actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

2023 l'année des droits

SPAM etc...

2024 année délicate

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Mais ou est donc passée l'écologie

« Où est passée l’écologie ? » interroge Jérémie Suissa, délégué général du collectif Notre affaire à tous. 

[ 1 788 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 18 janvier 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Premier Ministre | à votre député

Plus d'infos

« Avec le remaniement ministériel, elle a été déclassée, passant du 4e au 11e rang ministériel. L’énergie a basculé au ministère des Finances. Le seul sujet qui surnage, c’est la passion du Président pour le nucléaire qui ne produira pas un gigawattheure avant quinze ou vingt ans. On ne parle donc pas de transition. Le conseil d’État a pourtant donné rendez-vous en juin ».
Dans le cadre de l’affaire Grande-Synthe, les juges ont ordonné à la France de prendre des mesures pour redresser la barre et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Emissions de gaz à effet de serre : le Gouvernement doit prendre de nouvelles mesures et transmettre un premier bilan dès cette fin d’année
https://www.conseil-etat.fr/actualites/emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-le-gouvernement-doit-prendre-de-nouvelles-mesures-et-transmettre-un-premier-bilan-des-cette-fin-d-annee  

Nouveau gouvernement : une vision qui favorise le productivisme et le nucléaire au détriment du climat et de la sobriété
De très mauvais signaux envoyés par le nouveau gouvernement constitué et annoncé par le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, qui n’a même pas eu un mot pour l’écologie lors de son premier discours en tant que chef du gouvernement.
https://www.greenpeace.fr/espace-presse/nouveau-gouvernement-greenpeace-france-denonce-une-vision-qui-favorise-le-productivisme-et-le-nucleaire-au-detriment-du-climat-et-de-la-sobriete/  

Une campagne pour une Fin de mandat Utile pour la Transition Ecologique Solidaire
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=10748  

Pour un double vote FUTES aux européennes
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=10758  

Remaniement : l’écologie aux oubliettes, la droite dans le donjon 
https://reporterre.net/Remaniement-l-ecologie-aux-oubliettes-la-droite-dans-le-donjon  

Remaniement : mais où est passé le ministère de la transition énergétique ?
https://www.novethic.fr/actualite/energie/transition-energetique/isr-rse/remaniement-mais-ou-est-passee-la-transition-energetique-152023.html  

Le ministre de l’Écologie multiplie discrètement les vols en avion privé
https://reporterre.net/Le-ministre-de-l-Ecologie-multiplie-discretement-les-vols-en-avion-prive  

Douze ministres de l’Ecologie racontent 40 ans de tergiversations face à la crise climatique
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/cop28-recit-la-lente-prise-de-conscience-du-rechauffement-climatique-en-france.html#premiers_pas_de_ecologie  

Biodiversité : le gouvernement dévoile sa stratégie, attendue de longue date 28.11.23
https://www.goodplanet.info/2023/11/27/biodiversite-le-gouvernement-devoile-sa-strategie-attendue-de-longue-date/?  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premier-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Où est passée l'écologie
  • Message : Monsieur le Premier Ministre,

    Une vision qui favorise le productivisme et le nucléaire au détriment du climat et de la sobriété n'est pas prête à lutter contre l'éco-anxiété ni à donner envie aux jeunes de faire des enfants.

    En attente d'une fin de mandat écologique, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

22 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Gérard, Fien, Larisa, Mathis, Ciaran, Gerrit et aujourd'hui Louis... J'en oublie sûrement. Ce n'est pas l'appel du matin dans une classe de CP, mais la liste des tempêtes qui ont traversé notre pays depuis début 2023.
oh! Combien de gros grains, de vents qui se déchaînent
Faudra-t-il sur nos têtes, avant qu'ILS ne comprennent ?

Plus encore que l'agriculture, Mesdames et Messieurs du gouvernement, c'est l'écologie qui est d'intérêt général !
En attendant, soyez prudent(e)s les cyberami(e)s. Meilleures pensées de Frawald.

Frawald
22/02/2024 - 13:19:47

Je n'ai pas été cherché, mais ....nos voisins européens sont-ils aussi débiles que notre gouvernement français ???
J'ai l'impression d'un énorme retour en arrière ! Comment osent-"ils" parler d'écologie , de mesures pour sauvegarder le climat, la planète alors qu'ils font TOUT le CONTRAIRE ???? !!

Christiane Beley
09/02/2024 - 00:17:33

Attal relègue l'écologie au second plan dans sa déclaration de politique générale, les ONG outrées
https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/attal-relegue-l-ecologie-au-second-plan-dans-sa-declaration-de-politique-generale-les-ong-outrees_229118.html  

Alain UGUEN
01/02/2024 - 07:24:02

Mais où est donc passée l'écologie ?
Réponse : Elle est sous les roues des tracteurs de la FNSEA.
Pour preuve, voici les 10 mesures proposées par Attal aux agriculteurs :

1. Délai de recours contre les projets agricoles raccourci à deux mois. [Commentaire perso : Ni plus ni moins qu'une petite offrande à Sainte-Bassine]
Le délai de recours, qui était jusqu'ici de quatre mois en cas de projets agricoles (retenue collinaire, bassine) sera raccourci à deux mois. "Quand quelqu'un veut déposer un recours contre une entreprise, par exemple, il y a un délai de deux mois, a souligné Gabriel Attal. Pour les agriculteurs, sans que cela ne soit vraiment explicable, le délai s'étend à quatre mois. (...) J'abroge ce délai exceptionnel."

2. Accélération des procédures en cas de recours.
Afin d'accélérer les procédures en cas de recours et ainsi "éviter les allers-retours devant le juge", le Premier ministre veut supprimer un échelon de juridiction. “Cela ira beaucoup plus vite”, a-t-il assuré.

3. Création d'une "présomption d'urgence".
"Aujourd'hui, si vous empilez tous les recours, cela peut prendre plus de deux ans" a indiqué Gabriel Attal. Cela retarde l'arrivée d'un projet.“ Avec cette ”présomption d'urgence", un juge se prononcera désormais en moins de dix mois sur la faisabilité ou non du projet.

4. Réduction du délai de neuf à deux mois pour une demande de curage.
Gabriel Attal veut simplifier les demandes de curages, il entend réduire de 9 à 2 mois la durée pour obtenir une autorisation, et ce, dès la semaine prochaine.

5. Passage de l'Office français de la biodiversité (OFB) sous la tutelle du préfet. [Commentaire perso : Cette mesure est un "coup de pied de l'âne" et servira à neutraliser la police de l'environnement]
Alors que de nombreux agriculteurs se plaignent des contrôles de l'OFB (3000 en 2023), l'organisme sera désormais placé sous la tutelle du préfet (auparavant placé sous la tutelle des ministères chargés de l'écologie et de l'agriculture), afin que celui-ci devienne "l'interlocuteur privilégié " des agriculteurs. "Cela permettra de dire quand ça va et quand ça ne va pas", a estimé le Premier ministre. L'objectif : “faire baisser la pression” des agriculteurs.

6. Mise en place de réunions entre le gouvernement, l'OFB et les syndicats agricoles d'ici le prochain salon de l'agriculture.
Il sera également question de mesures ayant pour objectif de “faire baisser la pression” entre agents de l'OFB et agriculteurs lors de ses réunions. "Est-ce qu'il faut vraiment venir armé quand on vient contrôler une haie ?", s'est interrogé le ministre. "Je veux qu'on mette tout cela sur la table et qu'avant le salon de l'agriculture, on prenne des décisions sur le sujet."

7. Contrôle administratif unique pour les exploitants.
Il s'agit de la limitation à un seul contrôle administratif par exploitation et par an. Celui-ci sera coordonné par le préfet qui va mettre en place "un plan de contrôle administratif".

8. Passage de 14 à une seule et unique réglementation pour les haies agricoles. [Commentaire perso : Et si on les rase, il n'y a plus de problème ?...]
Véritable casse-tête, cette mesure vise à simplifier les normes réglementaires imposées aux agriculteurs . "Sur 14 réglementations vous ne pouvez pas les connaître toutes par cœur, et après vous êtes sanctionnés (si vous ne respectez pas) l'une de ses réglementations. Donc on passe à une seule réglementation" a appuyé Gabriel Attal.

9. Sortie de l'obligation légale de débroussaillement.
"Le débroussaillement consiste à réduire les matières végétales de toute nature (herbe, branchage, feuilles...) pour diminuer l'intensité des incendies et freiner leur propagation", peut-on lire sur le site du service public. En zone rurale, il est obligatoire pour tous les propriétaires d’une construction, d’un chantier ou d’une installation. Avec la sortie de l'obligation légale de débroussaillement, le Premier ministre entend "mettre fin aux incohérences". "On vous dit d'un côté qu'il faut débroussailler pour éviter les incendies. Et de l'autre on vous interdit de débroussailler pour d'autres raisons. C'est perdant-perdant", a observé Gabriel Attal. Les mesures qui viendront remplacer cette obligation n'ont pas encore été dévoilées.

10. Mise en pause des réglementations sur les zones humides et tourbières.
Depuis 1992, les zones humides sont protégées par la loi. En conséquence, les "politiques nationales, régionales et locales d'aménagement des territoires ruraux doivent prendre en compte l’importance de la conservation, l'exploitation et la gestion durable des zones humides" peut-on lire sur un site dédié. Le Premier ministre entend “faire une pause sur ce sujet” afin de discuter du principe de non-transposition. En clair, il s'agit de procéder à la transposition d'une directive européenne en écartant les mesures non nécessaires à la mise en place de ladite directive.

A retrouver dans : Colère des agriculteurs: quelles sont les "10 mesures de simplifications immédiates"? (bfmtv.com)

Frawald
27/01/2024 - 07:39:53

ça me rend malade, peux pas écrire sur ces aberrations !
où est passée l'écologie ? où est passée la confiance qu'on pouvait ressentir envers nos élus ?

béatrice jung luijken
23/01/2024 - 19:09:40

Bien informé, on peut penser qu'on n'a peu de chance de passer à travers. Mais hypothéquer l'avenir de l'humanité (nos enfants quoi) ainsi, par des décisions aux antipodes de celles qui s'imposent. Bluffant.

Alain Luyten
22/01/2024 - 16:14:31

Comme Michèle, comment donner envie de faire des enfants pour qu'ils vivent la fin du monde ? c'est même irresponsable en fait !
Si vous voulez que ca bouge, faites savoir que vous faites la GREVE DES ENFANTS !!

kathrine Fogarty
22/01/2024 - 16:04:42

je ne sais pas comment E Macron et G Attal vont favoriser l'envie de faire des enfants dans ce qui s'annonce comme un chaos climatique. Qui n'avance pas recule. L' éco anxiété, l'agressivité, les violences, la pauvreté, au fur et à mesure que se produiront les crises climatiques deviendront la norme. Pendant ce temps là il paraît que les super riches se créent des bunkers pour se réfugier eux et leurs familles tout en continuant leurs profits fossiles.....

Michèle Goossens
22/01/2024 - 10:54:24

L écologie devrait être a la base de chaque décision politique. Mais Macron et ses sbires n en n ont rien à cirer de l écologie du dérèglement climatique avec toutes ses catastrophes , avec la disparition des espèces. Ce qui compte pour tous ces néo libéraux c est d. Encourager la consommation. C est très juteux pour eux.

Jean luc Herpin
21/01/2024 - 13:20:34

E lectricité en berne > limitez l'usage, arrêtez les voitures qui se branchent, oubliez le nucléaire
C harbon>> Ah le bon temps des gueules noires, des gars qui se pliaient sous le sac à coke et qui tuaient leurs poumons.
O bsénité de la FNSEA qui pille l'eau et la pourrit.
L égitimité des mouvements Extinction Rébellion et Mouvements de la Terre et alii.
O bscurantisme> les tueries de masse des animaux, en abattoirs, en mer, en forêts.
G ravissime abandon des matières telles que la géographie, l'histoire naturelle de Mémée
I gnominie des foreurs de pétrole, des voleurs de métaux rares et des colonisateurs de l'espace.
E au indomptable qu'il faut aduler plutôt qu'en faire un cloaque.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
20/01/2024 - 17:42:07

Face aux déclarations sur le bouleversement climatique nous avons beaucoup de mal à distinguer les mesures concrètes prises par le gouvernement tant au niveau national qu'au niveau européen. Le productivisme source majeure de cette situation est toujours d'actualité contre tout attente.

Claude Fustier
19/01/2024 - 21:37:13

minables et désespérants; agisons sans eux

maripachats
19/01/2024 - 17:07:08

Des broutilles aussi dans le "grand oral" de Macron face aux journalistes. J'ai la chance d'avoir un député et un maire de secteur écologistes donc en les interpelant j'enfonce des potres ouvertes. Mais je le fais pour apporter du poids a leurs prises de position, leurs interventions par ailleurs. Il faut montrer aux destructeurs de l'environnnement, aux climatospceptiques que le souhait et la volonté des citoyens lambda ne sont pas d'accord avec eux.

Mireille Urbain
19/01/2024 - 14:22:08

Ecologie : le sujet tabou des prochaines élections européennes
https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/ecologie-le-sujet-tabou-des-prochaines-elections-europeennes-2047035  
Le Pacte vert a été l'un des piliers de la mandature de la Commission von der Leyen. Mais les critiques se font de plus en plus pressantes pour freiner le rythme des réformes en faveur de la transition climatique. Au point d'en faire un sujet de clivage majeur des prochaines élections européennes prévues au mois de juin.

Alain UGUEN
19/01/2024 - 08:45:29

Je remercie Denise Madrange pour son commentaire que j'ai eu plaisir à lire et auquel je me joins.
Un clin d'oeil à Frédéric Barboteu. Frédéric, le Canard enchaîné de cette semaine a épinglé la prose de notre tout nouveau Ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné. Voici quelques perles ministérielles :
- "C'est en Ukraine que se joue la défense des principes fondamentals du droit international".
- "C'est pas moi qui décidera personnellement".
- "Ce sera l'occasion pour nous de voir ce qu'ont besoin les Ukrainiens".
Aïe, aïe, elles sont loin les grandes heures du Quai d'Orsay !
Où est passée l'écologie, oh oui, mais aussi où sont passées la culture et l'éducation ? Ont-elles fondu avec les neiges d'antan et les glaciers ???

Frawald
18/01/2024 - 23:06:23

En fait, la notion d'écologie évolue en même temps que les connaissances scientifiques. Aujourd'hui il est admis que le principal problème est le CO2. De toutes les sources d'énergie le nucléaire est celle qui ne produit pas, ou peu, de co2. Pourquoi s'en priver alors qu'elle est la production d'électricité la moins ''polluante''? En conséquence pourquoi s'en priver ?
Bien sûr il faut régler le problème des déchets! Ce qui pose une question : pétrole, uranium ou récession?

Jean-Pierre Burger
18/01/2024 - 22:49:16

J'ai signé sachant que «ma» députée ne répond jamais, trop préoccupée pour sa carrière. J'ai signé pour rien car elle fut souvent absente lors de votes importants (ogm entre autres ou pesticides...). La soupe est bonne là-bas. La soupe est toujours bonne pour un élu.

Louis Gérard
18/01/2024 - 15:50:38

L'écologie doit être présente dans chaque réflexion et dans chaque décision des élus et du gouvernement.

Gérard Dieudonné
18/01/2024 - 15:43:31

J' ai le sentiment qu' avec C.Bechu l' écologie était déjà devenue une portion congrue au gouvernement. Jamais vu un type aussi peu motivé, incompétent et désinvolte à un poste aussi important.
macron n' a qu'une obsession: contrer la droite patriote... qui va gagner et ça ne pourra pas être pire que macron et sa haine de la France et des Français.

Sophie lavorel
18/01/2024 - 14:00:28

La transition énergétique c'est quoi ? Avant tout la sobriété énergétique, la sobriété heureuse,...Conservons et respectons notre NATURE, les ARBRES sont des êtres vivants, protégeons ceux qui existent. NON au toujours plus grand, plus gros, à l'artificialisation, aux grands projets : hydrogène, Iter,Demo,nucléaire, OGM, intelligence artificielle, etc..Que la Terre redevienne un lieu où il fait bon de vivre.

denise madrange
18/01/2024 - 11:25:02

D'habitude, le texte des cyberactions est parfaitement rédigé, et j'ai plaisir à vous en féliciter.
Cependant, une grosse faute s'est glissée dans celui d'aujourd'hui : "prête de" doit être remplacé par "près de" .

C'est une confusion désormais classique, mais qui me fait toujours grincer les dents, entre "près" et "prêt".
On est "près de" ou "prêt à", mais en aucun cas "prêt de" ni "près à" !
Et ça heurte d'autant plus l'oreille avec le féminin "prête"...
Moyen mnémotechnique pour ne pas tomber dans le piège : remplacer "près" par "proche", et "prêt" par "préparé" ; on réalise alors immédiatement qu'on ne dirait jamais "proche à" ni "préparé de" !

J'ai modifié le texte pour mon propre exemplaire de mail, mais ce serait bien, pour les utilisations suivantes, si le modèle pouvait être corrigé aussi...
- prête de --> préparée de : non,

Frédéric Barboteu
18/01/2024 - 10:52:48

Il me semble que les écolos ont donné le bâton pour se faire battre en acceptant et m^me en étant favorable ( les verts) aux injections géniques ARNm = OGM.
Ils ne sont plus crédibles. Dommage car la médecine est le 1er cheval de Troie pour aller vers une surveillance à la chinoise.Je regrette ce manque de réflexion.... P-ë des conflits d'interêts??

Louise
18/01/2024 - 10:34:23

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !