actualité écologie

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

SPAM etc...

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide

  #loi   #littoral



Cyberaction : Non à la modification de la loi Littoral

Les associations corses de protection de l’environnement demandent à l'auteur de la proposition de loi 307 d'y renoncer.

[ 2 812 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 17 février 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Michel Canévet | à vos sénateurs
En soutien à ABCDE : Association Bonifacienne Comprendre et Défendre l’Environnement APLAPDL : Association Pour le Libre Accès aux Plages et la Défense du Littoral GARDE : Groupement d’Ajaccio et de la Région Corse pour la Défense de l’Environnement U LEVANTE

Plus d'infos

Loi LittoralMonsieur le Sénateur,
Votre proposition de loi n° 307 a été enregistrée le 15 décembre 2021 au Sénat. Elle vise « à aménager certaines dispositions de la loi du 3 janvier 1986 relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral dite « loi Littoral ».

Le 3 janvier 1986 la loi dite « loi Littoral » confirme la philosophie de l’aménagement du littoral, à savoir recul de l’urbanisation en arrière des côtes (plus loin que les espaces dits « espaces proches du rivages EPR »).
La loi Elan du 23 novembre 2018 poursuit le même objectif en affirmant que seuls les villages et les agglomérations sont densifiables dans les Espaces proches du rivage (EPR).

Monsieur le Sénateur, votre proposition de loi va à l’encontre des objectifs historiques désormais bien ancrés et vise à affaiblir encore davantage la loi Littoral :
1 – La densification d’espaces urbanisés non constitutifs d’une agglomération ou d’un village serait désormais possible dans les EPR et dans les secteurs où il n’y a pas d’assainissement collectif. Cette disposition serait contraire au principe d’aménagement en profondeur en arrière de la côte. Il faut au contraire réinstaller des activités du bord de mer en arrière de la côte en raison du recul du trait de côte. Cet amendement serait contradictoire avec la loi climat votée cet été.

2 – Les constructions seraient possibles dans les campings. La loi Littoral n’interdit ni la rénovation ni l’extension mesurée des bâtiments d’accueil des campings. Mais votre proposition transformerait très vite les campings en « zones agglomérées » !

3 – Les installations photovoltaïques pourraient être implantées « dans des espaces artificialisés » . C’est une notion vague. Les tribunaux administratifs ont établi une jurisprudence totalement contraire à votre proposition puisqu’elles doivent respecter le L. 121-8 du CU.
La loi Littoral du 3 janvier 1986 a été modifiée en 2018 dans l’intérêt des propriétaires privés. Il est désormais de l’intérêt public de résister fermement à leurs nouvelles pressions.
En conclusion, votre proposition de loi va dans le sens contraire de l’histoire du droit du littoral. À force d’assortir le 121-8 d’exceptions, il n’en restera bientôt plus grand-chose ! Les associations corses signataires de la présente s’opposent à vos propositions et vous demandent d’y renoncer.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de nos respectueuses salutations.
La Présidente de l’association ABCDE
Le Président de l’association APLAPDL
La direction collégiale de l’association GARDE
La direction collégiale de l’association U LEVANTE
Copie à : Madame B. Pompili, Ministre de la transition écologique – Madame J. Gourault, Ministre de la cohésion des territoires – Messieurs J.-F. Acquaviva, M. Castellani, P.-A. Colombani, J.-J. Ferrara, députés de Corse – Monsieur P. Parigi, sénateur de Corse – Monsieur G. Simeoni, Président de l’Exécutif de la Collectivité de Corse – Madame M.-A. Maupertuis, Présidente de l’Assemblée de Corse – Monsieur A. Schwartz, Président de FNE.

Nous vous proposons d'interpeller outre le porteur de la proposition les sénatrices et sénateurs de votre département.

Précédentes actions

2017 retrait de l'assouplissement de la loi littoral
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1107  

 il faut sauver la Loi Littoral
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1138  

2018 La Loi Littoral en grand danger
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1740  

Pour une application littérale de la loi littoral
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2107  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à m.canevet@senat.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Non à la modification de la loi Littoral
  • Message : Madame, Monsieur
    La loi Littoral du 3 janvier 1986 a été modifiée en 2018 dans l’intérêt des propriétaires privés. Il est désormais de l’intérêt public de résister fermement à leurs nouvelles pressions.
    La proposition de loi 307 va dans le sens contraire de l’histoire du droit du littoral. À force d’assortir le 121-8 d’exceptions, il n’en restera bientôt plus grand-chose ! Je m'oppose à ces propositions et vous demande d’y renoncer.
    Je vous prie d’agréer l’expression de nos respectueuses salutations.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre sénateur.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

9 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Avant l’émiettement de l’île, veuillez laisser les non-propriétaires privés se promener long de la côte. Ils ne jettent pas tous leurs mégots et les bâtonnets de glace sur les sentiers maritimes.
Revenons en arrière au bon temps de la loi 1986. Qui donc présidait intelligemment à ce moment-là?
Ne faites pas main basse sur le littoral, vous qui couvrez de pustules la côte avec vos villas et maisons d’architecte qui font fienter plus que de raison les mouettes et macareux.
Obstination territoriale, annexion la frange côtière entraîneraient fâcherie et rancoeur. BOUM!
Que les nantis aillent bâtir entre ALDI et LIDL, sur le béton de l’Intérieur.
Du photovoltaïque au sol! Mais vous n’y songez pas! Les divinités de la Méditerranée auraient tôt fait d’éroder les récifs et désensabler les plages pour vous punir.

colette Nusbaum Vallet
22/02/2022 - 10:18:33

Il faudrait au contraire renforcer la Loi Littoral : intérêt général !

Georges CINGAL
21/02/2022 - 11:06:46

Le trait de côte n'arrête pas d'être attaqué par le dérèglement climatique en beaucoup d'endroits sur le littoral français entrainant des travaux coûteux à la collectivité. Cette loi littorale existe pour prévenir les dérives urbanistiques. Sauvont la dans son intégralité.

Claude Fustier
18/02/2022 - 22:09:35

Non seulement c'est contradictoire avec la loi climat, mais surtout c'est stupide, alors que le niveau des mers est en train de monter (même si on ne s'en aperçoit pas immédiatement ici, mais ça monte ailleurs dans le monde et ça va monter ici). Alors construire en bord de mer, c'est destiner les habitants à se retrouver les pieds dans l'eau dans pas très longtemps (et pas que les pieds...) !
Ou alors ils veulent construire sur pilotis ??? :-P

Anne
18/02/2022 - 19:40:37

désolée mais je suis victime aussi et il m'est difficile de vous aider car plus de moyens de paiements pour le moment

monnier
18/02/2022 - 11:36:45

Vigilance !Vigilance !

Michel TURIEZ
18/02/2022 - 09:44:29

ne bétonnons pas le ltitoral !

pierre lortic
17/02/2022 - 17:03:44

Maintenir ce projet serait (à nouveau ) une preuve que le profit financier prime sur toute forme de vie . Est se ce que vous voulez que vos descendants, nos descendants , retiennent de vous en voyant la côte défigurée ?

frederic tarche
17/02/2022 - 15:11:21

voila l'écologie selon Macron

Dominique RANNOU
17/02/2022 - 11:42:34

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !