actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

météo

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

22 V'là les acteurs des transitions

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Le vallon du Stang Alar mérite une protection spécifique

Mise en ligne du 27/04/2022 au 12/05/2022

Au printemps 2021,  lors d'une consultation pour une modification simplifiée du PLU de Brest Métropole, nous avons demandé la création d'un "secteur de projet" pour protéger le vallon. Mais cette requête a été considérée comme "sans lien direct avec le projet de modification". Nous avons soumis la même demande à l'automne 2021, lors d'une enquête publique pour une modification (non simplifiée) du PLU, mais la réponse au conseil de métropole du 25 mars 2022, a été la même !

Bilan de la cyberaction :

1472 participants

Consultation terminée

Présentation de la cyberaction :

Mais au cours des débats, deux groupes d'élu.e.s ont explicitement demandé que notre proposition de secteur de projet protégeant le vallon soit prise en compte, dès maintenant. Un autre groupe a demandé que les environs du vallon soient sanctuarisés, en reportant toutefois cette mesure à une prochaine révision du PLU. Enfin la Vice Présidente à l'urbanisme, Mme Quiguer, dira également qu'elle a "entendu la demande de SaveStangAlar de sanctuariser les abords du vallon", mais en la renvoyant elle aussi à une révision du PLU.

Il en ressort que notre idée d'inscrire dans le PLU une protection spécifique du Vallon — site patrimonial de Brest Métropole  —  et de ses environs a fini par prendre corps.

Et maintenant que faire ? Voter au troisième tour !
C'est comme les élections : à peine c'est fini... ça recommence ! Une nouvelle consultation est lancée depuis le 5 avril pour lancer la modification de droit commun n°8 du PLU ! Elle est ouverte jusqu'au 5 mai, et elle sera suivie d'une enquête publique.

Nous avons donc déposé la même demande de protection pour le vallon, en la précisant et en l'étoffant. Elle a été enregistrée hier 26 avril. Nous avons en particulier dessiné la carte du secteur de projet, et détaillé les mesures de potection. C'est à lire ici.

Nous vous invitons à soutenir cette demande en contribuant à la consultation.

Le vallon du Stang Alar mérite une protection spécifique
Le vallon du Stang Alar est considéré comme un site patrimonial du Pays de Brest, mais il ne bénéficie d'aucune protection urbanistique particulière. Nous demandons que le PLUi définisse un secteur de projet autour du vallon, afin d'imposer lors de nouvelles constructions :
• la préservation du caractère des lieux, • de procéder sur site à un inventaire préalable des espèces protégées, • et de prévoir une gestion rigoureuse des eaux de ruissellement.
Le fondement juridique de ces protections spécifiques repose sur les article R. 111-26 et R. 111-27 issus de la section cinq, titre 1er, du Règlement de l'urbanisme : "préservation des éléments présentant un intérêt architectural, patrimonial, paysager ou écologique".
Nous renouvelons notre demande lors de cette consultation préalable à la modification n°8 du PLUi de Brest Métropole

Nos deux précédentes demandes ont été rejetées en conseil de métropole car considérées comme "sans lien direct avec le projet de modification". Cependant, plusieurs élu.e.s ont soutenu cette demande, et d'autres ont considéré qu'elle était intéressante, mais en ont repoussé l'examen à une prochaine révision du PLUi, procédure longue et complexe qui n'a pour le moment pas été programmée.
Il n'y a pas que le réchauffement climatique qui nous préoccupe : la perte de biodiversité depuis trente ans est énorme, au point que certains scientifiques parlent d'une sixième exctinction de la vie (insectes, oiseaux, vertébrés, plantes...). L'emprise urbaine sur les terres agricoles ou forestières augmente chaque année, malgré les pétitions de principe de nos édiles : la dernière modification du PLUi votée le 25 mars a acté la création de plusieurs dizaines d'hectares de zones constructibles. Cette artificialisation des terres met en danger la qualité des eaux des ruisseaux et des zones humides qui les bordent, en particulier le Dour Gwenn qui parcourt le vallon du Stang Alar.
Attendre encore plusieurs années pour réfléchir à des mesures de protection nous semble irresponsable. C'est pourquoi nous déposons à nouveau une contribution dans ce sens, complétée et précisée.

Notre demande de création d'un secteur de projet

Nous avons cartographié le secteur à protéger : en première approche, le périmètre du secteur de protection inclut les parcelles contiguës à celles du parc public et du Conservatoire, ou séparées de celles-ci par une voie. Une seconde approche tient compte de la présence attestée d'espèces animales protégées aux alentours du vallon, et de la circulation des ces espèces entre Stang Alar et Costour. Ce qui conduit à élargir le secteur de protection vers l'Est, à demander que certaines parcelles changent de statut, passant de zone susceptible d'être urbanisée (2AUC) à zone A (agricole) ou N (naturelle), et enfin à actualiser le tracé de la trame verte.
Voir en pièces jointes : carte 1 (secteur de projet), carte 2 (zones qui changent de statut), cartographie (justification de ces choix).

Les mesures de protection de la biodiversité ont été précisées : selon la nature des parcelles (construites, constructibles, inconstructibles...).
Voir en pièce jointe : annexe biodiversité.
Les mesures de gestion des eaux de ruissellement sur les parcelles constructibles du secteur protégé ont été revues : selon la pente du terrain, et en fonction d'un cœfficient d'imperméabilisation, confronté à des seuils de déclenchement de contraintes plus ou moins fortes, le permis pourra n'être accordé que sous
réserve de dispositifs adaptés. Cela est susceptible, pour des raisons d'économie, d'amener les porteurs de projet à diminuer quelque peu l'emprise au sol de leurs bâtiments.

Nous soumettons à la participation des citoyens cette demande :
Compte tenu du caractère patrimonial du site du vallon du Stang Alar, reconnu par le SCOT du Pays de Brest, compte tenu des articles R.111-26 et R.111.27 du code de l'urbanisme autorisant de soumettre l'octroi d'un permis de construire au respect de prescriptions spéciales, nous demandons la création d'un secteur de projet permettant de protéger le caractère du site, la biodiversité et la qualité des eaux de surface (ruisseaux, zones humides) ou souterraines (nappe phréatique, sources) aux abords du vallon du Stang Alar.

La délimitation de ce secteur, et les mesures de protection à prendre sont décrites dans les cinq pièces jointes annexées à cette demande.

Nous demandons à M. le Président de Brest Métropole d'inscrire l'examen de cette création à l'ordre du jour du prochain Conseil de métropole, afin qu'elle soit ensuite soumise à l'enquête publique qui suivra la consultation préalable sur la modification du PLUi.

Brest le 20 avril 2022 Association SaveStangAlar.
site web : https://savestangalar.org  

https://www.savestangalar.org/DOCS/20220416_SAVE_2_jeparticipe%20V4.pdf  

Actions précédentes
Nouveau PLU: le Vallon du stang Alar (Brest) doit être protégé!
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3463  

Vallon du stang Alar : suppression de la règle du velum
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3822  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,
Puisque l'idée d'inscrire dans le PLU une protection spécifique du Vallon et de ses environs a fini par prendre corps, je demande que le PLUi de Brest Métropole crée un secteur de projet au voisinage du vallon du Stang Alar, afin de protéger la biodiversité et le caractère des lieux, et de mieux gérer les eaux de ruissellement, susceptibles de polluer le ruisseau et les zones humides.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

2 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Le vallon du Stang Alar est un poumon de la cité brestoise.
De plus il est source de biodiversité dont, nous les humains, sommes issus.
Revoir le PLU de Brest agglo pour tenir compte des données actuelles. Les immeubles de 5 à 10 étages sont les constructions qui ont le meilleur rapport qualité/prix pour l'acheteur et qui ont le meilleur ratio concernant le prix des charges pour les résidents.

Michel Decollogne
Le 30/04/2022 à 19:26:36

Consultation BREST Métropole.

Les associatifs alertent sur le sort du Vallon du Stand Alar qui doit être protégé car tout le monde s’entend pour reconnaître que le lieu est un site patrimonial en l’écran du Pays de Brest.
Le PLUi va consacrer plusieurs hectares (ce n’est pas un lopin) à la construction de lotissements, d’immeubles, de centres commerciaux et autres détestables bâtiments qui chasseront les agriculteurs de leurs terres, les jardiniers des jardins partagés, les promeneurs sans chasseurs, les contemplatifs de bêtes et d’arbres, les animaux de leur habitat naturel. Les zones humides disparaîtront: plus d’insectes pour les oiseaux raréfiés en raison des erreurs précédentes des édiles plus ou moins irresponsables et les batraciens qui peuplent les plans d’eau et le Dour Gwenn qui sera tari quand vos hectares seront devenus invivables.
Contre ces bétonnages et épouvantails à animaux, on souhaiterait que la zone devienne comme par magie climatique une zone inondable pour ruiner les projets anti nature.
Si vous concrétisez la zone: le vallon, le parc, le marais; vous retrouverez tous les déchets immondes dans votre coin de paradis.
Mettez d’urgence un frein à la dévastation des fameux hectares convoités. Il n’est plus temps de transiger, il faut sauver le site de l’agonie.
Allez trouver des poules d’eau et des canards quand les bulldozers entameront le grand désastre!

colette Nusbaum Vallet
Le 29/04/2022 à 12:29:56

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !