actualité écologie

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : APPEL DE GENÈVE POUR LIBÉRER JULIAN ASSANGE

Nous, citoyens de Genève et d’ailleurs, lançons “L’ Appel de Genève” pour demander la libération immédiate de Julian Assange. En isolement cellulaire à la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres, le fondateur de WikiLeaks est menacé d’extradition vers les Etats-Unis où il risque une peine de prison de 175 ans. Son seul crime est d’avoir dit la vérité!

[ 2 282 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 12 juin 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de la République, Ambassade de Grande Bretagne à Paris
En soutien à APPEL DE GENÈVE

Plus d'infos

Au nom du respect des droits de l’homme inaliénables et des valeurs promues par les organisations de défense des droits humains basées à Genève, nous demandons:
* aux autorités britanniques de refuser l’extradition de Julian Assange et de lui rendre sa liberté
* au gouvernement américain de renoncer aux poursuites engagées contre Julian Assange
* à tous les Etats démocratiques, dont la Suisse, d’assurer à Julian Assange un territoire de refuge où il peut se mettre à l'abri de nouvelles poursuites liées à la publication des WikiLeaks.
* aux organisations internationales et aux organisations non gouvernementales à Genève d’user de leurs compétences et autorités pour contribuer à libérer Julian Assange.
* aux médias de continuer d’informer avec courage, indépendance et impartialité sur le cas Assange et sur ses conséquences pour la liberté d’expression ainsi que pour la liberté d’enquêter et de publier.
* aux peuples genevois, suisse et du monde à soutenir l’Appel de Genève pour la libération immédiate de Julian Assange.

Avec le soutien et la participation de:
Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Stella Morris, fiancée de Julian Assange, Frédérique Perler, Maire de Genève, Yves Daccord, ancien directeur du CICR, Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters Sans Frontières, Carlo Sommaruga, conseiller aux Etats, Jean Rossiaud, ex-député Genève, visa pour Assange, Blaise Lempen, président Press Emblem Campaign (PEC), Pierre Ruetschi, directeur exécutif du Club suisse de la presse, Antoine Vey, Avocat de Julian Assange, Davide Dormino, sculpteur (anythingtosay?), Joseph Farrell, ambassadeur de WikiLeaks Royaume-Uni, Sarah Ducret, Association des Usagers des Bains des Pâquis

Le 4 janvier dernier, la justice britannique a refusé l’extradition de Julian Assange au motif que sa vie serait à risque dans le système carcéral américain. Les arguments invoquant la transparence et le droit de publier de Julian Assange ont cependant été balayés. Un recours du département de justice américain est en cours et le risque d’extradition reste entier ainsi que la menace d’une restriction sans précédent de la liberté de la presse.
Julian Assange est en détention arbitraire depuis plus de dix ans dans des conditions qui, selon le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture Nils Melzer, tombent sous le coup “de la torture psychologique ou de traitements cruels, inhumains et dégradants”. Julian Assange est poursuivi aux Etats-Unis pour 17 chefs d’accusations (+ 1 autre) relevant de l’Espionnage Act, une loi datant de plus de 100 ans, qui peuvent lui valoir 175 ans de prison. Son tort? Avoir publié quelque 700.000 documents classifiés en particulier sur la guerre en Irak et en Afghanistan, souvent en collaboration avec de grands médias comme le New York Times, The Guardian, Le Monde ou la chaîne ABC. Il a notamment révélé une vidéo de l’armée américaine montrant le massacre d’une dizaine de civils dont deux journalistes depuis un hélicoptère. Les documents publiés par WikiLeaks ont révélé des actes et modes opératoires en violation avec les Conventions de Genève et les droits humains. Aucune de ces violations et aucun de ces crimes de guerre n’a été poursuivi alors que celui qui les a révélés est soumis à persécution depuis plus de dix ans. Paradoxe ultime qui traduit un déni de justice flagrant, une insulte à la dignité humaine et un mépris coupable de l’Etat de droit.

Julian Assange doit être libéré immédiatement car rien ne peut justifier une détention préventive en isolement presque total d’une si longue durée. Le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire dénonce depuis plus de cinq ans l’emprisonnement illégal de Julian Assange. Aujourd’hui, la santé physique et mentale de ce dernier est gravement détériorée selon les témoins qui ont pu lui rendre visite. Au nom du respect des droits humains, des traditions, normes et valeurs promues par les organisations humanitaires basées à Genève, Julian Assange doit être relâché sans délai.

Julian Assange doit être libéré immédiatement parce que ses révélations répondent à un intérêt public élémentaire et essentiel. Les citoyens ont non seulement le droit de savoir, ils doivent savoir. La notion même d’espionnage induite par le recours à la loi sur l’espionnage est absurde. En rendant publique, une information éprouvée et d’un intérêt public évident, le fondateur de WikiLeaks accomplit un acte salutaire de transparence à l’exact contraire d’un acte d’espionnage. Julian Assange a exercé sa liberté d’expression (freedom of speech) qui est garantie par le premier amendement de la constitution américaine ainsi qu’en toute démocratie. Le rédacteur en chef de WikiLeaks a révélé des informations d’un intérêt public fondamental que l’Etat aurait lui-même dû rendre public en raison de son obligation d’information envers le citoyen. Julian Assange a apporté une contribution unique et remarquable au journalisme d’intérêt public, à la transparence et à l’obligation des gouvernements de rendre des comptes. Sa contribution exigeant courage et ténacité a été très largement reconnue par le monde des médias et des défenseurs de la liberté d’expression qui ont récompensé Julian Assange de quelques-uns des plus prestigieux prix de journalisme.

Julian Assange doit être libéré immédiatement parce que les poursuites engagées contre lui constituent une intolérable menace et pression pour les journalistes pratiquant l’enquête. La campagne de dénigrement menée contre le fondateur de Wikileaks ainsi que les lourdes charges qui pèsent sur lui sont autant d'avertissements à tout lanceur d’alerte ou journaliste s’apprêtant à publier des documents classifiés. Elle entrave gravement la recherche des faits et de la vérité. Une condamnation de Julian Assange constituerait la validation ultime d’une longue série d’abus du pouvoir, absolument sans précédent, aux conséquences ravageuses pour la liberté d’expression et le journalisme. Toute diffusion de documents secrets par n’importe quel journaliste ou un lanceur d’alerte, dans n’importe quel pays, serait alors criminalisée. La loi américaine sur l’espionnage est d’une portée tellement large que, par extension, la simple lecture d’un article de presse qui, selon les Etats-Unis nuirait aux intérêts du pays, pourrait alors constituer une violation de la loi.

Nous citoyens de Genève et d’ailleurs, nous lançons cet Appel à libérer Julian Assange en ce jour du 4 juin 2021 à Genève, cité de paix et de négociations, berceau du droit humanitaire et des droits humains, siège d’innombrables organisations internationales ou non gouvernementales qui oeuvrent pour le respect de nos libertés fondamentales.

Plus d'informations sur  www.pressclub.ch.  

En soutien à cet appel, nous vous proposons d'interpeller le Président de la République.avec copie à l'Ambassade de Grande Bretagne à Paris

Julian Assange : La vaste campagne de Londres pour forcer l’Équateur à livrer le lanceur d’alerte
https://www.les-crises.fr/julian-assange-la-vaste-campagne-de-londres-pour-forcer-lequateur-a-livrer-le-lanceur-d-alerte/  

Julian Assange. « Joe Biden doit avoir le courage de le libérer »
https://www.humanite.fr/julian-assange-joe-biden-doit-avoir-le-courage-de-le-liberer-709688  

"Julian Assange est un prisonnier politique", affirme sa compagne
https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/06/12/julian-assange-est-un-prisonnier-politique-affirme-sa-compagne  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr | public.paris@fco.gov.uk
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Un refuge pour Julian Assange
  • Message : Monsieur le Président,
    Julian Assange est en détention arbitraire depuis plus de dix ans.
    ses révélations répondent à un intérêt public élémentaire et essentiel et les poursuites engagées contre lui constituent une intolérable menace et pression pour les journalistes pratiquant l’enquête

    Je vous demande donc d’assurer à Julian Assange un territoire de refuge où il peut se mettre à l'abri de nouvelles poursuites liées à la publication des WikiLeaks.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

17 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Quel est ce monde qui punit les lanceurs d'alerte, ceux qui dénoncent les mensonges,et qui laissent libres les plus audacieux menteurs ?

Régine Raoux
17/08/2021 - 16:02:44

Pour la protection des lanceurs d'alerte

katherine Kombia
16/08/2021 - 13:46:48

Protégeons Julian Assange, lui-même défenseur de la vérité, des libertés et de la démocratie ! pour un monde plus juste et désirable pour tous !

françoise brunet
16/08/2021 - 11:24:15

Protégeons les lanceurs d'alertes, garde-fous de notre civilisation.

Fabrice Oppenlander
16/08/2021 - 08:40:34

Assange : la justice britannique élargit le champ de l'appel américain contre le refus d'extradition
https://fr.euronews.com/2021/08/12/assange-la-justice-britannique-elargit-le-champ-de-l-appel-americain-contre-le-refus-d-ext  

Alain UGUEN
14/08/2021 - 10:00:31

pourquoi ne pas s'adresser aussi à l'Europe si sensibles aux dissidents russe et ukrainien ?

pourquoi ne pas rappeler à Dupont Moretti personnellement qu'il a été soutien d' Assange , et prêt à l'accueillir?

rose
15/06/2021 - 10:27:47

Dictatures, il n'y a que ce mot qui me vient à pour qualifier l'amalgame des gouvernements qui se livrent au calvaire de J. Assange. La parodie de la liberté jouée par tous ces pays si "démocratiques", c'est moche une civilisation qui arrive à son terme. Serons-nous capables d'élaguer les branches pourries pour qu'elle refleurisse de nouveau, ou va-t-elle pourrir jusqu'à ce que quelque chose de neuf repousse sur son fumier?

Christian Perez-Gil
14/06/2021 - 12:26:06

Je signe des 2 mains !

Qu'elle attitude indigne de pays dit civilisé !

Si nous attendons de la part de nos politiques la vérité, c'est vraiment pas gagné pour nous citoyens.
Seule la vérité doit sortir et nous avons besoin d'homme et de femme comme de M. Assange.
(Pardon j'ai oublié le nom de la femme médecin qui a combattu un mauvais médicament)

Yamina frecaut-martin
14/06/2021 - 10:30:57

Malheur à celui par qui le scandale arrive !
En l'occurence, il n'est pas souhaitable - aujourd'hui - de dire la vérité, c'est même devenu grave ! Serait-ce un délit ?
Il est temps de se réveiller !

Geneviève KILBURG
14/06/2021 - 05:46:39

Cet emprisonnement, cette parodie de procès, cet acharnement, ce silence des grands médias, ce silence des gouvernements qui se disent démocrates (obscénité de plus) sont une torture pour Assange ET POUR NOUS.

Assange EST un symbole de nos libertés ..
.. bafouées PAR DES GOUVERNEMENTS .. ÉLUS !!!?

jean
13/06/2021 - 21:02:41

Grand temps de lui rendre sa liberté... Et de l'indemniser +++ (ça ne répare malheureusement pas tout) pour tout ce qu'on lui a fait subir ..

Dom
13/06/2021 - 17:05:38

Je ne suis pas "citoyen de Genève" mais Français et je fais mienne la devise de la République, souvent hélas bien malmenée : Liberté - égalité - fraternité pour demander la liberté de ce qui est un combattant de la liberté.

Roland COMTE
13/06/2021 - 16:59:27

Les lanceurs d'alerte sont très "PEU APPRECIES de nos dirigeants!!!

Quand ces premiers dévoilent les turpitudes des seconds, on les taxe facilement de complotistes! et pourtant....

Denis Robert dans l'affaire Clearstream (Luxembourg) a subi 15 ans de procédure avant d'être l'objet d'un non lieu.

Ce n'est qu'un exemple...

cactus
13/06/2021 - 11:42:07

Non seulement il doit être libéré mais on doit lui présenter des excuses publiques pour toutes les injustices, les malheurs qu'il a subis. Alors qu'il voulait seulement alerter sur l'illégalité des agissements de certains militaires, on a tenté de le détruire.
Malgré le sort qu'il a subi, il restera un modèle pour les autres et non (comme une certaine forme d'autorité le voudrait) un exemple à ne pas suivre.

Brigitte Bécavin
13/06/2021 - 10:58:37

Il ne fait pas bon dénoncer les fraudes

André Ferruit
13/06/2021 - 09:03:54

une fois encore ce n'est pas le coupable d'exaction qui est puni mais celui qui ose en parler Rendez sa liberté à Julian Assange

michel armagnat
12/06/2021 - 17:31:05


Cela fait une dizaine d'années que cet homme subit différentes formes d'emprisonnement et de tortures, pour avoir révélé les agissements de l'armée des USA .
Il serait grand temps de le libérer !

emmas
12/06/2021 - 16:32:32

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !