image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Les Français payeront l’addition pour les camions : Défendons la pollu-taxe

Mise en ligne du 05/11/2013 au 03/10/2014

Au sortir d'un week end de Toussaint marqué par la manif de Quimper, le sujet de l'écotaxe et les premières tempêtes de l'automne nous vous proposons de défendre ce nouveau produit tout en réclamant toute la vérité sur le contrat avec Ecomouv , un réexamen des conditions de son application

Bilan de la cyberaction :

5493 participants

L'écotaxe est devenue péage de transit

Présentation de la cyberaction :

Le 26/07/2012 nous mettions en ligne une pétition Doux : pour sauvegarder durablement les emplois, il faut réorienter le modèle de production

Analyser les raisons de l’échec pour mieux rebondir
Toutes les leçons doivent être tirées de la situation actuelle du groupe DOUX hier encore présenté comme l’un des fleurons du « modèle agricole breton ». Ce groupe qui a su largement utiliser les fonds publics pour conquérir des marchés plonge aujourd’hui des milliers d’éleveurs et de salariés de l’agro-alimentaire dans l’angoisse et la détresse.
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=620  

Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt

Depuis c'est l'ensemble du modèle productiviste breton de l'agro business breton qui est confronté à la même situation de faillite.
Plutôt que remettre en cause ce modèle qu'ils ont bâti à coups de subventions , les tenants de l'agro business breton (MEDEF et FNSEA ), partisans de la socialisation des pertes une fois que la privatisation des bénéfices devient privation de bénéfices, utilisent la pollu-taxe qui n'existe pas encore comme la cause de tous leurs maux pour canaliser la colère des travailleurs (salariés et petits agriculteurs) qui voient le modèle qui les faisaient vivre s'écrouler.

Le premier ministre a annoncé un moratoire sur la TKPL. Réaction indignée de FNE.
http://www.fne.asso.fr/fr/les-francais-payeront-l-addition-pour-les-camions.html?cmp_id=33&news_id=13457&vID=1867  

Les routes ne sont pas gratuites. Elles sont payées par les Français et usées par les camions. En outre le « tout camion » pollue et réchauffe le climat. Cette taxe, juste écologiquement et socialement, si elle n’entre pas en vigueur va entrainer une augmentation des impôts locaux pour payer l’entretien des routes passées sous l’autorité des collectivités locales. Elle est aussi un signal pour les poids lourds de toute l’Europe : venez traverser la France, c’est pas cher pour vous !

Le cadeau fiscal ne résoudra rien et enfonce le pays dans la crise

Le cadeau fiscal coûtera plus d’un milliard par an à l’Etat, en manque à gagner, 800 millions de plus si le contrat avec le prestataire est rompu. Par ailleurs, la crise profonde que traversent certains secteurs agricoles ne saurait trouver de solution si nous sommes incapables de favoriser une production (notamment agricole) de proximité, faiblement émettrice de gaz à effets de serre et de pollutions atmosphériques.

Le moins disant environnemental et social, payant le plus mal ses salariés et polluant le plus, continue d’être l’alpha et l’oméga d’un dogme productiviste qui saigne nos territoires et notre économie. Tant pis pour les conséquences tant que le prix est le plus bas possible et qu’on ne paye pas pour son outil de travail (la route)…

Nous n’aurons pas les moyens de la transition écologique

Pour mémoire, rappelons que le gouvernement avait promis que la baisse du budget du ministère de l’écologie de 7% serait compensée par la TKPL. Sans elle qui le financera ?...

On ne peut continuer à faire comme avant en espérant que ça change. La transition écologique nécessite des investissements et il nous semble naturel que ceux qui sont les principaux responsables de la crise écologique soient aussi ceux qui financent prioritairement la sortie de crise au profit de tous ceux (dont de nombreuses entreprises, exploitants agricoles…) qui essayent de construire la France de demain. A moins de remettre en cause le principe pollueur-payeur et d’assumer un état de fait : aujourd’hui c’est pollué-payeur !

http://www.fne.asso.fr/fr/les-francais-payeront-l-addition-pour-les-camions.html?cmp_id=33&news_id=13457&vID=1867  

Pour en finir avec l'eco-taxe qui repose sur des cadeaux au lobby autoroutier (voir revue de presse en fin de message) et ancre dans la tête des gens que c'est de la faute de l'écologie nous vous proposons d'écrire au Premier Ministre pour lui demander de rebaptiser et réexaminer cette taxation indispensable des Poids Lourds.

Alain Uguen
Association Cyber @cteurs

Petite revue de presse

Le contrat insensé de l'écotaxe
http://www.mediapart.fr/node/353828?onglet=full  

la Cour des comptes dénonce l’opacité des tarifs et l’enrichissement sans cause des sociétés d’autoroutes
http://www.cyberacteurs.org/pdf/I-peages-autoroutiers.pdf  

Écotaxe : les doutes s'accentuent autour du contrat Ecomouv'
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/11/02/20002-20131102ARTFIG00263-ecotaxe-les-doutes-s-accentuent-autour-du-contrat-ecomouv.php  

Ecotaxe : "Le contrat avec l'Etat français devra s'appliquer"
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/31/ecotaxe-le-contrat-avec-l-etat-francais-devra-s-appliquer_3506566_3244.html  

Ecotaxe : un partenariat public-privé qui pose question
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/30/ecotaxe-questions-autour-d-un-partenariat-public-prive_3505398_3234.html  

Les ONG dénoncent des cadeaux fiscaux aux transporteurs
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/30/20002-20131030ARTFIG00378-les-ong-denoncent-des-cadeaux-fiscaux-aux-transporteurs.php  


En savoir plus

Faut-il rappeler qu’une partie infime du réseau est concernée (1) ? Que la Bretagne en est grandement exemptée en raison de son caractère « péninsulaire » et percevra plus du triple de sa contribution à l’éco taxe au titre forme d’investissements de l’AFITF (2) ? Que de multiples exonérations ont d’ores et déjà été accordés à certains secteurs routiers (ex : routes de montagne) et certaines professions. Nos associations sont fatiguées de ces réticences à mettre en application un mécanisme qui a pourtant fait ses preuves à l’étranger. 

http://www.rac-f.org/Eco-taxe-poids-lourds-le  

0,5% du réseau routier local est concerné, mais presque la moitié du réseau routier national est éco-taxé (10 000km sur 21 157 km.) 


La contribution de la Bretagne s’élèvera à 42 millions d’euros chaque année, mais elle recevra annuellement 135 millions d’euros et pendant les cinq prochaines années pour l’amélioration de ses infrastructures de transport.

Questions réponses sur l’écotaxe poids lourds
http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Questions-reponses-sur-l-ecotaxe-.html  

Cette écotaxe existe-elle dans d’autres pays ?

Le même principe existe en Suisse, Autriche, Allemagne, République tchèque, Slovaquie, mais les modalités diffèrent. L'avantage du système français est qu’il sera compatible avec ceux de nos voisins, ce qui permettra aux transporteurs de payer différentes sortes de péage, dans différents pays, avec un seul boîtier.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Premier Ministre,

On ne peut continuer à faire comme avant en espérant que ça change. La transition écologique nécessite des investissements et il nous semble naturel que ceux qui sont les principaux responsables de la crise écologique soient aussi ceux qui financent prioritairement la sortie de crise au profit de tous ceux (dont de nombreuses entreprises, exploitants agricoles…) qui essayent de construire la France de demain. A moins de remettre en cause le principe pollueur-payeur et d’assumer un état de fait : aujourd’hui c’est pollué-payeur !

Nous demandons
L'abandon de l'expression ecotaxe par celui de Pollutaxe dans la mesure où il s'agit d'une mesure pour freiner les nuisances liées aux transports, compenser les dégâts et réorienter vers d'autres modes moins nuisibles.
L'examen minutieux de l'appel d'offres entaché d'irrégularités.
La dénonciation du contrat avec Ecomouv qui n'était pas prête à la mise en place : 100 000
abonnements au lieu des 800 000 prévus et dont la rémunération (25%) est sans commune mesure avec les règles appliquées généralement (5%)
L'intégration des autoroutes dans le champ d'application de la taxe.

Dans cette attente, veuillez croire en notre détermination citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

39 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

écotaxe .. remettre absolument les portiques ècomouv en service sur les routes pour recupré l ' argent pour l'entetient des routes . tout ètait pret par les transporteurs . gachis complet et nous payons ... VOIR LE NOUVEAU MINISTRE DE LECOLOGIE

jeff 36
Le 05/09/2018 à 17:33:46

Je ne suis pas d'accord avec cet acharnement à vouloir mettre en place l'imposition des transporteurs par camion. Les routes sont utilisées par tous, les impôts de tous doivent subvenir à leur entretien. Je suis favorable à une reprise en charge des routes par l'Etat, celles qu'il a donné en charge aux collectivités locales, et par l'étude, puis la mise en place du transport des camions par voies ferrées.

Justine
Le 02/05/2014 à 18:29:51

NON ! La pollutaxe est toujours une taxe ! Et les "gros" bonnets rouges , comme vous dîtes, ne seront pas très touchés en fait, mais les petites entreprises qui doivent faire différents trajets ( locaux ) pour finaliser leurs produits, eux, la paieront plusieurs fois et peuvent se trouver fragilisées financièrement. Tandis que les gros transporteurs étrangers ne paieront qu'une fois pour traverser toute la France et par péage autoroutier !!!
Je suis d'accord avec ce que dit Isa ( 27/28 /11/2013 ) et par "anonyme" (13/11/14 ) et même Bizi sur ce qu'il dit à propos des transports longue distance et les PPP ( là, il y a scandale ( d'Etat ) sur comment cette écotaxe a été décidée, signée, avec la société Ecomouv' en grande partie étrangère, c'est à -dire qui récupérera une partie importante de ce que les gens devraient payer. Nos gouvernants décident dans notre dos de choses importantes et très coûteuses, comme aussi les "grands projets"..inutiles et pour tout cela, qui doit payer .. : le CONTRIBUABLE ..français. Alors NON !
Ils devraient plutôt s'occuper de refaire fonctionner les lignes ferroviaires de fret au lieu de les laisser supprimer.
Ne mettons pas l'Allemagne comme exemple, les allemands sont sûrement moins ponctionnés que nous en taxes et impôts et de plus, ils vont aussi faire payer davantage les camions étrangers ......alors qu'attend-t'on ?
Et il faut ponctionner davantage les sociétés d'autoroute ( tiens, Vinci, par exemple ! ) qui font des bénéfices phénoménaux sur notre dos à tous, et ainsi mettre un terme à cette société italienne qui viendrait racketter les français chez eux .

melba
Le 02/05/2014 à 14:12:36

Petite remarque en contre.
Je trouve l'idée de l'éco-taxe est un peu abusive comme un os jeté aux chiens pour qu'ils s'excitent dessus!
Faire payer une taxe aux pollueurs vrais et présumés tendra toujours à favoriser les plus riches, tandis que les efforts devraient être sur la non pollution pure et simple, soit sortir des systèmes polluant et de leurs productions.
Le plastique est une honte pour l'humanité qui tue la vie à petit feu. Savoir comment gérer les déchets et les pollutions est obsolète il faut cesser de les produire tout simplement.

Tant que le monde fonctionnera sur la basse du gain et du profit faire payer une taxe de polueur, sachant par ailleurs que ceux qui en auront les moyens pourront s'en défiler d'une manière ou d'une autre tandis que les pauvres c.. de petits ceci ou cela devront ajouter à leur facture de taxes une de plus!
Et cette taxe tout le monde va la payer dans le prix d'achat de toutes les denrées.
Alors consommons local et refusons les importations, les délocalisation, les grands propriétaires et distributeurs, etc.
La seule polution utile est le crottin de cheval, alors tous à nos charrettes !

Assilem
Le 14/12/2013 à 17:34:10

J'ajoute :
Il y a quelques années, le gouvernement de l'époque avait tenté (sincèrement, il semblerait) de développer le transport ferroviaire pour les entreprises. Lesdites entreprises avaient joué le jeu, mais la SNCF avait été incapable de proposer une prestation de qualité.
Délais non tenus, grèves, etc. Donc échec.
Que la SNCF devienne une entreprise performante, on en reparle ensuite (je sens que je vais me faire lyncher :), allez,j'aime la SNCF malgré ses imperfections, elle nous est indispensable.)
Que toutes les alternatives deviennent effectives et performantes, elles remplaceront alors en douceur une partie du transport routier.

isa
Le 28/11/2013 à 09:52:01

Les commentaires de Bizi me semblent totalement irréalistes, dans la droite ligne d'une France déconnectée du réalisme économique.
Par exemple, prenons conscience du fait que les entreprises de transport routier française sont en train de disparaître au profit des sociétés étrangères.
Lesdites sociétés, qui supportent des charges beaucoup plus légères dans leur pays, paieront la taxe sans que cela les mettent en danger.
Il y aura donc toujours autant de trafic routier.
Quant à la fameuse taxe, il faudrait qu'elle soit réellement utilisée à des fins environnementales.
Pourquoi un gouvernement qui montre sans cesse son mépris de l'environnement et cherche à combler dans l'affolement le puits sans fond du déficit tiendrait-il sa parole ?
Il serait temps aussi qu'il ait une vraie volonté et une vraie réflexion sur l'alliance d'une économie efficace et réaliste avec la nécessité de préserver l'environnement et de favoriser l'ascenseur social.
Ce n'est pas en cassant des entreprises que d'autres s'y retrouveront. La politique de la colère et de la haine enfonce ce pays dans la crise. Tout le monde coule.
Il faut une vision d'avenir. Il n'y en a pas pour l'instant.
Prétendre que l'essentiel est de faire payer et de nuire à des entreprises, et qu'il sera toujours temps de réfléchir aux solutions à proposer ensuite... Au secours !


Isa
Le 27/11/2013 à 18:10:02

Le changement, c'est pour quand ? Oui à la pollutaxe !
En suspendant l'écotaxe, le gouvernement a une nouvelle fois cédé aux exigences des lobbys industriels et routiers qui sont pourtant les premiers responsables de la crise sociale et écologique actuelle. En effet, cette suspension fait suite à l'autorisation de circulation des poids lourds à 44 tonnes accordée en compensation anticipée à l'écotaxe !

Cette écotaxe (ou plutôt cette pollutaxe) est pourtant plus nécessaire que jamais, en effet :

-c'est une mesure écologique. Le transport routier est responsable de 25 % des émissions des gaz à effet de serre, principales causes du dérèglement climatique en cours. Une telle mesure permettrait de favoriser le report modal vers des moyens de transports moins polluants (ferroviaire, fluvial) en faisant payer aux transports routiers une partie des coûts externes actuellement supportés par la collectivité (l'usure des routes entretenues par les Conseils Généraux, les coûts engendrés par les accidents et la pollution),

-c'est une mesure sociale. Accroître le coût du transport routier aiderait à relocaliser une partie de la production et à diminuer ainsi l'hémorragie d'emplois dont nous souffrons aujourd'hui (exemple des porcs bretons élevés en Bretagne puis transportés vivants jusqu'en Allemagne pour y être abattus et transformés). La pollutaxe doit en outre permettre de créer des emplois de proximité et non délocalisables dans les alternatives au transport routier.

-c'est une mesure de bon sens. Avec la raréfaction du pétrole, le prix du transport routier ne cessera pas d'augmenter. Il faut dès à présent inciter à financer les alternatives au fret routier et à diminuer les transports inutiles ou indécents (exemple des crevettes pêchées au Danemark, décortiquées au Maroc puis revenant au Danemark pour y être préparées).

La pollutaxe doit être appliquée le plus vite possible, en corrigeant ses défauts les plus criants. Par exemple l'éxonération du transport sur autoroutes payantes qui exempte de fait les transports longue distance. Ou encore le partenariat public privé permettant la levée de la taxe par un consortium privé qui empocherait ainsi 20 % des rentrées attendues.

Les recettes de cette pollutaxe doivent être intégralement affectées à l'entretien des infratsructures existantes et au financement d'une politique de transition écologique dans le domaine des transports. Les modes alternatifs au routier représentent aujourd'hui seulement 11% du trafic de marchandises en France contre 30 % en Allemagne. Sur la côte basque, le fret SNCF employait 320 cheminots en 2004 et n'en compte plus que 120 en 2013. Et la direction compte poursuivre les suppressions de postes !
Aujourd'hui, seuls les lobbies productivistes parviennent à se faire entendre dans ce dossier et risquent de gagner la bataille, si nous ne faisons rien. Ce serait là une très mauvaise nouvelle, tant pour l'emploi que pour l'environnement.

Il est temps que les partisans d'une transition sociale et écologique donnions à notre tour de la voix et défendions l'intérêt de l'ensemble de la population, et l'avenir de nos enfants que l'immobilisme actuel compromet gravement.

Le changement, c'est pour quand ?
Peio Dufau et Jerome Teillary (Délégués CGT au Fret SNCF Bayonne et Hendaye), Nicole Etchegoyhen et Txetx Etcheverry (Membres de la Coordination du mouvement Urgence Climatique Justice Sociale Bizi !)

Bizi
Le 26/11/2013 à 08:04:12

Cela fait des années que nous soulignons que les transporteurs routiers ne paient pas les coûts externes de leur activité.
La distorsion de concurrence est telle que des entreprises ferroviaires ont jeté l'éponge et utilisent des camions pour leur fret. On voit même la SNCF développer du transport de passagers par autobus...
Je n'insiste pas plus sur les conséquences économiques, sociales et environnementales.
J'espère que le gouvernement va rester ferme et imposer la taxe kilométrique aux poids lourds.

Georges Cingal
Le 18/11/2013 à 10:29:28

http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2013/10/31/societe/ecotaxe-allemagne-4-milliards-euros/  

à lire
l'Alsace est très concernée par le report de trafic due aux camions européens qui évitent cette taxe. L'autoroute A35 (A4) Nord-Sud (de mauvaise qualité)est financée par le contribuable alsacien.

voir aussi comment la RPLP suisse a modifié le transit de Bâle
http://gcovendenheim.free.fr/wikinimst/wakka.php?wiki=NordTangente  

papabct
Le 16/11/2013 à 13:46:59

Oui,oui, encore une taxe ! C'est bien connu, les taxes règlent tous les problèmes, surtout lorsqu'elles sont acquittées par l' Entreprise,cette espèce en voie de disparition.
Cette taxe, malheureusement, ne fait que rendre un peu plus indigeste et impopulaire le message écologiste, et c'est volontairement que le gouvernement l'a appliquée, alors qu'il savait(alerté par les remontées officieuses) que cela allait provoquer des troubles importants.
Et les Verts et Cyberacteurs en train de cautionner cette mascarade ! Autant se tirer une balle dans le pied.
Les Verts, aveuglés par leur quête du pouvoir, sont en train de servir de fusibles à une politique gouvernementale hypocrite qui dans le fond ne veut servir que les intérêts à l'opposé de l'écologie, comme les intérêts nucléaires ou miniers.

un anonyme
Le 13/11/2013 à 17:39:02

Je n'ai pas entendu beaucoup de commentaires à la radio à propos de la *qualité* des produits Doux et autres : poulets industriels maltraités, nourris au soja OGM et aux antibiotiques, et cochons en batterie 100% algues vertes ...

g56
Le 10/11/2013 à 13:48:49

Si le gouvernement reste ferme sur cette éco-taxe, sauf à être totalement demeuré chacun sait qu'elle sera dans tous les cas répercutée donc payée par les consommateurs. Je ne comprends toujours pas ces abrutis qui continuent à faire le jeu des patrons et à détruire pour quel plaisir ? Là encore ce sont les contribuables qui paieront

PELAINGRE
Le 09/11/2013 à 20:17:59

Toutes ces entreprises bretonnes qui se plaignent et prennent leurs ouvriers en otage, sont au courant depuis 2005 qu'il n'y aurait plus de subventions de l'Europe, ils ne s'y sont pas préparés. Ils ont préféré attendre sous perfusion, espérant bien que l'état prendrait le relais, c'est un scandale. C'est la même chose pour les transports, aucune organisation, aucune alternative aux camions. Surtout que rien ne bouge, et c'est facile de faire adhérer les ouvriers dans le désarroi.
Ces industriels, car nous ne sommes plus dans l'agriculture, mais la mal bouff industrielle, qui en plus envoie leur poulet à l'export moins cher que le poulet des pays sous-développés, font du chantage, à la fermeture d'usine, c'est affligeant.
Quand est-ce qu'il y aura un peu plus d'informations, d'éclaircissements, bien avant les mesures, ou les taxes, pour que les gens comprennent, une vision d'ensemble, de long terme? Mais la com intelligente, avec un plan, ce n'est vraiment le fort du gouvernement, dommage.
Quand à l'entreprise privée qui grâce à Sarkozy a trouvé les moyens de s'en mettre plein les poches, avec la récupération de la pollue-taxe c'est un scandale du privé, un de plus.
Je suis désolée, mais cela fait bien longtemps que je ne mange plus toutes ces merdes qui viennent de Bretagne.
Il faut peut-être lutter autrement.

joëlle
Le 09/11/2013 à 18:02:44

NON à la "pollu-taxe" !!!!( et à cette pétition ) !
Tout d'abord, il ne faut pas être naïf et croire que cette taxe décidée depuis 2005 allait maintenant avoir la même destination. Les taxes se succèdent pour remplir les caisses de l'Etat et il faut rembourser la dette...
D'autre part, nous payons déjà 80% de taxes dans nos "pleins" à la pompe. Vous ne croyez pas que c'est là qu'il faudrait prendre une "eco-taxe" ???
ce que propose Sophila serait là ( déjà) : l'intégration au prix du carburant...

J'ai visionné le lien de Chantal sur actualité-bonnets rouges..., eh bien, je dis BRAVO !

Etant à l'autre bout de la France, je n'étais pas à Kemper, mais en suivant l'après-midi sur BHMTV, je n'ai vu filmées que les échaufourrhées devant la préfecture et pas du tout le défilé en ville !!
alors la Suisse, parlons-en, je suis à côté.Impossible à comparer avec nous :
- leurs autoroutes ont jusqu'à présent un tarif forfaitaire de 100Frs pour l'ANNEE, je dis bien l'année ! Autant de kms qu'on veut. En France vous pouvez dépenser 80€ en une journée!
- les denrées transportées par camions ont déjà vu se répecuter sur le prix, celui de la taxe poids lourds. Comment voulez-vous qu'en France, on en fasse autant, les prix français ne sont déjà pas compétitifs par rapport aux autres .
Voir le dumping avec l'Allemagne et les travailleurs de l'Est ..
- il y a aussi sûrement des salaires bas, mais en majorité, le salaire " de base", équivalent de notre SMIC est de 4000frs , soit 3200€.
Après vous comparerez la taxe suisse et la taxe française ........

Une dernière chose qui peut nous faire réfléchir, TOUS ...
A l'heure où nous crôulons sous les taxes, l'Etat, toujours en manque de grands travaux prestigieux et ....horriblement coûteux, a un projet pour 2014, de construire une portion de route au dessus de la mer, le long du littoral de l'Ile de la Réunion : 1,6 MILLIARD d'€ ( au départ ).
Alors, il faut bien que çà rentre, les taxes ........................

http://www.planet.fr/magazine-auto-decouvrez-la-route-la-plus-chere-de-france.485401.1501.html?xtor=ES-1-483284%5bPlanet-a-la-Une%5d-20131105  

melba74
Le 08/11/2013 à 18:34:05

Des états voisins font déjà payer cette écotaxe ; en Allemagne, cela fait 10 ans qu'elle est en place, entrainant un déplacement des problèmes liés à la circulation des camions (pollutions, dégradations des routes, embouteillages, ...) sur les routes et autoroutes Française.
En plus, l'Allemagne envisage de mettre une vignette comme la Suisse (100€) pour circuler sur leurs autoroutes d'où une circulation encore plus intense.
Tous ces problèmes serons subis par nous Français ne seront financés que par nous !
Alors vivement l'écotaxe ; et si le Bretons n'en veulent pas, imposons là régionalement.
Mais plus de collecte par des privés ! on se croirait revenur avant la révolution Française avec le système des fermages !!!

Pierre
Le 08/11/2013 à 18:23:58

De toute manière que ce soit une taxe poids lourd ou une taxe sur le diésel, ce sera le consommateur final qui paiera. Pour un travailleur handicapé habitant en milieu rural et travaillant à temps partiel comme moi, je serai complètement étranglé car je n'ai droit à aucune aide. Malgré cela je reconnais qu'il faut faire quelque chose afin que cette taxe aille directement aux pouvoirs publics pour développer par exemple des transports en communs gratuits et également relocaliser l'économie

totolitoto59
Le 08/11/2013 à 11:29:14

Reconnaissons au mois que le PS sait faire deux chose, augmenter les impôts et créer de nouvelles taxes, à défaut de savoir réduire les dépenses de l'état. Il est irresponsable de s'en prendre à des entrepreneurs déjà aux abois, vu que c'est les employés qui risquent de se retrouver sur le carreau par la suite. Ce sont des entreprises de tout type qui vont subir les conséquences de cette taxe, qu'elles vendent sur le territoire hexagonal ou qu'elles exportent, puisqu'elles sont concurrencées les unes comme les autres par des entreprises étrangères n'y sont pas soumises. Nous assistons là à la destruction du tissu économique, soutenue par une vision de gauche simpliste, qui veut faire payer les patrons, ennemis du peuple, en passant sous silence que c'est tout de même eux qui lui fournit du travail, d'une part, et en amalgamant honteusement patron de multinationale et petit entrepreneur d'autre part. Sans compter que cette taxe ne financera de toute évidence aucune nouvelle ligne de chemin de fer, à plus forte raison si elle n'est pas ou ne mène pas en région parisienne.

Insatisfait
Le 08/11/2013 à 01:16:24

Bonjour,
J'ai signé cette cyber action, mais je pense que le plus efficace serait d'intégrer la taxe pollution des camions au prix du carburant diesel. Les moyens de collecte sont déjà en place.
Pourquoi des portiques en plus? Les stations service avec différentes voies peuvent servir de portique, si c'est une question de tonnage des camions.

Comment sont sélectionnés dans les portiques les véhicules qui doivent payer la taxe et ceux qui n'y sont pas assujettis?

Par l'intégration au prix de l'essence, les camions étrangers seraient soumis à la taxe de la même manière que les français. Et cela éviterait d'instaurer encore une taxe de plus. Ensuite, il faudrait surveiller la comptabilité des taxes liées aux carburants.

Je suis ouverte à la discussion, y a-t-il des arguments contre?

Sophila
Le 07/11/2013 à 18:58:03

A lire :

http://actualutte.com/une-autre-vision-des-bonnets-rouges/  

Faire la comparaison avec la Suisse ne rime à rien, car la Suisse a le taux de chômage le plus bas. La Suisse ne subit pas la crise que nous subissons.

Chantal
Le 07/11/2013 à 15:11:36

Je suis par principe et par honnêteté, opposé à toute manipulation d'où qu'elle vienne. J'ai signé cette cyberaction car j'ai bien saisi les stratèges des lobies tels le MEDEF, SNSEA + tous ceux qui en croquent en périphérie...
Ce qui manque c'est une information claire et précise du problème. Presque tous les médias passent plus de temps d'antenne à montrer ou à commenter les actes des exités manipulés, portant un bonnet rouge et faisant brûler des pneu (Bonjour la pollution) plutôt que de faire de l'information prenant en compte tous les paramètres de cette écotaxe.
Jusqu'ici on pouvait penser qu'en payant on pouvait toujours polluer (Taxe CO2). La nouveauté c'est que les pollueurs ne veulent plus payer alors que ce sont les consommateurs qui en bout de chaîne vont payer. Y aurait-il une autre motivation à ce remue ménage ? Je le crois bien !
DOIT-ON CEDER ?

bonsens
Le 07/11/2013 à 08:34:06

En Suisse on l'appelle tout simplement la taxe poids lourds



Les gens ont voté pour

Au début, tous les transporteurs disaient qu'ils allaient mourir. A présent ils la reportent sur la facture, entre 1 et 2.7% du prix de la marchandise. Il y a moins de transports débiles (mais encore beaucoup), personne n'est mort, et plus personne n'en parle.

Les agriculteurs bretons sont morts. Soit ils changent, soit leur pays meurt et ils meurent

Les pêcheurs bretons sont morts. Soit ils changent, soit l'océan meurt et ils meurent.

Nous sommes morts. Soit on change, soit notre milieu meurt et on meurt.

Respirez....

Salutations ensoleillées

Pascal C
Sebasol Vaud

un anonyme
Le 07/11/2013 à 08:08:20

Je ne suis pas d'accord du tout avec cette cyberaction, une fois n'est pas coutume...
Bretagne : on dirait que le gouvernement choisit le pire moment pour installer l'éco-taxe dans cette région touchée par de multiples fermetures. Pour de petits trajets locaux, ( il n'y a pas de lignes de chemin de fer partout ), les transporteurs bretons seraient assujettis à cette taxe de multiples fois, devenant une lourde charge, alors que les camions étrangers traversant la France ne la payent pas puisqu'ils empruntent l'autoroute..
Ce sont les importations qu'il faudrait taxer davantage, ce qui améliorerait la compétitivité des entreprises françaises !
Déjà que ce contrat avec Ecomouv est d'une incroyable bêtise financièrement : on apprend que c'est une société italienne en grande majorité qui va prendre presqu'un quart des recettes pour son compte ( et ses actionnaires ).
On n'arrête pas de racketter les gens de multiples façons, y compris avec des taxes dans tous les domaines, et au profit, il faut le dire, de sociétés privées.
C'est inacceptable."pollu-taxe" vous voulez la faire nommer,et les 80% de taxe sur le carburant, c'est là-dedans que devrait se prendre cette taxe !!!!

melba74
Le 07/11/2013 à 04:24:45

Une réflexion qui me vient comme ça : sauf erreur de ma part, les transporteurs routiers bénéficient d'une détaxe partielle pour leur carburant (voir site internet de la Douane).

Denise
Le 06/11/2013 à 22:16:55

Restons positifs, gardons l'éco d'écologie et versons l'écot nécessaire. Ecotéco donnerait de l'écho à ce qui pourrait être un label valorisant.

F. Leglise
Le 06/11/2013 à 19:35:09

ECO-MOUV : "Une société en partie propriété de Benetton et de la méga banque nord-américaine Goldman-Sachs, qui d’ailleurs prenait 300 000 euros chaque année sur une recette d’un peu plus d’un milliard. Ce seul fait rendait le contrat très contestable. En principe, les transporteurs devaient répercuter le coût de cette taxe sur les donneurs d’ordres. Il est à craindre que, telle qu’elle était conçue, cette contribution ne soit en réalité répercutée sur les petits producteurs et les consommateurs. Elle aurait donc été un impôt de plus sur la consommation."
http://patrick-le-hyaric.fr/en-bretagne-et-ailleurs-unite-populaire-dans-la-clarte-pour-dautres-choix/  

Bastamag parle aussi de Bénetton et de GS. Si cela est réelle, c'est très grave.

Chantal
Le 06/11/2013 à 19:32:55

Me voilà bien embarrassée.

1. Si la partie "Petite revue de presse" mentionne bien le problème Ecomouv, il n'en est pas fait mention dans la pétition. Or, je juge ce pb important. Depuis quand les Sociétés privées collectent-elles l'impôt ?
Alors que ceci est dénoncé pour les autoroutes.

2. Que l'écotaxe soit ou ne soit pas, c'est le consommateur qui paiera au final ! Ceux-ci ont-ils le choix ? NON !! Dans mon coin, pour les personnes les plus démunies et sans voiture, il n'y a qu'un Franprix...
Mon mari et moi, sommes à une AMAP, tout le monde ne le peut pas.

3. Alors que la France s'enfonce dans la crise, on cumule et accumule taxes et impôts. Est-ce bien raisonnable ?

Tous les ans, nous faisons venir de Corse un camion de clémentines. Personnellement, nous en prenons 20 kg pour les Restos du Coeur, et 20 kgs pour le Secours Populaire. Si les prix augmentent encore, à cause de l'écotaxe, avec une seule retraite, ce n'est même plus la peine d'y penser !

Chantal
Le 06/11/2013 à 19:25:38

J'aime beaucoup le nom proposé par PhL38F !
C'est celui qui caractérise le plus cette taxe.
Mais on en reste au tout camion ou presque ! Comme d'hab' aucune vision à long terme pour se passer dès que possible de ces carburants fossiles ! Bizarre on ne parle plus du "peak oil" ! ?

PS : pour le Captcha faudrait faire un effort sur le 1° mot souvent trop difficilement déchiffrable...

PELAINGRE
Le 06/11/2013 à 18:27:24

Non au principe de la double peine. Le principe du pollueur payeur est déjà en place. Qui fait son plein paye majoritairement des taxes (66 % pour l'essence, 56 % pour le gazole selon l'Internaute point com). La taxe à la pompe touche tout le monde, y compris les camions, et quelque soit leur nationalité. Ce manque est un transport ferroviaire digne de ce nom. Je ne vois aucune justification à faire payer aux agriculteurs (et aux poids lourds d'une manière générale) la ponction faite par l'état sur son ministère de l'écologie.

Baleer
Le 06/11/2013 à 16:00:22

de toute façon, au final, cet écot-taxe sera toujours payé par le consommateur

Les Bretons ont beau manifester, mais ils oublient une chose
Ce sera comme pour toutes les taxes que les industriels et commerçant payent
elle sera répercuté sur la facture de transport,
et donc répercuté ensuite sur le prix de vente des marchandises.
Voici comment sont calculé les prix de vente aux consommateurs
PA marchandise X par le coefficient = Pde vente
Le Coefficient comprend : Les charges d'entreprise, Les frais de transports, les Taxes, et divers autres frais de fonctionnement, tel que les pub et autres....

Donc L'écot- taxe sera au même titre que les autres taxes inclus dans le prix que payera le consommateur au final.


gualyvo
Le 06/11/2013 à 15:41:28

Tel que, le contrat avec écomouv n'est pas adapté à certaines réalités, notamment rurales. Il faut revenir sur les modalités de cette taxation des transports routiers, mais surtout ne pas l'abandonner. Elle est un élément de la transition énergétique en incitant au glissement progressif d'un maximum de fret de la route vers des modes plus doux, à sortir de l'économie du "tout tout de suite" et en faciliter la relocalisation des productions (taxation des produits venant de loin). Pour éviter les dégâts collatéraux dénoncés par le monde agricole, pourquoi ne pas l'appliquer à partir d'une certaine distance (100 à 200 km)

François Vetter
Le 06/11/2013 à 15:27:47

L'Ecotaxe est une chose stupide en soi... Pourquoi ne pas la prélever sur les péages autoroutiers...? Par ailleurs,est-ce qu'il ne serait pas possible d'avoir une politique semblable à celle des Pays-Bas en matière de transport:consacrer la part du transport de marchandises par route qu'à hauteur de 30% du transport de marchandises dans le pays...?
Certaines sociétés industrielles ont bien compris que le transport par voie ferrée ou voie d'eau permet d'abaisser les coûts des produits fabriqués... et qui transitent par les ports de Rotterdam ou d'Amsterdam... Ceux qui manifestent contre le "surcoût" de l'Ecotaxe,ce sont ceux qui veulent exporter à tout prix vers des pays où la concurrence est la + débridée...!! Précisément,là où il n'y a rien à gagner!!Alors,pourquoi s'acharner à y exporter...Les "petits" paysans préfèrent vendre en qualité et localement;ou à des consommateurs prêts à payer le "juste prix" pour avoir une belle qualité... En Allemagne,les salariés des grands abattoirs ne perçoivent que 5 à 7 Euros/heure...Quand le SMIC européen va s'appliquer dans toute l'Europe, les métallos de Dacia,le "plombier polonais" ou les ouvriers du bâtiment des pays d'Europe de l'Est n'auront plus envie d'aller se "prostituer" sur les chantiers du bâtiment d'Europe de l'Ouest pour bien gagner leur vie... Idem quand les coûts de m-o asiatiques seront relevés(x 2 ou 3)... Et il y aura donc moins de marchandises à courir sur la planète,parce qu'ils seront des tinés à être vendus prêt de leur lieu de fabrication... Et ainsi,tout le monde y trouvera son compte... Simple,non? C'est une logique simple et tout-à-fait écologique en soi...

stoppeur
Le 06/11/2013 à 14:52:41

Joan Luc, Dominique

A quoi cela sert qu'on se décarcasse si vous ne lisez pas ce qui est proposé à votre signature ;o))

Car il ne s'agit pas d'une pétition mais d'une cyber @ction.

Vous pouvez donc modifier à loisir le texte proposé qui comprend déjà l'extensions aux autoroutes de l'application de la pollu-taxe.
Cordialement

Alain Uguen

Monsieur le Premier Ministre,

On ne peut continuer à faire comme avant en espérant que ça change. La transition écologique nécessite des investissements et il nous semble naturel que ceux qui sont les principaux responsables de la crise écologique soient aussi ceux qui financent prioritairement la sortie de crise au profit de tous ceux (dont de nombreuses entreprises, exploitants agricoles…) qui essayent de construire la France de demain. A moins de remettre en cause le principe pollueur-payeur et d’assumer un état de fait : aujourd’hui c’est pollué-payeur !

Nous demandons
L'abandon de l'expression ecotaxe par celui de Pollutaxe dans la mesure où il s'agit d'une mesure pour freiner les nuisances liées aux transports, compenser les dégâts et réorienter vers d'autres modes moins nuisibles.
L'examen minutieux de l'appel d'offres entaché d'irrégularités.
La dénonciation du contrat avec Ecomouv qui n'était pas prête à la mise en place : 100 000
abonnements au lieu des 800 000 prévus et dont la rémunération (25%) est sans commune mesure avec les règles appliquées généralement (5%)
L'intégration des autoroutes dans le champ d'application de la taxe.

Alain Uguen
Le 06/11/2013 à 14:24:21

Evidemment une taxe anti-pollution est nécessaire, je dirais même indispensable, mais elle ne doit pas être faite n'importe comment.
Sa finalité doit être de protéger l'emploi ici en taxant les produits importés mais actuellement cette "éco-taxe" là elle aboutit à l'effet inverse du fait que seuls les transports utilisant les circuits secondaires sont touchés alors que l'ensemble des importations utilisent les autoroutes ou les aéroports.
Donc je ne signerai pas cette pétition.

joanluc
Le 06/11/2013 à 14:10:58

Non je ne peux résolument pas signer une telle pétition. Qu'apporte t'elle aux problèmes de pollution qui provoque la mort de 300.000 personnes par an en France. Rien. Tout comme les épandages aériens sensés réduire le Co2 et le réchauffement planétaire en mettant les populations sous serre, ce qui empêche les gaz de s'évacuer. Non, vous ne proposez pas une solution cohérente à l'intoxication quotidienne que subissent les français. Forcer l'Etat à mettre en place un réseau ferroviaire apte à délester une partie des marchandises transportées reste être la meilleure solution et c'est vers cette direction que nous devons nous diriger. Ce n'est pas des taxes quelles qu'elles soient qui feront baisser nos émissions de polluants mais bien une prise en main du problème à sa base. La taxe carbone a t'elle résolu quoi que se soit? Non! Car elle est reversée à l'ONU qui l'utilise pour nous asperger de métaux lourds rajoutés aux carburants. Signe qui veut mais c'est uniquement reculer pour mieux sauter. Tel est mon point de vue. Quant à l'Agroalimentaire, libre à vous d'engraisser ces multinationales vicieuses plutôt que de faire vivre vos vrais agriculteurs qui survivent face à cette concurrence innommable.

chris caomil
Le 06/11/2013 à 12:38:23

Je ne signe pas pour une taxe récoltée par des entreprises privées qui vont se gaver dessus.
Je ne signe pas pour une taxe "réservée" aux transporteurs français et dont vont être exonéré les transporteurs à l'étrangers pour des trajets abherrants : nous savons que les produits français partent à l'étranger pour être traités à moindres coûts et revenir ensuite en France. Les produits qui vont rester franco-français seront pénalisés par cette taxe.
Tant que les pouvoirs publics ne feront pas ce qu'il faut pour développer le transport par rails, tout cela n'est que de la poudre aux yeux pour taxer encore et encore.
Ce dossier de soit-disant transition écologique n'est ni fait ni à faire, quel que soit l'angle sous lequel on le prend.

Dominique
Le 06/11/2013 à 12:38:02

Philippe,
J'ai mis ton texte dans les commentaires du blog
http://www.cyberacteurs.org/blog/?p=1084#comment-2167  

C'est une cyber @ction donc chacun peut rajouter des éléments dans le texte puisque c'est lui ou elle qui envoie le message directement.

Mon message sur le sondage à nos cyber @mis comme le blog précisait
Pour la cyber @ction que nous lancerons sans tarder, nous choisirons celle qui arrivera en tête mais sur ce blog il sera possible de continuer à en proposer d’autres (dans les commentaires) que nous soumettrons ultérieurement à la sagacité de nos abonnés. Notre ambition est modeste : attirer l’attention sur le fait qu’il conviendrait de changer de nom sans avoir la prétention de détenir le bon mot : le gouvernement a des moyens que nous n’avons pas pour mettre des communicants sur le coup si notre message concernant ce nom est entendu même avec une proposition moins performante.

Alain Uguen
Le 06/11/2013 à 09:47:33

Je trouve dommage que le sondage n'ait pas prévu un champ pour des propositions alternatives: aucun des noms proposés ne me semblait plus approprié. Par contre j'ai créé le mot-valise TransPoll'Taxe (TPT) qui me paraît résumer correctement le but de la taxation (taxer les transports polluants) et je propose la modification de la pétition en ajoutant à la liste des demandes
" * la réaffectation systématique et obligatoire par la loi de la réaffectation des sommes collectées au développement ou au maintien des solutions alternatives écologiques de transport lourd (fluvial, rail, etc). "

Au plaisir,

PhL38F
Le 06/11/2013 à 09:29:00

Je ne vois pas la nécessité de changer le nom : Ecotaxe me plaît plus que pollu-taxe.
Il faut par contre revoir complètement le principe de prélèvement "high-tech" qui est basé aujourd'hui sur des investissements délirants et allant à l'encontre de la sobriété nécessaire à notre société de demain (et d'aujourd'hui !).
Ce procédé fait appel à des équipements embarqués (aussi pris en charge partiellement pas la collectivité) et des infrastructures de terrain démentielles, mais qui font la joie de quelques industriels sûrement bien placés.
Si le principe de l'écotaxe est incontournable (il devra s'étendre progressivement à toutes les mauvaises pratiques de nos sociétés, c'est inévitable), sa mise en place doit être écologique elle-même...
Quand à l'acceptabilité par les populations, on se retrouve là avec une première en matière de mesure écologique indispensable mais impopulaire (pour des raisons qui peuvent se comprendre). Ce n'est qu'un des prémices des difficultés et des enjeux de demain...

François
Le 06/11/2013 à 09:16:27

je suis POUR l'éco-taxe ou pollu-taxe pour les camions. Mais je suis aussi pour qu'on laisse le choix du transport. A-t-on fait quelque chose pour développer le ferroutage ou autre???? Non! Alors?....

fanely42
Le 06/11/2013 à 09:01:13

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !