actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

SPAM etc...

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Le moratoire sur les zones commerciales doit concerner l'e-commerce.

Mise en ligne du 29/07/2020 au 27/05/2022

Moratoire sur les entrepôts de e-commerce : l'annonce de @barbarapompili crée de l'espoir mais la bataille au Gouvernement est loin d'être gagnée. Selon les amisdelaterre

Bilan de la cyberaction :

1914 participants

Présentation de la cyberaction :

L’annonce de Barbara Pompili d’envisager un moratoire de 6 mois sur les entrepôts de e-commerce le temps qu’une étude d’impact soit menée représente enfin une faible lueur d’espoir pour les associations environnementales et les collectifs en lutte sur tout le territoire.
Ils dénoncent cependant une différence de traitement avec les zones commerciales, injustifiée d’un point de vue juridique, économique et environnemental. Ils s'inquiètent d’un éventuel blocage au moratoire sur les entrepôts de e-commerce au plus haut niveau de l’Etat.

La question du moratoire sur les entrepôts de e-commerce a fait du chemin en à peine quelques mois au sein du Gouvernement. Alors qu’Agnès Pannier Runacher et Matignon avaient d’abord affirmé y être opposés, l’annonce de Barbara Pompili d’un éventuel moratoire de 6 mois sur les entrepôts de e-commerce vient donc ouvrir une brèche, nécessaire, car au moins deux très importants projets Amazon sont en passe d’être autorisés dans les prochaines semaines[1].

Les collectifs en lutte et les associations environnementales attendent néanmoins confirmation de cette annonce et s’inquiètent de la différence de traitement par le Gouvernement de l’enjeu des zones commerciales et de celui de l’expansion des entrepôts de e-commerce. En effet, alors que le Président puis le Premier Ministre ont soutenu le moratoire sur les zones commerciale, ils semblent considérer que le moratoire de la Convention Citoyenne pour le Climat ne les concerne pas.
C’est jouer au plus fin et trahir la Convention Citoyenne pour le Climat car les citoyens ont confirmé hier matin sur France Inter[2] qu’ils avaient entendu appliquer le moratoire aux entrepôts du e-commerce, aux impacts tout aussi dramatiques sur l’artificialisation, le changement climatique et la désertification des centres villes.
Le Gouvernement a en outre lui-même adopté une ordonnance le 17 juin dernier qui traite de la même manière zones commerciales et entrepôts de e-commerce dans les schémas régionaux de cohérence territoriales.

En effet, l’ensemble des projets connus d’Amazon et d’Alibaba en France auraient pourtant pour conséquence d’artificialiser plus d’1,4 millions de m2, de faire exploser l’empreinte carbone de la France avec l’importation de plus d’1,3 milliard de produits supplémentaires par an, et d’aggraver considérablement la crise dans le commerce non alimentaire, ce qui pourrait entraîner la suppression de 26 000 emplois à court terme.

Plus que du laisser-faire, exclure les entrepôts de e-commerce du moratoire reviendrait à offrir un pont d’or aux acteurs du e-commerce pour accroître leur emprise sur le marché français. Ceci 6 mois à peine après que Bercy se soit rendu compte d’une fraude massive à la TVA sur les sites d’Amazon et CDiscount[3], qui pourrait avoir engendré un déficit fiscal de 1,5 milliard d’euros en 2019 pour l’Etat Français.

Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre conclut : “Nous attendons confirmation par le Gouvernement du gel de 6 mois. Nous craignons néanmoins qu’un rapport soit le meilleur moyen d’enterrer le sujet. Le Gouvernement n’a pas besoin d’y voir plus clair, il a en sa possession des éléments écologiques et économiques absolument accablants pour l’e-commerce. Aux Etats-Unis, où 9300 magasins ont encore fermé l’année dernière, personne ne pose plus la question de savoir si des destructions d’emplois massives sont bien provoquées par le développement de la vente en ligne. La vraie raison de leur hésitation : la puissance d’Amazon et d’Alibaba, et les répercussions possibles dans les relations de la France avec les Etats-Unis et la Chine. Que l’on aille pas ensuite dire que le moratoire est la mesure la plus courageuse jamais prise par un Gouvernement pour l’écologie”.

Avis favorable sans réserve pour l’entrepôt type-Amazon à Ensisheim
https://www.rue89strasbourg.com/avis-favorable-sans-reserve-entrepot-amazon-ensisheim-179592  

Alsace: manifestation contre un projet d'entrepôt d'Amazon
https://www.linfodurable.fr/alsace-manifestation-contre-un-projet-dentrepot-damazon-19028  

Lyon : le nouvel entrepôt d'Amazon enterré par le gouvernement ?
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-le-nouvel-entrepot-d-amazon-enterre-par-le-gouvernement/  

Les collectivités ne se battent plus pour accueillir Amazon
https://www.lagazettedescommunes.com/655346/avoir-un-entrepot-amazon-sur-son-territoire-nest-plus-forcement-recherche/  

Entrepôts de commerce en ligne : dans le Gard, un projet d’Amazon concentre toutes les critiques
https://www.lci.fr/population/video-entrepots-de-commerce-en-ligne-dans-le-gard-un-projet-d-amazon-concentre-toutes-les-critiques-2159573.html  

Amazon : en Normandie comme en France, les opposants au géant du e-commerce ont de l’espoir
https://www.paris-normandie.fr/actualites/economie/amazon-en-normandie-comme-en-france-les-opposants-au-geant-du-e-commerce-ont-de-l-espoir-GE17026330  

Permis de construire obtenu par Amazon pour un entrepôt près de Nantes
https://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/permis-de-construire-obtenu-par-amazon-pour-un-entrepot-pres-de-nantes_2129798.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre

Si je me réjouis de la perspective d'un moratoire, je crains néanmoins qu’un rapport soit le meilleur moyen d’enterrer le sujet. Le Gouvernement a en sa possession des éléments écologiques et économiques absolument accablants pour l’e-commerce.
Je vous demande donc de considérer que le moratoire sur les zones commerciales défini par la Convention Citoyenne pour le Climat concerne au premier chef l'e-commerce.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

21 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Pour justifier l'implantation des entrepôts d'e-commerce, l'argument généralement utilisé est la création d'emplois. Ainsi Amazon devait-il amener 310 emplois à Belfort, d'après la direction et les édiles locaux.
Avec les entrepôts du futur en projet*, au delà de l'habituel discours lénifiant et "technoptimiste", on peut s'interroger sur le nombre d'emplois que créera et pérennisera effectivement le secteur de l'e-commerce.
Comparons avec ce qui s'est passé dans la construction automobile, industrie qui a connu une forte automatisation des tâches au cours des quatre dernières décennies. Usine Peugeot Sochaux en 1979 : 40 000 salariés, seulement 7000 en 2019.
Interrogez-vous, Mesdames et Messieurs les décideurs, que ce soit en termes d'emplois ou de projet de société, l'e-commerce vaut-il vraiment le sacrifice de terres agricoles ou de zones naturelles ?
J'ai ma petite idée à ce sujet : l'e-commerce, c'est comme les Mac do, Parcoursup et la chasse ; ça existe, mais on pourrait s'en passer.
* https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/logistique-a-quoi-ressemblera-lentrepot-du-futur-1009900  

Frawald
Le 13/04/2022 à 14:06:51

Faut pas rêver !

On ne peut tout acheter, quelque soit son origine...

La Sobriété est souvent Heureuse ! (Je le sais, je la pratique, avec Bonheur ! )

Jean-Marie SOGNY
Le 09/04/2022 à 06:58:18

Quand finira t on pour nous prendre pour des otages
Ne cautionnons pas ces mesures qui detruisent les emplois, la nature et donc la biodiversité .

Il suffit en effet qu'on n'achète pas pour que cela ne se vende pas
Courage

jean-jacques rolland
Le 06/04/2022 à 18:17:23

Il suffit qu'on achète pas pour que ça ne se vende plus !
Merci Coluche !

Jean-Marc CONVERS
Le 06/04/2022 à 16:20:11

Il faut faire vivre le petit commerce de proximité, également dans le sens de la transition écologique.

Laurette GOSSO
Le 06/04/2022 à 14:32:44


Si seulement Mme POMPILI exigeait la pose de panneaux solaires ou photovoltaîques sur ces hectares de toitures plutôt que de couvrir des hectares de terrain
De toute façon : NON A AMAZONE

MALU
Le 06/04/2022 à 12:05:37

Amazon sous Macron : quand l’e-commerce casse l’emploi
De la Bretagne à la Sarthe, des collectifs s’organisent contre des projets d’implantation d’Amazon sur leur territoire. Alors qu’en 2017, seules trois régions françaises accueillaient des entrepôts, aujourd’hui, aucune n’est épargnée. Mais où est le problème, si la multinationale créé des emplois ? Tel est souvent le discours tenu par les élus favorables aux géants du e-commerce. Or, les Amis de la Terre France viennent de produire un rapport déconstruisant cet argumentaire. En réalité, la vente en ligne casse et précarise le marché de l’emploi.
https://rapportsdeforce.fr/ici-et-maintenant/amazon-sous-macron-quand-le-commerce-casse-lemploi-033013183  

Alain UGUEN
Le 05/04/2022 à 13:51:53

Amazon contraint d’annuler son projet d’entrepôt à Belfort !!!
Le permis de construire et l’autorisation environnementale d’un projet d’entrepôt Amazon ont été annulés, jeudi 31 mars, par le tribunal administratif de Besançon (Doubs). Il devait s’implanter sur la commune de Fontaine, sur le Territoire de Belfort.

Le tribunal reproche notamment à l’aménageur de n’avoir proposé « aucune mesure de compensation de la disparition de la zone humide impactée par le projet », explique le site Macommune.info, relayant une information de l’AFP.
https://reporterre.net/Amazon-contraint-d-annuler-son-projet-d-entrepot-a-Belfort  

Alain UGUEN
Le 05/04/2022 à 13:51:43

Victoire totale contre Amazon dans le Gard
https://reporterre.net/Victoire-totale-contre-Amazon-dans-le-Gard  

Alain UGUEN
Le 22/12/2021 à 08:55:48

Vive la pie voleuse, non au pillage de ma zone

Alain Luyten
Le 14/11/2021 à 22:57:54

merci la pie grièche écorcheur, plus forte que Amazon...
Il serait temps de stopper Amazon qui détruit des espaces naturels et gros consommateur de papier et de carton.....

Stéphoto
Le 14/11/2021 à 12:41:15

NON à amazon, le cancer de l'e-commerce !

Melba
Le 14/11/2021 à 00:54:54

Heureusement, il s'agit non pas de la "pie", de la pie bavarde.., une teigne malheureusement trop commune, qui décime les nichées de petits passereaux...
C'est la "pie grièche", carnivore elle aussi mais d'insectes, et de par son nombre est plutôt à protéger.
Joli oiseau moins commun que la "grande pie-voleuse" et donc à protéger.

Melba
Le 14/11/2021 à 00:43:43

pour rien au monde je n'achèterais chez A ma zone !
et je suis cohérente : pas d'e commerce , pas de produits ou de matériaux venus d'outre atlantique.
De plus la pénurie de papier qui nous menace est due en grande partie aux emballages carton de ce commerce en ligne .

jean jordan
Le 12/11/2021 à 13:47:43

La volonté de détruire les petits commerces est bien réelle !
Ce sera tellement commode que tout le monde achète tout dans la même boutique ! Il n'y aura plus de règlement en espèces ni chèques. Toutes les opérations commerciales seront dématérialisées donc pistables.
J'achète donc je suis esclave !

Frédérique GEORGIN
Le 03/12/2020 à 20:35:23

non à l'artificialisation des Terres!
stop à l’extension industrielle

annette benmussa
Le 03/12/2020 à 08:02:37

En aucun cas , je ne serai client d' Amazone.
Il y a d'autres vendeurs sur le NET , et ailleurs .

Roger LUCE
Le 02/12/2020 à 20:25:11

La ville de Nantes a mis des mois pour repenser son plan de circulation. Objectif : une meilleure fluidité, et patatrac avec la multiplication des commandes individuelles, ce plan est devenu rapidement inopérant du fait des arrêts intempestifs pour cause de livraisons. Quid de l'artificialisation des sols à raison de la disparition de l'équivalent de la surface de 1 département français tous les 7 ans et d'autant de biodiversité! Quid de la cohésion territoriale, lorsque les bourgs centres sont vidés de leur substance commerciale : exemple flagrant Montélimar

jean paul duboc
Le 02/12/2020 à 14:29:50

Au lieu d’un moratoire, l’État lance une mission… pour multiplier les entrepôts Amazon
https://reporterre.net/Au-lieu-d-un-moratoire-l-Etat-lance-une-mission-pour-multiplier-les-entrepots-Amazon  

Alain UGUEN
Le 02/12/2020 à 08:37:14

Bien que moi-même client d'Amazon, j'estime que l'état devrait se préoccuper avant des petits commerces de proximité

Philippe ALVAREZ
Le 28/09/2020 à 13:05:55

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !