actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

22 V'là les acteurs des transitions

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Un défenseur des terres violemment tué en RDC

Mise en ligne du 29/07/2019 au 27/05/2022

Un membre de l’organisation congolaise de défense de l’environnement et des droits de l’homme RIAO-RDC a été brutalement tué par un agent de sécurité de la société canadienne Feronia Inc. ce dimanche 21 juillet 2019, près des plantations Boteka de la société à Bempumba, dans la Province Equateur, République Démocratique du Congo (RDC).

Bilan de la cyberaction :

2610 participants

Présentation de la cyberaction :

Communiqué de RIAO-RDC | Kinshasa, 22 juillet 2019

L'assassinat fait suite à des mois d'intimidation dirigée par la compagnie contre des membres du RIAO-RDC qui aident les communautés locales à déposer une plainte contre la société pour l'occupation de leurs terres.
JOEL Imbangola Lunea était chauffeur d'une pirogue à moteur utilisée pour le transport des personnes et des marchandises entre les villages autour des plantations de Boteka de Feronia et la ville de Mbandaka. Il a également été un défenseur de sa communauté en tant que membre du RIAO-RDC, et a joué un rôle particulièrement important dans la communication entre les communautés locales et le RIAO-RDC.
Vers 15h, le dimanche 21 juillet 2019, M. Joël se préparait à transporter plusieurs passagers et leurs bagages sur sa pirogue, lorsqu'il a été approché par M. Boketsu Ebuka (alias “Ebola”), un agent de sécurité (garde industriel – GI) travaillant dans les plantations PHC Boteka de Feronia. M. Ebuka a accusé M. Joël d''avoir transporté des conteneurs d'huile de palme volés des plantations de Feronia. Les passagers et d'autres témoins sur les lieux disent que lorsque M. Joël a nié l'accusation, M. Ebuka l'a battu et l'a finalement étranglé à mort. M. Ebuka a ensuite jeté le corps de M. Joël dans la rivière Moboyo. Il semblerait que M. Ebuka se cache depuis l'incident.
L'assassinat a lieu dans un contexte de tensions croissantes entre Feronia et les communautés locales sur les trois différents sites de plantation de l'entreprise en RDC. Le RIAO-RDC s'efforce d'apporter une solution pacifique au conflit. L'association a notamment mené un premier processus de médiation en 2017 qui a été saboté par Feronia lorsque l'entreprise s'est retirée du processus après seulement quelques semaines. En novembre 2018, RIAO-RDC a commencé à soutenir neuf communautés affectées dans un autre processus de médiation, cette fois par le biais du Mécanisme international de plaintes (ICM) des banques de développement allemande, néerlandaise et française qui financent Feronia [en plus des investissements faits par ces 3 banques de développement, d'autres banques de développement européennes financent Feronia et notamment BIO/Belgique, CDC/Grande Bretagne et AECID/Espagne].
Depuis le lancement de ce deuxième processus de médiation, RIAO-RDC a dû faire face à des efforts accrus de la part de l'entreprise pour miner son travail avec les communautés. Les dirigeants de l'entreprise ont publiquement blâmé RIAO-RDC pour le non-paiement des salaires et ont cherché à discréditer RIAO-RDC en accusant l'organisation d'être un agent des intérêts étrangers. Les membres locaux du RIAO-RDC signalent également qu'ils font face à une intimidation accrue de la part des gardes industrielles de Feronia.
Joël a accompagné le Directeur du RIAO-RDC, M. Jean-François Mombia Atuku, lors de la récente visite du panel de l'ICM dans les plantations de Boteka en mai/juin 2019. Il a signalé à M. Mombia Atuku qu'il était de plus en plus harcelé par les gardes industrielles de Feronia et qu'il était préoccupé pour sa sécurité.
Les communautés vivant à l'intérieur et à côté des plantations de Feronia sont régulièrement harcelées par les gardes industrielles de l'entreprise qui les accusent de voler les fruits du palmier à huile de la plantation, même si ces communautés récoltent des fruits du palmier dans leurs forêts communautaires et produisent de l'huile de palme depuis des générations et bien avant l'arrivée du Feronia.
RIAO-RDC a déjà informé Feronia et ses bailleurs de fonds internationaux de ce harcèlement régulier des membres de la communauté dans les plantations de Feronia et leur a demandé instamment de prendre des mesures pour y remédier. RIAO-RDC a également tenté en vain d'obtenir une enquête par les autorités locales sur un précédent incident au cours duquel un couple pygmée a été tué, après avoir été accusé par les gardes industrielles de Feronia d'avoir volé des fruits de palmiers dans les plantations de Boteka.
Le RIAO-RDC appelle maintenant les autorités compétentes de la RDC et en particulier le Gouverneur de la Province de l'Equateur à ouvrir immédiatement une enquête sur le meurtre de M. Joël. Le RIAO-RDC demande également aux organismes internationaux de défense des droits de l'homme d'enquêter sur cet incident.
RIAO-RDC tient Feronia Inc. responsable du meurtre de M. Joël. Il a été tué par un employé de Feronia, qui effectuait des tâches de routine pour l'entreprise. Au fil des ans, Feronia n'a pas pris de mesures suffisantes pour empêcher ses gardes industrielles de harceler la population locale en raison d'allégations non fondées de vol de fruits ou d'huile de palme. Feronia est également responsable du harcèlement et de l'intimidation croissants des membres du RIAO-RDC par les employés de l'entreprise, et ses cadres supérieurs sont responsables de l'incitation à des actions violentes contre le RIAO-RDC en diffusant des informations erronées sur l'organisation.
1. Joël laisse derrière lui sa femme et ses cinq enfants. Il était le seul soutien économique de la famille.
Pour plus d'info, contactez :
Jean-François Mombia Atuku
PCA, RIAO-RDC
+221 77 346 96 21
jfmombia.at16@gmail.com.  

http://aefjn.org/en/communique-de-riao-rdc-kinshasa-22-juillet-2019-un-defenseur-des-terres-violemment-tue-par-un-garde-de-securite-dune-compagnie-canadienne-dhuile-de-palme-en-republique-d/  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président
Je demande l'ouverture d'une enquête et que justice soit faite suite à l'assassinat de Joël Imbangola Lunea.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

7 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Comment peut on être tué autrement que violemment ?
Arrêtez l'usage de ces expressions débiles piquées à des journalistes qui ne savent même plus écrire...

Eric Chevreux
Le 01/08/2019 à 19:02:32

Tout est permis si vous êtes un fidèle de la religion ultralibérale, rien ne doit empêcher le cash de couler. Les mécréants seront convertis ou éliminés. Nous devons tous nous plier à ses désirs le servir ou disparaître. En réalité, nous sommes en guerre, mais nous ne le savons pas.

Christian Perez-Gil
Le 30/07/2019 à 16:13:17

Comment se fait-il que dans un même pays, un protecteur de l'environnement tué provoque le scandale (àjuste titre !) et qu'un silence assourdissant des organisations "écologistes" entoure les exactions des gardes armés par le WWF à l'encontre des pygmées baka (d'affreux industriels pollueurs comme chaun.e sait !).
https://wrm.org.uy/fr/index-par-pays/afrique/rd-congo/  

pebre nere
Le 30/07/2019 à 13:16:39

Il faut etre plus vehement ceci c'est ignoble que font les organisme internationales les organismes d'etat les etat eux mêmes s'ils ne disent rien il sont complices arrêtons de menager tous ces benis oui oui de technocrates c'est à l'humanité entière qu'ils font du tore, ceci est inacceptable halte aux mafias....

Christian Colombet
Le 30/07/2019 à 11:11:43

Oui, et de refuser le CETA !

Chanteux
Le 30/07/2019 à 10:55:30


De la part de Feronia des comportements dignes de colonisateurs du XIX° siècle !
Un assassinat qui doit être sanctionné, et pas seulement le garde, mais aussi les donneurs d'ordre.

emmas
Le 30/07/2019 à 10:32:44

Une ( triste ) raison de plus de refuser l' importation d' huile de palme et de boycotter Total et son usine de La Mède .

jacques Bonnet
Le 29/07/2019 à 16:53:32

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !