actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

SPAM etc...

22 V'là les acteurs des transitions

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Compte à rebours : Pour un soutien de l'Europe dans la bataille de la transition écologique

Mise en ligne du 12/10/2020 au 10/09/2022

Dans une tribune du JDD Quarante maires et présidents d'intercommunalité plaident pour que "les plans de relance européens et nationaux actent sans attendre des investissements ciblés pour les projets de transition portés par les territoires, et soutiennent leur fonctionnement".

Bilan de la cyberaction :

2652 participants

Présentation de la cyberaction :

Anne Hidalgo, Grégory Doucet, Johanna Rolland, Gaël Perdriau... Quarante maires et présidents d'intercommunalités (retrouvez la liste complète des signataires plus bas) plaident dans le JDD pour un soutien de l'Europe dans la "bataille" de la transition écologique. Voici leur tribune.

"Cinq ans après la signature à Paris de l'accord mondial sur le climat lors de la COP21, les scientifiques continuent unanimement d'alerter sur l'urgence d'agir pour enrayer la crise climatique. Aujourd'hui, ses impacts se font sentir partout, alors même que nos territoires sont touchés par une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent.
https://www.lejdd.fr/Politique/hidalgo-doucet-rolland40-elus-locaux-demandent-un-accompagnement-de-leurope-dans-la-transition-ecologique-3997571  

Conscients de ces menaces et de notre responsabilité, nous, élus locaux, nous engageons à mener dans nos territoires une transition écologique ambitieuse et socialement juste, qui accompagnera chaque citoyen et rendra nos territoires plus résilients face aux chocs. Cette transition doit être porteuse d'emplois stables et doit être synonyme d'une meilleure santé et de bien-être au quotidien.

En tant qu'élus locaux, nous savons où investir au plus près des citoyens pour traduire en actions concrètes les mesures de transition. Mais nous ne pouvons pas y arriver seuls. L'Europe doit être à nos côtés dans cette bataille. Elle doit soutenir et accompagner nos actions dans les territoires. Les centaines de milliards d'euros du plan de relance européen doivent être une opportunité d'accélérer la transition écologique, de financer le Green Deal européen et de relever l'ambition climatique de notre continent.
La première étape est de fixer le cap de la transition et de la relance. Les dirigeants européens doivent adopter au plus vite un objectif climatique à la hauteur de la crise climatique. Début septembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'était prononcée en faveur d'une réduction d'au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030. Le 7?octobre, le Parlement européen est allé plus loin en adoptant un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 60% d'ici à 2030 dans la loi climat européenne. Cet objectif est atteignable et souhaitable. Nous appelons le président de la République, Emmanuel Macron, à porter sans relâche cette ambition pour les citoyens et la planète lors du sommet européen des 15 et 16?octobre. Plus qu'un chiffre, cet objectif est une boussole pour transformer le quotidien en Europe, en France et dans nos territoires.

Ensuite, les plans annoncés pour relancer notre économie devront être utilisés de manière cohérente afin de concrétiser cette ambition. Pas un euro ne doit être gaspillé dans des projets néfastes à l'environnement ou qui créeraient un risque pour les citoyens. Au contraire, les plans de relance, européen comme français, doivent se tourner vers la transition écologique et sociale et s'inscrire dans les territoires
Cet ancrage local est essentiel, mais nécessite des moyens financiers et humains aujourd'hui largement sous-dimensionnés. Nous demandons que les plans de relance européens et nationaux actent sans attendre des investissements ciblés pour les projets de transition portés par les territoires, et soutiennent leur fonctionnement. Au plus près des aspirations des citoyens, nous prenons notre part de responsabilité dans la construction d'un futur plus résilient, plus sûr et plus respectueux du climat et de l'environnement. L'Europe et le gouvernement sont-ils eux aussi prêts à faire leur part?"

Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole ; Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin ; François Astorg, maire d'Annecy ; Patrick Barbier, Maire de Muttersholtz ; Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg ; Christophe Bechu, maire d'Angers ; Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole ; Michel Bisson, président du Grand Paris Sud ; Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle ; François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest Métropole ; Jean-Marc Defrémont, maire de Savigny-Sur-Orge ; Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole ; Jean-Luc Delpeuch, président de la Communauté de communes du Clunisois ; Emmanuel Denis, maire de Tours ; Grégory Doucet, maire de Lyon ; Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole ; Jean-François Fountaine, président de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle ; Bertrand Gonin, maire d'Éveux ; Morgan Griffond, maire de Saint-Pierre-la-Palud ; Jean-Sébastien Guitton, Maire d'Orvault ; Anne Hidalgo, maire de Paris ; Pierre Hurmic, maire de Bordeaux ; Florence Jardin, présidente de la Communauté urbaine de Grand Poitiers ; Mathieu Klein, maire de Nancy ; Frédéric Leturque, maire d'Arras et président de la Communauté Urbaine d'Arras ; Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges ; Line Magne, maire de Moissy-Cramayel ; Alain Matheron, Communauté de communes du Diois ; Michel Maya, maire de Tramayes ; Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers ; Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole ; Jacques Pallas, maire de Saint-Georges-sur-Arnon ; Eric Piolle, maire de Grenoble ; Laurent Riche, maire de Kingersheim ; Stéphane Raffali, maire de Ris-orangis ; Arnaud Robinet, maire de Reims ; Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole ; Clément Rossignol Puech, maire de Bègles ; Catherine Vautrin, présidente de la Communauté urbaine du Grand Reims ; Pierre Verri, maire de Gières ; Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grande Besançon Métropole

Du pape François au prince William, une cinquantaine de personnalités lancent un appel pour résoudre la crise climatique avant 2030 (voir la video)

Nous vous proposons de soutenir ces 2 appels en interpellant le Président de la République et la Présidente de la Commission Européenne

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président, Madame la Présidente,
Solidaire de l'appel Countdown pour résoudre la crise avant 2030, je joins ma voix à celle des élus qui demandent que les plans de relance européens et nationaux actent sans attendre des investissements ciblés pour les projets de transition portés par les territoires, et soutiennent leur fonctionnement.
Croyez en ma vigilance attentive à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Pareillement, 100% d'accord avec Frawald, Roland Comte et Daniel Lambeaux, aucune confiance en Macron, véritable Janus, mais je ne peux rester silencieuse.... alors je signe !

Jonquille
Le 19/02/2021 à 13:34:43

la transition écologique ne doit pas aboutir au tout électrique nucléaire. il y a 50 ans on comptait sur les scientifique pour trouver une solution pour les déchets. il n'y en a pas. alors arrêtons de jouer avec le feu.

DOMINIQUE BOUTS
Le 17/02/2021 à 17:24:24

LA cause ANTHROPIQUE du réchauffement climatique est l' IMPORTATION D'ÉNERGIE DANS LA BIOSPHÈRE.
La preuve par le carbone fossile ne nous exonère pas de cette cause ANTHROPIQUE globale, qui provoque une Légère Augmentation Anthropique, notée LAA, du niveau d' énergie de la biosphère, donc de la quantité de chaleur, donc de sa température, qui provoque, par thermohygrométrie, une LAA de la quantité d'eau qui reste dissoute dans la troposphère par-delà les cycles de l'eau, et qui s' ajoute aux LAA des GES, provoquant une LAA de l' effet de serre qui transforme en tsunami énergétique, notre mascaret anthropique.
Ce n' est pas parce que le réservoir d' eau est le même, qu' il faut confondre la cause anthropique de ses conséquences sur les processus naturels, amplificateur qu' est l' effet de serre, ou régulateur que sont les cycles de l' eau.
- Vous en déduirez, qu' il faut sortir des énergies fossiles et nucléaires, sans recourir à la géothermie, et en albédo-compensant le solaire.
- Vous en déduirez, qu' il faut réapprendre à nous satisfaire des énergies renouvelables non climaticides issues de la biosphère....Frugalité.
=> Eolien hydraulique, biomasse dans la mesure de ce que la Nature pourra régénérer dans un contexte qui va inexorablement se dégrader.
=> Palier à l' impermanence de ces énergies primaires en mettant en place des STEP, solution applicable de l'échelle domestique à l'échelle territoriale, et vertueuse car permettant de constituer simultanément des réserves en eau vivrière.
- Vous en déduirez qu' il faut sortir de l' élevage intensif, beaucoup plus climaticide que le transport mondial, surtout si l' on prend les PRG du methane des 20 premières années, on comprend que cette consommation carnée outrancière nous conduit dans le mur climatique en Dragster.
Il reste à la Démocratie de faire le choix du compromis ( Risque exponentiel ; Delais ), soit :
- la sortie du carné en un mandat,
- la mise en place d' un nouveau modèle socio-écologique en une génération, soit 30 ans.

Imaginez, plus d' avions énergivores et clivants, plus de voitures, de camions, de tracteurs, de TGV... tout à pied, à la main, à vélo, à la binette...humilité et solidarité, et la campagne sans déchets nucléaires qui vous attend.

Daniel LAMBEAUX
Le 09/12/2020 à 17:26:36

Je suis d'accord avec Frawald,
nous ne pouvons rien attendre de bon de Macron sur ce sujet.
Je signe néanmoins pour faire nombre.

Christian Praud
Le 14/10/2020 à 18:21:23

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole
...de belles intentions, les clermontois attendent des actes concrets. Le béton coule à flot à CLFD et la végétalisation est inexistante en centre-ville!

Spider Rage
Le 14/10/2020 à 14:18:16

je partage également les avis précédemment exposés

mondo
Le 14/10/2020 à 13:16:15

Les membres de la Convention citoyenne rappellent Macron à son "engagement"
https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-membres-de-la-convention-climat-rappellent-macron-a-son-engagement_fr_5f8487d9c5b6e5c320020c41  

Alain UGUEN
Le 13/10/2020 à 15:25:02

Complètement en accord avec ce que disent Frawald et Roland Comte précédemment.

Brigitte Bécavin
Le 13/10/2020 à 12:09:49

Je ne me suis adressée qu'à Madame von der Leyen.
S'adresser à Emmanuel Macron pour la défense du climat, de l'environnement en général ? Autant aller au Louvre et demander à la Joconde pourquoi elle sourit…
Ma signature ira quand même à l'Elysée, mais elle servira uniquement à grossir les rangs de celles et ceux qui disent leur volonté de défendre la cause de la nature, dont dépend notre survie.
La loi ASAP, le doigt d'honneur fait au travail de la Convention citoyenne, le forcing sur la 5G, les cadeaux aux chasseurs, à la FNSEA, aux entreprises qu'elles soient vertueuses ou non ; les insultes et les petites phrases méprisantes, la "pédagogie", la propagande médiatique et les éléments de langage, enfin la violence choquante à l'égard de celles et ceux qui, parmi les Gilets jaunes, réclamaient justice, écoute, démocratie, écologie... me donnent à penser qu'il n'est plus temps d'essayer (en vain) de convaincre ces néolibéraux-ci, ces politiques-là. Il est temps de les vaincre.

Frawald
Le 13/10/2020 à 07:57:49

Il serait temps que l'Europe impose aux Etats une véritable politique écologique.

Roland COMTE
Le 12/10/2020 à 12:05:07

Bertrand Gonin n'est pas maire d'Evreux mais d'Eveux. le maire d'Evreux est Guy Lefrand (LR). Pour info, sa liste électorale n'a pas voulu signer le pacte pour la transition.

Alain Métillon
Le 12/10/2020 à 09:30:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !