actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : projet d’arrêté interdisant la culture du maïs transgénique MON810 soumis à consultation

Mise en ligne du 24/02/2014 au 10/03/2014

Consultation du public sur la mesure qu’envisage de prendre le Gouvernement dans l’hypothèse où la Commission ne prendrait pas de mesure visant à suspendre la commercialisation et l’utilisation des variétés de semences de maïs génétiquement modifié (Zea mays L. lignée MON 810)

Bilan de la cyberaction :

4594 participants

Présentation de la cyberaction :

Le vote des Etats membres de l’Union réunis en Conseil des ministres des Affaires européennes le 11 février dernier n’a pas permis d’atteindre la majorité qualifiée nécessaire pour rejeter l’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau maïs transgénique.
Une proposition de loi a été déposée au Sénat par le sénateur Alain Fauconnier (PS), avec le soutien du Gouvernement, dans l’objectif d’interdire la culture du maïs OGM MON810 en France. Mais le texte a été rejeté lors de sa lecture lundi 17 février, les sénateurs ayant adopté par 171 voix contre 169 la motion d’irrecevabilité déposée par le sénateur Jean Bizet (UMP).

Ce texte ne sera donc pas transmis à l’Assemblée Nationale, mais devrait pourtant y revenir puisqu’une nouvelle proposition de loi y sera déposée par le député Bruno Leroux (PS), président du groupe PS à l’Assemblée Nationale. Le texte devrait être examiné en avril.
Le Gouvernement maintient quant à lui son opposition à la culture du maïs transgénique en France. A ce titre, le 17 février, et jusqu’au 7 mars, le ministère de l’Agriculture a mis en consultation un projet d’arrêté visant à interdire la commercialisation et l’utilisation des variétés de semences de maïs génétiquement modifié MON 810, au motif qu’aucune mesure de gestion et de surveillance des cultures recommandées par l’Autorité de sécurité alimentaire (Efsa) n’a pour l’heure été mise en place.

Le lien donnant accès à la consultation publique :
http://agriculture.gouv.fr/Consultation-du-public-MON-810  


Consulter la note de présentation
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/MON810_consultation_du_public_-_note_de_present_2014-02-12__cle85dc18.pdf  

Consulter le projet d’arrêté
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Projet_arrete_interdiction_MON810_2014-02-12__cle0b1311.pdf  

La consultation est ouverte du 17 février au 9 mars 2014 inclus.


Nous vous invitons à vous mobiliser et à vous exprimer sur la nécessité de la mise en œuvre de cet arrêté ministériel. Plus nous serons nombreux à dire non aux OGM, plus nous aurons de chances d’être entendus.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre,

Nous tenons à apporter notre soutien à la mise en œuvre rapide de cet arrêté. Comme il est vital d'assurer la protection des filières sans OGM nous pensons qu'il devrait notamment insister sur l'impossible cohabitation des filières OGM et non OGM.

Dans cette attente, croyez en notre mobilisation sur ce sujet.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

26 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

je suis d'accord avec Assilem
Il faut sortir de l'Europe, avant qu'il ne soit trop tard
Une petite visite de M. Asselineau à Bruxelles :
http://youtu.be/cD0bwK395S4  
pour connaître un peu mieux, quelques membres de la commission européenne.
Le début de la visite se fait en anglais, langue de l'Europe, mais très rapidement nous revenons à notre langue nationale.

anonyme
Le 06/03/2014 à 13:59:08

@Assilem
Non! Il ne faut pas sortir de l'Europe. Il faut améliorer son fonctionnement.

Gin Rhô
Le 03/03/2014 à 09:19:53

Voilà un bel exemple de la construction européenne inutile pour les peuples. La majorité étant impossible à réunir il serait enfin le temps de se rendre à l'évidence que ce système est là pour usurper la souveraineté des nations en listes.
Si nous devons la retrouver nous devons SANS PLUS ATTENDRE SORTIR DE L'EUROPE qui n'est pas un instrument démocratique mais oligarchique des corporations et surtout du tout pouvoir américain. Belle foutaise de croire qu'en s'adressant au gouvernement français on puisse faire quelque chose. Les clés du pouvoir ne sont plus là! Militer pour la sortie de l'Europe c'est notre seule chance sinon vive la domination du trans-altlantique...et la mort des peuples. Regardez autour toute l'Europe sera à feu et à sang et le jeu des vendeurs d'armes sera fait. Fini le temps de la grenouille qui se laisser cuire!

Assilem
Le 26/02/2014 à 15:20:44

Encore des émissions de radio, des commentaires TV complaisants qui avec l'appui de sommités soit disant experts qui se prétendent scientifiques mais qui ne sont que des scientistes. Sous couvert de leur "respectabilité" ce sont des militants de la cause ultra libérale qui recherchent la brevetabilité du vivant ( parfois même des humains ). Alors toujours les mêmes arguments fallacieux:
résoudre la faim dans le monde NON ! les rendements sont inférieurs,
moins de pesticides Faux ce sont de vraies éponges et les ravageurs s'adaptent et des plantes résistantes apparaissent, le prix PLUS CHER! La fiabilité: mon car si il y a résistance à un ravageur il apparaît aussi une sensibilité accrue aux maladies (comme nous pouvons le voir en Inde avec le coton) ou si il y a des vitamines il y a perte de faculté nourrissante (comme pour le "riz doré") inoffensifs FAUX ! marqueurs antibiotiques, présence de pesticides, perturbateurs endocriniens, liberté NON ! la propagation est incontrôlable; dans les champs, le transport, le stockage le DROIT de consommer sans est BAFOUE, le choix de moins en moins puisque l'on sature le catalogue. Qu'obtenons nous: La généralisation de la mono culture intensive qui entraîne la pauvreté des sols ( et l'emploi massif d'intrants[du fric dans la poche de l'agro-chimie] ), l'apparition et la résistance croissante de nouveaux ravageurs, la mise au rencart de plus en plus de paysans et la disparition de plus en plus d'entreprises à taille humaine. Nous assistons alors à une spéculation sur le prix de la nourriture en fonction du prix des surplus qui associée à des subventions mettent à genoux les pays les plus pauvres et provoquent des émeutes de la faim. Alors halte à l'hégémonie des multi nationales (regardons leur histoire, sanctionnons leurs bavures, mettons fin à leurs passe droits)! Revenons à la démocratie. Ecoutons les citoyens. Retrouvons une agriculture raisonnée!

Jarre
Le 26/02/2014 à 13:22:34

Mr le ministre n'ajoutez pas votre nom à la trop longue liste des "décideurs" qui sont devenu les complices de sociétés coupables d'empoisonnement des populations.Si chaque ministre se doit de laisser sa trace, je formule le vœux que la votre ne soit pas trop malodorante. Merci pour nos enfants.

Bakou
Le 26/02/2014 à 11:45:07

Regardez le film "tous cobayes " et le doute ne subsistera plus: NON aux OGM quels qu'ils soient!!! Trop de doutes , d'incertitudes et donc de risques pris et certainement pas assumés par les responsables lorsque les conséquences nous tomberont sur le coin du bec!!(cf le sang contaminé, l'amiante , Fukushima, le gaz de schiste et toutes autres joyeusetés du même acabit!!!)

lise
Le 26/02/2014 à 10:50:29

Monsieur le Ministre,
Nous tenons à apporter notre soutien à la mise en œuvre rapide de cet arrêté. Comme il est rital d'assurer la protection des filières sans OGM nous pensons qu'il devrait notamment insister sur l'impossible cohabitation des filières OGM et non OGM.
Dans cette attente, croyez en notre mobilisation sur ce sujet.

Hélène
Le 26/02/2014 à 03:08:01

Inutile pour moi de réfléchir à la question plus longtemps, le tour en a été déjà fait. Le moindre OGM quel qu'il soit me renverra dans les champs et fera à nouveau d'un citoyen bien rangé un "délinquant obligé".
Reste en suspend la question des tournesols bidouillés et des tonnes de mer... infâme que l'on fait bouffer à nos animaux de ferme.
J’aiguise ma faux, on ne sait jamais.
Un salut fraternel à tous les empêcheurs de tourner en rond.

Robert CAROL
Le 25/02/2014 à 22:43:10

Je réponds au maximum de pétitions qui demandent le respect de tous les domaines de la vie, la vraie. Au nom des hommes, des animaux, des végétaux,de la terre, de l'eau, de l'air faisons perdurer les graines...les vraies, qui se reproduisent elles seules sont la richesse du monde..STOP aux OGM qui n'amèneront que la ruine de toute forme de vie...à ce moment-là : plus personne pour les manger..plus personne pour engraisser 2 ou 3 riches qui n'auront plus qu'à se bouffer le nez !! un peu de respect et de dignité...et de courage pour les solutions naturelles que diable !!

ABI
Le 25/02/2014 à 21:36:27

Les pourparlers sur le partenariat transatlantique n'aboutiront pas avant mi-2016, année des élections présidentielles américaines, selon les spécialistes. Les représentants européens espéraient boucler le dossier avant les élections européennes de mai 2014.
.......
A lire en totalité :
http://www.euractiv.fr/commerce/le-partenariat-transatlantique-r-news-533684#.UwssQNj8zwl.twitter  

Chantal
Le 25/02/2014 à 19:05:20

Démocratie ou OGM (OliGarchie Mediatique)?

Didier
Le 25/02/2014 à 18:56:43

Comment arriver à faire comprendre à nos dirigeants que les OGM, ON N'EN VEUT PAS.
Monsanto et compagnie sont pires que les pires brigantsque la planète ait jamais connus Si nos gouvernants qui apparemment changeent d'avis comme de chemisedDisons le leur bien fort

Thérèse Grimaud
Le 25/02/2014 à 18:26:26

1. Il est tout-à-fait scandaleux et révoltant que quelques gangsters s'en prennent à la liberté, à l'indépendance et à la survie des populations par le biais de "brevetabilité" et de "tripatouillages" biotechnologiques. Chassons ces voyous hors de la planète!
2. Le gouvernement veut interdire le maïs ogm, BRAVO! Qu'il soit logique avec lui-même et rejette avec la même détermination TAFTA dont un (entre autres) effet catastrophique serait d'ouvrir grand la porte aux ogm en Europe.

EPi
Le 25/02/2014 à 17:19:18

En plus cette histoire de majorité "qualifiée" est une honte. Seulement 5 pays ont voté pour, tous les autres étaient CONTRE. Jusqu'à présent, tous les referendums ont révélé que 80% des européens ne veulent pas d'OGM, alors où est la démocratie? L'Europe a été créé uniquement pour les industriels.

Alex
Le 25/02/2014 à 17:09:08

ogm on en veut pas
ogm on en veut pas
OGM on en veut pas
OGM ON EN VEUT PAS

dud
Le 25/02/2014 à 16:46:44

Tout OGM qui contient des pesticides et présente des risques de dissémination incontrôlée doit être proscrit.

Julien Delalande
Le 25/02/2014 à 15:55:00

Beaucoup plus important que les impacts encore non prouvés sur la santé, c'est qu'accepter les OGM c'est mettre tous les agriculteurs du monde entier dans la dépendance de quelques entreprises comme Monsanto. C'est ça le vrai problème à mettre en avant !
Alain BERT

Bert Alain
Le 25/02/2014 à 15:03:49

Cher Pascal

Le titre de la cyber @ction est "projet d’arrêté interdisant la culture du maïs transgénique MON810 soumis à consultation"
et l'adresse proposée consultation.ogm.dgal@agriculture.gouv.fr.   celle de cette consultation.

Merci de me dire comment faire plus clair. ;o))

Cordialement

Alain Uguen
Le 25/02/2014 à 14:01:13


Va y Stephane !...

Un homme politique audible c'est tout de même mieux.

Si en plus il prend des décisions qui vont dans le sens de ce que veut la majorité, c'est un pas vers plus de démocratie!...

Bravo (d'un agriculteur)

camarje
Le 25/02/2014 à 13:23:21

Je soutien totalement la démarche initiée contre l'entrée des OGM en France et en Europe. Je m'oppose de la même façon à toutes les tentatives d'imposer les OGM par le biais d'accord tel que le "Grand Marché Transatlantique".

Alain
Le 25/02/2014 à 12:32:52

N'y a-t-il pas un problème dans le message : "cet arrêté" ne pas précisément de quel arrêté on parle.

Pascal
Le 25/02/2014 à 12:24:20

D'accord avec Roma. Pour bien comprendre ce qu'est l'Europe, voir les conférences de François Asselineau. Elles sont excellentes, j'ai appris plein de choses. Pour échapper au TAFTA, il faut vite sortir de l'Europe grâce à l'article 50.

Tugayé
Le 25/02/2014 à 11:58:32

Rebondissant sur le commentaire de Roma, j'ajoute qu'il y a lieu de s'affoler vraiment contre le TAFTA. En effet quelque soient les dispositions prises par la Commission ou par le gouvernement français, les OGM passeront alors en force.

Paco
Le 25/02/2014 à 10:52:47

Au regard des contraintes environnementales que posent la culture du maïs et du soja (transgéniques notamment), ne serait-il pas avisé des les interdire à la culture en France,en Europe,y compris pour la fabrication d'agro-carbur ants.En effet,le maïs et le soja,ainsi que le riz ne sont pas des espèces végétales indigènes au continent européen, d'une part;et elles nécessitent-par ailleurs-des conditions de culture qui exigent
un approvisionnement en eau excessivement important, fourni par pompage dans les nappes phréatiques en période d'été,qui les épuisent au détriment des réserves qu'elles assurent à la fourniture d'eau à la population.
Ces nappes phréatiques recueillent aussi les eaux de traitement antiparasitaires et de fertilisation répandues en surface,ce qui dégrade considérablement la qualité des eaux destinées également aux besoins des populations autochto nes. Trop,c'est trop!! Il faut proscrire la culture du maïs, du soja et du riz des cultures en pratique en France et en Europe!!

stoppeur
Le 25/02/2014 à 10:47:42

Ne jamais oublier que ces pratiques agricoles détestables et criminelles nous viennent des U.S.A et sont arrivées en 1945. Elles sont aujourd'hui imposée par l'officine U.S qu'est l' "Union" Européenne.
La vie est ainsi tombée entre les griffes de ses pires ennemis !

roma
Le 25/02/2014 à 10:37:41

Pas de OGN MON810 en France.

N'empoisonnons pas les générations futures

un anonyme
Le 25/02/2014 à 10:04:18

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !