actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

victoire pour Gabriel Dufils

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Appel pour des candidatures collectives à l’élection présidentielle

Ce texte propose une nouvelle configuration de l’élection présidentielle en appelant chacun des partis à gauche de l’échiquier politique 1. à abandonner le système des primaires, 2. à mettre en place des candidatures collectives pour l'élection de 2012, 3. à supprimer à court terme l'élection du Président de la République au suffrage universel direct.

Bilan de la pétition :

1511 participants

Présentation de la pétition :

A un an des échéances électorales de 2012, on assiste à un pitoyable spectacle de guéguerres intestines au sein des familles politiques de gauche pour la désignation de celui ou celle qui portera les couleurs du parti lors de la prochaine campagne présidentielle. Les primaires nous sont présentées comme le moyen de rajouter de la démocratie à la démocratie alors que cette ultra personnalisation de la politique ne fait que contribuer à en détourner les citoyens et à faire de l’abstention le premier parti de France. Ce texte propose une nouvelle configuration de l’élection présidentielle en appelant à des candidatures collectives au sein de chacun des partis de l’échiquier politique de gauche, comme première étape vers la mise en place de la 6ème République.

Texte de la pétition :


Appel pour des candidatures collectives à l’élection présidentielle


A un an des échéances électorales de 2012, on assiste à un pitoyable spectacle de guéguerres intestines au sein des familles politiques de gauche pour la désignation de celui ou celle qui portera les couleurs du parti lors de la prochaine campagne présidentielle. Les primaires nous sont présentées comme le moyen de rajouter de la démocratie à la démocratie alors que cette ultra personnalisation de la politique ne fait que contribuer à en détourner les citoyens et à faire de l’abstention le premier parti de France. Ce texte propose une nouvelle configuration de l’élection présidentielle en appelant à des candidatures collectives au sein de chacun des partis de l’échiquier politique de gauche, comme première étape vers la mise en place de la 6ème République.

Depuis plusieurs mois déjà, il ne s’écoule pas un jour sans que la moindre petite déclaration subliminale et phrase assassine ne fasse l’objet d’une profonde analyse politique par nos plus grands experts, pour essayer de déceler la décision d’un(e) tel(le) de se lancer ou d’un(e) autre de renoncer à la course à la présidentielle. Si on ne sait pas encore quels noms figureront sur les bulletins, une chose est certaine en revanche : on sait d’ores et déjà que les électeurs les plus nombreux seront ceux qui ne se déplaceront pas pour les glisser dans l’urne. Et l’on s’étonnera ensuite des taux record d’abstention !

Les partis de gauche reconnaissent volontiers ne pas avoir la culture de l’élection présidentielle, spécifique des monarchies républicaines. Et ils ne manquent pas d’ailleurs — à juste titre — de dénoncer l’hyper-présidentialisation que nous connaissons depuis 4 ans, et qui montre à quel point ce système politique s’appuyant sur une personne providentielle est totalement éculé. Mais que font-ils d’autre que cautionner ce système en personnalisant à outrance les candidatures à l’élection présidentielle au sein de leurs propres familles politiques ? Comme si les solutions aux problèmes de toute une société — qui plus est, mondialisée — étaient, encore une fois, du ressort d’une seule personne.


Alors, pourquoi ne pas générer un nouveau souffle ? Pourquoi ne pas rassembler les compétences pour présenter, au sein de chaque famille politique, une candidature collective ? Bien sûr, le système actuel impose la déclaration d’un seul nom. Mais rien n’empêche cette personne de représenter une équipe clairement identifiée qui constituerait le futur gouvernement en cas de succès (théorique) au premier tour. Ce collectif serait donc constitué de spécialistes des différents grands secteurs correspondant aux futurs postes préalablement identifiés (affaires sociales, finances, justice, travail, agriculture, environnement…), qui interviendraient dans le cadre des différents débats de la campagne au même titre que le « candidat officiel » en fonction des thèmes abordés.

Cette nouvelle configuration électorale présenterait notamment les avantages suivants.

  • L’élection d’une équipe gouvernementale — et non d’un seul président — éviterait des situations totalement anti-démocratiques telles que celle que nous avons connue en 2002 où le président Chirac, fraîchement réélu, a fait le choix d’un premier ministre (J.P. Raffarin) appartenant à une famille politique (Démocratie Libérale) qui avait fait 3% des suffrages au premier tour !


  • La campagne de premier tour révèlerait précisément des convergences thématiques entre les diverses familles politiques susceptibles de se rassembler au second tour pour battre la droite. Le rassemblement de second tour (et donc la constitution de la nouvelle équipe représentant le véritable futur gouvernement en cas de victoire) se ferait alors sur la base des convergences politiques thématiques mises en évidence lors du premier tour. Et non pas, comme cela se fait actuellement, sur des bases purement arithmétiques au prorata des scores respectifs de chaque parti concerné au premier tour, ou — pire — sur des petits arrangements politiciens (un poste de ministre contre tant de circonscriptions pour les législatives…).


  • Une telle configuration imposée par la gauche obligerait de fait la droite à en faire autant. Le débat d’entre deux tours opposerait donc non pas deux personnes mais deux équipes où les « candidats officiels » laisseraient la parole aux divers spécialistes affichés de leur équipe respective en fonction des thèmes abordés. On éviterait ainsi des situations comme celle du de l’entre-deux-tours de la dernière présidentielle, où sur la question du nucléaire par exemple, les deux candidats (S. Royal et N. Sarkosy) ont affiché l’une comme l’autre leur méconnaissance du sujet.


  • Ce schéma électoral donnerait la priorité à l’élaboration de programmes plutôt qu’aux compétitions entre candidats potentiels d’un même parti, véritables gâchis de temps et de compétences.


Faisons bouger les lignes en imposant le changement des règles du jeu !

Nous, auteurs de cet appel, invitons les citoyens de gauche, encartés ou non, encartables ou non, élus ou non, à nous rejoindre pour appeler les différents partis de l’échiquier politique de gauche à :

Renoncer aux primaires au sein de leur propre parti.
Déclarer des candidatures collectives à l’élection présidentielle.
S’engager, en cas de victoire au second tour, à ce que l’équipe élue supprime l'élection au suffrage universel direct du Président de la République, posant ainsi le premier jalon d’une 6ème République.


Christian Vélot; Christophe Morvan; Dominique Béroule; Thierry Baffou


Premiers signataires :

ACKERMANN Henri, écologiste de gauche (56) ; BAFFOU Thierry, adhérent EE/LV (53) ; BEROULE Dominique, militant associatif (78) ; BODARD Philippe, maire - conseiller général socialiste (49) ; BROSSARD Valérie, chargée de mission Santé-Environnement (49) ; CALTOT Nathalie, sympathisante de gauche (53) ; DAURIOS Jacques, sympathisant EE/LV (50) ; DILIGENT Daniel, adhérent PG (91) ; DOMPMARTIN Jacques, militant droits de l'homme (75) ; DUBOURG Cathy, adhérente EE/LV (53) ; DUBOURG Jean, adhérent PS (53) ; HOREAU Catherine, sympathisante EE/LV (50) ; LABBE Joël, maire – conseiller général EE/LV (56) ; MORVAN Christophe, militant associatif (75) ; NICOLAS Valérie, sympathisante EE/LV (91) ; PINARDON Michel, citoyen (75) ; SANTERNE Anne, écologiste de gauche (56) ; VELOT Christian, sympathisant EE/LV (91)

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

12 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je demeure en France depuis 27 ans, mais n'ai pas le droit de vote! Cependant la gestion de ce pays d'accueil me préoccupe beaucoup!
L'idée d'une élection "multiple" et non plus à la présidence unique me plaît beaucoup. Je sais cependant que ce n'est pas forcément la solution, mais le chemin d'un changement salutaire.

Henriette
Le 10/07/2011 à 10:03:19

A force de propositions de désirs de changements, et cela à un an des élections, moi j'en ai marre, je n'y comprends plus rien, je voudrai bien m'intéresser mais à quoi ?
Pourquoi attendre d’être si proche des élections pour vouloir tout changer, il y a eu 4 ans pour faire ces propositions et maintenant toutes ces propositions simultanées ne font que m'embrouiller l'esprit, même si cela peut paraitre beauf, j'aurai bien aimer que l'été puisse avoir un petit air de "on verra ça à la rentrée" être vigilants sur les affaires en cours suffirait bien, l'actualité est riche.
Je suis assez d'accord pour dire que c'est un motif de plus pour décourager les électeurs de se déplacer aux urnes.
Je pense et cela n'engage que moi, qu'il faudrait organiser un grand forum, et convier les citoyens a exprimer leur idées et leurs propositions, pour une gouvernance qui les respecterai ainsi que leur environnement général (travail, écologie, pouvoir, vie quotidienne, éducation...)
Chacun a des idées, mais aucun espace pour les exprimer, sinon sur des sites comme celui là, mais c'est toujours par petits bouts, et c'est là que se pose le problème, car sans une vue d'ensemble, on s'y perd et finalement on décroche.
Les citoyens du XXIème siècle ont besoin de s'exprimer ailleurs qu'au bureau de vote, ils sont maintenant assez mature pour émettre eux même des avis et des propositions, ne pas avoir envie de gouverner, ne veut pas dire qu'on préfère suivre nos élus sans réfléchir, on aimerai seulement les voir porteur de projets conçus ensemble.
Alors à quand le parti du bon sens ?

laurence
Le 26/06/2011 à 12:50:17

Je ne signerai pas cette pétition qui, d'avance, fait des clans parmi les français, avec des a-priori qui excluent la supposée droite (60% des français)alors que ceux qui ont formé ou aidé les kmers rouges et autres, sont blanchis !

Je soutiens par contre :
1 - La représentation à la proportionnelle, avec réduction des députés à 300
2 - Réduction des sénateurs à 50 maxi ou suppression de cette assemblée
3 - Le non-cumul des mandats, ainsi que la limitaton dans le temps des fonctions électives, pour favoriser le renouvellement et éviter les mauvaises habitudes.
4 - La suppression le l'élection du Président au suffrage "dit universel" qui en fait un nouvel empereur.
5 - des règles strictes et le contrôle par la justice pour moraliser les fonctions électives et les hautes fonctions publiques

Bien sûr, ces changements nécessitent, sinon une constituante, du moins un nouveau type d'assemblée, et, pour cela, un appel à tous les démocrates est nécessaire

Périscope
Le 25/06/2011 à 16:36:11

pas de pdt de la répu repu ou pas a-c de pipo

01010101
Le 24/06/2011 à 14:04:01

L'initiative est intéressante. Ma réserve reste que cela ne change pas énormément le système actuel. Je me trompe peut-être mais je ne vois pas comment ce changement évitera qu'un parti que 80% des français n'ont pas voté dirige demain cet Etat. Pour une représentativité réelle ne faudrait-il pas trouver autre chose ?

Sophia
Le 16/06/2011 à 21:31:10

Moi aussi, je ne signerai aucune pétition concernant ces politicards de m... qui, de toutes façons, ne veulent que la place, l'argent et tous les nombreux avantages qui vont avec. Cela fait un grand nombre d'années que je m'abstiens ou vote nul (là, au moins, je me défoule), mais comme les abstentions ou votes nuls ne sont pas pris en compte, ce qui n'est pas digne d'une soi-disant démocratie, peut-être la prochaine fois, vu que rien ne bouge, je vais aller vers un vote extrêmiste pour pouvoir enfin entendre hurler tous ces espèces de salo..., et rien que pour le plaisir d'entendre leurs mensonges, leurs contre-vérités, leur déconvenue, etc... Marre de tous ces bourgeois parvenus complètement nuls, incompétents en tout. Il faudrait à toute l'Europe des événements comme cela s'est produit en Tunisie ou en Egypte. Et là, peut-être, les choses pourraient bouger. Mais, je suis persuadée d'une chose : rien ne bougera par les urnes actuellement, que ce soit l'UMP ou le PS, (UMPS comme je le vois sur nombre de forums), c'est rigoureusement la même chose, ils sont tous de la même caste et se tiennent les coudes. Marre de ces individus qui ne cherchent que leur intérêt personnel !

Anisette
Le 16/06/2011 à 02:25:14

Et on me reprocherait d'aimer Fidel CASTRO?

Christian ANGOGNA
Le 29/05/2011 à 16:03:39

je ne signe pas la pétition qui mélange différents aspects.

Sur les primaires, je n'arrive pas à avoir une opinion. Par contre, sur l'élection du Pd au Su, je suis tout à fée d'accord : il faut en finir avec ce système

crétin09
Le 25/05/2011 à 22:00:04

Je ne signerai pas cette pétition. Pourtant je suis opposé à l'élection du président de la République au suffrage universel, je considère moi aussi que c'est une élection qui personnalise trop la politique et ne repose plus sur un programme. Je suis pour le retour à l'élection du président par les assemblées constituante, qui elles seules représente les choix politique des citoyens. Et je suis pour la proportionnelle.

Loup rouge
Le 25/05/2011 à 15:52:48

Je viens de signer cette pétition pour protester contre "la starisation" de la politique qui procède en partie, à mon point de vue, à l'énorme abstention qui sévit dans notre pays et vers laquelle je m'achemine dangereusement pour les prochaines élections.
Puiser dans le réservoir des représentants des partis politiques existants quand bien même ils seraient de gauche me paraît quelque peu contradictoire avec la démarche initiale, mais il faut un début à tout.
S'accorder sur un programme doit demeurer le socle d'un choix sélectif et électif mais l'histoire nous a montré comment une fois élus nos pseudo-représentants se sont allégrement assis dessus en invoquant de fallacieuses raisons conjoncturelles sans jamais en référer à la base c'est à dire au peuple.
Cependant,je souhaite que cette démarche fasse ENFIN echo.

Ribereau marie-jose
Le 25/05/2011 à 13:11:29

Je vous propose de vous porter candidat de vous même aux éléctions présidenciel de 2012.
J'en ai parler avec :  www.reseau-rr.net.   qui se chargera de contacter tous les mouvements alternatif citoyen dans le bute d'élaborer un manifeste réunissant les fondamentaux de toutes les chartes existante pour en faire une synthèse qui sera corrigé puis approuvé par tous les adhérents de tous les mouvements politique citoyen qui se reconnaitrons défenseur de la non propriété,de la suppression de l'obsolescence,du respect de la nature de la mise en place du revenu de base etc etc

Rencontre qui me paraît très importante le 02 et 03 juillet 2011 à Vasselaz ( 10 km de bourges )
Me contacter : jacques.mossu@sfr.fr.   ou 0450433732

jacques.mossu
Le 24/05/2011 à 16:18:59

Je ne signerai pas cet appel
qui stipule avant même que la première ait eu lieu que les primaires contribuent à détourner les citoyens de la politique
qui défend l'idée que la politique c'est l'affaire des partis et au sein des partis celle de spécialistes
qui ne s'adresse pas aux électeurs écologistes qui préfèrent une vision planétaire en 3 D à une vision binaire gauche-droite

Je suis d'accord sur l'excessive personnalisation de la vie politique entrainée par l'inversion du calendrier décidée par les socialistes qui a renforcé le présidentialisme qui nous gouverne à tous les étages de la commune à l'Etat. Nous n'avons plus 2 élections à 2 tours ( présidentielle et législatives) mais une élection à 4 tours (2 pour choisir un président et 2 pour lui donner une majorité. Dans ce contexte le contour de la future majorité ne peut se faire qu'avant le premier tour de la présidentielle.

Ma conviction est qu'il s'agit d'inventer un autre rapport au politique qui remette le citoyen au coeur de la démarche en lui permettant de choisir non seulement les candidats à la présidentielle et aux législatives mais aussi les priorités programmatiques du prochain quinquennat.

Mon expérience en tant qu'animateur de l'association Cyber @cteurs c'est que de plus en plus de citoyens veulent participer à la vie politique autrement qu'en votant une fois tous les 5 ans.

C'est la raison pour laquelle je considère qu'une primaire qui permettrait de choisir non seulement les candidats qui vont nous représenter mais aussi les priorités du mandat est un progrès pour la démocratie puisqu'elle permet à plus de personnes de donner leur point de vue.

C'est ce qui a amené les adhérents de l'association cyber @cteurs à défendre l'idée de primaire depuis 2005 voir le forum
http://www.cyberacteurs.org/forum/viewforum.php?f=20&start=80  

et à proposer des primaires écologistes pour les européennes de 2009 et les régionales de 2010 et une primaire de désignation d'un candidat unique de la gauche et des écologistes pour la séquence présidentielle-législatives de 2012 pétition qui a déjà recueilli plus de 3000 signatures.
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=32  

Ces différentes étapes ont abouti à l'appel GEM2012 comme mouvement citoyen pour une Gauche et des Ecologistes Majoritaires par une primaire unique
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=226  

La prochaine étape consiste à proposer aux citoyens qui souhaitent que l'écologie soit au coeur de la campagne des élections de 2012 de voter GEM2012 au premier tour des 2 primaires annoncées :
* celle des écologistes pour dire que le-la candidat-e désigné-e par la primaire écologiste doit se présenter au premier tour de la primaire initiée par le PS
* celle initiée par le PS pour permettre aux électeurs qui souhaitent une candidature unique de la gauche et des écologistes avec une représentation équitable des écologistes aux législatives d'amener les deux candidats présents au second tour de la primaire de s'engager sur le fait
1 de réserver au moins un quart des circonscriptions (et donc normalement des sièges à l'Assemblée Nationale) à des candidats écologistes
2 d'organiser à l'automne 2012 des ACTES (Assises Citoyennes de la Transformation Ecologique et Sociale) permettant aux citoyens ayant participé à la primaire initié par le PS à l'automne 2001 de voter pour les priorités du quinquennat en validant ou amendant le projet présenté par la majorité de l'Assemblée Nationale issue des législatives de juin 2011.

Pourquoi un quart des circonscriptions ?

Mis à part les deux exceptions des législatives ayant suivi l'élection de François Mitterrand en 81 et 88, la seule fois où la gauche a gagné les législatives depuis 50 ans c'est en 1995 grâce à l'accord Verts-PS.
or avec 7% des voix les Verts avaient eu 7 députés pendant que le PS avec 23% des voix avait 270 députés. Ce n'est pas ce que nous appelons du "commerce équitable".

Ce n'est qu'un début, continuons-le....débat ;o))

Alain Uguen

Alain UGUEN
Le 23/05/2011 à 17:14:02

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !