actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

SPAM etc...

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Le train sifflera 3 fois... un milliard

L’Assemblée nationale a voté le lundi 31 octobre dans le projet de loi de finances 2023 un investissement de 3 milliards d’euros supplémentaires pour le développement du ferroviaire.

[ 2 128 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 17 novembre 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Première Ministre

Elle prendra fin le : 17 février 2023

Plus d'infos

train siffleraPourtant, le gouvernement a choisi de censurer ce vote par l’utilisation, une nouvelle fois, de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution, privant les Françaises et les Français d’un investissement indispensable à la préservation du climat et à la préparation des mobilités de demain.

Alors que le tout récent rapport de l’ONU esquisse un scénario catastrophe si nous ne réduisons pas au plus vite nos émissions de GES, et que l’une des solutions les plus efficaces pour diminuer celles des transports, premier secteur émetteur en France, est le développement massif du ferroviaire, le gouvernement s’entête à bloquer une décision historique de la représentation nationale.

Lors de la deuxième lecture du texte à l'Assemblée Nationale, nous demandons à Élisabeth Borne d'allouer ces 3 milliards d'euros supplémentaires au ferroviaire.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Madame la Première Ministre,
Les études le montrent : le train est un mode de transport nettement moins polluant que l’avion ou la voiture. A trajet équivalent, le train émet en moyenne 66 fois moins de GES que l'avion et 20 fois moins que la voiture (1). Investir dans le ferroviaire c'est donc investir pour lutter contre la crise climatique.

Lundi 31 octobre, le vote historique par l’Assemblée nationale allouant 3 milliards d’euros de plus pour le ferroviaire dans le budget 2023 (2) représentait une réelle bouffée d’oxygène et un espoir de donner enfin les coudées franches pour redévelopper ce mode de transport que nous n’aurions jamais dû délaisser.

Pourtant, suite à ce vote, votre ministre délégué aux transports, Clément Beaune a raillé “Ce sont les milliards qui volent en escadrille”. Jusqu’à présent ce sont surtout les émissions de gaz à effet de serre des transports qui s’envolent ! Premier secteur d’émissions en France, les transports représentent à eux seuls un tiers du budget carbone de la France, et c’est le seul secteur où les émissions étaient plus élevées en 2019 qu’en 1990.

Dans son dernier rapport annuel “Dépasser les constats, mettre en œuvre les solutions”, le Haut Conseil pour le Climat rappelle qu'il faudrait atteindre près de 4 Mt de réduction par an pour le secteur des transports, alors que l'on a réduit en moyenne de seulement 0,7 Mt par an (depuis 2002) (3). Cela revient à multiplier l'effort par près de 6 au cours des prochaines années. Donner les moyens au train de se développer est donc tout sauf un caprice, c’est une absolue nécessité, car comme le note le Haut Conseil pour le Climat “les financements ne sont pas assurés dans la durée et le développement des services de mobilité bas carbone est encore lent et hétérogène”

D’autre part, les moyens de transport polluants comme la voiture ont bénéficié encore très récemment de sommes colossales allouées par le gouvernement : 8 milliards d’euros en aides sur les carburants qui ont atterri principalement dans la poche de ménages les plus aisés (4) durant la crise énergétique, alors que le train reste toujours la dernière roue du carrosse.

Le GIEC nous alerte depuis des années, et les conclusions des derniers rapports parus cette année sont sans appel : les émissions doivent s’infléchir sans tarder pour limiter le réchauffement global à 1,5 °C. Dans ces conditions, chaque investissement compte. Et chaque investissement faisant défaut nous expose à un “scénario catastrophe”, tel que prédit par le récent rapport de l’ONU, qui établit que l’Europe se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde. En France, nous pourrions atteindre +3,8°C à l’horizon 2100 (5).

Madame la Première Ministre, pour préparer l’avenir, pour protéger les populations du changement climatique et structurer les mobilités de demain, nous vous demandons de ne pas couper les ailes du train ! Allouez ces 3 milliards d’euros indispensables au développement du ferroviaire en France !

Premiers signataires :
Zoé Mary (Alternatiba), Marie Cohuet (ANV-COP21), Jean-François Julliard (Greenpeace France), Pascal Dauboin (Collectif Oui au train de nuit), Jean-Baptiste Dusson (Résistance climatique), Charlène Fleury (Rester sur Terre), Victor Vauquois (Terre de luttes), Capucine Saulpic (NADA Lille), Florence Joly (Collectif Stop Extension Aéroport Marseille Provence), Gilliane Le Gallic (Alofa Tuvalu), Airy Chrétien et Thierry Bitouzé (Collectif citoyen 06, Nice), Bernard Schéou (enseignant-chercheur), Nicole Tagand (Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes), Catherine Rainaudo (Collectif ligne Nice-Breil sur Roya-Cuneo-Vintimille), Gilles Marcel (NOSTERPACA), Raymond Pelloux (Mobilités Alpines), Alain Filhol (AGV ligne Grenoble Veynes Gap), Stephane Coppey (Destination trains de nuit), Marc Gouttebroze (Collectif Nous Voyageurs ! Massif central), Joël Hillaireau (Sauvons les trains Nantes-La Rochelle-Bordeaux), Stuart Page (Collectif "Atterrissons d'urgence", Montpellier), Hervé Gasdon (Société Alpine de Protection de la Nature - France Nature Environnement Hautes-Alpes), AMIGA (Association des amis du viaduc de Garabit et de la ligne Béziers Neussargues Clermont-Ferrand), Erick Marchandise (Collectif "Mon vélo dans le train")

Sources :
(1) Base Carbone ADEME
(2) Amendementn°II-345 du PLF 2023 : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/amendements/0273C/AN/345  
(3) Observatoire Climat Energie : https://www.observatoire-climat-energie.fr/climat/transport/  
(4) https://www.google.com/url?q=https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/carburants-les-plus-aises-premiers-beneficiaires-de-la-ristourne-a-la-pompe-1778083  
(5) https://esd.copernicus.org/articles/13/1397/2022/esd-13-1397-2022.pdf  

Nous vous proposons de transformer cette pétition
https://agir.greenvoice.fr/petitions/madame-la-premiere-ministre-sauvez-les-3-milliards-pour-le-train  
en cyberaction pour interpeller vos députés en même temps que la Première Ministre

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premiere-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Sauvez les 3 milliards pour le train !
  • Message : Madame , Monsieur
    Pour préparer l’avenir, pour protéger les populations du changement climatique et structurer les mobilités de demain, je vous demande de ne pas couper les ailes du train ! Allouez ces 3 milliards d’euros indispensables au développement du ferroviaire en France !
    Dans cette attente, croyez en ma vigilance sur vos décisions

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

16 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

RER métropolitains : les collectivités déjà dans les starting-blocks
https://www.lagazettedescommunes.com/838263/rer-metropolitains-les-collectivites-deja-dans-les-starting-blocks/  

Alain UGUEN
30/11/2022 - 10:13:19

La Suisse mise sur le train pour attirer les touristes étrangers dans ses stations de sports d'hiver.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/stations-de-ski-la-suisse-mise-sur-le-train-pour-faire-revenir-les-touristes-etrangers-pour-la-saison-d-hiver-2661412.html  

Alain UGUEN
24/11/2022 - 10:22:56

Lancement du premier train de marchandises de l'autoroute ferroviaire Sète-Valenton
https://lerail.com/news/62143-plan-de-relance-lancement-du-premier-train-de-marchandises-de-l’autoroute-ferroviaire-sete-valenton  

Alain UGUEN
24/11/2022 - 10:09:15

Je suis triste et atterré de constater que ce gouvernement continue de se comporter de manière irresponsable face à la planète !.

chazelle
20/11/2022 - 19:13:12

@Bruno : "Je suis triste et atterré de constater que ce gouvbernement continue de se comporter comme un autiste"
En cette semaine du handicap, ce n’est pas très gentil de comparer des autistes au gouvernement. Eux peuvent être utiles. Potentiellement le gouvernement aussi mais entre la théorie et la pratique…

Bibi
20/11/2022 - 16:30:49

Le parlement en télétravail ?
serait-ce les data-centres en surchauffe ? Non ! Mais beaucoup moins de transports d'édiles . Mais peut-on encore blaguer sur ce jemenfoutisme majuscule ?

sbirros
20/11/2022 - 10:33:54

Normal non,
Les BUS de la macronie sont bien plus rentables
via les paradis fiscaux..

et la voiture avec ses usages pleins de taxes (TVA taux max, taxes pétrole, controle tech, peages, assurances, BTP routes, parkings payants, ... MIAM).

et qu'il faudra changer pour passer à l'electricité nucléaire ...

une assemblée retrograde .. qui oublie le progrès
et pourquoi pas les diligences, le cheval ...

ah la startup nation quelle fumisterie

Note l'Assemblée pourrait faire tomber ce gouvernement des ultra-riches ..
mais ne le fera pas...

jean
19/11/2022 - 17:50:15



En effet ,il est plus qu'Urgent d'aller dans le bon sens pour rétablir un semblant de climat.Notee vie en dépend . C'est tout de suite qu'il faut agir et pas dans encore des années. Arrêtons ce productivisme et capitalisme qui est contre notre civilisation et celle à venir.

Sabater
18/11/2022 - 21:00:18

Il est plus que nécessaire de débloquer des fonds pour le ferroviaire qui est en grande partie l'avenir de demain pour la plupart de nos déplacements dans le futur.

Anne BECKER
18/11/2022 - 19:00:35

Le train est non seulement moins polluant, mais il coûte moins cher en entretien des voies que les entretiens de routes.
Quand déploierons-nous un véritable plan de ferroutage ?

Michel Decollogne
18/11/2022 - 16:43:27

Le gouvernement n'est pas autiste, il est composé de lobbyistes. Il sert ses propres intérêts et ceux de ses commanditaires. Les citoyens ne sont que du bétail à ses yeux.

Ensuite, l'argument du réchauffement climatique à toutes les sauces pour soutenir une cause, c'est le greenwashing habituel. Je ne suis pas convaincu que le train soit moins polluant que la voiture ou l'avion si on prend en compte tous les paramètres et toutes les pollutions. L'électricité, c'est polluant. La production d'électricité par le nucléaire, c'est polluant, par les éoliennes aussi. Le wifi dans les wagons, c'est polluant.

Rémy Le Duff
18/11/2022 - 16:06:00

Cette décision de l'exécutif de bloquer un investissement dans le rail montre bien l'hypocrisie de ce gouvernement qui fait mine de se battre contre les GES et veut nous imposer le Passe carbone pour cela, et d'un autre côté favorise le transport le plus polluant (par camions) au détriment du rail qui est pourtant la seule solution et la plus respectueuse de l'environnement. Ne soyons pas dupes ! Résistons à ces décisions arbitraires, antidémocratiques et contraires à l'intérêt public.

Anne-Marie Coustou
18/11/2022 - 11:04:38

Les milliards « volent en escadrille » pour la voiture et pour l’Ukraine mais pas pour le ferroviaire ! Dommage.
Boycottons ce système par tous les moyens à notre portée. Il est autoritaire, anti social, anti écologiste, pro guerre, pro nucléaire, anti humain sans oublier l'inertie devant les aides aux migrants,les souffrances animales, etc.

Andrée Battaglieri
18/11/2022 - 10:21:37

Je suis triste et atterré de constater que ce gouvbernement continue de se comporter comme un autiste qui n'entend pas l'opinion de la majorité du peuple français qu'il tient pour entité négligeable.
COMME IL A TOUJOURS FAIT D'AIILEURS !!!

Bruno Cappelle
18/11/2022 - 10:02:48

Avant de lire le contenu de cette cyberaction, j'ignorais qu'on pouvait cumuler les fonctions de ministre délégué au transport et de chef d'escadrille.


Frawald
18/11/2022 - 09:07:05

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !