actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

Les amis des 150

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

22 V'là les acteurs des transitions

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

SPAM etc...

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Ioulia TSVETKOVA, militante victime de la campagne homophobe en Russie

Mise en ligne du 24/03/2020 au 12/09/2022

En Russie, la militante et artiste russe Ioulia Tsvetkova est actuellement visée par des poursuites et victime de harcèlement pour avoir défendu les droits des femmes et des personnes LGBTI. Placée en résidence surveillée du 22 novembre au 16 mars, elle risque jusqu’à six ans d’emprisonnement pour “production et diffusion de matériaux pornographiques”, accusations fondées sur de simples dessins du corps féminin.

Bilan de la cyberaction :

2817 participants

L'artiste Ioulia Tsvetkova désignée comme « agent étranger » par la justice russe
https://www.lequotidiendelart.com/articles/21986-l-artiste-ioulia-tsvetkova-désignée-comme-agent-étranger-par-la-justice-russe.html  

Présentation de la cyberaction :

Le 16 mars, le tribunal du district de Komsomolsk-on-Amur a pris la décision de libérer Yulia Tsvetkova de son assignation à résidence. Quelques jours auparavant, elle avait été autorisée à se rendre chez son dentiste. Malgré ces développements positifs, Ioulia fait toujours l’objet de poursuites judiciaires. Elle risque jusqu’à six ans de prison et reste soumise à des conditions restrictives, notamment une interdiction de voyager.

DES ACCUSATIONS ABSURDES, REFLET DE LA CAMPAGNE RUSSE OUVERTEMENT HOMOPHOBE

Arrêtée le 20 novembre 2019 suite à la publication sur les réseaux sociaux de ses dessins du corps féminin dans le cadre d’une campagne pour l’émancipation des femmes, elle a été qualifiée par les policiers chargés de son arrestation de “lesbienne, formatrice sexuelle et leader de la propagande”. Ces derniers ont perquisitionné son appartement, l’établissement de ses enfants où elle avait travaillé auparavant, ainsi que ses appareils électroniques, documents et ouvrages sur la question du genre.

Le 11 décembre 2019, le gouvernement russe l’a reconnue coupable de “propagande en faveur de relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs” et l’a condamnée à verser une amende de 50 000 roubles (environ 730 euros). Ces accusations portent sur l’existence de deux communautés abordant des thèmes LGBTI, gérées par Ioulia Tsvetkova sur le réseau social russe VKontakte. En réalité, celles-ci étaient signalées “+ de 18 ans”, en accord avec la législation russe.

PRISONNIÈRE D’OPINION POUR AVOIR DÉFENDU LES DROITS DES FEMMES ET DES LGBTI

Le 17 janvier dernier, une nouvelle procédure a été ouverte à l’encontre de Ioulia Tsvetkova, fondée cette fois-ci sur un dessin posté sur les réseaux sociaux, intitulé “La famille est là où est l’amour. Soutenez les familles LGBT+”. Celui-ci présentait deux couples du même sexe avec des enfants, et rendait hommage à un couple homosexuel forcé de fuir la Russie avec ses enfants adoptés car les autorités russes menaçaient de les leur retirer.

Ces accusations répétées depuis mars 2019 ont mené Ioulia Tsvetkova à quitter son travail au sein de la compagnie de théâtre Merak, une enquête ayant été ouverte pour “propagande en faveur de relations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs” liée à sa pièce Bleu rose, dénonçant le harcèlement et la discrimination. La compagnie de théâtre qu’elle avait fondée en 2018 a été contrainte, également, de cesser ses activités.

Les accusations qui visent Ioulia Tsvetkova n’ont donc aucun fondement mais sont le reflet de la campagne russe ouvertement homophobe et répressive menée par le gouvernement. Toutes les charges à son encontre doivent être abandonnées immédiatement.

La pétition d'Amnesty est destinée au Procureur
https://www.amnesty.be/veux-agir/agir-ligne/petitions/tsvetkova-homophobie-russie  

Nous vous proposons d'interpeller l'Ambassadeur de Russie à Paris

Une jeune artiste russe risque la prison pour des dessins de vulves
https://www.lemonde.fr/international/article/2020/03/02/une-jeune-artiste-russe-risque-la-prison-pour-des-dessins-de-vulves_6031573_3210.html  

une page sur le réseau social Vkontakte intitulée « Les monologues du vagin »
https://vk.com/vagina_monologues  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l'Ambassadeur,

La seule vraie raison pour laquelle Ioulia Tsvetkova fait l’objet de poursuites, c’est son militantisme, pour les droits des femmes et des personnes LGBTI et le droit à la liberté d’expression. Cette femme est une prisonnière d’opinion et elle doit par conséquent être libérée immédiatement et sans condition.
Je vous demande de prendre toutes les mesures nécessaires pour abandonner les poursuites intentées contre Ioulia Tsvetkova, au titre d’infractions pénales et administratives.
Veuillez agréer, Monsieur l'Ambassadeur, l’expression de ma haute considération,

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

21 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Au delà de l'hypocrisie de cette condamnation il s'agit d'une atteinte directe aux droit de l'homme a travers cette campagne homophobe. Je signe donc sans réserve.

Jacques BAUZON
Le 20/04/2021 à 11:36:55

On regretterait presque la Grande Catherine...

Françoise MEYER
Le 19/04/2021 à 11:18:24

En Russie, Ioulia Tsvetkova est poursuivie pour « pornographie » après des dessins féministes et pro-LGBT+
À 27 ans, Ioulia Tsvetkova encourt jusqu'à six ans de prison en Russie. Elle est poursuivie pour "fabrication et diffusion illégale matériaux pornographiques (sic)". Son procès, qui a débuté ce lundi 12 avril, se déroule à huis clos car les images dites "pornographiques" - à l'origine du procès - y seront diffusées. Résultat, la jeune artiste n'a pas non plus le droit de communiquer à propos du contenu de son accusation.
https://tetu.com/2021/04/13/en-russie-ioulia-tsvetkova-est-poursuivie-pour-pornographie-apres-des-dessins-feministes-et-pro-lgbt/  

Alain UGUEN
Le 13/04/2021 à 17:06:20

La régression politico-religieuse est-elle à ce point en marche?

Françoise MEYER
Le 13/08/2020 à 17:52:57

Laissons-la tranquille.

Renée NONDEDEU
Le 12/08/2020 à 15:09:32

tant qu'il y aura ce pouvoir qui fait fi des libertés individuelles et que l'europe se tait il n'y aura pas d'espoir d'arriver à une liberté de choix d'opinion

JEAN CLAUDE SCHMITT
Le 11/08/2020 à 15:48:37


17:51

?Russie : une militante LGBT condamnée pour «propagande homosexuelle»
Hallucinant.
La justice russe a condamné vendredi Ioulia Tsvetkova à payer une amende pour... des dessins soutenant la cause LGBT. Ces œuvres sont considérées comme une infraction à une loi qui punit la «propagande homosexuelle». La militante de 27 ans, qui devra payer une amende de 75 000 roubles (930 euros), va faire appel de cette décision, a-t-elle confié à l'AFP.
La justice lui reproche la publication sur les réseaux sociaux de dessins violant la loi contre «la propagande de relations sexuelles non-traditionnelles auprès des mineurs», adoptée en 2013 et souvent utilisée pour poursuivre les militants LGBT. Selon des documents transmis à l'AFP, parmi les publications visées, une illustration montrant deux «matriochkas» russes amoureuses se tenant la main sous un arc-en-ciel. Un autre dessin représente la cathédrale Saint-Basile de Moscou surmontée du mot LGBT, et encore un autre deux familles homosexuelles souriantes avec des enfants, portant le message «La famille, c'est là où est l'amour».

«Je n'ai jamais vu personne être blessé par un dessin montrant des gens souriants», a lancé Ioulia Tsvetkova lors de l'audience. En décembre, la militante LGBT avait déjà été condamnée à 50 000 roubles d'amende (621 euros) pour «propagande homosexuelle» pour d'autres publications sur le réseau social russe Vkontakte.
https://www.liberation.fr/direct/element/russie-une-militante-lgbt-condamnee-pour-propagande-homosexuelle_116191/  

Alain UGUEN
Le 09/08/2020 à 10:49:06

Blablabla ! En définitive M. Lambeaux vous préférez condamner ou laisser condamner au nom de grands principes majuscules fourre-tout. La voilà votre vérité.

Tiphaine
Le 12/04/2020 à 17:57:44

En lisant votre commentaire du 25/03, Daniel, je repense à ce couple homosexuel qui habitait un tout petit village de montagne, dans le 90. Ils étaient aimés de tous, à cause de leur gentillesse et de leur serviabilité.
Quand l'un est mort, l'autre l'a suivi dans la tombe quelques mois après. C'est souvent ce qui arrive dans les couples fusionnels.
Au cours de leur vie commune, ces deux hommes nous ont montré que "la famille est là où est l'amour".

Ne pas signer, c'est accepter qu'une personne soit persécutée pour sa seule orientation sexuelle. Les triangles roses et après... l'étoile jaune ?

Frawald
Le 27/03/2020 à 21:27:28

il faut vivre sa vie et ne pas régir les cotés coeur de ses proches ou de ses compatriotes. L'AFFECTION n'est pas un CHOIX, mais bel et bien un sentiment personnel. Qu'y a-t-il de mal à s'aimer,

KRYSTIAN ORY
Le 27/03/2020 à 10:02:57

Ouh là ! (25/03/2020 - 19:38:02) Qu'est-ce que je disais...

À part ça ces messieurs tondent la pelouse (2 à 3 par jour dans le quartier, tous les jours), tandis que ces dames font les carreaux. C'est ce que j'observe. Mais enfin ils sont vivants.

Ce dont la nature se fiche bien. Elle s'en passerait même. Il n'y a que les êtres humains, et eux seuls, pour se préoccuper de la survie de leur espèce. On le voit.

Tiphaine
Le 26/03/2020 à 21:20:22

J'espère que celui qui succèdera à Poutine, délivré des urgences qui ont peut-être poussé ce dernier à s'appuyer sur les éléments les plus réactionnaires de la population de Russie, aura à coeur de protéger les femmes de ce pays pour qu'elles puissent y vivre plus en sécurité et n'aient plus à subir ce que subit Ioulia TSVETKOVA aujourd'hui.

sylvère labis
Le 26/03/2020 à 00:08:59

@ Élizabeth : d'autant que les mânes de Simone Veil doivent déjà avoir fort à faire avec son ex-belle-fille Agnès Buzyn, qui ne semble par avoir tiré grande leçon de l'histoire de ses ascendants pour s'être rendue complice du crime organisé auquel nous assistons actuellement.

Sinon, en dépit de la touche de dérision que comportait mon message initial, je vois que la chose est prise très au sérieux. Alors en Russie...

1) L'être humain est d'abord un animal et le reste. La période que nous vivons est tout à fait propice à ce constat.

2) "L'amour c'est bien, le sexe c'est mal" ? Bravo. L'être humain a besoin des deux. Pas besoin de diaboliser l'un et de sanctifier l'autre. Surtout que l'"A"mour - si vous y tenez - est un Éverest inaccessible au plus grand nombre qui le confond avec d'autres choses sa vie durant.

Je crois que cette jeune femme milite dans son pays pour le droit de vivre sa sexualité personnelle sans être criminalisé en fonction de critères moraux et religieux arbitraires et imposés, ne le perdons pas de vue. C'est de cela dont il s'agit. S'il n'y avait pas de problème, il n'y aurait pas besoin de militer, et pas de militants. On est sur Cyber@cteurs, ça devrait parler à tous...

Tiphaine
Le 25/03/2020 à 15:50:36

libérez Ioulia Tsvetkova

Monique Deslandres
Le 25/03/2020 à 14:53:40

l'artiste a par définition un esprit créatif: Renoir n'a-t-il pas peint des femmes nues? c'est vraiment avoir un esprit étroit que de condamner ces peintures!

Audoire
Le 25/03/2020 à 11:43:58

il est impensable en 2020 que la russie soit aussi conservatrice!
les temps ont changés vive les humains !

faya
Le 25/03/2020 à 11:25:46

Je ne re-signe pas cette pt car déjà fait auprès d'Amnesty inter.
Je trouve la remarque de Martine bienvenue ; je voudrais aussi rajouter qu'il ne faudrait pas confondre sexualité et amour. Je veux dire bien sûr l'Amour... c'est de celui-ci que nous avons besoin et dont nous manquons cruellement parmi nous...
Peut-être retrouverons nous peu à peu cette valeur essentielle pour plus d'harmonie au sein de l'humanité et surtout envers la nature.

jzl
Le 25/03/2020 à 10:16:39

Visiblement, l'Eglise orthodoxe a monnayé son soutien à la nouvelle constitution de la Russie voulue par Poutine.
Les religieux ont dû demander des contreparties et des têtes, comme celle de Ioulia.
Derrière l'intolérance se cache l'obscurantisme.

Frawald
Le 25/03/2020 à 10:14:54

Contrairement à Tiphaine, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose car cela pourrait amener de l'eau au moulin des homophobes qui, ainsi, pourront comprendre : "Vous voyez bien que c'est un comportement "animal" ! "...

Martine Rouch
Le 25/03/2020 à 10:01:02

Eh oui, bien qu'hétéro à 100%, je comprends tout à fait tes arguments Tiphaine; nous avons eu de nombreux animaux et nous en avons encore(chats, chiens, chèvres,juments) et nous avons pu constater certains comportements de bisexualité ! Mais voilà, l'église catholique en particulier et les religions en général, ont causé beaucoup de mal (d'ailleurs que cela !). Il fallait et faut encore que la procréation soit l'objet de la sexualité, comme si nous n'étions pas assez nombreux !! Il y a un projet de loi pour le non-remboursement de l'I.V.G. ...Simone Veil doit se retourner dans sa tombe. Avec la crise sanitaire du Coronavirus, en avant toute, ordonnances, lois liberticides...Monsieur le dictateur, le petit Corona arrive à point nommé ! Et pour conclure, peu importe le sujet de notre amour, ce qui est essentiel, c'est d'AIMER...d'AIMER ; ce qui est est absent pour beaucoup dans notre humanité.
C'est la haine qui règne et voilà pourquoi nous en sommes là !!

Elizabeth MENUEL
Le 25/03/2020 à 09:50:41

Apparemment ce serait plutôt l'hétérosexualité humaine étroite appliquée à tous qu'il faudrait considérer comme "non traditionnelle" et déviante : dans la nature les animaux ont des rapports génitaux de pur plaisir, donc non reproductifs, avec des individus de même sexe qu'eux, et ceci observé dans plein d'espèces.
Beaucoup d'humains ne sont pas au courant, il faut informer sur l'homosexualité animale, peut-être que ça les décrisperait...

Tiphaine
Le 25/03/2020 à 03:23:57

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !