image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Nitrates nids à marées vertes et bleues

Quelques jours après la publication du décret nitrates, le ministère de l'Ecologie lance, jusqu'au 18 novembre, une consultation publique sur le projet d'arrêté relatif au programme d'action national à mettre en oeuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution des eaux par les nitrates d'origine agricole.

Bilan de la cyberaction :

6394 participants

Présentation de la cyberaction :

Il prévoit le relèvement de 20 % en moyenne des valeurs d'excrétion des vaches laitières, l'allongement des durées d'interdiction d'épandage des fertilisants azotés, la clarification des modalités de dimensionnement et de contrôle des capacités de stockage des effluents des exploitations agricoles et un renforcement de la mise en œuvre de l'équilibre de la fertilisation azotée à la parcelle.

Le 12 octobre dernier, l'Autorité environnementale émettait des doutes, dans un avis, sur la mise en pratique de ces deux textes.
http://www.actu-environnement.com/ae/news/nitrates-ependages-difficule-application-13824.php4  

http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=24696  

À la suite de la publication au Journal Officiel du décret relatif au programme de lutte contre la pollution des eaux par les nitrates, qui relève les plafonds d'épandage de lisier, Côtes-d'Armor nature environnement se dit « scandalisée ». « Il s'agit de prendre en compte, pour la limite inchangée de 170 kg d'azote par hectare, non plus la surface potentiellement épandable, mais la surface agricole totale, ce qui va augmenter de 20 % la quantité d'azote épandue. Au moment où les Bretons souffrent de la pollution de leur littoral par les algues vertes, il est scandaleux que le gouvernement français manifeste ainsi un mépris total des citoyens, des collectivités qui payent le surcoût du ramassage, et de ceux des agriculteurs qui font les efforts nécessaires à la reconquête de la qualité des eaux. »

L'association rappelle que « devant le peu d'efforts du gouvernement », une plainte a été déposée au niveau européen pour tenter d'obliger la France à respecter ses obligations.

Faites circuler ce message dans tous vos réseaux !
Yves Marie Le Lay Sauvegarde du Trégor
Alain Uguen Association Cyber @cteurs

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Un projet de modification de la législation relative aux épandages est en cours

Il s'agit de prendre en compte, pour la limite inchangée de 170 kg d'azote par hectare, non plus la surface potentiellement épandable, mais la surface agricole totale, ce qui va augmenter de 20 % la quantité d'azote épandue. Au moment où les Bretons souffrent de la pollution de leur littoral par les marées vertes et de leurs plans d'eau intérieurs par les marées bleues (ou cyanobactéries), il est scandaleux que le gouvernement français manifeste ainsi un mépris total des citoyens, des collectivités qui payent le surcoût du ramassage, et de ceux des agriculteurs qui font les efforts nécessaires à la reconquête de la qualité des eaux.

Ces mesures sont incompatibles avec les Plans Algues Vertes, péniblement négociés avec la FNSEA, pour une possible sortie des marées vertes en 2027

 

15 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Petit rectificatif : le lien très intéressant sur le recyclage de l'eau proposé par un cyberacteur anonyme est :
http://www.eautarcie.org  
Merci pour cette info.

JP
Le 25/10/2011 à 09:19:42

Serions nous gouvernes par des cochons? Ils braillent de maniere inversement proportionelle a leur masse cerebrale. Ils ne se bougent pas beaucoup et s'engraissent rapidement.
La ou je suis, en Asie, on rajoute a leur pitance du cannabis (herbe locale foisonante et peu honereuse)pour les faire grossir plus vite. C'est intelligent car cela augmente l'appetit des cochons autant que leur propention a dormir...
Comme en Bretagne l'algue verte semble foisonner pour pas cher je pense qu'une experience d'epandage dans certains ministeres cibles, visant a examiner la reaction de nos cochons gouvernants serait la bienvenue.

Steph
Le 25/10/2011 à 07:39:41

Changer radicalement de méthode en élevage : PAS de lisier mais bien de la LITIERE. Aussi longtemps qu'urines et défécations sont stockées dans des citernes, fermentées… puis données aux micro-organismes du sol, le déséquilibre restera ingérable ! Par contre, la transformation des déjections animales par le COMPOSTAGE est la solution idéale. Il suffit d'élever ce bétail sur de la litière tel que paille, copeau de bois, broya de sous produits agricoles ou forestiers, cartons… pourvu que le mélange final soit suffisamment riche en carbone et aérée. Après 2 retournements des tas et 6 mois, on obtient du compost, MATIERE NOBLE - et non un déchet, qui nuit autant aux sols qu'aux milieux aquatiques en aval !
Pour une argumentation plus riche, consultez le site très bien documenté : Eautarcie  www.eautarcie.com,.  
de Joseph Országh, grand spécialiste du cycle des déchets organiques. André Foguenne, Amis de la Terre.

un anonyme
Le 23/10/2011 à 07:20:32

Entièrement d'accord avec vous Forêt80, très bonne question, très pertinente, c'est ce que nous pensons tous, cela se passe ainsi pour tout ce qui touche à l'environnement.

Michèle
Le 20/10/2011 à 16:57:20

pardon 16 ans c'est moins d'un quart de siècle mais j'ai même pas encore vécu 2 fois 16 ans

Tant d'années qu'on en perd la notion du temps

Fais
Le 20/10/2011 à 10:22:30

ce qui peut permettre une augmentation de 20 % de la quantité d'azote épandue
alors que beaucoup de techniques permettent de ne pas avoir recours à cet épandage qui pour le coup est d'une brutalité pour les
sols, il suffit d'observer sa vitalité
Donc sur ce point il semble bien important d'insister

Mépris
l'absence de mesure démonstratrice d'une implication et d'une volonté forte du gouvernement français - déjà condamné avec notre État à plusieurs reprises par Bruxelles - semble mépriser ou négliger le problème, pis encore fait porter la charge "aux citoyens, aux collectivités qui payent le surcoût du ramassage", et aux "agriculteurs qui font les efforts nécessaires à la reconquête de la qualité des eaux."
=> "" pour reprendre le texte proposé

Possible sortie des marées vertes en 2027 :
plus d'un quart de siècle signalant la violence environnementale que nous avons à surmonter alors qu'elle ne semble pas encore avoir cessée

Fais
Le 20/10/2011 à 10:20:38

Il faut savoir que la France est condamnée par Bruxelles à payer de fortes amendes pour polution des eaux de surface et nappes fréatiques.
Encore un déficit de plus!!

Pet 15130
Le 20/10/2011 à 07:50:07

Je suis tout à fait d'accord avec l'internaute Bepelu et signerai sûrement une pétition pour soutenir les efforts et demandes de l'Autorité environnementale plutôt que la pétition telle que vous la présentez. L'élevage étant ce qu'il est actuellement autant exiger des modifications bénéfiques qui seraient rapidement applicables par les éleveurs et ainsi espérer avancer lentement mais sûrement.

trinous
Le 19/10/2011 à 22:44:42

Madame, Monsieur le Ministre,
Vous voudriez nous démontrer que vos décisions sont dictées par l' industrie de l' agroalimentaire que vous ne feriez pas mieux. Nous savons tous que les partis politiques dont vous êtes membre sont financés par ces sociétés. Merci de nous prouver le contraire.
Cordialement votre
Hervé Eliès. Citoyen Breton du littoral habitant à quelques mètres des algues vertes...

Eliès Hervé
Le 19/10/2011 à 18:48:31

Pour répondre à Bernard, il ne faut pas croire tout ce que peut dire un ministre.

jo
Le 19/10/2011 à 16:52:52

J'ai écouté dimanche dans C Politique le ministre de l'agriculture répondre à cette interpellation et j'ai trouvé son information utile :

- cette décision est une mise en conformité avec la règlementation européenne

- la question est un peu complexe mais en résumé: la France revoit certaines bases à la hausse (+ 20%) ... mais d'autres à la baisse ... si bien qu'au total la mesure sera plus contraignante !

J'ai lu l'avis de l'Autorité Environnementale (merci pour les coordonnées) ... qui confirme la réponse ci-dessus , mais demande expressément que le décret de mise en pratique précise plusieurs points importants .

Je trouve donc votre information caricaturale et ne servant pas l'avancée de solutions concrètes et je ne la signerai pas .

Par contre j'aurai signé une demande relayant fortement les exigences de l'Autorité Environnementale

Bernard Péneau

Bepelu
Le 19/10/2011 à 16:22:58

La Bretagne est la région de France la plus productive en bêtes à viande(30% du cheptel bovin français) et en volailles(50% de la production nationale);sans oublier 40% de la viande de porc...A vos souhaits! Mais pourquoi donc tolèrer les élevages en "circuit fermé"(où les bêtes ne consomment que des aliments distribués en milieu fermé, confiné), à la "chaîne"? Et alors que certains départements ne viennent pas à bout du gibier sauvage (sangliers,cochons "hybrides",cerfs,chevreuils...)qui saccagent les champs de maïs ou les les chataigneraies...? Voilà des emplois à créer en cynégétique,qui pourraient repeupler certaines campagnes bien dépeuplées...Et alors que les garde-chasse ou gardes forestiers deviennent si rares pour gérer nos forêts et leur "contenu"? Vraiment,notre "belle France" est décidément bien mal gérée...

stoppeur
Le 19/10/2011 à 15:01:15

Trop de cochons sacrifiés pour 1 gloutonnerie mondialisée...Qui ressemble à qui ? A force d'ingérer telle ou telle couleur, ou mets...on finit par ressembler aux victimes...C'est le symptôme de quoi, déjà...c'est qu'il y en a tant que je ne me rappelle même plus...

Darna
Le 19/10/2011 à 12:00:46

Je ne saurais mieux dire !
Les lobys de l'agroalimentaire et de la chimie sont plus important que notre santé...CPhilD.

CPhilD
Le 19/10/2011 à 11:59:57

Je me suis autorisée à ajouter à la lettre type le paragraphe suivant :
" Madame La Ministre, permettez-moi de vous posez une question franche et directe inspirée par ce projet de décret : qui défendez-vous en réalité, une agriculture raisonnable et responsable ou les fabricants d'engrais, pollueurs tant pour l'environnement que pour l'homme ? c'est-à-dire, défendez-vous la main mise de la finance sur la vie de vos concitoyens ?"

forêt80
Le 19/10/2011 à 11:26:56

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !