actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Metz Film Festival de la Transition Ecologique

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Pétition : LA MOITIÉ DE L’ABBAYE SAINT-VAAST D’ARRAS PRIVATISÉE ? Madame la Ministre, engagez-vous

Madame la Ministre de la Culture, nous en appelons à vous.
Depuis plusieurs années, Monsieur le Maire d’Arras met en place une machinerie obscure, censée conduire inéluctablement à l’aménagement d’un hôtel de luxe de 98 chambres au coeur de l’abbaye Saint-Vaast.

[ Signer la pétition ]

22 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Dans l’article de l’Avenir de l’Artois du 24 Mars, consacré à la concertation, Monsieur le Maire déclare : « Si on parle de la revendication d’un espace de 10000 m2 avec un lieu culturel, ça ne m'intéresse pas. On n’en a pas les moyens ».
Un petit décryptage sémantique nous permet de comprendre ceci :
- la culture, la revendication citoyenne, le patrimoine, le financement philanthropique, tout ça ne l'intéresse pas.
- mais ce qui l’intéresse, c’est son projet d’hôtel avec son image de luxe, de lucre et de mondanités, quitte à saccager une Abbaye majeure du patrimoine monastique international.

Alain DUEZ
31/03/2021 - 18:38:20

L’AVEU ENFIN
Dans l’interview du Figaro du 17 février, Emilie Bigorne déclare :
« Le projet sera gagné quand les Arrageois pourront venir boire un café ou déjeuner au restaurant de l’hôtel après avoir visité le pôle culturel de l’Abbaye ».
Nous comprenons ainsi, qu’en dépit de laborieuses précautions oratoires, la finalité du projet se révèle être bel et bien un complexe hôtelier utilisant le pôle culturel comme prétexte et faire-valoir.
Alors que les Musées d’une certaine importance en France, ont tous des commodités de restauration (bar, cafétéria, restaurant), mais aucun un hôtel, le complexe hôtelier d’Arras aura lui sa "commodité culturelle ».
Une nouvelle échelle des valeurs ?

Alain Duez

Alain DUEZ
03/03/2021 - 18:13:59

Monsieur le Maire,
Lors de la réunion toutes commissions ouverte au public du 7 décembre, j’ai posé la question suivante concernant l‘Abbaye Saint-Vaast :
« Comment peut-on prétendre sauver un joyau du patrimoine en le massacrant sur le plan architectural comme archéologique et en le détournant de sa vocation
culturelle et spirituelle?
La privatisation mercantile de ce patrimoine n'est que l'alibi de l'incapacité à construire un projet ambitieux et mobilisateur de restauration en harmonie avec
l'esprit des lieux tant historique (une Abbaye) que contemporain (un Pôle Culturel).
Ce bâtiment est un et indivisible dans son essence et se doit de rester la propriété de la nation au service de la vie intellectuelle et artistique de sa population »
Malheureusement, n’ayant pas été « rassuré » par les réponses obtenues, je me permets de vous exprimer ici mon sentiment et vous exposer mon décryptage.
Quand on n’a pas d’ambition culturelle…
Comment se débarrasser du fardeau financier que représente la restauration d’une Abbaye Saint-Vaast trop grande pour une ville trop petite et sans imagination ?

La solution
? ne rien faire pour l’entretenir pendant des décennies
? vider méthodiquement 10 000 m2 en externalisant les réserves du Musée
? quand l’état du bâtiment devient critique, « vendre » ces m2 inoccupés à un Partenariat Public / Privé salvateur, sans débat public ni examen d’autres
options de financement :
- l’investisseur privé, choisi en toute opacité - qui n’est ni un mécène, ni un philanthrope - arrive avec son projet clé en main d’hôtel de luxe pour réaliser une obscure opération financière et profiter de l’argent public
- cela flatte l’égo d’une ville qui prétend se prendre pour une destination touristique de rang international. La perspective d’une ligne de plus sur
Booking.com ainsi que la préparation des JO 2024, valent bien un
massacre patrimonial et architectural
2
Un Alien inexpulsable
Par un « bail à construction », l’investisseur construit son hôtel - dont il est propriétaire - au sein d’un bien public. L’impact technique sur la structure d’un bâtiment du XVIIIème siècle est irrémédiable, et en cas d’échec commercial – plus que probable – il n’y aurait que le contribuable arrageois pour le remettre en état d’origine.
Une nouvelle conception du Bien Public
« L’Abbaye Saint-Vaast est un bien public et restera un bien public » Frédéric Leturque, Maire d’Arras, Réunion ouverte au public du 7 décembre 2020
Un bien public appartenant à la ville, donc aux arrageois, mais un bien public dont le public serait exclusivement réduit à la clientèle de l’entreprise privée qui s’y installerait.
Serait-ce un cas de dissonance cognitive ….?

Comment maquiller un projet commercial et financier en projet patrimonial et culturel ? Le Pôle culturel
Un Musée sans salle d’exposition temporaire, sans réserve, sans possibilité d’extension… mais sa fusion avec la Médiathèque - qui permet avant tout de rationnaliser les coûts de fonctionnement - nous est présentée comme un concept
innovant et révolutionnaire de « Fabrique de l’Imaginaire » préfiguration des Musées du futur avec :
? parcours pédagogiques et ludiques (pour élèves de CM2) en guise de muséographie thématique (des tableaux exposés sans carton ….)
? écrans numériques de substitution pour accéder virtuellement en 3D :
- à tout ce qui aura été détruit ou rendu invisible dans une Abbaye retirée du domaine public
- aux oeuvres d’art dont l’exposition physique est désormais considérée trop coûteuse
Hormis la restitution de la Salle des Jaulmes, la création d’un espace d’accueil mutualisé et le partage événementiel, cette nouvelle structure n’apporte rien de plus en matière d’activité que les deux entités initiales.
Un Pôle culturel qui aurait besoin néanmoins de s’accoupler à un lobby d’hôtel 5 étoiles, son spa et son restaurant pour suppléer à son attractivité intellectuelle, artistique, médiatique … La gastronomie VIP au secours de la culture ?

3 Un simulacre de démocratie participative

? alors qu’aucun Arrageois n’a été consulté quant à l’avenir ou la vocation d’une Abbaye majeure du patrimoine national, voilà qu’une « Maison de projet » leur permettrait de donner leur avis pendant l’exécution des travaux déjà planifiés
et de co-construire un projet déjà ficelé et qu’ils n’ont pas choisi !
? les éléments de langage de la culture utilisés en écran de fumée pour dissimuler une opération marchande nous font oublier que :
- derrière « travaux de sauvegarde et de rénovation » se cache déclassification, destruction d’éléments architecturaux et dommages techniques irréversibles
- derrière « phare culturel et patrimonial » et « mission de service public » se cachent privatisation et affectation commerciale du domaine public

L’art de pratiquer la Novlangue

« Notre devoir est de rendre l’Abbaye aux Arrageois »
Émilie Bigorne, Conseillère municipale, Arras Actu décembre 2020

Ainsi, on nous l’avait retirée et nous ne le savions pas !
C’est ce que nous devons croire puisqu’il s’agit de nous faire avaliser ce « projet
global au service des Arrageois » qui en réalité leur en vole la moitié !
Mais qui nous avait pris l’Abbaye ?
Cet extrait du rapport de l’AMO y répond :
« Donc aujourd’hui, l’Abbaye Saint-Vaast est un lieu inconnu des habitants, qui véhicule une image à la fois élitiste (présence du Musée des Beaux-arts et dans une moindre mesure de la bibliothèque) et négative (lieu fermé sur lui-même, contraignant dans le plan de circulation
de la ville…) »
Annexe 1 du CCTP, novembre 2018
Nul doute qu’une fois l’Abbaye « rendue » aux Arrageois, ceux-ci y viendront en masse passer des nuits d’hôtel à 450 € dans leur propre ville ; au lieu de s’ennuyer gratuitement dans un Musée trop beau pour eux, compte tenu de leur faible niveau d’éducation !

4 C’est un gag ?
« Ils nous ont fait des propositions, comme créer des réserves visitables pour mettre en valeur le patrimoine qu’on a du mal à exposer »
Émilie Bigorne, Conseillère municipale, L’Avenir de l’Artois 16 décembre 2020

En effet, on a du mal à exposer le contenu des réserves quand on prive le Musée de toute possibilité d’extension (le plus vieux Musée de France, créé en 1835 et classé en 1907). Mais puisqu’on pourra désormais visiter ses réserves, autant s’en
contenter, en y rapatriant toutes les oeuvres d’art et en fermant le Musée définitivement ! Cela coûtera beaucoup moins cher en exploitation…

Une opportunité ratée

Ce « joyau à préserver et valoriser » méritait bien un projet global valorisant les espaces libres, mais dans l’esprit des lieux déjà ouverts au public et en complémentarité et cohérence avec l’activité existante.
Rassembler au sein d’un cadre prestigieux et ouvert à tous, la conservation, la diffusion, l’animation, la formation, l’éducation, la création et la recherche, de manière à constituer un lieu de vie au coeur de la ville, consacré aux Beaux Arts et à
la Culture, serait une chance pour l’attractivité et le rayonnement du territoire.
Une École d’Art fait-elle moins défaut, à Arras, qu’un hôtel de luxe ?
Manque t-il de friches urbaines à Arras pour accueillir un tel hôtel ?
Alain Duez
https://www.cyberacteurs.org/pdf/asv-ad-re-aponse-a_73.pdf  

Alain UGUEN
22/02/2021 - 09:16:51

La Révolution avait donné aux couvents et abbayes une fonction d'utilité publique (écoles, lieux de réunions, etc) et la République les avait souvent transformés en musées. Aujourd'hui, on en fait des lieux de villégiature pour les ultra-riches. Après les festins à Versailles, la privatisation des plus beaux joyaux de notre patrimoine au mépris du bien commun suffit à montrer le cynisme et la morgue de certains. Après l'exposition des carrosses de Charles X, c'est un comble au pays de Robespierre !

Anne-Marie
15/01/2021 - 13:03:38

Arrêtons les massacres !!!!

Marcel Caucheteux
14/01/2021 - 15:33:27

Dans cette nouvelle mise au point, nous nous sommes livrés à un petit recensement (que nous espérons le plus complet possible) de ce qu'implique la création de 98 chambres "de luxe" dans une structure du XVIII° siècle*.

Nous espérons qu'elle vous intéressera.

* à noter que les extraits du diagnostic MKG datent de 2017 - année du centenaire de la Bataille d'Arras, dont nous savons que l'élan s'était brisé dès la fin 2018. Alors, avec la situation apparue début 2020, qui va se prolonger encore...

Les Amis de l'abbaye Saint-Vaast
https://www.cyberacteurs.org/pdf/98-chambres-de-lux_41.pdf  

Alain UGUEN
13/01/2021 - 07:58:19

Les élus prennent des décisions hâtives et a court termes contraires aux intérêts de la France et de ses habitants qui appartient à tous et non à une ville seulement !.
Il est impératif de mettre un frein à des décisions prises localement. Un lieu saint et sacré comme l'Abbaye de Saint-Vaast à Arras, ne doit absolument pas être privatisé, même en partie....
La sauvegarde de notre patrimoine est, plus que jamais, essentielle.
Le patrimoine Français appartient a tous les français !

Jean-Marc AUGUSTE
11/01/2021 - 13:41:25

C'est déjà le cas pour l'abbaye de Pontigny... récemment attribuée à une société pour en faire un établissement de luxe

Martine PATRON
08/01/2021 - 18:43:08

Interview de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, sur le patrimoine et les musées, par Didier Rykner.
La Tribune de l’Art jeudi 10 décembre 2020

Très intéressante de bout en bout ! La ministre y évoque l’abbaye Saint-Vaast « je surveille cela comme le lait sur le feu »
Nous vous recommandons aussi le commentaire de l’auteur (Les leçons de l’interview de la ministre de la Culture) qui suit.

https://www.latribunedelart.com/interview-de-roselyne-bachelot-ministre-de-la-culture-sur-le-patrimoine-et-les-musees  


Les Amis de l'abbaye Saint-Vaast

Alain UGUEN
07/01/2021 - 08:46:09

Comme dab les rupins trouvent les moyens de réaliser leurs rêves dévastateurs tandis que les pauvres n'ont pas de quoi manger.

Lucky THIPHAINE
18/12/2020 - 12:30:22

Arras Écologie voudrait que la ville revoie sa copie sur le projet de l'abbaye Saint-Vaast
https://www.lavoixdunord.fr/909280/article/2020-12-17/arras-ecologie-voudrait-que-la-ville-revoie-sa-copie-sur-le-projet-de-l-abbaye  

Alain UGUEN
18/12/2020 - 08:32:03

Avec l'UE ultralibérale absolument TOUT est à privatiser. J'en veux pas. Sortons.
C'est ainsi que le gamin macron et sa suite mondialiste partagent avec leurs amis ultra-riches.
Pauvres de nous. Sa me rappelle la mère Thatcher

Edmond Dobryk
31/10/2020 - 10:22:42

La vulgarité jouisseuse est sans limites : pourquoi pas une boîte de nuit et un Laser Game ?

Alain DUEZ
17/10/2020 - 17:33:29

Bravo au collectif et à son représentant avec lequel j'ai pu longuement discuter.

Le Musée d'Arras est un joyaux. Il y a son bâtiment, ses collections. Il a une autre richesse également : son équipe. Elle connaît mieux que personne le musée et son potentiel. Je suis sûr que la mairie qui a su mener en bonne intelligence d'autres projets sera à l'écoute et accordera la confiance à ces experts de l'art et du patrimoine, qui font vivre le musée au quotidien, offrent de belles expériences culturelles au public et construisent pierre par pierre son avenir.

Virgile Gavel
16/10/2020 - 23:25:16

La mairie n est pas compétente pour empêcher le stationnement sur trottoir ( voir rue St Maurice) mais certains trouvent peut être un intérêt personnel dans certains accords.. alors que d autres hôtels ont fermé ( voir Carnot). C est sans doute pour ça qu on les aime de plus en plus, nos «  politiques «  !

Philippe Font
14/10/2020 - 17:32:08

Je trouve rigolo de prévoir un site touristique de luxe quand toute l'hôtellerie est en bute aux circonstances sanitaires... pendant le confinement on parlait du monde d'après comme d'une chose magique et géniale, voyons ça! On transforme tout en hôtel de luxe, hôpitaux, casernes, pourquoi pas abbayes? Quel manque d'imagination. A Saintes ils ont eu plus d'idée. L'abbaye aux Dames est devenue un conservatoire de musique, salle de concerts et HLM, parfaitement, HLM. Très beaux, bien tenus, les gens y sont très contents, et le bâtiment est conservé dans le respect de son architecture... Autrement dit, y'a moyen, ça s'est déjà fait.

Odile Bouchet
13/10/2020 - 19:16:44

La France a un patrimoine unique, que le monde entier nous envie.... Et des élus indignes prennent des décisions contraires aux intérêts de la France car notre patrimoine est bien un fleuron de notre nation, qui appartient à tous et non à une ville seulement !.
Il est impératif de mettre un frein à des décisions prises localement. Un lieu saint et sacré comme l'Abbaye de Saint-Vaast à Arras, ne doit absolument pas être privatisé, même en partie....
La sauvegarde de notre patrimoine est, plus que jamais, essentielle.
Surtout quand on sait à quoi servirait cette privatisation.... C'est inacceptable.

Claudette ROSE
13/10/2020 - 18:47:45

Il y a deux mille ans, un jeune homme prenait un bâton pour chasser les marchands du Temple… Et voilà que ces derniers essaient de revenir par les fenêtres de l'Abbaye !

Frawald
13/10/2020 - 09:29:10

Les amis de l'Abbaye Saint Vaast en appellent à la Ministre et lancent une pétition
La Voix du Nord
https://www.cyberacteurs.org/pdf/asv-art2.-vdn-12.1_60.pdf  

Alain UGUEN
13/10/2020 - 08:01:05

un hôtel de luxe ? et puis quoi encore ! un musée des beaux arts (ou tout autre lieu culturel) serait plus approprié

maripachats
12/10/2020 - 15:41:51

Encore une main mise sur les bâtiments anciens pour de la gnognotte. Sont capables de mettre des sanisettes au pied des statues, et un sauna pour femmes à peau brûlée par les spots artificiels. Arrêtez ces projets qui enlaidissent, font croire au pognon à gogo, aux visites de pangolins aléatoires...
Halte à l'avilissement des sites classés.
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
12/10/2020 - 09:35:05

[ Signer la pétition ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !