actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2023 l'année des droits

22 V'là les acteurs des transitions

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

2024 année délicate

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Soutien à la LDH

Mise en ligne du 10/04/2023 au 24/02/2024

Lors d’une audition devant l’Assemblée nationale, mercredi 5 avril, Gérald Darmanin qui devait s’expliquer sur sa "gestion du maintien de l’ordre" s’est attaqué à la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) en prétendant “regarder” ses financements. Personne depuis Pétain n’avait osé.
Le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) assure la LDH de tout son soutien.

Bilan de la pétition :

1765 participants

Présentation de la pétition :

Il devrait être inconcevable que puisse être mise en cause la légitimité de la LDH à défendre les droits humains fondamentaux, notamment les droits d’expression, d’association et de manifestation. Le MRAP n’oublie pas que le premier combat de la LDH lors de sa création en 1898 fut la défense d’Alfred Dreyfus, victime d’une ignoble campagne antisémite.

Dans notre département 89, nous avons protesté, côte à côte contre la loi « séparatiste » et le contrat d’engagement républicain mis en place en août 2021. Ces lois au nom de la lutte contre le terrorisme symbolisent la défiance entre associations et pouvoirs publics.

La Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH), la défenseure des droits, le haut conseil à la vie associative s’en sont émus à l’époque.

Le haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU relève dès 2021 « un décrochage de la France dans le respect des standards internationaux en matière des droits de l’homme ». Hier le CCIF, aujourd’hui la LDH, la spirale liberticide doit s’arrêter.

Le MRAP89 appelle tous les citoyens et citoyennes soucieux du respect des Droits Humains à soutenir la LDH et à dénoncer les menaces proférées par le ministre de l’Intérieur.
Le MRAP89
https://www.mrap.fr/  

Propos de Darmanin sur la LDH : « Le soutien à la liberté de manifester est l’un des combats d’origine de l’association »
https://www.publicsenat.fr/article/politique/propos-de-darmanin-sur-la-ldh-le-soutien-a-la-liberte-de-manifester-est-l-un-des  

Les propos de Gérald Darmanin sur la LDH créent la polémique
https://www.lesechos.fr/politique-societe/gouvernement/les-propos-de-gerald-darmanin-sur-la-ldh-creent-la-polemique-1932899  

Darmanin vivement critiqué pour le maintien de l’ordre et ses propos sur la Ligue des droits de l'homme
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230405-darmanin-sous-le-feu-des-critiques-pour-le-maintien-de-l-ordre-et-ses-propos-sur-la-ldh  

APRÈS LES PROPOS DE DARMANIN, LA LIGUE DES DROITS DE L'HOMME RÉCOLTE 30.000 EUROS EN 24 HEURES
https://www.bfmtv.com/societe/apres-les-propos-de-darmanin-la-ligue-des-droits-de-l-homme-recolte-30-000-euros-en-24-heures_AN-202304080149.html  

FSU Soutien à la LDH
https://www.zinfos974.com/Soutien-a-la-LDH_a194611.html  


Subventions à la LDH : "il faut cesser de financer ces associations", un sénateur du Tarn-et-Garonne a lancé la polémique
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn-et-garonne/montauban/subventions-a-la-ldh-il-faut-cesser-de-financer-ces-associations-un-senateur-du-tarn-et-garonne-a-lance-la-polemique-2749618.html  

En faisant pression sur la LDH, Gérald Darmanin « menace notre démocratie »
https://www.20minutes.fr/societe/4031713-20230407-menacant-ldh-gerald-darmanin-menace-democratie  

Texte de la pétition :


Citoyennes et citoyens soucieux du respect des Droits Humains nous tenons à soutenir la LDH qui défend nos libertés et à dénoncer les menaces proférées par le ministre de l’Intérieur.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

32 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


La France n'est nettement plus le pays des droits de l'homme !
Depuis quelques dizaines d'années; nous perdons nos droits et libertés et les Français ne réagissent pas tels la grenouille du bocal qui chauffe progressivement.

Marie CLAUX
Le 19/05/2023 à 14:28:54

De moins en moins de liberté
Jusqu'ou ca va aller
Réagissons

Jean GUILLOUCHE
Le 18/05/2023 à 08:52:35

Où va la France?

OPINION. La France est bel et bien en train de rejoindre le camp des démocraties «illibérales» juge Jean-François Bayart, professeur à l’IHEID, pour qui Emmanuel Macron vit dans une réalité parallèle et joue avec le feu
https://www.letemps.ch/opinions/va-france  

Alain UGUEN
Le 17/05/2023 à 09:37:58

...ça commence comme ça... et on sait comment ça continue... et comment ça finit ! Mettons tout en oeuvre pour que nos petits enfants continuent à vivre libres et égaux...

france wild-varetto
Le 04/05/2023 à 17:01:31

Ligue des droits de l’homme : « La défense des libertés est devenue le sujet le plus brûlant de la période »

Tribune

Collectif - Le Monde - 3 mai 2023

Le mépris de la démocratie parlementaire et sociale s’étend désormais aux droits fondamentaux, que la LDH a toujours défendus et défendra toujours, affirment, dans une tribune au « Monde », son président, Patrick Baudouin, et ses présidents et présidente d’honneur.



Depuis quelques jours, le procès est instruit, tambour battant. La Ligue des droits de l’homme (LDH) ne serait plus elle-même, elle aurait changé, basculé du côté obscur des forces ennemies de la République, islamistes et autres « écoterroristes »… Les procureurs se bousculent : un ministre de l’intérieur, une première ministre s’activent aux côtés d’une brochette de polémistes toujours prompts à chasser en meute le « droit-de-l’hommiste ». L’un propose que l’on examine de près ses ressources, l’autre enfonce le clou.

Qui a changé ? Certainement pas la LDH. Fondée dans la lutte contre l’antisémitisme et une raison d’Etat prévalant sur les droits de l’homme et du citoyen, elle n’a jamais renié les principes de défense universelle des droits qui la guident depuis cent vingt-cinq ans. Contre la peine de mort, elle a défendu le droit à la vie ; contre l’arbitraire des tribunaux militaires, elle a obtenu leur dissolution ; contre la torture et les traitements dégradants, elle a défendu le droit à un procès équitable. Elle s’est dressée contre l’intrusion proliférante des fichiers, elle a campé aux côtés des indépendantistes kanaks, joué un rôle dans le processus de paix au Pays basque, combattu les violences policières, quels que soient les gouvernements en place.

Elle a fait vivre la fraternité aux côtés des migrants et des sans-papiers, elle combat aujourd’hui pour l’effectivité du droit à l’interruption volontaire de grossesse, accompagne les manifestations pacifiques pour une vraie politique face au changement climatique. La LDH, oui, considère, même lorsque cela dérange les pouvoirs en place, que les droits fondamentaux valent pour toutes et tous. Qu’ils valent donc pour des personnes dont elle n’approuve rien des idées ni des actes, qu’il s’agisse des collaborateurs en 1945 ou des djihadistes d’aujourd’hui.

Etranges « libéraux »

Certes, cela agace ; mais qui a changé ? Certainement pas la LDH, bien au contraire, et c’est ce qui déclenche cette attaque, au caractère réfléchi et qui vise plus large qu’il n’y paraît. Qui a changé ? Celles et ceux-là mêmes qui nous font ce procès, ces étranges « libéraux » qui, par-delà la LDH, mettent en œuvre la mise en cause de l’ensemble des garanties des libertés publiques. Comme s’il s’agissait d’intimider tout acteur indépendant et critique à un moment… tout aussi critique.

La liberté de manifester ? Elle est mise en cause par le durcissement des instructions données aux forces de police et de gendarmerie, y compris à l’égard de citoyennes et citoyens non violents. Cela se traduit par des blessures graves, des mutilations, voire pire, et par une instrumentalisation toxique des forces de police. On assiste ainsi au retour des charges de brigades mobiles à moto, proscrites depuis la mort de Malik Oussekine en 1986, et à un usage disproportionné d’armes qu’aucune autre police européenne n’emploie en pareil cas. A Sainte-Soline (Deux-Sèvres), de nombreux manifestants ont été blessés, dont deux en danger de mort, tardivement secourus.

A Paris, des manifestations ont été interdites au dernier moment et si discrètement que la justice administrative a désavoué le préfet de police. Ajoutons que la pratique devenue systématique d’interpellations « préventives » a empêché de manifester des centaines de citoyennes et citoyens qui n’ont évidemment fait ensuite l’objet d’aucune poursuite. La liberté d’association est logée à la même enseigne. Depuis 2021, le décret sur le prétendu « contrat » d’engagement républicain vise à asphyxier les associations indépendantes et critiques, dont plusieurs ont déjà été l’objet d’intimidations préfectorales.

Chaque événement semble propice à ce gouvernement pour renforcer un appareil sécuritaire. La surveillance systématique de la population va augmenter du fait de la loi récente utilisant la perspective des Jeux olympiques pour introduire la surveillance de millions de personnes à la recherche de « comportements anormaux » par des drones et des caméras dites « intelligentes ».

Les droits des étrangers, y compris le droit d’asile, vont à nouveau être restreints par un ensemble de lois dont le président de la République semble avoir déjà décidé du contenu. Et, comme toujours, la chasse aux étrangers continuera d’affaiblir les droits de toutes et tous. S’il n’avait tenu qu’à ce gouvernement, tous les enfants français de Syrie continueraient de croupir dans des camps. La LDH a été en première ligne du combat humanitaire pour leur rapatriement, inachevé à ce jour. Aujourd’hui, l’exécutif en vient à ficher ces mêmes enfants « préventivement » en présumant une sorte d’hérédité terroriste. De ce côté-là, hélas, rien ne change…

Crise démocratique profonde

Le moment de ces attaques n’a rien de mystérieux : démocratie et libertés ont toujours partie liée. Or, le passage en force d’un pouvoir privé de majorité parlementaire, désavoué par une large majorité de citoyennes et citoyens, et contesté par la totalité des organisations syndicales de ce pays, vient de mettre en lumière un blocage sans précédent de l’agenda politique du « monarque républicain » et une crise démocratique profonde, touchant à la fois le fonctionnement réel des institutions de la République, le dialogue social, la confiance des citoyennes et citoyens en celles et ceux qui ont le devoir de les représenter et de les respecter.

Tout se passe comme si le pouvoir actuel avait en tête, avec ce tournant autoritaire, de pouvoir sortir de son impasse politique en recherchant à tout prix une nouvelle majorité sans rivages à droite. Agresser la LDH dans ce contexte est de bonne tactique. Tant pis si les citoyennes et citoyens ont été trompés, à qui l’on avait demandé de voter contre l’extrême droite et qui avaient entendu le vainqueur par défaut de la présidentielle en 2022 assurer : « J’ai conscience que ce vote m’oblige pour les années à venir. » Tant pis s’ils doivent subir la régression des droits à laquelle ils pensaient faire barrage. Tant pis si tout cela ouvre la voie au pire.

La défense des libertés est ainsi devenue le sujet le plus brûlant de la période : le mépris de la démocratie parlementaire comme sociale s’étend désormais aux droits fondamentaux. C’est pourquoi la Ligue des droits de l’homme ne changera pas. Changer serait renoncer à assurer pleinement la mission qui est sa raison d’être aujourd’hui comme hier. Qu’on n’y compte pas : nous appelons au contraire l’ensemble des citoyennes et citoyens et des organisations attachées au respect
de l’Etat de droit à se mobiliser face à des gouvernants qui semblent avoir perdu plus que leur sang-froid : le sens même de leurs responsabilités.
Patrick Baudouin est président de la Ligue des droits de l’homme (LDH) ; Jean-Pierre Dubois, Françoise Dumont, Henri Leclerc, Malik Salemkour et Pierre Tartakowsky, présidents et présidente d’honneur.

Alain UGUEN
Le 04/05/2023 à 09:24:12

pas de réactions à ces propos de Darmanin.
Quel gouvernement avons-nous en France ?

ALAIN GALTIE
Le 26/04/2023 à 11:52:30

Je vais profiter d'être à l'île de la Réunion pour solliciter Saint Expedit à propos de M.Darmanin, visiblement il manque de lumière

andrée laffilay
Le 26/04/2023 à 06:06:38

Quand y'a de la gêne... « Nous demandons que le syndicat de la Confédération paysanne (sic) soit exclu de toutes les instances [...] et qu'il ne perçoive plus de subventions publiques. » C'est la conclusion d'un courrier adressé au préfet du Morbihan par la FDSEA et les Jeunes agriculteurs du département, le 31 mars. La coalition, majoritaire à la chambre d'agriculture (49 %), en appelle à l’État pour bâillonner son principal concurrent (26 %), accusé d'avoir « cautionné et activement participé » à la manifestation contre les méga-bassines, à Sainte-Soline. Après la publication de cette missive par Sylvain Ernault, membre de Splann !, les sénateurs écolos Daniel Salmon et Joël Labbé ainsi que l'intersyndicale du Morbihan ont assuré la Conf' de leur soutien.

SPLANN
Le 24/04/2023 à 11:19:35

La LDH fait face à une « stigmatisation inquiétante », estime le Défenseur des droits
https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/04/14/en-pleine-polemique-sur-la-ldh-le-defenseur-des-droits-inquiet-des-atteintes-a-la-liberte-d-association_6169546_823448.html  

Alain UGUEN
Le 21/04/2023 à 15:17:29

mon soutien à la ligue des droits de l'homme ! dire qu'on parle d'évolution de l'humanité parait parfois mensonge !

Dominique Morin
Le 15/04/2023 à 11:00:14

Cette année, le 1er mai sera aussi la fête de la démocratie.
Venez nous aider à montrer qu'il faut compter avec le peuple parce que le peuple se compte par dizaines de millions.
Venez, parce que ce sera une occasion d'afficher notre soutien à ceux qui, comme la LDH, sont décriés, attaqués simplement parce qu'ils veillent sur nous.
N'ayez pas peur : nous serons si nombreux que personne ne pourra nous faire de mal. Dans de nombreuses villes, il y aura de la musique, des danses et des stands. Venez "faire valser la Mathilde avec nous". Rendez-vous au 1er mai.

Frawald
Le 15/04/2023 à 08:01:55

Vivement que l'on remplace cette bande de parachutés du gouvernement actuel. Il n'ont plus rien de commun avec la majorité du peuple français. Et quand on entend parler des commandes délirantes de matériel pour la répression, je le demande où nous allons.

Philippe ALVAREZ
Le 13/04/2023 à 20:52:14

Qu'attendons-nous pour virer ce gouvernement ? Louis XVI, le pauvre malheureux, n'a fait que payer pour ses prédécesseurs. Le gouvernement actuelle ajoute aux gouvernements précédents. Mais il rajoute nettement sa dose mortifère !

Marie CLAUX
Le 13/04/2023 à 14:17:05

Difficile de ne pas penser aux heures les plus sombres de notre histoire récente lorsqu’on entend les propos de Darmanin.

Michel Rueher
Le 13/04/2023 à 13:40:03

darmanin RN même combat

Dominique RANNOU
Le 13/04/2023 à 11:07:21

indignité!

Castello Amanda
Le 13/04/2023 à 09:11:32

Darmanin, n'a plus sa place dans ce gouvernement.Ces propos ne sont pas tolérables, hélas, çà ne semble pas gêner les membres du gouvernement... Ceanothe

Ceanothe
Le 13/04/2023 à 08:43:45

Propos de Gérald Darmanin à l'égard de LDH : Je n'arrive pas à le croire. Je ne m'étais pas rendue compte que nous en étions déjà là !

Mireille LAFFORT
Le 13/04/2023 à 02:13:32

Gérald Darmanin devrait présenter sa démission. Il est ignoble en menaçant la ligue des droits de l'homme...

Yves et Danièla Grellier
Le 12/04/2023 à 20:01:07

Quelle horreur que tout ce gouvernement de nullissimes...

Quand aurons-nous des personnes respectueuses de l'ensemble des habitants de notre nation à la tête de notre beau pays et donc, contraints à gouverner en négociant des compromis avec toutes les forces en présence et non en nous imposant les forces de l'ordre et des 49 3....

Francis Meuley
Le 12/04/2023 à 18:50:26

« Dur avec les faibles, faible avec les forts » : En plus de la charge contre la Ligue des Droits de l'Homme, serait-ce un autre point commun entre ce gouvernement et celui de Pétain ?
La Francisque revenant à Gérald Darmanin.
A l’aune de ses prises de position passées en faveur de la Manif pour Tous, de ses écrits nauséabonds sur Napoléon et les Juifs de France, de ses récentes déclarations sur la Ligue des Droits de l'Homme, une chose est certaine : le sieur de l’Intérieur devrait tourner sept fois sa pastille Vichy dans sa bouche avant de s'exprimer. S’il continue sur sa lancée, nous finirons par croire qu’il ambitionne de quitter la place Beauvau pour emménager au 93 rue Lauriston.
Bien évidemment, tout mon soutien va à la Ligue des Droits de l'Homme et à ses représentants qui veillent sur nous lors des manifestations !

Frawald
Le 12/04/2023 à 18:28:45

Darmanin, c'est la montée du fascisme et la destruction de la démocratie sous le couvert de Macron

Stéphoto
Le 12/04/2023 à 17:59:53

Henri Leclerc?: “Tout le monde est un peu en insécurité après une telle déclaration de Darmanin” (Interview L'Humanité)
https://www.humanite.fr/societe/gerald-darmanin/ldh-henri-leclerc-tout-le-monde-est-un-peu-en-insecurite-apres-une-telle-declaration-de-darmanin-790176  

Alain UGUEN
Le 12/04/2023 à 08:20:26

LDH France : Retour sur les propos de Gérald Darmanin au sujet de l’observation de la LDH à Sainte-Soline (audition à l’Assemblée nationale du 5 avril 2023)
https://www.ldh-france.org/retour-sur-les-propos-de-gerald-darmanin-au-sujet-de-la-ldh-audition-a-lassemblee-nationale-du-5-avril-2023/  

Alain UGUEN
Le 12/04/2023 à 08:09:11

Il doit se sentir ....je resterais polie ....bien embarrassé pour être aussi menaçant, c'est assez moche ce chantage aux finances; cela se résumerait pas "la violence permise contre la paix financière" ? berk berk berk

maripahats
Le 11/04/2023 à 11:43:30

il cherche à développer le REN

Annick Jacquelin
Le 11/04/2023 à 11:40:04

Je me joins à celles et ceux qui dénoncent les propos extrémistes de Gérald Moussa Darmanin, ministre de l’Intérieur d’Emmanuël Macron, qui nous entraîne sûrement du côté du fascisme.

Jeanne LE DOURNEUF
Le 11/04/2023 à 01:26:04

Darmanin s'est déjà fait la main sur le CCIF. Il s'en est pris ensuite à Alternatiba et passe maintenant à une étape supérieure. La loi contre "le séparatisme" permet de couper les subventions aux associations qui s'opposent à des mesures injustes. C'est une "épée de Damoclès" qui pèse sur la tête de toute association remettant en cause l'action de l'état.

Christian MASSON
Le 10/04/2023 à 16:16:56

L'intimidation de Gérald Darmanin à l'égard de la LDH, via des menaces sur son financement, est parfaitement intolérable et abjecte.

Delionsclub
Le 10/04/2023 à 15:32:50

Ça sent le règlement de compte...et c'est pas très démocratique. Ce n'est pas la France !!

Christine Leducq
Le 10/04/2023 à 12:42:47

Pour parodier les paroles d'un ancien ministre : si j'avais un père ministre, je l'empêcherai de dire des conneries.

Bibi
Le 10/04/2023 à 10:55:52

Diaboliser les partis démocratiques de gauche, museler les associations, menacer les mouvements écolos et sociaux de gauche, mépriser les syndicats, mépriser les citoyens, certains médias qui relayent tout cela : voici ce qui amène ce climat délétère dans notre pays. Un président qui se pavane et fait la leçon en Chine pays totalitaire, qui reçoit en grande pompe certains dictateurs ; ex : Orban ; alors que notre France se soulève ! Quel drame nous vivons.

Françoise Giroud disait : " Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte quand il montre le bout de son nez on dit : c'est lui vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et un beau jour on le prend dans sa gueule et il est trop tard pour l'expulser"

A lire le lien :
https://www.francetvinfo.fr/politique/gerald-darmanin/maintien-de-l-ordre-on-vous-explique-la-polemique-declenchee-par-les-propos-de-gerald-darmanin-sur-la-ligue-des-droits-de-l-homme_5755442.html#xtor=CS2-765-[email]-  

Joyeuses fêtes tout de même. Josiane

Josiane K
Le 10/04/2023 à 09:38:00

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !