actualité écologie

Soutien permanent aux paysans de NDDL

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : La Commission européenne résolument tolérante aux OGM

Mise en ligne du 10/12/2015 au 09/05/2016

Alors que les députés européens se sont opposés à l'autorisation de nouveaux maïs transgéniques début décembre, la commission européenne a fait le choix inverse. Elle autorise la mise sur le marché d'OGM commercialisés par Monsanto, les maïs NK603 x T25 et MON 87427. Destinés à l'alimentation humaine ou animale les maïs sont tolérants au glyphosate. Avec cette nouvelle résolution la commission européenne jette le discrédit sur la gouvernance démocratique du parlement européen en faisant plutôt le choix de privilégier leur lien avec les multinationales.

Bilan de la cyberaction :

6788 participants

Présentation de la cyberaction :

Par deux décisions publiées ce mardi 8 décembre, la Commission européenne autorise la mise sur le marché de deux maïs génétiquement modifiés supplémentaires dans l'UE.

Il s'agit des maïs NK603 x T25 et MON 87427 produits par la société Monsanto. L'autorisation porte sur la mise sur le marché de produits contenant ces OGM et destinés à l'alimentation humaine ou animale, ou à toute autre utilisation différente de la mise en culture. L'autorisation est donnée pour une période de dix ans.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) avait émis des avis favorables sur ces demandes d'autorisation en juin et juillet derniers. La Commission avait lancé dans la foulée des consultations publiques sur ces projets d'autorisation.

Il s'agit de deux maïs tolérants aux herbicides contenant du glyphosate, substance active utilisée notamment dans le RoundUp commercialisé également par Monsanto. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé le glyphosate "cancérogène probable pour l'homme" en mars 2015, mais s'est vu contredire par l'Efsa par un avis publié le 12 novembre dernier.

Dans une résolution adoptée le 1er décembre, la commission environnement du Parlement européen demandait à la Commission de ne pas autoriser le maïs NK 603 x T25. Elle réclamait également une suspension des autorisations d'aliments génétiquement modifiés à destination humaine et animale, tant que la procédure actuelle n'aurait pas été améliorée.

Source :  www.actuenvironnement.com.  

Consultation publique jusqu'au 20 juillet avant autorisation de deux OGM en Europe
http://www.actu-environnement.com/ae/news/consultation-publique-ogm-mais-soja-efsa-24847.php4  

Maïs génétiquement modifiés MON 87427 et NK603 × T25. Décisions d'exécution du 4 décembre 2015
http://www.actu-environnement.com/ae/reglementation/decision-d-execution-du-04-12-2015-2015-2281.php  

http://www.actu-environnement.com/ae/reglementation/decision-d-execution-du-04-12-2015-2015-2281.php  

La commission de l'environnement s'oppose à la nouvelle autorisation de maïs transgénique
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fTEXT%2bIM-PRESS%2b20151201IPR05562%2b0%2bDOC%2bXML%2bV0%2f%2fFR&language=FR  


OGM - Pris de vitesse par la Commission européenne, le Parlement s’oppose malgré tout aux autorisations
http://www.infogm.org/5881-autorisation-OGM-Commission-europeenne-prend-Parlement-de-vitesse  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Commissaire,

en prenant la décision d'autoriser sur le marché deux maïs transgéniques de Monsanto vous faites le choix de ne pas tenir compte de la position du Parlement européen qui émettait un avis défavorable. Une nouvelle fois la commission fait peu de cas de l'opinion d'une assemblée démocratiquement élue.

Permettez-moi alors de vous interpeller quant à l'obligation de la commission de conserver une indépendance dans ses relations avec les multinationales.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations cordiales.

 

122 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Après avoir pollué la terre entière avec son herbicide pourri ROUNDUP au glyphosate, Monsanto créé ses variétés de maïs transgénique OGM qui résiste au glyphosate. Le beurre et l'argent du beurre avec la bénédiction d'un gouvernement Européen (Elu par qui et qui sert à quoi à part servir les intérêts des multinationales?).

FredoDeBretagne
Le 21/04/2016 à 20:44:04

Mort à la Communauté Européenne, tout d'abord parce qu'elle est totalitaire.Nous voyons bien grâce au cas grec que toute velléité antilibérale est écrasée dans l'oeuf. Nous n'avons plus rien à faire dans cette Europe du libre-échange qui consacre la domination de la dictature économique libérale.

totolitoto59
Le 14/04/2016 à 14:55:15

De la part de Juncker rien ne nous étonne tout est prétexte à profit. Pourquoi à t-on conservé un ripou pareil au sein de la CEE il dé sert plus que servir ?

Dernemont
Le 13/04/2016 à 18:25:44

Démocratie, démocratie, es-ce que j'ai une gueule de démocratie?!?

Christian Perez-Gil
Le 04/02/2016 à 00:11:20

Pesticides et OGM, quand la Commission européenne fait le jeu des multinationales
http://www.huffingtonpost.fr/jose-bove/pesticide-commission-europeenne-ogm_b_9009290.html  

cyberacteurs
Le 20/01/2016 à 07:21:33

Glyphosate: l'UE se défend contre les critiques
http://www.tdg.ch/savoirs/glyphosate-ue-defend-critiques/story/19148177  

cyberacteurs
Le 15/01/2016 à 06:51:02

C EST LA BARBARIE ECONOMIQUE DU PARLEMENT EUROPEEN

un anonyme
Le 12/01/2016 à 11:59:07

destitution de la commission européenne
junker dehors

un anonyme
Le 27/12/2015 à 18:29:37

commissaires europeens,tous vendues,je pense qu'il ont tous un compte en suisse ou ailleurs,tous des pourris.

patrick krause
Le 22/12/2015 à 19:10:12

Les Institutions européennes ne sont pas démocratiques. Le texte de la constitution a été voté contre l'avis des citoyens et ce n'était qu'"un début.
Junker n'est pas à sa place, il apermis a de nombreuses multinationales de nes pa payer d'impôts dans le pays où elles ont leurs activités.
A la tête de la commission, ce n'est jamais un européen convaincu qui est élu mais une marionnette...

Françoise
Le 22/12/2015 à 12:34:14

MAIS QUI A REELU CE CORROMPU D EVADE FISCAL DE JUNKER !!! LA COMMISSION EUROPEENNE EST TOTALEMENT DISCREDITEE

Carole FERRAND
Le 20/12/2015 à 18:22:51

Il ne reste plus qu'à convaincre nos agriculteurs nationaux adeptes de ces pratiques, pour commencer, à revenir à des modes de culture respectueux... de leur santé, de la terre et des consommateurs de leur production...et la commission et ses appuis deviendront enfin impuissants!
Produisons nos semences!
G.Claire

un anonyme
Le 20/12/2015 à 09:32:39

Il y a trop de monde sur la planète. Vive l'Europe qui a trouvé le moyen de réguler la démographie galopante en empoisonnant sa population , pour enrichir quelques personnes outre-Atlantique.
Tack saa mycket.
Tak for det.
Merci
Dank ie

un anonyme
Le 18/12/2015 à 21:36:21

Inadmissible!!!

Martine
Le 18/12/2015 à 19:03:08

OGM : le Parlement européen confirme son opposition aux importations
http://www.michele-rivasi.eu/au-parlement/ogm-le-parlement-europeen-confirme-son-opposition-aux-importations/  

David Derrien
Le 18/12/2015 à 06:56:40

Excellente occasion pour le Tribunal International contre Monsanto d'inclure la Commission européenne de complicité dans le crime d'écocide et de non assistance à personnes en danger : toutes les victimes, des paysans forcés d'en payer les tributs aux consommateurs empoisonnés !

Darna
Le 17/12/2015 à 19:55:22

Ne devrait-on pas se poser la question d'une dérive mafieuse de la commission européenne ? Si ces apprentis sorcier veulent jouer avec la nature ainsi qu'avec la haine qu'ils provoquent après des décisions pareilles, ils vont très rapidement jouer avec des gouvernements populistes dans leurs pays membres!!

gerard cayrou
Le 17/12/2015 à 19:10:31

On s'étonne de la montée du FN.

un anonyme
Le 17/12/2015 à 18:50:26

Incohérences de l Europe , députés contre , commison pour ! lamentable et potentiellement dangereux !

jean marc bezard
Le 17/12/2015 à 15:31:38

Moins de laxisme !

Lou
Le 17/12/2015 à 15:24:32

Demandez vous pourquoi les européens se desinteressent des urnes !Quelle parodie de démocratie ! C'est clair l'Europe dans vos mains est une république bananiére!

Margaret MORENO
Le 17/12/2015 à 14:32:54

D'accord avec le commentaire de Louise ci-dessous : demandons la destitution de la commission européenne. Pour commencer.

pierre 13
Le 17/12/2015 à 14:02:09

OGM - Pris de vitesse par la Commission européenne, le Parlement s’oppose malgré tout aux autorisations
Eric MEUNIER, décembre 2015

Habituée à être critiquée pour sa lenteur à gérer les demandes d’autorisations d’OGM, la Commission européenne vient de montrer qu’elle peut aussi faire preuve de célérité. Le 4 décembre 2015, elle a ainsi autorisé [1] [2], à l’importation pour l’alimentation humaine et animale, deux maïs génétiquement modifiés (GM) de Monsanto (NK603*T25 [3] et MON87427 [4]). Une célérité d’autant plus remarquée que la Commission européenne savait que trois jours plus tôt, le 1er décembre 2015, la Commission « environnement » du Parlement européen avait proposé au Parlement européen d’exprimer son opposition à l’autorisation du maïs NK603*T25… Et mercredi 16 décembre, pour la seconde fois dans le dossier OGM, le Parlement européen a voté en faveur de cette opposition. Un vote symbolique qui isole encore plus la Commission.

e 4 décembre 2015, la Commission européenne a autorisé à l’importation pour l’alimentation humaine et animale deux maïs GM, lesquels ont été génétiquement modifiés pour tolérer des herbicides à base de glyphosate (NK603 et MON87427) et de glufosinate d’ammonium (T25). Le 16 décembre, le Parlement européen votait contre cette autorisation. Inf’OGM, qui suit le dossier des autorisations depuis plus de 15 ans, note que la Commission européenne a fait part d’une célérité peu commune dans la gestion de ces deux plantes transgéniques et que le Parlement s’oppose frontalement à une décision d’autorisation.
Des demandes plutôt « récentes », traitées... plutôt très vite

La demande d’autorisation commerciale pour l’importation du maïs NK603*T25 a été déposée aux Pays-Bas en 2010. Le 24 juin 2015, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) rendait son avis. A partir de cette date, la Commission européenne a mené ce dossier tambour battant, en moins de six mois : les États membres sont invités à se prononcer, d’abord, le 19 octobre 2015, puis, en l’absence de décision, le 10 novembre. Sans surprise, aucune majorité qualifiée ne se dégage, laissant la Commission libre de finaliser la décision, ce qui sera donc fait positivement moins d’un mois après, le 4 décembre.

La demande d’autorisation du maïs MON87427 a suivi le même calendrier : dépôt de la demande en 2012 en Belgique, avis de l’AESA le 19 juin 2015, votes des États membres le 14 septembre 2015 puis le 10 novembre 2015, absence de majorité qualifiée, décision finale par la Commission européenne le 4 décembre.
Mais ce dossier a une autre caractéristique de calendrier : le 14 septembre, ont été présentés aux États membres l’avis de l’AESA et la proposition d’autorisation de la Commission européenne qui en découle. Même si les États membres avaient eu accès à l’avis de l’AESA dès début juillet, la Commission européenne les mettait dans une position pour le moins aberrante, celle de devoir voter une proposition d’autorisation quelques minutes après que leur aient été présentés les arguments scientifiques à l’appui de cette proposition ! Le compte-rendu de la réunion témoigne d’ailleurs que « plusieurs États membres ont commenté [ce calendrier]. La Commission a rappelé aux États membres qu’il n’existait aucune obligation légale à demander le vote lors d’une autre réunion »...
Le Parlement européen, pris de vitesse, s’oppose quand même

Le 1er décembre, soit trois jours avant la décision d’autorisation prise par la Commission européenne, la commission « Environnement » du Parlement européen adoptait une résolution pour que le Parlement demande à la Commission de ne pas autoriser le maïs NK603*T25 et de suspendre toutes les procédures de demande d’autorisation commerciale à l’importation [5]. Comme en 2013, lors du débat sur le maïs TC1507, le Parlement européen a utilisé la possibilité d’émettre une objection lorsqu’il considère que la Commission européenne « soumet une proposition de décision qui outrepasse les pouvoirs qui lui sont conférés par la réglementation européenne » [6]. Selon nos informations, la Commission « environnement » a donc décidé de proposer au Parlement européen de faire valoir ce droit sur le dossier du maïs NK603*T25. A la base de cette décision, la commission « Environnement » note que ce maïs a été génétiquement modifié pour tolérer des herbicides dont le principe actif, le glyphosate, a été classé comme probablement cancérigène par le Centre international de recherche sur la cancer [7] de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle souligne également que la Commission européenne se plaint du manque de décision de la part des États membres, qu’un débat politique est en cours autour d’une possibilité pour les États membres d’interdire nationalement les importations d’OGM - possibilité que le Parlement européen a rejeté récemment [8] - et enfin que le système d’autorisation lui-même ne fonctionne pas comme l’a montré le cas des OGM autorisés alors même que la modification génétique effectivement contenue dans la plante n’a pas été correctement déclarée [9]. La Commission « environnement » propose donc au Parlement de s’opposer à l’autorisation du maïs Nk603*T25 mais également de suspendre toute autorisation d’importation d’OGM tant que la législation n’aura pas été revue.

Pour José Bové, eurodéputé vert, il est « impensable d’autoriser un maïs OGM tolérant au glyphosate alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au terme d’une étude transparente, intègre et solide scientifiquement, considère cette substance comme cancérigène probable. Les procédures européennes d’évaluation des OGM doivent être revues pour devenir totalement indépendantes de l’industrie ». De son côté, pour Michèle Rivasi, eurodéputée verte également, les députés ne siègent pas « au Parlement européen pour approuver béatement les décisions de la Commission européenne et augmenter les profits de Monsanto ».

Anticipant le vote du Parlement européen sur cette proposition d’objection prévu le 16 décembre, la Commission européenne a donc finalisé le dossier. Selon Enrico Brivio, porte-parole de la Commission européenne interrogé par Inf’OGM, « la Commission européenne a clairement expliqué, le 1er décembre, à la commission Environnement [du Parlement européen] ne pas avoir outrepassé ses pouvoirs ». Rappelant les différentes étapes franchies lors de la procédure, la Commission considère qu’il n’y avait dès lors « aucune raison de suspendre la procédure d’autorisation qui était proche d’aboutir ». Et tant pis pour l’avis du Parlement européen...

Le 16 décembre, 403 députés ont voté en faveur de cette proposition (238 ont voté contre et 50 se sont abstenus). Ce vote est un symbole politique fort. Si la Commission se plaignait que les états membres ne prennent pas leur responsabilité dans le dossier OGM en s’abstenant de voter pour ou contre les autorisations, la voila aujourd’hui face à un acteur qui prend les siennes. Et qui lui demande clairement de suspendre toute autorisation d’importation d’OGM ! Mais le Parlement européen n’a pas de pouvoir légal contraignant dans la gestion des autorisations. Au mieux a-t-il la possibilité de marquer son désaccord comme il vient de le faire.

Et ce n’est pas la première fois que le Parlement européen choisit de s’opposer à une autorisation. Le 16 janvier 2014, il s’était positionné contre l’autorisation du maïs TC1507 à l’importation. Le vote avait eu lieu, en 2014, avant que la procédure d’autorisation ne soit finie. Le Parlement européen demandait déjà à la Commission européenne « de ne pas proposer l’autorisation de nouvelles variétés d’OGM et de ne pas renouveler les anciennes autorisations tant que les méthodes d’évaluation des risques n’auront pas été nettement améliorées » [10]. Une demande renouvelée aujourd’hui.

Les prochains mouvements de la Commission européenne sur les dossiers d’autorisation risquent d’être particulièrement suivis pour voir si elle respecte ou non le vote du Parlement européen.

[1] Décision d’autorisation pour le MON NK603*T25 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32015D2279&from=EN  

[2] Décision d’autorisation pour le MON 87427 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32015D2281&from=EN  

[3] Inf'OGM, « Maïs Nk603*T25 », Inf’OGM, 24 juin 2015

[4] Inf'OGM, « Maïs MON87427 », Inf’OGM, 19 juin 2015

[5] Source Inf’OGM. Le procès-verbal de la réunion n’est pas encore en ligne à la date de publication de cet article

[6] Inf'OGM, « Le Parlement européen pourrait demander l’interdiction du maïs TC1507 », Eric MEUNIER, 20 décembre 2013

[7] Inf'OGM, « Glyphosate : bien que cancérigène dans sa formulation commerciale, sera-t-il réautorisé ? », Eric MEUNIER, 26 novembre 2015

[8] Inf'OGM, « Glyphosate : bien que cancérigène dans sa formulation commerciale, sera-t-il réautorisé ? », Eric MEUNIER, 26 novembre 2015

[9] Le Monde, 14 octobre 2015

[10] Inf'OGM, « UE – OGM : le Parlement européen ne veut pas du maïs transgénique TC1507 dans les champs, les États membres peinent à se décider », Eric MEUNIER, 20 janvier 2014

cyberacteurs
Le 17/12/2015 à 09:14:49

Il est plus que nécessaire que les grands groupes industriels ne soit acceptés aux réunions européennes qu'en tant qu'observateurs et que leurs emprises sur les décisions finales soient absolument nulle. La démocratie est bafouée tout les jours en acceptant de faire le jeu de l'argent et des groupes industriels.

Joël LEFEVRE
Le 17/12/2015 à 08:56:14

OGM - Pris de vitesse par la Commission européenne, le Parlement s’oppose malgré tout aux autorisations
http://www.infogm.org/5881-autorisation-OGM-Commission-europeenne-prend-Parlement-de-vitesse  

David Derrien
Le 17/12/2015 à 07:18:06

Nous savons très bien que l'Europe n'est pas une entité démocratique. Tant qu'il y aura à la tête de la Commission des truands comme Junker, organisateur à grande échelle, quand il était 1er ministre de son pays, de l'évasion fiscale, ce ne sera certainement pas le cas. Nous voyons bien que ces gens la n'en ont rien à faire de la démocratie ( vois traité de Lisbonne, le cas grec, etc... ). Ils sont juste à la solde de la dictature économique libérale.Donc ne soyons pas étonné de leur décision, mais par contre restons indignés et révoltés.

totolitoto59
Le 16/12/2015 à 21:33:27

une commission européenne qui a mis a sa tête un acteur important et dirigeant d'un des plus importants paradis fiscaux sur la période écoulée, qui montre dans un autre domaine capital (la protection de toutes les populations des dangers des perturbateurs hormonaux - endocriniens) son manque total de volonté, préférant être au service des entreprises du secteur, montre assez le peu de cas qu'elle fait du grand mot "démocratie". Très majoritairement, les européens que nous sommes ne veulent pas des OGM dans l'alimentation, et ce depuis plus de quinze ans, et ils savent pourquoi. Mais que fait la commission ? exactement ce que lui disent de faire les représentants des intérêts industriels liés aux biotechnologies, ceux ci sont même capables de dire quelles sont les bonnes études scientifiques sur les OGM et les mauvaises grâce à d'excellents scientifiques qu'ils appointent sans que cela nuise à leur objectivité, bien sûr. Quel bonheur!

mstcd
Le 16/12/2015 à 21:30:19

Puisqu'on parle de transparence (quand on n'a rien d'autre à faire ...), les membres de la commision européene pourraient-ils indiquer combien ils ont reçu de la part de Monsanto ?

thierry
Le 16/12/2015 à 21:16:12

Quand est ce que les fonctionnaires européens comprendront que notre survie à tous passe par une agriculture sans OGM et une économie sans multinationale qui ne cherchent qu'à faire du profit....

Evon
Le 16/12/2015 à 19:43:30

Puisqu'on parle de transparence (quand on n'a rien d'autre à faire ...), les membres de la commision européene pourraient-ils indiquer combien ils ont reçu de la part de Monsanto ?

g56
Le 16/12/2015 à 19:00:39

RAS LE BOL! de ces lobbys qui ne pensent qu'à une chose se mettre les politiques dans leur escarcelle et se remplir les poches.Nous savons toutes et tousd que le mais transgénique est dangereux ce sont des apprentis sorciers qui détruisent l petite paysannerie comme heureusement dans ma jolie vallée (le val de Villé)il en subsiste.
Nos braves élus se couchent devant ce puissant lobby des céréaliers.
Jespère pour eux que lerus enfants ne seront jamais contaminés par cette saloperie.

fraternel
Le 16/12/2015 à 15:45:45

Ras le bol de ces institutions auto-proclamées sans légitimité démocratique à la botte des lobbies

Guy
Le 16/12/2015 à 15:43:15

Ne baisson pas la garde et mobilisons nous.
La victoire est au bout du "clic" (internet)

Léonardo
Le 16/12/2015 à 11:34:35

Le Parlement de l'Europe veut vraiment que le FN soit installé définitivement en France.

Flore René
Le 16/12/2015 à 10:32:47

En lisant les commentaires,je m'aperçois que pas mal de posteurs ont une tendance à mettre dans le même sac, OGM et herbicides. Pourtant, bien qu'intiment liés les produits mis en œuvre par l'industrie agroalimentaire, n'ont pas la même finalité.
L'OGM (organisme génétiquement modifié) des industriels n'est qu'une pâle copie du processus d'adaptation des espèces utilisé, avec sagesse et patience, par mère Nature pour survivre ou se développer en milieu hostile.
L'industrie agroalimentaire des biotechnologies utilise le même procédé, mais ramène le processus d'adaptation à une échelle de temps humaine et, surtout rentable pour l'industrie ( pas forcément pour l'homme et la nature). De plus, la vision étriquée des conséquences à long terme sur l'environnement et les espèces n'est pas le cheval de bataille de ses apprentis sorciers.
Sur le fond, L'OGM n'est pas un poison et peut même s'avérer comme une solution miracle pour guérir certaines maladies.
L'OGM de par sa nature, c'est la vie, seulement voilà, entre de mauvaises mains, n'est-ce pas la pire des choses ?
Quant aux pesticides et autres produits anti nuisibles produits par l'industrie chimique, c'est l'anti vie, la mort par excellence . De même que la nature sait élaborer cet arsenal de défense pour le bien d'une espèce sans nuire à son environnement. L'industrie chimique, aveuglée par le gain, utilise la force brute pour mater la nature sans en mesurer les dégâts collatéraux (les abeilles par exemple).
Et pourquoi cet hallali sur Monsoto ?
Monsoto c'est la synthèse de toutes ses industries néfastes, c'est le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
Ils sont malins chez Monsanto, ils fabriquent des OGM (brevetés) résistants aux pesticides et ça rapporte gros. Je résume:
Le beurre : je vends des pesticides
l'argent du beurre : je vends des OGM résistants aux pesticides
La crémière : les graines des OGM Monsanto ne germant pas, il faut en racheter chez Monsanto. Une rente à vie quoi !

mic91
Le 16/12/2015 à 10:22:47

On va finir par croire que les commissaires européens touchent des pots de vin des multinationales pour faire ce cadeau à Monsanto ! Et après certains s'étonnent que les citoyens se détournent de l'Europe...

Daniel FORMENTIN
Le 16/12/2015 à 10:10:45

L'influence des lobbies ne permet pas à l'Union Européenne de mettre en application des lois de protection du citoyen et de l'environnement. A quoi sert l'UE si elle est aux ordres des profiteurs, contre l'intérêt général? Nous sommes de plus en plus nombreux à constater que les européens sont mal défendus et représentés, à cause d'un système gangréné.

Marie Laurence SCHULER
Le 16/12/2015 à 10:01:48



L'union fait la force, et notre voix doit
être entendue, nous devons rester vigilant
et ne pas baisser les bras.

france arnaud
Le 16/12/2015 à 07:47:09

Quel rôle joue donc ce parlement ELUS!!
Quelle démocratie souhaitons nous??
et la présidence Européenne, un BOUFON??

pierre mestries
Le 16/12/2015 à 07:33:59

Nos députes retournent leur veste très facilement… Il y a encore des intérêts cachés…. . Pourquoi nos politiques acceptent une telle mascarade ?
Les preuves sont là, données par de nombreux laboratoires privés ! Le chimique n’est pas bon pour notre organisme !
Quand se manège va-t-il cesser ? Pour l’instant des nombreuses populations entières qui ignorent tout sur les OGM sont empoisonnées à petits feu.

André RAOULT
Le 16/12/2015 à 07:24:50

Il y a utgencr à Combattre la dictature de cette
commission pseudo européenne qui est en réalité aux ordres des lobbies voraces .

pierre CAPRON
Le 16/12/2015 à 00:23:43

je propose une pétition pour demander la destitution de la commission européenne, et sa mise au cachot...

LOUISE FAURE
Le 16/12/2015 à 00:07:55

il faut casser cette commission européenne.
L.F

LOUISE FAURE
Le 16/12/2015 à 00:05:48

Comment s'étonner du rejet de l'Europe avec des ânes pareils? ...
Allons bonnes gens, ce n'est que votre santé qui est dans la balance ....on ne va quand même pas freiner la Déconnomie et les marges juteuses de nos empoisonneurs patentés pour si peu ...
Encore une petite dose de glyphosate pour la route ?...

jj
Le 15/12/2015 à 23:28:33

Comment une décision du parlement peut-elle être annulée par la commission
O% est la démocratie ?
En plus de Monsanto il faut se battre contre cette commission arrogante

Monique D.
Le 15/12/2015 à 22:58:51

il est assez piquant de voir M.Juncker, président luxembourgeois de la commission avaliser cette décision, alors que le parlement du pays dont il était premier ministre a pris une position contre les OGM pour le pays et en a exprimé le souhait pour l'UE; par ailleurs, la ville de Luxembourg s'est déclarée ville sans OGM.Alzheimer chez les politiciens, c'est une épidémie galopante.

grégory Kotoy
Le 15/12/2015 à 22:44:20

Exigeons la vérité et la transparence.
Roland PERRIN,
15/12/15

un anonyme
Le 15/12/2015 à 21:48:59

Il faudrait aussi intervenir auprès des députés Européens pour leur demander de supprimer le conseil européen qui n'est pas élu par les citoyens.
Qu'on en finisse une fois pour toute, la protection de l'environnement nécessite l'abandon de l'utilisation des produits chimiques . Laissons la nature produire la nourriture saine qu'elle nous a donné depuis 2000 ans!......

Papa Joseph
Le 15/12/2015 à 21:33:27

il semblerait que ces fonctionnaire ne vivent pas sur la
même planète que nous .quelle tristesse molau

molau
Le 15/12/2015 à 21:18:06

Pas d'OGM, c'est respecter l'Homme et la Nature.

Roselyne JUTIER
Le 15/12/2015 à 20:54:42

Cela soulève la question : comment un conseil formé de fonctionnaire non élu dirige l’Europe ???
Pour moi y as une anomalie. Demandons la dissolution du conseil Européen pour que les députés élus par les citoyens puissent gouverner.
Qui sont ces conseillers Européen et qui représentent_ils ?

pascal
Le 15/12/2015 à 20:46:13

Résistons et ces mauvais européens qu'ils regardent en boucle le film "Demain" pour apprendre du solide, du concret. Quelle incompétence !

Geneviève Lopez
Le 15/12/2015 à 20:46:01

La démocratie participative, comme préconisé par Etienne Chouard...........pour quand ????

un anonyme
Le 15/12/2015 à 20:31:17

au sortir de la cop21 ,je trouve scandaleux que l'on puisse faire crédit à l'équipe monsanto
je conseille à ces euro-députés de lire ou relire tous les documents sur ce sujet fait parmarie-monique robin + ses documentaires sur ARTE (strsbourg) et surtout de bien revoir le livre les ogm vu par le professeur séralini

lucet
Le 15/12/2015 à 20:09:21

Il est urgent de changer le mode de gouvernance de l'Europe, comment la commission peut-elle avoir autant de pouvoir face aux députés ? les OGM, le Tafta nous n'en voulons pas !

Castagnoni Danielle
Le 15/12/2015 à 20:00:43

Lamentable!

un anonyme
Le 15/12/2015 à 19:46:40

Voilà une mauvaise décision de plus qui fera grossir les rangs des anti-européen dont je n'ai jamais été,la technocratie voilà ce qui asphyxie les européens . L'Europe doit d'urgence changer de cap sous peine de disparaître sous la montée des nationalismes porteurs de violences .

rodanero
Le 15/12/2015 à 19:45:20

LA COOP21 ELLE SERT A QUOI?
IL Y A DES COUPS DE PIEDS AUX CUL QUI SE PERDENT.
FAUDRAIT IL PRÉPARER DES BAILLONS POUR ÉVITER QUE CES MESSIEURS CRACHENT SUR L'AVENIR DE NOTRE TERRE,DE NOS ENFANTS ET DE LA VIE ELLE MÊME.

Michel BOURLES
Le 15/12/2015 à 19:40:32

Pas d'OGM dans mon assiette et de privatisation du vivant !!!

Yann Bonnin
Le 15/12/2015 à 19:34:35

Contre cette Europe-là, une seule issue : l'article 50. , en sortir, et le plus vite sera le mieux.

CHRISTIAN BRUNET-MANQUAT
Le 15/12/2015 à 19:34:26

Bien sûr qu'il faut sortir de l'Europe ! On nous berne, l' Europe c'est une catastrophe et pas du tout ce que l'on nous a annoncé.
Ce qui a fondé l'Europe c'est un espoir de paix or on a eu la guerre en Yougoslavie (on a oublié) et aujourd'hui on a le terrorisme (plus difficile à oublier). Ce terrorisme trouve ses origines dans la guerre entre l'Irak et l'Iran. Puis il y eut - l'incitation - à l'invasion du Koweit. Depuis le marché des armes est florissant.

L'Europe de la misère a pris le relais de l'Europe du charbon et de l'acier (les intérêts toujours). La Grèce c'est qui ? Ceux qui ont détourné l'argent de Bruxelles (sans que l'Europe ne se soucie le moins du monde si cet argent était utilisé valablement ou non) ou le peuple Grec qui survit à peine en travaillant ?
L'Europe favorise les multinationales. Quand on voit des Draghi ou des Juncker à la tête de la commission, on comprend immédiatement à quelle Europe on a a faire. Sortons de l'Europe... en tout cas de celle ci !

GuyD
Le 15/12/2015 à 19:26:51

Vu les possibilités d'influence des grands groupes sur le monde scientifique (en commandant les résultats souhaités), sur les institutions (idem aval attendu) et sur le personnel politique (Les lobbys ont leurs bureaux au parlement !...), je ne ne pose même plus la question de savoir si c'est mauvais et jusqu'à quel point. Sachant le soin qu'ils mettent à créer de la confusion. Je me contente de dire : JE N'EN VEUX PAS. Pour l'instant je regarde les étiquettes et je vois qu'ils parviennent à y glisser des traces d'OGM en attendant mieux, c'est évident.
Le jour ou ils auront acheté tout le monde, ils supprimeront les étiquettes et nous feront manger ce qu'ils veulent.

Je ne vote plus pour des hommes politiques qui passent leur temps à me trahir. Par exemple la séparation des comptes des particuliers (les dindons de la farce)et des comptes finançiarisés (les "produits toxiques"), c'était une promesse électorale non tenue. Je recommencerai à voter quand mon avis aura un -réel - pouvoir de décision, quand on me demandera si je veux que des produits avec OGM soient en vente en France ou non. Si je vote non à un référendum et que mon vote est contourné, on me dit clairement que puisque mon vote ne va pas dans le sens attendu, on se passera de mon vote. Vous n'êtes plus un citoyen, c'est bien ce que l'on me dit, c'est pourquoi je ne vote pas. Aller voter c'est apporter la preuve que l'on a encore un petit espoir que notre vote soit pris en compte, or il n'en est rien. En ne votant pas je retire de la légitimité à ceux qui ont l'audace de prétendre me représenter alors qu'ils me trahissent.

GuyD
Le 15/12/2015 à 19:10:21

L'Europe une dictature qui se met en place.

Didgeman
Le 15/12/2015 à 18:56:44

La Commission Européenne représente l'Europe des lobbys et n'agit pas das l'intérêt des européens mais dans l'intérêt des multinationales. Il faut réclamer une autre gouvernance pour l'UE!

Philippe THOMAS
Le 15/12/2015 à 18:55:56

Voilà une décision des plus démocratiques, prise par des gens non élus dont tout le monde doute de l'intégrité.Ce n'est pas de cette Europe que nous voulons,celle qui tire tout vers le bas, qui salit tout, surtout ceux qui se compromettent.Pour vos choix, vous ne méritez que notre mépris.

LOUPIAUX
Le 15/12/2015 à 18:53:34

COP21 ou pas COP21, nos élites sont soit sourdes et aveugles soit terriblement corrompues, presque moins grave car avec de bons juges cela peut s'arranger. ANTICOR...au secours

jackT
Le 15/12/2015 à 18:47:52

Bien sûr que je commente cette action. Une fois de plus je me pose des questions : de qui sont-ils les suppôts ses corrompus soit disant bâtisseurs de notre avenir ?
Sont-ils à ce point aveuglés par l'argent au point de ne même plus s’inquiéter que nous, nous ne sommes pas dupe de leurs magouilles. Pauvre Europe, pauvres européens...

mic91
Le 15/12/2015 à 18:44:43

Il est temps que les peuples européens réalisent que les institutions européennes dont les fontionnaires sont les marionnettes dociles, sont le cheval de Troie des multinationales et des banques. Voir entre autres : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ohhBMLb35dE  

un anonyme
Le 15/12/2015 à 18:42:14

Messieurs et Mesdames les commissaires européens l'Europe manque de Démocratie et vous devenez chaque jour un peu plus les symbole d'un pouvoir technocratique qui ne tient pas compte de la volonté des citoyens. Grâce à vous, le vote populiste gagnent chaque jour du terrain et achève de détruire ce qui a été l'objet d' un grand espoir à savoir une Europe unie, libre et démocratique.
Dehors, sortez de notre maison vous êtes en train de tout salir.

Bungener
Le 15/12/2015 à 18:41:50

l'Europe un beau projet, certains pays ont pus se redresser et aujourd’hui ils retombent dans la précarités,l'argent supplante le projet humaniste et en plus les dirigeants de l’Europe voudraient nous imposer des produits que la population refuse.
Refusons cela notre porte monnaie reste l'arme la plus sûr contre ces grands groupes ce n'est pas autre chose que notre argent qu'ils veulent alors ne cautionnons pas, n'achetons pas.

Jean-François Vilpoux
Le 15/12/2015 à 18:36:13

on devrait les poursuivre pour insulte à leur soit disant DEMOCRATIE !!

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 15/12/2015 à 18:24:11

Ou est la démocratie dans l'Europe ?, en agissant ainsi vous l'affaiblissez encore un peu plus, et bientôt vous ne comprendrez pas pourquoi certains veulent en sortir. ( ce qui n'est pas mon cas du moins pour l'instant....).

Bla
Le 15/12/2015 à 18:09:52

Nous sommes asphyxier par la technocratie, c'est une catastrophe en mouvement.

Christian Colombet
Le 15/12/2015 à 17:13:56

La commission européenne ne peut faire fi des instances démocratiques. C'est au parlement, représentant des peuples, de décider et non à la commission européenne qui n'a pas cette compétence !

Aimée Scherrer
Le 15/12/2015 à 17:12:28

Il ne faut pas s'étonner ensuite si les gens deviennent anti-européen et font la part belle à l’extrême droite... Ces technocrates sont-ils au service des citoyens européens auxquels ils doivent aussi d'être grassement rémunérés, ou bien à le solde des multinationales ?

un anonyme
Le 15/12/2015 à 17:07:15

Françoise,

Depuis le temps, tu devrais savoir que dans une cyber @ction (comme c'est le cas ici), tu peux changer ce que tu veux puisque c'est toi qui fait partir le message. ;o))

Alain

cyberacteurs
Le 15/12/2015 à 17:05:13

Allez donc lire sur alteréco :" commerce ou climat , la commission européenne choisit le commerce "
La commission est en train de fusiller l'idée même d'Europe

Geneviève Grolleau
Le 15/12/2015 à 17:01:49

cu'est ce qu'on en a outre de l-Europe

un anonyme
Le 15/12/2015 à 16:34:48

La commission européenne est le "faux nez" des intérêts des transnationales à l'oeuvre à Bruxelles.

demos91
Le 15/12/2015 à 16:04:39

Je finirai par comprendre pourquoi certains pays envisagent de sortir de l'Europe. Ce ne sont ni les lois qui protègent la nature, ni celles qui élèvent le niveau de vie ou le niveau de conscience des populations qui prévalent. Peu importe si les populations rejettent les OGM ! C'est la loi du plus fort et de l'argent qui doit s'imposer à tous. Le nivellement se fait par le bas ; L'Union européenne est devenue le royaume de lobbies et de courtisans aux motivations rarement nobles... voire chez certains députés uniquement personnelles. Il y a pire : certains députés ne siègent au Parlement Européen que faute d'avoir trouvé une place au sein du gouvernement de leur pays. Leur idéal ? Ils n'en ont pas. Alors les OGM, la biodiversité, la santé des populations, ils n'en ont cure.
Je dis NON aux OGM, NON au nucléaire, NON gaz de schiste.

Dominique
Le 15/12/2015 à 16:04:01

C'est honteux. Nous en avons assez de voir la Commission Europeenne faire le jeu de Monsanto et des autres empoisonneurs de la Terre et de tous ses êtres vivants. Moi qui suis une Européenne de toujours, vous me faites detester la Commission Européenne.

Marie-Noelle Rinquin-Gummers
Le 15/12/2015 à 16:03:13

plein le dos des politiciens qui engagent la société sans demander l'avis des citoyens qui par ailleurs ne les ont pas élus . L'Europe est devenue anti démocratique et travaille ainsi à sa perte à court terme

un anonyme
Le 15/12/2015 à 15:44:06

On nous fait manger n'importe quoi l'argent l'argent..,,,,,;

Orchidée
Le 15/12/2015 à 15:42:46

La commission Européenne montre à quel point elle se moque des citoyens de l'Europe qui depuis bientôt 2 décennies demandent le refus des OGM en Europe. Son attitude est un véritable dénis de démocratie et une insulte à ses citoyens. Comment dans ces conditions peut-on faire confiance a ces usurpateurs? comment imaginer que de telles attitudes ne conduisent pas à la violence que provoque un Pouvoir dictatorial. C'est en tous cas dans cet état que je me trouve et dis publiquement avec tous les risques que cela comporte a aller demain faucher ces poisons pour mes enfants et petits enfants.

un anonyme
Le 15/12/2015 à 15:42:32

Venant de mr Junker ça ne m'etonne pas (ancien premier ministre d'un paradis fiscal) Mosanto a du lui adresser un cheque conséquant

kevin
Le 15/12/2015 à 15:33:18

Non cette fois, c'est pas possible, je ne peux pas adresser mes salutations cordiales à Mr le Commissaire, impossible ! Cette pétition pourrait-elle être reformulée ? Les agissements de ces personnes de la Commission sont totalement insupportables.

Françoise Martin
Le 15/12/2015 à 15:30:24

je signe mais ne suis pas étonné de cette décision prise par nos élites corrompues

François Troël
Le 15/12/2015 à 15:28:55

Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";
Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.
En ligne sur :
http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php?action=clic&id=96895  
Ou tapez le titre dans la recherche. 
(Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)
Et 365 jours / an : http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr  

Collectif REC
Le 15/12/2015 à 15:27:25

Dans certains commentaires le TAFTA est évoqué: mais qu'en est-il de TISA qui semble complétement passé sous silence?

Pierre Charpentier
Le 15/12/2015 à 15:27:25

quand est ce que la commission européenne sera a l'ecoute des citoyens et non pas de ses interets propres ... comment pouvons nous croire encore en eux .

cette commission detruit l'avenir sur tous les plans / ecologiques , structures politiques etc ... le peuple ne croit plus en rien .... alors attention à la suite ...
sont ils tous des vendus ??

un anonyme
Le 15/12/2015 à 15:18:45

Pourquoi voter, si ceux qui dirigent les institutions, n'ont cure de la démocratie. Il faut modifier les institutions et place au peuple. Non, nous ne sommes pas stupides, place à la démocratie participative.

Joseph Magrino
Le 15/12/2015 à 15:11:15

@bonnie750

Pour répondre à ton commentaire "Décisions publiées le 8 décembre", pourquoi une cyberaction seulement le 15: un rapport avec les élections peut-être? comme les médias, faut pas faire de vagues..."

Comme indiqué dans la cyberaction, elle a été mise en ligne le jeudi 10 décembre 2015. Il s'agit d'une simple organisation en interne, les abonnées à nos lettres étant bien
sollicités la semaine dernière pour d'autres actions, cette info n'est partie qu'aujourd'hui. Mais la cyberaction pouvait être signée avant sur le site. :)

cyberacteurs
Le 15/12/2015 à 15:07:20

"Obsolescence programmée" (par Monsanto & co.) sur l'espèce humaine ?!
Les cadres de Monsanto ne font pas partie de ce programme puisqu'ils ne mangent pas les produits "soignés" par leurs poisons ; sans doute qu'ils espèrent se partager bientôt la planète entre eux seuls!
Ils crèveront de morosité chronique....
La Commission européenne se discrédite une fois de plus ; elle est sourde et aveugle vis-à-vis de celles et ceux qu'elle est censée représenter et défendre.
Ne nous étonnons donc pas des scores d'abstentionnisme lors d'élections européennes...

Gisele LUBARDA
Le 15/12/2015 à 14:55:14

...Scandaleux...
Après le "Luxleaks", les exonérations fiscales dont bénéficient certaines firmes multinationales, hébergées dans certains états de l'Union Européenne, il ne faut pas s'étonner que les membres de la Commission Européenne soient toujours sensibles au lobbying intensif développé par ces firmes...

Alain Karelber
Le 15/12/2015 à 14:44:31

Arrêtez de jouer avec nos vies et celles de vos enfants - elles nous appartiennent que vous le vouliez ou non

BENOIT CHAMPION
Le 15/12/2015 à 14:32:24

Belle démocratie ! À quoi cela sert de voter de faire des pétitions, des référendums si au final on a toujours le contraire ? Ce qu'on nous prépare et nous impose, c'est TAFTA. Nous n'avons qu'à la fermer. Les jeux sont faits depuis longtemps et on fait semblant de nous demander notre avis.

SYLVIE DELAITRE-JARCZYK
Le 15/12/2015 à 14:29:34

Combien ont ils été payés par Monsanto ?

FRANCOISE CACCIATORE
Le 15/12/2015 à 14:29:26

Avant... Oui mais c'était avant ! Nos gouvernants avaient un programme et , des couilles ! Aujourd'hui il n'y à plus rien et les lobbies avancent leurs pions, non ? Et que font les citoyens ? Ils baissent les bras . S'abstiennent de se prononcer ou votent UMPSFN ! Allo quoi ! La gauche ( pas le PS) reste divisée FG NPA PC VERTS LO résultat obtenu moins de 10% elle devient une QTE négligeable donc négligée.
Que faire ? Entrer tous au PS pour renverser la table ou laisser les flambys nous manipuler ?
A vous de voir

Fredo 92
Le 15/12/2015 à 14:24:41

Accepte votre action par courriel si vous proposez de la signer mais pas sur réseaux sociaux.

L BERNARD
Le 15/12/2015 à 14:21:39

Allons bon...On sort de la COP21!!????. A quoi bon toutes ces paroles qui s'envolent et qui font tuer des gens via cette décision!!! Mais c'est vrai plus on autorise et plus les dessous de table sont importants...
Et puis quand nos dirigeants arrêteront de faire confiance à çà?

Le paysan de jacques
Le 15/12/2015 à 14:21:04

Et si on en mettait une bonne louchée dans leurs assiettes,agrémenté d'un peu de Round Up "compatible" peut-être verraient-ils la vie (ou la mort?) différemment???

Bon appétit,messieurs,oh,ministres intègres...

jakez
Le 15/12/2015 à 14:20:02

Ils font le lit du Front National et des autres partis nationalistes. Ils sont contents de sacrifier la santé des gens sur l'autel du FRIC!

alain41
Le 15/12/2015 à 14:14:36

j'ai pas trop d'éspoir. nous n'avons pas volu le nurcleaire et nous avons fukushima
il vont faire pareil
signer malgé

andrea twellmann
Le 15/12/2015 à 14:14:17

Y'a plus qu'à détruire les champs d'ogm; tant pis pour les cultivateurs collabos.

Laurent Bonneton
Le 15/12/2015 à 14:13:17

Faut-il vous rappeler que vous n'êtes pas élus pour protéger et servir les multinationales, mais les citoyens de la terre.

mimi
Le 15/12/2015 à 14:09:31

Arrêtez de mépriser les citoyens et piétiner ainsi leur avis ! La majorité d'entre nous ne veut pas des OGM ! c'est clair non !!!!!!!!!!
Vraiment Ras le bol

Francine
Le 15/12/2015 à 14:08:33

On ne voit que des contradictions partout...certains font mine de s'intéresser aux grands problèmes de monde comme la COP21 on et voit fleurir des aberrations en contrepartie ! c'est grave quand même !

un anonyme
Le 15/12/2015 à 13:59:48

Je rêve qu'un jour les héritages soient bloqués sur une génération. Cela laisserait le temps de s'apercevoir de la dangerosité de certains produits mis sur le marché. Si les produits industriels s'avéraient exempts de toxicités, alors la 3è génération pourrait toucher l'héritage. Si les produits sur lesquels les industriels ont fait leur beurre s'avéraient toxiques ou dangereux, alors l'héritage servirait à l'indemnisation des victimes ou à la réparation environnementale...

Emmanuelle
Le 15/12/2015 à 13:55:36

Marre de ces fonctionnaires impliquées financièrement avec les multinationales !

Patrice Michon
Le 15/12/2015 à 13:53:12

"Décisions publiées le 8 décembre", pourquoi une cyberaction seulement le 15: un rapport avec les élections peut-être? comme les médias, faut pas faire de vagues...

bonnie750
Le 15/12/2015 à 13:46:31

La commission européenne est aveuglée par les intérêts mercantiles et ne se soucie aucunement de l'impact social et sanitaire des OGM.

Mobilisons-nous !

Jean-Igor GHIDINA
Le 15/12/2015 à 13:43:27

INNACEPTABLE !

Franck Alleron
Le 15/12/2015 à 13:20:41

On a déjà oublié la COP21

annick Bouvret
Le 15/12/2015 à 13:18:50

Assez du diktat des transnationales américaines et de la complicité et de la lâcheté des dirigeants libéraux européens !

Roland Peccoud
Le 15/12/2015 à 13:06:16

Ce n'est pas étonnant que le FN progresse à force de foutage de gueule des citoyens ; nous avons déjà vécu cela avec Chirac, j'avais voté NOn pour dire que je voulais d'une autre Europe que celle du fric et de
l' inéquité. Puisque le système des énarques politiciens ne change pas les peuples se désintéresseront des grands sujets de sociétés et ce seront les pionniers d'un monde vivable qui inventeront une autre possibilité de vivre sur notre planète. C'est pareil pour les derniers votes des Régionales pas de démocratie participative, pas de pédagogie émancipatrice, pas de recherches d'alternatives...

un anonyme
Le 15/12/2015 à 13:02:16

les anglais "votent" en majorité contre une éventuelle intervention en Syrie, le lendemain le parlement anglais vote pour l'intervention en Syrie.
Les français peuvent être majoritairement contre les maïs (et les saumons) OGM, nous les aurons quand même.
Le même mépris partout, jusques à quand cela sera-t-il supporté ?

ANNE TEURTROY
Le 15/12/2015 à 13:02:15

Hélas nous sommes en démocratie représentative; c'est à dire l'inverse d'une démocratie!
Nous déléguons notre pouvoir en votant pour des représentants qui décident à notre place, selon leurs intérêts propres! ...
Exigeons une vraie démocratie, ou nos représentants auraient pour principale mission de porter à la connaissance du peuple les grands choix à faire et nous permettre à nous, le peuple, de choisir!

un anonyme
Le 15/12/2015 à 12:35:04

non à l'empoisonnement généralisé à cause de la faiblesse de nos gouvernants et la force des lobbies

Jacqueline Bridet
Le 15/12/2015 à 12:25:28

Ce mépris pour les citoyens européens et pour la démocratie est insupportable !!!!!

ERIC ROBIN
Le 15/12/2015 à 12:16:19

Rappel : il faut cibler sur les vrais problèmes soulevés par les OGM (trop de pouvoir non démocratique et peu contrôlable donné à des entreprises libérales manipulatrices, risque d'abus en pesticides, brevetisation du vivant, asservissement des cultivateurs, etc...), et non fabuler sur une éventuelle non comestibilité des OGM.

Guy OBERLIN
Le 15/12/2015 à 12:07:35

Qu'ils aillent se faire en enc_%#er et qu'ils ne s'étonnent pas si le FN monte !

Pierre VINCHES
Le 15/12/2015 à 11:37:09

Comment pouvons-nous accepter que les pressions d'un groupe comme Montsanto arrive à faire plier la Commission Européenne sur ce sujet et à la mettre dans sa poche...Elle devrait défendre nos intérêts et faire respecter des lois prisent par nos élus mais le gâteau est tellement tentant qu'ils ne peuvent résister...Jusqu'au bout,Messieurs les députés Européens ,nous ne voulons pas d'OGM,ni dans nos champs ni dans nos assiettes !

Nicolas de Lion
Le 11/12/2015 à 09:14:17

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !