actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Rando Plogoff dimanche 25 aout

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : L'appel du Franc Moisin - Lettre à nous-mêmes

Mise en ligne du 27/11/2015 au 09/05/2016

Des citoyennes et des citoyens du Franc Moisin de Saint-Denis disent, avec nombre d'habitants de la ville et d'autres quartiers populaires : ça suffit!

Bilan de la pétition :

1265 participants

Présentation de la pétition :

Cet appel, né d'une réunion d'habitant-e-s et de personnes travaillant au Franc Moisin, un quartier de Saint-Denis (93), veut transformer la colère en une prise de parole constructive.
Il a aussi vocation à lancer une dynamique citoyenne dans la ville. "Face au traitement que nous subissons, nous disons : ça suffit!".

Saint-Denis le 27 novembre 2015

Pour tout contact : appeldufrancmoisin@gmail.com.  

Premiers signataires :
Christel Husson, ghania Amghar, Gwladys Guillaume, Adjera Lakehal-Brafman, Zouina Meddour, Danielle Ludon, Penda Diouf, Nabil Boubcheur, Mariane Hora, Bakhta Fathia, Rahim Rezigat, Nawal El Yadari, Blandine Veith, Mathide Leclercq, Corinne Angelini, Modibo Guindo, Ould Kher Baba, Madjela Bekka, Malika Chemmah, Denise Guiard, Jean-Jacques Clément, Rachida Hamdan, Didier Menard, Jean Brafman…

Texte de la pétition :


L’APPEL DU FRANC MOISIN
« Lettre à Nous-Mêmes »

Saint-Denis, notre ville, est, depuis l’intervention anti-terroriste du 18 novembre 2015, trainée dans la boue et fait à nouveau l'objet de tous les fantasmes.
Depuis des années les discours politiques, médiatiques et pseudo-intellectuels nous criminalisent, nous les habitantes et habitants des quartiers populaires, et nous rendent responsables de tous les maux dont souffre notre pays. Pas un jour ne se passe sans que ne soit martelé un argumentaire nous mettant au ban de la société française.
Toutes ces déclarations et autres « coups » politico-médiatiques sont destinés à nous museler parce qu’ils utilisent les mêmes mécanismes que ceux du harcèlement et de l'emprise psychologique.
Dans le même temps, nous subissons de plein fouet les effets de la crise, et nos quartiers sont abandonnés : services publics absents ou « en panne », discriminations en force à l’école et ailleurs, et nos enfants au milieu.
Voilà la nouvelle politique de gestion de la pauvreté : agiter le chiffon rouge du choc des civilisations, de la menace du « communautarisme », pour détourner l’attention des véritables problèmes qui pourrissent notre quotidien. On veut nous faire croire que nous sommes dans une guerre de religions, de valeurs, quand en vérité nous sommes dans un conflit dont les enjeux sont politiques, sociaux et financiers.
Un camp instrumentalise l’Islam, et manipule la religion pour cacher un projet impérialiste et capitaliste, l’autre camp fait semblant d’y croire pour couvrir ses interventions guerrières et protéger des intérêts économiques. Et on nous jette tout ça à la figure à travers nos postes de télévision : « débrouillez-vous ! ».
Qui paye pour ces stratégies criminelles ? De nombreux innocents ici en France, dont les victimes des attentats du 13 novembre 2015. Leurs familles, à qui nous apportons toute notre solidarité, ont payé un lourd tribut. Mais aussi de nombreux innocents au Mali, en Tunisie, au Liban ; et bien d’autres lieux. Résultats : des guerres menées auxquelles répondent des attentats aveugles, augmentant chaque jour le nombre de morts, victimes collatérales de la folie des hommes, de leur soif de pouvoir, de leur soif de gloire.
Ensuite, nous ! Nous, et particulièrement nos jeunes. Ce sont eux qui sont en train de se construire, qui intériorisent ces discours et deviennent vulnérables aux discours de haine : ceux qui les stigmatisent et les dévalorisent, ou ceux qui, sous un vernis religieux, leur proposent de façon illusoire d’acquérir de la reconnaissance.
Parce que trop longtemps nous avons laissé dire sans réagir ; parce qu’au –delà de nous, ce sont nos enfants, surtout les plus fragiles, qui sont en danger, nous dénonçons l’alliance médiatico-politique qui, depuis des années, nous maltraite, nous stigmatise, nous criminalise. Le résultat, est que l’image que nous avons de nous-mêmes nous réduit à l’impuissance et à l’auto-destruction.
Face aux traitements que nous subissons, nous disons : ça suffit !
Nous voulons redonner à nos enfants, aux jeunes de nos quartiers, et à nous-mêmes, parents et adultes, un espoir politique.
Oui, nous pouvons agir et construire ici, dans ce pays.
Oui, nous y avons toutes et tous notre place.
Pour cela, nous devons donner à nos enfants et à nos jeunes plus encore des clés de compréhension du monde. Encore moins que jamais nous leur laisserons croire que leur place est ailleurs, et les laisserons devenir des proies faciles pour un projet politique violent et criminel, qui exploite le désarroi dans lequel ils ont été plongés.
C’est notre engagement. A nous de le mettre en œuvre… Aux autorités de l’accompagner en prenant leurs responsabilités.
Cet appel est le prélude d’une dynamique avec des rendez-vous à venir pour, collectivement, agir afin de nous construire un avenir commun et en paix où nous serons citoyennes et citoyens à part entière.




 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

25 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les dégradations des cités sont voulues à des fins politiques, pour relancer (éventuellement) la Construction et les subventions dont profitent entre autres les bailleurs, qui sont plus ou moins détournées. Ce sont les locataires qui en font les frais (services fonctionnant mal, ascenseurs notamment) et les contribuables qui paient. Il faudrait plus s'y intéresser.

L'information est absente et de plus en plus diminuée, s'il en reste encore.

Dans ma cité nommée pompeusement Résidences, la concertation locative n'a pas été instituée légalement en recueillant l'avis de tous les locataires, même des non-adhérents à l'amicale.

Les locataires ne savent pas que certains des amicales parlent en leur nom dans des instances officielles du logement et disent ce qui les arrange sans tenir compte de la réalité et des revendications des locataires qui paient souvent pour des services non rendus.Le gagnant, c'est
toujours le bailleur.

En ces temps incertains, la porte d'immeuble reste continuellement ouverte depuis février 2016... pour satisfaire sans doute les trafiquants de drogue qui sont soutenus.

Ne parlons pas des ascenseurs ! La pisse est un bon prétexte pour ne pas changer des pièces à la charge du bailleur.

L'amicale CNL des locataires ne défend pas les locataires, mais le bailleur et la municipalité communiste. Elle aurait dû depuis longtemps demander le remboursement des m2 des services défectueux compris dans le loyer de surface corrigée et pas seulement le remboursement de charges...

Le bailleur a pondu un nouveau règlement intérieur plus laxiste que l'arrêté du Préfet, de façon à semer la pagaille et à permettre le harcèlement de locataires "indésirables" par du harcèlement (bruits, etc.)



Etc. Etc.

Anastasia DANIELIDES
Le 20/04/2016 à 16:32:49

Les cités ont toutes reçu le même traitement inique depuis des lustres. "T'habites là? ça craint!" c'est le truc qu'on entend quand on y habite et qu'on n'y est pas. Les gens qui n'y habitent pas ne pensent pas pouvoir y habiter, alors que quand on y habite, ça va, en général, pas si mal que ça. Le mépris affiché pour tout ce qui ne correspond pas au schéma petit bourgeois de l'idéal télévisé est difficilement supportable pour les gens qui le subissent, d'autant qu'en général ils ont et regardent la télé, et donc ont un étalage permanent de ce qui leur manque et de ce qu'on pense d'eux hors des frontières de leur ghetto. Pour les jeunes qui allient échec scolaire, habitat maudit, parents chômdus et grande intelligence et vitalité, le mélange est détonnant, c'est l'évidence. Si ce pays veut sortir de la "fatalité" qui veut que nos enfants nous en veuillent au point d'accepter de nous tuer, il lui faudra regarder en face ce qu'il a fait sur le plan intérieur. Et en plus, il faudrait aussi cesser vers l'extérieur ces complicités avec la brillante démocratie saoudienne, par exemple, et ce n'est qu'un détail parmi tant d'autres options politiques prises depuis longtemps et qui entachent de mauvaise foi toutes les déclarations ronflantes contre le terrorisme. Si on est contre, on rompt avec qui le finance. Dans ce cas, la politique intérieure et l'extérieure se rejoignent et se complètent pour le pire, malheureusement.

Odile Bouchet
Le 15/12/2015 à 12:27:03

Je suis raciste car je n'aime aucune couleur politique... je les trouve toutes manipulatrices, moches, menteuses, vulgaires et malhonnêtes ! Est-ce légal ? Vais-je finir avec un bracelet très tendance modèle 2015-2016 version "reste chez toi où c'est la taule " ?

PASGLOP
Le 05/12/2015 à 00:09:55

Toujours la même recette, depuis des décennies... Peut-être même des siècle...
Ces tragiques attentats ont comme un arrière gout de 11 septembre à l'américaine, avec les mêmes détails incohérents, presque les mêmes circonstances, c'est à se demandé si ce ne sont pas les mêmes personnes qui ont monté le coup. Ca sent l'arnaque. Non ça pue l'arnaque à plein nez !
Evidemment nous allons avoir nous aussi notre "Patriot Act", des keufs sur les nerfs dans nos villes, prêts à flinguer le premier qui lève le doigt pour poser une question, des innocents qui vont finir en taule sous le joli prétexte du terrorisme, et puis tout le reste que je n'ose pas énumérer
tellement la liste est longue. Et puis j'aurai peur de déprimer tout le monde...
Mes amis, l'heure est grave, très grave, le pays vient de basculer dans l'escarcelle de grands financiers de ce monde. Nous étions un peuple qui avait la parole un peu trop facile à leur gout, alors voilà leur solution. Nous museler pour pouvoir tranquillement finir le démantèlement de notre nation. Et quoi de mieux que de monter les uns contre les autres pour avoir la paix ? Pendant que les stigmatisations (dont les politiques et les médias se font les bons garants) et la haine nous agitent, nous ne verrons pas discrètement passer les coup de canifs dans tout les biens de la Nation (donc les nôtres).
Il me parait évident que pour rester vigilant face à ce qui nous attend, si nous voulons continuer à vivre ensemble, dignement, simplement, respectueusement, il va falloir veiller à transmettre à nos enfants les bonnes informations. Pas celles qu'on entend à la télé ou qu'on lit dans les gentils journaux gratuits du métro...
La meilleure information est celle qu'on va chercher, qui n'est pas si simple, gratuite et colorée. J'en appelle à votre attention, si la cohésion et la vigilance ne reste pas, nous et nos enfants finiront notre vie comme des esclaves (que nous sommes déjà un peu...)
Je sais que je m'éloigne un peu du propos mais c'est peut-être parce-que j'habite à Stains (J'habite à 100 m de Saint-Denis), peut-être parce-que j'en ai gros sur la patate, peut-être parce-que ces attentats sont un signe flagrant que les choses vont changer très vite à partir de maintenant.
Je vous suggère de vous informer sur ce qu'est réellement le terrorisme depuis qu'il existe (juste un arme fabriquée et contrôlée de toute pièce par la CIA, ce n'est vraiment plus un secret) ; sur ce qu'est l'accord TAFTA que les USA tente de négocier depuis de longues années avec l'Europe, dans de belles réunions à huis-clos entre des négociateurs non élus, ce que ces accords ont déjà entrainé avec d'autres continents ; sur la réalité du sytème bancaire, de l'irremboursable dette, du vrai rôle de tueur à gage que représente le FMI, du lobby de VRP des grandes corporations à Bruxelles, à l'OCDE ; sur le chemtrails et la grosse controverse que ça suscite. On est très discret sur le sujet en France, mais dans d'autres pays et même à l'ONU ce n'est plus un secret...
Bref je m'arrête là, je sens que je m'éparpille...
Merci à ceux qui ont eu le courage de lire jusqu'au bout, tant pis pour les autres, un jour il ouvriront les yeux mais il sera peut-être trop tard.
Si quelques personnes curieuses veulent des précisions, je ne souhaite pas laisser mon mail visible. Mais sur internet, même si dans la masse d'information il y a aussi de la désinformation, on peut trouver beaucoup de choses. Pour faire le tri, il suffit de suivre la trace de l'argent... C'est ce qui régit le monde actuel, et ça affiche clairement ceux qui tiennent les rênes dans l'ombre de nos chers politiciens (ça sent l'ironie non ?)
Soyons forts, et pour ça soyons unis et informés.

MATTHIEU PATRIARCA
Le 04/12/2015 à 01:26:22

Marre de voir les gens grimacer à la réponse à leur question, et tu habites où? D'entendre répéter, "Ouh la, c'est chaud Saint Denis, non?"
Beaucoup de belles initiatives, de projets ambitieux et de luttes justes ont lieu dans notre belle ville.
Une mixité à revendiquer fièrement, et bien que cela ne soit pas toujours facile, je félicite et salue des initiatives comme celle des personnes qui ont rédigé cette lettre. Le quartier des Francs Moisins, comme tant d'autres, doit faire entendre sa voix, pour ne plus être le laissé pour compte d'une république qui stigmatise, sécuritarise, policise, délaisse les services publics de santé, d'éducation, du social etc.
BRAVO!

Anaïs
Le 03/12/2015 à 22:22:26

Vous analysez avec justesse la situation et vous êtes conscient(e)s du travail qu'il vous faut réaliser pour que ça change.
Sachez que d'autres pensent comme vous et vous soutiennent de tout coeur déjà en contrant les dérives verbales, là où ils sont.
Je suis de ceux-là et vous exprime tout mon respect et ma solidarité.

HELIANE ROBERT-ROMPILLON
Le 02/12/2015 à 23:13:09

C completement idiot,c'est pas le lieu d'habitation qui determine ce qu'on est.Il y a des gens HONNETES partout ! ! !

Annette Mouffron
Le 02/12/2015 à 00:29:10

Même problématique à Molenbeek Saint-Jean!
Facile, sous prétexte de "gestion responsable" et pour se plier aux diktats de l'€urope des lobbies - dont les sièges sont à deux pas -, de déstructurer tous les services aux citoyens et à la population, particulièrement la plus fragile et démunie.
Puis, en stigmatisant les plus terrifiantes dérives auxquelles ouvre le désespoir et l'absence de tout futur, de se laver les mains de toute responsabilité quant aux politiques qui les suscitent.
Merci pour ce sursaut de dignité que je signe à deux mains!

Jean-Pierre Clément
Le 01/12/2015 à 17:36:26

après les ROMS les ARABES ?QUEL GACHIS!

merville de tremblay en france
Le 01/12/2015 à 16:44:36

A quelle époque vivons-nous?
Pays des droits de l'homme, à une époque, mais tout est fait pour entretenir une défiance voire une haine vis à vis de l'autre.
Et pour être dans les bonnes grâces des bien-pensants et des hommes de pouvoir, les médias nous serinent uniquement ce qui peut nous faire peur et nous fermer nos portes.
Continuez de nous mobiliser.
Merci.

Sandrine Bessé
Le 01/12/2015 à 11:47:47

Bravo pour cette courageuse, intelligente et salutaire démarche. Je vous - et nous - souhaite une belle et bonne construction

Muriel FOSSARD
Le 01/12/2015 à 01:14:22

Quand il y a des événements graves comme ceux du 13 novembre et des jours suivants, je ne peux m'empêcher de penser aux familles des victimes mais aussi aux familles des "bourreaux" - ces jeunes que j'imagine en quête de sens, en quête de reconnaissance et qui, de ce fait, sont manipulés comme des marionnettes par des acteurs qui tirent les ficelles dans les coulisses.
Je vous souhaite de réussir dans votre entreprise de rassemblement, dans votre volonté à aider chacun à trouver sa place. Car c'est une évidence que chaque être humain a droit à sa place, mais nous ne naissons pas égaux, et pour certains c'est plus difficile que pour d'autres. Aussi doivent-ils faire preuve de plus de détermination et de persévérance pour assumer leur place. BRAVO pour votre démarche. De tout coeur avec vous.

My-Ma
Le 01/12/2015 à 00:51:29

Même si ce texte est plutôt un appel qu'une pétition, je le signe pour vous dire mon soutien.

Lise
Le 30/11/2015 à 21:33:50

je signe parce-que bien sûr vous avez raison de vous mobiliser, mais pour avoir vécu pas bien loin de Saint-Denis durant 11 ans, je vous dis : il y a bien longtemps que vous auriez dû vous mobiliser, là ce n'est que parce-qu'à cause de toutes ces histoires çà doit être devenu de la folie totale de vivre là-bas, mais il y a longtemps que c'est déjà inacceptable, tout était déjà en place il y a 15 ans-20 ans pour que çà vire un jour comme çà, et dans ce pays devenu totalitaire, il faudra beaucoup, beaucoup, de mobilisation, et il y a tout lieu de craindre qu'on y arrive pas dans le calme....une nouvelle intelligentsia doit naître du chaos actuel et ce qui est sûr c'est que la jeunesse des cités est le terreau de génies nombreux, ce sont eux qui adultes se bougent pour créer leur vie, ceux qui sont dans les jolies résidences proprettes deviennent beaucoup plus amorphes et dociles, et ce ne sont pas ceux-là qui créeront un monde nouveau. Mais il faut aller BEAUCOUP BEAUCOUP plus loin que le stade de pétition, là vous parlez de ce qui est le cœur du problème de la société française, en plus la région parisienne est un pays dans le pays, avec des problèmes spécifiques dûs à l'immense concentration urbaine et à un polymorphisme culturel sur lequel faire l'impasse a amené là où on en est. Ne vous faites pas d'illusion, le changement, personne ne vous le donnera, il viendra de vous.

Francesca PELLENCIN
Le 30/11/2015 à 20:53:59

Hors de question de signer cette pétition ! savez vous que dans ce département il y a 143 mosquées ? et trouvez vous cela normal ? c'est le département français qui détient le record dans ce domaine à croire que les musulmans sont les seuls habitants alors que il y a 50 ans environ c'était là que résidait un maximum de Bretons ! 1 seul département en France n'en a aucune le 04 ou le 05!

frilouz1
Le 30/11/2015 à 20:51:47

Dénigrer n'a jamais fait avancer les relations humaines. Oui, il faut soutenir cet appel.

Ariane BERLAND
Le 30/11/2015 à 20:42:01

Je comprends l'exaspération de ceux que les médias stigmatisent pour faire du sensationnel. La majorité aspire à vivre en pays.

Pourquoi appeler ce texte pétition ? C'est une déclaration, une protestation mais pas une pétition.

GuyD
Le 30/11/2015 à 19:20:56

oui nous sommes dans un système d'aliénation et nous devons payer tous ceux qui nous aliènes. Il est grand temps que les forces populaires se restructure......
Il est temps de battre le rappel et de s'organiser pour secouer le joug... Merci de lancer ce crie d'alerte et d'appel, nous devons nous relier.

Ch. C.

Christian Colombet
Le 30/11/2015 à 19:15:09

C'est tellement vrai, depuis tellement longtemps... Et les -vrais-problèmes n'ont fait que s'aggraver à force d'être minimisés ou ignorés.

un anonyme
Le 30/11/2015 à 17:11:52

du fond de ma province, je vous dis: bon courage et vous adresse empathie et solidarité

DENISE MOUTIN
Le 30/11/2015 à 17:04:24

Whaouh, quel beau texte, engagé et sensible, digne de notre humanité . Je signe des deux mains !

Francis Got

Francis Got
Le 30/11/2015 à 16:17:17

I.FILLIOZAT DIT MIEUX QUE MOI CE QUE JE RESSENS? VOICI SES PROPOS:
"Mesurons combien l’empathie, l’aide à autrui, s’engager pour une cause, sont engrammés dans l’ADN de tous les humains. Faute d’ouvrir des possibles à nos jeunes pour qu’ils puissent développer dans leur quotidien ces qualités profondément humaines, ils seront exposés aux marchands de rêve. Suite aux attentats, les jeunes français délaissent leurs jeux vidéo violents et s’engagent en masse dans l’armée, non pour en découdre, mais pour protéger, pour être utiles. L’armée n’est pas la seule voie de la protection d’autrui. Pour un corps social en bonne santé, chaque cellule a besoin de se réaliser, de s’engager pour une cause. L’amour naît du lien. La joie naît de la réalisation de soi, du pouvoir que nous exerçons, de l’engagement envers des valeurs. L’amour et le pouvoir sont les deux jambes qui nous permettent de marcher. L’amour seul laisse faire n’importe quoi. Le pouvoir seul devient abus. Si chaque adolescent peut sentir qu’il fait une différence, qu’il a du pouvoir sur le monde pour le rendre meilleur, alors notre corps social pourra guérir. Le pouvoir lié à l’empathie est source de joie. Là où il y a amour et joie, le cancer n’a plus de place pour se développer."

dominique Lassalle
Le 29/11/2015 à 14:56:23

habitante de st Denis depuis 35 ans , ville où mes enfants ont fait leurs études et créé de fortes amitiés, je souhaite contribuer au maintien de cette façon de vivre ouverts sur le monde, non sur la peur de l'autre. Je soutiens également la pétition en tant que membre de Femmesenlutte.93 Courage, ensemble!!

Mariedo
Le 29/11/2015 à 14:11:52

Oui, il y a beaucoup à faire : remettre en place une police républicaine et de proximité, imposer le respect des lois sur le logement social pour éviter de créer des ghettos et promouvoir un véritable vivre ensemble,mettre en place le système évitant les contrôles au faciès systématique, imposer un mix dans les écoles de la république, répartir également les services publics dans les quartiers, etc...

Bernard Pothier
Le 29/11/2015 à 10:49:36

Je signe en tant que militant syndical CGT ayant consacré pas mal d'énergie à la lutte contre le racisme
laquelle risque aujourd'hui de devenir plus difficile et plus nécessaire en oubliant pas d'expliquer qu'elle est un aspect primordial du combat pour l'émancipation de l'humanité, une condition sine qua non ...
Bien cordialement

un anonyme
Le 28/11/2015 à 18:54:59

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !