image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Théâtre de la Carrosserie Mesnier

Une pétition pour soutenir un lieu culturel et citoyen de proximité mis en péril par une décision municipale (baisse de subvention de 36%).
Ce lieu est dédié au spectacle vivant (théâtre burlesque, contemporaine, de rue, marionnettes, clown, musique,...)et réalise des actions mixant les publics professionnels et amateurs.

Bilan de la pétition :

1669 participants

Présentation de la pétition :

Une décision brutale et inattendue de la municipalité de Saint Amand Montrond (baisse de subvention de 36%)met en péril la Carrosserie Mesnier.

Au coeur du Berry, La Carrosserie Mesnier est un lieu culturel et citoyen de proximité. Depuis plus de 20 ans, l'équipe oeuvre pour partager une culture de tous et par tous.
A la Carrosserie, artistes professionnels et amateurs, enfants, jeunes et adultes inventent et vivent ensemble leur culture.
Loin d'être un lieu de consommation où le public serait comme une entité passive, la Carrosserie permet d'offrir à chacun des occasions de construction de soi, d'émancipation, de rencontre. Chaque action (spectacle vivant, ateliers de formation, chantiers artistiques, résidences d'artistes,...) permet de tisser du lien, de devenir spect'acteur.






Texte de la pétition :


Théâtre de la Carrosserie Mesnier: 20 ans d'initiative culturelle et citoyenne en péril

Le 4 mars 2011, la Ville de Saint Amand-Montrond a voté une baisse de 36% de la subvention municipale attribuée à la Carrosserie Mesnier, mettant en péril la structure et l'ensemble de ses activités. La municipalité a justifié cette baisse en déclarant que la programmation de la Carrosserie était "élitiste". Or l'équipe municipale ne peut ignorer le succès de la Carrosserie auprès de la population et sa reconnaissance par les institutions partenaires (Conseil Général du Cher, Conseil Régional du Centre, DRAC Centre)

Depuis le mois d'octobre 2010 et malgré ses demandes réitérées, la Carrosserie ,n'a pu obtenir ni rendez-vous, ni dialogue avec le Maire de Saint Amand Montrond.

Nous demandons à l'équipe municipale dans un esprit de partenariat constructif, de reprendre le dialogue avec l'équipe de la Carrosserie pour mettre en place les mesures permettant la pérennisation de l'activité à long terme et l'intégration de ce lieu culturel dans la politique culturelle de la Ville.

Nous demandons que soient pris en compte les points suivants: attribution de la subvention municipale demandée, concrétisation de la convention triennale, mise en place d'une consultation multipartite avec l'ensemble des partenaires institutionnels, réalisation d'une signalétique en ville demandée depuis plus de 10 ans.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

La perte de la subvention s'élève à combien(en euros)?

gav
Le 21/04/2011 à 19:29:38

un grand et gros bisous d'amour intestinal à tous ceux de la carrosserie mesnier en souvenir de nos passages chez vous.
On est de tout cœur avec vous et espérons revenir chanter chez vous dès que possible.
Les Kag

karine des kag
Le 14/04/2011 à 17:44:07

Réponse à LN
L'activité du lieu réponds elle exactement et suffisamment aux besoins du territoire et de sa population? Ces initiatives sont elles "intégratrices".
Difficile de répondre sur "exactement", mais tous nos ateliers,et chantiers artistiques divers tournent à plein et les spectacles programmés affichent "complet". L'analyse de la billetterie montre que les ventes de billets à 3 euros sont en progression constante et correspondent à l'heure actuelles à plus de la moitié de la salle. La population plébiscite notre salle et sa programmation.

Notre action se divise en 4 axes principaux:
1) Une programmation de 10 à 12 spectacles de toutes sortes, par saison.

2) Des actions culturelles souvent axées autour des spectacles mais pas seulement, avec bon nombre des structures de la ville.
* avec l'APEI, 20 adultes handicapés participent à un atelier musique/théâtre/chant, accompagnés d'une art-thérapeute musicienne.
* avec le collège Jean Moulin, des élèves de troisième se sont plongés dans l'univers de Frida Khalo, (programmation) accompagnés par la compagnie du Chat perplexe et leur professeur d'arts plastiques.(Immersion d'une semaine au théâtre)
* avec le collège Jean Valette, nous avons un programme d'accompagnement éducatif, où des élèves de sixième, vont à la découverte de la vie de notre théâtre à travers la rencontre avec: des acteurs (interviews), le régisseur, (initiation lumière), les costumières (fabrication de masques),etc...
* avec le lycée Jean Guéhenno, une classe (hôtellerie) s'immerge une semaine au théâtre et travaille avec une comédienne et leur professeur principal sur des textes "culinaires", lectures et jeux théâtraux.
* avec l'animateur du Quartier du Vernet, et des assistantes sociales, nous avons un programme de "médiation culturelle". Ce travail nous permet de rencontrer les gens du quartier, de les recevoir au théâtre en journée autour d'un café/dessert, de leur montrer les lieux et les gens qui y travaillent, et de regarder ensemble la programmation du théâtre.
* avec la bibliothèque et la Librairie de notre quartier, nous organisons: ateliers lectures, ateliers d'écritures en général autour de la programmation,et avec les auteurs le plus souvent possible.

Cette liste n'est pas exhaustive.

3) des résidences d'artistes qui permettent là encore des ateliers ponctuels où la priorité est mise sur "la rencontre active" des uns avec les autres.

4) des ateliers de théâtres amateurs:
- 14 adultes en formation au clown avec représentation fin d'année
- 19 adultes (2 groupes) en formation au jeu théâtrale, avec représentation fin d'année
_ 21 enfants ( 2 groupes) en formation au jeu théâtrale, avec représentation fin d'année

- Deux spectacles amateurs en création.

En plus de tout cela, nous participons activement aux "Futurs de l'écrit",( début juin),évènement majeur de notre territoire, à l'Abbaye de Noirlac, Centre Culturel de Rencontres et au Festival du Polar de St Amand-Montrond (début Juillet)

Voilà, j'espère vous avoir montré que notre structure fait, se croiser, se rencontrer et créer ensemble, beaucoup de gens, issus d'origines culturelles et sociales diverses.

Votre questionnement est naturel et j'espère vous avoir répondu.
Claire Hoarau, le 05 avril 2011




_

Claire Hoarau, vice-présiden
Le 05/04/2011 à 17:17:18

Pourrait-on en savoir un peu plus dans l'énoncé des griefs ?
Quand on ne connais ni la Carrosserie ni la municipalité.

Cynisme et/ou magouille politique et économique, règlement de compte, manière de se débarrasser des "importuns", d'un côté, mais de la part d'un représentant légalement élu ...tout de même.

De l'autre, l'activité du lieu répond-elle exactement/suffisamment aux besoins du territoire et de sa population ?

Bien que je salue toutes les initiatives créatrices en général, il me faut poser les questions impertinentes (et peu politiquement correct) suivantes avant de signer :

Cette initiative est-elle suffisamment intégratrice (vis à vis de la population, aide t-elle les gens à trouver un épanouissement), cela profite t-il vraiment à tous ? ou la proposition porte t-elle les même travers que dans beaucoup "d'appareils culturels" de finir par être structurée par et pour ces apparatchiks ?

Même si l'échelle et les objectifs de votre projet ne semble pas être ceux-là, et pour tous ceux qui ne sont pas sur place pour vérifier, je me devais de poser ce questionnement hélas incontournable aujourd'hui pour l'avenir de notre paysage culturel.

Si tel n'est pas le cas, alors je vous présente mes meilleurs encouragements.

Cordialement.

LN
Le 01/04/2011 à 12:06:15

C'est affligeant de réaliser que des élus de communes de petite taille n'ont toujours pas compris que l'ancrage et la dynamique territoriale ne peuvent exclure la culture. L'époque des comités des fêtes est révolue. Le département du Cher se dépeuple année après année. St-Amand Morond n'est pas épargnée. Un acte arbitraire aussi inconsidéré de la part d'un Conseil Municipal fait craindre le pire pour les années à venir. Dans tous les cas, cela n'encourage pas à s'installer dans cette commune et d'y payer des impôts locaux... J'espère que le bon sens reviendra et que les élus reviennent sur leur décision !

Yann Biville
Le 29/03/2011 à 18:35:57

Dans un premier temps, je déplore et j'éprouve de la compassion envers tous ceux qui font vivre ce lieux et qui sont attristés par une telle décision.
Dans un deuxième temps, je vous recommande de vous regrouper pour visualiser la réussite de votre entreprise : la visualisation créative est une technique que je pratique depuis longtemps dans mon activité de kinésiologie. Les résultats sont étonnants. Vous connaissez certainement dans votre entourage une personne capable de vous accompagner dans cette démarche, kinésiologue, praticien en PNL, sophrologue, ... N'hésitez pas, vous avez tout à y gagner, la pensée créatrice est extrêmement puissante dès lors qu'on a un objectif clair et positif.
Je vous soutiens.
Jaouen

Jaouen
Le 28/03/2011 à 22:33:51

Bêtise? Cynisme? Incompréhension? La décision des autorités municipales me révolte. La Carrosserie est un lieu unique, remarquable, c'est un vrai laboratoire d'éducation populaire, comme il n'en existe que peu en France. Il faut lui laisser les moyens de continuer à exister!

renaud schaffhauser
Le 27/03/2011 à 20:53:47

je ne comprends pas qu'un lieu comme la Carrosserie soit placé volontairement en difficulté. Il s'agit, dans les propositions culturelles, de permettre aux citoyens de respirer, se questionner, rire, fou-rire, se retrouver et échanger. Un lieu culturel vivant, avec une équipe permanente, est un élément vital pour une ville digne de ce nom. En risquant de perdre la Carrosserie, Saint-Amand risque de perdre, une fois encore, son âme… Et tous les citoyens, vraiment tous seront perdants.
Il faut absolument revenir sur cette erreur et permettre le développement de ce beau lieu et de son projet.

frédéric Terrier
Le 26/03/2011 à 15:35:05

Il y a toujours un moment où le peuple se révolte et refuse le saccage. Puissions-nous ne pas attendre trop ce moment. Ne perdons pas courage.

Monique
Le 24/03/2011 à 17:04:39

Si la programmation de la Carro est élytiste que représente le gouffre qu'est le pôle de l'or ???
Les choix que réalise la municipalité sont eux dénués de tout engagement dans le cadre d'une politique culturelle raisonnée et humaine.



catherin massé
Le 24/03/2011 à 12:24:17

Affligeant, comme partout en notre France de plus en plus Nationaliste, dont les structures culturelles et de service public sont systématiquement saccagées. La vengeance du capitalisme (qu'on peut appeler libéralisme si on veut se voiler la face) est aussi terrible que prévue, hélas, mille fois hélas.

Christian Roux
Le 24/03/2011 à 12:23:21

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !