terres agricoles, nos forêts, c'est notre capital.

buriti
31/03/2021 - 09:58:19

be Vegan, make PEACE!

alexandre figour
31/03/2021 - 09:57:30

Ne pas oublier que même s'il est "absorbé" Panhard est d'abord un fabricant de véhicules blindés légers pour les armées...chacun appréciera!

DENIS PUGNERE
30/03/2021 - 20:50:13

il faut arrêter la prédation humaine !

JACQUES ROLLET
30/03/2021 - 17:47:41

Nous avons les mêmes à Brie-Comte-Robert en Seine-et-Marne et rien pu faire, tout est fait en catimini!

brigitte DESMOTTES LIESNARD
30/03/2021 - 16:06:09

Parceque c'est notre PROJEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEET

padupe
30/03/2021 - 14:01:43

La bétonisation des sols et la destruction du vivant ça suffit !! Quand va-t-on prendre conscience des dimensions de notre planète? Construire partout sans cesse, vous pensez que ça va durer longtemps? 8 Milliards d’humains sur une Terre qui peut en faire vivre décemment 2 ou 2,5 vous croyez que ça va bien se passer ? Messieurs les décideurs, le planning familial mondial c'est pour quand ????

Thierry ROYER
30/03/2021 - 11:32:57

Assez de terres agricoles sacrifiées. Assez du e-commerce qui tue les indépendants de centre ville. Assez de cette logistique géante qui pollue.
Daniel Déprez

Daniel DEPREZ
30/03/2021 - 11:00:20

Supprimer des terres agricoles est un crime ! Les terres agricoles, plus que jamais, doivent être respectées ! Ce projet est d'autant plus condamnable que c'est pour implanter, encore, un espace commercial de grande envergure et ces espaces aujourd'hui n'ont pas d'avenir. En outre, pouvez-vous ignorer que l'artificialisation des sols contribue aux inondations ? ! Et donc, au réchauffement climatique... Plus que jamais, les élus, qui sont en première ligne pour faire respecter la loi sur le Climat, doivent s'opposer à de tels projets, favoriser au contraire le respect de notre Patrimoine Nature !

Claudette ROSE
30/03/2021 - 10:52:26

En quoi les commerces locaux seraient-ils impactés?

Frédéric Brams
30/03/2021 - 10:34:10

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !