actualité écologie

vacances de votre animateur

2023 l'année des droits

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

2024 année délicate

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

22 V'là les acteurs des transitions

météo

AG Cyberacteurs

SPAM etc...

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Défendons les journalistes d'investigation bretons dans le viseur de l'agro-alimentaire

Mise en ligne du 23/07/2023 au 24/02/2024

Le journaliste Nicolas Legendre a révélé l'existence d'une note interne des Z'homnivores, dénigrant et discréditant son enquête sur le monde agricole et agro-industriel en Bretagne. Cette association qui milite pour "la liberté alimentaire" regroupe de grandes entreprises du secteur.

Bilan de la cyberaction :

1957 participants

Présentation de la cyberaction :

Un document d'intérêt public
Après réflexion l’enquêteur du Monde considère que le document est d’intérêt public. "C’est un procédé pathétique, une forme de manipulation qu’il m’a semblé important de dénoncer pour expliquer la fabrique du dénigrement".
Le reporter affirme ne pas avoir été surpris par l’existence d’une telle note, mais Nicolas Legendre ne cache pas sa sidération à la lecture de certains détails. "J’ai eu l’impression d’évoluer dans un monde parallèle. Ils expliquent que mon but est de faire cesser la production agricole en Bretagne. C’est délirant ! " réagit-il.
Inès Léraud, présentée comme la cheffe d'une mouvance antisystème
Inès Léraud, journaliste qui travaille elle aussi, sur le monde agricole et l’agroalimentaire en Bretagne, connue en particulier pour son travail sur les algues vertes, est également mentionnée dans la note des Z’homnivores.
Elle est présentée comme étant au centre d’un "système Léraud" et accusée d’avoir agrégé autour d’elle une "mouvance qui s’aligne sur sa vision antisystème".



Contactée par France 3 Bretagne, la journaliste, auteure et coscénariste du film "Les algues vertes" dit ne pas être étonnée par l‘existence d’un tel document. Elle avoue même avoir trouvé des passages "carrément comiques", comme celui qui parle de "presse à scandale", pour qualifier les médias qui relaient les enquêtes sur l’agro-industrie. "Je me suis dit : si c’est ça leurs arguments pour décrédibiliser les journalistes, c’est qu’ils n’ont vraiment rien. Le niveau d’analyse est plus que médiocre".
Des adhérents des Z'homnivores financés par des deniers publics
Comme Nicolas Legendre, Inès Léraud s’indigne de constater que parmi les membres de ce lobby, figure Produit en Bretagne ou encore Agriculteurs de Bretagne, deux associations qui perçoivent directement ou indirectement des financements publics.
"C’est scandaleux, réagit Inès Léraud, d’autant que Loïg Chesnais-Girard s’était engagé à défendre le droit des journalistes à faire leur travail et à enquêter sur tous les sujets".
En effet, en 2020, le président de la région Bretagne avait répondu à une lettre ouverte d’un collectif de 250 reporters professionnels l’interpellant sur les difficultés d’informer sur l’agroalimentaire local.
Loïg Chesnais-Girard s’était alors présenté comme un allié et fervent défenseur de la liberté d’informer : "Oui, je suis disponible pour accompagner la création d’un observatoire régional indépendant des libertés de la presse. La liberté de la presse est un droit constitutionnel non négociable, et je m’engage à participer, à mon niveau, au démantèlement de toutes les autocensures qui empêchent les journalistes de travailler sereinement. Oui, je suis volontaire pour faire en sorte que la presse puisse faire son travail en toute indépendance et en toute impartialité en Bretagne" avait-il notamment précisé dans un courrier.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/programmes/france-3_bretagne_dimanche-en-politique-bretagne  

EN BRETAGNE, UN JOURNALISTE FICHÉ PAR UNE ASSO DE L'AGROINDUSTRIE
https://www.arretsurimages.net/articles/en-bretagne-un-journaliste-fiche-par-une-asso-de-lagroindustrie  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président
« La liberté de la presse est un droit constitutionnel non négociable, et je m’engage à participer, à mon niveau, au démantèlement de toutes les autocensures qui empêchent les journalistes de travailler sereinement. »
Je m'indigne de constater que parmi les membres du lobby les Z'Homnivores qui s'en prend aux journalistes qui critiquent l'agriculture productiviste, figurent Produit en Bretagne ou encore Agriculteurs de Bretagne, deux associations qui perçoivent directement ou indirectement des financements publics.
Comptant sur une réaction de votre part, je vous prie de croire en ma vigilance citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

12 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Le gouvernement écarte l'amendement visant les avantages fiscaux des associations
https://www.tf1info.fr/environnement-ecologie/le-gouvernement-ecarte-l-amendement-visant-les-avantages-fiscaux-des-associations-2273387.html  

Alain UGUEN
Le 27/10/2023 à 09:56:12

Merci pour ce site, quel courage et quelle énergie il faut pour animer un site tel que le vôtre, où même des signataires, acquis à la cause écologiste, font des contre-sens sur les responsabilités (dernier comm’ impliquant M Legendre) ou faisant montre d’un sexisme obsolète sans vergogne (Dudu donne des leçons made in « l’académie française », les pourfendeurs historiques du féminin dans l’ensemble du lexique français, sans savoir que cet état résulte d’une pratique consciente et concertée de ce club de masculinistes pour faire disparaître les auteures et autrices, peintresses, poétesses, doctoresses, ambassadrices, magistrates, avocates, etc… des livres et des mémoires). On lira pour une information linguistique contextualisée et pédagogique Eliane Viennot.
Unissons-nous contre l’agro-industrie et l’agro-business.
Boycottons l’ensemble de leurs produits.
Mangeons local et de saison.

Anne Marie
Le 07/08/2023 à 12:19:32

Le journaliste LEGENDRE aime donc les a-groin-dustriels bretons. Les vils pourrisseurs de la Bretagne se serrent la paluche. Ceux qui attentent à la Bretagne sont ceux qui brident et menacent les journalistes, les sincères, ceux qui dénoncent les magouilles et les ententes de mafieux dans leurs pages.
Les copains comme cochons qui se font des euros sur le dos soyeux des porcs n’ont pas intérêt à faire de faux pas dans la fange des fermes ou dans les tas d’algues meurtrières.

Colette Nusbaum Vallet
Le 02/08/2023 à 18:21:05

Cannibales, on est mal !
Puisqu’on en est à parler vocabulaire, je m'interroge : le piètre néologisme, homophone d’omnivores, « les Z’homnivores », ne serait-il pas en réalité synonyme de « cannibales » ?
Nous serions donc en présence d'un clan d'anthropophages qui, au nom d’une prétendue liberté alimentaire, bouffent quotidiennement du vrai journaliste (les journalistes vendus étant invités au repas sanglant), de l’écolo, de l’animaliste, du végan, du zadiste, du vrai scientifique (les scientifiques complaisants étant également conviés au festin), et j’en oublie sûrement.
Nul doute que mon mari et moi adresserons une "pensée d'honneur" à tous ces mangeurs d’hommes quand nous irons voir « Les Algues vertes » ce samedi. ;-)
Pour terminer, voici une autre question, de Stanislaw Jerzy Lec, celle-là : « Quand un cannibale mange avec une fourchette et un couteau, est-ce un progrès ? »
A vous de voir les cyberami(e)s, et en attendant, bon week-end à toutes et tous !

Frawald
Le 27/07/2023 à 21:46:19

Le film « Les Algues vertes » rencontre un beau succès. Il s'est classé deuxième meilleure sortie de la semaine du 12 juillet.
https://splann.org/actualites/  

Alain UGUEN
Le 26/07/2023 à 09:15:48

Le pouvoir de l'argent au dessus des lois fait sa propre justice destructrice de l'humain...

Claude Fustier
Le 25/07/2023 à 11:28:59

Je partage la réponse de Michèle Roubinet -Loup.
Et j ajoute
Mon cher Dudu,
Il vous faut vivre avec votre temps et ces fonctions ne sont plus l'apanage des hommes...apprendre à partager et renoncer à la domination est tout à fait d actualité

Micheyle Marlier
Le 24/07/2023 à 23:13:02

Merci Michèle, dudu a voulu passer pour un zozo.
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/chef/15043  
Quand on ne sait pas on se tait, ou on cherche avant de le crier à la terre entière et de passer ainsi pour un imbécile.

Bibi
Le 24/07/2023 à 13:38:46

Je réagis au message ci-dessous selon lequel cheffe ou auteure n'existerait pas !
Que cette personne achète le livre paru à La documentation française "Femme j'écris ton nom" paru dans les années 1980 je crois, concernant la féminisation des noms de métiers.
La langue est vivante, elle s'adapte sans cesse aux évolutions de la société. Jusqu'au 17ème siècle, tous les noms de métiers et fonctions existaient au féminin !!!

Michèle ROUBINET-LOUP
Le 24/07/2023 à 12:05:43

La liberté de la presse, donc le droit d'informer honnêtement les citoyens et citoyennes, est en grand danger !
De nombreux exemples le montrent, que ce soit sur des évènements où l'agroindustrie est mise en cause comme en Bretagne, que ce soit sur des violences policières dans différentes manifestations ou évènements militants... les journalistes sont de plus en plus souvent pris à partie, fliqués, critiqués...
Tous les citoyens et citoyennes doivent se mobiliser pour la liberté de la presse !

Michèle ROUBINET-LOUP
Le 24/07/2023 à 11:57:36

travail soigné de vos équipes merci pour toutes vos actions
cordialement

Gabriel et Ghyslaine FAVRE
Le 24/07/2023 à 10:31:44

l'invite les auteurs (homme ou femme) a regarder dans le dictionnaire l'orthographe de chef ou encore auteur.
ce sont deux mots masculin qui s'applique même aux femmes.
"cheffe" et "auteure", ce n'est PAS du français.

dudu
Le 24/07/2023 à 09:17:32

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !