actualité écologie

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

Rando Plogoff dimanche 25 aout

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Opérateurs de téléphonie mobile cherchent population cobaye !

Mise en ligne du 23/11/2011 au 14/08/2012

La nouvelle technologie de téléphonie mobile 4G doit être expérimentée sur le Plateau de Saclay à partir de janvier 2012 mais les informations ne sont dévoilées qu’au compte-goutte. C’est par hasard que nous avons appris le déploiement du projet Neptune sur le plateau de Saclay, projet porté par les mêmes acteurs qu’un projet Wi-MAX abandonné en septembre 2009. A l’heure actuelle, le projet a été reconverti pour une expérimentation grandeur nature de la technologie dite 4G, dont nous ne savons rien sur les risques sanitaires selon les associations Robin des Toits et le CRIIREM. Le consortium d’entreprises privées qui pilote le projet avec comme coordinateur l’entreprise Altran a reçu l’appui financier de l’Ile de France et du Conseil Général de l’Essonne.

Bilan de la pétition :

4386 participants

Présentation de la pétition :

Madame et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Président du Conseil Régional Ile de France,
Monsieur le Président du Conseil Général de l’Essonne,
Messieurs les Président Directeur Général de France Télécom, d’Alcatel Lucent, d'Altran et le Président ou Directeur Général du Pôle Systématic (Président : Jean-Luc Beylat Directeur Général : Alain Cuny)


Comme vous le savez, l’agence de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment classifié les champs électromagnétiques radiofréquences comme pouvant être cancérigènes pour les humains (groupe 2B c'est-à-dire un classement identique à celui de la laine de verre et des vapeurs
d’essence).
Devant cette alarme internationale, nous nous étonnons d’abord de l’absence de plan d’ensemble quant à l’utilisation des technologies sans fil d’où résulte un empilement (GSM, UMTS, Wi-FI, WI-MAX, satellite et maintenant 4G) qui multiplie les champs électromagnétiques.

Là où nous sommes malheureusement moins surpris, c’est de voir la 4G expérimentée sur le Plateau de Saclay déjà investi par de nombreuses activités et d’établissements à risques (CEA, CEPR), par contre nous sommes nombreux à nous en alarmer.

C’est par hasard que nous avons appris le déploiement du projet Neptune sur le plateau de Saclay, projet porté par les mêmes acteurs qu’un projet Wi-MAX abandonné suite à une mobilisation des élus en charge du Développement Durable de la communauté d’agglomération du Plateau de Saclay : inquiets au sujet des risques sanitaires induits par la technologie du WI-MAX , le projet avait été abandonné en septembre 2009.

A l’heure actuelle, le projet a été reconverti pour une expérimentation grandeur nature de la technologie dite 4G, dont nous ne savons rien selon les associations Robin des Toits et le CRIIREM (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques). Le consortium d’entreprises privées qui pilote le projet avec comme coordinateur l’entreprise Altran a reçu l’appui financier de l’Ile de France et du Conseil Général de l’Essonne.

Nous exigeons la plus grande transparence et la présence d’experts indépendants pour faire respecter le principe de précaution sur ce projet, qui n’ a jamais été présenté par Altran de manière publique aux habitants du plateau. En revanche l’association Robin des Toits et Europe Ecologie Les Verts ont organisé de leur côté une réunion publique en juillet dernier pour lancer l’alerte.

Suite à cette réunion publique, l’entreprise Altran a exposé son projet lors du conseil d’agglomération du Plateau de Saclay du 29 septembre 2011. Nonobstant, nos inquiétudes restent entières, plusieurs de nos demandes et interrogations demeurent sans réponses:

- Altran assure oralement aux élus de la CAPS la qualité environnementale du projet Neptune qui maintiendrait les ondes électromagnétiques diffusées par 9 antennes de la plateforme à 0,4V/m maximum et permettrait une évolution positive en comparaison avec la technologie 3G.

Nous ne pouvons pas nous satisfaire de ces simples affirmations orales, surtout devant les montants de recettes escomptés à la suite de cette expérimentation pour les entreprises impliquées, les opérateurs de téléphonie mobile et les pouvoirs publics. Nous demandons donc :

La présence d’experts indépendants à chaque étape d’expérimentation afin de s’assurer de la véracité de ces affirmations, d’une puissance des ondes électromagnétiques ne dépassant pas 0.2V/M. De plus avant toute expérimentation, il est essentiel que les études d’impacts préalables sur le vivant et la santé soient faites et rendues publiques.

- Nous souhaitons également nous assurer que les assurances souscrites par les entreprises impliquées sur cette plateforme, acceptent de couvrir les risques dus ax ondes électromagnétiques du projet.

- Un comparatif entre les possibles bénéfices collectifs non commerciaux rapportés aux inconvénients.

- les fréquences parallèlement supprimés en sorte de ne pas faire augmenter l’exposition globale et les effets cocktails.

- Les modalités de l’expérimentation.
- Les modalités d’information et de consultation des riverains au cours de l’expérimentation.

- Les retours négatifs des premières mises en œuvre de la 4G, brouillage du GSM aux Etats-Unis, perturbation des systèmes ferroviaires dans les systèmes scandinaves.

- Une prise en compte des besoins particuliers des personnes électro sensibles.

Dans le souci, non pas de nous opposer à une nouvelle technologie mais bien de demander le maximum de transparence sur l’opération et de protéger la santé des habitants du plateau de Saclay qui seront continuellement exposés, nous sommes dans l’attente de constater nos demandes essentielles entendues et satisfaites :

Premiers signataires et porteurs de la pétition :
- Robin des Toits (Association Nationale pour la Sécurité Sanitaire dans les Technologies Sans Fil)
- Groupes Locaux Europe Ecologie de l'Essonne et des Yvelines
- Anny Poursinnof (députée des Yvelines)
- L’Association Planète Gif ,
- l’Association de Sauvegarde Pour l’Environnement de Saclay
- L'Apesa St Aubin


Texte de la pétition :


Monsieur le ministre de l\'Industrie, de l\'Energie et de l\'Economie numérique,
Madame la ministre de l\'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement,
Monsieur le ministre de l’emploi, du travail et de la santé,
Monsieur le président de l’ARCEP,
Monsieur le préfet de région d’Ile de France,
Monsieur le président du conseil régional Ile de France ;
Monsieur le président du conseil général de l’Essonne,
Mesdames, Messieurs les président Directeur Général de France Télécom, d’Alcaltel Lucent, d’Altran et le président du pôle Systématic,

Le projet Neptune prévoit une expérimentation grandeur nature de la technologie dite 4G sur le plateau de Saclay. Nous exigeons la plus grande transparence, la présence d’experts indépendants et une enquête sanitaire pour faire respecter le principe de précaution sur ce projet, qui n’a jamais été présenté de manière publique aux habitants du plateau par le consortium d’entreprises privés qui pilote ce projet avec comme coordinateur l’entreprise Altran.

Nous souhaitons également :
- Nous assurer que les assurances souscrites par les entreprises impliquées sur cette plateforme, acceptent de couvrir les risques dus aux ondes électromagnétiques du projet.
- être informé des fréquences parallèlement supprimées en sorte de ne pas faire augmenter l’exposition globale et les effets cocktails.
- connaître Les modalités d’information et de consultation des riverains au cours de l’expérimentation.
- Une prise en compte des besoins particuliers des personnes électro sensibles.

Premiers signataires de la pétition :
- Groupes Locaux Europe Ecologie de l\'Essonne et des Yvelines
- Robin des Toits (Association Nationale pour la Sécurité Sanitaire dans les Technologies Sans Fil)
- Anny Poursinnof (députée des Yvelines)
- L’Association Planète Gif ,
- l’Association de Sauvegarde Pour l’Environnement de Saclay
- L\'Apesa St Aubin

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Encore, une installation, sans grandes recherches sur l' impact par rapport aux populations....après le bétonnage irraisonné,le grand Paris où nous avons que très peu d'informations par rapport à notre devenir sur le plateau,
Un nouveau projet que je découvre....décidément, on a décidé de détruire notre cadre de vie

BIEUZENT
Le 26/10/2015 à 08:02:26

le pire obscurantisme est peut-être celui que l'on s'impose à soi-même, par paresse ou par excès de confiance en soi, parce qu'on croit avoir tout compris ou tout savoir...

père vert
Le 28/03/2012 à 09:48:36

le precedent à cette situation est à rechercher dans les multiples décès (rupture d'anévrisme, lésions aux cerveau, etc) de cadres, parfois de haut niveau, beneficiaires des premiers telephones portables (puissance tres grande) et qui en usaient sans retenue. Le plus inquiétant dans l'affaire aujourd'hui est l'expossition de la population de scientifiques et d'étudiants de très haut niveau sur le Plateau de Saclay.... S'agit il de faire transiter des données et seuls ces scientifiques trouveraient un intérêt (bien mineur..) à en disposer sur leur tablette en 3G/4G plutot que sur leur ordinateur par ethernet ou wifi... ? Même chose que le plan Campus et les déplacement des écoles sur le plateau, du boulot et des revenus pour les betonneurs, rien pour l'optimisation et le developpement des relations entre ces écoles et centres de recherche... comme le Concorde, cela finira en catastrophe, très couteuse pour la collectivité et inutile.

hib
Le 09/03/2012 à 15:26:42

Bonsoir à toutes et à tous !

Des Cobayes !
J'ai un téléphone portable "minimum" et cela m'a rendu service (problème avec ma mère âgée). C'est tout !

Personne n'est obligé d'acheter quoi que ce soit...
Si vous souhaitez répondre à un publicitaire (un prédateur), libre à vous !

A vous de voir.

JEAN-MARC.

Jean-Marc
Le 17/01/2012 à 00:28:43

Bon jour à vous tous
Nous sommes effectivement tous des cobayes, et je puis vous en assurer que nous en redemandons: Membre de la Bio Electronique de Vincent nous participons à des essais sur le sujet en nous polluant, puis nous dépolluant et comme cela il nous est possible de valider des démarches ou de les invalider.
D'autres approches sont aussi dans ce sens
A ce sujet je vous signale un livre " Votre Santé vous appartient!" de Laurence Gallais, Editions Catalyse, où vous trouverez beaucoup de renseignements.
Venez nous rejoindre à l'ABE. Je suis EHS , travaille en Thérapies énergétiques, et j'ai du trouver pour survivre plein de solutions sur le sujet, y compris celle de déménager, de travailler autrement etc.
Bref les essais sont faits et bien réalisés il ne reste que des gens qui ne veulent rien entendre ou faire passer coûte que coûte leurs produits.
OUI pour des essais, mais avec un autre thermomètre

Jean Francois 22
Le 10/01/2012 à 12:07:12

Cher Maurice,
Ne pas confondre les ondes radio et les ondes électromagnétiques des antennes relais portables. Voir film : 'Sommes nous tous des cobayes ?' de Joaquina Ferreira.
Je suis restée 6 mois à quelques 30m d'une antenne relais portable ; à ma fenêtre on mesurait 6 et 7 volt mètres. Je pensais pouvoir 'm'arranger' avec cette antenne..J'aimais bien cet appart avec un petit jardin, j'ai vraiment essayé de vivre avec mais je n'ai pas pu. J'ai eu beau lui parler gentiment je n'ai pas réussi.
Au bout de 2 mois je me réveillais en saignant du nez le matin. Travaillant loin, j'étais absente 3 jours par semaine, et durant mon absence je n'avais aucun trouble. Dès mon retour je ressentais de vagues mots de tête et ça recommençait les cauchemars.. Or je ne suis pas une spécialiste du cauchemar.
Une fois je me suis éveillée avec un moral en dessous de tout, sans aucune raison, je me sentais d'une tristesse absolue, sans horizon, déprimée, en dessous du plancher.. Ça ne m'était jamais arrivé d'être triste comme ça et surtout sans aucun motif et au réveil .. Ça fait drôle. C'est vraiment inquiétant.
Je n'ai pas insisté j'ai déménagé. Tout a été terminé. À la fin j'avais mis des rideaux d'alu, couvertures de survie aux fenêtre pour atténuer les ondes. Non, je suis désolée mais c'est réellement une nuisance grave. Un voisin était décédé d'une tumeur au cerveau due à ce qui se disait aux suites d'un accident de la route remontant à plus de 20 ans..Il habitait là depuis très longtemps, c'était chez lui. Le locataire me précédant dans cet appart s'était suicidé mais il était paraît-il perturbé, trop speed.. je le connaissais un peu, il était jeune, souriant, tenait des propos qui ne témoignaient pas de problèmes psychiques spéciaux. Le garagiste d'à côté tremblait comme une feuille.. Depuis qu'il est à la retraite et qu'il a déménagé il trouve qu'il va beaucoup mieux .. Toutefois la plupart des personnes concernées (voisins, parents etc..) pensent que ce n'est pas à cause de l'antenne ! C'est comme ça. Faute de pouvoir vivre avec son temps (puisqu'il paraît que c'est comme ça, inéluctable), et bien il faut mourir avec et surtout arrêter de râler..
Selon moi il faut surtout arrêter les portables les wifi et compagnie. Et revenir à des moyens de communications plus tranquilles, plus filaires. Refaire une petite place à l'intuition, aux surprises, à la confiance dans la vie, à l'imagination, et arrêter de flipper dès qu'on n'est plus joignables ..Ça nous fera des vacances.
Parce que s'il faut payer en cancer et en tumeurs, pour gagner un peu de temps au présent, ça n'est plus très rentable sur le long terme.. Là on perd quelques années d'un coup.
Et aussi on peut réinstaller des téléphones publiques. On peut même les avoir gratos avec les sous qu'on gagne sur les maladies qu'on évite.. C'est pas les mêmes caisses ? C'est pas Orange/Buygues/& cie qui paient les médocs et les soins palliatifs.. Faudrait voir de ce côté.

Andrée Battaglieri
Le 12/12/2011 à 23:33:13

petit complément d'information au commentaire de Pierre Sarramagnan souchier.
n'hésitez pas aller sur le pétition en ligne e sur http://www.petition-electrosmog.be,   vous avez la version en français et en anglais avec de nombreuses informations utiles.
Je pense qu'il va rapidement être nécessaire de s'unir au niveau européen et de passer la vitesse supérieure en termes de pétition et d'actions collectives, nous n'en sommes qu'aux balbutiements de la solidarité européenne.

ardouin
Le 05/12/2011 à 18:16:14

Nous jouons aux apprentis sorciers avec les technos sans fil. Comment ne pas voir qu'on n'a jamais modifié notre environnement (pollution de l'air, de l'eau...) sans que la santé en pâtisse ? Or, les ondes font partie de notre environnement !! comment ne pas voir que les technos sans fil ont pris la place du tabac : le portable pour tromper notre nervosité (comme la clope), le wifi dans les cafés et hotels au fur et à mesure qu'ils devenaient non-fumeurs. Et derrière, la même chose : une industrie friquée et cynique qui nie la dangerosité !! Nous sommes endormis apr le côté pratique et ludique de tout cela, réveillons-nous !

Sanagi
Le 01/12/2011 à 22:27:59

Bonsoir à tous,
Je fais partie du collectif qui s'est monté vue l'inquiétude suscitée par ce projet. Il ne s'agit pas, pour ma part, de faire le procès de la téléphonie mobile, ni d'aller contre une certaine vision du progrès. L'enjeu est en effet plus grand que cela. Il faut que la Communauté d'Agglomérations du Plateau de Saclay (C.A.P.S.) et Altran saisissent cette opportunité pour montrer la voie d'une téléphonie de nouvelle génération, plus respectueuse des organismes vivants. Il suffit pour cela de prouver, lors de ces expérimentations, que les recommandations émises par la Communauté Européenne pour un plafond à 0,2V/m maximum sont viables, grâce à l'amélioration de la sensibilité des "récepteurs". Quitte, pour cela, à mettre plus d'antennes que prévu au départ pour couvrir la zone expérimentale. Ceci pourrait mettre fin aux plus vives polémiques, concernant ce projet, et permettra de montrer la voie aux opérateurs. D'autant plus si les pouvoirs public, élus de la C.A.P.S., peuvent décider en collaboration avec Altran du positionnement adéquat des antennes en fonction des risques potentiels : éviter la proximité des zones d'habitation, des écoles, des crèches, hôpitaux et autres lieux de vie; respecter une distance minimum de ces zones et privilégier les zones dites de passage. Ceci complique grandement la chose pour le déploiement afin d'obtenir la meilleure couverture possible, mais permettra aux ingénieurs de faire preuve d'ingéniosité. Nous sommes déjà tous des cobayes de la téléphonie mobile et baignons dans ses ondes depuis plus de 20 ans avec de la 2G, 2.5G et de la 3G qui se côtoient encore... L'objectif doit donc être d'améliorer au plus vite ce système pour ne plus voir les déploiements anarchiques d'antan potentiellement néfastes. N'oublions pas que le plateau de Saclay ne sera que le prémisse d'un déploiement national pour nos opérateurs. Le mot d'ordre doit donc être "concertation" : de la C.A.P.S. et d'Altran pour ce projet, puis des pouvoirs public et des opérateurs, y compris entre eux, pour le déploiement national.

Mikaël
Le 01/12/2011 à 02:11:09

Nouvelles technologies : ce qui est très embêtant dans ces histoires , c'est que les politiques ne remplissent pas leur devoir de protéger son prochain , avant de laisser se développer des nouveautés : c'est comme l'histoire des veaux aux hormones , du nuage de Tchernobyl , du sang contaminé , du Médiator , de la vache folle (censure complète via l'Ordre des Médecins) , des munitions à uranium appauvri employées de plus en plus communément , des dizaines de milliers de français cancéreux sur-irradiés en radiothérapies , etc... , etc...

bibill
Le 30/11/2011 à 21:48:52

Les ondes peuvent êtres nuisibles pour les personnes sensibles à ce type d'émissions :
http://www.20minutes.fr/societe/814792-elles-refugient-grotte-fuir-antennes-relais  

En Allemagne il y a des cas encore plus dramatiques :
 www.ulrichweiner.de.  

et
Letzter Termin für einen Eintrag in die Online-Petition an die Europäische Union
Am 16./17.11. 2011 veranstaltet die Europäische Union in Brüssel eine Konferenz zu EMF (Elektromagnetische Felder) und Gesundheit ( www.onetec.be/EMF2011/)..  

Industrieunabhängige, kritische Wissenschaftler wurden auf diese Konferenz nicht eingeladen. Belgische mobilfunkkritische Organisationen haben dagegen einen europaweiten Protest organisiert, zu dessen Erstunterzeichnern namhafte Wissenschaftler und Ärzte zählen.

Wir tragen Verantwortung für die nachfolgenden Generationen. Unterstützen Sie mit Ihrer kritischen Haltung und Ihrem Eintrag unsere Botschaft an die Politik, ein kleines, gleichwohl wichtiges Signal an die EU-Konferenz „Mobilfunk und Gesundheit“ in Brüssel am 16.11.11.

Wir zeigen damit, dass nach dem Vorsorgeprinzip und nicht nach wirtschaftlichen Interessen von Industrie und Politik gehandelt werden sollte.

Hier geht es zur Online-Petition - mehr als 11000 Personen haben bislang unterzeichnet:

Direkt zum Eintrag in die Petitionsliste
http://www.petition-electrosmog.be/sign.php?l=de  

Deutscher Online-Text der Petition (auch als PDF anbei)
http://www.petition-electrosmog.be/esmog.php?l=de  

Pierre Sarramagnan-Souchier
Le 29/11/2011 à 09:05:35

@ Maurice
en tant que radioamateur vous n'étiez heureusement pas en présence d'ondes électromagnétiques pulsées qui sont concernées par cette expérimentation, sinon vous ne seriez pas à 70ans en bonne santé. Merci de ne pas faire mine de confondre, ondes et ondes. .

locataires14
Le 28/11/2011 à 01:23:24

Je suis géobiologue et fabrique des matieres actives qui permettent de neutraliser les impacts de la téléphonie mobile Ces moyens ou moyens équivalents sont regulierement proposés aux opérateurs depuis plus de 20 ans Ils n'en veulent pas car ce serait admettre les effets deleteres de leurs antennes J'ai eté recemment témoin d'un controle de l'agence nationale des frequences aupres d'une cliente ANFR(agence nationele des frequences)et opérateurs communiquent regulierement puisque les études des premiers sont payées par les seconds. J'en veux pour preuve qu'une deuxieme expertise réalisée par mes soins à tranche horaire identique révelait une pollution quatre fois supérieure et je ne parle que des puissances émises car en ce qui concerne les plages de fréquences ce sont les militaires qui ont les meilleures infos Pour des raisons evidentes ils ne veulent les partager D'ou l'opération cobaye

Jacques
Le 27/11/2011 à 16:11:10

il ne reste plus que les recours aux tribunaux, si rien ne change... C'est pareils pour les "Nouveaux" compteurs - dits intelligents LINKY d' ErDF...:)

MERELLE
Le 27/11/2011 à 15:23:06

@Maurice Vous déduisez de votre cas personnel que les rayonnements gsm sont safe. Tant mieux si vous n'avez pas de problème de santé, mais pensez aux millions de personnes plus fragiles que vous. Aux dernières nouvelles 1 personne sur 2 souffre de maladie chronique, il y a une nette dégradation des indicateurs de santé ces dernières années, comme par hasard depuis les antennes gsm wifi etc. 20% des décès ont lieu sous 65 ans malgré les progrès de la sécurité, de la médecine,de l'hygiène et de l'aide sociale (eau potable, nourriture et chauffage pour tous). Votre émetteur était-il tout le temps allumé, la fréquence était-elle 2 ghz (demilongeur d'onde<corps humain)le débit 100 mbit/sec ? Les nouvelles technologies entraînent un effet électrique bien plus important, et 24h/24h !

Eric
Le 26/11/2011 à 19:11:39

A mon avis, l'humanité fonctionne encore sur des croyances, comme aux temps anciens des dieux grecs... Votre action relayant celle de Robin des toits et du CRIIREM, me permet d'apporter mon témoignage. En tant que radioamateur, j'ai vécu pendant des années auprès d'un émetteur de ma construction qui délivrait une puissance haute fréquence de 100 W (cent) et j'ai donc subit un champ rayonné très supérieur à celui des antennes relais et à plus forte raison de celui des téléphones mobiles... A près de 70 ans, je suis encore jeune de corps et d'esprit. L'obscurantisme est toujours présent dans beaucoup de domaines, et surtout pour favoriser et maintenir l'exploitation humaine. L'action de Cyberacteurs est louable, mais je n'y participerai qu'avec discernement. Cordialement.

JACQUET Maurice
Le 26/11/2011 à 14:34:45

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !