actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

STOP EPR Manifestation à Saint Lô Samedi 30 septembre 2017 - 14h 30 Place de la Mairie

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Semaine des Semences Paysannes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Distributeur compatible avec l'usine à vaches ?

Mise en ligne du 24/10/2014 au 18/05/2016

Suspecté d’utiliser le lait issu de la ferme-usine des Mille vaches dans ses produits, Senoble jette l’éponge et se dégage de toute responsabilité. Le réseau Biocoop a en effet décidé de dé-réferencer ses produits.




Bilan de la cyberaction :

3978 participants

Présentation de la cyberaction :

C’est une fin de feuilleton qui ressemble fort à un aveu. En annonçant lundi se retirer de la propriété de Senagral, dont il possédait 49 %, pour les vendre à Agrial, actionnaire majoritaire avec 51 %, Senoble se dégage de toute responsabilité dans l’utilisation du lait de la ferme-usine des Mille vaches, dont il est accusé depuis plus de quatre mois maintenant.
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=746  
A la Confédération Paysanne, on se félicite d’une « première victoire ». « Il n’y aura donc pas de lait des Mille vaches dans les produits Senoble, c’est déjà une bonne nouvelle » écrivait le syndicat agricole dans un communiqué. http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=2991  

Voilà une collaboration qui n'aura pas tenu bien longtemps : l'industriel du yaourt haut de gamme Senoble annonce céder ses parts de l'entreprise Senagral à son partenaire Agrial. Il n'y aura donc pas de lait des 1000 vaches dans les produits Senoble, c'est déjà une bonne nouvelle. Mais, si les yaourts haut de gamme sont donc bien épargnés, il n'en est pas de même pour les yaourts de marque distributeur transformés par Sénagral via la coopérative Agrial.

En coopération, les éleveurs sont censés être partie prenante du devenir de leur production, dans un souci de qualité et de maintien d'un revenu. Ici, et ce n'est pas une exception, les paysans sont dépossédés de leur outil commun. Le lait des 1000 vaches va dégrader l'image de leur production auprès des consommateurs, et certains pourraient rapidement devenir inutiles avec leurs 200 000 litres de lait face au géant à 10 millions de litres annuels.

Agrial, avec Super U, Auchan, Monoprix, Carrefour… qui sont ses clients, doit renoncer à collecter le lait des 1000 vaches ! Les éleveurs coopérateurs n'ont pas à subir les conséquences de son appât du gain déconnecté de la réalité des paysans !



Rappel : Procès des neuf militants de la Conf' le 28 octobre à Amiens!
 http://www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=2812  

A moins d’une semaine du procès le 28 octobre à Amiens des neuf militants de la Confédération Paysanne, le feuilleton Senoble qui se termine pourrait bien en ouvrir d’autres.

Nous vous proposons d'interpeller agrial et ses clients pour mettre en œuvre la même pression que celle qui a abouti à l'abandon de Senoble.
Notre porte-monnaie a du pouvoir
Alain Uguen

Trouver le magasin super U le plus proche de chez vous pour lui envoyer le même message
http://www.magasins-u.com/portailu/national/pg_d_sysu_le_groupe_magAnn_nat  

le magasin auchan
http://magasins.auchan.fr/magasins/VotreMagasin  

https://www.facebook.com/CarrefourOoshop  

Branche Lait d'Agrial

50, place Georges Pompidou
CS 56508
50008 Saint-Lô Cedex
Téléphone : 02 33 06 66 56
Fax : 02 33 06 68 95

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Senoble ayant jeté l'éponge, Il se murmure que vous pourriez être l'acheteur du lait produit industriellement par la ferme des 1000 vaches hors sol.
Agrial, avec Super U, Auchan, Monoprix, Carrefour… qui sont ses clients, doit renoncer à collecter le lait des 1000 vaches ! Les éleveurs coopérateurs n'ont pas à subir les conséquences de son appât du gain déconnecté de la réalité des paysans !

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire en ma détermination de consom'@cteurs à refuser une telle industrialisation de l'agriculture.

 

31 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

bonjour
Comment savoir si ce lait ne se retrouve pas dans les fromages ou d autres produits dérivés que nous consommons!
Pas de traçabilité claire et nette!
merci

michèle B
Le 04/08/2015 à 10:11:21

Je ne suis pas client chez Senoble comme chez Agrial, de toute façon je boycotte les grandes surfaces voila bien longtemps.

stephoto
Le 27/03/2015 à 10:47:06

Militants, militantes, s'il vous plaît, agissez !
Ecrivez à Auchan (voir le message de Fifi ci-dessous du 4/10) en copiant si vous voulez le 1er message que je leur ai envoyé (voir ci-dessous Fifi, 30/10). En principe, ils devraient vous renvoyer les mêmes réponses, pour lesquelles vous n'aurez qu'à copier de nouveau mes propres réponses si vous voulez (voir messages de Fifi des 4/11, 6/11 et 22/11 ci-dessous).
Senoble a jeté l'éponge après avoir reçu15000 courriels !

Fifi
Le 22/11/2014 à 19:04:53

Suite de mes échanges (ci-après, mon 4è message) avec Auchan... Ca devient excitant !

D'abord, leur réponse (complètement à côté de la plaque, comme les 1ères) à mon 3è message :
Bonjour Monsieur
Ce que nous avons cherché à vous expliquer de façon peut être pas assez précise en effet, c'est que votre demande reviendrait
- à boycotter plusieurs milliers d'éleveurs de nos campagnes
- et/ ou entraver l'exercice normal d'une activité ce qui est illicite...
Il nous semble donc que votre demande ne s'adresse pas au commerçant que nous sommes, mais aux autorités sanitaires ou agricoles de notre pays.
Nous espérons cette fois que vous comprendrez un peu mieux ce que nous sommes en mesure de vous répondre sur ce point, en tant que commerçant.
Nous restons bien sûr à votre service.

Ma réponse :
Madame, Monsieur,
J'ai l'étrange impression que vous ne connaissez pas le fournisseur avec lequel je vous demande de ne pas travailler. Pouvez-vous, je vous prie, me présenter les informations que vous détenez, vous, sur la coopérative Agrial (société Senagral), afin de me rassurer sur ce point ?
Car, à l'inverse de ce que vous dites, boycotter cette coopérative ne reviendrait pas du tout à "boycotter plusieurs milliers d'éleveurs" mais au contraire à boycotter UNE entreprise industrielle incompatible avec le respect des emplois (donc de l'homme), le bien être animal et la qualité des produits laitiers (sans compter le respect de l'environnement) : une exploitation moyenne française compte environ 4 salariés pour 50 vaches ; le site des "1000 vaches" (géré par la coopérative Agrial) n'en compte que 10 pour 500 bovins, soit proportionnellement 4 fois moins d'éleveurs ! Et vous prétendez soutenir l'emploi agricole ?
J'ai bien compris que le groupe Auchan est une entreprise commerciale. Comme la société Senoble (que vous devez connaître si vous méritez votre salaire) qui, elle, s'est retirée de ce projet de ferme-usine de crainte, justifiée, de boycott des consommateurs. C'est donc bien au commerçant que vous êtes que ma demande s'adresse, non "aux autorités sanitaires ou agricoles de notre pays" comme vous me le suggérez.
Actif dans de nombreuses associations, j'espère cette fois que vous comprendrez un peu mieux ce que je suis en mesure de vous demander en tant que client-consommateur.
A bon entendeur.
Cordialement.

ON LACHE RIEN !
Inspirez-vous de ces échanges ! Voir mes messages à Auchan ci-dessous les 30/10, 4/11 et 6/11. N'hésitez pas à copier, coller. Agissez !

Fifi
Le 22/11/2014 à 18:53:37

Suite de mes échanges (ci-après, mon 4è message) avec Auchan... Ca devient excitant !

D'abord, leur réponse (complètement à côté de la plaque, comme les 1ères) à mon 3è message :
Bonjour Monsieur
Ce que nous avons cherché à vous expliquer de façon peut être pas assez précise en effet, c'est que votre demande reviendrait
- à boycotter plusieurs milliers d'éleveurs de nos campagnes
- et/ ou entraver l'exercice normal d'une activité ce qui est illicite...
Il nous semble donc que votre demande ne s'adresse pas au commerçant que nous sommes, mais aux autorités sanitaires ou agricoles de notre pays.
Nous espérons cette fois que vous comprendrez un peu mieux ce que nous sommes en mesure de vous répondre sur ce point, en tant que commerçant.
Nous restons bien sûr à votre service.

Ma réponse :
Madame, Monsieur,
J'ai l'étrange impression que vous ne connaissez pas le fournisseur avec lequel je vous demande de ne pas travailler. Pouvez-vous, je vous prie, me présenter les informations que vous détenez, vous, sur la coopérative Agrial (société Senagral), afin de me rassurer sur ce point ?
Car, à l'inverse de ce que vous dites, boycotter cette coopérative ne reviendrait pas du tout à "boycotter plusieurs milliers d'éleveurs" mais au contraire à boycotter UNE entreprise industrielle incompatible avec le respect des emplois (donc de l'homme), le bien être animal et la qualité des produits laitiers (sans compter le respect de l'environnement) : une exploitation moyenne française compte environ 4 salariés pour 50 vaches ; le site des "1000 vaches" (géré par la coopérative Agrial) n'en compte que 10 pour 500 bovins, soit proportionnellement 4 fois moins d'éleveurs ! Et vous prétendez soutenir l'emploi agricole ?
J'ai bien compris que le groupe Auchan est une entreprise commerciale. Comme la société Senoble (que vous devez connaître si vous méritez votre salaire) qui, elle, s'est retirée de ce projet de ferme-usine de crainte, justifiée, de boycott des consommateurs. C'est donc bien au commerçant que vous êtes que ma demande s'adresse, non "aux autorités sanitaires ou agricoles de notre pays" comme vous me le suggérez.
Actif dans de nombreuses associations, j'espère cette fois que vous comprendrez un peu mieux ce que je suis en mesure de vous demander en tant que client-consommateur.
A bon entendeur.
Cordialement.

ON LACHE RIEN !
Inspirez-vous de ces échanges ! Voir mes messages à Auchan ci-dessous les 30/10, 4/11 et 6/11. N'hésitez pas à copier, coller. Agissez !

Fifi
Le 22/11/2014 à 18:53:11

Il faut se méfier des fausses bonnes idées. Faire du gaz avec des déchets est une excellente idée surtout pour quelqu'un qui roule depuis près de 20 au GPL.
Tout est question de mesure!
C'est comme faire du carburant avec des végétaux...
Bref comme toujours, il ne faut pas laisser le fric être le seul critère de jugement.

Budoc
Le 19/11/2014 à 19:18:06

vous etes directement acteur PREMIÈREMENT DE la santé des consommateurs on ne peut offrir un sans risque en cas d épidémie dans des entrepôts a vache SECUNDO VOUS Détruisez l agriculture et ces travailleurs de la terre ceux qui nous nourrissent qui triment pour faire de la qualité moi conso acteur je vous demande de réfléchir et de faire le nécessaire pour voir encore des vaches en pâture et des paysans en campagne seuls eux pourrons peut etre nous protéger si ont les laisse faire du bon pourvu que l europe et vous meme les laissent faire leurs metier.

POUR LES DECIDEURS DE LA GRANDE DIS
Le 19/11/2014 à 18:04:55

Comment peut-on prétendre dans la pub ''favoriser l'emploi'' en utilisant, pour fabriquer des yaourts, du lait français issu de la firme AGRIAL utilisant elle-même du lait issu de cette ferme de 1000 vaches, et faire disparaître les petits éleveurs? Utiliser du lait français n'exclut pas d'assassiner des éleveurs français!
Foutaise et poudre aux yeux!
Vous avez perdu un client!

garbet49
Le 19/11/2014 à 17:11:43

Suite à un retour un peu moins "automatique" d'Auchan, mais tjrs insatisfaisant, voici ma nouvelle réponse :

Madame, Monsieur,
Si vous aviez lu mon 1er message "avec la plus grande attention", vous n'auriez pas eu besoin de me préciser que vous n'achetez pas directement aux producteurs : ma demande explicitait que je le savais déjà.
Vous prétendez "soutenir activement les éleveurs français par le choix d'une origine France pour le lait". Mais vous ne les soutenez pas du tout : la logique industrielle de la ferme des 1000 vaches (logique destructrice où seule compte la rentabilité) ne peut que "tuer" au contraire des éleveurs.
Je crois que les français (et nombre de citoyens dans le monde) sont de moins en moins dupes de ces normes, règles & "cahiers des charges" qui président soit-disant à l'élaboration de biens, services & pratiques de multinationales comme la vôtre : ces normes, règles & cahiers des charges nous proposent un monde uniforme, aseptisé, froid, policé (...sans doute rentable pour vous !) d'où sont exempts la diversité, la beauté, le goût, bref, cette QUALITE que je vous reproche de tuer, à terme, comme l'HUMANITE que vous tuez en achetant votre lait à la coopérative Agrial.
Je vous redemande donc instamment de renoncer de vous fournir auprès de cette coopérative.
Cordialement,

On lâche rien les cyberacteurs !! :-D

Fifi
Le 06/11/2014 à 16:15:03

Oui, bien joué Dominno ! Il faut en effet contacter les distributeurs directement !
Auchan par tèl : 03 5930 5930 (lun-sam, 8h30-21h) ;
Auchan par courrier : Service Clients Auchan, 40 rue de la vague, BP 90 635, 59650 Villeneuve d'Ascq Cedex ;
Auchan par mèl (ne vous laissez pas décourager par l'inadéquation apparente de votre demande aux formats de messages que leur site propose) : accueil du site > (en bas de page :) "Auchan à votre écoute" : cliquez "pour nous contacter" > ("pour 1 achat en magasin", par email :) cliquez "la qualité d'un produit" > écrivez et envoyez votre message (n'hésitez pas à copier-coller parmi les messages suggérés dans cette page).
Je n'ai pas pris le temps de contacter d'autres distributeurs. :-(

J'ai donc envoyé un mèl à Auchan par leur site. Ils m'ont renvoyé une réponse "semi-automatique" qui ne tient manifestement aucun compte de ce que je leur ai dit/demandé. Qu'à cela ne tienne, quitte à les harceler (nhésitez pas, au contraire, c'est jouissif ! :-), je viens de leur répondre ceci :

Madame, Monsieur, Merci pour votre réponse mais, non, vous n'avez répondu à mes attentes puisque vous n'avez manifestement pas lu mon 1er message. Permettez-moi donc de vous réitérer ma demande : Je suis client régulier de Simply-Market* et je vous demande instamment à ce titre de renoncer à vous fournir en produits laitiers auprès de la société AGRIAL tant que celle-ci collectera le lait de la FERME DES 1000 VACHES. En effet, l'activité industrielle de cette "ferme" condamne à terme les emplois locaux ainsi que la qualité des produits laitiers. En espérant cette fois que vous prendrez réellement ma demande en considération, merci de me tenir informé des intentions et des actions du groupe Auchan vis à vis de ce fournisseur. Cordialement
(*affirmez-le même si ce n'est pas vrai)

On lâche rien ! :-D

Fifi
Le 04/11/2014 à 22:30:11

Puisque les messages de cyber@cteurs sont refoulés par Auchan, j'ai écrit directement comme fifi, à
fondationauchan@auchan.fr.  

Madame, Monsieur,

Soucieux de son image, le groupe Senoble vient de renoncer à l'utilisation du lait de l'usine Ramery dite "ferme des 1000 vaches".
La coopérative Agrial est désormais la seule actionnaire de Senagral qui élabore les produits de marque Auchan, qu'à ce jour je consomme régulièrement.
Passons sur la répulsion que l'imagination du fonctionnement de cette ferme usine hors sol inspire. Mais le développement de sa logique productiviste condamnerait à terme l'agriculture paysanne, seule à même d'entretenir l'environnement et le tissu sociétal rural.
Consommateur de vos produits "bio", je déplorerais aussi la fin de l'espoir d'une conversion de l'élevage.
Il n'ya pas que le prix du lait qui serait cassé, alors je préfère continuer à payer à leur prix des produits de qualité et voir respecter des valeurs conformes à mon éthique.
Votre position d'acheteur important vous permet de faire pression sur la société Agrial, aussi je vous demande instamment de renoncer à vous fournir auprès d'elle si elle persiste à collecter le lait de la "ferme des 1000 vaches".

Merci de me tenir informé des intentions et des actions du groupe Auchan vis à vis de ce fournisseur.

Un client qui regretterait d'avoir à rompre notre "Accord".

dominno
Le 02/11/2014 à 17:14:46

Les vaches doivent vivre en plein air et manger de l'herbe.
L'avenir c'est l'agriculture biologique.

Maman
Le 30/10/2014 à 14:17:18

J'ai reformulé (amélioré ?) le message à envoyer. N'hésitez pas à copier-coller (en rajoutant si vous le souhaitez "Je suis client régulier de -votre chaîne de magasins- et vous demande instamment etc" : ça aura + de poids) :

Madame, Monsieur,
Le groupe Senoble vient de retirer sa participation dans la FERME DES 1000 VACHES.
La coopérative Agrial, qui collecte le lait pour les distributeurs comme Auchan, en est désormais la seule actionnaire.
Les autres éleveurs de cette coopérative, ainsi que la qualité des produits laitiers, sont à terme condamnés par la logique productiviste de cette "usine agricole" !
Je vous demande instamment de renoncer à vous fournir auprès de la société Agrial tant que celle-ci collectera le lait de la ferme des 1000 vaches. Votre position d'acheteur conséquent de produits laitiers vous permet de plus de faire pression sur cette société pour qu'elle cesse l'activité industrielle de sa "ferme hors-sol", incompatible avec la qualité des produits et la pérénité d'emplois locaux.
Merci de me tenir informé des intentions et des actions du groupe Auchan vis à vis de ce fournisseur.
Cordialement

Fifi
Le 30/10/2014 à 02:55:00

On reconnait une société à la façon dont elle traite les animaux !
Moi je veux que l'on respecte au maximum nos animaux domestiques à commencer par leur qualité de vie et d'existance dans les exploitations.
Je veux continuer de voir les vaches paitrent paisblement dans les prairies et choisir les brins d'herbe qu'elles ruminent, et profiter du soleil comme de la pluie, des chants d'oiseaux et des couleurs des saisons !

Patrice
Le 29/10/2014 à 15:29:09

Les conditions de "vie" de ces vaches et ces veaux sont seulement immondes, nous sommes directement impactés par les produits utilisés pour les maintenir en vie. C'est de l'esclavage animalier et une atteinte grave à notre santé !!

icioula
Le 29/10/2014 à 12:37:53

J'ai un peu changé le texte pour que ça ressemble davantage à du français ;-) :
Senoble ayant jeté l'éponge, il se murmure que vous pourriez être l'acheteur du lait produit industriellement par la ferme des 1000 vaches hors sol.
Agrial, avec Super U, Auchan, Monoprix et Carrefour qui sont ses clients, doit renoncer à collecter le lait des 1000 vaches ! Les éleveurs coopérateurs n'ont pas à subir les conséquences de son appât du gain déconnecté de la réalité des paysans !

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire en ma détermination de consom'@cteurs à refuser une telle industrialisation de l'agriculture.

Alain Gérable
Le 29/10/2014 à 11:01:56

Arrêtons de copier des modèles du passé ! Des modèles mauvais pour le monde agricole et mauvais pour la santé de tous, (de ceux qui n'ont pas les moyens d'une nourriture encore saine).

Notre santé, morale et physique, est liée à nos modes de production... pas à la Bourse...

Le respect des animaux Est le respect de notre propre exitence, si on est un tant soi peu conscient de notre rôle ici bas ....

sandrine07
Le 29/10/2014 à 10:48:44

La question fondamental reste de quelle agriculture souhaitons nous voir venir ce que nous mangeons ... Pour cela il faudrait aussi un minimum de transparence des réseaux de distribution Des actions comme celle ci devrait faire avancer les choses dans le bon sens.

photon73
Le 28/10/2014 à 22:06:58

Client occasionnel d'Auchan et de Carrefour, je me ferai un devoir (et un plaisir) de boycotter tous les produits laitiers lors de mes prochaines courses.

g56
Le 28/10/2014 à 13:14:00

halte au gigantisme, à l'agriculture intensive trop gourmande en "intrants" et génératrice de la dégradation des sol en oubliant la rotation des cultures, en utilisant massivement engrais chimiques et pesticides!
Et puis la "qualité de vie des vaches" dans une telle "ferme" (si on peut lui donner ce nom!!!). Verrons-t'elles un peu d'herbe savoureuse dans leur courte vie, car je suppose qu'on leur fera "pisser" du lait.... il faut de la productivité!

miosotis
Le 28/10/2014 à 09:02:22

J'ai appris sur la radio F.C.que les industries jetaient l'éponge après 5% de boycott , leurs marges étant très courtes . Je pense que ce-sont leur talon d'Achille .

Jeanine
Le 28/10/2014 à 06:39:40

moi j'aime les vaches libres dans les champs comme quand j'étais petite et j'aime le lien qui existe entre le fermier et elles comme dans le premier chapitre de sans famille

abricot
Le 27/10/2014 à 21:26:37

Une ferme à mille caches, c'est comme les assemblées de sénateurs et députés avec mille élus! 9a sert à rien et iloes font leur beurre

galliez
Le 27/10/2014 à 18:50:37

l'cinse à mille vaques, ch'est comme les députés et seanateurs à mille parlmintaires!Cha sert à rien; Y font tertouss leur burre

un anonyme
Le 27/10/2014 à 18:48:58

Les industriels en profitent car il y a de plus en plus de pauvres !

Chantal
Le 27/10/2014 à 17:39:57

L'exemple des US n'est pas une bonne chose à suivre dans ce domaine.

Bruno Cappelle
Le 27/10/2014 à 16:25:05

Bonjour à tous,
j'attire l'attention des personnes qui se déplacent depuis la Bretagne que certains horaires de bus ont été modifiés par rapport à ceux mis en ligne sur le site de la Conf, et repris ici par Alain Uguen. Départ de Dol à 01h50!

erickalon
Le 27/10/2014 à 15:22:12

Le bruit court sur l'installation d'une autre usine de 1000 vaches en Bresse.
C'est NON. Les vaches sont mieux dans les champs et je privilégie les producteurs locaux.

Jacqueline
Le 27/10/2014 à 14:15:18

J'aime le fromage blanc et les yaourts au lait de chèvre et au lait de brebis. En ce qui concerne les produits laitiers à base de lait de vache, je ne consomme que du beurre bio et en petites quantités.
Il m'arrivait d'acheter des yaourt à base de lait de vache au Monoprix pour des proches, mais je n'en achèterai plus, non plus que dans les grandes surfaces !

koleck
Le 27/10/2014 à 13:23:49

J'aime les yoghourt au lait de chèvre parfumé à la vanille, à peine sucrés...

Sophila
Le 27/10/2014 à 12:34:23

La Confédération Paysanne Bretagne organise 2 bus (1 voie / 1 voie )
pour aller au Procès de l’industrialisation de l’Agriculture à Amiens le mardi 28 octobre 2014.
Réservez dès à présent votre place !
Relayez l'info à vos contacts !

Une contribution de 10 € est demandée (mais pas de problèmes pour ceux qui veulent mettre plus !) à tous les participants et sera récoltée dans le car.

Pensez à prendre pique-nique et boissons pour le trajet.

Inscriptions auprès de la Conf de votre département :
Côtes d’Armor : 02.96.94.16.68 / 22@confederationpaysanne.fr.   .
Finistère : 02.98.52.48.29 / 29@confederationpaysanne.fr.   .
Ille-et-Vilaine : 02.99.50.45.27 / 35@confederationpaysanne.fr.   .
Morbihan : 02.97.67.22.74 / 56@confederationpaysanne.fr.   .


Bus 1
- Quimper : 22h30 - aire de covoiturage, Park Poullic
- Lorient : 23h30- sortie de guidel (aire ce co-voiturage de pen mané).
- Vannes : 00h30 - Parking Leroy Merlin (ZC Athlantheix)
- Ploërmel : 1h00 - sur la N24 sortie Dinan : Aire de co-voiturage (près du Mac Do) sur la D766
- Rennes 2h00 -: parking Centre Commercial Alma (en face Truffaut)
- Romagné : 2h45 - aire de covoiturage (sortie 29 de l'A84)

Bus 2 :
- Brest : 22h45 - aire de covoiturage de Gouesnou, Le Carpont
- Morlaix : 23h40- aire de covoiturage Sainte-Sève
- Guingamp-Plouisy : 00h40- aire de co-voiturage de Kernilien
- Yffiniac :01h25 - aide de covoiturage de St René.
- Dol : 02h40 - devant la cathédrale

Arrivée Amiens 8h00
Départ d’Amiens vers 17h00-17h30

Alain Uguen
Le 25/10/2014 à 18:28:58

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !