actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 1000 vaches : stop à l'installation !

Mise en ligne du 14/09/2014 au 17/09/2014

D'après la Confédération paysanne, dans la nuit de vendredi à samedi, Michel Ramery a installé illégalement, et sous la protection de la police, plusieurs dizaines de vaches dans son usine à Drucat dans la Somme. Les riverains de l'association Novissen ont immédiatement bloqué le site. Les paysans de la Confédération paysanne sont en train de les rejoindre. Merci de faire passer le message, ils ont besoin d'un maximum de soutien sur place !!!!

Bilan de la cyberaction :

4074 participants

Suite au coup de force de Ramery et l'installation de ses 150 premières vaches ce WE, alors que la préfète, (malgré qu'elle nous ait affirmé 36h auparavant que l'installation était illégale) ait orchestré avec les forces de l'ordre et la loi cette installation scandaleuse, la Confédération paysanne, Novissen et des militants de tous horizons ont tenu un blocus pendant 4 jours pour bloquer l'usine.

Ce blocus a été levé hier suite à une réunion de crise au ministère de l'agriculture. Est ressorti de cette réunion que le méthaniseur aurait une puissance ramenée à 0,6 MW (1,4 MW initialement), que les intrants ne seraient composés que de lisier et déchets de ferme (victoire pour les opposants) et que la demande d'autorisation pour 1000 vaches serait automatiquement assortie d'une nouvelle enquête publique. Autrement dit, les promoteurs du projet auraient à déposer un nouveau dossier. (communiqué de sortie de crise de la Confédération paysanne)
http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=2905&PHPSESSID=f4bqs5edhtgbtnfm7j2dl8sdc2  

Ce n'est donc qu'un point d'étape dans la lutte contre ce projet, mais nous retrouvons suite à cette crise de nouvelles latitudes pour faire plier l'industrialisation de l'agriculture :
- D'une part, Senoble est sorti du bois en réalisant la première collecte de lait de l'usine des 1000 vaches (article de Reporterre sur le sujet).
http://www.reporterre.net/spip.php?article6308  
En menant une campagne collective contre cette laiterie industrielle nous pouvons casser la collecte de l'usine des 1000 vaches !
Rappel : cyberaction : Senoble compatible avec l'usine à vaches ?
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/senoble-compatible-usine-vaches-763.html  
- D'autre part, le modèle économique des 1000 vaches ne tient pas économiquement avec seulement 500 vaches laitières. Suite à cette crise et à cette réunion ministérielle, nous retrouvons de réelles possibilités pour le bloquer à 500. Il nous faut pour cela imposer aux pouvoirs publics (Stéphane Le Foll comme Ségolène Royal) de passer de la parole aux actes !

cyberaction : Pour les paysans contre les 1000 vaches
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/paysans-vaches-793.html
 
Par ailleurs, 9 militants de la Confédération paysanne seront jugés au pénal le 28 octobre à Amiens suite à un an d'actions syndicales, de désobéissance civile et suite à une répression syndicale inacceptable. Cet journée doit être LA réponse à ce coup de force et LE signal envoyé aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités.

Nous appelons donc toutes les organisations de la société civile qui se battent pour une transition vers une agriculture relocalisée à taille humaine et respectueuse de l'environnement à nous rejoindre dans cette lutte qui n'est que le détonateur d'une campagne plus vaste encore contre TAFTA & CETA.

Pierre-Alain Prévost
+33 (0)6 65 78 54 90
Confédération paysanne
Coordinateur des campagnes
http://www.confederationpaysanne.fr/  

Présentation de la cyberaction :

Mobilisations en cours dans les départements, plus d'informations à venir.
La mobilisation s'est immédiatement organisée et ne va faire que grossir pendant les heures qui viennent. L'Etat doit prendre ses responsabilités pour empêcher une traite illégale au lieu de protéger cet industriel qui s'octroie tous les droits !

Pour ce rendre sur les lieux : visitez ce plan.
http://map.openseamap.org/?mtext=%3Cb%3E1000%20vaches%3C/b%3E%3Cbr%3ELe%20Plessiel%3Cbr%3E80132%20Drucat&zoom=15&mlat=50.1542693&mlon=1.859147,15&lat=50.1542693&lon=1.859147&layers=0TTFFFTFFTFBFFFFFFFF  

Merci à tous ceux qui peuvent rejoindre les manifestants et transmettre l'information aux personnes du coin. Pour tous il est proposé d'écrire à la Préfète de la Somme et de faire suivre à tout votre carnet d'adresses cet appel à la mobilisation.

Contacter la préfecture de la Somme
http://www.somme.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Prefecture-et-sous-prefectures/La-prefecture-Adresse-et-horaires-d-ouverture  


En savoir plus
Mille vaches : Ramery tente le coup de force, plus de 50 bovins sont arrivés dans la nuit de vendredi à samedi
http://www.reporterre.net/spip.php?article6293  

Lancée par Michel Ramery, entrepreneur nordiste, la ferme des mille vaches a ouvert dans la Somme
http://www.lavoixdunord.fr/region/lancee-par-michel-ramery-entrepreneur-nordiste-la-ferme-ia11b49729n2376406  

La Confédération paysanne veut maintenir les blocages
http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/la-confederation-paysanne-veut-maintenir-les-blocages-1145-103690.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Préfète,

Alors que des recours juridiques concernant cette exploitation n'ont pas été jugés, Monsieur Ramery a installé quelques dizaines de vaches dans cette ferme usine ; et ce, avec le soutien complaisant de la gendarmerie.

Je vous demande d'empêcher cette voie de fait en enjoignant à Monsieur Ramery de cesser ces agissements manifestement illégaux.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

96 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

il n'est pas normal de mettre en place une telle exploitation de 1000 vaches. La pollution doit être énorme dans les environs. Cordialement. Cricri 77.

cricri 77
Le 20/10/2014 à 22:51:42

ça suffit d'exploiter les animaux ,quelle vie leur est imposée , et si la meme chose était imposée a ces décideurs imbéciles

michou
Le 20/10/2014 à 13:02:33

Judicieux de savoir où sera fourni le lait et d'envisager des actions en conséquence sur le circuit de distribution pour ne "pas boire de ce lait", type signalisation pour le consommateur appelé alors à boycotter telle ou telle marque....

Brestois
Le 17/10/2014 à 05:53:05

On ne boira pas de ce lait

lepanda06
Le 05/10/2014 à 22:34:48

La question n'est pas "peuvent-ils raisonner?", ni "peuvent-ils parler?", mais "peuvent-ils souffrir?"
Jeremy Bentham

Bernard Dubois
Le 02/10/2014 à 12:50:56

Effrayant.

Claire
Le 30/09/2014 à 20:15:14

odieux est ce projet, c'est pitié de voir les hommes à ce point corrompus par la production; déjà que l'on souffre pour les animaux maltraités et qu'on se passe largement de la viande, là on dépasse les limites de l'insupportable

turczyn
Le 28/09/2014 à 01:00:50

NON à l'élevage industriel et à l'agriculture intensive. Merci de préserver les fermes. Une nourriture saine pour tous
Cordialement

TAURELLE M
Le 26/09/2014 à 10:28:25

La folie s'est emparé de vous !

TURIEZ
Le 25/09/2014 à 09:54:50

cessons ces actes odieux(suite du message precedent)

mouton
Le 25/09/2014 à 09:29:44

pour la protection animale et pour le bien-être de l'humanité

mouton
Le 25/09/2014 à 09:21:11

C'est une aberration cette ferme tant pour l'environnement que pour le bien-être animal, perso je ne mange pas (plus) de viande mais je suis consternée, la France régresse décidemment, merci M. LE FOL

pascale
Le 24/09/2014 à 21:50:30

J usqu où va t-on aller dans cette course au productivisme ? et l'écologie dans tout çà ? c'est pas sérieux ! ! !

MILA
Le 24/09/2014 à 19:27:26

This is an absolute disgrace and I put my voice against this with all the other voices here to stop this outrageous practice and bring farming back to nature.

MARINA MURPHY
Le 24/09/2014 à 15:25:27

Stop aux pratiques illégales pour une élite de l'argent et le profit!
Ces pratiques sont scandaleuses !!

Jérôme
Le 24/09/2014 à 10:51:47

non a ce camp de concentration

eve piers
Le 23/09/2014 à 20:09:07

stop à la rentabilité à tout prix, un peu plus de bon sens et d'humanité, retour à une alimentation saine. priorité aux systèmes qui préservent notre bien commun : la planète terre, la nature

Bonhomme
Le 23/09/2014 à 17:07:25

ignoble,le fric,l’être vivant on sans fou

brigitte
Le 22/09/2014 à 11:23:10

non a la malbouffe ..vive l'agriculture paysanne garante d'une alimentation saine et ecologique

LEQUESNE
Le 22/09/2014 à 08:27:21

Stop à ce camp de concentration pour animaux , revenons à un élevage plus sensé, à échelle humaine , avec le respect des animaux et de la terre, et aussi mangez moins de viande , consommez moins de produits animaux, c'est l'avenir

lhubert
Le 21/09/2014 à 20:58:00

Raz le bol de la mal-bouffe

Mennella
Le 21/09/2014 à 18:19:02

C'est de la maltraitante animale et de l'hypocrisie !

Christine Villiers
Le 21/09/2014 à 16:44:37

STOP A LA MAL BOUFFE ET VIVE LES PETITS AGRICULTEURS QUI SOIGNENT VRAIMENT LA TERRE ET LEURS ANIMAUX !!!!

un anonyme
Le 21/09/2014 à 10:40:37

non au 1000 vaches

Claude
Le 20/09/2014 à 23:10:26

On méprise et maltraite des vaches pour adorer le veau d'or

Iturralde
Le 20/09/2014 à 22:16:36

1000 vaches...
une abérration!!!!!!!
il ne faut pas continuer
il faut arrêter....
laissez l'appèlation
au PLATEAU ........
ce n'est pas marrant
pour personne et surtout pour les vaches....
Merci de revenir à la raison
Avec amitié
rené ROUZIER

ROUZIER René
Le 20/09/2014 à 21:20:37

Scandaleux. Cela va à l'encontre de toute logique et du respect de chacun et de la nature. Jusqu'ou allons nous aller ? et cela tout simplement pour ce faire du "pognon"!

siredey
Le 20/09/2014 à 19:28:45

Surtout pas cet élévage !!C'est une aberration!

sors suzanne
Le 20/09/2014 à 18:12:15

Comment croire que de telles formes d'exploitation animale, basées sur le rendement et la souffrance quotidienne des animaux, soient sans conséquences sur nous, les humains? à la fois sur notre santé physique et psychologique! Comment le croire??

violette
Le 20/09/2014 à 17:40:28

Les vaches sont des êtres vivants, sensibles et intelligents. Arrêter de les mettre en boîte...

Smith
Le 20/09/2014 à 17:11:00

Intérêts privés contre intérêts généraux
Violentes stratégies de couloir contre manifestations publiques pacifistes.
Etc...
A quand le grand nettoyage, la mise a jour de notre république, faut il vraiment attendre que la cocotte explose avec du sang et des larmes ? a force de le dire faut-il vraiment attendre que le front national teste sur nous son incurie culturelle, ses intérêts privés, et ses stratégie de couloir et bien pire ?
Aujourd'hui les décideurs se moquent complétement de ce genre de message, leur humanité c'est faite coiffer par des croyances catastrophiques.
Un politique lâche n'est pas un politique, et ne se traite pas comme un politique mais un comme un malfaiteur.
Aux citoyens d'agir par eux même, et ne comptent que sur eux mêmes.Ni les institutions, ni les multinationales n'ont la moindre pensée adaptée à la complexité des besoins de nos sociétés qu'ils ont atomisées et culturellement prolétarisées.
Ils jouent tous la montre, à nous de savoir si nous voulons stopper le mépris et au nom de notre dignité devenir des nettoyeurs de toute cette saleté immorale, injuste, omni-dangereuse.

Olivier
Le 20/09/2014 à 17:01:25

Non à la maltraitance animale et aux produits alimentaires de très mauvaise qualité! Je suis prête à boycotter tous ces aliments. Nous devons faire respecter aussi bien les animaux que les hommes qu'on empoisonne avec toutes ces cochonneries.

un anonyme
Le 20/09/2014 à 00:11:34

je ne bois que du lait digne de ce nom. Lait de bêtes élevées en plein air, les respectant tout en respectant l'environnement. .

un anonyme
Le 19/09/2014 à 19:31:52

je suis pour une agriculture de proximité et ,moi qui ai gardé les 3 vaches de magrand'mère pendant mon enfance , je suis horrifiée par le traite ment infligé aux vaches dans ces entreprises

dagorne
Le 19/09/2014 à 19:09:40

STOOOP !!

Carolisa
Le 19/09/2014 à 16:44:51

La violence des entreprises ne garantie pas le respect de droits,
qu!est ce fait le Préfect?

Néstor Vega Salazar
Le 19/09/2014 à 14:05:11

on en a marre de vos politiques mortifères pour la Terre.

mazars
Le 19/09/2014 à 10:37:31

Je refuse cette manière de faire de l'élevage intensif, qui maltraite les animaux. Oui aux élevages à taille "humaine" qui respecte le bétail !

Martinique71
Le 19/09/2014 à 01:43:46

faisons appliquer la loi

Denis ROLLAND
Le 19/09/2014 à 01:14:32

L'Etat qui protège un industriel qui est dans l'illégalité : champion du monde !

tambour
Le 18/09/2014 à 21:41:42

Quand est-ce que l'Industrie agroalimentaire comprendra qu'elle cause plus de dégâts qu'autre chose.
Bravo aux manifestants et aux manifestations.

frieh françois
Le 18/09/2014 à 21:41:37

Utilisons notre pouvoir de consom'acteurs et boycottons les produits Sénoble.Il est temps de faire le choix d'une agriculture à l'échelle humaine, respectueuse de l'environnement

annick
Le 18/09/2014 à 21:27:01

les vaches ne sont pas des machines à produire !
pour les petites fermes nourricières, respectueuses des bêtes, de l'environnement et de l'homme!

nifaletinlu
Le 18/09/2014 à 20:29:04

Beaucoup plus de vaches...ailleurs!!

assez
Le 18/09/2014 à 19:38:24

Non aux usines à vaches !!!

FRANÇON
Le 18/09/2014 à 19:29:05

NON pas de centre de concentration pour les vaches ni aucun autre animal d'ailleur ! stop a la folie humaine !!!!!!!!!!

sylvie lemmet
Le 18/09/2014 à 18:20:32

non aux fermes usines, oui aux paysans dignes de ce nom, oui à la protection des paysages, de la planète, de ce métier que l'on qualifiait autrefois du plus beau métier u monde!!!!!

dumas mt
Le 18/09/2014 à 17:12:06

Je ne soutiens en aucun cas l'élevage. Alors cette ignominie des 1000 vaches encore moins.

zazzoon
Le 17/09/2014 à 10:29:53

Les opposants à la ferme géante ont obtenu la limitation de la puissance du méthaniseur de la ferme des mille vaches mais ils ont dû renoncer à exiger un engagement que le cheptel de vaches serait limité aux 500 têtes autorisées par le permis d'exploitation délivré en 2013.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/tentative-de-conciliation-sur-la-ferme-des-1000-vaches-apres-son-ouverture_1576200.html#yVkj4OSmv7jp3Hgr.99  

Alain Uguen
Le 17/09/2014 à 09:59:09

Oui a une agriculture de qualité, respectueuse du bien être des animaux et des hommes, créatrice d'emploi de proximité, et reconnue à son juste prix.

Yves Carré Elu EElv à Bouchemaine

CARRE
Le 17/09/2014 à 07:15:37

Je m'engage à boycotter tout produit issu de cette "usine"
Senoble vous n'êtes pas noble.

un anonyme
Le 16/09/2014 à 16:56:05

Nous pouvons aussi agir en boudant les produits de la marque Senoble qui traite le lait de cette usine à lait !

jojo33
Le 16/09/2014 à 14:40:31

lamentable comment peut on traiter des animaux de la sorte
c'est de la maltraitance autorisée
il est temps que les animaux est un statut
quant on voit cela on ne s'étonne pas que certaines personnes maltraitent leurs enfants

paty
Le 16/09/2014 à 09:12:44

Je suis pour une agriculture raisonnée avec le respect des animaux et de la nature. Produire oui, mais des aliments de qualité, y en a marre de la bouffe industrielle que l'on nous vend avec engrais pesticides et autres...
Voici un beau cas de maltraitance animale avec le soutien de l'Etat.
Marre des intermédiaires qui se sucrent largement au passage.
je préfère le loin faire vivre les paysans en leur achetant directement leur production....

Kriss
Le 16/09/2014 à 08:48:14

Oui au monde paysan à échelle humaine. Non, à la production industrielle quimet en danger la qualité de nos produits de terroir

awango
Le 16/09/2014 à 08:15:10

Préservons le monde paysan à échelle humaine

awango
Le 16/09/2014 à 08:12:48

les Américains, précurseurs de ces fermes usines, sont entrain de faire marche arrière pour revenir vers des structures à taille "plus humaine" Evitons de passer par les mêmes erreurs, profitons de leur expérience en sautant l'étape de ce gigantisme ! Nous préserverons ainsi également l'emploi, le paysage et le bien-être de nos animaux

isia
Le 16/09/2014 à 04:29:09

Et la flicaille déguisé en robocop, même pas peur de défendre les pourris et tout ça avec nos impots. On se fait vraiment mettre. Vous êtes la honte de ce monde, mais la roue tourne et un jour viendra notre tour... de vous trainer dans la bouze

Pépé
Le 16/09/2014 à 01:22:24

Installation et comportement industriel au ras des pâquerettes !
Tandis que lesdits bovins sont interdits de pâquerettes !
Consommateurs et riverains en ont ras la pâquerette !
Mais pour qu’entre bovins et humains subsiste
Partage subtil de ces délicieuses pâquerettes
Je signe, je m’obstine, je résiste et je persiste
Et que perdurent bovins dans les champs de pâquerettes !

roseamoon
Le 16/09/2014 à 01:18:50

Des animaux enfermés pour produire de la bouse. Le lait, "sous produit" est bradé; Ah quelle fierté de faire un si beau métier!

Jarre
Le 16/09/2014 à 00:42:43

derrière ces projets démentiels: combien y aura-t-il d'agriculteurs vouer à abandonner leur ferme faute de pouvoir commercialiser leur produits à des prix acceptables(c'est déjà le cas) , combien de vies humaines brisées et combien de dommages collatéraux aussi bien humains qu'environnementaux ;contre le prétexte de la concurrence américaine mais surtout contre le profit,le mépris de la Vie et de toute notre société qui devra éponger les désastres produits par de telles pratiques mobilisons nous privilégions les circuits courts, les ventes directes, et tout moyen permettant de valoriser le travail de nos paysans"pas de vie sans agriculture"respectons la

fransoaz
Le 15/09/2014 à 23:48:27

En Amérique ces élevages en batterie polluent les sols les bêtes sont sous traitement permanents comme les poulets en élevage industriel.
Pour la qualité alimentaire et le bien être des animaux
Il faut arrêter ça au plus vite.!!

chris
Le 15/09/2014 à 23:46:58

Non à la maltraitance des animaux au nom des lobby de l'agro alimentaire

Sylvie
Le 15/09/2014 à 22:24:31

Jusqu'à quand obéirons nous à des lobbies ne pensant qu'au bénéfice à court terme contre le bien de tous?
Qui payera les pollutions liés à cet élevage, la disparition de paysans "normaux"? 1000 vaches c'est 25 familles qui auraient pu vivre de l'élevage

Pansu Jean
Le 15/09/2014 à 21:32:57

Inadmissible, autoriser l'installation de ces bovins signifie la mort d'un grand nombre d'éleveurs "normaux" de la région...

juju
Le 15/09/2014 à 21:12:43

c'est totalement ridicule et scandaleux à l'heure de la malbouffe. Et l'environnement y pense t on? Comme d'habitude, non!!!!!

un anonyme
Le 15/09/2014 à 20:48:31

On en a marre de bouffer de la merde !!!

un anonyme
Le 15/09/2014 à 20:42:36

Et , ce jour , Lundi 15 Septembre Le Foll déclare qu'il est opposé à cette ferme ! le prendre au mot , c'est à la Conf' et à nous de lui renvoyer la balle !

anne jordan
Le 15/09/2014 à 20:28:21

excellente émission sur ce thème élevage intensif mardi dernier sur France 5 ( à revoir en replay ou internet ... ) Kri

Kri
Le 15/09/2014 à 20:12:05

Cela montre un manque total de respect du vivant au profit de la finance : quand est-ce que l'on comprendra que ne pas copier les Etats-Unis n'est pas une honte ?

un anonyme
Le 15/09/2014 à 19:45:38

pourquoi pas des vaches en plastique

coquerelle sylvie
Le 15/09/2014 à 19:28:34

JE REFUSE cette manière d'élevage !

lutine.luciole@laposte.net
Le 15/09/2014 à 19:13:13

MAIS ON VA OU ????

un anonyme
Le 15/09/2014 à 19:09:41

Lamentable....laissez le vaches vivre une vie de vaches: se promener, brouter l'herbe.... VIVRE tout simplement !

un anonyme
Le 15/09/2014 à 19:08:37

pas anonyme du tout le message de 18.11 : je m'appelle Liliane Rannou et mon ordi me joue des tours

un anonyme
Le 15/09/2014 à 18:14:43

Cela m'horrifie les vaches entassées comme les poules. Jappelle cela de la torture et je soutiens absolument la Confédération Paysanne et tous les paysans qui ont l'honneur de leur généreux métier.

un anonyme
Le 15/09/2014 à 18:11:11

Cessons d'être toujours plus nombreux (350.000 français de plus tous les ans, un département sous le béton tous les 7 ans) ... et nous n'aurons pas besoin de ces usines à viande, à lait, à œufs ou autres !

Démographie Responsable
Le 15/09/2014 à 17:30:25

Quand donc les erreurs passées serviront-elles de leçons aux décideurs??? On connaît très bien les conséquences désastreuses des élevages en batterie, sur les animaux comme sur l'environnement, mais on continue!!! et on en rajoute... 10000 et puis combien? Il faut croire que les profits, pour certains, sont bien plus importants que ces constats. Il faudrait peut-être penser un peu plus aux générations futures, l'état des lieux qu'on va leur laisser ne sera pas brillant.

Lesaffre Sylviane
Le 15/09/2014 à 16:59:39

Honte aux hommes qui ne pensent qu'au profit au détriment du bien être de l'animal et se comportent en barbares soutenus par des mafiosos qui ont des passe droits accordés par nos dirigeants pourris

un anonyme
Le 15/09/2014 à 15:38:53

Ce projet n'a rien à faire dans une politique agricole durable. Choisissons ensemble notre avenir, mais que quelques excités du profit à court terme ne nous l' impose pas !

leunkris
Le 15/09/2014 à 15:03:42

Cette "usine" des 1000 vaches pose plusieurs problèmes dont un seul est suffisant pour y faire barrage: 1/Le bien-être animal n'est pas compatible avec l'univers concentrationnaire de cette usine; les vaches doivent pouvoir passer les beaux-jours au pré. 2/ Les surplus de lait encombrent les lieux de stockage. Allons-nous retrouver du lait dans des aliments ou des produits non alimentaires dans lesquels il n'aurait que faire? 3/The last but not the least: Ruiner les petits éleveurs qui tentent de faire de "bon et/du du bio" pour satisfaire quelques actionnaires déjà bien friqués en revendant ce lait de la torture animale en Afrique ou en Chine est insupportable au plan économique. Pour ne rien dire de l'éthique.

un anonyme
Le 15/09/2014 à 14:35:39

Stop à de tels projets!

annie fournier
Le 15/09/2014 à 14:03:30

A vomir.

ghoo
Le 15/09/2014 à 14:01:24

Stop à l'installation de cette exploitation hors de toute logique humaine!

Cadies18
Le 15/09/2014 à 13:10:03

Merci d'annuler ce projet au plus vite

Caudine
Le 15/09/2014 à 12:31:09

Ce qui est sûr, c'est que je boycotterai le lait provenant de cette exploitation.

Rock07
Le 15/09/2014 à 12:18:53

Je suis désolée mais je n' avais pas finis mon message.
Madame la préfète je compte donc sur votre intelligence et tout votre bon sens pour faire stopper immédiatement ce projet d' une cruauté abjecte.
Veuillez croire Madame en ma vigilance citoyenne.

martin brandeaux
Le 15/09/2014 à 12:15:44

C' est une honte ce projet démoniaque ne laissons pas commettre cette infamie!!!
Je vous ^prierai madame la préfète de faire traiter avec tout le respect et la bienveillance obligatoire ces pauvres vaches en faisant stopper ce projet abject et surréaliste!!
Je vous prierai juste de vous rappeler madame la préfète tout ce que nous que devons aux animaux depuis la nuit des temps

martin brandeaux
Le 15/09/2014 à 12:09:47

L'argument d'illégalité a été retiré du message proposé que chacun peut modifier à sa guise puisque ce n'est pas une pétition mais une cyber @ction qui permet d'interpeller directement la Préfète.

Alain Uguen
Le 15/09/2014 à 11:55:34

Finalement Ramery a eu les autorisations (source : confédération paysanne, le rectificatif est arrivé samedi ou dimanche) ... ça n'empêche qu'il faut continuer le combat ! Mais l'argument de l'illégalité qui figure dans la cyberaction ne tient plus.

jnplauchu
Le 15/09/2014 à 11:33:07

je souscris pleinement aux réactions formulées ci-dessus, en n'oubliant pas, en effet, la maltraitance généralisée des bêtes dans l'indifférence des décideurs comme des consommateurs.

claude
Le 15/09/2014 à 11:03:36

Il reste jusqu'à mardi 20h pour voir le documentaire suivant (lien à faire circuler d'urgence) :
http://pluzz.francetv.fr/videos/elevage_intensif_attention_danger.html  
Diffusé le mar. 09-09-14 à 20:45
Documentaire | 55'
Tous publics |
De : Frédérique Mergey
L'émission : L'élevage intensif, hors pâturage, se développe chez les bovins. Cette méthode est devenue la norme à travers le monde comme avec les vaches laitières. Aux Etats-Unis, les fermes peuvent concentrer plus de 30 000 bêtes loin des prairies dans des espaces confinés. Le résultat : du lait bon marché produit en masse. Mais les conséquences sont parfois désastreuses entre la maltraitance animale, la pollution de l'air ou des nappes phréatiques. Enquête sur ces «fermes usines» aux Etats-Unis et en France. La réalisatrice, Frédérique Mergey, a suivi pour l'occasion le combat entre les promoteurs de la première initiative de ce genre, le projet de la ferme des 1000 vaches, développé près d'Abbeville dans la Somme, et ses opposants.
Le programme : L'élevage intensif, hors pâturage, se développe chez les bovins. Cette méthode est devenue la norme à travers le monde comme avec les vaches laitières.
Attention, scènes insoutenables entre les minutes 39 et 41'30".
Ensuite, c'est le meilleur :
à 42' pollution due aux déjections
à 46' algues vertes
à 47 dépendance des subventions
à 48' américains "résistants" (ou pro-actifs comme ils se voient)
à 51' conseil d'un américain intelligent aux français !

Laurent LeGuyader
Le 15/09/2014 à 10:43:05

projet dégradant pour l'humanité,dans tous ses aspects:environnement,humanité,économie

un anonyme
Le 15/09/2014 à 10:22:02

Je suis en rage par cette action de duperie, une fois de plus ! Trouvant le courrier de la cyberaction trop faible, je l'ai modifié, et vous le montre. Peut-être peut-il en inspirer d'autres.... ?

Madame la Préfète,

Je suis ahurie et scandalisée de voir que le promoteur de la ferme-usine des mille vaches, qui ne dispose pas de toutes les autorisations nécessaires à son exploitation, à l'encontre de laquelle des recours juridiques n'ont pas encore été jugés, Monsieur Ramery donc ait pu installer illégalement une cinquantaine de vaches dans cette usine ; et ce, avec le soutien incompréhensible de la gendarmerie !!

Encore un exemple où les legislations ne sont pas respectées par des personnes en collusion avec les autorités en place. Encore un exemple où la voix des citoyens est considérée comme nulle. Alors que vous ne pouvez pas ignorer les protestations et les dangers multiples soulevés par l'installation de ces usines à viandes ! Une honte pour l'élevage français et la qualité de la vie, des animaux ainsi maltraités, de l'environnement pollué, et de la nourriture mise sur le marché !

Je vous demande de réagir et d'empêcher cette voie de fait en enjoignant à Monsieur Ramery de cesser immédiatement ses agissements manifestement illégaux.

Avec tout le respect que je dois, encore, pour votre fonction.

Jonquille
Le 15/09/2014 à 10:07:46

Les usines aux travailleurs, les prairies pour les vaches !

Danièle Sala
Le 15/09/2014 à 10:03:56

Impensable a notre epoque ! une usine a vaches , c'est comme cela que l'on traite les animaux , apres ce sera comme aux USA des usines de 10000 vaches , ou va t on !!

Pitolat
Le 15/09/2014 à 09:58:58

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !