actualité écologie

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

22 V'là les acteurs des transitions

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Journal des Bonnes Nouvelles

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction N° 1508 : nous ne ferons pas l’économie des économies d’eau

SÉCHERESSE : L'IRRIGATION AUGMENTE ALORS QUE LA RESSOURCE EN EAU DIMINUE

[ Participer à la cyberaction ]

26 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


je ne supporte plus ce gaspillage d'eau en pleine sécheresse

odile Rouvier
20/06/2022 - 17:25:11

Il me semble que notre eau potable vient d'un subtil mélange d'eau issu de différentes nappes phréatiques afin d'obtenir le pourcentage idoine en nitrates, pesticides... Ces polluants comme l'Atrazine et Déséthylatrazine (désherbant utilisé de 1963 à 2003) peuvent mettre des décennies à atteindre les nappes souterraines et apparaître sur les analyses d'eau. Si nos nappes ne se reconstituent pas correctement, si des polluants sont encore prisonniers des sols nous arrivons à une concentration. Alors quid de l'eau potable?

Odile Collin
19/06/2022 - 10:53:16

Ce n'est pas en soutenant les projets de méga-bassines (financés par l'Etat à hauteur de 70%) que la France va préserver ses ressources en eau. Ces bassines ne sont pas uniquement remplies, comme le prétend le "Groupe Lambert", par les pluies hivernales, mais bien par un prélèvement dans les nappes phréatiques. En outre n'étant pas couvertes, elles sont sujettes à l'évaporation : ainsi la perte en eau est estimée entre 20 et 60 %. Enfin, avec leurs rives plastifiées abruptes, elles constituent de véritables pièges pour les animaux, grands et petits, qui peuvent s'y noyer. Sur les photos, il apparaît qu'aucun dispositif (échelle à faune, rampe ou filet) n'est installé pour sécuriser ces réservoirs à ciel ouvert. Respecter l'eau, c'est respecter la vie et là, on en est loin, très loin !

Frawald
17/06/2022 - 23:27:52

Je me souviens de René Dumont...

Hélène FLAMENT
17/06/2022 - 14:12:41

Climat : la réalité dépasse la météo-fiction d’Évelyne Dhéliat
https://lemonde.slgnt.eu/optiext/optiextension.dll  

Alain UGUEN
17/06/2022 - 08:06:06

Il serait temps que l'on comprenne que l'eau a besoin d'un lit pérenne, de zones humides, de zones protégées pour les sources.
Chaque citoyen devrait garder les eaux de ménage sans produits (rinçage des légumes, verres, ...) pour arroser son potager ou les plantes) avoir des récupérateurs d'eau de pluie fermés quand ils sont pleins et pour les moustiques, faire son compost ...
Tant de petits gestes qui garantissent au moins notre coin de vie même si d'autres la gâchent. C'est le boulot du colibri § Si nous pouvions tous être des colibris nous serions à l'abri !!!!

JO
17/06/2022 - 00:34:25

Non seulement l'économie d'eau est impérieuse désormais...
mais on n'imagine pas tout ce que la baisse du niveau des nap
pes phréatiques peut provoquer comme dégradations aux bâtim
ents,infrastructures diverses-tels les routes,les ponts-et
le coût de revient de leur rétablissement...Les sécheresses
de 1976 et 1979 ont amené l'Etat à planifier des campagnes
d'inspections d'ouvrages qui demandent la mobilisation de spé
cialistes en nombre...dont les coûts d'exploitation sont loin
d'être négligeables...

stoppeur
15/06/2022 - 18:39:55

C'est curieux qu'on tape toujours sur l'agriculture et que personne ne pense à la consommation énorme générée par le tourisme, juste à la saison de sécheresse...! Piscines, multiplication des douches, arrosage de gazon, complexe aquatiques touristiques, golfs, etc. L'Espagne a pourtant connu dans le Levant, ce problème du détournement de l'eau des cultures d'agrumes vers les complexes touristiques. Des villages entiers ont fait la grève de la faim pour protester, dans le plus grand silence médiatique (et de nos écolos de service). Mais ici, on ne pense qu'à critiquer la consommation d'eau agricole. L'agriculture va t-elle être sacrifiée sur l'autel du tourisme, comme dans tous les pays sous-développés ? Nous ferions bien d'y réfléchir...!

Anne-Marie Coustou
15/06/2022 - 12:03:26

Pour commencer, il faut impérativement interdire la culture du maïs, là où il faut l'arroser. Et rétablir des espèces comme les blés qui se récoltent dès le 14 juillet SANS arrosage.
Rétablir aussi, la culture de plantes comme le lin ou le chanvre, non voraces en eau (et que nous importons une fois de plus).
Abandonner la consommation carnée : la production d'un kilo de viande demande 15000 litres d'eau.
Enfin, d'une manière plus générale, il est urgent d'inhiber la prolifération anarchique de l'homme sur terre : l'enfant unique par couple doit devenir la règle.
(comment justifier par ex que la malheureuse soudanaise puisse avoir 7 à 8 enfants à 20 ans, alors que de surcroit nous entretenons cette aberration avec notre aide alimentaire permanente et massive ?).

HUMUS
15/06/2022 - 11:53:18

La seule voie possible est de se tourner vers des productions estivales peu gourmandes en eau.
Depuis plus de trente ans, l'INRA et les organismes de recherche auraient du prendre cette question comme priorité de leurs recherches ou de revenir à des variétés anciennes qui étaient localement plus adaptées....
Et puis, plantons des arbres, ce sont des pompes qui piègent l'eau et la font remonter vers la surface.
Les bassines ne résoudront rien!!!!

Eugène-François Ravenet
15/06/2022 - 10:15:45


La chaleur ruine la vie sexuelle des oiseaux
https://reporterre.net/La-chaleur-ruine-la-vie-sexuelle-des-oiseaux  

Alain UGUEN
15/06/2022 - 09:03:01

La canicule, « un avant-goût de notre futur climatique »
https://reporterre.net/La-canicule-un-avant-gout-de-notre-futur-climatique  

Alain UGUEN
15/06/2022 - 09:02:19

Le patron des chasseurs appelle à voter pour la NUPES à cause de la canicule entre les deux tours ;o)
https://www.youtube.com/watch?v=Z6ii-Y5YU9k  

Alain UGUEN
15/06/2022 - 08:52:58

Les centrales nucléaires sont des grandes consommateuses et pollueuses de l'eau douce, Commençons par en finir avec les villes-lumières éclairées toute la nuit et les insectes reviendront.

Alain Wazner
15/06/2022 - 03:32:06

Et n'oublions pas que les centrales nucléaires chauffent et polluent d'énormes quantités d'eau,qui manquent à l'agriculture et aux rivières--En plus de tous les autres méfaits du nucléaire, il est plus que temps de les arrêter.

ELISABETH COULOUMA
14/06/2022 - 16:58:45

bonjour, l'eau s'évapore donc les méga-bassines....En Israël, l'irrigation est juste adaptée, pas d'aspersion inutile, en France des milliards de m3 d'eau se "perdent"à cause des fuites des réseaux, qui sont bien souvent à la main du privé. Rien n'empêche un citoyen conscient de ne plus laver sa voiture dans un "car-wash". Un ou deux seaux d'eau suffisent à faire blinquer sa petite voiture économique quand les transports en commun ou le vélo font défaut....L'eau en bouteille ? Les véhicules communaux, de fonctions et tout le toutim. Un employé communal ou deux et quelques seaux d'eau...

Alain Luyten
14/06/2022 - 01:19:35

Comme pour l'énergie, nous devons trouver des ressources d'eau douce alternatives.
Si nous allons vers une montée des eaux, alors pourquoi ne pas améliorer nos connaissances, technologies et procédés pour désaliniser l'eau de mer ?
Une autre solution serait d'arrêter la croissance de l'espèce humaine !
Nous devons trouver un équilibre entre l'espèce humaine et ce que peut fournir la nature.

Michel Decollogne
13/06/2022 - 19:29:17

Nous sommes de plus en plus soumis à un manque d'eau potable ainsi qu'un trop plein d'eau NON potable sans parler des coulées de boues et des inondations de plus en plus fréquentes.

Claude Fustier
13/06/2022 - 18:28:19

Que Faire sinon faire le tour des différeentes techniques deproduction des denrées alimentaires, réapprendre ou peut-être seulement apprendre ce qu'est la vie . Pour cela il faut un certain courage que l'éducation nationalisée n'a pas su et même, ne sait pas, car il lui manque une certaine certaine dimension de l'être humain qu'elle neveut surtout pas aborder. On dirige mieux ou plutôt, plus facilement un peuple en le laissant patauger dans l'ignorance.

georges polak
13/06/2022 - 17:33:17

Pour diminuer la consommation d'eau chez le consommateur, peut-être faudrait-il décider d'augmenter le prix des m3 au-delà d'un certain nombre utilisés. Petites économies mais qui, multipliées par le nombre d'abonnés, devraient être assez conséquentes.

soazig GUENNOC
13/06/2022 - 17:17:49

Il est temps de réagir : arrêtons les retenues collinaires et leur projet, pour le nucléaire c'est pas mieux avec le réchauffement les eaux pour refroidir les centrales devient plus compliqué voir de mettre à l'arrêt celles-ci.
Nous pouvons continuer la liste sur plusieurs pages et protégeons là pour une consommation raisonnable.

Stéphoto
13/06/2022 - 15:57:58

En fait c'est tout le modèle agricole actuel qui est à repenser de a à Z.
Mais aucune illusion à se faire les agriculteurs ne changeront leurs habitudes que contraint et forcés c'est à dire bien trop tard pour le bien d la planète.
Et les politiques ne bougeront pas le petit doigt face au lobby agricole.

Marc Solari
13/06/2022 - 15:30:29

Bonjour

il faut penser aussi que le nucléaire utilise beaucoup d'eau pour le refroidissement des réacteurs. sans eau pas de nucléaire et c'est pour ça que de nombreux réacteurs sont arrêter en été. Beaucoup de réacteurs sont à l'arrêt en ce ment pour cause de corrosion. c'est pas demain qu'ils vont redémarrer.

Louise
13/06/2022 - 11:31:00

au lieu de construire de méga-bassines et irriguer à donf':il faudrait arrêter les cultures gourmandes en eau et qui ne sont rentables que grâce aux subventions de la PAC ! quelqu'un d'une région où le maïs est quasiment une monoculture

Annie MILLOT
13/06/2022 - 10:46:05

Taxer et retaxer l'eau des piscines!!

beatrice assouad
13/06/2022 - 10:21:12

Sécheresse : de violents incendies ravagent le Sud-Est de la France
https://www.rtl.fr/actu/meteo/les-infos-de-6h-secheresse-de-violents-incendies-dans-le-sud-est-de-la-france-7900163160  

Un printemps entre pluie excessive et sécheresse
https://www.midilibre.fr/2022/06/12/un-printemps-entre-pluie-excessive-et-secheresse-10353240.php  

Alain UGUEN
13/06/2022 - 08:57:33

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !