actualité écologie

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à l'enfumage du milieu marin corse jusqu’en 2026

Mise en ligne du 10/01/2022 au 04/05/2022

Sanctuaire des cétacés, golfe natura 2000, bande des 3 milles, la France autorise « L’ENFUMAGE » du milieu marin jusqu’en 2026. Interdits au 1er janvier 2022 dans la bande des 3 milles nautiques, ils seront autorisés en Corse.

Bilan de la cyberaction :

2474 participants

Présentation de la cyberaction :

Vous ne verrez plus ces panaches, les fumées seront lavées à l’eau de mer et le tout rejeté au fond de l’eau avec les polluants, même dans la bande des 3 miles et les zones portuaires interdites de rejets !

La France accorde dérogation à Corsica Linea !

Corsica Linea souhaite une bonne année à la mer Méditerranée !

Au niveau mondial, le trafic maritime est régi par la Convention MARPOL :
En 2005, afin d’abaisser la pollution de l’air émise par les navires, la convention prévoit de limiter la teneur en soufre du carburant qui doit passer de 4,5 % à 3,5 % en 2012, et à 0,5 % en 2020.

Mais, le 15 mai 2015, un amendement est apporté sournoisement par les groupes pétroliers concernant l’interdiction du transport de fuel-oil non conforme afin d’écouler le fioul lourd qui se retrouve juste avant le bitume dans le bas de la colonne de raffinage, et par les compagnies maritimes pour naviguer à moindre coût. Les compagnies maritimes sont donc autorisées à équiper leurs navires de systèmes d’épuration des fumées, les scrubbers, afin de continuer à utiliser un fuel plus soufré, largement disponible et surtout bien moins cher.

LES SCRUBBERS

Les scrubbers sont des dispositifs de nettoyage des fumées d’échappement des navires qui les débarrassent notamment des oxydes de soufre (SOx) en permettant l’usage de fioul lourd à 3,5 % de soufre ou plus (scrubbers à boucle fermée).

Il existe plusieurs types de scrubbers :
Les scrubbers équipés d’un système hybride qui peuvent fonctionner en boucle ouverte ou fermée.
Les scrubbers à boucle fermée qui stockent les résidus de lavage à bord (boues) pour un retraitement à terre, les scrubbers à sec (comme le Piana de la Méridionale).
Et les scrubbers à boucle ouverte qui rejettent directement en mer les eaux de lavage des gaz, d’échappement et qui permettent l’utilisation de fuel à 3,5 % de soufre.

La France adapte ses textes à la demande de 2 compagnies, 7 navires au total dont 5 appartenant à CORSICA LINEA.

L’article 2 de l’Arrêté du 23 novembre 1987 est modifié par Arrêté du 22 septembre 2021
« Les rejets, dans le milieu marin, d’effluents provenant des méthodes de réduction des émissions fonctionnant en système ouvert sont interdits à moins de 3 milles nautiques de la terre la plus proche dans les eaux sous juridiction française ».

Des grands ports maritimes comme Marseille, Nantes-St Nazaire et La Rochelle ont déjà modifié leur règlement portuaire pour y inscrire une interdiction des rejets. D’autres ports comme Bordeaux et Le Havre ont émis une interdiction de principe de l’utilisation de ces systèmes au titre de leur pouvoir de police portuaire.

EN CORSE, c’est une situation bien différente pour les ports d’AJACCIO, de BASTIA, et de PORTO-VECCHIO, avec une demande D’EXEMPTION DE LA CORSICA LINEA au titre du 5ème de ce même article modifié le 22 septembre 2021 comme suit :
À titre transitoire, l’administration française peut accorder à un navire existant, effectuant des voyages réguliers entre deux ports, une exemption dont la durée de validité doit être limitée au strict minimum et ne peut excéder le 1er janvier 2026. La demande d’exemption doit démontrer l’impossibilité de se conformer à cette règle et indiquer la ou les solution(s) de mise en conformité retenue(s) et leur date prévisionnelle de mise en œuvre ».

Par courrier du 26 Octobre 2021 CORSICA LINEA sollicite cette exemption, une aubaine à saisir !

POURQUOI ?
Pourquoi ne pas utiliser de carburant à 0,5 % de soufre ?
Pourquoi ne pas utiliser des scrubbers en circuit fermé ?
Pourquoi ne pas s’être équipé de scrubbers à sec comme le Piana ?

Le seul objectif de la Corsica Linea est donc bien de limiter les coûts au mépris des effets néfastes sur le milieu marin. Il est pourtant avéré que ces eaux de lavage sont plus acides et plus turbides que l’eau de mer et contiennent en quantités variables des métaux lourds, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des nitrates ainsi que les éventuels additifs chimiques utilisés par les scrubbers.

Tant pis pour les dégâts environnementaux, les fonds marins, la biodiversité, la qualité des eaux, les pêcheurs… Ils ne rentrent pas dans les bilans comptables du trafic maritime.

LA FRANCE EXEMPTE 5 navires CORSICA LINEA AU NOM DU FRIC A COURT TERME !!!

Cartes des interdictions de rejets en Europe, Sanctuaire Pelagos, Golfe d’Ajaccio Natura 2000 :

Communiqué commun des associations GARDE et U LEVANTE
https://www.ulevante.fr/la-france-autorise-lenfumage-du-milieu-marin-jusquen-2026/  


Annexes La Mediterranee reste le parent pauvre de l'Europe
https://www.ulevante.fr/wp-content/uploads/2021/12/pollution-navires-de¦urogation-a-nepita-copie.pdf  
https://www.ulevante.fr/wp-content/uploads/2021/12/pollution-navires-de¦urogation-Jean-Nicoli.pdf  
https://www.ulevante.fr/wp-content/uploads/2021/12/pollution-navires-de¦urogation-Pascal-Paoli.pdf  
https://www.ulevante.fr/wp-content/uploads/2021/12/pollution-navires-de¦urogation-Vizzavona.pdf  
https://www.ulevante.fr/wp-content/uploads/2021/12/pollution-navires-de¦urogation-pages-1-a¦C-13.pdf  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,
Monsieur le Président

L’article 2 de l’Arrêté du 23 novembre 1987 modifié par Arrêté du 22 septembre 2021 stipule « Les rejets, dans le milieu marin, d’effluents provenant des méthodes de réduction des émissions fonctionnant en système ouvert sont interdits à moins de 3 milles nautiques de la terre la plus proche dans les eaux sous juridiction française ».

Je demande que cet arrêté s'applique en Corse comme dans toutes les eaux territoriales françaises. Les effets néfastes sur le milieu marin ne sauraient passer par pertes et profits.

Dans cette attente, veuillez agréer mes voeux les meilleurs pour 2022.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

17 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Les règles sont belles surtout embellies par les dérogations !

Michel TURIEZ
Le 17/01/2022 à 19:24:12

Barbara Pompili ou Barbara PomPomGirl

DANIEL ROLLAND
Le 14/01/2022 à 14:54:23

Perso je ne signerai pas ce texte qui demande à #Pompili : " que l’arrêté qui interdit les rejets pres des cotes s’applique en Corse".
Puisqu’il est possible d’utiliser du carburant pauvre en soufre ou d’utiliser des scrubbers en circuit fermé, c’est interdire tout rejet en mer qu’il faut exiger, et non pas une demi-mesure !

Humaine résistante
Le 13/01/2022 à 20:27:11

Encore un pass-pollution fourni aux fumistes.
Encore un coup de poignard dans le dos des défenseurs de la nature.(Tu quoque Pompili !…)
Et toujours pas de vaccins contre la rage des destructeurs.

Frawald
Le 13/01/2022 à 17:12:40

Merci Mr Macron...

Claude Fustier
Le 11/01/2022 à 12:16:00

...et les Corses vont se laisser faire ???

france wild
Le 11/01/2022 à 11:31:19

plus hypocrite et manipulateur que ce gouvernement = impossible ! j'ai honte pour mon
pays, que de passe droits, de magouilles, de mensonges et de manipulations

maripachats
Le 11/01/2022 à 08:56:09

bien évidemment, NON!!!

pour le respect intégral et l'application systématique des décrets quels qu'ils soient

mondo
Le 10/01/2022 à 21:09:08

Le gouvernement de la France n'est pas du tout écologiste, le pire c'est ce cher président arrogant et menteur. Quant à la ministre de la transition écologique qui à présidé des mouvements écologistes, en fait c'était pour se faire une place en politique comme d'autres qui sont passés par là, est d'une nullité extrême, elle ne fait pratiquement rien pour la nature et les animaux. Il n'y a que les lobbies qui les intéressent ce qui doit leur rapporter gros...

Georges Basaldella Baudin
Le 10/01/2022 à 19:31:10

Mais que va encore inventer l'humain (si peu humain !) pour polluer la nature et "emmerder" (puisque M. Macron a utilisé ce terme, je peux aussi) la nature et les milieux naturels.

Roland COMTE
Le 10/01/2022 à 18:01:30

qui veux-ton enfumer ? nous les citoyens bien entendu!!!!

michel armagnat
Le 10/01/2022 à 16:39:52

INCROYABLE !

Jean-Michel Sampay
Le 10/01/2022 à 15:39:31

Non à l’enfumage du milieu marin et de nous

Dominique RANNOU
Le 10/01/2022 à 14:22:01

Oui la France cède aux lobbies. Mais, comme par hasard, ce n'est pas sur la Côte d'Azur, d'Opale ou... mais en Corse. L'Etat français a toujours méprisé la Corse et les insulaires. Certes, il subventionne la "continuité territoriale" mais il n'investit pas dans l'île peu équipée et où il est bien difficile d'étudier, de trouver du travail, de se soigner... La France place la Corse dans les "colonies" même si c'est département, tout comme les DOM-TOM. Alors, bon, tout comme il a pollué la Guadeloupe, la Martinique, nucléarisé les îles du Pacifique et tant pis si la population en crève, il est prêt à sacrifier les cétacés qui, au fond, ne sont que des mammifères marins. Je ne suis pas étonnée. Il y a bien 65 ans que je me bats sans arme contre le mépris de l'Etat pour la Corse et les Corses.

Mireille
Le 10/01/2022 à 14:21:23

Scandaleux ! Ce président, ce gouvernement et leurs soutiens multiplient les exceptions pour les pollueurs, les chasseurs et leurs copains !

Rémy GILLET-CHAULET
Le 10/01/2022 à 13:01:19

enfumage ? qu'est-ce donc ?

Gilles LECAMP
Le 10/01/2022 à 11:00:53

Merci pour cette information très complète sur un sujet que je découvre. Une fois de plus la France se rend aux arguments des lobbies et de la finance au mépris de l’environnement. Quant à l’efficacité de Madame Pompili ...

Nino-Anne DUPIEUX
Le 10/01/2022 à 10:29:50

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !