actualité écologie

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Annoncez la couleur !

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

  #bois   #de   #Faulquemont



Cyberaction : Pour la préservation du bois de Faulquemont

La communauté de communes du district urbain de Faulquemont (le DUF) a pour projet la création d’une ZAC de 83,2 ha sur des terres agricoles, située sur les bans de Faulquemont et Tritteling-Redlach, afin d’y accueillir des activités industrielles

[ 2 299 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 19 février 2020

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Vervillages, APEL57, La Voix de l’Arbre Moselle, DEnosMAINs, LPO Hoste

Elle sera envoyée à Préfecture de Moselle, District Urbain de Faulquemont,

Plus d'infos

bois de Faulquemont, ferme du Goldenholz Une concertation publique a eu lieu jusqu’au 17 février, mais peu d’habitants des communes concernées sont informés de ce projet. (Sondage de rues du 16 janvier 2020).
Alors que :
* le Président de la République a annoncé la mise en place du principe de zéro artificialisation nette du territoire à court terme ;
* une instruction a été donnée au préfet de sensibiliser les collectivités aux enjeux de sobriété foncière ;
* le Schéma Régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires de la Région Grand Est (SRADDET) adopté le 22 novembre 2019 vise à réduire la consommation foncière de 50 % à l’horizon 2030 ;
* la Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE) pointe le manque de justification de la création de cette zone ;
* la région Grand Est se classe 6ème en termes de consommation de foncier :
* la loi EGALIM impose à la restauration collective d’utiliser 50 % de produits locaux en 2021 ;
* la stratégie nationale bas carbone s’impose à tous ;
* le département de la Moselle dispose de 1730 hectares de parcelles en zone d’activités encore disponibles, mais qu'aucune politique globale n'est mise en oeuvre ;
* les recommandations du GIEC sont de plus en plus alarmistes ;
* les travaux d’aménagement seront réalisés avec des fonds publics ;
* l’autonomie alimentaire du secteur réside uniquement dans les grandes surfaces ;

le projet du DUF s’inscrit dans une logique contraire, visant à artificialiser 68 hectares, détruire une forêt de plus de 3 hectares, démolir une ferme tricentenaire, sans s’interroger sur la façon d’atteindre les objectifs ci-dessus.

Des associations environnementales de Moselle Est, considèrent que ce projet n’est absolument pas compatible avec les enjeux environnementaux ni avec les engagements pris par les différentes instances décisionnaires. Elles demandent au Préfet, et aux ministères de préserver ces terres agricoles en refusant le projet d’aménagement.

Elles rappellent aux citoyens l’importance de se mobiliser et donner son avis.

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/   29 juillet 2019
http://www.mrae.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2019apge103.pdf  
https://www.grandest.fr/wp-content/uploads/2019/11/sraddet-ge-fascicule-vdef.pdf   http://convertisseur.terredeliensnormandie.org/  
https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/botanique-foret-structure-ecosysteme-1088/page/5/   https://www.dufcc.com/UserFiles/File/urbanisme/concertation-zac-tritteling/diag-tritteling-030518.pdf  
https://www.dufcc.com/UserFiles/File/urbanisme/concertation-zac-crehange/diag-crehange-030518.pdf   https://www.dufcc.com/UserFiles/File/_telechargement/rapports_conseils/compte-rendu-conseil-communautaire-26-06-2019.pdf   page 31 et suivantes https://www.entreprises.mosl-attractivite.fr/copie-de-zones-d-activites  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à concertation-zac-tritteling@dufcc.com | ddt@moselle.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pour la préservation du bois de Faulquemont
  • Message : Madame, Monsieur,

    Comme les associations environnementales de Moselle Est, je considère que ce projet n’est absolument pas compatible avec les enjeux environnementaux ni avec les engagements pris par les différentes instances décisionnaires.
    Je demande au Préfet et aux ministères de préserver ces terres agricoles en refusant le projet d’aménagement.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

23 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Moi je trouve qu'au lieu de déboiser à tout va, il faudrait au contraire désindustrialiser la planète, supprimer toutes les industries pour revaloriser l'artisanat. Car l'industrie est monstrueuse tandis que l'artisanat comporte une dimension humaine faite d'amour du métier et de respect des matériaux et du vivant, la gloire d'être humain, quoi!

Muriel FOSSARD
23/04/2020 - 01:40:46

Préservons nos arbres !

Jean-Louis Tetrocurieux
17/03/2020 - 11:46:27

Pourtant il existe des précédents suffisamment instructifs, mais nos politiciens sans imagination ont-ils -elles envie d'apprendre? venez visiter la zone industrielle d'Illange, à côté de Thionville, jusqu'à présent désespérément vide (100ha), abandonnée à son sort par un projet fumeux et raté avec les chinois et une holding financière des plus douteuses. Alors, qu'à trouvé le démagogue du coin, "l'architecte de la zone", un certain P.Weiten? il a été dénicher l'industrie la "moins disant" écologique et sociale possible, un fabricant de laine de roche, nommé Knauf, pour installer une production fonctionnant au charbon! Ailleurs, elle est alimentée électriquement, mais on n'a pas d'électricité à Illange, Cattenom est trop loin ( 9km quand même). Et tout à l'avenant: une zone qu'on artificialise, qui ne sert à rien mais qu'on veut rentabiliser au nom d'une idéologie aux effets potentiellement destructeurs et criminels
( et la santé dans tout çà? Le climat?) citizen Weiten s'en fout et nous le fait bien savoir.
Mais des gens n'acceptent pas et luttent. C'est le seul côté positif de la chose.
greg ( Thionville)

grégory kotoy
27/02/2020 - 12:47:19

les crapules , dans ce nouveau siècle , sont de plus en plus nombreuses pour détruire la vie et toutes les valeurs qui participent au bonheur humain ;pas étonnant car de plus en plus d'âmes de bas niveau s'incarnent dans ce monde pour le précipiter à sa perte .
Plus le peuple deviendra conscient plus la crapulerie deviendra agressive .

jumelle
24/02/2020 - 12:21:02

Tous ce qui concerne l'agriculture et l'environnement

LEPRIEUR GERARD
23/02/2020 - 19:23:29

une honte, le bétonnage des terres agricoles encore et encore...aidez plutot des jeunes paysans a s'installer et a conserver nos terres nourricières

christophe darlay
23/02/2020 - 17:30:59

Assez, vous ne comprenez toujours pas que nous ne voulons plus de ces méthodes crapuleuses qui nous font croire que quelques emplois mal payés sauveront une région.
L'avenir est au retour aux valeurs essentielles, au partage, à une paysannerie moderne
Dehors les" gloutons du pognon"

Afa
23/02/2020 - 08:31:36

Assez de béton, la terre doit rester aux paysans respectueux de leurs sols

Annie Fabeck
23/02/2020 - 08:25:24

bientot on aura plus que du bitume,du béton et de la féraille a manger. le monde a perdu la tête. Le loup et les ours qui chasse le pastoralisme, les usines qui ferment en créant le chaumage(sauf en chine),les terres agricoles qui fondent comme la neige au soleil... On est gouvernés par des incapables et corrompus.

dudu
22/02/2020 - 20:04:43

Qd tout sera détruit ils seront bien obligés de s'arrêter!

Christiane Huard
22/02/2020 - 17:46:27

bonjour à tous il ne sert à rien de vilipender les tous le monde, mais j'en ais un peu mare de défendre des territoire alors que les habitants eux mème ne se sentent pas concernés puisqu'il ne ce mobilises pas pour défendre leur lieux de vie.

René MALET
22/02/2020 - 14:11:49

Utiliser les zones riches d'humus pour y implanter des industries est criminel. Quand tout ce système s'effondrera (ça arrivera plus vite que nous ne le pensons) vous les boufferez vos industries !!!

Marie CLAUX
21/02/2020 - 22:56:51

aucune modification de la nature ne peut se prévaloir de l'intérêt public dès lors qu'elle détruit un patrimoine écologique.
les bois et forêts, ne l'oublions pas, sont les poumons de la terre et c'est grâce à eux que nous pouvons respirer.

Jean-Pierre Reillon
21/02/2020 - 17:22:02

inadmissible ! ! !

Mapou
21/02/2020 - 15:38:20

Toujours les mêmes "idées" de développement local et ?aménagement du territoire digne des années 50.
Nos élus ont de la suite dans les idées et un manque ?imagination, de curiosité et de connaisance progressiste abyssal : destruction des derniers reliquats naturels, artificialisation des sols, zones ?activité ou/et commerciales... Point
À ?image de ?actuel président de la république.

Jean Bretonelle
21/02/2020 - 14:08:47

Il faut préserver et protéger le plus possible tous les bois, les arbres, les forêts, la faune et la flore, installer des coupe-feux (grandes allées dégagées) et surtout investir dans la réparation de tous les dégâts qu'a occasionnés cette "idéologie" ultra libérale qui veut dire : "tout pour le profit immédiat, le reste on s'en fout!".

Brigitte Bécavin
21/02/2020 - 13:08:30

Il faut préserver et protéger le plus possible tous les bois, les arbres, les forêts, la faune et la flore, installer des coupe-feux (grandes allées dégagées) et surtout investir dans la réparation de tous les dégâts qu'a occasionnés cette "idéologie" ultra libérale qui veut dire : "tout pour le profit immédiat, le reste on s'en fout!".

Brigitte Bécavin
21/02/2020 - 13:03:49

Le bétonnage des terres cultivables aggrave encore les écarts entre "riches" et "pauvres" en commercialisant toujours plus l'accès à l'eau et à la nourriture

Catherine Chicha
21/02/2020 - 09:27:25

Tant que certains ignorants sans conscience n'auront pas compris que l'argent ne se mange pas, vendre passera devant "ventre"...

gilles bas
21/02/2020 - 08:41:24

Une ZAC pour faire quoi exactement ??

Bonbon
20/02/2020 - 19:25:22

Les terres agricoles disparaissent partout en France. Nous sommes face à un désastre écologique de grande ampleur ! Les terres agricoles sont notre patrimoine, elles appartiennent à nos paysages, aux paysages de la France, si chères à notre Histoire ! Les élus ont le devoir absolu de les préserver. Surtout quand on sait que ce serait pour y construire des complexes gigantesques qui s'avéreront difficiles à gérer sur le plan financier, des gouffres inutiles rapidement désertés. Il est temps que les élus, l'Etat, mettent en pratique la protection de l'environnement et de la biodiversité, seuls remparts contre le réchauffement climatique. Action !

Claudette ROSE
20/02/2020 - 17:39:42

Si nous ne parvenons pas à les dénoncer ils bétonneront toute la France et partiront vandaliser ailleurs.

Roland Mader
20/02/2020 - 16:30:01

Plus on parle de la nécessité de conserver nos espaces boisés, plus nos élus locaux (communes et intercommunalités, notamment)décident coupes à blanc et artificialisation des sols !
Est-ce pour trouver des sources de revenus suite à la suppression progressive de la taxe d'habitation ? Est-ce par pure rapacité pour se remplir les poches et la panse avant les catastrophes annoncées ? Ou est-ce une folie destructrice inhérente à l'espèce (la pulsion de mort "Thanatos") ?
Sommes-nous en plein cauchemar dans un vaste asile de frappadingues ?!
Je signe pour les arbres, pour les prairies et les champs, pour les êtres qui les peuplent. Je signe contre ce projet absurde.

Frawald
20/02/2020 - 14:59:16

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !