actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction N° 817 : Raif Badawi et Waleed Abu al Khair doivent être libérés

Le 17 juin prochain, cela fera quatre ans que le blogueur saoudien Raif Badawi est en prison en Arabie saoudite. Quatre ans sans voir ses trois enfants, Najwa, Trad et Myriam, ni son épouse, Ensaf Haidar, qui continue de militer pour sa libération depuis le Canada. En janvier 2015, Raif Badawi a reçu 50 coups de bâton, et il risque d’en recevoir 950 autres.

[ Participer à la cyberaction ]

70 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

libérez cet homme

stiffa
30/04/2018 - 12:13:58

En tant que citoyen du monde, où nous dépendons de plus en plus les uns des autres, je demande le respect de chaque personne, du mendiant comme du roi ou du président.

Causse JN
27/04/2018 - 08:56:24

Le blogueur saoudien emprisonné Raif Badawi reçoit un prix journalistique
http://www.cnewsmatin.fr/monde/2018-03-27/le-blogueur-saoudien-emprisonne-raif-badawi-recoit-un-prix-journalistique-777393  

Alain Uguen
25/04/2018 - 15:21:20

Je souhaite que chaque être puisse prendre conscience au fond de son coeur que la violence n'est pas la solution !

Marie
21/11/2016 - 14:11:56

Pour que Raif Badawi et Waleed Abu al Khair soint libérées pour que la communauté Internationale intercède en leurs faveurs, unissons nous !

Teissier
14/11/2016 - 22:38:53

liberté

chantal montrichard
13/11/2016 - 23:16:34

Quand je pense que lorsque l'Arabie Saoudite s'invite en France, nos politiques déploient le tapis rouge, font force courbettes et sont pleins de componction pour les représentants "dictateurs" cet ignoble pays. Quelle honte !

Hélène RADENAC
12/11/2016 - 14:01:51

Ils desservent le dieu qu'ils prétendent respecter ceux qui abîment les humains.

Choiseau Jacqueline
11/11/2016 - 19:14:24

je n'entends pas le gouvernement français dénoncer cette persistance du droit à la barbarie en arabie saoudite , la vente de matériel militaire est-elle prioritaire ?

vivier
10/11/2016 - 09:31:23

l'arabie saoudite est un émirat rétrograde et peuplés de dirigeants ignards

georges chaize
09/11/2016 - 18:37:22

je suis outrée par ces pays avec leur justice qui date des années d'avant Jésus Christ, ils n'ont pas évolué d'un pouce je crois même qu'ils régressent pourtant nos pays Européens n'abordent jamais de tels propos, ils font comme si...... mais les pays pétroliers sont leurs grands amis

level pierrette
09/11/2016 - 16:27:48

J'ai cru entendre sur une radio française que la justice saoudienne avait continué à faire exécuter la sentence et que Raif Badawi vient de subir une nouvelle série de 50 coups de bâton. Mais les infos passent tellement vite et ne sont pas répétées quand il ne s'agit pas de nouvelles spectaculaires, je ne peux pas l'affirmer. Quoiqu'il en soit il faut poursuivre l'action contre cette barbarie.

Y.Leroux
09/11/2016 - 11:21:48

Qu'attend la France pour faire de même ??!

Daniel San
09/11/2016 - 10:27:58

Merci de libérer Raif Badawi et Waleed Abu al Khair. La liberté de penser et de s'exprimer sont des fondamentaux de l'humanité.

christian
09/11/2016 - 08:51:02

Respectons la vie et les opinions différentes.

WINDELS Martin
09/11/2016 - 07:26:18

Je demande la libération de Raif Badawi et de Waleed Abu al Khair. Ils ne sont coupables que d'avoir une façon de voir différente de leur gouvernement.

Evelyne
08/11/2016 - 21:42:13

L'arabie Saoudite donne le spectacle honteux de son inhumanité.

DOMINIQUE
08/11/2016 - 20:02:37

Ah, l'Arabie Saoudite, le grand ami de la France des pourris qui bradent notre pays et nos valeurs : honte à vous tous ici et là-bas !!!

LOPEZ
08/11/2016 - 19:42:14

Décidément il y a des pays où il est interdit d'avoir ses propres pensées !

Millemann
08/11/2016 - 17:37:40

Oui libération pour ce grand monsieur plein de courage et qui se bat pour la paix entre tous les peuples...

Poulain
08/11/2016 - 16:40:37

Le Canada demande à l'Arabie saoudite la libération de Raïf Badawi
http://www.lapresse.ca/actualites/national/201611/03/01-5037498-le-canada-demande-a-larabie-saoudite-la-liberation-de-raif-badawi.php  

Alain UGUEN
08/11/2016 - 08:43:31

Raif BADAWI avec son incroyable courage fait sa part pour l'humanité, faisons la notre avec tous nos moyens si petits soient ils ! L'important est d'agir et ça finira par évoluer

GHERBI NANCY
04/11/2016 - 09:52:50

droits de l'homme pour Raif Badawi

decauxneur
31/10/2016 - 16:04:35

NON A LA TORTURE ET A L'EMPRISONNEMENT DE RAIF BADAWI.

CLAUDINE CAILLET
31/10/2016 - 12:45:37

Grande honte à l'Arabie Saoudite qui a si peur de la parole libre. Le pétrole et les dollars ne suffiront pas à la sauver de l'ignominie.
Courage aux familles combattantes pour Raif Badawi et Waleed Abu al Khair.
Mais l'Europe et les Etats-Unis portent leur part de honte
pour commercer avec ce pays et se rendent complices...Ah, le pouvoir de l'argent !

Dagan Céline
31/10/2016 - 12:08:13

Quatre ans d'emprisonnement et de souffrances.
Comment un pays aussi riche peut il être aussi pauvre en humanité?
C'est le moment pour un sursaut de l'âme!!

ZARO
29/10/2016 - 20:19:14

Honte aux humains qui se comportent en tyrans, si l'entité Dieu existe, elle est unique et n'exige en aucun cas des uns ce qu'elle n'exigerait pas des autres sur cette minuscule planète.
C'est donc bien l'imposture des humains au pouvoir qui parle à la place d'un Dieu et devrait être châtiée pour cela.

Que le châtiment s'applique aux imposteurs lorsque ceux-ci se substituent à Dieu.
une croyante sans illusion.

un anonyme
29/10/2016 - 17:10:49

La grâce royale pour Raif Badawi et Waleeb Abu al Khair !

Frawald
29/10/2016 - 14:18:19

J'exhorte les autorités saoudiennes à libérer Raif Badawi et son avocat Walid Abu al-Khair immédiatement et sans condition car ils sont détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression; pour la peine de Raif Badawi de la flagellation à être annulée immédiatement, car elle viole l’interdiction absolue en droit international contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants;
Dans l’intervalle, en appelant pour les deux hommes à accorder tous les soins médicaux nécessaires et l’accès à leurs familles et leurs avocats de leur choix;
Appel sur l’Arabie saoudite à ratifier, sans réserve, au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Agnès Falgoux
29/10/2016 - 12:25:55

Preuve que le pouvoir craint plus la liberté d'expression que la colère de dieu ...

jj
28/10/2016 - 23:44:30

Liberté pour Raif Badawi, courage, oui les droits humains sont inaliénables....

Marie-amélie
28/10/2016 - 22:56:07

Tous les chefs d'états du monde entier devraient s'indigner de la torture infligée à Raif Badawi , et aussi tous les citoyens (es), qu'attendent ils pour se manifester... pour éliminer une fois pour toute cette barbarie, de son coté que fait l'ONU???

Sonia
28/10/2016 - 22:06:57

Je ne suis pas fier de savoir que mon pays commerce avec un pays qui utilise ces pratiques d'un autre age. Demandons la libération de cet homme emprisonné pour s'être exprimé ouvertement. Nous ne devons pas rester muet nous même

Fustier Claude
28/10/2016 - 21:42:00

Allah n'a jamais demandé cela.dire le contraire est mentir!

un être humain
28/10/2016 - 21:24:31

L'Arabie Saoudite aurait tout intérêt à libérer cet homme. Elle pourrait ainsi revaloriser son image en se montrant plus humaine et plus tolérante;
Agnès Delhomme

agnes delhomme
28/10/2016 - 19:56:32

Les cœurs endurcis ne sont-ils pas blâmés par le Coran en de nombreux passages ? Comment peut-on dévoyer à ce point l'éthique la plus élémentaire et le bon sens ?
Honte sur un tel exercice abusif du pouvoir !
Que cette famille soit enfin réunie et qu'on lui accorde la paix.

Gaviot Etienne
28/10/2016 - 16:46:43

Liberté pour un homme qui a fait son travail e citoyen, en toute conscience

marimad
28/10/2016 - 16:42:19

pour le respect des droits de l'homme, la liberté d'expression

un anonyme
28/10/2016 - 16:09:19

Stop la barbarie!
Respect des droits humains!
Le Moyen-Age est terminé depuis quelques années.
Se prétendre Musulman et se livrer à de telles pratiques?
Qu'il soit envoyé vers u pays d'accueil et que cette famille soit réunie , enfin!

Krys44
28/10/2016 - 15:12:01

Liberté pour Raif Badawi et possibilité pour lui d'aller rejoindre sa femme et ses enfants au Canada

Evelyne
28/10/2016 - 13:52:02

SVP un peu de dignité et de respect !
Les Droits de l'Etre Humain sont inaliénables !

colette payen vigne
28/10/2016 - 13:05:42


Raif Badawi : le gouvernement saoudien reprend les séances de ...
https://francais.rt.com/international/27875-raif-badawi--gouvernement-saoudien  

De son côté, la fondation Raif Badawi demande au gouvernement saoudien de rétirer au blogueur sa citoyenneté : «La chose la plus pertinente est de demander au Royaume de révoquer la citoyenneté de Raif Badawi [...] pour qu'il puisse aller se réfugier dans une ambassade qui voudra l'accueillir», soutient la directrice de la fondation, Evelyne Abitbol.
http://www.fondationraifbadawi.org  

Alain UGUEN
28/10/2016 - 11:26:47

La vie de Raif Badawi et Ensaf Haidar portée au grand écran
http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/2016/08/10/003-raif-ensaf-film-cinema-allemand-tom-streuber.shtml  

Alain UGUEN
26/08/2016 - 15:05:36

il faut se mobiliser partout dans le monde là ou les droits de l'homme sont mis à mal.

un anonyme
24/06/2016 - 10:20:01

Mais qui sont ces gens ? D'où sortent ils ?

Christian Poisse
23/06/2016 - 09:34:58

Scandaleuse disproportion pour un être de notre Civilisation entre délit,pour le contexte local, et peine!

jean-louis BANNERY
22/06/2016 - 18:54:56

Un délit d'opinion est en fait une occasion d'entendre les souffrances du peuple et à se remettre soi-même en cause, car c'est dans l'humilité que l'on se purifie et que l'on trouve à s'élever spirituellement dans la fraternité, la pédagogie et la solidarité.

Daniel LAMBEAUX
21/06/2016 - 00:43:46

La mansuétude du pourvoir temporel fait beaucoup plus pour les incroyants d'envisager de croire en "Allah" que le courroux affiché par ce même pouvoir. Punir au nom d'Allah ou de son Prophète n'a jamais ramené un Homme à la croyance, mais engendre la haine

un anonyme
18/06/2016 - 18:47:58

Je suis diacre catholique et depuis toujours militant des droits de l'homme, défenseur de la planète et citoyen du monde. Ce n'est pas la religion qui est mauvaise mais elle offre malheureusement le meilleur alibi aux megalos, paranos, et prédateurs de toutes sortes. Le mot religion est il piégé, alors disons spiritualité, recherche du bonheur, amour. Ceux qui tuent au nom de Dieu ne sont que d'horribles menteurs des voleurs et des assassins. Pour les chrétiens c'est l'amour qui a le dernier mot, l'espérance qui malgré les forces du mal nous donne une joie et une paix, offertes à tôt homme.

Michel Scotet
17/06/2016 - 15:21:58

Quand la religion soutient la tyrannie, il n'y a plus qu'à compter les morts. J'admire son incroyable courage face à des gens qui ne respectent rien que leur carnet de chèque. Personnellement, je suis athée et depuis quelques années, Je me sens de moins en moins en sécurité en tant que tel.

Dominique BAUDRAN
16/06/2016 - 14:55:42

L'argent n'est pas forcément synonyme d'intelligence. L'Arabie saoudite devrait songer à se moderniser intellectuellement.

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
16/06/2016 - 12:37:20

Je ne crois en aucun dieu

un anonyme
16/06/2016 - 10:23:01

Je salue avec respect cette famille qui lutte contre oppression.

un anonyme
16/06/2016 - 10:05:16

La religion opprime. Ne laissons pas faire.

un anonyme
15/06/2016 - 22:26:21

liberté d'expression

Didier HAUGUEL
15/06/2016 - 20:47:30

J'y reviens: Il y a-t-il possibilité e faire comparaître ces voyoux devant une cour internationale de justice ?

criss38
15/06/2016 - 16:51:45

Je ne comprends pas du tout, ces attitudes ne sont même pas d'un autre temps ! Nous ne nous en sortirons jamais !

criss38
15/06/2016 - 16:47:50

Votre Gouvernement et vos instances religieuses sont-ils si faibles qu'ils ne supportent pas la moindre petite voix dissonante ?
N'ont-ils pas d'autres arguments que la torture et la terreur à opposer aux contradicteurs ?
Si tel est le cas, alors vous êtes perdus.
Tout votre argent et toutes ces armes que vous nous achetez ne vous serviront à rien.

Vous répondez ingérence et mépris quand nous nous émouvons simplement pour la souffrance d'un être humain et quand nous faisons appel à votre compassion.

En réalité, c'est vous qui nous méprisez. Vous méprisez nos sociétés démocratiques et ce que nous sommes. De nous, vous n'aimez que nos belles voitures et nos produits de luxe. Vous pensez notre système immoral, désorganisé et corrompu. Il est vrai que nous ne sommes pas parfaits. Nous remettons souvent nos élus en question, nous discutons, faisons la grève, sommes d'éternels insatisfaits. Cette cacophonie apparente, ce cirque, ce joyeux bordel démocratique, c'est notre manière de danser sur les tombes des bourreaux que nous avons vaincus !
Vous croyez l'Occident à bout de souffle ? Ce n'est qu'une illusion, car nous avons la force et l'éternelle jeunesse que donne la liberté.
Ici Daech ne triomphera jamais !

frawald
15/06/2016 - 11:23:16

Bien vu stef17
Plus on est nombreux, moins on est des pauvres gars.

Jéjé35
15/06/2016 - 10:53:18

le meilleur ami des USA, pays complètement fabriqué par ce dernier dans les années 20 qui signifie "arabie de la famille saoud" tout comme israel c'est un pays fabriqué de toute pièce par les vrais dirigeants de ce monde et qui ce moque totalement de la valeur démocratique ou non. en gros ce pauvre gars n'aura d'appui nul part sauf de la part de quelques pauvres gars comme moi.

stef17
14/06/2016 - 21:53:49

Honte à notre gouvernement qui commerce sans scrupules avec ces bourreaux d'Arabie Saoudite.

MICHARD Pierre
14/06/2016 - 18:15:03



20 juin 2015



Raif BadawiLe 7 juin 2015, la Cour suprême de l’Arabie a confirmé la peine de 10 ans de prison et 1000 coups de fouet imposé à Raif Badawi après la condamnation de « insulte à l’islam » et « fonder un site libérale ». Les 7 juin 2015 la décision de la Cour suprême est définitive. Badawi a reçu les premiers 50 de 1000 coups de fouet en janvier 2015, cependant toutes les sessions ultérieures ont été reportées.
PEN International continue d’agir afin que la condamnation de Badawi soit renversée et pour qu’il soit libéré immédiatement et sans condition, que sa condamnation à la flagellation doit être stoppée immédiatement car elle viole l’interdiction absolue en droit international contre la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants peines ou traitements.

PEN International réitère également son appel à la libération de l’avocat de Badawi Waleed Abu al-Khair qui purge une peine de prison de 15 ans dans le cadre de l’exercice pacifique de son droit à la liberté d’expression.

Ouest-ce que ça coute d’envoyer des appels:
Et d'exhortez les autorités saoudiennes à libérer Raif Badawi et son avocat Walid Abu al-Khair immédiatement et sans condition car ils sont détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression; pour la peine de Raif Badawi de la flagellation à être annulée immédiatement, car elle viole l’interdiction absolue en droit international contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants;
Dans l’intervalle, en appelant pour les deux hommes à accorder tous les soins médicaux nécessaires et l’accès à leurs familles et leurs avocats de leur choix;
Appel sur l’Arabie saoudite à ratifier, sans réserve, au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

mandelkorn
14/06/2016 - 13:26:43

N'hésitons plus à intervenir personnellement en faveur de la libération de Raif Badawi, blogueur saoudien, condamné à 1 000 coups de fouet, dix ans d’emprisonnement et autres châtiments pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. La Cour suprême de l’Arabie saoudite a confirmé la sentence le 7 juin 2015.

Plus de 200 000 Canadiennes et Canadiens ont demandé aux autorités saoudiennes de libérer Raif Badawi. Personnellemnt je suis sympathisant d’Amnistie internationale, et je vous demande d’intervenir instamment auprès des autorités saoudiennes au plus haut niveau pour faire annuler la sentence de flagellation et d’emprisonnement de Raif Badawi, et le faire libérer sans condition. Il est de la responsabilité du Canada comme des autres pays de tout entreprendre pour permettre la réunification de Raif Badawi avec sa famille réfugiée au Canada.

mandelkorn
14/06/2016 - 13:13:47

Quelques regards seulemnt étaient tournés, ce vers l’Arabie saoudite où un jeune blogueur, Raif Badawi, devait subir une deuxième session de flagellation en public, après la prière, devant la mosquée de al-Jaffali à Jeddah. Celle-ci n'a pas eu lieu, pour « raisons médicales », selon son épouse, réfugiée au Canada. Le lauréat du prix Reporters sans frontières pour la liberté de la presse 2014 a été condamné à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet.



Raif Badawi est un jeune Saoudien de 31 ans, c’était d’ailleurs son anniversaire le 13 janvier dernier. Il a remporté le prix Reporters sans frontières pour la liberté de la presse 2014. Le jury a voulu récompenser ce jeune net-citoyen saoudien pour avoir exercé ses droits de l'homme dans un pays, l’Arabie saoudite, où ces droits ne sont pas reconnus.

Raif Badawi est marié. Sa femme et ses trois enfants - Enjoua 11 ans, Terad 10 ans et Meriem 7 ans - sont réfugiés au Canada, dans la ville de Sherbrooke au Québec depuis un an. Ensaf, son épouse, parle dans un français approximatif qu’elle était très inquiète qu’elle craignait que son mari ne puisse supporter physiquement une deuxième série de coups de fouet. Il est mal en point. Et il n'a personne pour le défendre, son avocat Walleed Abulkhair est lui aussi en prison, a-t-elle expliqué, en pleurs.

Prisonnier d’opinion pour les défenseurs des droits de l’homme

Raif Badawi est emprisonné depuis 2012. Il a été condamné par la cour d’appel à Riyad, en septembre dernier, à 10 ans de détention, 225 000 euros d'amende, et à 1 000 coups de fouet répartis sur 20 semaines, autrement dit, 50 coups de fouet chaque vendredi. La justice saoudienne l’accuse « d’insultes à l’islam », d’apostasie et de désobéissance au père, ce qui est un délit en Arabie saoudite.

Raif et son père ne se sont jamais entendus. M. Badawi père n’aurait d’ailleurs rien entrepris pour libérer son fils - au contraire - lorsque les autorités ont accusé Raif d’insultes à l’islam. En réalité, le jeune journaliste animait des débats politiques sur un forum de discussion en ligne où il faisait l’apologie de toutes les religions. Il affirmait : « Musulmans, juifs, chrétiens et athées sont tous égaux. » Son site, Libérez les libéraux saoudiens, avait été créé en 2006.

Mobilisation internationale

Les organisations des droits de l’homme Amnesty International et Reporters sans frontières sont mobilisées. Hier matin, elles ont déposé une pétition de plus de 30 000 signatures à l’ambassade d’Arabie saoudite à Paris. Et elles maintiennent un semblant de pression. Les gouvernements des Etats-Unis, du Canada, d’Italie, des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la Norvège ont fermement condamné la flagellation de Raif Badawi.

Ils demandent aux autorités saoudiennes d’annuler cette torture. En revanche, toujours pas de réactions du côté du gouvernement français. Après un début de mobilisation plutôt timide, des milliers de personnes à travers le monde expriment leur indignation sur les réseaux sociaux. Ces internautes ont compris que la vie de Raif Badawi était en danger.

mandelkorn
14/06/2016 - 12:59:58

ce pays est ignoble et je n'envisage pas d'y mettre jamais les pieds

un anonyme
14/06/2016 - 12:43:10

Le 25 mars 2015, une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a lancé une campagne de frappes aériennes au Yémen. Elle a également envoyé des troupes au sol dans le sud du pays et imposé un blocus aérien et maritime.

On a recueilli des informations faisant état de victimes civiles et rassemblé des preuves de violations du droit international humanitaire tout au long du conflit. Depuis le 25 mars 2015, près de 3 000 civils, dont au moins 700 enfants, ont été tués, et 5 659 ont été blessés.

Toutes les parties au conflit ont commis de graves atteintes aux droits humains et des violations du droit international humanitaire, notamment en ne prenant pas les mesures nécessaires afin d'épargner les civils et les biens de caractère civil.

La France ne doit pas, en violation du Traité sur le Commerce des Armes qu’elle a promu et ratifié, autoriser des transferts d’armes risquant d’être utilisées pour tuer des civils, détruire des maisons, des écoles, des hôpitaux.

Toujours est-il et c'est l'évidence qu'il ne faut n'autoriser aucun transfert d’armes ou munitions aux parties au conflit yéménite tant que des informations crédibles et facilement accessibles continueront d'indiquer que ces armes sont, ou risquent d'être, utilisées pour commettre ou faciliter de graves violations du droit international humanitaire et relatif aux droits humains, ou détournées à cette fin. Ces restrictions doivent s’appliquer tant aux armes classiques, munitions et pièces et composants, qu’au soutien logistique et financier pour de tels transferts.

Je pense que chacun peutagir de façon à ce que l’Union européenne adopte un embargo sur les armes et d’œuvrer pour que soit étendu à toutes les parties au conflit au Yémen l’embargo sur les armes mis en place par la résolution 2216 du Conseil de sécurité des Nations unies.

mandelkorn
14/06/2016 - 12:36:21

je signe cette pétition mais j ai bien peur que ces gens la n en aient rien a faire En effet l opinion des peuples étrangers leur importe peu tout comme celle de leur propre population

serge labetoulle
14/06/2016 - 12:36:10

Les États-Unis, qui ont apporté la démocratie en Afghanistan et en Irak, pourrait bien dire un petit mot à leurs amis saoudiens.

Fredo
14/06/2016 - 12:02:06

Je vous écris au sujet de M. Raif Badawi, blogueur et prisonnier d'opinion saoudien.

Raif Badawi a été condamné le 7 mai 2014 par le tribunal pénal de Djedda à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, cette condamnation est assortie d’une interdiction de voyager pendant 10 ans à l'issue de sa peine, d'une interdiction d'utiliser les médias et d'une amende d'1million de riyals saoudiens (environ 226 000euros).

Je suis consterné-e d’apprendre que ce 9 janvier, il a été fouetté publiquement devant la mosquée Al-Jafali à Djedda. Je souhaité évidemment qu'on puisse annuler la condamnation à la flagellation de Raif Badawi sans plus tarder. Ce châtiment viole l’interdiction de la torture et de tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant, inscrite dans le droit international. Raif Badawi est un prisonnier d'opinion détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression. Je vous exhorte par conséquent par tous les moyens à ce que le verdict de culpabilité et la peine prononcés à son égard soient annulés et à le libérer immédiatement et sans condition.

Par ailleurs, je suis profondément préoccupé-e par le nombre de militants persécutés en Arabie Saoudite, pour avoir ouvertement exprimé leurs points de vue sur internet. J'appelle ces gens donc à cesser d’accuser, de poursuivre et de condamner des militants simplement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion.

mandelkorn
14/06/2016 - 11:28:02

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !