I FEED GOOD, le tour des initiatives engagées en alimentation durable !

4 jeunes diplômées ont fondé le projet I FEED GOOD, qui a pour thématique centrale l’alimentation durable.

A partir d’octobre 2017 et pour un an, elles vont partir à la rencontre d’initiatives engagées et inspirantes dans des pays émergents et en voie de développement.

> Mission : contribuer au développement de pratiques alimentaires plus durables ! <<

 

Comment on s’y prend chez I FEED GOOD ?
✓ Nous réalisons des missions solidaires pour des initiatives engagées dans l’alimentation durable.
✓ Notre but : accompagner, promouvoir et donner la parole aux porteurs de projets d’avenir.
✓ Concrètement, nous travaillons bénévolement à leurs côtés pour soutenir leurs actions et…
✓ …Nous produisons des contenus multimédias afin de les partager avec vous et sur nos réseaux.

Et pas question de disparaître dans la nature au retour de notre exploration !

Nous organiserons des événements de rencontre : workshops, conférences et projections du film documentaire qui sera réalisé.

Pour en savoir plus et participer :
*Page HelloAsso* https://www.helloasso.com/associations/i-feed-good/collectes/i-feed-good
*Article de présentation sur notre site* https://www.ifeedgood.org/single-post/2017/08/22/I-FEED-GOOD-en-une-bouchée

Partagez cet article !

2 réflexions au sujet de « I FEED GOOD, le tour des initiatives engagées en alimentation durable ! »

  1. Je préférerais qu’elles s’expriment en français. On est un peu las de ces personnes ou organisations qui croient qu’il leur suffit de sortir deux mots d’anglais pour que leur discours nous intéresse. Pourquoi pas : “je mange sainement” ou “je mange sain”? Cela a autant de sens et même cela donne l’occasion de travailler sur deux concepts : manger bon et manger sain.
    Après tout c’est un domaine où les Français ne sont pas si mauvais. Alors finissons-en avec ce snobisme.

    • Bonjour Anne,

      Je suis la rédactrice de l’article et cofondatrice du projet présenté.

      Je peux entendre votre remarque, dans la limite de sa politesse.

      En prenant un nom anglophone pour notre association, il s’agissait d’internationaliser notre action : qu’on s’en réjouisse ou qu’on s’en ronge les peaux mortes et vives, c’est bien la langue avec laquelle il est le plus facile de communiquer dans le monde.

      Nous allons passer un an à sillonner les continents du globe. Il nous a semblé pertinent d’emprunter un nom qui nous permette d’être facilement identifiées le plus largement.

      Purement pratique et stratégique.

      Un recours qui n’aurait pas présenté d’intérêt si nous n’avions intervenu que sur notre territoire natal.

      Tant pis pour les jugements hâtifs de cyberacteurs et la division qu’ils engendrent, je me réjouis qu’I FEED GOOD suscite du débat.

      Merci pour votre contribution!

Répondre à ifeedgood Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *