actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

22 V'là les acteurs des transitions

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

2023 l'année des droits

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

2024 année délicate

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Ne sciez pas les branches de l'Aérodrome de Branches

Mise en ligne du 13/09/2023 au 23/02/2024

Le Syndicat mixte de l’aérodrome d’Auxerre-Branches vient de relancer le projet de coupe des arbres de la forêt afin de pouvoir utiliser les 1650 mètres de la piste d’atterrissage (au lieu des 1200 m actuels) et afin de pouvoir accueillir les avions de « plus de trente places ».

Bilan de la cyberaction :

1560 participants

Présentation de la cyberaction :

Votée le 2 septembre 2023
En 2020, nous avions participé à la grosse mobilisation des opposants à la coupe des arbres de la forêt.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2582  

L’Assemblée générale de l’association Auxerre Écologie Solidarités réunie le 2 septembre 2023 à Auxerre :
- réaffirme son opposition à la coupe des arbres de la forêt de Branches (33 ha concernés).
- dénonce l’argument selon lequel « les essences sont aujourd’hui inadaptées 1 » qui rappelle l’adage « qui veut tuer son chien l’accuse de la rage ».
1 Nicolas Briolland, président du Syndicat mixte (L’Yonne républicaine du 26 août 2023).
- s’oppose à l’étêtage des arbres prévu sur une partie de la forêt : un arbre étêté est un arbre qui peine et qui risque de pourrir au niveau de la partie sectionnée. De plus, l’effet paysager est désastreux.
- rappelle qu’une large zone de la forêt est classée « Natura 2000 ».
- s’étonne que le nouveau contrat d’exploitation signé avec Edeis n’ait pas été présenté et voté en Conseil communautaire alors que la CA est partie prenante du Syndicat mixte avec la Région et le Département.
- estime que cet investissement est inutile dans un moment où il faut réduire l'usage de l'avion (réchauffement climatique).
- rappelle qu’Auxerre est à une heure et demi de Paris que tous les trajets de moins de deux heures ne doivent (théoriquement) plus être effectués en avion.
- estime que « l'avion vert » (électrique) vanté dans l’article de l’Yonne républicaine du 26 août 2023 est un mirage et une aberration écologique.
- estime que l’aéroport qui ne voit atterrir et décoller que trois avions par jour en moyenne (y compris les avions de loisir) est suffisamment équipé pour son usage. Il peut accueillir des avions de trente places.
- ne croit pas qu’il y ait nécessité (ni même réalité) d’accueillir des avions de plus de trente places. À qui fera-t-on croire que les investisseurs et les hommes d’affaire vont se bousculer pour atterrir à Auxerre-Branches ?
- dénonce le gaspillage d’argent public.
- dénonce l’atteinte faite à l’environnement.
- décide de relancer le collectif d’associations opposées au projet afin d’alerter et de mobiliser l’opinion publique.
- décide de prendre contact avec Thomas Brail du Groupe National de Surveillance des Arbres.

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur
Ce projet irresponsable est dépourvu d’intérêt économique pour le département, coûteux en finances publiques et écologiquement catastrophique au vu des enjeux actuels sur le climat.
Je réaffirme donc mon opposition au projet d'extension et à la coupe des arbres de la forêt de Branches.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

14 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e



Ce projet irresponsable est dépourvu d’intérêt économique pour le département, coûteux en finances publiques et écologiquement catastrophique au vu des enjeux actuels sur le climat.
Je réaffirme donc mon opposition totale au projet d'extension et à la coupe des arbres de la forêt de Branches.

Dominique Serve-Catelin
Le 27/01/2024 à 07:23:48

Ce très grand et nécessaire aérodrome veut se faire connaître par la bêtise de sa gestion, ou quoi ?

béatrice jung luijken
Le 20/09/2023 à 17:28:49

A Auxerre-Branches, on envisage de couper des arbres pour permettre d’atterrir à des coucous portant plus de 30 passagers.Voyons donc: on envoie les tueurs arboricoles, le bulldozer, les bûcherons tatoués. Aïe aïe ça va saigner! Il y aura le benêt de père avec son fils sur les épaules qui lancera un avion de papier, contents tous deux d’imaginer le tarmac agrandi à la place des herbes et des bestioles.
Le président du Syndicat mixte se tamponne des jérémiades vertes, il feint de vouloir replanter des arbres adaptés à quoi donc, le sait-il? De toute façon ils vont crever. Il est question d’empiéter sur un site Natura 2000. Faut pas se gêner! Beaucoup de secrets et de non dits parmi ces gens-là.
Le plus drôle c’est l’évocation d’un avion électrique au dessus d’Auxerre. Il vaudra mieux proposer aux passagers de se pendre à une aile delta.
Il y a mieux à faire M. Briolland, achetez donc des stylos et des cahiers aux écoliers de vos écoles.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 17/09/2023 à 18:11:30

Bonjour
et si on se demandait à qui profite cette décision et qui va se remplir les poches sur le dos des auxérois peut-être que l'on pourrait trouver une solution si l'on à une réponse claire à cette question.

René MALET
Le 15/09/2023 à 21:27:49

Re-bonjour à toutes et tous.
Je recopie la question intéressante de Rémy Le Duff :
"Pourquoi ne pas militer plutôt pour une reforestation globale ? Par exemple, compenser des coupes à un endroit par des replantages sur des surfaces plus étendues ailleurs ?"
et me permets de vous donner mon avis, en toute amitié :
Compenser les coupes en plantant ailleurs n’est pas une bonne solution. Ailleurs vous ne retrouverez pas forcément les conditions écosystémiques qui ont été bouleversées, voire anéanties lors des coupes.
Donc, mieux vaut préserver l’existant autant que possible plutôt que planter.
Planter est un pis aller. La marque d’une sylviculture qui a échoué. "Si l'on plante, c'est qu'on s'est planté" disait un représentant syndical ONF.
Planter, c’est prendre le risque d’agir de façon non viable, parce qu’à la vérité, nous n’en savons pas encore assez sur la manière dont une « entité forêt » fonctionne, parce qu’il nous reste encore beaucoup à apprendre sur la vie des arbres, sur les échanges et dépendances entre les différents arbres, sur les interactions entre les arbres et les autres êtres vivants qui peuplent chaque écosystème forestier.
En matière de sylviculture, nous en sommes malheureusement au point où nous pouvons reprendre les mots de Socrate :
« Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien, tandis que les autres croient savoir ce qu'ils ne savent pas ».
En attendant, voici deux liens où vous trouverez de quoi alimenter les réflexions sur la pertinence (ou non) des plantations :

https://www.greenpeace.fr/est-ce-que-planter-des-arbres-sauvera-le-climat/#:~:text=Non%2C%20planter%20des%20arbres%20n%27est%20pas%20la%20solution,de%20leur%20image%20que%20de%20leur%20impact%20environnemental.  

https://www.bfmtv.com/environnement/climat/planter-des-arbres-au-college-l-annonce-d-emmanuel-macron-aura-t-elle-un-vrai-impact-sur-le-climat_AN-202309050795.html  

Bien à vous,
Francine

Frawald
Le 15/09/2023 à 15:20:56

À l'heure où l'on doit réduire nos consommations de pétrole, et où l'avion peut être remplacé par le train, il vaudrait bien mieux réserver les investissements vers le train.
À l'heure où les trois premières priorités sont :
- planter des arbres,
- planter des arbres,
- planter des arbres,
pour diminuer la proportion de CO2 dans l'atmosphère, il est totalement anachronique de vouloir en couper.

Il faut avoir le courage d'aller vers le bon sens, qui est donc de faire tout pour cette diminution, et NON PAS l'augmentation de consommation des combustibles fossiles.

Jean-Luc DUFLOT
Le 15/09/2023 à 11:51:34

c'est une rage ces deniers mois, de couper des arbres et de se dédouaner d'une idiotie en replanter (on s'en vante même) le souci est que de jeunes arbres mettent du temps à s'installer, surtout pas les périodes de sécheresse qu'ils subissent; de plus, les arbres âgés ou adultes hébergent toute une faune habituée à ce site. Couper ces vieux arbres est donc mutiler la biodiversité une fois de trop; mais c'est très à la mode actuellement

maripachats
Le 15/09/2023 à 11:28:54

Il y a quand même certaines cyberactions un peu absurdes et très orientées dogmatiquement.

Je ne connais pas la situation de l'aérodrome d'Auxerre en particulier, mais voici mes réflexions :

L'argument écologique contre l'utilisation de l'intégralité d'une piste de décollage est fallacieux. En effet, plus la piste est longue et plus le décollage sera économe en carburant : l'accélération est moins forte et le besoin de puissance est réduit. Ce n'est pas la longueur de la piste qui va augmenter ou réduire les besoins en déplacements. En résumé, les actions contre l'extension de la longueur d'une piste d'aéroport (ou de sa partie utilisable) sont contre-productives.

Par ailleurs, des arbres à proximité et dans l'axe d'une piste peuvent être dangereux en cas d'incident, panne moteur en particulier.

Pourquoi ne pas militer plutôt pour une reforestation globale ? Par exemple, compenser des coupes à un endroit par des replantages sur des surfaces plus étendues ailleurs ?

J'habite en Suède près d'une forêt et ici les coupes d'arbres se font en quantités industrielles, c'est une catastrophe. La forêt est entièrement privée et tous les propriétaires, grands ou petits, dont la quasi totalité des habitants de mon hameau, profitent de ces coupes pour arrondir leurs fins de mois.

En comparaison, couper des arbres à proximité d'un aérodrome pour améliorer la sécurité et permettre de faire des économies n'a rien de choquant.

Rémy Le Duff
Le 15/09/2023 à 11:01:07

Les arbres sont comme les humains : ils s'adaptent ! Après un été caniculaire, je constate qu'une température de 26° chez moi me semble un peu fraîche ! Les plantes dans mes grandes jardinières s'habituent elles aussi à la sécheresse, et les tomates et aromatiques se réjouissent de la moindre rosée, après une semaine sans pluie ni arrosage, et leur "production" est délicieuse. Il faut faire comprendre aux "décideurs" qu'ils sont à côté de leurs pompes et que leur clim' a faussé leur sensibilité. Sortez, tombez la veste et la cravate, respirez, les arbres sont plus sensés que vous !

Anne
Le 15/09/2023 à 10:41:50

MOINS d'avions, moins de béton
PLUS de trains, plus d'arbres et de clairières

MAIS

les footballeurs ne veulent pas de char à voile, mais de gros avions pour eux, leur staff, les sponsors et leurs familles, les politicards locaux... qui décident !

? on leur met le feu ?

éric
Le 14/09/2023 à 18:49:03

MOINS d'avions, moins de béton
PLUS de trains, plus d'arbres et de clairières

MAIS

les footballeurs ne veulent pas de char à voile, mais de gros avions pour eux, leur staff, les sponsors et leurs familles, les politicards locaux... qui décident !

? on leur met le feu ?

éric
Le 14/09/2023 à 18:48:49

Dans "Les arbres sont des puits de carbone, abris de la biodiversité " qu'est ce qu'ils n'ont pas compris.
Et le maintient de l'existant c'est valable pour qui ?

LAISSEZ LES ARBRES TRA1NQUILLES ICI ET AILLEURS !

claire boisset
Le 14/09/2023 à 18:04:55

Je l’aurais parié : l’argument de l’inadaptation des essences locales aux modifications climatiques en cours va servir de prétexte à des coupes d’arbres abusives, à Branches comme dans toutes les forêts françaises.
Parce que cela "arrange bien" la filière bois et les porteurs de projet tels que l'extension de la piste d'atterrissage en question ici, cet argument pseudo scientifique, vous allez l’entendre et le lire souvent. C’est pourquoi voici un contre argument fourni par le célèbre forestier Wohlleben dans son livre « La Promesse des Arbres » :
En 2003, des chercheurs suisses de l’Institut fédéral de Recherches WSL qui étudie la forêt, la neige et les paysages* ont mené une étude sur des pins sylvestres. Ils ont irrigué diverses zones de forêt dont les pins ont ainsi bénéficié d’un apport en eau régulier. Dix ans plus tard, les scientifiques ont cessé d’alimenter en eau une partie de ces zones. Puis ils ont récolté des graines provenant des arbres abreuvés et des arbres soumis au régime sec. Ils ont semé ces graines sous serre et ont réalisé des expériences sur les jeunes pousses. Le constat fut sans appel : les rejetons d’arbres qui avaient continué à être abreuvés supportaient beaucoup moins la sécheresse que ceux des pins qui avaient été privés d’eau. Wohlleben conclut : « Ce fut là une des premières preuves que les arbres lèguent leur savoir à la génération suivante. »
Une autre expérience fut menée : on planta des épicéas autrichiens en Norvège. La deuxième génération montra une adaptation au gel comparable à celle des épicéas norvégiens. De même, on transféra des épicéas norvégiens dans des contrées plus méridionales et leur descendance directe sut s’adapter au climat plus chaud. L’hypothèse selon laquelle les arbres mettent une éternité à s’adapter aux changements climatiques n’est donc pas confirmée. Grâce à l’épigénétique**, les jeunes pousses issues des arbres adultes portent en elles l’expérience de leurs « géniteurs » et sont mieux armées pour s’adapter. Couper tous nos grands arbres sous prétexte qu’ils sont affaiblis à cause de la chaleur ou du manque d’eau, c’est privé la forêt de son avenir et encore une fois, jouer aux apprentis-sorciers désastreux !
Merci d’avoir eu la patience de me lire. Enfin, j’espère que ce contre argument sera utile aux membres de l’association Auxerre Ecologie Solidarités ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui défendent les arbres.

*https://www.wsl.ch/fr/index.html  
** épigénétique adjectif et nom féminin : L’influence de l’environnement sur l’expression des gènes et également, la science qui étudie ce phénomène.

Frawald
Le 14/09/2023 à 14:19:14

Evidemment, c'est totalement stupide! à quoi va servir cet aérodrome - car je me refuse à l'appeler "aéroport"! s'il s'agit de relancer les transports aériens dans les "territoires" pour épargner Paris, c'est non: les territoires paient le tribut, ils voient sans cesse les services publics s'amenuiser, ils ne veulent pas payer davantage pour des intérêts privés; le dévoiement de nos "contributions" y suffit amplement et les "assistés", ce sont les grands groupes. L'écologie, la vraie, est sans cesse foulée aux pieds y on ne fait que repeindre en vert l'inacceptable. C'est assez!

geronimo
Le 14/09/2023 à 13:05:54

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !