actualité écologie

AG Cyberacteurs

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à la réouverture de la mine de SALAU (Ariège)

Mise en ligne du 22/07/2015 au 19/08/2016

Une demande de permis exclusif de recherche à Salau (sur la commune de Couflens-09140) pour le tungstène et l’or, déposée par la société Variscan Mines, est actuellement à l’étude par les services de l’État. La présence avérée d’amiante (amphibole essentiellement de type actinolite) est à elle seule un motif sanitaire incontournable de ne plus toucher à cette montagne.

Bilan de la cyberaction :

2616 participants

Le Comité Ecologique Ariégeois remercie chaque signataire de la Cyberaction "Non à la réouverture de la mine de SALAU (Ariège)". Le CEA maintient sa vigilance auprès des associations locales afin de continuer la défense de cette vallée Pyrénéenne. Défense contre les autorisations éventuelles et possibles du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique pour un PERM (Permis Exclusif de Recherche de Mines) et les bulldozers de Variscan-Mines qui, sous couvert d'exploration, a le projet d'ouvrir un tunnel de près de 2 km de long dans la montagne avec toutes les perturbations environnementales et humaines liées. Nous reviendrons vers vous pour un soutien supplémentaire s'il y a lieu.


Pour avoir une idée synthétique des enjeux: http://www.archive-host.com/flb/index.php?link=585a9ba797c49e870729
 


Pour suivre le cheminement de cette défense de la vallée de Couflens-Salau, notre blog:
http://cea09ecologie.org/spip.php?article252
 


Le CEA

Présentation de la cyberaction :

Cette présence d’amiante est, à l’époque, dénoncée par les syndicats et adroitement éludée par la direction de la mine et la sécurité sociale minière.
Aujourd’hui, on veut rouvrir les cicatrices par le projet de Variscan Mines :


____________________________________

Pour ces raisons, le Comité Ecologique Ariégeois (CEA), appuyant l'association locale "Couflens-Salau demain", est opposé:
1- Au percement de cette galerie (qui paraît largement surdimensionnée pour de la simple recherche) :


2- Au stockage des déblais et des stériles dans notre vallée du Haut-Salat à très haute valeur environnementale et dédiée à l’agropastoralisme et au tourisme.

3- Aux faux arguments d’une exploitation souterraine qui serait non impactante pour l’environnement. L’ancienne mine de Salau était souterraine. Or le remblayage des zones exploitées était déjà pratiqué. Malgré cela, il était indispensable de stocker les stériles et une partie du tout venant extrait à l’extérieur de la mine ! Il en serait de même pour une nouvelle exploitation !

De plus, le CEA s'inquiète:
4-Des conséquences de sécurité liées à la circulation intense des camions (1 camion toutes les 15 mn chaque jour) dans la traversée des villages de Salau, Couflens, Seix, Oust, Saint-Girons (etc.) et sur une petite route départementale de montagne inadaptée à un tel trafic.

5- D'un nouveau scandale de l’amiante lié aux risques de santé publique de la population et des mineurs.

Pour toutes ces raisons majeures, nous demandons une non-autorisation de recherches et d'exploitation dans cette ancienne mine de SALAU.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre,
Madame la Ministre
Une demande de permis exclusif de recherche à Salau (sur la commune de Couflens 09140) pour le tungstène et l’or, déposée par la société Variscan Mines, est actuellement à l’étude par les services de l’État.
Comme le Comité Ecologique Ariégeois, soutenant l'association locale "Couflens-Salau demain", je suis opposé:

1- Au percement de cette galerie (largement surdimensionnée pour de la simple recherche)

2-Aux problèmes de sécurité liés à la circulation intense des camions (1 camion toutes les 15 mn chaque jour) dans la traversée des villages de Salau, Couflens, Seix, Oust, Saint-Girons (etc.) et sur une petite route départementale de montagne inadaptée à un tel trafic.

3- Au stockage des déblais et des stériles dans la vallée du Haut-Salat à très haute valeur environnementale et dédiée à l’agropastoralisme et au tourisme.

4- Aux faux arguments d’une exploitation souterraine qui serait non impactante pour l’environnement. L’ancienne mine de Salau ÉTAIT souterraine. Le remblayage des zones exploitées était déjà pratiqué. Malgré cela, il était indispensable de stocker des stériles, et une partie du tout-venant extrait, à l’extérieur de la mine.

5- A un nouveau scandale de l’amiante lié aux risques de santé publique de la population et des mineurs.

 

220 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

et pour répondre à stef, il n'y a pas que les retraités qui sont pour la mine, la preuve en est quand on lit le commentaire de ce communiste de morineau.
je suis en activité, et je serais très heureux que mes enfants puissent trouver un emploi à cette mine, d'ailleurs...

jean
Le 22/09/2017 à 07:16:30

à senilis,
tout a fait d'accord avec vous, que ce soit pour l ours slovène qui n'a rien à faire dans les pyrénées, ou que ce ce soit pour les néos ruraux qui s'opposent au travail quel qu'il soit...

jean
Le 22/09/2017 à 07:13:15

Les gens qui s'oppose a la réouverture de la mine de Salau pour les trois quarts de ces gens il sont étranger à la régions ,ces personnes devraient regarder de plus prêt la pollution qui dure depuis le fermeture de la mine et demander au maire de Salau les raisons de cette pollution!!!! .Une autre question ce pose qui finance ces soit disant écologiste qui restent sur le terrain à ne rien faire pendant des mois.
Notre pays le Couserans à besoin de travail pour pouvoir garder ces jeunes ,car un pays sans jeunesse est un pays mort. L'amiante rien ne prouve qu'il y en à, il faut que cette mine ouvre à nouveau ces portes ,les moyens détraction on bien changé on n'est plus au moyens âge. Arrêtons de toujours refuser le travail que l'on nous propose, sinon le Couserans va bientôt être une réserve indienne, on en est pas loin .
Un petit mot sur l'ours ,combien cela coute t'il ?,une personne propose une réserve a ours dans le Couserans et le val d'Aran cette personne n'en veut surtout pas en haute Ariège , de plus tout serait interdit (rando, pastoralisme et bien d'autres activités)il y à tellement d'argent dépensé a tort que je préfère en rester là pour le moment ,un pur ARIEGOIS et montagnard qui veut que le Couserans redevienne un petit pays bien vivant .

SENILIS
Le 16/09/2017 à 11:35:44

Il y a biensûr d'autres façons de relancer l'économie que de continuer à épuiser nos ressources...

lemobiledelart
Le 07/03/2017 à 18:51:34

c' est quand meme désolant que ce soit les mêmes qui soient pour la mine...

beaucoup de retraités par exemple, bien sur n' habitant pas à proximité et qui n' auront pas à y mettre les pieds mais qui aurons déjà pensé a acheter des actions.
et j' aimerais demander à ceux ci, s' ils y mettraient leurs petits enfants dans cette mine?

stef
Le 24/02/2017 à 11:50:05

Adhérent La CGT retraité, je soutiens l'action de "Stop Mine Salau" .

Morineau Maurice
Le 18/02/2017 à 11:47:58

il faut qu 'on m'explique:
je viens de recevoir un tract en papier glacé, regorgeant d'informations erronées et de mensonges au sujet de la réouverture de la mine de salau.
ce sont donc des pseudos écolos qui s'opposent à la réouverture d'une mine qui a fait vivre une vallée pendant des années, qui distribuent des tracts en papier glacé, bafouant leurs propres conviction de la protection de la nature!
combien de co² pour ces tonnes de papier balancés inutilement?
combien d'arbres détruits?
combien de mètres cubes d'eau souillée?
combien de produits chimiques utilisés?
combien de gazole brulé pour que ce papier arrive entre les mains de leurs destinataires?
et cela, c'est bien du gaspillage inutile, car pour autant de conviction que l'on puisse avoir, pour autant de volonté de mettre des battons dans les roues de ceux qui veulent une économie locale meilleure, même le dernier des couillons peut comprendre que cela ne servira absolument à rien contre l'imminente réouverture de la mine.
c'est vraiment du gaspillage pur et simple, qui aurait pu s'éviter, fait par ceux qui se prétendent les ambassadeurs de la nature, les justiciers de l'environnement... laissez moi rigoler!
et le plus beau, c'est que ce n'est certainement pas la poignée d'euros qu'à pu récolter l'association depuis sa création qui aura financé ces déchets, mais encore le contribuable par le biais d'un impôt local quelconque...
pauvre france...

jean
Le 17/02/2017 à 17:37:40

pour répondre à petitjean fizz:

je vous invite à lire mon post du 29/01/2017 - 18:15:59, il était en réponse à tita, une personne qui la même facheuse manie que vous de parler au nom des habitants de cette vallée, en prétendant que nous sommes tous de votre avis.

jean
Le 15/02/2017 à 06:48:27

Il faut préserver ce lieu pastoral et préserver la population d'une exposition à l'amiante. C'est incroyable, il me semblait que c'était interdit, mais apparemment pas pour tout le monde !
J'ai souvent randonné dans la région, la route d'accès est très étroite. Le site est sévère, pourquoi en rajouter avec tous les déblais ?
Ce n'est pas parce que c'est un lieu reculé, mais habité, qu'il faut se moquer de ses habitants !

Petitjean Fizz
Le 13/02/2017 à 20:35:03

Non à la réouverture de la mine de SALAU (Ariège)". Le CEA maintient sa vigilance auprès des associations locales afin de continuer la défense de cette vallée Pyrénéenne. Défense contre les autorisations éventuelles et possibles du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique pour un PERM (Permis Exclusif de Recherche de Mines) et les bulldozers de Variscan-Mines qui, sous couvert d'exploration, a le projet d'ouvrir un tunnel de près de 2 km de long dans la montagne avec toutes les perturbations environnementales et humaines liées. Et on continue à détruire la nature et après ce sera quoi?

un anonyme
Le 12/02/2017 à 20:43:35

Mine de Salau : le feu vert du premier ministre suscite la colère des uns, le soulagement des autres
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/10/2514813-mine-salau-feu-vert-premier-ministre-suscite-colere-uns-soulagement.html  

Alain UGUEN
Le 10/02/2017 à 11:44:05

Enfin, le 1er ministre a donné son accord.Les recherches peuvent commencer

aldo09
Le 10/02/2017 à 00:40:23

je suis content de vous entendre dire que malgré le peu d'isards qu'il reste dans le coin, le "spectacle désolant" de l'ancienne activité de la dite mine ne les empêchent pas d'y vivre nombreux.
en effet, avec toute la place qu'ils ont dans les vallées voisines, si cela les dérangeait, ils n'y seraient pas; tout comme les randonneurs d'ailleurs!
comme quoi, il ne faut pas toujours dire que cela dérange les animaux quand cela ne dérange que soi même.
De même quand vous parlez des habitants de la vallée, j'en fais partie, ne vous avancez pas pour nous, ne vous cachez pas derrière les premiers concernés pour dire le contraire de ce qu'ils pensent.
s'il y a ici en effet une petite minorité qui à peur que la mine ouvre car cela pourrait les obliger à travailler,les autochtones, les vrais, souhaitons vraiment que cette mine ré-ouvre afin que nous puissions vivre encore ici longtemps
nous aimons notre pays, nous aimons notre nature, notre faune, notre flore, nous les respectons et savons faire la part des choses entre pollution et économie.
la mine a tourné 30 ans et personne ne s'en plaignait ici, bien au contraire.

jean
Le 29/01/2017 à 18:15:59

même si c'était le cas, cela aurait beau être une entreprise étrangère, c'est l'économie locale qui en tirera les premiers avantages.le minerai est à salau, pas en australie!
et comme il est nécessaire d'extraire du tungstène de quelque part pour vous et moi, autant le faire dans un site qui, comme vous le dites, est déjà désolant, non?

jean
Le 29/01/2017 à 17:57:28

@B. beatrice,

Absolument, vous pensez il y a tellement d'amiante dans le minerai que quand on en cherche la trace dans les déblais, on ne trouve rien.
Le désastre est plus dans l'hypocrisie et le mensonge que dans l'écologie:

aldo09
Le 29/01/2017 à 17:02:25

C'est un désastre écologique!

Bouguennec beatrice
Le 28/01/2017 à 17:16:20

je viens très souvent faire de la randonnée dans cette superbe région;je connais la mine de SALAU ET SES TERRILS à ciel ouvert,c'est désolant!!!
l'accès depuis SEIX par la route longeant le SALAT est très étroite, l'impact des passages de camions serait catastrophique pour l'environnement. Au cirque d'ANGLADE vivent de nombreux isards;
il reste encore quelques troupeaux dans les estives!
C' est une vallée riche de son passé, de son authenticité ou les habitants de la vallée ,les randonneurs, les pêcheurs, les bêtes domestiques et sauvages vivent ou séjournent plus ou moins longtemps dans l'année; tout cela ne doit pas être sacrifié au nom de l'économie, sachant que ce sera une entreprise australienne dont les objectifs environnementaux ne seront certaine ment pas prioritaires.

tita
Le 19/12/2016 à 16:18:46

oui, 20 emplois de suite, c est déjà beaucoup pour notre vallée
20 de plus plus tard sans compter les emplois indirects que cela va créer, et toute l'économie qui en découlera ne sera pas de trop ici!
plus qu'une mine, une manne!

jean
Le 28/10/2016 à 09:34:23

Enfin une bonne nouvelle !!!!

aldo09
Le 28/10/2016 à 09:04:14

enfin!
cela aura mis du temps pour être signé...
mais bon le principal, c 'est que cela soit fait
la mine ré-ouvre! vive la mine!!!

jean
Le 27/10/2016 à 06:58:38

pierre 63
bonjour,
tout d'abord, désolé si vous avez des soucis de santé causés par l amiante.
ce n'est pas l amiante qui était fabriquée par les freins, mais les garnitures recouvrant les plaquettes, les mâchoires de frein ainsi que les garnitures de disques d'embrayage contenaient de l'amiante jusqu'au 1 janvier 1997.

jean
Le 24/08/2016 à 20:38:31

donc, pas besoin d'être actionnaire de variscan, et je n'en suis malheureusement pas, pour répondre que _l amiante, elle n'est pas dans la roche mais était issue des engins(freins, embrayages...)et cela est résolu.
pour jean
je ne savais pas que l'amiante été fabriqué par les freins et les embrayages
j'ai toujours cru que c'été un minerai.
merci pour l'information
signé
un malade de l'amiante

pierre 63
Le 24/08/2016 à 16:00:27

on conserve le site intact, pour preuve, ils ont déjà commencé les travaux, un toit est flambant neuf

un anonyme
Le 24/08/2016 à 06:11:23

Bravo pour votre action . Il faut conserver intact ce site

magnifique du Haut Salat .Investir dans les activités

agro pastorales et touristiques .

Ronchini Daniel
Le 23/08/2016 à 11:45:31

A l'anonyme du 3 août:
Vive le goulag !

Lamideses Steeve
Le 04/08/2016 à 20:37:27

vive la mine!

un anonyme
Le 03/08/2016 à 20:20:31

il n est pas nécessaire d'être un inconditionnel variscaniste pour être pour la réouverture de la mine de tungstène.
le tungstène est un métal incontournable dans notre société.
si quelqu'un n'est pas d'accord avec cela, je veux bien en débattre, c est le vif du sujet...
et si vous êtes d'accord, expliquez moi pourquoi cela ne vous dérange pas qu'il soit extrait en chine dans des conditions laborieuses pour les hommes et pour la nature, et contre le fait qu'il soit extrait dans la mine existante de salau.
jusqu'à présent, dans ce forum, les seuls arguments avancés contre la réouverture de cette mine sont:
_l amiante,
_la crainte de se faire radier de pole emploi parce qu'on va trouver du travail à certains qui n' en ont pas et qui n'en veulent surtout pas
_la dégradation esthétique de la vallée
_la pollution qui va en découler.

donc, pas besoin d'être actionnaire de variscan, et je n'en suis malheureusement pas, pour répondre que _l amiante, elle n'est pas dans la roche mais était issue des engins(freins, embrayages...)et cela est résolu.
_les fainéants assistés qui devraient avoir honte d'eux feraient mieux de se taire
_la dégradation du paysage, elle sera assez maitrisée même si on ne fait pas d'omelettes sans casser les oeufs.d'ailleurs, pour répondre plus particulièrement à @beeanneu, ce sera bien mieux maitrisé qu'en chine car cela ne sera pas une carrière à ciel ouvert comme chez eux.
_quand à la pollution qui va en découler, il faut se référer à la pollution existante du site, à savoir que les méthodes d'extraction actuelles sont encore plus propres, et d'ailleurs, il est même question de retraiter le stérile du site.
maintenant que l on a pesé le contre, nous pourrions peut être peser le pour non ?

jean
Le 23/06/2016 à 20:16:04

@Lilian BRUNEL

Depuis le début de cette cyberaction , vous avez comme postulat de base indiqué qu'il y avait de l'amiante à Salau et qu'il fallait donc interdire toute nouvelle exploitation.
Personne n'a pu le prouver lors des dernières études et de nouvelles seront faites par des laboratoires indépendants lorsque le permis de recherche sera accordé.
Quelle sera donc votre position sur le projet si les nouvelles mesures s’avéraient être négatives comme les précédentes, puisque votre argumentaire est essentiellement basé sur la présence de ce minéral ?

Pour revenir à votre dernier commentaire, vous dites :

1-"on est en droit de considérer qu'il n'est guère possible sur un forum de vouloir expliquer à des inconditionnels Variscanistes en quoi le projet en cause est particulièrement rejetable."
- Si vous pensez qu'il n'est pas possible d'expliquer à vos contradicteurs en quoi ce projet est mauvais, je ne peux en conclure que c'est surtout faute d'argument réel.

2-"on est en droit également de dire que les anciennes mines des Pyrénées n'ont quasiment rien à voir avec le projet en cours."
- Vous avez là tout à fait raison puisque l'interruption de l'exploitation aura permis de mettre fin aux techniques qui dataient du XIXème siècle pour maintenant utiliser celles du XXIème qui ont intégré les notions de d’écologie et de pollution dont personne ne se souciait avant.

Au plaisir de vous lire.

Aldo09
Le 21/06/2016 à 18:21:33

Observations :
- on est en droit de recharger son téléphone portable en se demandant si l’électricité employée ne provient pas du nucléaire.

-on est aussi en droit de ne pas être indifférent à la question de savoir si les terres rares utilisées pour sa fabrication n'ont pas pollué le secteur où elles ont été extraites...

-on est en droit de ne pas avoir de portable que cela plaise ou non .

- on est en droit de voir dans la technologie, dans ses inventions, dans son utilisation, dans sa consommation,dans son évolution, plusieurs voies possibles mais antagonistes.

-on est en droit de considérer qu'il n'est guère possible sur un forum de vouloir expliquer à des inconditionnels Variscanistes en quoi le projet en cause est particulièrement rejetable.

-on est en droit également de dire que les anciennes mines des Pyrénées n'ont quasiment rien à voir avec le projet en cours.Et un certain nombre n'ont rien à voir.


On est tout autant en droit d'observer qu'être géologue et natif du coin, tel Monsieur Bonnemaison,n'est pas de nature à garantir un dossier exempt d'erreurs très insidieuses.

Enfin on est en droit de s'exprimer comme on le veut, mais de préférence en n'insultant pas les gens et sans les caser dans des préjugés tous styles, pas plus d'ailleurs qu'en leur prêtant des idées qu'ils n'ont pas exprimées.

Lilian BRUNEL
Le 21/06/2016 à 15:50:07

@Serge Salanove

Je ne fais en aucun cas la police, je ne fais qu'indiquer la réalité des faits à ceux qui commentent par idéologie.
Exemple :
Tout le monde aime la nature et n'aime ni les radiations ni la pollution, mais tout le monde recharge son téléphone portable sans se demander si l’électricité employée ne provient pas du nucléaire ou si les terres rares utilisées pour sa fabrication n'ont pas pollué le secteur où elles ont été extraites.....

Aldo09
Le 21/06/2016 à 07:10:04

@Beeanneu alias Annelise Biard,

Chère Anne Lise

Si je vous comprends bien vous vivez à Londres et vous occupez de l’écologie de la haute vallée du Salat. Pour quel motif refusez-vous que des ariégeois puissent trouver du travail près de chez eux ? Pour la sauvegarde de l'environnement? Cela sous-entend que le tungstène peut être exploité ailleurs, mais pas là?
Question : Si on ne peut l’exploiter à Salau peut-on l'exploiter ailleurs avec votre assentiment ? C'est votre réponse qui m’amène à penser qu'une analyse serait la bienvenue, en effet :
Vous répondez, "Oui on peut exploiter ailleurs", cela veut dire qu'on peut éventuellement polluer ailleurs, ce qui n'est pas très écologique,
vous répondez "non" ce qui sous entend que vous refusez les technologies actuelles que vous même utilisez.
Vos actions contredisent vos propos, ou inversement.
Pour ma part, géologue et natif du coin j’apprécierais de voir renaître une activité qui jadis faisait parler de l’Ariège comme d'un département riche, plutôt, que comme aujourd'hui d'une réserve d'"indiens"; ça a son charme, mais financièrement parlant ça ne tient pas la route.

Sans rancune.

Aldo09
Le 21/06/2016 à 06:48:30

Cher Aldo 09

Faut vraiment vous détendre! S'acharner ne veut pas dire être écouter. Et limite irrespectueux ça ne vous mènera à rien. Chacun est libre de penser mais aussi de rester poli et calme dans ses propos.

Pour votre information je vis à Londres bien loin de la haute perdue dont vous parlez!

Le progrès oui mais à quel prix ? détruire la nature n'est pas toujours nécessaire.

Quant à la psychanalyse je vous la renvoie pensant bien qu'elle vous fera bien plus de bien qu'à moi.




Beeanneu
Le 20/06/2016 à 18:20:24

"Une psychanalyse vous ferait le plus grand bien."

Franchement Aldo, cette appréciation vous concernerait davantage. Pourquoi ? Mais à cause de votre hyper présence dans ce fil de discussion pour "clore le bec" à quiconque n'est pas de votre avis. C'est un peu lourd et malsain.
Laissez s'exprimer les avis personnels tranquillement.

Vous n'avez pas à faire la police dans ce forum..?

Serge Salanove
Le 20/06/2016 à 11:34:35

Cher Aldo 09

Faut vraiment vous détendre! S'acharner ne veut pas dire être écouter. Et limite irrespectueux ça ne vous mènera à rien. Chacun est libre de penser mais aussi de rester poli et calme dans ses propos.

Pour votre information je vis à Londres bien loin de la haute perdue dont vous parlez!

Le progrès oui mais à quel prix ? détruire la nature n'est pas toujours nécessaire.

Quant à la psychanalyse je vous la renvoie pensant bien qu'elle vous fera bien plus de bien qu'à moi.




Beeanneu
Le 20/06/2016 à 11:06:17

@ Annelise Biard,

Effectivement, si vous vivez dans une hutte perdue en forêt , le confort moderne ne vous concerne puisque vous n'avez besoin de rien et n'utilisez rien de manufacturé.

Il semblerait toutefois que la technologie internet ne vous soit pas inconnue, puisque vous l'utilisez,vous refusez simplement que ce que vous utilisez en ce moment soit fabriqué.

Une psychanalyse vous ferait le plus grand bien.

Aldo09
Le 20/06/2016 à 10:46:03

Non à la mine Couflens-Salau sont des endroits retranchés et sauvages âges à l'abri des ravages des hommes. Protégeons cette commune Protégeons la nature Protégeons les générations avenir non à la mi e non à l'exploitation oui à la sauvegarde de ce patrimoine que l'on ne pourra plus reconnaître si l'avidité humaine s'en mêle.

Annelise Biard
Le 19/06/2016 à 15:59:08

@ anonyme 14/06/2016 - 13:19:32

En français ça veut dire quoi?

Aldo09
Le 14/06/2016 à 15:06:42

LE COLLECTIF DOUARDIDOUL LUTE CONTRE VARISCAN AUTORISEE PAR L ETAT POUR FORER EN BRETAGNE LOC ENVEL

un anonyme
Le 14/06/2016 à 13:19:32

@ anonyme 26/05/2016 - 22:16:06

C'est reparti pour un tour, on mélange tout.
Comment pouvez vous comparer des industries de transformation qui vont délocaliser pour améliorer leur rentabilité et une mine.
Pensez vous qu'on puisse délocaliser le massif de la Fourque en Roumanie pour avoir une main d’œuvre meilleur marché ?
Le tungstène est à Salau c'est donc là qu'il sera exploité et Variscan ne va pas investir pour se retirer en perdant tout son investissement.

Aldo09
Le 27/05/2016 à 16:41:15

@ anonyme 26/05/2016 - 22:16:06

C'est reparti pour un tour, on mélange tout.
Comment pouvez vous comparer des industries de transformation qui vont délocaliser pour améliorer leur rentabilité et une mine.
Pensez vous qu'on puisse délocaliser le massif de la Fourque en Roumanie pour avoir une main d’œuvre meilleur marché ?
Le tungstène est à Salau c'est donc là qu'il sera exploité et Variscan ne va pas investir pour se retirer en perdant tout son investissement.

Aldo09
Le 27/05/2016 à 14:57:58

@ anonyme
hé bien ?
est ce pour cela qu il ne faut pas ouvrir la mine de salau?
pas embauché pas licencié?
c est comme cela que vous raisonnez?

un anonyme
Le 27/05/2016 à 14:53:55

c'est faux, il y a beaucoup d'entreprises étrangères qui ont racheté des entreprises française en étant aidées par l'état, regarder les émissions télévisées, et je suis dans les anciens locaux d'une entreprise américaine (fonds de pensions) qui avait repris alcatel et ensuite quelques années après a licencié tous le personnel. Alors attention à ce qui est dit, car il y a eu beaucoup de sociétés étrangères qui on été aidées par l'état, qui ont fait des bénéfices et qui ont licenciés le personnels...faites des recherches...

un anonyme
Le 26/05/2016 à 22:16:06

remarquez, il y a une chance que la mine n ouvre pas, avec ce gouvernement:
hollande à fait capituler la vente de bateaux à poutine
il a aussi fait capituler la vente de rafales en inde
et il est en train de faire fuir total de la france
alors la mine, peut être qu'il déplacera la frontière espagnole pour ne plus avoir de tungstène à vendre...

jean
Le 26/05/2016 à 17:07:28

@ dubitato

mon pauvre monsieur,
à chaque fois que vous écrivez, c est pour dire une bêtise
vos propos quels qu'ils soient sont sans aucune fondation, jamais une chose dite avec du bon sens ou des motivations concrètes....
encore une fois, vous vous méprenez.
je vis dans la vallée, et si vous étiez capable d'analyser les choses comme toute personne responsable, comme n'importe qui d'autre sur ce forum par exemple, mon message du 03/05 9h06 vous aurait fait comprendre que je suis résident concerné, et ce depuis fort longtemps.
c'est d'ailleurs parce que je me sens fort de mon vécu ici, lors des années où la mine fonctionnait, que je sais ce que je dis, je sais ce que j avance, et je sais ce que la vallée a à gagner et à perdre de sa réouverture.

en clair, je sais de quoi je parle...

je vous suggère d'appliquer une formule chère à un certain desproges:

il vaut mieux se taire et passer pour un couillon que de l ouvrir et de ne plus laisser aucun doute...


jean
Le 26/05/2016 à 16:58:17

@Dubitato

Vous n'avez toujours pas répondu au sujet de votre affirmation :
"Aldo touche du pognon pour faire du battage sur internet"
...et vous osez toujours essayer de débattre ? Ce n'est pas très sérieux. Qui pourrait maintenant vous faire crédit ?
Vous vous êtes décrédibilisé tout seul et votre cause avec vous.

Aldo09
Le 26/05/2016 à 16:37:57

(échange ci-dessous entre Jean et Anonymne : RV en Ariège en Juillet ---> ces deux là militent pour le projet en vantant les prétendus mérites locaux, mais ils ne vivent même pas sur place!!!).

dubitato
Le 26/05/2016 à 09:53:55


@anonyme
ou se verra t on en juillet?

jean
Le 26/05/2016 à 08:41:00

@ Dubitato

Je ne sais pas où vous trouvez vos informations, mais je n'ai jamais dit ce que vous me faites dire. En fait, vous mélangez un peu tout.
Si vous suiviez un peu l'actualité, vous sauriez que la France ne bénéficie pas de gros investissements étrangers comme l'Allemagne ou l'Angleterre, car sa politique fiscale et ses mouvements sociaux permanents sont loin d’être attractifs.
Aujourd'hui lorsqu'une société étrangère investit en France cela relève un peu du miracle.

Les capitaux investis à Salau permettront de fournir l'outil de travail et en conséquence le salaire aux salariés travaillant localement. Ce travail effectué localement sera bien entendu taxé de même que les bénéfices de l'entreprise, le tout rapportant à l’État (donc théoriquement au pays).

Contrairement à ce que vous avez l'air de penser, il vaut mieux la filiale d'une entreprise étrangère qui fait travailler des salariés en France, qu'une entreprise française qui fait travailler des étrangers à l’étranger. On a souvent reproché au groupe Total de ne pas payer d’impôts en France alors que toutes ses opérations d'exploration et de production (hors raffinage) se font à l’étranger. Je rappelle que ce sont les mêmes qui vont vouloir l'interdiction de toute exploration en France et qui vont réclamer de l'argent à cette Compagnie.

Aldo09
Le 26/05/2016 à 02:34:51

... Tiens tiens Aldo 09, je croyais qu'un de vos arguments principaux était l'autonomie nationale, ne pas dépendre de l'étranger, etc... or, que lit-on ici :
filiale française d'une compagnie minière à capitaux australiens, singapouriens et néo-zélandais,
?

dubitato
Le 25/05/2016 à 21:36:31

on se verra peut etre en juillet

un anonyme
Le 25/05/2016 à 20:15:25

Il y a ceux qui veulent travailler, et ceux qui veulent les en empêcher.
http://www.letelegramme.fr/bretagne/variscan-une-explosion-a-orleans-25-05-2016-11080336.php#closePopUp  
Ceux qui s'associent à ce genre d'action ou s'en réjouissent sont à ranger dans la catégorie nuisibles = terroristes - délinquants

Aldo09
Le 25/05/2016 à 16:52:15

"ça y est, c est signé par macron! " Merci anonyme, voulez-vous bien mentionner la page internet qui l'indique ?

Serge Salanove
Le 24/05/2016 à 10:23:43

ça y est, c est signé par macron!

la mine va enfin ouvrir! youpiiiiii

un anonyme
Le 24/05/2016 à 06:53:05

Ah ça alors, je n'avais pas très bien compris la relation entre la mine de salau et le Coran, suis-je à ce point distrait?
pour en revenir à un peu plus de sérieux, si vous êtes à court de blagues sur les blondes, vous pourrez vous dépanner avec les interventions de certains ici :-)
Mazette, il faut appeler Cazeneuve et Valls au secours, et le Mossad tant qu'à faire ! Salauds d'écolos ! A coup sur, ils sont payés par Ben Laden qui n'a d'autre but que de nous vendre son pétrole ! En plus ils ont des autocollants non aux OGM, non au nucléaire, on voit l'islamisation qui se profile, ... décidément on nous cache des choses.

convicto
Le 24/05/2016 à 00:46:49

l'exploitation intensive des matières premières amènent à des pollutions irréversible, eau polluées, écosystème détruit, il a fallu des millions d'années pour avoir un équilibre écologique. Bien sûr, il est plus facile d'extraire des matières première que de recyclé, que l'on commence tous juste à faire et qu'il fallait le faire depuis des décennies, on en serait pas à détruire inutilement cette terre. Je sais que tous ce que l'on a actuellement, est dû à l'extraction des minerais, mais ce n'est pas une raison de vouloir continuer sans cesse, sinon on va droit dans le mur si on ne respecte pas la nature...bonne soirée

un anonyme
Le 23/05/2016 à 21:59:02

Pour ceux qui savent lire et peuvent comprendre des enjeux qui dépassent le cadre du canton :
http://www.pressreader.com/france/lopinion/20160523/281616714604530  
L'article est d'aujourd'hui

Aldo09
Le 23/05/2016 à 15:04:54

@ convicto


si les mines de galène n avaient pas ouvert, vous n'auriez pas de batterie dans votre voiture, pas de vitres non plus, et vos parents qui ont bu toute leur vie de l eau qui a circulé dans des canalisations en plomb ne sont certainement pas décédés de saturisme.
et pour servir de chair à canon, encore faut il que l'on ait extrait du galène pour fabriquer les munitions.
et si on en extrait pas encore davantage, dans dix ans, il vous sera imposé d apprendre le coran et banir la charcuterie!

un anonyme
Le 23/05/2016 à 13:18:48

@ annonyme du 21/05

vous invitez les autres à réfléchir, mais vous n'en faites pas de même, dirait on...
vous pensez qu'il y a eu suffisamment d'extraction de matière première pour continuer à vivre de recyclage sans l'exploitation actuelle, vous vous mettez le doigt dans l'oeil.
je ne dis pas qu'il faut faire n'importe quoi à l'insu de la nature, mais l'exploitation de la mine de salau n'altère en rien la nature.
si vous persistez dans vos raisonnements, nous devrions attacher la lune à la terre, car elle s'en éloigne chaque années de 4 cm!

jean
Le 23/05/2016 à 13:05:07

pour 0anonyme, c'est vous qui est à côtés de la plaque, car la destruction de la nature est irréversible, depuis des années j'ai les changement, la nature se dénaturée, la pollution ainsi que les cancers croître, sue surtout pas à moi qu'il faut dire des âneries pareils, je sais de quoi je parle, il y a d'autres solutions. C'est les lobbies qui mènent le monde avec des actionnaires peu scrupuleux du sort des peuples, vous le voyez aussi bien que moi, que ce soit local, départemental, régional, national ou mondial, ne soyez pas hypocrite. Et si, on serait dans un monde plus raisonnable et plus avancé, on recyclerait à 100% toutes les matières déjà utilisé...vous ne voyez que votre propre intérêt...réfléchissez...

un anonyme
Le 21/05/2016 à 22:29:08

Merci de nous rappeler par cette vidéo à quel point ouvrir une mine est une connerie. Si au moins le travailleur était payé dans les 3500 € on comprendrait un peu... Mais la c'était pas comme ça. Et si tu échappais au cancer, ensuite tu servais de chair à canon. c'est cela, cette bonne vieille France, qui rend si nostalgiques Aldo et Jean...

convicto
Le 21/05/2016 à 14:38:57

@ Darna

"les ressources naturelles ne sont nullement détruites pour le profit d'une minorité"

Savez vous de quoi vous parlez ?
Que sont ces ressources naturelles ?

Vivez vous dans une grotte ou une hutte dans la foret en vous déplaçant à dos de mulet sur des sentiers de montagne ?

ou

Habitez vous une maison avec eau courante, électricité et vous vous déplacez à l'aide de votre voiture à moteur thermique sur des routes asphaltées ?

Il y a de fortes chances que correspondiez à la deuxième description qui font de vous ce que vous appelez un profiteur. En effet vous utilisez :
- Des roches, du sable et du ciment pour votre maison,
- Des minerais divers pour les métaux que vous employez et votre voiture,
- Des énergies fossiles pour vous éclairer, pour vous chauffer, pour faire la cuisine et pour vous déplacer,
- D'autres matériaux extraits de carrières et d'autres énergies fossiles pour la construction des routes que vous utilisez.
Je rajoute, fait aggravant, que vous utilisez sans doute un téléphone "intelligent" et regardez un téléviseur à écran plat, technologies grosses consommatrices de "terres rares" à l'origine d'une des plus grosse pollution actuelle aux alentours de Baotou en Mongolie intérieure (Chine.

Vivez vous bien le fait que tout ce que vous utilisez aujourd'hui puisse avoir donné lieu à des "destructions de matières premières" loin de chez vous mais à votre profit ?

Aldo09
Le 21/05/2016 à 14:38:03

@darma
belle leçon de vie collective que cette vidéo.
s'il est très compliqué de trouver un tel fonctionnement en ville, cela se passe ainsi à la campagne, que ce soit chambre d'amis ou garage, nous partageons très souvent nos services ainsi dnas mon village.
mais je ne vois pas très bien le rapport avec une opposition à l ouverture de la mine.
si vous souhaitez prêter ou vous faire prêter une mèche béton, il faudra tout de même une mine de tungstène dans le monde pour fabriquer cette dite mèche.
certes, il y aura une petite économie de matière première, vu qu'une seule mèche sera nécessaire, mais elle s'usera plus vite...
mais votre sens du partage reste une très bonne chose, j'approuve.

un anonyme
Le 21/05/2016 à 10:30:01

merci à aldo pour ce lien montrant le dur labeur de la mine à une toute autre époque qui, ma foi, n 'est pas si lointaine que cela.
cela devrait permettre à certains ici de se rendre compte de l'évolution des conditions de travail au fil des années, et qu'il n 'est pas très raisonnable de pleurer la bouche pleine comme certains.

jean
Le 21/05/2016 à 09:26:19

@annonyme,
vous faites partie de ceux qui vivent dans le monde des bisounours, où il serait bon de vivre d amour et d'eau fraiche, se chauffer sans chauffage, manger sans tuer,se déplacer sans polluer, vivre sans argent...
je vous vois bien rouler dans une de ces vielles voitures qui pollue, avec des autocollants derrière "non ogm" non tht" non "nucléaire" et bientôt non à la mine.
c est quoi le développement de la découverte de la nature pour vous?
c est quoi les autres idées qui ne détruiraient pas la nature?
il serait bien que vous admettiez que votre idéal est utopique, et que le tungstène est nécessaire dans notre société, même si vous n'en avez pas besoin directement.de ce fait, il faut bien l'extraire de quelque part, comme tout d'ailleurs.

jean
Le 21/05/2016 à 09:22:44

http://www.colibris-lemouvement.org/webzine/chronique/mathieu-labonne-chez-frederic-lopez  

et le film "Demain" est sorti en DVD.

Autre retour aux sources, autres valeurs collectives où les ressources naturelles ne sont nullement détruites pour le profit d'une minorité.
Encore une fois, la question fondamentale est :

- économie = co-gestion éco-responsable par TOUS
- ou spéculation = exploitation du vivant pour imposer sa suprêmatie.

RSA = Réseau Social Actif, rien à voir donc avec le salaire de dirigeants d'entreprise tels vos hauts fonctionnaires de la socio féodalité ariégeoise.

Darna
Le 21/05/2016 à 08:30:21

@ anonyme du 21/05/2016 - 00:41:22

Une carrière à ciel ouvert peut détruire un beau paysage, c'est beaucoup plus difficile pour une mine souterraine dont les stériles seront maintenus en fond de galeries.

Pour ce qui est de développer la découverte de la nature qu'attendez vous pour le faire ?

Aldo09
Le 21/05/2016 à 08:19:11

Ci joint une petite vidéo retraçant quelques épisodes d'une époque ou les habitants du coin prenaient le travail qu'ils trouvaient pour ne pas être obligés de partir.
La CAF n'existait pas.......
https://www.youtube.com/watch?v=sXVxuChmsYY  

Aldo09
Le 21/05/2016 à 06:57:22

bonjour, encore de la destruction de la nature au profit des grandes société et certains politiques, ne pensent qu'à l'argent et non aux biens être des citoyens. c'est complètement ridicule de rouvrir une mine, Il serait plus souhaitable de développer la découverte de la nature, beaucoup d'autres idées qui ne détruirait pas ces beaux paysages.

un anonyme
Le 21/05/2016 à 00:41:22

@dubitato
mon pauvre monsieur, vous êtes à court d'arguments tangibles, et vous vous ridiculisez par des propos confus.
vous avez mené votre enquête à mon sujet de la même manière que vous raisonnez, minablement.
si vous pensez qu'il faut payer les fainéants qui touchent le rsa davantage que les travailleurs au smic, j en déduit que votre salaire de prof ne vous a pas permis d'éduquer vos enfants dignement et qu'ils trainent leurs savates dans les rues en vivant au crochet des honorables citoyens, raison pour laquelle vous vous faites l'avocat du diable .
quand à l 'anonyme, même s'il n'a pas raison sur tout, il est plus censé et réfléchi que vous.
mais au fait? vous parlez à nouveau de rsa, ce n'est pas vous qui avez demandé au modérateur de bloquer toutes personnes qui évoquerait le rsa sur ce forum dans un message du 15/05/16 12h52?
ha mince encore une contradiction dans vos effluves buccales...

jean
Le 20/05/2016 à 07:43:23

@ Dubitato

Il y a deux façons de discuter sur un forum.
- Dans la première chacun expose ses idées sur le sujet et peut indiquer à ses contradicteurs pourquoi il pense avoir raison.
- La deuxième est celle employée par Dubitato, qui faute d’élément tente de décrédibiliser ceux qui ne pensent pas comme lui en improvisant. A la limite, il pourrait employer le conditionnel qui laisserait une place aux délires et autres suppositions, mais lui, non, il affirme :

"Aldo touche du pognon pour faire du battage sur internet"

Vous en avez trop dit, ou pas assez.
Combien ?
Par qui ?
Sans réponse chacun pourra se faire une opinion sur qui est digne ou indigne dans ses propos.

Aldo09
Le 19/05/2016 à 11:12:08

Arnoldavie,
ne vous fatiguez pas :
- Aldo touche du pognon pour faire du battage sur internet (en fait c'est lui qui est au rsa et a trouvé un petit taf' aussi indigne que ses propos);
- ledit Jean est un petit politique sans envergure (selon mon enquête un ancien élu) qui a quelque interêt perso à défendre ici...
> les deux n'ont pas d'arguments décisifs mais espèrent décridibiliser et décourager les contestations avec la vieille antienne sur ces "branleurs de rsa qui vivent aux crochets des autres".
(l'anonyme n'est qu'un électeur extrémiste qui pense depuis sa tendre enfance que tout ce qui n'est pas comme lui pose un problème existentiel incompréhensible),
CCL le débat est pipé. Cordiales salutations à tous les gens de bonne foi, aux vrais collègues travailleurs et à nos amis au rsa victimes du système qui ne les indemnise qu'insuffisamment tandis que les pompes des social-traîtres sont quotidiennement à cirées par des félons et leur cohorte d'imbéciles utiles.

dubitato
Le 19/05/2016 à 02:35:42

@ amoedelavie

Puisque vous êtes à la retraite vous devriez avoir le temps de lire et de vous informer. Vous ne l'avez apparemment pas fait puisque vous sauriez sinon que le traitement du minerai se fera (comme avant d'ailleurs) au cœur de la mine et que les résidus ne devraient pas en sortir.

Je ne sais dans quelle branche vous avez pu travailler, ni si c’était dans la région, mais vous devriez savoir que l'emploi réel dans le Couserans est de plus en plus rare. Si la mine embauche 30 personnes, ces 30 personnes et leurs familles devront habiter dans ce secteur géographique et en conséquence le fera vivre.

Vous parlez des prix de l'immobilier. Regardez les commerces fermés des rues de St-Girons, vous pensez qu'ils prennent de la valeur dans les rues désertées ?

Aldo09
Le 18/05/2016 à 17:54:19

@amoedelavie
vous bénéficiez de la retraite depuis longtemps, je vous envie et vous souhaite que cela continue longtemps ainsi.
les trente emplois sont ceux qui vont débuter cet été pour les préparatifs, et il va de soi que ce sera bien plus que cela lors de l'exploitation, sans compter les emplois indirects que cela créera.
pour ce qui est des nuisances, ne vous inquiétez pas outre mesure, qui peux mieux en parler que ceux qui ont connu la mine quand elle était à son apogée?
non seulement il n'y aura pas de nuisances notables, mais il y aura un peu de vie dans cette vallée qui a beaucoup perdu depuis la fermeture de cette mine en 1987.

jean
Le 18/05/2016 à 17:50:59

Aldo09...et d'autres
Oh, vous me prenez pour une chômeuse ? Ce qui en soit ne serait pas une injure mais me fait rire car il y a longtemps que je bénéficie de la retraite ! Eh oui, je suis une personne âgée qui utilise internet !
Je m'interroge, c'est tout, sur le fait qu'il y aura certainement des nuisances et cela semble légitime car je ne connais aucune mine "propre" ! Même si elle se trouve en sous-sol, il faudra bien traiter le matériau - ou l'envoyer ailleurs par camions jusqu'à épuisement...Je ne pense pas qu'il faille s'attendre à une ruée vers l'or mais à quelques emplois (une trentaine d'après le maire) ce qui est certes mieux que rien. Mais faut-il tout voir à l'aune de l'emploi ? Si nuisances il y a, ce ne sont pas ces quelques personnes qui donneront une plus-value aux habitations mais ces mêmes nuisances qui leur enlèveront toute valeur...

amoedelavie
Le 18/05/2016 à 17:13:44

Je voudrais juste comprendre comment des "honn^tes" gens qui désirent la ré-ouverture de la mine, arrivent à lancer 1 pétition pour cette intention sur mes opinions.com...pour piéger des comme moi qui ai essayé de voir en ouvrant le lien.

Comme tout le monde le sait, je n'aurai rien signé de tel. Mais depuis, cela fait la 2ème fois que je reçois d'une certaine Mathilde Batteux, ce message :

" Vous avez signé la pétition : Signons pour le projet minier à Salau. Notre dernier message d'information contenait une erreur de date car la télé c'est pour lemardi 17 et non le 14 mai.

Merci de nous l'avoir fait remarquer et de nous excuser et de nous excuser de cette erreur.

Cordialement

Nous09 "

La signignature symbolise une revendication impérialiste. Des truands qui se permettent de représenter l'Arège à eux seul !
Et évidemment je n'ai jamais correspondu avec cette chose, mais plutôt mis en spam !

Darna
Le 18/05/2016 à 16:33:19

@annonyme du 17/05/16 21h07
je vais répondre à vos questions:
il ne faut pas mélanger les décès pour des causes liées au travail dans des conditions précaires sans aucune précautions contre les poussières et les échappements des engins de chantier, car j'admets qu'il y en a certainement eu, et les décès causés par l'hygiène de vie de certains mineurs, fumant trois paquets de gitanes sans filtre par jour, et buvant un litre de pastis quotidiennement aussi.
ensuite, qui vous parle d'abimer une région? la mine n'abime rien sur le plan esthétique,et le tourisme n'est pas lésé par une industrie souterraine que je sache.
alors, pourquoi ré-ouvrir cette mine?
parce que le tungstène est un métal indispensable à l industrie aéronautique entre autre, parce que c 'est d'un intérêt national, parce que le filon de salau est le plus important en minerai exploitable mondialement, parce que cela va créer des emplois et que même dubitato qui n'y crois pas pourra postuler et quitter ce rsa qui le ronge intérieurement de remords.

jean
Le 18/05/2016 à 15:39:00

@amoedelavie
j habite cette vallée, et je l ai connue la mine ouverte, croyez moi, tout le couserans s'en ressentait économiquement, et le tourisme n'en était pas affecté, bien au contraire.
pour ce qui est de la valeur des habitations, vous devriez savoir que ce qui fait le prix de l'immobilier, c'est l'offre en fonction de la demande, et plus il y a de demande, plus cela fait monter le prix...
enfin, vous le dites vous même, vous vous trompez sans doute.

jean
Le 18/05/2016 à 15:22:51

@Dubitato

Ce n'est pas en répétant les mensonges et exagérations reportées par d'autres qu'on en fait des vérités :

"La pollution est incontestable"

Le dernier rapport de Geoderis dont les références ont été fournies par Serge Salavone dit exactement le contraire.

Pour le reste , je ne connais pas d'entreprise philanthropique, et le but de chacune est de gagner de l'argent. Une partie de cet argent est d'ailleurs redistribué immédiatement sous forme de salaires aux "travailleurs".
Vous oubliez que ces salariés travaillent aussi pour de l'argent; doit on ajouter qu'ils n'ont "pas d'autre but que de se faire du fric" eux aussi ?

Qui sont donc à vos yeux les seules personnes dignes d’intérêt ? Ceux qui attentent que ça tombe du ciel tout seul ?

Aldo09
Le 18/05/2016 à 15:00:22

@ amoedelavie

Vous parlez des risques liés à l'ouverture de cette mine avec ses "nuisance énormes : bruit, passage incessant de camions, transformation du paysage, poussière, sans compter la perte totale de la valeur des habitations " . Cette liste n'est bien sur pas exhaustive mais vous avez oublié la principale, celle qui vous anime réellement :

Le risque existe effectivement, le risque que la mine ait besoin de personnel et que le pôle emploi local demande à ceux qui en recherchent théoriquement un de se présenter. Refuser est toujours possible car pour chaque poste il y aura des dizaines de prétendants, mais le risque de se voir radier existe bien.

Conclusion; oui c'est vrai tout bien considéré cette mine représente un risque, mais surtout pour les chômeurs qui n'ont pas envie de travailler.

Aldo09
Le 18/05/2016 à 14:37:16

J'ai fait mon opinion, je suis défavorable à ce projet.
La pollution est incontestable, comme l'ont prouvé certaines informations dont les liens ont été indiqués.
La logique enfin du maire de Salau me semble la plus concrète.
Les porteurs du projet ne semblent pas avoir d'autre but que de faire du fric, ce qui s'annonce toujours mal pour les travailleurs, voir article du canard enchaîné.
Je ne pense pas en bénéficier personnellement, mais devrai supporter les camions.
En plus, ça me permet de faire ch.... tous les c... qui dérangent les écolos et les RSA alors que les derniers sont plus sympas que ces c....

dubitato
Le 18/05/2016 à 13:42:49

Oups, il y a vraiment du monde sur ce forum pour prendre la défense de cette mine ! C'est sans doute facile quand on habite loin de là ! Vu la levée de bouclier lorsque la ligne à Très Haute Tension devait passer en Ariège ou contre les éoliennes, je trouve cela étonnant ! La réouverture d'une mine, à mon humble avis, implique des nuisances énormes : bruit, passage incessant de camions, transformation du paysage, poussière, sans compter la perte totale de la valeur des habitations : qui voudrait vivre là ? Perso, je me trompe sans doute mais je suis contre et je signe....Ensuite, chacun voit midi à sa porte et pense ce qu'il veut !!

amoedelavie
Le 18/05/2016 à 11:57:12

"Les effets principaux de l’exposition au tungstène et à ses composés concernent les dommages sur le système respiratoire (irritation de la partie supérieure de l’appareil respiratoire, toux, dyspnée) et le développement d’inflammations cutanées et de dermatoses au contact de poussières"
source : La prévention des risques chimiques des métaux et composés métalliques : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=500  

gilbert
Le 18/05/2016 à 11:34:07

@ anonyme du 17/05/2016 - 13:12:20

1- Nous apprenons donc qu'il y aurait eu beaucoup de morts à cause de la silicose dans cette mine :

Vous avez un nombre à proposer ? Vous devriez au minimum indiquer des articles de presse relatant cette hécatombe.

2- Qui parle de destruction de site quand il s'agit d'une mine souterraine dont on ne verra pratiquement rien et qui s'engage à faire disparaitre les anciennes haldes ?

3- Avez vous lu le projet ou êtes vous contre par principe en voulant profiter de tout ce qui existe à partir du moment ou tout est fabriqué ailleurs, le plus loin possible ?

4- Vous avez des chiffres pour l'important nombre de touristes particulièrement en hiver de la vallée de Salau ? Vous avez des précisions sur ce qu'ils font et où ils vont exactement ?

Conclusion : Une fois de plus on se rend compte que ceux qui sont contre ce projet n'ont aucun élément réel et se disent simplement qu'ils peuvent sans aucun risque pour eux dire n'importe quoi. Quelle tristesse.

Aldo09
Le 18/05/2016 à 09:56:27

pourquoi ouvrir cette mine qui a fait tant de morts de silicose, pourquoi détruire une région magnifique, une des rares a ^etre rester authentique et qui abrite le parc naturel. pourquoi, dans cette région qui attire tant de touriste été comme hiver. non a la destruction de ce site !!!

un anonyme
Le 17/05/2016 à 21:07:30

Je tiens juste à prévenir d'une infiltration fétide sur http://www.mesopinions.com/petition/politique/signons-projet-minier-salau/...   où je n'ai évidemment rien signé. Mais apparemment, "ils" arrivent à vous harceler après que vous ayiez ouvert le lien vers la pétition...sous forme de mail envoyé par 1 certaine Mathilde B, qui vous remercie d'avoir signé (?!)et qui vous tiendra au courant de je ne sais encore quelle fumisterie.
C'est la 2ème fois que cette chose m'interpelle, je la met en spam...
Mais c'est un stratgème typique des malhonnêtes..! Alors quelqu'1 de calé en informatique peut remonter à la source...

Darna
Le 17/05/2016 à 17:18:57

@Dubitato

Ce qui devrait être interdit, c'est d'avancer des éléments, des petites phrases, pour maintenir les lecteurs dans le doute.

Que viennent faire ici les fonds de pension dont vous parlez ? D’où sortent-ils ? Quels sont-ils ?

Aldo09
Le 17/05/2016 à 13:12:20

@Serge Salavone

Merci pour le lien permettant de lire le rapport Geoderis sur l’étude sanitaire réalisée récemment autour de l'ancienne mine de Salau.

Ce rapport confirme t-il la présence d'amiante ?

"l’étude historique a par ailleurs fait état de la présence d'actinolite amiante dans quelques rares filons durant l'exploitation. Les analyses effectuées dans le cadre de cette étude n'ont pas permis de détecter aucune fibre d'amiante dans les échantillons analysés......"

La réponse est pourtant claire, c'est NON. Le rapport insère une petite phrase (pour se faire plaisir) suggérant qu'il y aurait eu de l'amiante "dans quelques rares filons" s'en s’étendre d'avantage puisque eux, n'en ont pas trouvée.

Il est impossible de prouver la non existence de cette substance minérale sur ce secteur géographique, comme il est impossible de prouver que le monstre du Loch Ness n'existe pas. Il ne reste plus aux détracteurs du projet que de prouver leurs dires.

Un petit indice : Ceux qui veulent trouver de l'amiante très vite à Salau n'ont aucunement besoin d'aller à la mine ni chercher au sol, mais n'ont cas lever les yeux vers les toits du village. Il ne faudra que quelques minutes pour trouver des toits en "everite"........ J’espère que vu cet immense danger sanitaire au sein du village, ils auront à cœur de porter plainte contre le maire pour non action préventive avec mise en danger des habitants.....

Aldo09
Le 17/05/2016 à 12:47:43

dubitato
à vous écouter, la mine ne créera pas plus d'emplois qu 'elle ouvre ou qu'elle n'ouvre pas,
guzet ne crée pas d'emplois non plus et la piscine de st girons est une aberration...
il n'y a que le rsa qui est une bonne chose!
votre crédibilité en prends un coup, à force d 'être contre tout, vous vous contredisez vous même dans vos raisonnements, je m 'explique:
vous souhaitez garder une vallée pour le tourisme, ne pas entacher ce tourisme par une industrie, mais en contrepartie, vous ne vous souciez pas si le touriste aura quelque chose à faire ici les jours de pluie par exemple.
si vos voulez le tourisme comme seule richesse du pays, faites au moins en sorte que ce touriste ait envie de revenir, trouvez lui des distractions au lieu de l'empêcher de nager.
manifestement votre métier n'est pas en équation avec l'économie du couserans, ni de la france.
je ne me demande pas si vous vivez dans le couserans, mais si vous vivez sur terre?


jean
Le 17/05/2016 à 12:19:30

@Serge Salavone

Merci pour le lien permettant de lire le rapport Geoderis sur l’étude sanitaire réalisée récemment autour de l'ancienne mine de Salau.

Ce rapport confirme t-il la présence d'amiante ?

"l’étude historique a par ailleurs fait état de la présence d'actinolite amiante dans quelques rares filons durant l'exploitation. Les analyses effectuées dans le cadre de cette étude n'ont pas permis de détecter aucune fibre d'amiante dans les échantillons analysés......"

La réponse est pourtant claire, c'est NON. Le rapport insère une petite phrase (pour se faire plaisir) suggérant qu'il y aurait eu de l'amiante "dans quelques rares filons" s'en s’étendre d'avantage puisque eux, n'en ont pas trouvée.

Il est impossible de prouver la non existence de cette substance minérale sur ce secteur géographique, comme il est impossible de prouver que le monstre du Loch Ness n'existe pas. Il ne reste plus aux détracteurs du projet que de prouver leurs dires.

Un petit indice : Ceux qui veulent trouver de l'amiante très vite à Salau n'ont aucunement besoin d'aller à la mine ni chercher au sol, mais n'ont cas lever les yeux vers les toits du village. Il ne faudra que quelques minutes pour trouver des toits en "everite"........ J’espère que vu cet immense danger sanitaire au sein du village, ils auront à cœur de porter plainte contre le maire pour non action préventive avec mise en danger des habitants.....

Aldo09
Le 17/05/2016 à 11:36:55

Y a-t-il une convergence des luttes avec http://www.stopmines23.fr/   ?

Darna
Le 17/05/2016 à 09:50:23

Si on ne la trouve pas dans la liste des vidéos, on peut la trouver dans cette page:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/ariege/ariege-la-mine-de-salau-rouvrira-ou-rouvrira-pas-996683.html  

Serge Salanove
Le 15/05/2016 à 14:02:39

Oups, ça s'enflamme on dirait.
Aldo, un anonyme, Jean... Tous unis ici en dehors des règles du débat...
1. Je n'ai jamais dit être contre la mine ; je posais des questions qui cherchent des réponses.
2. Au lieu de réponses j'ai lu des arguties stupides sur le RSA, les prétendus profils des intervenants etc, ... il est trop tentant d'y faire face et c'est ce que je ferai en conclusion. Il a été dit que lorsque le savant montre la lune, l'imbécile regarde le doigt du savant au lieu de la lune désignée... et c'est ce que vous faites messieurs, le RSA éventuel des contestataires vous occupent plus que les questions qu'ils posent.
Déjà les gens que je rencontre opposés au projet ne sont que pour 1/3 bernéficiaires du RSA.
Ensuite quelle attitude imbécile, dénuée de toute reflexion, que de supposer que les RSA sont tous les mêmes, des branleurs.
plus avant, il est un fait incontestable et incontesté depuis 20 ans que les choix économiques nationaux vont nécessairemet générer 1 million de sans emploi (il y a 20 ans) et de plus en plus. Que voulez-vous que fassent ces citoyens ? qu'ils crèvent la gueule ouverte pour satisfaire votre idée de la dignité humaine ? ça n'a aucun sens, c'est du populisme de caniveau. Et lorsqu'un anonyme vent leur ôter le dit droit de vote, il peut dormir tranquille : la plupart des RSA ne votent pas, ils n'ont rien à foutre d'un système dans lequel des biens pensants élisent > 3oo députés qui n'ont jamais travaillé de leur vie, et qui entraînent le pays dans la guerre, la néocolonisation et la misère. Ils laissent le vote aux gens comme vous.
3. personnellement, je n'ai rien contre la mine, si elle ne pollue pas. Je reviens à des questions... Si on passe sur mon introduction à laquelle on n'a pas apporté de réponses (sauf qq élément sur Guzet), quid de ce qui est derrière la vitrine ? Variscan, les fonds de pension, etc... C'est là où je voulais en venir, pas à des conneries sans nom sur les rsa, les écolos, les "toujours les mêmes" qui ont quand même le mérite de vous supporter ici !
Donc c'est quoi l'histoire ? un fonds de pension, 4 employés chinois ou 4 de vos petits copains ? Combien d'emplois ? quels bénéfices au juste ? Pour qui? C'est ça les questions.
NB. Merci dorénavant au modérateur de rejeter ou couper tout commentaires sur le RSA les écolos etc, pour ne retenir que ce qui est dans le cadre du débat.

dubitato
Le 15/05/2016 à 12:52:17

@Serge Salavone,

Puisque vous maintenez qu'il y a de l'amiante, il ne devrait pas être difficile d'emmener des journalistes sur place et la leur montrer ? Non ?

Pour info, les dernières recherche de ces minéraux se sont avérées être négatives. C'est ballot.

Aldo09
Le 15/05/2016 à 09:28:44

ce n est pas parce qu il y a de l amiante que l on ne doit pas ouvrir la mine, il suffit de prendre les précautions nécessaires en fonction des risques, on sait le faire maintenant puis qu'on désamiante les immeubles, les toitures, les routes....
de toute façon, cette mine est d'intérêt public, et elle ouvrira amiante ou pas, ne vous tracassez pas pour cela.

un anonyme
Le 15/05/2016 à 09:19:36

On peut ouvrir une mine en dépit de la présence d'amiante ou d'amphiboles. Mais ce serait criminel puisqu'on sait qu'il y en a. L'administration le sait. La DREAL le sait:
http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/videos  
Cette vidéo ne sera pas en ligne longtemps donc dépêchez-vous de la visionner...

Serge Salanove
Le 14/05/2016 à 22:20:21

@Dubitato,

Je note avec grand intérêt votre phrase,
"je veux bien croire, cela va vous surprendre, qu'il n'y aura pas de pollution, du moins si la présence d'amiante est écartée"
L'axiome de base du refus d'ouverture de la mine basée sur la présence "incontestable" de l'amiante vient de tomber...............
et quid de cette cyberaction ?

Aldo09
Le 14/05/2016 à 12:08:51

anonyme, le coup de l inaptocratie, bravo! j approuve!

jean
Le 14/05/2016 à 11:24:18

cher dubitato
je ne vais pas répondre pour le message que vous avez posté pour aldo, il saura le faire tout seul, j en suis convaincu, mais quand à votre allusion au maire de salau et ses arguments, s'il y a un homme qui a vécu toute sa vie à la mine et avec la mine, c est bien lui!
il a eu bien vite fait de tourner sa veste, lui, qui était le premier dans les manifestations pour l empêcher de fermer en 86...
qu en a t il fait de salau depuis 1987? un paradis touristique? c est vrai, salau est magnifique, vivant, et le tourisme y crée des emplois tous les jours...
les seuls touristes qui viennent à salau sont ceux qui ont raté l embranchement au pont de la taule.
voir salau et mourir doivent dire les touristes...

et pour répondre à ce qui m'est destiné, je reconnais que si la dépêche n'imprimait plus des conneries ni des fautes d'orthographe, elle aurait assez d'une feuille recto verso quotidiennement...

vous devriez comprendre que si le budget moyen d une semaine au ski pour une famille avoisine les deux mille euros, forcément, il y a des retombées financières sur la vallée.
je ne peux vous dire s'il y a 123 emplois générés, mais cela crée de l emploi que vous le vouliez ou non, et ce chiffre ne doit pas être loin de la réalité; pour peu de nuisances contrairement à ce que vous avez écrit dans votre précédent message.
après, attention, je ne vais pas défendre l incompétence des acteurs de la luge, qui à mon avis devraient être sanctionnés pour gaspillage d argent public,à hauteur de deux millions d'euros, celle ci ne créera de l'emploi que pour être ferraillée.

pour finir, qui vous a dit que je ne me posais pas la question du pourquoi de l umps et du chômage?
ce n est pas en refusant l ouverture d'une industrie et en fermant une station de ski que vous allez diminuer le taux de chômage, mon cher dubitato,et si vous faites fermer les commerces et les entreprises, qui paiera leurs charges pour redistribuer aux rsa? vos propos sont vraiment contradictoire et embrouillés.
quand aux rsa, je ne les emmerde pas, ce sont eux qui m 'emmerde, de profiter d'un système qui n est plus du social mais de l assistanat, qui paralyse les entreprises et le pouvoir d'achat des travailleurs.
cela dit, j en veux davantage à l umps, comme vous dites, qu'à ceux qui en profitent indignement.
mais au moins, quand on est assisté, quand on vit au crochet de la société sans rien donner en contrepartie, on regarde les gens de la même façon que l'on peut se regarder soi même devant une glace, c'est à dire le profil bas.
mais bon, ceux qui ne se respectent pas eux même doivent avoir du mal à respecter les autres...



jean
Le 14/05/2016 à 11:22:11

@ Dubitato

Vous pensez que la vie de la vallée sera modifiée par la mine, et ........vous avez raison. En effet il devrait y avoir plus de gens dans la mine que dans le village de Salau même, forcement ça change la vie.

Concernant votre affirmation gratuite que l’État viendrait boucher les trous de trésorerie de fins de mois difficiles de l'entreprise, on ne peut que vous laisser délirer. On est très très loin des magouilles politico-financieres d'Areva et des copains-coquins

Aldo09
Le 14/05/2016 à 10:50:14

... J'avais oublié l'amusant Jean et sa qualité d'information : on estime à 200...etc. si la depêche estime alors il faut que j'appelle Coluche à la rescousse Mazette! 200 emplois dont 77 Saisonniers... tiens pourtant je connais pas mal de tire - au-flancs de RSA ici et je n'ai oui dire qu'un seul d'entre eux se soit jamais vu proposer 1 mois de taf à Guzet par pole emploi ou autre. Bizarre Bizarre. Ils viennent d'où alors ces saisonniers ?
Ensuite 200-77 cela fait 123, il y aurait donc 123 emplois permanents grace à Guzet, vous prenez les gens pour des truffes non?
Enfin la depêche, c'est pas le mainstream crème à reluire du PS local ? A les lire je vous rappelle qu'on apprend qu'il y a des armements nucléaires en Irak, que votre auto roule sans pétrole terroriste, que Daech n'est surtout pas financée par les saoudiens encore moins par les usa, combattu efficacement par la France qui ne leur a jamais donné des armes, et que les palestiniens sont tous des terroristes génétiquement, tandis que tous les voleurs de France sont nécessairement des gitans ou des immigrés.
... Au lieu d'emmerder les RSA vous feriez mieux de vous poser la question du pourquoi de l'UMPS et du chomage montant qui ne sera certainement pas résolu parce que votre cousin ou votre neveu sera pistonné pour rentrer à la mine.

dubitato
Le 13/05/2016 à 17:47:01

il faut bien répondre, au moins à Aldo (la personne anonyme se contente comme les milliers de parasites du web, de mépris facile et gratuit, il lui faut un bon thé et un peu de calmant...) :
-> M. Aldo, je veux bien croire, cela va vous surprendre, qu'il n'y aura pas de pollution, du moins si la présence d'amiante est écartée ! Donc, assumons qu'il n'y aura pas de pollution de l'air et de l'eau. Cela toutefois n'écarte pas les arguments du maire de Salau : l'activité, le bruit et les camions vont modifier le mode de vie... le temps de l'exploitation ! Mais ensuite il faudra encore 20 ans à Salau pour se reconstruire....
- ... et je ne partage pas votre opinion sur les fonds publics, au 1e coup de vent sur le cours du Tungstène, les privés de la mine vont courir pleurer chez l'administration pour sauver leur activité, vous verrez...
pour le surplus, je déplore que vous vous contentiez de si peu sur mes arguments. Vous me rappelez un homme satisfait lors d'une discussion portant sur les 7,5 millions € de la piscine des Girons...soit 2x le prix maximal normal. Cet homme m'a répondu : au moins on peut nager (... tais-toi et nage!).
Certain anonyme ne sera pas bienvenu à commenter sauf s'il peut venir avec l'inventaire précis et détaillé du prix de la piscine élément par élément (liste soigneusement dissimulée au public).

dubitato
Le 13/05/2016 à 17:24:32

@dubitato.

Les différents problèmes que vous évoquez sont ceux d'une vie en société dans laquelle chacun doit contribuer dans la mesure de ses moyens à la maintenance du bien public, même si ces biens publics sont plus ou moins bien employés et que le personnel qui y est affecté est souvent en surnombre et payés par le contribuable.

Dans le cas de la mine de Salau, on n'est pas dans le régime public, ce qui sous entend que l’État n'y investira rien. Je n'ai d'ailleurs vu nulle part de demande de subvention. Ce projet ne vous coûte donc rien.
Pour ce qui est de la pollution, apportez la preuve qu'elle existe au lieu de parler sans aucun élément dans les mains.

Aldo09
Le 13/05/2016 à 09:58:11

cela m'attriste fortement de voir que des gens avec des raisonnements aussi bas que dubitato, darma et bien d autres aient le droit de vote.
c est ce que l'on appelle l'inaptocratie, d'ailleurs, nous la subissons en plein en ce moment

un anonyme
Le 13/05/2016 à 09:21:42

dubitato,
vous êtes au rsa aussi? ou bien dans l'enseignement peut être? pour être aussi loin de la réalité du terrain...
si guzet est subventionné aujourd'hui, c est parce que des opposants à son extension se sont mis devant les bulldozers quand on voulait l étendre vers des sommets plus enneigés, ce qui l aurait rendue plus attractive et plus rentable.
curieusement, ce sont toujours les mêmes qui s opposent à l ouverture de la mine...
ensuite, pour répondre à votre naïveté , je vous ferai remarquer que guzet fait vivre deux cent salariés, que ce soit par altiservice ou par les commerces, ci joint lien pour vous instruire un peu:
http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/19/2107617-guzet-la-station-de-ski-aborde-une-nouvelle-ere.html  
si vous trouvez injuste que le personnel municipal soit mobilisé pour les évenements type kayak, je vous rejoins, il y a assez de personnes qui touchent le rsa qui pourraient s en occuper, ne serait ce que pour qu ils retrouvent leur dignité, afin de ne pas se sentir redevable de vivre de l'argent des autres sans rien faire.
quand à la mine de salau, si vous l aviez connue, la vallée, quand la mine était ouverte, vous vous rendriez compte de la perte qu il y a pu avoir, tant en emploi qu 'en finances publiques.
et en dernier point, celui qui est au rsa, il touche 787.02 euros d'argent de poche, car il ne paye ni le médical, ni la redevance télé, ni le chauffage, ni le loyer, et n a pas de frais pour aller travailler, autant dire qu'il touche plus que celui qui est au smic, car le smicard,lui, il ne lui reste pas 500 euros par mois pour se pinter au café, pendant que celui qui a travaillé la terre durement toute sa vie ne touche que 650 euros de retraite.
alors arrêtez de vous faire l avocat du diable.

jean
Le 13/05/2016 à 09:06:38

Je voudrais poser une question ou deux qui expliquent une hésitation...
1 quand Guzet est hypersubventionné, qui en profite vraiment sur le plan économique ? Il y a des gagnants évidents: commerces, mais le gros de la population, à part les nuisances, il en est quoi ?
2 quand on paye sur le canton d'oust plusieurs centaines de milliers d'€ pour entretien, restauration, embellissement des divers lieux de culte, alors que la population directement interessée à leur usage ne représenté que 20% de la population de l'ensemble, où est le gain pour tout un chacun en termes économiques ?
3 quand le personnel municipal est mobilisé pour des évènements du type du Kayak, qui gagne vraiment ? A part les marchands de Kayaks, je ne vois pas... si, les cafetiers, qui gagnent à tous les coups (comme ceux de Guzet).
--> Tout cela génère t il vraiment un interêt public, je veux dire ce type d'investissement?
Il en sera du même pour la mine, quelques bénéfices qui vont toujours dans les mêmes poches, 2 ou 3 emplois par piston, comme d'habitude, et la facture pour tous, allourdie cette fois-ci de la pollution.
NB à certains je voudrais faire remarquer que celui qui perçoit le RSA ne sera pas pistonné mais qu'il paye comme tout citoyen l'essentiel des impôts (TVA). Alors arrêtez de lui casser du sucre sur le dos...

dubitato
Le 12/05/2016 à 20:07:30

@darna

Nous avons bien compris que vous étiez hors système, mais il ne faut pas brandir cela comme une fierté car cet argent distribué pour le RSA par exemple ne tombe pas du ciel. Il provient des prélèvements et autres impôts des gens et entreprises qui travaillent dans ce système que vous semblez mépriser . En réalité; vous reprenez de la main droite ce que vous rejetez de la gauche.
Heureusement ici il y a encore des gens qui veulent vivre de leur travail et ne tiennent pas à être pour toujours tributaires du pétrole saoudien, du gaz russe, des terres rares chinoises ou de l'acier indien. Si, comme je le souhaite , l'autorisation de recherche est accordée, vous n'aurez cas détourner le regard lorsque ses salariés passeront devant vous, ceci afin de bien montrer que vous n'avez pas les mêmes valeurs, et surtout en oubliant qu'ils contribuent à votre allocation mensuelle .... Ah les affreux...

Aldo09
Le 10/05/2016 à 12:17:35

@anonyme de 09/05/2016 - 18:40:03

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez, vous n'avez par contre pas le droit d'essayer d'induire les lecteurs du forum en erreur :

"EDF et ENGIE sont des entreprises privées dans lesquelles l’État est minoritaire"

Faux :

EDF est détenu à 84.55 par l’état Français
Pour ENGIE, son principal actionnaire est l'État français qui détient un tiers du capital (32.7%}.

Aldo09
Le 10/05/2016 à 11:24:38

@anonyme de 09/05/2016 - 18:40:03

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez, vous n'avez par contre pas le droit d'essayer d'induire les lecteurs du forum en erreur :

"EDF et ENGIE sont des entreprises privées dans lesquelles l’État est minoritaire"

Faux :

EDF est détenu à 84.55 par l’état Français
Pour ENGIE, son principal actionnaire est l'État français qui détient un tiers du capital (32.7%}.

Aldo09
Le 10/05/2016 à 10:01:25

Grâce à 1 journaliste, nous avions essayé de comptabiliser le temps que je consacre en organisations et en mises en ateliers, dans divers domaines...nous en étions arrivées à tour entre 50 à 67h/semaine. Oui je BOSSE, mais ne travaille pas car mon seul chef et boss est ma Conscience !

Bénévole pro, ça ne rapporte ni fric, ni congés payés et les pauses auto-gérées sont parfois dures à arracher...Alors Je ne pense pas que beaucoup envient ma position, et encore moins ceux qui croient en insulter en les comparant à moi ! Ah quand la vanité et la cupidité rendent
crétin(e), soupir...Mais quand ça entraîne d'autres dans son gouffre, alors là c'est NON !

Darna
Le 10/05/2016 à 09:52:35

amonyme:
vous parlez de bon sens quand vous évoquez que la mine va tuer l'économie de la vallée?
vous parlez de bon sens quand vous évoquez des raisons sanitaires quand à l ouverture de la mine?
vous parlez de bon sens quand vous évoquez le malheur de concitoyens parce qu'il y a du travail?
vous l avez connue la vallée quand la mine fonctionnait?
il y avait du bruit? il y avait de la pollution?
si vous êtes comme darna, pour qui le travail est une pollution, oui, vous avez raison...

un anonyme
Le 10/05/2016 à 08:29:34

darna,
vous vous posez la question de la couleur du fric que vous palpez tous les mois?
vous n avez pas honte de vivre au crochet de la société et faire des raisonnements?

jean
Le 09/05/2016 à 18:44:49

Oui, j'ai entendu Ségolène qui n'était pas d'accord avec ce principe de faire venir un pétrole qu'on refuse d'extraire (avec raison) en France.
Alors comment et pourquoi EDF et ENGIE ont pu passer ces contrats ? Peut-être parce que les entreprises privées, dans le système libéral qui est le nôtre, n'ont aucune morale et ne regardent que les courbes des actions ? EDF et ENGIE sont des entreprises privées dans lesquelles l’État est minoritaire. A-t-il le pouvoir de contrer des décisions marchandes de la majorité du CA ? En tant que minoritaire, non ! Mais c'est sûr aussi que ça l'arrange économiquement et socialement.

Aldo09,
Quand vous apostrophez les rédacteurs de ce forum par un "vous les écologistes" je vous signale qu'on peut être contre la réouverture de la mine de Salau pour raison sanitaire et favorable à d'autres extractions qui ne posent aucun problème sans avoir l'étiquette Écologiste.
C'est juste avoir de l'intelligence et du bon sens...
Parce que vouloir une mine qui va foutre en l'air l'économie touristique d'une vallée, amener bruits et confusions à la porte d'un village, se foutre complètement de l'état de santé de la population, j'espère qu'il n'y a pas que les écologistes qui refusent cela mais aussi les personnes qui réfléchissent, qui ont du bon sens et qui ne désirent pas le malheur de leurs concitoyens pour une poignée d'emplois salariés qui viendront d'ailleurs.

un anonyme
Le 09/05/2016 à 18:40:03

Décidément Aldo confond tout pour se faire plaisir.

D'abord avec d'autres activistes, si nous combattons l'exploitation du gaz de schiste d'ici, d'Algérie, des USA...combattons aussi le Tafta, CETA et autres pactes officiels, c'est aussi pour éviter ce genre de transactions abusives de l'Etat.
C'est comme pour les smart meters imposés sous l'égide de la loi européenne de transition énergétique. Je compte parmi ceux qui s'activent depuis des années pour développer plutôt les gestions et productions LOCALES d'énergie.
Le gaz à partir de méthanisation des déchets organiques des particuliers/des élevages et autres. Pas du gaz de Russie, d'Algérie ou maintenant des USA !
Ce qui arrive est 1 business effectué par EDF/Etat, lesquels devraient être condamnés pour abus et fautes graves dans la gestion de la grande entreprise qu'est une nation !
Mais ça n'intéresse pas les Aldo qui ne se soucient eux aussi que d'en palper, du fric quelqu'en soit la couleur, n'est-ce pas ?!

Darna
Le 09/05/2016 à 18:01:52

Ceci est presque un hors-sujet .

Je viens de lire dans la presse que les premières livraisons de gaz de schiste par méthaniers en provenance des États-Unis étaient imminentes.

Donc en résumé, vous les "écologistes" de ce forum faites bien la paire avec notre cher gouvernement. Pas de gaz de schiste ni de mine en France, car ce n'est pas bon pour la planète. Par contre si c'est extrait ailleurs pas de problème, il suffit de ne pas se poser de question.

Quand allez vous aller jusqu'au bout de vos idées et refuser tout ce qui a été extrait dans le monde, quelque-soit l'endroit ? Ce n'est que ce jour là qu'on pourra vous prendre au sérieux.

Aldo09
Le 09/05/2016 à 11:49:00

On me signale que l'article de LDDM ne s'ouvre que pour les abonnés. Je copie donc cet article ici car il n'est pas long:

"De 2013 à 2015, répondant ainsi à une directive européenne, une étude environnementale a été menée dans la haute vallée du Lez, en Ariège, et plus précisément autour du secteur minier de Sentein où plomb et zinc ont été extraits de 1848 à 1963. Un site classé E (niveau de risque le plus élevé), comme cinq autres en Midi-Pyrénées, à l'issue d'un inventaire national des dépôts miniers et industriels réalisé entre 2009 et 2013.
Basée sur l'analyse de 588 échantillons et 456 relevés sur place en différents points de quatre communes (Sentein, Bonac-Irazein, Uchentein et Les Bordes-sur-Lez), l'étude environnementale a révélé des concentrations variables de plomb dans les sols. Pour certaines zones (les hameaux de "Chichoué", "Tartereau", "La Plagne", "Bentaillou", "Rouge", "Eylie" et "Moulin", sur la commune de Sentein, et ceux de "Bonac", "Espéris" et "Lascoux", à Bonac-Irazein), des recommandations vont être faites aux propriétaires de certaines maisons et aux différents acteurs économiques travaillant dans ces secteurs. Différentes mesures de protection et d'information vont, également, être mises en place, notamment dans les cours d'école et du CLAE (centre de loisirs associé à l'école) de Sentein.
En outre, même si, selon la préfecture de l'Ariège, aucun cas de saturnisme (forte concentration de plomb dans le sang) n'a, à ce jour, été constaté, l'agence régionale de santé (ARS) va, dès le mois de juin, proposer des dépistages à tous les habitants du secteur qui le souhaitent. "Le cas échéant, il faudra alors déterminer quelles sont les causes de cette présence de plomb dans le sang", précise l'agence régionale de santé.
Plus de détails dans la version "papier" de l'édition ariégeoise de "La Dépêche du Midi" de ce jeudi 5 mai."

DENIS SLAGMULDER

Serge Salanove
Le 05/05/2016 à 12:21:22

Je suis au rsa, mais consacre mon temps à multiplier les jardins partagés, les espaces gratuité, les repair cafés...afin que les humains re-découvrent le meilleur d'eux mêmes et ré-apprennent à respecter leurs biens communs. Lesquels continuent à être ou pollués, ou axphyxiés sous le béton des GPI, ou dilapidés aux + offrants...par vos dirigeants que vous entretenez par vos contributions.

Mais il est vrai qu'aux prix de leurs logements et autres frais divers, ils ne peuvent se payer le "luxe" de l'errance pour cause de gels et autres spéculations immobilières;
Ils ne peuvent pas non plus perdre leur temps à se battre pour arracher quelques lopins de terre pour faire du biomaraîchage, car cela dérange les gros de la Fnsea qui ont des dessous de table + juteux à glisser à la Safer !

Comme quoi, pour Jean ou/et Aldo, l'habit fait le moine. Ouais, vaut mieux se tailler 1 costard chez Gucci, qu'au Secours Pop, pour que le parasitage se déguise mieux, n'est-ce pas ?!

Comme pour le gaz de shiste, dans le cas où la France ne peut pas se payer les séismes actuellement de + en + aggravés dans les contrées exploitées des USA, ils auraient aussi voulu que le Tafta leur ouvre aussi les portes des mines en tous genres, n'est-ce pas ?!
Dire qu'ils ne savent même pas gérer tous les métaux et autres denrées précieuses jetés dans leurs poubelles...Soupir de désolation quand ça crie à l'intelligence...

Darna
Le 05/05/2016 à 09:20:17

après avoir parcouru tous les commentaires de ce "forum", j'en déduit que, mis à part aldo, tous ont les fesses irritées.
en effet, tous sont contre toutes les mines, hormis celle de luzenac qui extrait 400 000 tonnes de nos montagnes chaque années depuis plus de 100 ans.
vous pouvez vous passer de téléphone portable, de forêts béton, d'ordinateur plus difficilement, mais pas de talc.
cette irritation, aussi désagréable que passagère influe sur la mauvaise humeur, et de ce fait, sur l'objectivité de vos pensées.
d'ailleurs, certains doivent même écrire en restant debout, tant leurs post sont courts et peu instructifs.
je vous invite donc à vous talquer longuement, et attendre la guérison complète avant de consigner vos futures remarques ici.
vous verrez, vos commentaires s'en ressentiront, et votre crédibilité aussi
au plaisir de vous lire à toutes et à tous

jean
Le 05/05/2016 à 09:05:09

@Serge Salanove

Écoutez Serge, qu'il y ait des gens payés par l’État pour faire des études sur la présence de plomb autour d'une mine de plomb est d'autant plus cher que c'est inutile puisqu'on connait les résultats avant de faire les analyses. Bon, enfin, il faut bien justifier le nombre de fonctionnaires en place avant d'en embaucher d'autres .....
Je m’aperçois que vous veillez à la santé de vos concitoyens; je vous conseille donc de prendre contact avec les donneurs d'ordre des analyses précitées et leur dire qui s'ils veulent trouver du plomb, ils n'ont qu'à ouvrir les capots de tous les véhicules qui passent et regarder au niveau des batteries..... Maintenant, si jamais ils en trouvaient qui pourrait on rendre responsable ? Vous savez,"l’effet mortifère du plomb sur les populations locales"....

Pour ce qui est de Carboire, la non exploitation du site vient tout simplement du manque de moyen financier et d'un calcul de rentabilité défavorable.

Aldo09
Le 05/05/2016 à 09:02:36

serge,
certes, l'image que j'ai pu vous donner de moi en parlant ainsi de la réalité ne peut m'être flatteuse, j en convient.
mais je persiste en disant qu'il serait préférable de voir un tas de cailloux (dans un endroit plus judicieux que celui que vous proposez)que de déplorer l'élevage d'assistés errant que la france entretient depuis des années sur le dos de ceux qui travaillent ou qui ont travaillé.
on ne va pas s'égarer du sujet de la mine sur ce site, mais comprenez que mine il y a besoin, mine il s'ouvrira, et à devoir ouvrir une mine, je suis profondément content qu'elle s'ouvre dans une vallée qui a déjà connu un essor grâce à l'emploi qu'elle a généré auparavant.
c est une vallée où l emploi se meurt chaque jour un peu plus à cause de l 'exode, et pour une fois qu'il y a un potentiel d'embauche, il y a quand même des gens déconnectés de la réalité qui s'y opposent, en prétextant des arguments non fondés et ridicules. je trouve cela grave.
enfin, cela ne sert à rien de se disputer pour telle ou telle cause, il s'agit d'un intérêt national, et sachez que la seule manière d'empêcher la mine d'ouvrir serait de créer un plastique qui a les mêmes propriétés que le tungstène, autant dire qu'il n'y en auras pas et que la mine ouvrira.

jean
Le 05/05/2016 à 08:00:30

@ Aldo09
Je vous cite:"En résumé, des travaux de recherche ont été exécutés à CARBOIRE durant les campagnes 1966-67. Ces travaux comportent 380 m de galerie, un puits de 100 m et 482 m de sondages percutants............. et toujours pas d'exploitation depuis."

Plusieurs mines de zinc et de plomb du Haut-Couserans étaient exploitées. On commençait à craindre l’effet mortifère du plomb sur les populations locales. D'où, certainement, l'arrêt du projet pour cette mine de Carboire.

Ce risque lié au plomb, on le paye jusqu'à maintenant puisqu'après des centaines de sondages et d'analyses de sols, on lance une campagne d'information et d'alerte autour de Sentein:(LDDM)
"Basée sur l'analyse de 588 échantillons et 456 relevés sur place en différents points de quatre communes (Sentein, Bonac-Irazein, Uchentein et Les Bordes-sur-Lez), l'étude environnementale a révélé des concentrations variables de plomb dans les sols"
http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/04/2337983-ariege-residus-plomb-haute-vallee-lez.html  
Eh oui, les emplois, les actionnaires, les industriels, tout ce petit monde a fait ses affaires, est reparti ailleurs en laissant ses petits cacas (nocifs); et ceux qui restent parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, doivent en pâtir et la collectivité doit payer.

Voilà ce que proposent les pro-PERM pour Salau !

Serge Salanove
Le 04/05/2016 à 23:57:18

Jean,
Pour moi, un être humain est ce qu'il est intérieurement. Pas ce que les vicissitudes de la vie en ont fait. Tant qu'on est vivant on ne sait pas comment on va évoluer ou régresser...Chacun d'entre nous a besoin de confiance. Donnez cette confiance, donnez un regard amical, dialoguez avec l'être intérieur de ceux dont vous réprouvez l'apparence...vous verrez peut-être un autre vous-même...inattendu !
C'est curieux d'avoir entamé cet aspect social qui n'a pas grand chose à voir avec le débat sur la réouverture de la mine de Salau...sur lequel je n'ai pas grand chose à ajouter.
Je tenais seulement à réagir à votre excès de langage à propos de personnes qui ont, comme vous et moi, des côtés compliqués et d'autres magnifiques. La France se meurt, pas seulement des méfaits environnementaux, mais aussi des regards de haine qu'on se porte mutuellement sans raison directe.
Je n'aime pas qu'on me monte sur les pieds et je réagis mais j'essaie, dans la mesure de mes possibilités, de faire crédit à autrui quel qu'il soit.
Vos propos m'ont heurté mais je dialogue avec vous parce que je pense que vous avez accumulé des pensées négatives pour X raisons valables mais que ces pensées ne sont pas vous. Vous, en vérité; quand vous regardez sans œillères l'essence de vous-même... Et je vous respecte à cause de cela.

Serge Salanove
Le 04/05/2016 à 11:31:43

Jean,
Pour moi, un être humain est ce qu'il est intérieurement. Pas ce que les vicissitudes de la vie en ont fait. Tant qu'on est vivant on ne sait pas comment on va évoluer ou régresser...Chacun d'entre nous a besoin de confiance. Donnez cette confiance, donnez un regard amical, dialoguez avec l'être intérieur de ceux dont vous réprouvez l'apparence...vous verrez peut-être un autre vous-même...inattendu !
C'est curieux d'avoir entamé cet aspect social qui n'a pas grand chose à voir avec le débat sur la réouverture de la mine de Salau...sur lequel je n'ai pas grand chose à ajouter.
Je tenais seulement à réagir à votre excès de langage à propos de personnes qui ont, comme vous et moi, des côtés compliqués et d'autres magnifiques. La France se meurt, pas seulement des méfaits environnementaux, mais aussi des regards de haine qu'on se porte mutuellement sans raison directe.
Je n'aime pas qu'on me monte sur les pieds et je réagis mais j'essaie, dans la mesure de mes possibilités, de faire crédit à autrui quel qu'il soit.
Vos propos m'ont heurté mais je dialogue avec vous parce que je pense que vous avez accumulé des pensées négatives pour X raisons valables mais que ces pensées ne sont pas vous. Vous, en vérité; quand vous regardez sans œillères l'essence de vous-même... Et je vous respecte à cause de cela.

Serge Salanove
Le 04/05/2016 à 11:00:44

Rectificatif sur le volume de la galerie:

Section 25 m2
Longueur 2100 m
Volume 25 x 2100 = 52 500 m3
soit environ 140 000 tonnes
Galerie creusée en l'espace de deux ans, la fin étant prévue en fin de 4ème année de recherche.

70 000 tonnes/an correspondent à 4% à 5% de la production annuelle de matériaux en Ariège.

Aldo09
Le 04/05/2016 à 10:56:39

@Souris09

Je note votre phrase :

"n'avez vous jamais pensé que si nous ne voulons pas du PERM, c'est parce que nous avions déjà un travail !?!?! "

Heureux de savoir que vous avez un travail, mais triste de constater que le sort de ceux qui n'en ont pas ne vous préoccupe pas.
De toutes façons vous n'avez aucun droit d'employer un "nous" qui sous-entend que ceux qui sont contre ont un travail.

Aldo09
Le 04/05/2016 à 10:46:59

@Viking Eco,

Une demande d'autorisation de recherche n'est pas obligatoirement synonyme de demande d'autorisation d'ouverture d'une mine. L'exemple de plus proche dans l'espace et dans le temps est celui de Carboire :

http://infoterre.brgm.fr/rapports/69-RME-001-RMM.pdf  

En résumé, des travaux de recherche ont été exécutés à CARBOIRE durant les campagnes 1966-67. Ces travaux comportent 380 m de galerie, un puits de 100 m et 482 m de sondages percutants............. et toujours pas d'exploitation depuis.

Aldo09
Le 04/05/2016 à 10:33:04

cher serge,
vous vous inquiétez pour les gravats et leur foisonnement, de crainte que cela pollue la vue?
ne vous inquiétez pas pour cela, ils devraient être recyclés en tout venant pour les routes.
puis, vous savez, depuis que la mine a fermé, il s'en est fabriqué des mètres cubes de déchets vivants avec des chiens,des locks et des canettes de bierre à la main toute la journée, et cela pollue la vue et la vie bien plus que quelques cailloux. cela a bien plus sali l'image de l'ariège que n'importe quel remblais...

jean
Le 04/05/2016 à 07:23:08

@Aldo09

Pourquoi approuver une permis de recherche si ont ne voulez pas qu'il exploiter ???

Je ne veux pas savoir ce qui se cache dans le sol !!!
Laisser le en paix !!!!

Viking Eco
Le 03/05/2016 à 23:59:40

@Aldo 09

On peut le lire comme cela, mais on peut aussi noter :
a droit à l'octroi
Son titulaire peut seul

Donc aucune enquête publique ni mise à concurrence...

J'avais bien compris que c'était une étude, même avec un forage de 25m² sur 2100m (c'est la qu'on se demande si c'est une étude ou une préparation à exploiter..), je tenais simplement à souligner que cette demande de PERM incluait , si le bénéficiaire le demande, l'obligation de l'état de'octroyer la concession !...

Il y a d'autres articles aussi sympa que ça à lire sur le code minier !...

Autre chose, n'avez vous jamais pensé que si nous ne voulons pas du PERM, c'est parce que nous avions déjà un travail !?!?! Heureusement que nous n'avons pas attendu que Monsieur Providence vienne avec ses promesses !....

souris09
Le 03/05/2016 à 19:26:21

Bonjour à tous,


En espérant ne pas faire à nouveau, une fausse manoeuvre , je repose ma question une dernière fois parce qu'elle me parait assez légitime,
mais je la pose non pas à Mr Aldo, puisqu'il n'y répond pas mais à tous ceux qui sont pour ce projet sans s'être sérieusement penché sur la question de l'amiante dans la mine de Salau
Donc la voici :
que diriez-vous si vous aviez tort,
autrement dit que diriez -vous si , par un coup de baguette magique,on pouvait voir dans la mine un être humain respirer de l'amiante,
et en subir les conséquences.
Que diriez-vous, que penseriez-vous dans votre for intérieur,par rapport à votre erreur ?

Lilian BRUNEL
Le 03/05/2016 à 18:15:00

@souris09

Apparemment vous venez de découvrir qu'un permis de recherche sert à rechercher, mais pas à exploiter, et que suite à ses recherches, son titulaire peut demander une (des) autorisation (s) d'ouverture d'une (de) mine (s) si les résultats des recherches étaient positifs.

Effectivement, c'est comme ça que ça marche, par contre l'autorisation d'ouverture de mine n'est pas automatique et peut être refusée pour différentes raisons.

Aldo09
Le 03/05/2016 à 16:01:30

Il n'est prévue que la galerie soit creusée en quelques jours, et le temps qu'elle le soit, une partie aura été utilisée comme granulat.
La DRIRE (Direction Régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement) a en main un schéma départemental des carrières (fait en 2013), http://www.ariege.gouv.fr/content/download/6065/36339/file/SDC09_vfinale[2].pdf   , et si vous l’étudiez vous constaterez que les quantités totales dont on parle pour la galerie de Salau ne correspondent pas à grand chose. Env. 2 millions de tonnes sont exploités par an en Ariège, la totalité de la galerie correspondant à env 200000T, soit 10%. Si la galerie est creusée en deux ans, cela ne correspondra donc qu'à 5% en plus de la production annuelle.

Aldo09
Le 03/05/2016 à 15:51:26

@Aldo09

Connaissez vou le terme de foisonnement?....
Autre chose pour tous :

Article L132-6 du code minier (nouveau) : « Sans préjudice des dispositions de l’article L.142-4, pendant la durée de validité d’un permis exclusif de recherches, son titulaire peut seul obtenir une concession portant, à l’intérieur du
périmètre de ce permis, sur des substances mentionnées par celui-ci. Le titulaire d’un
permis exclusif de recherches a droit, s’il en fait la demande avant l’expiration de ce
permis, à l’octroi de concessions sur les gisements exploitables découverts à l’intérieur du périmètre de ce permis pendant la validité de celui-ci. » Le titulaire du permis minier a droit à l’octroi de concessions (noter le pluriel).

Voilà, je laisse à chacun le loisir de réfléchir dessus

souris09
Le 03/05/2016 à 13:58:26

Aldo, oui c'est vrai pour les 60 à 75 000 m3 compactés dans la montagne. Mais une fois sortis, concassés, aérés, combien feront ces m3 ? Un enfant dirait: plus! Alors, évidemment 100 000m3 est un arrondi que je fais parce qu'on ne sait pas exactement ce que cela ferait en réalité. Mais en tout cas plus près de 100 000 que de 50 000.
Mais vous vous rendez compte de ces quantités? Ce n'est plus le moment de chipoter sur un chiffre précis puisqu'on ne sait pas quelle longueur fera le maxi-tunnel? Est-ce qu'ils en profiteront pour creuser des galeries perpendiculaires...? Il faut juste essayer (si c'est possible...) d'imaginer cette énorme quantité à évacuer et stocker. Et c'est là que le Couserans va offrir ses terrains libres...n'est-ce pas ?

Serge Salanove
Le 03/05/2016 à 12:36:32

@serge Salavone

Petit rectification quant au volume de roche en provenance de la galerie prévue :

Section 5m x 5m = 25 m2
Longueur 2500m
Volume extrait = 25 x 2500 = 62 500m3

pour une longueur de 3000m au aurait
25 x 3000 = 75 000m3

Ces chiffres sont donc assez éloignés de ceux que vous présentez, mais c'est vrai vous n’êtes pas la pour dire la vérité, vous n’êtes là que pour noircir le tableau....
les lecteurs apprécieront

Aldo09
Le 03/05/2016 à 10:19:03

@Serge Salanove

Merci Serge pour ce dernier commentaire qui nous renvoie au patrimoine de Couserans ( http://www.photosariege.com/patrimoine-du-couserans.html).De   quoi est fait(en autres) ce patrimoine :
La carrière de Marbre Uchentein-balacat, Les mines du Bentaillou, Les mines du Fourcail (en Espagne mais exploitée par les français), Le bocard d'Eylie, La mine de mail de Bulard (la celèbre "mangeuse d'hommes", L'ancienne voie Decauville d'Orle.

Merci de nous rappeler qu'à une époque pas si lointaine il y a des gens qui travaillaient ici, mais c'est vrai, c’était avant, avant qu'on invente les allocations familiales et le droit de vivre aux crochets des autres. Avant aussi qu'on décide de vivre avec tout le confort que peuvent procurer des nouvelles technologies à condition que les matériaux nécessaires soient extraits loin, très loin.

Ceux qui sont contre les extractions de matières premières quelles qu'elles soient devraient aller jusqu'au bout de leurs idées et refuser le confort moderne, plus de voiture, de téléphone portable, de tablettes, d'ordinateurs, ne plus utiliser l’électricité produite à 70% par le nucléaire, ne plus utiliser de routes (elles sont goudronnées (pétrole), et vivre en autarcie comme le faisaient nos ancêtres ici il y a 150 ans.
L'histoire se répète, la misère était telle il y a 150 ans que les autochtones furent bien heureux que des mines puissent ouvrir.

L’État providence ne le restera pas, les habitants du Couserans devraient profiter de la chance actuelle qu'une société veuille s'installer ici, si elle s'installe ailleurs...........

Aldo09
Le 03/05/2016 à 10:03:43

mais qui sont ces opposants à l ouverture de la mine?
ces néos ruraux venus toucher leur rsa ici car ils savent que pole emploi ne les dérangeront pas parce que c est une région peu recruteuse?
ils l ont connu la vallée quand la mine fonctionnait? ils les ont vu passer les camions de tugstène descendre?
moi, oui, je l ai vu le seul camion de tungstène descendre quotidiennement. je parle de celui qui descendait de la mine, pas de celui qui descendait du col de la trappe avec ses cailloux blancs.
j ai vu aussi le magasin de chaussure de seix qui a fermé depuis la fermeture de la mine. j ai vu aussi les cafés restaurant de seix, couflens, salau qui ont fermé depuis la fermeture de la mine. j ai vu l'épargne de seix qui a fermé,j ai vu la caisse d'épargne à seix qui a fermé. j ai vu des transporteurs de st girons qui ont fermé. j ai vu une école à salau qui a fermé. j ai vu une boulangerie de seix qui a fermé. j ai vu trois coiffeurs de seix qui ont fermés. j ai vu un magasin d article de sport à seix, qui a fermé. j ai vu un photographe à seix qui a fermé. j ai vu une épicerie à oust qui a fermé. j ai vu un magasin de journaux à oust qui a fermé.j ai vu un hotel à seix qui a fermé. j ai vu une boucherie à seix qui a fermé. j ai vu une gendarmerie où il y avait sept gendarmes à oust....
et tout ça, cela n a pas été repris parce que la vallée s est vidée de ses familles de mineurs, vidée de ces familles qui faisait vivre ces commerces qui n'ont plus leur raison d'être, avec des enfants qui remplissait les écoles.
alors, pour maintenir au mieux les écoles, pour compenser la perte de toute cette population de travailleurs, on a fait venir des gens qui ne travaillent pas, d'autant plus que cela pérénnise les emplois des élus, vu qu'ils ne risquent pas de voter autre que leur étiquette...
et aujourd'hui, ces parasites sociaux ont tellement la crainte que pole emploi leur trouve du travail, qu'ils s'opposent fermement à la réouverture de la mine de salau. tout comme ils se sont opposés à l'extension de la station de guzet.
nous aurons l'occasion de faire de la pub pour notre belle région, sur les infos, je vois déjà jean pierre pernaut citer "sivens 2"
enfin, si l ouverture se fait en hiver, à 1200m d altitude, les bières risquent de geler, les pétards vont prendre l eau et il sera plus difficile de siéger qu'à sivens...
enfin, je déplore que cette france écoute davantage ceux qui ne veulent rien faire que les porteurs de projets concrets.
alors, messieurs les élus, si vous voulez me faire mentir, ne vous opposez pas à cette manne d 'emploi, même si vous ne pourrez pas en gérer le vote des futurs travailleurs.

jean
Le 03/05/2016 à 09:06:59

J'aurais pu, dans mon commentaire précédent, offrir quelques vues de ces vallées et villages Couserannais si propices à recevoir les déjections de la montagne:
http://www.photosariege.com/patrimoine-du-couserans.html  

Encore une fois, par solidarité montagnarde !

Serge Salanove
Le 02/05/2016 à 12:47:52

On peut également parcourir les vallées voisines parce que plus de 100 000 m3 (creusement du tunnel) à entreposer, ça fait pas mal de place à trouver.
Il faudra peut-être aller jusqu'au col de la Core ou même encore mieux dans la belle vallée de la Bellongue, jusqu'à St Lary... Ben oui, les Couserannais amateurs de creusement de mines devraient avoir le droit d'observer de près ce qu'on sort de la montagne. Question de solidarité inter vallées !

Serge Salanove
Le 02/05/2016 à 12:43:29

@l'anonyme du 01/05/2016 - 10:32:52

Répéter sans arrêt les mêmes choses ne fait pas avancer le débat.
Personnellement je pense qu'il n'y a pas d'amiante dans les galeries de Salau ce qui me fait dire ce que je dis.
Le jour ou vous apporterez les preuves du contraire mes conclusions quant à la viabilité du projet seront différentes.
L'erreur est humaine lorsqu'elle n'est pas délibérée.

Pour ce qui est de m'autoriser à dire que "tout est prévu", c'est un simple constat. A ma connaissance les différences questions soulevées dans ce forum trouvent une réponse (qu'elles plaisent ou pas) dans le dossier technique. Cela n'engage que moi que de le constater.

Aldo09
Le 02/05/2016 à 12:23:39

A Mr Aldo09
J'ai pris ma voiture depuis Salau et je n'ai pas trouvé un lieu adéquat pour versé les déchets sauf après Seix après le terrain de rugby le lieu est plat et propice quoique petit. Un peu plus loin avant la déchetterie d'Oust serai le lieu idéal.
Comme ça tout le monde en profite : Salau, Couflens, Pont de la Taule Seix et Oust. Et je ne parle pas si c'était le cas d'une usine à St Girons ce serai le pied car là beaucoup plus de Couseranais en profiteraient. Partageons avec les autres, nous n'allons pas garder tout pour nous autres à SALAU

Gerardariège
Le 01/05/2016 à 17:23:35

Bonjour Aldo,


Je vous ai demandé : que diriez-vous si vous aviez tort,
autrement dit que diriez -vous si , par un coup de baguette magique,
on pouvait voir dans la mine un être humain respirer de l'amiante,
et en subir les conséquences (Ce serait la preuve)
Donc "la preuve étant faite", que diriez-vous ?
Vous avez répondu précédemment , je signerais la pétition.
Très bien , mais "signer" ce n'est pas dire c'est faire.
Ce que j'essaie de vous demander ici c'est
que diriez-vous, que penseriez-vous dans votre for intérieur,
par rapport à votre erreur ?
Ce n'est pas une question bien compliquée, me semble-t-il.


Autre point : qu'est-ce qui vous autorise à dire que tout est prévu ?
Au nom de quoi ou de qui ?

un anonyme
Le 01/05/2016 à 10:32:52

Ci-après le mail envoyé ce jour à l'administration compétente afin d'appuyer cette demande d'autorisation de recherche:


"Madame, Monsieur,

Ce petit courrier pour appuyer la demande de la société Variscan.

Historique :

Le département de l'Ariège a un passé minier des plus importants, ce qui a laissé dire à l’époque à un Général Ariégeois parlant à Napoléon, "L'Ariège produit des hommes et du fer".
Ce passé commencé à l’époque romaine s'est arrêté en 1986 avec la fermeture de la mine de Salau.
Les vestiges de ces exploitations sont éparpillés sur tout le territoire avec les noms prestigieux du Rancié, d'Aulus-les-bains, de Bulard (la mangeuse d'hommes) et du Bentaillou (Sentein) pour ce qui est des plus connues.

C'est vrai, cette époque est révolue, et, si certains aujourd'hui évoquent Germinal de Zola en parlant de Salau, c'est qu'ils sont eux même restés au XIXème siecle et ne connaissent pas grand-chose de l’évolution des techniques minières.
Le principal défaut des mines exploitées jusqu'alors était le financement limité qui ne permettait pas de faire face aux imprévus et aléas des exploitations.

Projet actuel :

L’énorme différence aujourd'hui se situe dans cette demande d'autorisation de recherche qui va permettre grâce aux dernières techniques de géophysique, de sondages carottés, et de géochimie des sols de faire une cartographie en 3D du sous-sol, et d'ainsi de quantifier d'une manière précise, non seulement les réserves en place, mais aussi leurs coûts d'exploitation.
C'est seulement après cette étape (sans risque pour quiconque) que la société décidera s'il est rentable pour elle ou pas de se lancer dans l'exploitation proprement dite et de demander l'autorisation correspondante.

Projet futur :

Dans la mesure ou l'étude préalable s’avèrerait être positive, l'entreprise pourrait alors lancer l'exploitation.

Que reproche t-on à l'ancienne exploitation et qui se perpétuerai avec la nouvelle ?

-1- l'amiante . Cet élément mis en avant par tous les détracteurs devrait être présent partout, surtout dans les stériles de la mine. Or les derniers prélèvements effectués n'en décèlent pas la trace.

-2- Haldes ou déchets miniers et la pollution du Salat. C'est effectivement un point sensible sur lequel Variscan s'est penché avec des solutions positives pour tous :
-2A- Retraitement et disparition des déchets anciens
-2B- Séparation des stériles du minerai avant broyage pour qu'ils puissent servir de granulat
-2C- Enfouissement des stériles créés par le traitement du minerai en fond de galeries.

Conclusions:

Cette étude qui ne créera pas de nuisance et ne chamboulera pas le physionomie des lieux, permettra d'obtenir une cartographie en 3D du sous sol du secteur en en permettant (éventuellement) l'exploitation ultérieure.
Si c’était le cas, il n'y aurait à mon sens que des retombées positives pour le secteur.
- emplois locaux et leurs incidences non négligeable sur les commerces locaux
- revitalisation non seulement de cette vallée mais du Couserans où on a l'habitude de voir les entreprises fermer les unes après les autres plutôt que le contraire.
- avoir dans le secteur géographique une des rares mines française du XXIème siècle et qui serait une vitrine des technologies d'exploitation actuelles.

Les temps changent, les techniques évoluent et chacun sait ce qui est préjudiciable à l'environnement. Il faut donner une chance à cette entreprise de montrer ce que l'on peut faire aujourd'hui avec les techniques d'aujourd'hui.
Un dernier point ; Michel BONNEMAISON directeur de Variscan est non seulement un géologue qui a fait ses preuves, mais en plus il est ariégeois. Je ne pense pas qu'il veuille décevoir les siens.

Alain DONAT"





Aldo09
Le 29/04/2016 à 19:18:36

@souris09

Si vous aviez lu le dossier de demande d'autorisation de recherche, vous auriez pu y lire que les stériles provenant des zones exemptes de minéralisation ne seront pas broyés finement mais traités comme des granulats.
Ils seront donc employés comme tels.
Un "déchet" est un produit ultime dont on ne peut rien faire et qui prend de la place.
Dans le cas de Salau, une fois criblé ces matériaux seront utilisés au mème titre que ceux en provenance des autres carrières du secteur.

Aldo09
Le 29/04/2016 à 19:06:10

@lilian Brunel

Il est impossible de prouver que quelque chose comme l'amiante n'existe pas, à moins de prouver le contraire.
On accuse la mine de Salau de contenir d'en contenir, très bien, et personne ne peut prouver qu'elle n'existe pas. Par contre, prouvez qu'elle existe et votre argumentaire tiendra la route.

Je vous l'ai dit, je le répète, s'il y a de l'amiante à Salau, et que sa teneur rend tout travail dans la mine et aux alentours risqué, et je signerai la pétition contre la réouverture.

Ce n'est pas le cas aujourd'hui.

Aldo09
Le 29/04/2016 à 18:53:39

Aldo09,
"l'essentiel est de savoir que c'est prévu"....Je pense que ceux qui vont se retrouver avec 80 000 m³de déchet près de chez eux, ou en panoramique vont être ravis de cette réponse !....

souris09
Le 29/04/2016 à 12:43:47

A Monsieur Aldo:
Je vous ai demandé supposez que vous ayez totr,
Je ne vous dis pas que vous avez tort, je vous dis "supposez.
Vous me répondez en gros: prouvez -moi qu'il y a de l'amiante .
Donc vous avez fui la question.Permettez-moi donc de vous la reposer Supposez que vous ayez tort, dans ce cas, que diriez vous ?

Quand au dossier: c'est sûr tout n'y est pas indiqué, ce n'est pas moi qui vous dirais le contraire...

Voici ci dessous votre première réponse:
Contrairement à beaucoup, j'essaie de ne parler que de ce que je connais et je sais changer d'avis lorsqu'on arrive à me prouver que j'ai tort.
Or, comme il n'y a pas d'amiante à Salau j'ai cru qu'il était de mon devoir de démentir cette rumeur devenue une information, laquelle à force d’être répétée semble être devenue une réalité.

Prouvez donc qu'il y a de l'amiante à Salau, et que sa teneur rend tout travail dans la mine et aux alentours risqué, et je signerai la pétition contre la réouverture.

Lilian BRUNEL
Le 28/04/2016 à 16:42:54

Oui, pour faire avaler les couleuvres, il suffit de les déguiser en spaghettis.
C'est comme pour le nucléaire, ou nimporte quelle GMN (Grande Manoeuvre Nuisible), ou quel GPI (Grands Projets Inutiles), c'est tout nickel et sans danger...avec la bénédiction de Ste Nitouche et de son compère St Glinglin, spécialistes des ressources illimitées et de la langue de bois.
Comme pour pallier aux licenciements massifs cependant que les salaires des patrons sont multipliés, nombreuses sont les promesses d'embauches en emplois...précaires !

L'essentiel est prévu, et l'indispensable (les effets secondaires) toujours caché, pourvu qu'il y a des pépètes à l'horizon, n'est-ce pas ?

Darna
Le 28/04/2016 à 16:22:47

Bien que le dossier soit très volumineux, tout n'y est pas indiqué,l'essentiel est de savoir que c'est prévu.

Aldo09
Le 28/04/2016 à 12:39:12

@ Aldo09
Si j'ai bien compris,en lisant le dossier, ils devraient ré-injecter le tout dans la mine. Mais en attendant ou vont-ils les stocker? Dans le dossier ils disent à 10 kilomètres de Salau. OU ???

un anonyme
Le 28/04/2016 à 10:23:56

@Gerardariege.

C'est en lisant le dossier technique de la demande d'autorisation que vous trouverez cette réponse et bien d'autres.
J'y ai appris notamment
-1- qu'ils voulaient retraiter les anciennes haldes afin de les faire disparaitre
-2- qu'une grosse partie des stériles ne seraient plus broyés finement comme avant, mais utilisés comme granulat .....

Aldo09
Le 27/04/2016 à 17:45:42

Moi ,je serai currieux de savoir ou ils vont verser les gravats sortant de la galerie?

Gerardariège
Le 27/04/2016 à 15:51:41

Ils vont pas nous pourrir nos montagnes,y'en a marre!

El Flash
Le 26/04/2016 à 21:05:48

@l'anonyme de 21:34

1- Notez que le fait de doubler un commentaire est souvent fortuit.

2- Vous avez fait la liste (non exhaustive) des accidents pouvant survenir dans le secteur minier sans préciser que les accidents restent des accidents et qu'il y en a du même type tous les jours dans tous les corps de métier.

Allez vous interdire :
-Le travail sur les toits parce qu'un couvreur en est tombé ?
-Le transport en train, en bus, en avion puisqu'il y a régulièrement des accidents ?

Etc etc etc......

Aldo09
Le 25/04/2016 à 10:41:05

@lilian Brunel

Contrairement à beaucoup, j'essaie de ne parler que de ce que je connais et je sais changer d'avis lorsqu'on arrive à me prouver que j'ai tort.
Or, comme il n'y a pas d'amiante à Salau j'ai cru qu'il était de mon devoir de démentir cette rumeur devenue une information, laquelle à force d’être répétée semble être devenue une réalité.

Prouvez donc qu'il y a de l'amiante à Salau, et que sa teneur rend tout travail dans la mine et aux alentours risqué, et je signerai la pétition contre la réouverture.

Aldo09
Le 25/04/2016 à 10:20:35

Voila maintenant que notre fidèle commentateur du tout emploi, quelques soient les conditions, passe à la vitesse supérieur; 1 message répété au cas ou on pourrait l'avoir zappé.
Je prends note de votre engagement à postuler pour un emploi à l'éventuelle autorisation de prospection de cet ancien site minier. les écrits sur la toile laisse des traces malgré les précautions que l'on puisse prendre.
Pour info, voici quelques exemples que les travailleurs mal payés doivent affronter pour survivre dans cet enfer minier:explosion d'appareils, fuites de produits toxiques,incendie, maladies respiratoires,accidents mortels, pollution des sols, de l'air, de l'eau,chutes dans les fosses,éboulement des fronts de taille etc....
Récemment, à Bure, le 26 janvier 2016, 1 mort et 2 blessés !!!!
Promettre à une population d'accéder à ce type d'emploi, n'est pas socialement un cadeau.
Mais, il faut bien que les actionnaires de ces sociétés à multiples capitaux, et peut être même sans aucune participation financière Ariègeoise, puisses réaliser les bénéfices à se partager.
Il faut être né ou devenu naïf pour penser que tout ça c'est pour le bien vivre ensemble en Couserans.
Encore un du CEA: JP.Delorme

un anonyme
Le 23/04/2016 à 21:34:04

Pardon, j'ai oublié de dire à qui je m'adressais.Mais je crois que tout le monde aura compris à qui je m'adresse: à Monsieur Aldo.

Lilian BRUNEL
Le 23/04/2016 à 18:36:11

"Supposons" que vous ayez tort.
Que diriez-vous alors( sans chercher à fuir cette question)Parce que vous donnez vraiment l'impression de mettre un point d'honneur à avoir le dernier mot.Y compris lorsque vous avez tort.
Donc je repose ma question (au cas où)
que diriez vous si vous aviez tort (et sans chercher si possible des finesses intellectuelles qui permettent de ne pas répondre à la question)

Lilian BRUNEL
Le 23/04/2016 à 18:33:52

Ce que j'ai écrit lorsqu'il fallait envoyer 1 message à consultation.gr2@developpement-durable.fr.   :
" Je souhaite participer à la consultation publique pour affirmer mon refus sur l'exploitation de TOUTES mines de la planète de toute façon, celle de Salau comprise. Les hommes ne sont pas dignes de se prétendre civilisés lorsqu'ils gaspillent et jettent autant de métaux et autres denrées précieuses à la poubelle, tout en développant encore plus de pollutions et en devenant de plus en plus énergivores. Si gloutons qu'ils en arrivent à la matricide s'ils perdurent dans leur politique de la crétinerie durable ! "

Darna
Le 22/04/2016 à 15:22:49

A tous les opposants de la réouverture :
Vous avez la possibilité de fournir à l'administration compétente toutes vos remarques justifiées pouvant amener cette dernière à tirer des conclusions défavorables au projet, et c'est bien normal.
Comprenez simplement qu'à mon sens beaucoup des éléments soulevés jusqu'ici, notamment ceux qui étayent votre argumentaire (amiante), n'ont aucune réalité, ce qui risque simplement de décrédibiliser votre mouvement.

Pour ce qui est de vivre à Salau, je proposerai ma candidature pour un emploi à mine dès son ouverture.

Aldo09
Le 22/04/2016 à 13:30:21

A tous les opposants de la réouverture :
Vous avez la possibilité de fournir à l'administration compétente toutes vos remarques justifiées pouvant amener cette dernière à tirer des conclusions défavorables au projet, et c'est bien normal.
Comprenez simplement qu'à mon sens beaucoup des éléments soulevés jusqu'ici, notamment ceux qui étayent votre argumentaire (amiante), n'ont aucune réalité, ce qui risque simplement de décrédibiliser votre mouvement.

Pour ce qui est de vivre à Salau, je proposerai ma candidature pour un emploi à mine dès son ouverture.

Aldo09
Le 22/04/2016 à 11:50:48

@Aldo09
Il ne suffit pas d'être natif du Couserans pour avoir le droit d'imposer une mine polluante aux habitants de Salau-Couflens qui, eux, seraient au débouché du tunnel d'exploitation.
Je serais assez d'accord, si le PERM est accordé, d'imposer aux "acceptants" affichés de la mine, de s'installer à Salau-Couflens et d'y vivre à l'année.
Je sais bien que cette proposition n'est pas réaliste mais je la fais pour que ceux qui veulent imposer une mine sans en avoir les sales retours puissent réfléchir à l'inconscience et à la légèreté (pour ne pas dire autre chose) de leur position...

Serge Salanove
Le 22/04/2016 à 09:24:48

@Aldo, toutes les multinationales dictent ce même discours aux politiques, une sorte de chantage à l'emploi édulcorée. Et avec 1 dessous de table en prime, ne se pose même plus la question de savoir que, lorsque l'on détruit en polluant un site, sont également anéanties les ressources naturelles indispensables à la vie et à l'autonomie économique justement (alimentaire/tourisme/culturel...etc...).

Le marché de l'emploi n'est que trop souvent basé sur une croyance spéculative sur la durabilité d'1 système écocide. Or il me semble que l'ère des ressources inépuisables est révolue, ainsi que celui d'1 éco-système confortable par ailleurs, non ?

Darna
Le 22/04/2016 à 08:58:27

@darna
Ce site est ouvert à tous, pas seulement aux zadistes et à ceux qui "dorment debout"'
Personnellement je suis natif du Couserans et suis favorable à tout projet permettant aux locaux de vivre d'autres ressources que de celles octroyées par l’État dont les moyens diminuent tous les jours.

Aldo09
Le 22/04/2016 à 01:53:47

Il est plutôt cocasse, l'Aldo09 de service. Comme si les abonnés à Cyberacteurs étaient majoritairement aussi veules que lui.
Enfin, faut lui reconnaître 1 certain "courage" de s'infiltrer pour essayer de déstabiliser les membres de ce billet. Grand courage de pseudo, bien entendu bien sûr...
Z'ont de l'humour zinzin, ces gens là, c'est sûr !

Darna
Le 21/04/2016 à 16:01:47

Oui effectivement il faut faire vite afin de démontrer les effets positifs que pourrait avoir la réouverture de cette mine non seulement sur le village de Salau, sa vallée, le Couserans, mais même sur l’Ariège.
Les détracteurs s'appuient sur des "on dit" répétés en boucle qui n'ont d'autre réalité que la volonté de nuire à tout projet.
Merci donc à tous ceux qui ajouteront leurs commentaires positifs pour la réouverture de la mine :
http://www.economie.gouv.fr/consultations-publiques  

Aldo09
Le 21/04/2016 à 12:32:11

PERM de Salau : APPEL A LA MOBILISATION DE CHACUN ! Consultation du public TRES TRES URGENT

Le Ministère de l’Economie vient de lancer, via internet, la consultation du public sur le permis exclusif de recherche de mines de Couflens :

Elle a débuté le 15 avril et prendra fin le 30 avril :

Le délai est très court.
Mais en diffusant et partageant l’information autour de vous, il reste possible de répondre massivement à cette consultation pour contribuer au retrait de ce permis.

Nous vous invitons à prendre connaissance du dossier mis en ligne par le ministère de l’économie en cliquant sur le lien suivant où vous trouverez également l’adresse à utiliser pour la réponse :
http://www.economie.gouv.fr/consultations-publiques  

Votre contribution et les arguments utilisés seront autant d’éléments que le ministère aura à analyser et peser avant de prendre sa décision. N’hésitez pas à aller rechercher de l’info dans les tracts diffusés par l’association Couflens Salau Demain ou sur le site du Comité Ecologique Ariégeois: http://cea09ecologie.org/spip.php?article219  
Nous vous remercions encore pour votre soutien pour la défense de la vallée.

Serge Salanove
Le 20/04/2016 à 23:56:16

Tout mon soutien aux opposants à la mine. Sans compter la pollution, je n'ose même pas imaginer ce que serait la vie des riverains subissant la noria de poids-lourds traversant Salau,puis Couflens,Seix,etc. Courage!

Moricef
Le 17/04/2016 à 23:25:56

Un grand merci à notre ami Tristar du 9.3. pour ce commentaire qui fait avancer les choses

Aldo09
Le 20/02/2016 à 07:22:25

nike l'amiante

tristar
Le 19/02/2016 à 19:50:01

@Serge Salanove
La pollution à l'arsenic des alentours de Salsigne est la conséquence d'une mauvaise gestion des déchets et résidus miniers d'une exploitation ayant commencé à une époque ou personne ne s'en souciait.Le mispickel étant le minerai principal son traitement a produit des tonnes et des tonnes d'arsenic dont beaucoup ont été enfouies (et souvent oubliées) autour de l'exploitation. Ces fosses non étanches sont à l'origine de la pollution continue de l'Orbiel par les eaux de ruissellement.
Pour Salau, le minerai est tout à fait différent le mispickel y étant un minéral accessoire, et l’époque n'est plus la même. Aujourd'hui l'exploitant doit expliquer à l'administration ce qu'il fait de ses déchets et indiquer leurs compositions.

Aldo09
Le 02/02/2016 à 05:37:25

@Aldo
Il ne faut surtout pas prendre Salsigne comme exemple tant la population voisine a eu des retombées polluantes mortifères.
Wikipedia: "La mine d'or de Salsigne est une ancienne mine d'or fermée en 2004 qui se situe sur les communes de Salsigne et de Villanière à 15 km au nord de Carcassonne dans le massif de la Montagne Noire, dans le département de l'Aude et la région Languedoc-Roussillon. Elle a été la plus importante mine d'or d'Europe Occidentale et la dernière de France métropolitaine. Elle est marquée par un siècle de pollution par l'arsenic et a été longtemps le site le plus pollué de France."

"La vallée de l'Orbiel est durablement polluée par l'activité de la mine d'or de Salsigne, et notamment par l'arsenic"

"En 2011, soit 7 ans après la fermeture de la mine, la pollution à l'arsenic persiste dans la vallée de l'Orbiel. La préfecture de l'Aude a élaboré un arrêté interdisant la mise sur le marché de légumes produits dans cette vallée9

"En 2013, l'association de défense des riverains de Salsigne et de Terres d'Orbiel a découvert un béal d'arrosage coloré d'orange qui pourrait être des déchets miniers en décomposition"

Maintenez-vous votre affirmation Aldo ?

Serge Salanove
Le 01/02/2016 à 15:00:19

Les rapports de Mme Thébaud-Mony existent effectivement comme il existe aussi des rapports de X ou Y.
Je rappelle pour ceux qui ne le savent pas que Mme Thébaud-Mony est sociologue et que l'on peut à minima se poser des questions sur ses compétences tant au niveau médical qu'au niveau minier.
On peut aujourd'hui effectuer des analyses contradictoires dans différents laboratoires pour éliminer les doutes.

Pour info, en ce qui concerne l'arsenic, le mispickel, son minerai principal FeAsS2, a été exploité durant des siècles à Salsigne dans l'Aude sans que la région n'ait eu à souffrir d'une hécatombe.

Aldo09
Le 01/02/2016 à 13:02:44

@Lilian : serez-vous intéressé par 1 intervention dans 1 conférence/débat prochainement organisé par La Coalition Climat 21 du 09 (Ariège) ?
Nous aurons 1 réunion à la Bastide De sérou demain 02/02. Comme je suppose que je ne peux pas laisser mes coordonnées sur ce billet de commentaires, je vous invite à me contacter sur http://colibris.ning.com/group/colibris31-toulouse?commentId=2998321%3AComment%3A789919&xg_source=msg_com_group...si   vous êtes ok, bien sûr.

Darna
Le 01/02/2016 à 12:58:10


En réponse à la personne qui met en doute mon propos sur l'arsenic (présence dans le minerai)
Voici la source officielle (il peut m'arriver de me tromper mais je n'ai pas pour habitude d'en rajouter ).

Annie Thébaud-Mony, André Picot - Préface au rapport d'Annie Thébaud-Mony sur les risques sanitaires – Mine de
Salau (Ariège) Décembre 2015





Préface au rapport établi par Annie Thébaud-Mony
sur les risques sanitaires de l'ancienne mine de Tungstène Salau ( Ariège)
Annie Thébaud-Mony1 et André Picot2





Alors qu’une demande de permis de recherche de mine pour une ré-ouverture de
l’ancienne mine d’Anglade (Salau) vient d’être déposée par la société Variscan Mines auprès de
Monsieur le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, nous voulons exprimer
notre inquiétude quant aux conséquences sanitaires et environnementales du projet présenté.
Le dossier remis par la société Variscan comporte – en annexe 5d – un point sur
l’amiante et l’arsenic. Contradictoirement avec les travaux géologiques antérieurs mais aussi
avec les mesures faites par les services de l’Etat3, l’auteur de la demande affirme que « les
rapports scientifiques réalisés à l’époque semblent formels : aucun amiante au sens
minéralogique du terme ne semble avoir été rencontré dans les roches de la mine, du moins
dans celles qui furent échantillonnées » (demande de permis, annexe 5d, p15). Ce point de vue
est également soutenu par les courriers du Professeur Eric Marcoux (université d’Orléans) et
du Professeur Philippe d’Arco (Université Paris 6), dont les affirmations sont contradictoires
avec les résultats des travaux géologiques antérieurs concernant la présence d’amiante (sous
la forme d’amphiboles, dont l’actinolite et la trémolite) dans la mine de Salau.
Sur le même point, les auteurs de la demande affirment également que : « Si les cas
d’asbestose semblent avérés, il paraît toutefois difficile de trancher sur leur origine :
- les mineurs avaient déjà travaillé dans d’autres mines (…)
- les freins des engins utilisés dans la mine étaient constitués d’amiante (…) ».
(demande de permis, annexe 5d, p15)
Le rapport joint, établi par Annie Thébaud-Mony, sur la base des travaux qu’elle a
mené il y a trente ans avec Henri Pézerat, toxico-chimiste, sur les maladies professionnelles
chez les mineurs de la mine de Salau, fait le point des travaux géologiques et de santé
publique, en tenant compte des avancées scientifiques et réglementaires en France
concernant l’amiante.
Nous voulons, au préalable, réfuter les affirmations précédentes en attirant
l’attention des pouvoirs publics sur trois points très préoccupants du point de vue des règles
en vigueur concernant la santé et l’environnement. D’une part, la présence de l’amiante sous
forme d’amphiboles (actinolite, trémolite) dans le minerai de tungstène est très documentée
dans la littératures géologiques, française et internationale. D’autre part, la présence
d’amiante dans les minerai de Salau conduit à considérer ce terrain minéralogique comme
relevant des règles d’intervention en milieu amianté. Enfin, nous tenons également à souligner
les dangers représentés par l’arsenic également contenu dans le minerai de Salau.

1 Directrice de recherche honoraire à l’INSERM, Chercheure au GISCOP93 (Groupement d’intérêt scientifique sur les
cancers professionnels de l’université Paris 13) Présidente de l’association Henri Pézerat, santé, travail, environnement
(http://www.asso-henri-pezerat.org/   ), Porte-parole de Ban Asbestos France (http://www.ban-asbestos-france.com/   )
2 Directeur de recherche honoraire au CNRS, toxico-chimiste, expert honoraire français auprès du Comité d’experts
scientifiques sur la surveillance des atmosphères de travail de l’UE (SCOEL, Luxembourg), président de l’association Toxicologie –
Chimie, Paris http://www.atctoxicologie.fr/  
3 Voir le rapport joint, point intitulé « les empoussièrements identifiés pendant l’exploitation »


Annie Thébaud-Mony, André Picot - Préface au rapport d'Annie Thébaud-Mony sur les risques sanitaires – Mine de
Salau (Ariège) Décembre 2015





1. La présence d’amiante, sous la forme d’actinolite et de trémolite, dans la mine de
Salau en Ariège est documentée depuis 1870 et confirmée par les nombreux travaux
géologiques portant spécifiquement sur ce gisement (voir la bibliographie du rapport établi
par Annie Thébaud-Mony). Lors de la découverte des cas d’asbestose chez les mineurs
dans les années 1980, des mesures d’empoussièrement réalisées par le BRGM et par le
service prévention de la CRAM ont montré que l’amiante, du type amphibole, entrait pour
50% des fibres identifiées. A partir de l’analyse des échantillons examinés au laboratoire
d’ Henri Pézerat (Université Jussieu), ce dernier a souligné la dissémination des
amphiboles dans la roche encaissante du minerai. Ainsi, toute intervention d'exploration et
d’extraction dans le gisement au niveau de cette roche encaissante, revient à une
intervention en terrain amiantifère. A propos des cas d’asbestose chez les mineurs, les
arguments développés par l’auteur du dossier de demande de permis de recherche, ne
démontrent pas l’absence d’amiante dans la mine de Salau. Contrairement à ce qui est
affirmé, certains mineurs, notamment ceux atteints d’asbestose, ont exclusivement
travaillé dans cette mine (en commençant par le creusement des galeries avant
exploitation). En second lieu, même s’ils ont pu être exposés ailleurs, cela ne peut en aucun
cas exonérer l’ex-directeur de la mine d’Anglade de sa responsabilité quant à l’obligation
de sécurité qui était la sienne, celle qui aurait dû conduire à l’absence totale de
contamination par l’amiante de l’atmosphère des galeries. De même, si l’exposition aux
fibres d’amiante contenus dans les freins des engins de mine constitue un facteur
aggravant - y compris du point de vue de la faute inexcusable de cet employeur dans le non
respect des mesures de protection des mineurs - il est clair que cet argument ne peut en
aucun cas constituer le début d’une preuve de l’absence d’amiante dans le minerai de
tungstène.



2. L’application stricte de l’ensemble de la réglementation de prévention du risque
amiante, tant du point de vue du diagnostic que des mesures de prévention à mettre en
œuvre, doit être prévue dans le cadre de la préparation de toute phase de travaux, y
compris l’exploration. En effet, selon l’arrêté du 21 décembre 2012 relatif aux conditions
générales de sécurité et au contenu de la fiche récapitulative du dossier technique
amiante4, « le dossier technique amiante est mis à jour lors de toute opération de
repérage, de surveillance ou de travaux portant sur des matériaux et produits contenant
de l'amiante. Toute autre information relative à ces matériaux et produits portée à la
connaissance du propriétaire doit également y figurer » (article 3). En d’autres termes, le
diagnostic technique amiante (DTA) – à partir de carrotages et échantillonnages précis et
systématiques - devrait concerner non seulement la galerie initiale prévue pour
l’exploration mais les stériles, les galeries et les installations de l’ancienne mine. Ce DTA,
accompli par un organisme agréé selon des méthodes rigoureuses de prélèvement et
d’analyse, doit être réalisé avant toute investigation en terrain amianté, en évitant toute
dispersion de fibres. Il semble que des investigations géologiques aient d’ores et déjà été
menées dans le cadre d’une thèse de doctorat, comment se fait-il qu’elles aient précédé et

4 « L'identification des matériaux et produits contenant de l'amiante est un préalable à l'évaluation et à la prévention des
risques liés à la présence d'amiante dans un bâtiment. Elle doit être complétée par la définition et la mise en œuvre de mesures de
gestion adaptées et proportionnées pour limiter l'exposition des occupants présents temporairement ou de façon permanente dans le
bâtiment et des personnes appelées à intervenir sur les matériaux ou produits contenant de l'amiante. Ces mesures sont inscrites dans
le dossier technique amiante et dans sa fiche récapitulative que le propriétaire constitue et tient à jour en application des dispositions de
l'article R. 1334-29-5 du code de la santé publique. »


Annie Thébaud-Mony, André Picot - Préface au rapport d'Annie Thébaud-Mony sur les risques sanitaires – Mine de
Salau (Ariège) Décembre 2015



non suivi la réalisation du DTA ? Enfin pour prévenir toute émission de fibres lors des
opérations minières, un plan précis respectant les dispositions techniques du code du
travail (applicables aux mines et carrières depuis la publication du décret n°2014-802 du
16 juillet 2014) devrait figurer dans le dossier de demande de permis de recherche
déposé par la société Variscan Mines, ce qui n’est pas le cas.



3. Sous la forme d’arsénopyrite, les composés miniers de l’arsenic constituent un danger
majeur pour les travailleurs et pour l’environnement, donc les populations riveraines. Le
tableau de maladie professionnelle 20ter reconnaît le cancer broncho-pulmonaire en
maladie professionnelle pour les travailleurs exposés aux poussières d’arsénopyrite. Selon
les auteurs du dossier de demande, la présence d’arsénopyrite représenterait environ 1%
du minerai, soit autant que le tungstène. En rapportant ce 1% aux milliers de tonnes de
minerai, il faut souligner que la contamination arséniée menace les travailleurs et
l’environnement. En effet, dès l'étape de l'exploration, les forages et le creusement de la
galerie entraîneraient la pollution probable des chantiers et de l'environnement par des
poussières d'arsénopyrite. Par la suite, l’extraction et les procédés de traitement du
minerai conduiraient à dégager des poussières et résidus en très grandes quantités,
susceptibles de contaminer gravement les travailleurs, mais aussi les stériles de mine
entreposés à l’air libre, et, de ce fait, l’eau et l’environnement, en particulier le sol et l'air.
Là encore aucune mesure de prévention n’est évoquée dans le document, ni pour la
protection des travailleurs, ni pour empêcher les contaminations environnementales. On le
sait, l’arsenic ne disparaît pas des terrains contaminés, sachant qu’en présence d'eau et de
di-oxygène, les composés insolubles de l'arsenic s'hydrolisent en dérivés hydrosolubles,
hautement toxiques, capables de rejoindre cours d’eau et nappes phréatiques. La
réglementation sur les cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR)
impose des mesures de prévention susceptibles d’empêcher tout contact entre le
cancérogène et les salariés. L’arsénopyrite et les dérivés hydrosolubles de l’arsenic sont
des cancérogènes puissants. Le dossier de demande de permis est également muet sur les
mesures précises et concrètes qui seraient mises en place dans cette perspective.



Le rapport d'Annie Thébaud-Mony montre comment la demande, faite par elle-même et
Henri Pézerat aux autorités sanitaires concernées, d’un suivi sanitaire des mineurs et d'un
recensement rigoureux des victimes de l’ancienne exploitation, n'a malheureusement pas eu
de suite. Même ainsi, la reconnaissance en maladie professionnelle de quelques mineurs parmi
ceux qui sont tombés malades permet d’affirmer que l’ancienne exploitation a indéniablement
exposé des mineurs à l’amiante, mais aussi à d’autres toxiques, et fait des victimes dont une
portion est restée non évaluée.
Nous considérons, pour notre part, qu’il est de notre responsabilité d’alerter les
pouvoirs publics sur les dangers qu’une ré-ouverture de la mine de Salau ferait subir aux
habitants de la vallée ainsi qu’aux travailleurs qui auront à creuser les galeries puis exploiter
la mine, ainsi qu’à ceux qui assureront la manutention et le transport des produits de la mine.
Nous voulons attirer l’attention des décideurs sur les importantes carences du dossier quant
à la prise en considération des règles en matière de prévention des risques de l’amiante et
d’autres toxiques, dont les cancérogènes. Telle que la demande de permis est présentée, et si
elle devait être acceptée en l’état, la ré-ouverture de la mine de Salau se ferait en infraction
du code de la Santé Publique, du code du Travail et du code de l’Environnement.

Lilian BRUNEL
Le 01/02/2016 à 12:33:42

Les exploitations minières entrant dans les écocides, je vous invite à découvrir la proposition de loi, ci dessous, et qui sera déposée au Parlement très prochainement :

Loi contre les crimes environnementaux et économiques

Les GPI (Grands Projets Inutiles), contribuent à asphyxier les ressources naturelles et à détruire l'équivalent d'un département, les terres cultivables pour répondre à des chantages à l'emploi, et à des besoins inadaptés aux actualités, en raisons du contexte de crise écologique et climatique mondiale actuelle.

Cependant que les licenciements se multiplient pour privilégier la politique de remplacement de la main d'oeuvre humaine par des outils technologiques, que la petite paysannerie disparaît à cause des exploitations industrielles, que les petits commerces sont engloutis par des grandes surfaces, que les services publics sont de plus en plus menacés par la privatisation...les aides et subventions continuent à alimenter les acteurs de la dilapidation accélérée et des empoisonnements divers des biens communs de la Nation.

La liste des GPI sur http://rue89.nouvelobs.com/2013/07/01/carte-100-grands-projets-juges-inutiles-imposes-243786   , est hélàs loin d'être finalisée...

Les GMN (Grandes Manoeuvres Nuisibles), qui varient de la diffusion des ogm, pesticides, à celles de certains médicaments et vaccins, jusqu'aux compteurs Linky, Gaspar, sans compter les autres gadgets ou jouets dangereux pour la santé et la sécurité publiques...n'ont pu recevoir les autorisations officielles que par des messages publicitaires mensongers, et par des rapports falsifiés !

Loin des intentions affichées dans les termes des contrats, les conséquences des GPI et des GMN, conduisent à une crise grave des valeurs de la société humaine.
La multiplication des injustices et des inéquités sociales, conduit à la montée de plus en plus croissante de la violence, non pas qu'ailleurs, mais également en France !

Garder intacts et intouchables, les privilèges des commanditaires et actionnaires des GPI et des GMN, amène à faire des membres de la gouvernance de la Nation, les complices de l'hystérie schizophrénique populaire !

Cette loi permettra de prouver sincèrement le respect et la réelle application de la démocratie, voire même de l'holocratie qui est un stade sociétal encore plus évolué.

Darna
Le 01/02/2016 à 12:22:26

@Lilian BRUNEL
Dans votre exposé à charges contre la mine de Salau, vous mettez maintenant en avant l'arsenic. Effectivement ce seul mot permet d'augmenter un peu la peur déjà entretenue par la supposée présence de l'amiante. Vous ne précisez bien sur pas quelle serait sa teneur, l'utilisation du simple mot suffit pour effrayer le lecteur.
Ceci n'est pas sérieux.
Je m’étonne que vous ne parliez pas encore de la radioactivité du granite de la Fourque comme élément supplémentaire de la dangerosité du site, ou tant que vous y êtes à mélanger un peu tout, vous pourriez parler des gaz de schiste.....après tout on parle de forage,....autant en profiter.

L'assistanat de l'Ariège ne durera pas autant que les impôts.

Aldo09
Le 01/02/2016 à 10:33:31

Je n'ai pas eu le temps de me pencher autant que je l'aurais voulu sur cette affaire. Pour autant, j'ai consulté pas mal de documents.
J'ai travaillé à Salau du temps où la Mine fonctionnait (le mot mine cavité dans le sol est ici un peu insidieux car sur le terrain c'est presque du gruyère) et j'ignorais à l'époque les problèmes sanitaires relatifs à l'amiante.Des experts aujourd'hui ont ressorti des dossiers révélant depuis 1870 la présence d'amiante dans le minerai de tungstène de Salau lequel contient également de l'arsenic . Ces experts évoquent la responsabilité de ces substances dans le décès de mineurs -certains ayant "exclusivement travaillé dans cette mine" ; inutile donc de vouloir contester la chose, sauf à vouloir nier la réalité.En fait,selon eux, même les riverains ont été -et seront- exposés: les composés miniers de l’arsenic constituent un danger majeur pour les travailleurs et pour l’environnement, donc les populations riveraines.

Question Montagne, en soi, une galerie souterraine n'est guère génante.Je me rappelle toutefois le bruit des machines qui était nettement audible à Saubé.Et même plus haut.Quant aux stériles polluants , c'est sûr ils sont là pour longtemps encore. Ceci dit, il me faudrait préciser mon regard sur la Mine, sur l'activité des mineurs, sur les bâtiments et sur les stériles eux-mêmes : ce regard ne va pas tout à fait dans le sens de l'écologie environnementaliste . Globalement, j'ai bon souvenir de cette époque y compris de la Mine et de l'activité minière. Mais c'était une autre époque...

Et à mon sens des questions oubliées , pour l'heure , restent sans réponse:

Notamment:

Qu'en est-il des risques d'inondations ? (on sait que la Mine n'a pas été sans incidence sur les inondations de 1982 )De nouveaux chantiers ne risquent-ils pas d'aggraver la situation ?

Qu'en sera-t-il de l'aspect visuel de la montagne de la Fourque ?(On sait que le minerai est visé tout près du sommet, à 1780 m)Et de sa biodiversité ?

Qu'en sera-t-il de la préservation d' autres sites concernés absolument vierges de tout chantier ( le secteur la Plagne serait également visé)?La galerie de prospection mesurera 2500m à partir de Salau : sur la carte, cette distance débouche, pile, à l'entrée du cirque d'Anglade.Soit sensiblement plus loin que les anciennes mines. Donc de nouvelles zones d'exploitation sont à craindre, ne serait-ce que sous le sommet de la Fourque et à Anglade.

Voilà à mon sens , suffisamment d'inconnues, qui auraient dû faire l'objet de précisions, d'informations et d'études d'impacts détaillées, avant toute demande de travaux de prospection.

Quant aux commentaires relatifs à l'emploi, l'angle de vue de la municipalité me paraît suffisamment parlant . Et une municipalité qui s'oppose à un projet économique-sur sa propre commune,avec le soutien de sa population, cela devrait me semble-t-il avoir valeur d'avis démocratique prépondérant pour ne pas de dire de verdict suffisant .(D'autant plus si le maire est un ancien mineur, lequel sait donc -particulièrement- de quoi il parle. )

En résumé :gros problème d'arsenic, d'amiante et autres polluants; problème de démocratie avec municipalité soutenue largement par sa population et contre le projet (au nom d'une louable argumentation qui tient compte -évidemment- de la question de l'emploi) ; futurs camions omniprésents, gênants et polluants; opération d'apparence tais-toi-et-pousse-toi-que-je-m'y-mette ; visées financières pas très claires; minerais à utilité très relative et à destinations incertaines; manque d'informations, manque d'études; possibilité de nouveaux dégâts visuels sur la montagne; atteintes forcément sur la biodiversité; nouvelles emprises sur de nouveaux sites de toute beauté; éventualité d'un risque d' inondation aggravé.

Bref, incertitudes inclues ou non, tout cela me paraît largement suffisant pour signer cette pétition.Donc, je la signe.

Lilian BRUNEL
Le 01/02/2016 à 09:27:32

e n'ai pas eu le temps de me pencher autant que je l'aurais voulu sur cette affaire. Pour autant, j'ai consulté pas mal de documents.
J'ai travaillé à Salau du temps où la Mine fonctionnait (le mot mine cavité dans le sol est ici un peu insidieux car sur le terrain c'est presque du gruyère) et j'ignorais à l'époque les problèmes sanitaires relatifs à l'amiante.Des experts aujourd'hui ont ressorti des dossiers révélant depuis 1870 la présence d'amiante dans le minerai de tungstène de Salau lequel contient également de l'arsenic . Ces experts évoquent la responsabilité de ces substances dans le décès de mineurs -certains ayant "exclusivement travaillé dans cette mine" ; inutile donc de vouloir contester la chose, sauf à vouloir nier la réalité.En fait,selon eux, même les riverains ont été -et seront- exposés: les composés miniers de l’arsenic constituent un danger majeur pour les travailleurs et pour l’environnement, donc les populations riveraines.

Question Montagne, en soi, une galerie souterraine n'est guère génante.Je me rappelle toutefois le bruit des machines qui était nettement audible à Saubé.Et même plus haut.Quant aux stériles polluants , c'est sûr ils sont là pour longtemps encore. Ceci dit, il me faudrait préciser mon regard sur la Mine, sur l'activité des mineurs, sur les bâtiments et sur les stériles eux-mêmes : ce regard ne va pas tout à fait dans le sens de l'écologie environnementaliste . Globalement, j'ai bon souvenir de cette époque y compris de la Mine et de l'activité minière. Mais c'était une autre époque...

Et à mon sens des questions oubliées , pour l'heure , restent sans réponse:

Notamment:

Qu'en est-il des risques d'inondations ? (on sait que la Mine n'a pas été sans incidence sur les inondations de 1982 )De nouveaux chantiers ne risquent-ils pas d'aggraver la situation ?

Qu'en sera-t-il de l'aspect visuel de la montagne de la Fourque ?(On sait que le minerai est visé tout près du sommet, à 1780 m)Et de sa biodiversité ?

Qu'en sera-t-il de la préservation d' autres sites concernés absolument vierges de tout chantier ( le secteur la Plagne serait également visé)?La galerie de prospection mesurera 2500m à partir de Salau : sur la carte, cette distance débouche, pile, à l'entrée du cirque d'Anglade.Soit sensiblement plus loin que les anciennes mines. Donc de nouvelles zones d'exploitation sont à craindre, ne serait-ce que sous le sommet de la Fourque et à Anglade.

Voilà à mon sens , suffisamment d'inconnues, qui auraient dû faire l'objet de précisions, d'informations et d'études d'impacts détaillées, avant toute demande de travaux de prospection.

Quant aux commentaires relatifs à l'emploi, l'angle de vue de la municipalité me paraît suffisamment parlant . Et une municipalité qui s'oppose à un projet économique-sur sa propre commune,avec le soutien de sa population, cela devrait me semble-t-il avoir valeur d'avis démocratique prépondérant pour ne pas de dire de verdict suffisant .(D'autant plus si le maire est un ancien mineur, lequel sait donc -particulièrement- de quoi il parle. )

En résumé :gros problème d'arsenic, d'amiante et autres polluants; problème de démocratie avec municipalité soutenue largement par sa population et contre le projet (au nom d'une louable argumentation qui tient compte -évidemment- de la question de l'emploi) ; futurs camions omniprésents, gênants et polluants; opération d'apparence tais-toi-et-pousse-toi-que-je-m'y-mette ; visées financières pas très claires; minerais à utilité très relative et à destinations incertaines; manque d'informations, manque d'études; possibilité de nouveaux dégâts visuels sur la montagne; atteintes forcément sur la biodiversité; nouvelles emprises sur de nouveaux sites de toute beauté; éventualité d'un risque d' inondation aggravé.

Bref, incertitudes inclues ou non, tout cela me paraît largement suffisant pour signer cette pétition.Donc, je la signe.

Lilian BRUNEL
Le 01/02/2016 à 09:17:14

Ce n'est pas parce qu'on n'est pas diplômé de géologie, de médecine, d'économie ...etc qu'on n'a pas le droit d'avoir des connaissances -critiques- de géologie, de médecine, d'économie...Il y a un formatage en médecine et en économie.
En géologie je ne sais pas.
Cf Affirmation d'Aldo09

LUCE
Le 28/01/2016 à 21:47:07

@ Aldo, Je répèterai donc LA solution qui permet d'allier la récup' des métaux, avec l'arrêt de l'obsolescence programmée avec  www.halteobsolescence.org,.   ainsi que celui de la consommation aveugle, uniquement poussée par des illusions d'être évolué !
Pour info, Les spécialistes de l'Onu ont calculé qu'en 2014, les déchets de l'homme, notamment dans les déchèteries d'équipements électriques et électroniques à travers le monde, contenaient près de 300 tonnes d'or qui n'avaient pas été extraites. Ce qui représente environ 10% de la production mondiale de ce métal précieux activement acheté ces derniers temps par les banques centrales de plusieurs pays. http://fr.sputniknews.com/societe/20150425/1015834617.html  
Je rappelle qu'originellement les métaux précieux faisaient partie des biens communs, publiquement accessibles pour des soins de santé, chez certains peuples hélàs massacrés par vos ancêtres spéculateurs sans scrupule !

Darna
Le 28/01/2016 à 14:42:29

@Darna,
Quand il y a un forum sur un sujet particulier, tous ceux qui se sentent concernés ont le droit de donner leur avis.
Il semble que le votre se résume à rejeter la société telle qu'elle est sans rien proposer en échange.
Vous n’êtes pas du métier, vous n’êtes pas non plus du secteur géographique concerné,vous êtes simplement contre tout. Pourtant vous utilisez un ordinateur, une tablette,un téléphone.... lesquels sont fabriqués avec ce que vous voulez interdire de produire aujourd'hui.
Personnellement je vous considère donc comme un nuisible.

Aldo09
Le 28/01/2016 à 13:42:52

Je ne suis ni géologue, ni médecin, ni même native d'Ariège...mais j'estime que toutes aberrations et écocides doivent cesser, à moins que les fonctionnaires ne préfèrent le règne de la crétinerie pour justifier de leur position d'ingrats entretenus par les contribuables !
Des études ont prouvé que vos sites d'enfouissement recèlent de métaux précieux, car comme des gloutons attardés, vous consommez et jetez sans vergogne depuis si longtemps ! Comme des dégueulasses, vous cachez ou brûlez pour paraître propres alors que vos empires se sont bâtis sur le sang et les larmes d'autrui !
Et ça veut quoi d'autre comme étiquette pour continuer à prêchi prêcha sa vanité ?!
Vos médecins sont si cupides qu'ils ont trahi le serment d'Hypocrate pour véhiculer des poisons !
Vos géologues n'ont fait que permettre pillages et empoisonnements des biens communs et vitaux que sont les ressources naturelles !
Vous ALdo, de quel titre glorieux de criminel disposez-vous donc ?!

Darna
Le 28/01/2016 à 08:33:36

@Serge Salanove
Mme Thébaud-Mony est sociologue, elle n'est ni médecin ni géologue. Son avis n'est donc que le sien lequel ne s'appuie que sur ses propres convictions.

Aldo09
Le 28/01/2016 à 01:55:10

À Aldo09, deux commentaires ci-dessous:
«Il y a bien de l'amiante à Salau, résume Annie Thébaud-Mony. Les poussières liées à l'exploitation du site ont déclenché l'apparition de pathologies chez les mineurs.
Ces pathologies ont été fulgurantes, signes d'une forte toxicité ou d'une très forte exposition». Et d'ajouter : «Quand j'ai appris qu'il y avait une demande de réouverture de cette mine, j'ai été catastrophée. Le cauchemar peut recommencer». Au moins sept mineurs ont vu leurs affections reconnues comme maladies professionnelles mais aucun suivi post-professionnel de l'ensemble des mineurs n'a été mis en place, alors que les deux chercheurs l'avaient réclamé au moment de la fermeture de la mine.>>
http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/15/2256346-reouverture-mine-tungstene-est-certain-amiante-salau.html  

Serge Salanove
Le 27/01/2016 à 16:13:51

Pour info, Les spécialistes de l'Onu ont calculé qu'en 2014, les déchets de l'homme, notamment dans les déchèteries d'équipements électriques et électroniques à travers le monde, contenaient près de 300 tonnes d'or qui n'avaient pas été extraites. Ce qui représente environ 10% de la production mondiale de ce métal précieux activement acheté ces derniers temps par les banques centrales de plusieurs pays. http://fr.sputniknews.com/societe/20150425/1015834617.html  
Je rappelle qu'originellement les métaux précieux faisaient partie des biens communs, publiquement accessibles pour des soins de santé, chez certains peuples hélàs massacrés par vos ancêtres spéculateurs sans scrupule ! Alors les décisions et les lois organiques pondues par vos parasites voleurs/menteurs et entretenus par les contribuables, vous savez...n'ont droit qu'à divin mépris le + terrible !!!

Darna
Le 19/12/2015 à 10:27:45

L'opposition à la réouverture de cette mine tient essentiellement à la présence supposée de l'amiante dans le minerai. Effectivement le mot amiante fait peur et il est utilisé à cet effet.
Il serait donc intéressant de connaître l'exacte proportion de ce minéral dans le minerai ou les roches encaissantes.
Pour info, différents articles indiquent que certains mineurs de Salau seraient tombés malade à l’époque à cause de l'amiante. Or, la durée de l'exploitation du site n'a été que de 15 ans alors que les affections liées à l'amiante ne se déclarent qu’après une latence de plus de 20 ans. Étrange non ?
http://www.uvp5.univ-paris5.fr/PNEUMO-PRO/Cours/textes/ameille_amiante.htm  

Aldo09
Le 19/12/2015 à 05:42:15

Il y a le groupe Coalition Climat 21 du 09, qui se demandait quel(s) dossiers de réclamation, il leur faudra déposer auprès de la Préfète. Entre ces mines et les sites pollués non gérés, il y en a à rassembler pour la convergence des luttes. Je vais essayer, mais lorsque j'avais proposé une synergie avec les asso maghrébines qui ont marché en soutien aux victimes des attentats...car il me semblait évident que la Paix sur Terre et l'Amitié entre les Peuples était indissociables...silence radio de ces militants syndicalistes et autres...

un anonyme
Le 07/12/2015 à 14:13:18

Ne l'oublions pas la mine de Salau n'est qu'un exemple. Mais elle ne fait que poursuivre ce qui a déjà été fait et que personne n'a jamais été capable d'endiguer. Après la mine de Salsigne et celle Saint Félix de Paillères tout porte à croire que l'histoire se répète et que personne n' a été en mesure de tirer les leçons de l'histoire passée.

Antoine 31
Le 09/11/2015 à 13:34:19

il y quelques jours j'aurai signé cette pétition sans rechigner et avec convictions, aujourd'hui, après avoir regardé un reportage sur la fabrication de nos oh très chers téléphones portables, je ne veux pas la signer car pourquoi ne voulons nous pas de mines chez nous alors qu l'on "bousille" littéralement le pays des autres ? il faut, je pense, réfléchir avant d'agir et on sait très bien que personne ne veut d'une chose polluante devant notre porte mais personne ne change ses habitudes de consommation pour arrêter de salir le bas de porte des autres !!! alors je dis, qu'avant de dire non à quelques chose sous prétexte qu'il est chez nous, il faut regarder à deux fois la composition des produits que nous achetons et regardons où cela est produit, comment cela est il fait ? est ce qu'il respecte les droits de l'homme ? et est ce que la production de ce que j'achète pollue ? et surtout, après avoir fait cela, quel produit puis je acheter sans que cela est un incident sur l'environnement (au sens large), le tien, le mien, celui d'un autre.

frédérique legendre
Le 28/10/2015 à 18:14:38

Seulement quand tu auras coupé le dernier arbre,
Seulement quand tu auras empoisonner le dernier ruisseau,
Seulement quand tu auras pêché le dernier poisson,
Alors seulement tu découvriras que l'argent n'est pas comestible.

Sage proverbe des Indiens Cree

Lursidé 09
Le 03/10/2015 à 11:00:17

Je ne sais pas si on peut dire franchement , Bertrand, que la réunion se soit bien passée. Elle a été très entravée. Les organisateurs de cette réunion (l'association 'Couflens-Salau-Demin' contre la réouverture de la mine) avaient invité ces chercheurs dans le but de donner plus d'informations et d'arguments bien sûr contre cette réouverture. Des notoires territoriaux avaient été invités qui se sont abstenus sans même s'excuser pour la plupart, et il n'était pas franchement prévu de débat. Mais surtout de l'info, des questions et des réponses.. C'est ce dont nous avions le plus besoin. Les arguments inlassables des partisans de la réouverture sont assez banals et nous les connaissons. Ceci dit il a quand même été intéressant d'y assister mais un peu frustrant car les intervenants ne vont pas revenir bientôt. Il va falloir d'autres rencontres.

Andrée Battaglieri
Le 28/09/2015 à 02:33:42

Je suis content que la reunion d'information de vendredi soir à Seix ce soit bien passée. Je suis content que des partisants de la réouverture de la mine soit venues porter la contradiction et je suis admiratif du comportement maitrisé des 4 intervenants devant la polémique déclenchée.
Ce fut un débat chaud, sincere et très instructif. Chacun sa logique, son point de vue, sa culture, mais chacun a pu écouter l'autre, et le dialogue c'est instauré, c'est ça le plus important.
Si on ne parviens pas à dialoguer, ce sera la guerre, la lutte, et rien de bon n'en sortira hormis du ressenti et de la haine, ne l'oublions pas.
Le débat, rien que le débat, tout le débat, voila comment nous pourrons advancer sur ce dossier.

Bertrand
Le 27/09/2015 à 09:51:29

Le tungstène sert à renforcer le métal, l'acier des mèches de perceuses dont nous nous servons, il sert dans l'industrie de la guerre, dont on se sert contre nous, mais qui crée tellement d'emplois.. comme le nucléaire, d'ailleurs. Faut-ils défendre l'emploi ou les employés ? C'est facile ? Peut-être, mais ça parle.
Commençons donc par nous passer de portables.. Oh là là ..ça ça être trop difficile. Pourtant il y en a qui s'en passent. Tout du moins essayons d'économiser nos ressources. Alors je sais bien que je suis sur une page où tout le monde sait cela et même pour la plupart pratiquent.
Donc, non on ne va pas dire : "pas ici, mais en Chine". Un jour sans doute prochain le diront-ils en Chine aussi, c'est ce qu'il faut espérer.
Mais pour l'instant nous ne pouvons que dire NON à la réouverture d'une mine qui loin d'animer une vallée la minera au sens propre mais de manière plutôt sale au sens écologique du terme.
Il faut donc, que partout, tout le monde résiste à ce type de projet. Mais il faut aussi ne pas trop acheter d'outils neufs et modérer ses élans vers les technologies de l'informatique qui sont si avides d'or, d'argent et de terres rares.
Ça fait peut-être beaucoup de 'il faut' et beaucoup d'utopisme diront certains, mais c'est le seul horizon envisageable et c'est même le seul horizon possible, car l'horizon par définition c'est loin..

Andrée Battaglieri
Le 26/09/2015 à 23:36:35

Vendredi 25 à 20h30 se tenait une réunion à Seix.
Une petite centaine de personnes étaient venues s'informer des risques encourus par la réouverture de cette mine. Tant au niveau de l'amiante, que le concassage et le broyage de la roche dispersent, qu'au niveau des nuisances engendrées par le transport de matériaux, ou encore, à celui de la pollution de l'eau de la rivière et des nappes phréatiques par les produits chimiques utilisés pour récupérer le tungstène, soit, de toutes les conséquences négatives que cette exploitation risquerait d'engendrer.
De toute évidence, nous n'étions pas là pour exposer les 'avantages' de cette réouverture. Nous connaissions fort bien les arguments très classiques avancés par ses défenseurs.
Or une poignée de 7 ou 8 personnes se sont appliquées très grossièrement à perturber cette réunion du début à la fin, ne cessant de parler à haute voix pour tenter de déstabiliser les orateurs, et d'invectiver Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l'INSERM, ayant travaillé sur les maladies professionnelles chez les mineurs de Salau lorsque la mine était encore en activité, ainsi que Jean Marie Birbes président de l'association de défense des victimes de l'amiante.
Le lietmotive des perturbateurs étant qu'ils se trouvaient 'en excellente santé' malgré leur travail de mineur à Salau, allant jusqu'à nier même les 14 morts suite au cancer de l'amiante. Une infirmière locale a pris la parole en mémoire des victimes pour rappeler un nombre qu'elle connaissait de source sûre ayant eu accès à l'époque aux dossiers.
Clamant également que la nature n'avait pas été endommagée, que les truites étaient excellentes...et nos soucis sans aucun fondement face à l'intérêt de ramener de la "vie" et du travail dans cette vallée, où ils ne vivent plus, par ailleurs.
Il y a bien des questions que nous aurions aimé approfondir, ou encore élucider comme certains bruits quant au pactole de plusieurs millions d'euros (?) que toucherait l'entrepreneur sous forme de prime pour étudier et initier ce projet...ainsi que d'autres 'on dit' qui sont restés muets.
Et nous n'avons pas su mettre un terme à cette situation. C'est ce qui m'a le plus étonnée. Une jeune éleveuse de l'association 'Couflens-Salau Demain' contre la réouverture de la mine a tenté de leur faire savoir assez fort son mécontentement, mais cela n'a pas suffi.
Il faut tenir compte du fait que la plupart de ces personnes étaient d'anciens mineurs, que leur vécu difficile et courageux donne du poids à leur amertume d'avoir vu se fermer cette mine, et à leur nostalgie d'un hameau animé comme beaucoup de hameaux l'étaient à l'époque, sans doute ont-ils le sentiment que ce métier particulièrement marquant leur confère certains 'droits' que nous leur reconnaissons, et c'est peut-être pour cela que nous n'avons pas su réagir. La vraisemblable sincérité de leur position étant principalement justifiée par une promesse de création d'emplois, très hasardeuse, comme l'a fait remarquer l'un des quatre intervenant.
Mais visiblement le travail restant pour eux une valeur en soi, c'est cela peut-être qui les rend hermétiques à tout raisonnement ou considération autres.
L'un d'entre eux, cependant, a été remarqué à Sivens où il s'activait dans la même logique.
Un seul mineur en fin de soirée a demandé s'il existait une technologie propre pour exploiter ce minerai. Mais cela supposerait une volonté politique autre. Des moyens au coût sûrement très élevé qui n'ont pas dû être trop envisagés. Et qui ne le seront pas tant que les mineurs eux même ne l'exigeront pas.
D'après les recherches, l'amiante reste une fibre trop minuscule pour être arrêtée par quelques filtre que ce soit ni aspirée de manière efficace. Et un contact même éphémère peut se révéler fatal.
C'est donc une lutte qui commence et qui risque de s'avérer assez pénible.
Andrée

Andrée Battaglieri
Le 26/09/2015 à 23:03:27

Nos sociétés industrielles ont été développées -grace à un crédit massif- sur des ressources NON renouvelables énergétiques fossiles abondantes et peu chères et en conséquence minerais abondants et peu chers. Elles sont traversées actuellement nuit et jour par des flux abondants d'énergie et de matière.Il serait fou de penser que cela va encore durer des siècles.D'autant plus qu'en aval , nous produisons énormément de déchets et de pollutions ingérables, dont le CO2-gaz naturel et vital mais- qui émis en trop grande quantité participe grandement au RECHAUFFEMENT de la planète
Nos sociétés industrielles vont décliner ou même d'effondrer. Alors refusons ici ce que d'autres appellent
ailleurs l'extractivisme.
N'ouvrons pas des mines partout pour sortir quelques bricoles de minerais ou d' "huiles de schistes"...
Préservons ce qui peu encore l'être.Arrêtons la destruction industrielle.

LUCE
Le 16/09/2015 à 18:18:51

Un profond dégoût ... Laissez cette magnifique vallée vivre en paix avec ses habitants , sa faune et sa flore !!! Arrêtons d assassiner !!!

chris.
Le 16/09/2015 à 14:34:59

Pour les Ariégeois et intéressés proches, sachez qu'une réunion publique est organisée à Seix (09140)-Vendredi 25 septembre 2015 à 20 h 30 avec, entre autres, la participation d’ Annie Thébaud Mony.
Détails dans le site du CEA :
http://cea09ecologie.org/spip.php?breve191  

Thème: Réunion publique d’information sur les enjeux économiques et sociaux - environnementaux des projets de recherche et d’exploitation minière à Salau (Vallée du Haut-Salat - commune de COUFLENS - ARIEGE)

Serge Salanove
Le 12/09/2015 à 11:42:01

Contre un projet stupide qui échange un bien inestimable et renouvelable , l'environnement de cette vallée magnifique, pour une recherche visant à une production peu rentable et à très court terme.

Charlot
Le 08/09/2015 à 21:21:44

Attention, l'or que nous utilisons sera toujours plus propre quand il vient de chez nous que de l'autre bout du monde de pays sans législation. S'opposer à tout projet d'extraction dans nos territoire consiste tout simplement à faire de l'écologie pour les riche: que les pauvres fassent vivre les riches, au prix de leur vie (projet parfaitement capitaliste)

Antoine BARRIERE
Le 07/09/2015 à 22:24:46

Merci Serge Salanove .

Mu
Le 06/09/2015 à 21:22:39

Je vis à Salau depuis 17 ans, nous élevons des chèvres et faisons du fromage que nous vendons à la ferme et sur les petits marchés locaux.Nous avons 3 enfants et avons choisi cette vallée pour sa beauté et sa nature.La montagne a mis 20 ans a se remettre de l'exploitation de la mine.Peu à peu des gens se sont installés ici alors qu'avec la fermeture de la mine , les mineurs et leurs familles sont partis,les écoles fermées,les commerces aussi.Il y a des retraités,des éleveurs,des artisans,des personnes qui travaillent dans le tourisme...personne ne vit "sur le dos des contribuables ";des randonneurs, des touristes viennent et reviennent.Il n'est pas facile de vivre ici ,il faut travailler dur mais c'est notre choix, nous y sommes heureux.J'ai énormement de mal à comprendre que des gens puissent etre pour une décision dont ils ne subiront aucune conséquence ...c'est un peu facile non ? je ne me permettrais pas de dire à des familles que je ne connais meme pas d'abandonner leur vie et de laisser saccager et polluer leur lieu de vie ! pourquoi ? pour que quelques uns s'enrichissent et repartent quand il n'y a plus de fric à faire ? pensez vous que l'essentiel pour nos enfants , les votres aussi , soit de participer à la production d'or ou de tungstène ou de galoper dans la montagne et manger des produits sains ?d'aprendre à respecter la nature ?et non grandir au milieu des camions , se baigner dans un torrent pollué ?respirer des poussières d'amiante ? produire du fromage sur des terres polluées ?non, nous partirons..nos voisins aussi ..peut etre des vieux resteront pour compter les camions ..voila,je suis longue mais j'écris les larmes aux yeux et la rage au ventre ...vous ne trouvez pas que ça suffit ?la destruction de la nature ? la course à la production toujours et encore ? nous scions la branche sur laquelle nous sommes tous assis ..c'est bien au-dela de ma vie .

un anonyme
Le 06/09/2015 à 21:20:56

Faisant partie du collectif douardidoull contre les projets miniers sur la zone de Lok Envel (22), je réitère les mots d'ordre que nous avons si souvent dit, écrit... Pas de mines, ni ici ni ailleurs ! sachant objectivement que c'est l'industrie la plus polluante qu'il soit, les mines propres n'existent pas ! Mais hélas très rentable pour ses spéculateurs !

un anonyme
Le 03/09/2015 à 20:19:15

L ' industrie a besoin de ...beaucoup de minerais (et d'énergie) là de tungstène et d'or ! !L'or en particulier pour l'informatique, notre portable...
alors...un peu de cohérence...!

Roger LUCE
Le 01/09/2015 à 18:17:34

Vous pensez que le Haut Salat va pouvoir continuer a vivre longtemps de l'assistanat des contribuables....?
Ne rejetons pas, une fois de plus un projet économique qui dailleur n'est actuellement qu'une étude,par pur égoïsme.Attendons d'avoir toutes les études en main avant de dire non.

Un travailleur de la vallée
Le 01/09/2015 à 07:13:31

Qu'on envoie exploiter cette mine à ceux qui décideront de la réouvrir.

hoedic le gars
Le 11/08/2015 à 16:18:47

Encore une multinationnale qui veut accroitre son profil au détriment de la nature et des populations locales
Le tungstène, l'or, ça ne se mange pas

Montort
Le 04/08/2015 à 10:52:29

On doit aussi refuser "l'extractivisme" ailleurs, dont sont victimes les peuples démunis, chassés, menacés, villages détruits, assassinés parfois, voire exterminés...pour la chère société industrielle.

Elle est pourtant menacée par l'effondrement financier possible, par le déclin énergétique (pétrole d'abord),de l'étain, du cuivre...etc . L'abandonner le plus vite possible avant son effondrement de plus en plus d'actualité...

Roger LUCE
Le 03/08/2015 à 13:33:27

en espérant que le bon sens prime sur l'argent

pierre63
Le 26/07/2015 à 20:48:56

La mine de Salau ne pourra éventuellement re-ouvrir que dans la mesure ou toutes les precautions auront été prises vis-à-vis de l'énorme danger que constitue l'amiante, pour les mineurs ainsi que la population, c'est une simple question de responsabilité et de bon sens.

Bertrand
Le 26/07/2015 à 17:37:13

l'amiante est responsable de très nombreux cancers,

liliane boukobza
Le 26/07/2015 à 11:45:59

bravo pour cette cyberaction qui évitera, peut-être le saccage d'une vallée de montagne particulièrement agréable et permettra à l'ours brun, véritable patrimoine Pyrénéen, de se reproduire en toute quiétude.

jean-pierre delorme
Le 23/07/2015 à 14:28:53

le fric, le fric, le fric ! toujours le fric !
et La Nature alors ?
Elle vaut bien plus d'or !!! C'est la vraie vie

Lo Stas
Le 23/07/2015 à 11:15:39

Je signe par respect et en soutien à ceux qui en subiraient les conséquences même si je suis éloignée géographiquement de leurs vies mais... je me pause une question : où trouverons-nous les ressources semblables ?... en allant détruire un autre territoire, loin des yeux, loin du cœur, dont l'impact laissera nos petites vies bien à l'abri au détriment d'autres moins protégés ?... le sujet reste à creuser si je peux me permettre.
Pensons davantage à recycler nos matériaux, à les revaloriser et cessons cette pseudo croissance qui ne profite qu'à quelques uns sur cette petite planète, au détriment des milliards d'autres.

RASLEBOL
Le 23/07/2015 à 09:55:51

Je fais confiance à ceux qui se sont lançés dans cette pétition et je me sens doublement concernée ayant acheté il y a 5 ans quelques chèvres à un éleveur de votre vallée.
Arrêtons de massacrer la faune la flore, les hommes au nom de quoi?

NATHALIE MASSAT
Le 23/07/2015 à 00:14:35

no comment

Jean-François Musy
Le 22/07/2015 à 20:43:19

préservons notre montagne des voraces près a tout pour une infime quantité d or qui risque de détériorer les arbres la terre les animaux et être irréversible

Sophie Guiot
Le 22/07/2015 à 19:09:30

bjr a tous
j'ai peur que le talc de lusnac sois pollué par l'amiante vu que l'on trouve des talcoasbestose et que l'asbestose et une maladie de l'amiante,
un malade de l'amiante qui s'inquiète pour ces copains de galère
pierre

pierre63
Le 22/07/2015 à 19:02:56

Encore le profit d'abord ! toujours le profit ! ! peu importe l'Humain et la Nature .....Peu importe le principe de précaution et le danger sanitaire majeur ! ! La Santé des populations , des travailleurs , cela n'est pas coté en bourse ni rentable pour la loi impitoyable du Marché tueuse d'Humain et de Nature Halte a ce projet !

un anonyme
Le 22/07/2015 à 17:07:55

Pour Eric Robin, ci-dessus.
Bonjour Eric,
je suis quand même étonné qu'après avoir dit "je ne sais trop quoi penser de cette cyber action..." vous devenez très rapidement critique sur cette action (...pas très responsable...hypocrite...).
Libre à vous de ne pas la signer, évidemment, et merci de toutes façons d'avoir exprimé votre opinion et votre ressenti que je peux comprendre d'une certaine façon. Surtout si on se place sur le niveau géopolitique ou industriel pur et dur: on doit consommer, donc produire, donc acheter des matières premières, donc tant mieux si on les produit chez nous. Sauf que "chez nous" est peut-être un peu éloigné de "chez vous" ? Les risques sanitaires sont certainement atténués à plusieurs centaines de km de la mine. A tout cela je réponds:
-permettez-nous de défendre notre santé locale, notre économie de vallée qu'il a fallu réorienter après la fermeture de la mine en 1986 (et il faudrait tout effacer maintenant parce qu'un industriel a une lubie d'exploitation ? )
-deuxièmement, je trouve que votre raisonnement participe à la rengaine officielle qu'il faut produire plus et consommer d'autant pour avoir plus d'emplois... Cette façon sociétale de vivre nous conduit au grand clash environnemental et humain que beaucoup de personnes qualifiées nous annoncent et non des moindres.
-troisièmement, je retiens votre prudence de style ("faisons le de manière responsable, très contrôlée avec une réduction maximale des impacts humains et environnementaux et avec des compensations" ). Je suppose que vous n'avez jamais eu à vous opposer à des projets d'exploitation de carrière, d'usine ou de zone commerciale, etc... parce que vous sauriez que les pires projets sont enrubannés des meilleures compensations, des plus extraordinaires précautions, des textes que vous avez envie d'encadrer au-dessus de votre cheminée !!! Malheureusement, la suite est aussi noire que les arrière-pensées des exploitants et de ceux qui sont administrativement chargés de les surveiller.
Ce qui fait que les associations environnementales préfèrent se rendre compte AVANT par eux-mêmes des risques encourus plutôt que d'attendre les visites conniventes des services de la DREAL.

Serge Salanove
Le 22/07/2015 à 15:17:48

Bonjour, je ne sais pas trop quoi penser de cette cyber action.Toute activité industrielle a des impacts sur l'environnement et la santé publique. De l'or et du tungstène, on en importe tous les jours, notre industrie en a besoin. Je ne trouve très responsable et assez (très) hypocrite de préférer aller chercher des matières premières ailleurs, loin de nos yeux sensibles, dans des pays du sud où l'extraction se fait dans des conditions environnementales, sociales et sanitaires épouvantables. Si on a des ressources à exploiter en France, faisons le de manière responsable, très contrôlée avec une réduction maximale des impacts humains et environnementaux et avec des compensations. Pour ces raisons, je ne signerai pas cette cyber-action.
Eric

ERIC ROBIN
Le 22/07/2015 à 13:38:46

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !