actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Annoncez la couleur !

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 154 : Aliments irradiés : le principe de précaution doit

Le 17 décembre 2002, les parlementaires européens, conscients des risques liés à la généralisation de l'irradiation des aliments, ont demandé que la liste des aliments autorisés à l'irradiation soit limitée aux épices et herbes aromatiques séchées, à l'exclusion de toute autre catégorie d'aliments.

Bilan de la cyberaction :

1700 participants ont écrit à
marion.zalay@cabinets.finances.gouv.fr.  

Voir le compte rendu de Michel Rouyer adhérent de Cyber @cteurs
http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?t=2023
 

Si le gouvernement français semble sourd aux demandes de révision de la liste des aliments autorisés à l'irradiation, ça commence à bouger au niveau européen. En décembre dernier, une cinquantaine de députés européens ont envoyé une pétition au commissaire Kyprianou, chargé de la
santé et de la protection des consommateurs, pour demander que l'Union Européenne prennent en compte leur vote de 2002 par lequel ils demandaient que la liste des aliments autorisés à l'irradiation soit la plus restrictive possible. En effet, depuis 2002, la procédure législative européenne est au
point mort, ce qui permet à des pays comme la France de continuer à laisser irradier poulet, fruits secs et crevettes. Une harmonisation européenne, à condition qu'elle aille dans le bon sens, obligerait notre gouvernement à plus de circonspection.

Présentation de la cyberaction :

Malheureusement, la France continue à autoriser la mise sur le marché de seize autres catégories d'aliments irradiés, dont le poulet, les fruits et légumes secs, le blanc d'oeuf, l'ail et l'oignon, les flocons de céréales, les crevettes et les cuisses de grenouille.

Loin de représenter une solution miracle aux maladies alimentaires, la consommation d'aliments irradiés pose plusieurs problèmes.

- Tout d'abord, l'irradiation des aliments est très souvent utilisée comme substitut à des pratiques sanitaires rigoureuses et induit les consommateurs en erreur : en effet, les signes typiques d'altération font place à des signes imperceptibles pour le consommateur qui n'est dès lors plus en mesure d'être alerté quand un aliment est douteux.

- De plus, les aliments irradiés, s'ils gardent plus longtemps l'apparence de la fraîcheur, n'en perdent pas moins l'essentiel de leurs vitamines lorsqu'ils parviennent au stade de la commercialisation : alors que les consommateurs pensent manger un produit frais, cet aliment ne contient en fait pas plus de vitamines qu'un produit en conserve.

- Enfin, la consommation d'aliments irradiés expose à des risques sanitaires avérés: des scientifiques ont montré que les animaux de laboratoire nourris d'aliments irradiés étaient sujets à une réduction de leur fertilité, à une diminution de leur taux de globules rouges, à l'accroissement de l'incidence du cancer et à l'apparition d'aberrations génétiques. On sait à présent que l'irradiation d'aliments contenant des matières grasses entraîne la formation de substances nouvelles, les alkylcyclobutanones, qui présentent des caractères toxiques pour les cellules et les gènes humains et qui favorisent le développement du cancer.

Il est donc indispensable d'appliquer le principe de précaution et de restreindre au maximum l'utilisation de cette technique.

Par ailleurs, en tant que consommateur(trice) et citoyen(ne), je suis préoccupé(e) par les conséquences socio-économiques et environnementales de l'usage de ce mode de conservation - comme de celui d'autres procédés de conservation industriels : mise en concurrence des producteurs de la planète au détriment des économies locales, délocalisations, spécialisation des cultures, croissance exponentielle des transports, atteintes à la
biodiversité, pollutions et production de gaz à effet de serre....

Je demande donc que le principe de précaution soit appliqué :
- la liste des aliments autorisés à l'irradiation en France doit se conformer à la liste européenne, à l'exclusion de tout autre aliment ;
- le contrôle sur les aliments irradiés commercialisés en France doit être renforcé pour empêcher toute fraude. Un effort particulier doit être fait en direction des aliments importés, ce contrôle étant actuellement presque inexistant.
- des fond doivent être alloués à une recherche transparente et indépendante de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) sur l'impact pur la santé de la consommation d'aliments irradiés;
- des sanctions effectives doivent être prises contre les entreprises qui ne respectent pas la législation.

A l'occasion de la semaine internationale d'action contre l'irradiation des aliments, du 21 au 27 novembre, les associations du Collectif français contre l'irradiation des aliments (voir liste ci-dessous) vous proposent de participer nombreux à cette cyber @tion.

Alain Uguen Cyber @cteurs

Liste des organisations signataires :

Action Consommation, Agir pour l'Environnement, Les Amis de la Terre, Association pour l'Information sur la Dénaturation des Aliments et la Santé (AIDAS), Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs, ATTAC,
Biocoop, Confédération Paysanne, CRiiRAD , Ecoforum, EKWO, Fédération Nature et Progrès, Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF), Public Citizen, Réseau Sortir du Nucléaire

Texte de la pétition :


Madame la Conseillère,

Le 17 décembre 2002, les parlementaires européens, conscients des risques liés à la généralisation de l'irradiation des aliments, ont demandé que la liste des aliments autorisés à l'irradiation soit limitée aux épices et herbes aromatiques séchées, à l'exclusion de toute autre catégorie d'aliments.

Malheureusement, la France continue à autoriser la mise sur le marché de seize autres catégories d'aliments irradiés.

Loin de représenter une solution miracle aux maladies alimentaires, la consommation d'aliments irradiés pose plusieurs problèmes.

-utilisée comme substitut à des pratiques sanitaires rigoureuses et induit les consommateurs en erreur
-perte de l'essentiel de leurs vitamines
-risques sanitaires avérés

Il est donc indispensable d'appliquer le principe de précaution et de restreindre au maximum l'utilisation de cette technique.

Par ailleurs, en tant que consommateur et citoyen, je suis préoccupé par les conséquences socio-économiques et environnementales de l'usage de ce mode de conservation - comme de celui d'autres procédés de conservation industriels: mise en concurrence des producteurs de la planète au détriment des économies locales, délocalisations, spécialisation des cultures, croissance exponentielle des transports, atteintes à la biodiversité, pollutions et
production de gaz à effet de serre,...

Je demande donc que :
- la liste des aliments autorisés à l'irradiation en France soit réduite à la liste européenne, à l'exclusion de tout autre aliment ;
- le contrôle des aliments irradiés commercialisés en France soit renforcé pour empêcher toute fraude. Un effort particulier doit être fait en direction des aliments importés, ce contrôle étant actuellement presque inexistant ;
- des fonds soient mis à disposition pour une recherche transparente et indépendante de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) sur l'impact pour la santé de la consommation d'aliments irradiés;
- des mesures de sanction effectives soient prises contre les entreprises qui ne respectent pas la législation.

Veuillez agréer, Madame la Conseillère, l'expression de mes salutations citoyennes attentives.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !