actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

  #Golf   #de   #Villerest   #



Cyberaction : Pour stopper le Golf de Villerest et sauver les milieux sauvages et agricoles !

Dans le Roannais, 2 hectares de chênes centenaires vont être rasés et un captage de 12% du débit de la Loire va être effectué pour 500 000¤. But de l’opération ? L’agrandissement du Golf de Villerest. Face à cette aberration, les militants locaux commencent à s’organiser.

[ 2 422 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 19 août 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de Roannais agglomération
En soutien à AlterNaTiBA ANV-Cop21 ROANNE !


Elle prendra fin le : 19 novembre 2019

Plus d'infos

Golf de VillerestNon, l'extension du Golf n'est pas un projet d'avenir.

Mesdames et Messieurs, élus et représentants locaux,
Nous sommes face à la sixième grande extinction des espèces. Nous sommes face à un dérèglement climatique dont les conséquences se font déjà ressentir partout dans le monde. Jamais les inégalités n'ont été aussi criantes qu'aujourd'hui. La conjonction de ces circonstances (et de bien d'autres : dégradation des sols, perturbation du cycle de l'azote et du phosphore, acidification des océans...) place l''humanité devant une situation inédite qui interroge trop sérieusement notre capacité collective à survivre. Nul ne connaît l'ampleur définitive des catastrophes à venir mais peu de personnes doutent encore qu'elles se produiront.

Dans ce contexte, une responsabilité sans précédent nous incombe. Il est de notre devoir, pour les générations futures comme pour les générations présentes de changer de cap de façon radical et de déterminer une voie soutenable et résiliente, en rupture avec notre modèle social et économique actuel. Il n'est plus temps de se contenter de quelques mesures compensatoires nous permettant de justifier le saccage de milieux naturels pour quelques plaisirs récréatifs ou gains économiques éventuels. La politique du « En même temps » n'est plus possible. 

Dans l'actuel climat d'inquiétudes et de détresses sociales, l'extension du Golf de 30 à plus de 60 hectares met en exergue une injustice criante. D'un côté, les gens sont plus taxés et sommés de réduire leurs impacts environnementaux (voitures, etc.) au détriment de leurs capacités à finir les fins de mois et d'un autre côté, vous participez au développement d'un Golf dont un des objectifs est d'attirer des gens aisés qui, moyennant déplacements importants et pollutions, viendraient séjourner dans cet espace luxueux.

Alors que nous nous alarmons du manque de précipitations, de la raréfaction de la ressource en eau, du manque d'eau pour le secteur agricole et de la détérioration de nos rivières, il n'est pas possible d'accepter la construction de plus de 3 km de conduite (sur fonds publiques qui plus est) pour détourner encore un peu plus l'eau du fleuve. Que ce soit 45 000 m3 ou 100 000 m3 d'eau par an (soit au minimum 120 000 L par jour) n'est pas la question, dans le contexte préalablement décrit, c'est une aberration. 

Nous savons que tous les 10 ans, nous artificialisons en France l'équivalant d'un département. Quand bien même le Golf bétonnera peu, il participe encore un peu plus à l'emprise de l'humain sur des dizaines d'hectares qui seront défrichés ou déforestés au lieu de garder une dimension vivrière et/ou de rester (ou devenir) sauvages. Ces terres deviendront des espaces de loisirs très fréquentés, et participeront toujours un peu plus à la pression humaine sur l'environnement. Vu sa pression foncière, le golf est un sport qu'il vaut mieux ne pas chercher à démocratiser.

Mesdames et Messieurs, en signant je vous demande expressément de renoncer à ce projet d'agrandissement du Golf du domaine de Champlong. Ne cédez pas les terres, ne laissez pas raser les arbres, ne construisez pas la conduite forcée. Vue les circonstances sociales et environnementales je demande à ce que le golf actuel, qui permet déjà une pratique suffisante, soit maintenu dans ces dimensions actuelles. Vous avez, nous avons, la responsabilité de réaliser maintenant des choix courageux qui vont à l'encontre du toujours plus, toujours plus grand, toujours plus luxueux du siècle passé et de préserver les milieux naturels dont notre avenir dépend.

Un golf à 18 trous pour 250.000 euros
https://www.le-pays.fr/villerest-42300/sports/un-golf-a-18-trous-pour-250-000-euros_12146693/  

Face aux enjeux climatiques, un collectif citoyen défend notamment la place du vélo
https://www.leprogres.fr/loire-42-edition-roanne-roannais/2019/06/22/manifestation-pour-defendre-la-place-du-velo-en-ville  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à jpetit@roannais-agglomeration.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Golf du domaine de Champlong.
  • Message : Monsieur le Président
    Puisque le golf actuel, qui permet déjà une pratique suffisante, peut être maintenu dans ces dimensions actuelles, je vous demande expressément de renoncer au projet d'agrandissement du Golf du domaine de Champlong.
    Croyez en ma vigilance attentive à vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

28 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Je crois que certains individus malveillants quant à notre planète sont nés avec un cerveau de 19 trous voire beaucoup plus ... on se demande s'il reste de la matière !!!

claire deal
21/09/2019 - 17:12:58

Il nous faut lutter encore et toujours pour la sauvegarde des espaces naturels et agricoles coûte que coûte!!!!
Une ZAD à Villerest!

Damien vacheron
18/09/2019 - 11:18:39

Encore une décision aberrante !C'est à se demander dans quel monde vivent les décideurs pour ignorer à ce point les problèmes environnementaux .o

Geneviève BOISSON
17/09/2019 - 18:07:44

Le golf façon Groland.
Ce n'est pas l'humour le plus fin qui soit, mais ça défoule :-))

https://www.dailymotion.com/video/xc3hsz  

Frawald
23/08/2019 - 08:45:42

Les hommes sont de plus en plus fous... Projet à l'inverse de ce qu'il faut faire pour l'environnement.

Lucie
20/08/2019 - 18:50:16

Une erreur?. Un scandale, de plus, pour la satisfaction qq uns et des bénéfices pour d'autres au détriment d'un espace "naturel": création d'une "pelouse" gourmande en eau: c'est bien le moment n'est-ce pas?

jean-louis BANNERY
20/08/2019 - 18:25:19

Une ineptie de plus. Chez moi ce sont des projets de parking sur plusieurs étages proche du centre ville que la municipalité veut faire passer aux forceps. La résistance s'organise.

Créons des mouvements citoyens pour virer ces élus nuisibles et développer la gouvernance partagée, pour une sociocratie responsable, soucieuse du bien commun et de la préservation de la biosphère.

fmong
20/08/2019 - 17:08:59

Ces décideurs n'aiment que l'apparat et l'argent facile et immédiat. Ils n'aiment personne, ni leurs proches, ni les autres, ni eux-mêmes ! Ils n'ont toujours pas compris qu'eux aussi seront touchés, comme nous les petits, les pauvres, par les conséquences désastreuses de leurs funestes décisions. Plus de terres arables, plus d'eau, que mangeront-ils d'ici quelques années ? Ils iront brouter l'herbe du golf ???

lilig
20/08/2019 - 16:23:41

j'ai besoin de cohérence éco-logique

yvonne daroussin
19/08/2019 - 22:14:56

C'est un canular?, je suis sûr que les instances "dirigeantes" de la région rouennaise pleines de bon sens et animées d'une conscience civique qui fait toujours passer l'intérêt de tous avant les profits de certains vont rectifier le tir et au contraire proposer de transformer le pré gazonné existant en espace naturel avec des espaces de verdure, de jeunes pousses d'arbres de différentes espèces, des zones préservées de tout aménagement bref qu'ils vont faire preuve d'intelligence... ce qui veut dire qu'ils sont capables de réfléchir, de recueillir des informations, de les comprendre et d'en déduire des décisions cohérentes avec NOS (nous les êtres humains, la faune les végétaux, la terre) nécessités actuelles.

Némesis
19/08/2019 - 20:24:14

quand l'agrément de quelques privilégiés nuit au plus grand nombre, il faut arrêter ces projets coûteux, polluants et finalement inutiles!!!! Est-ce qu'il y a bénéfice au final et pour qui?....
L'économie doit faire le tri entre l'utile et le superflu, si nous ne savons pas opérer ces choix, nous continuerons dans le même modèle qui nous mène au pire!!!
Pour opérer ces choix, il faudra être courageux et savoir résister aux sirènes des lobbys, petits ou gros....

cactus
19/08/2019 - 17:45:08

ça fait partie de la volonté du gouvernement de deteriorer la France

ou la vendre aux multinationales des copains

kotcha
19/08/2019 - 17:12:37

Où donc est passé le bon sens ?
Des départements en restriction d'eau, des éleveurs et des maraîchers qui ne peuvent plus arroser et abreuver leurs bêtes, et voilà que de l'eau va être encore pompée pour le plaisir de quelques uns !
Quant aux arbres, qui n'a pas encore compris qu'ils étaient indispensables à notre survie ?

JLQRCG
19/08/2019 - 16:27:12

rasons , rasez , ils razent leur propre survie

cancoillotte
19/08/2019 - 15:53:38

Raser des chênes centenaires qui en sus d'être des puits à carbone permettent par leur ombrage et leur humus la conservation de l'eau souterraine et de l'humidité de surface pour créer de la pelouse qui"bouffe" de l'eau à qui mieux mieux alors que toute la France est en déficit hydraulique, les terres et les forêts en stress hydrique relève d'une bêtise inqualifiable. D'autant que l'eau va devenir de plus en plus rare avec le réchauffement climatique. Cette décision est un non-sens absolu.

Mireille
19/08/2019 - 14:30:35



une aberration supplémentaire à ne surtout pas laisser passer!
sans voix surtout pas!
nécessité absolue d'un concert de voix en protestation et en dénonciation

NON au profit d'une minorité contre le choix et l'intérêt d'une majorité
avec de tels enjeux ,au vu du contexte actuel de l'état des eaux de Loire et de sa faune, de son réchauffement et autre.....dûs aux centrales nucléaires présentes le long de son cours, de la raréfaction de l'eau d'un futur proche....

mondo
19/08/2019 - 11:48:40

Sauvez les chênes centenaires de la belle forêt roannaise qui contribuent à réduire les émissions de gaz carbonique!

Guiu
19/08/2019 - 11:46:17

Incompréhensible

Françoise
19/08/2019 - 11:44:19

Sauvez les chênes centenaires de la belle forêt roannaise!

Guiu
19/08/2019 - 11:34:35

Les arbres c’est vital, le golf c’est la distraction de quelques-uns

Anna
19/08/2019 - 11:25:11

Ils ont combien de subventions pour ce massacre?

muriel constant
19/08/2019 - 11:12:39

Dingue ! Je n'en reviens pas !
Qu'est ce qu'ils ne comprennent pas ?
L'eau est une ressource de plus en plus précieuse et les arbres notre chance, surtout des chênes centenaires.
Qu'ils se contentent de leur golf de 30 hectares et favorisent l'agriculture biologique par tous les moyens.

Hélène Bureau
19/08/2019 - 11:01:00


QUE LAISSERONS NOUS À NOS ENFANTS?

paulette mazoyer
19/08/2019 - 10:43:02

On ne les laissera pas faire.

Florence Nougier
19/08/2019 - 10:40:57

On marche sur la tête, il faut acheter le livre de Fred Vargas à tous ces inconscients

Gabriel et Ghyslaine FAVRE
19/08/2019 - 10:37:48

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi on n'apprend l'existence de ce projet que maintenant, alors qu'il remonte à deux ou trois ans ! Maintenant, c'est un peu tard pour agir !

Brigitte Vercez
19/08/2019 - 10:36:16

C'est tellement aberrant et scandaleux que j'en reste sans voix !

Brigitte Vercez
19/08/2019 - 10:17:39

Quand cesserons-nous de détruire ces poumons indispensables à la lutte contre le réchauffement, tout ça pour le loisir et le bien-être de quelques-uns ?

Marie-Pierre GAULIER
19/08/2019 - 10:12:27

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !