actualité écologie

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

  #stocamine



Cyberaction : Stocamine: halte à la bombe à retardement

Stocamine : l'avenir des déchets toxiques entreposés dans les anciennes mines de potasse à Wittelsheim, en six scénarios

[ 1 973 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 18 décembre 2020

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Collectif DESTOCAMINE, constitué d'associations et d’organisations suivantes: ACCES, AC Lang, Alsace Nature, BUND, CLCV,CC Guebwiller, GAIA, TET, CFDT, CFTC, CGT.

Elle sera envoyée à Ministre de la transition écologique, Président de la République

Elle prendra fin le : 18 mars 2021

Plus d'infos

stocamineSix scénarios possibles pour les milliers de tonnes de déchets toxiques enfouis chez Stocamine à Wittelsheim (Haut-Rhin), c'est la conclusion d'un nouveau rapport de faisabilité du déstockage remis à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

La décision concernant le sort des quelque 40.370 tonnes de déchets ultimes enfouis chez Stocamine, à Wittelsheim (Haut-Rhin), est entre les mains de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Elle a, pour étayer son choix, un rapport d'un millier de pages commandé par son prédecesseur, François de Rugy, en février 2019.

Dans ce rapport, établi par une quinzaine d'experts, six scénarios sont avancés, avec pour chacun d'eux une étude comparative des coûts, des délais et des impacts environnementaux. La synthèse du rapport a été présentée le jeudi 3 décembre aux élus alsaciens
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haut-rhin/mulhouse/stocamine-avenir-dechets-entreposes-anciennes-mines-potasse-wittelsheim-six-scenarios-1903376.html  

Cette décision unilatérale, si importante pour nous, prise sans jamais avoir entendu ni la population ni les associations ni nos élus, vous déshonore ainsi que ce gouvernement qui pourtant prône l’écoute des citoyens en lançant «le grand débat».
Nous sommes offensés par le mépris affiché pour les Alsaciens et les riverains européens du Rhin dont l’air, le sol et l’eau risquent la pollution. La nappe phréatique la plus importante d’Europe pourtant déjà polluée ne mérite pas le rajout d’une saumure contenant de l’arsenic, du mercure, de métaux lourds et autres, avec un effet cocktail dont personne aujourd’hui ne peux mesurer l’ampleur.
Laisser 42000 tonnes de déchets industriels les plus dangereux dans le fond de la mine à Wittelsheim en les confinant par 150 000 m3 de béton est un scandale écologique dont vous et le gouvernement serez comptable pour les générations futures.
Le dernier rapport du BRGM pour sa partie indépendante des ex MDPA, démontre la faisabilité d’un déstockage total en 8,5 ans moyennant la mise en œuvre de conditions de travail plus optimales et l’embauche de personnel. Lorsque nous avons entendu cela nous attendions une décision plus courageuse de la part du ministre de l’écologie.
Nous sommes très inquiets des conséquences de l’injection prochaine de 150 000 m3 de béton dont nous ne connaissons pas la composition exacte à ce jour.

Le principe de précaution pourtant inscrit dans notre constitution est bafoué
et vous en serez comptable.

Voir le diaporama de présentation
https://www.cyberacteurs.org/pdf/110219-diaporamama_40.pdf  

Voir les deux précédentes actions
Stocamine: halte à la bombe à retardement
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3105  

(Stoca)mine de rien 4258 participants
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3110  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à jack.azoulay@ecologique-solidaire.gouv.fr | petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Stocamine bombe à retardement
  • Message : Madame la Ministre

    Je me joins aux habitants du Bassin Potassique pour demander le déstockage des 42000 tonnes de déchets industriels dangereux y compris le bloc 15, stockés dans le fond de la mine à Wittelsheim. Les déchets de classe 1 devant aller dans un site de notre région et les classes 0 en Allemagne conformément à la législation actuelle. Cette demande est confortée par l’étude du BRGM de fin 2018 qui démontre enfin la faisabilité d’un déstockage total moyennant l’actualisation des méthodes par l’exploitant.
    J'apprends par la presse qu’une décision serait imminente je vous demande d’entendre cette revendication portée depuis 18 ans contre une catastrophe risquant de polluer la plus grande nappe phréatique d’Europe, celle du Rhin.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

14 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

il faut protéger la nappe phréatique et le seul moyen pour éviter tous risques est le déstockage total , on ne joue pas avec un bien aussi vital pour l'homme et pour la nature

STEINER Yolande
08/01/2021 - 19:32:02

Klein
Incompétents et criminels de laisser de tels héritages aux prochaines générations
L'eau sera de plus en plus rare et vitale et la va la polluer au bénéfices de quelques industriels comme c'a c'est déjà passé en Allemagne

Patrick Klein
08/01/2021 - 19:28:43

"quoi qu'il en coûte" il faut absolument éviter tout risque de contamination de la nappe phréatique du RHIN ce qui induit de procéder à l'enlèvement et au reconditionnement de ces déchets à haut risque à long terme.

Anita VILLERS
08/01/2021 - 11:19:24

Salut aux Cyberacteurs,

Je vous transfère ce que j'ai reçu par la préfecture en réponse à mes demandes.
https://www.cyberacteurs.org/pdf/remis-a-a-ministre_4.pdf  

Notre avocate Corinne Lepage a aussi fait une demande pour la CLCV
https://www.cyberacteurs.org/pdf/courrier-ministre-_50.pdf  

Si vous avez le courage de lire l’étude complète qui est dans les liens, sinon la pièce jointe en est le résumé présenté par Mme Pompili à la soirée publique de mardi soir sur Facebook.
https://www.cyberacteurs.org/pdf/mdpa-synthe-ase-re_18.pdf  

L’ensemble des volets de l’étude : http://ftp.mdpa.fr/openupload/www/?a=d&i=2157722277  
Les scénarii complémentaires S5 et S6 : http://ftp.mdpa.fr/openupload/www/?a=d&i=6268417669  


Je vous fait un résumé de mon ressenti :
A cette soirée (20 h à 23h pendant que les citoyens sont en couvre feux) les membres du collège des associations à la CSS y étaient conviés en personne à la préfecture, certains de vous m’ayant convaincu d’y aller, j’y était allée.
Comme vous l’avez entendu j’ai plaidé le déstockage total y compris le bloc 15 au nom de la CLCV comme les autres membres de la CSS.
Vous avez peut être mieux entendu que moi car avec le masque en salle je ne comprenais pas tout ce que disait la ministre et encore moins ce que disait son conseiller technique quand elle le laissait répondre qui ne savait même pas qu’il y a moitié déchets classe 0 et moitié classe 1.
Elle nous a fait le gros baratin de la ministre qui est venue pour prendre la température et parler à la population. avant sa décision prochainement.
Ses 2 seuls objectifs sont la préservation de la nappe et surtout préserver la vie des salariés qui seraient en danger en déplaçant les produits(sic)
Elle est heureuse d’être descendue dans le fond, d’avoir retrouvé l’esprit des mineurs qu’elle connaissait par son grand père mineur…baratin !
On peut se demander quels mineurs elle a rencontré à part le délégué mineur payé par l’état et quels citoyens à part la mascarade du soir puisque lors de la manif, nous n’avons vu que les grosses voitures passer et un gros dispositif policier délimitant l’accès. J’oubliais qu’elle était accompagnée
par les élus, semble t il les mêmes que par visio conférence début décembre et qui n’avaient même pas daigné en aviser leurs électeurs.
Quand nous lui avons parlé pollution elle nous a répondu que toutes les expertises disent qu’il y un risque infime de pollution de la nappe et nous a demandé de lui prouver le contraire. Quand nous lui avons parlé de risque de synergie avec la pollution actuelle, elle nous a rétorqué qu’elle n’avait
jamais entendu parler de pollution de la nappe Rhénane : il faut l’avoir entendu ! Comme depuis 20 ans l’aspect toxico écologique n’ayant pas été examiné, il ne sera pas pris en compte même par une ancienne militante écologiste.
Bref : rien à en attendre, elle aura fait son petit numéro de charme en faisant son tour de danse et prendra sa décision sur ses impressions du jour !
Pauvres de nous et notre pays…
Que pouvons nous encore espérer ?
Ecœurée et indignée une fois de plus.
Josiane


Déchets se trouvant encore dans la mine à Wittelsheim en mai 2019.
Entre 1998 et 2002, 44000 tonnes de déchets industriels dangereux ont été stockés au fond de la mine Joseph- Else à 550 m sous terre à Wittelsheim.
Il s’agissait de 23030 tonnes de déchets de classe 1 et de 21000 tonnes de classe 0 avec 50 % d’incertitude qualitative d’après l’INERIS.
Stocamine était l’unique site en France habilité à recevoir les déchets de classe 0 (ce sont les plus dangereux des deux classes)
Après déstockage de 2097 tonnes de produits mercuriels et 128 tonnes de Zirame il resterait en mai 2019 :
- 21000 tonnes de REFIOMS (résidus d’incinération) non stabilisés
- 130 tonnes de produits mercuriels
- 3774 tonnes d’amiante
- 6875 tonnes d’arsenic
- 2156 tonnes de cyanure
- 641 tonnes de chrome
- quelques centaines de tonnes de :
- cadmium
- plomb
- zinc
- antimoine
- sélénium
- 5306 tonnes de terres polluées (par quoi ?)
- 502 tonnes de déchets générés
Tous ces déchets tous très toxiques contamineront tôt ou tard l’air, le sol, l’eau de la plus grande nappe phréatique d’Europe, celle du RHIN.
D’après le chiffrage qui a été remis à la CSS en avril 2019.

Alain UGUEN
08/01/2021 - 09:01:30

Stocamine : Barbara Pompili favorable à un enfouissement définitif des déchets toxiques dans le site de stockage alsacien
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/05/stocamine-barbara-pompili-favorable-a-un-enfouissement-definitif-des-dechets-toxiques-dans-le-site-de-stockage-alsacien_6065270_3244.html  

Alain UGUEN
07/01/2021 - 09:51:06

L'eau est un bien commun.
La sauvegarde de la nappe phréatique est un enjeu crucial pour toutes et tous, plus largement que pour les habitant.e.s du bassin potassique, pour les habitant.e.s du bassin rhénan.

Alain DIOT
05/01/2021 - 10:54:38

Stop aux conneries on voit ou cela nous mene en 2020

Luc DREYER
27/12/2020 - 18:34:42

Hélas, seul ce genre de pétition et les manifs peuvent bousculer nos trop chers décideurs

pierre sanial
22/12/2020 - 15:52:04

Scandale d'état ce stockage pourri n'augure rien de bon pour le stockage de déchets radioactifs à - 500m prévu par ce même etat à Bure 55.
NON à l'enfouissement des déchets radioactifs OUI au déstokage intégral des déchets chimiques de stocamine. Le combat est le mème, courage l'environnement gagnera.

Jacques Leray
22/12/2020 - 11:03:16

Je signe à contre-coeur.
Chers pétitionnaires, réveillez-vous !
Vos petites supplications n'ont plus d'intérêt pour moi, et encore beaucoup moins pour leur destinataire et c'est bien dommage. Exemple de courrier à envoyer d'urgence au ministère :
Mme Pompili, je vous en conjure, ne faites rien, comme vous en avez l'habitude, de ce qui est demandé dans cette pétition, ni dans les suivantes qui pourraient vous être adressées.
Ne faites plus qu'une seule chose afin que nous puissions cesser de vous rétribuer pour le travail que vous ne n'accomplissez pas.
Ayez la dignité, le courage et la lucidité de démissionner de votre poste de "sinistre" avant d'en être destituée puis stockée au fond d'une mine, telle un déchet hautement toxique.

- Schlapp von Lixingen
22/12/2020 - 07:31:20

Quand reviendrons-nous à nos fondamentaux ?
La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, est partie intégrante de notre constitution.
Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits.
Article 5 - La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société.

Et pourtant, les luttes ne rappellent pas ces principes fondamentaux !

Michel Decollogne
22/12/2020 - 02:13:37

plus aucune autorisation de stockage de déchets ne doit être accordé si elle n'est accompagné de la solution " Irréfutable" du traitement de ceux-ci
Les pollueurs doivent payer pas les contribuables

michel armagnat
21/12/2020 - 16:51:26

Nous espérons vivement que cette nouvelle Ministre Pompili
s'approprie l'historique de cette dramatique affaire Stocamine. Qu'elle entende enfin les associations et les collectivités Alsaciennes qui demandent le déstockage total depuis 18 ans.

Josiane Kieffer
21/12/2020 - 14:39:11

Il faut envoyer les (ir)responsables à la mine pour réparer leurs méfaits.
Ce sont des criminels dangereux.

jean
21/12/2020 - 12:50:44

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !