actualité écologie

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

Rando Plogoff dimanche 25 aout

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Désenclavement nord Lot : meilleure voie permettant accès à l'A20

Mise en ligne du 19/09/2013 au 01/11/2014

Nous avons absolument besoin d'aide pour empêcher que nos paysages entre Turenne - Sarrazac, Cazillac Les Quatre Routes du Lot - Condat soient détruits par une route qui va en plus mettre à sec les finances du Lot et de la Corrèze.

Bilan de la cyberaction :

1754 participants

Réponse du Conseil Général le 3 novembre 2014
Il est d'ores et déjà certain que l'opposition du regroupement de plusieurs associations à une nouvelle route n'a pas été respectée, que tout se fait sans le moindre scrupule de façon clairement assumée ( "... aucune communication vers le public ou les associations... ")* . On ne peut que trouver plus juste à propos que de dire : "ce projet devra subir... une procédure de DUP(e)"* .
Nous avons été entendus sur un point, les accès déjà existants ont subi quelques travaux à minima. Une "couche de ripolin" dégradée en moins de 3 mois qui a dû être refaite !!!
Vive la France !

le PDF est visible à l'adresse :
http://www.cyberacteurs.org/pdf/reponse-conseil-general-du-Lot-30-10-2014.pdf  

Présentation de la cyberaction :

VOIE D'AVENIR: comment il faut en sortir !
 Aujourd'hui, le paradoxe est que les entrepreneurs et les associations s'efforcent, au-delà de leurs divergences, de trouver une solution où avantages et inconvénients seraient partagés par tous, alors que certains élus en charge de l'intérêt général défendent aveuglément leurs intérêts territoriaux. C'est une guerre des tracés où pleuvent les invectives, les insultes à l'environnement, les procès d'intention à l'encontre de cabinets d'études de réputation intègre, et de façon générale la mauvaise foi et la désinformation.
 Turenne-Environnement ( Lot et Corrèze) propose une solution tenant compte à la fois :
 – des nouvelles directives de « mobilité durable » qui viennent de faire l'objet du rapport Duron remis au gouvernement le 27 juin mettant en avant l'abandon de nouvelles structures de transport au profit de l'entretien et de l'aménagement des réalisations existantes et du développement du transport ferroviaire.
 – de l'urgence de réaliser des voies plus commodes reliant Biars à l'A20 réclamées par les entrepreneurs, et cela par le plus court accès possible à l'autoroute elle-même.
 – du respect de l'environnement, des surfaces et des productions agricoles, et du patrimoine paysager et naturel qui sont une donnée majeure et une richesse dans ce territoire touristique sensible.
Soyons constructifs :
 – Que l'option dite «  T3 » soit revue  à la baisse et se traduise seulement - la déviation de Condat étant repensée - par l'amélioration de la D 96 à partir du territoire des Quatre-Routes avec, à l'autre extrémité, le contournement nord de Martel et double jonction avec la D 840 vers l'échangeur de Gignac (54) et Brive ; et avec la D 803 permettant un accès sud vers l'A20 par l'échangeur de Souillac (55). Cela rend inutile de compléter à grands frais l'échangeur 54 vers le sud.
 ­– Simultanément, aménageons avec le concours financier de la Corrèze, pour les usagers qui veulent un accès par le nord vers l' A20 et ceux qui désirent rejoindre le centre de Brive, la D 720 (qui devient D8 en Corrèze), et notamment, une fois pour toutes, la côte de Turenne.
 – Prévoyons à moyen terme la réduction du goulot d'étranglement de Noailles par la jonction Monplaisir-A20 (contournement sud de Brive) et d’autres travaux structurants accroissant la diversité des itinéraires dont celui par Lanteuil, déjà très utilisé par les transporteurs, arrivant à Malemort et menant au contournement nord de Brive et à l'A 20 ( échangeur 49).
 Cette proposition raisonnable de répartition du trafic suppose simplement l'abandon de l'tinéraire appelé « T2/1 », prétendue unique « Voie d'Avenir ». Chacun sait (ou comprend) que cette option est en réalité extrêmement fragile et qu'elle est véritablement condamnée. Elle l'est en raison d'une double disproportion :
 -disproportion entre l'ampleur du budget envisagé et la nature ( une deux voies) et l'utilité des travaux prévus.
 -disproportion entre les travaux prévus et les atteintes à l'environnement et à l'activité économique et sociale des communes concernées notamment dans la vallée de la Tourmente, le causse et la forêt de Turenne. Un surcoût par rapport à l'itinéraire dit «  T3 » d'environ soixante millions d'euros (estimation basse), cela équivaut à la construction d'un hôpital et de plusieurs collèges ! Et comment financer, au surplus, le confortement des itinéraires existants, indispensable mesure d'accompagnement du projet ? La D 96 aménagée, c'est aussi un meilleur maintien de l'équilibre fragile entre la ruralité de notre territoire et toutes ses activités économiques, en particulier le commerce de proximité.
Ainsi, nous vous proposons d'adopter la transformation du projet qu'on appelait T3 (le moins impactant pour l'environnement, ce qui répond à l'exigence du Grenelle) en aménagement routier, doublé d'une amélioration simultanée de la D 720 et surtout de la partie corrézienne remontant vers Brive à partir de Turenne-Gare. Et prévoyons, à moyen terme, une indispensable diversification du trafic routier.
 Tout cela peut aller vite.
 Il faut sortir de 20 ans d'atermoiements.
Turenne-Environnement ( Lot et Corrèze)

La lettre qui a été envoyée :


Gérard Miquel, Président du Conseil Général du Lot

je demande que les routes existantes soient entretenues, aménagées correctement et que ne soit pas faite une route supplémentaire qui n'intéresse plus que... le conseil général du Lot.

Cordialement

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

8 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Faute de réaction de la part des initiateurs, j'ai supprimé le premier texte et repris celui de MarieC pour cette cyber @ction.

Alain

Alain Uguen
Le 24/09/2013 à 17:27:36

ecrivez une lettre compréhensible, on la signera évidemment.

alice G.
Le 24/09/2013 à 17:21:11

Heu... La phrase unique qui constitue le courriel est incompréhensible. Elle est écrit en "petit-nègre" (syntaxe absente), il est impossible de comprendre ce qu'elle signifie.

Bref, il est impossible d'envoyer un tel courriel et donc de signer cette cyberaction.

Jacques C
Le 24/09/2013 à 16:28:09

1) Je reconnais que le texte est mal conçu mais IL EXISTE.
2) Pour répondre à M. Huteau, il ne s'agit pas de faire une nouvelle route mais, bien au contraire, de s'opposer à sa construction. Le texte demande que les routes existantes soient entretenues, aménagées correctement et que ne soit pas faite une route supplémentaire qui n'intéresse plus que... le conseil général du Lot.
MarieC de Turenne

MarieC
Le 23/09/2013 à 18:40:14

Je veux bien signer un texte de pétition,lorsque j'ai lu les tenants et aboutissants,mais il faudrait que ce texte existe.
Donc selon la formule courante :
Dans l'attente....

Daniel Scheppler
Le 20/09/2013 à 23:29:19

Bonjour
Clairement, selon moi, le texte de pétition proposé n'a pas de sens. J'ignore comment les destinataires de la pétition peuvent l'interpréter.
Bien que la cause semble juste, la moindre des choses serait de proposer une phrase complète qui respecte les règles élémentaires de grammaire.
Mais peut-être était-ce un brouillon ou une erreur ?
Cordialement

Jean-Noël Plauchu
Le 20/09/2013 à 22:02:31

Il n'y a pas d'avenir dans l'aménagement de projet routier. Bitumer des espaces naturels pour satisfaire une entreprise fabricant de la merde en pot pour les acheminer avec des transports polluants, je crois que c'est plutôt mortifère.Aussi je ne signerai pas cette pétition.

HUTEAU
Le 20/09/2013 à 18:14:40

heu...

c'est pas un peu court, et du coup ça fait pas peu sérieux, ce courriel ?


amitiés
patrick

Patrick Maurer
Le 20/09/2013 à 14:49:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !