actualité écologie

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

22 V'là les acteurs des transitions

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

SPAM etc...

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Guttation de Néonix : les abeilles dégustent

Mise en ligne du 20/10/2020 au 04/01/2022

Nous vous proposons de continuer la mobilisation contre le projet de loi de ré-autorisation des néonicotinoïdes qui sera examiné par le Sénat fin octobre en insistant sur la guttation, vecteur d'intoxication des abeilles même s'il n'y a ni fleur ni pollen .

Bilan de la cyberaction :

2412 participants


Néonicotinoïdes : le Sénat supprime par « inadvertance » les dérogations avant de les autoriser

Fausse joie pour les opposants aux néonicotinoïdes. Le Sénat a d’abord supprimé par erreur l’article 1 du projet de loi qui permet la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour sauver la filière de la betterave. Après un nouveau vote à la fin de la séance, le Sénat a fini par adopter les dérogations à l’interdiction des néonicotinoïdes.

« Confusion » autour du vote électronique

Joël Labbé, sénateur écologiste avait promis de provoquer un « débat de fond sur le modèle agricole » mais il ne s’attendait sûrement pas à voir adopter son amendement de suppression de l’article 1 qui autorise les dérogations. La raison ? « Un groupe a voté par inadvertance » lors du scrutin public électronique selon l’explication de la rapporteure LR du texte, la présidente de la commission des affaires économiques, Sophie Primas. C’est le groupe Union centriste qui est à l’origine de la bévue. 41 parlementaires du groupe ont voté pour l’amendement de suppression.

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/neonicotinoides-le-senat-supprime-par-inadvertance-les-derogations-avant-de  

Présentation de la cyberaction :

Un arrêt de la Cour de Justice confortant l'interdiction intervient quelques jours à peine après le vote par l’Assemblée nationale d’une loi permettant paradoxalement la réintroduction des néonicotinoïdes en agriculture.

La guttation

La guttation est l'apparition de gouttelettes d'eau à l'extrémité des feuilles des végétaux vasculaires herbacés à la fin de la nuit. Il ne faut pas confondre ces gouttes avec la rosée.
Ce phénomène est dû à la pression racinaire : la nuit, en l'absence de transpiration pour aspirer l'eau vers les feuilles, les racines continuent à absorber activement les minéraux du sol. Ces minéraux, piégés dans la plante, entraînent par osmose une entrée d'eau.
La pression engendrée provoque la montée de la sève brute qui se conclut par la formation de gouttes d'eau au niveau de structures spécialisées: les hydathodes.

La betterave n'est pas une plante comme une autre, il n'y a pas de fleur, donc il n'y a pas de pollen et elle n'est pas fréquentée par les abeilles.
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA à franceinfo

Pour répondre à cet argument qui n'en est pas un, nous vous proposons de continuer la mobilisation contre le projet de loi de ré-autorisation des néonicotinoïdes qui sera examiné par le Sénat fin octobre en insistant sur la guttation, vecteur d'intoxication des abeilles même s'il n'y a ni fleur ni pollen .

La guttation, les néonicotinoïdes et les abeilles
https://dieudeschats.wordpress.com/2013/02/27/la-guttation-les-neonicotinoides-et-les-abeilles/  

Gouttes de poison
Lorsque les insecticides néonicotinoïdes sont utilisés en traitement des semences ou du sol sous forme de granules, il a été démontré que leurs substances actives s’infiltrent dans le liquide de guttation de nombreuses plantes. Bien qu’il existe peu de publications à ce sujet, les recherches menées jusqu’à présent indiquent que des résidus de néonicotinoïdes peuvent être observés dans l’eau de guttation à des niveaux de concentration élevés.
Afin d’étudier ce phénomène plus en profondeur, Greenpeace a analysé le liquide de guttation exsudé par des plants de maïs cultivés dans deux champs, en Hongrie. Les résultats ont révélé la présence de pesticides néonicotinoïdes dans l’eau de guttation à des niveaux de concentration élevés. Il existe donc un risque d’exposition toxique pour les abeilles qui butinent l’eau de guttation, ce qui justifient pleinement les restrictions qui pèsent actuellement sur l’utilisation de trois néonicotinoïdes.
https://www.greenpeace.fr/gouttes-de-poison/  

NÉONICOTINOÏDES : LA COUR DE JUSTICE DE L’UNION EUROPÉENNE INFLIGE UN CAMOUFLET AU GOUVERNEMENT

Le 8 octobre, la Cour de Justice de l’Union européenne a rendu un arrêt par lequel elle conforte la décision française d’interdire, en juillet 2018, 5 néonicotinoïdes : l’acétamipride, la clothianidine, l’imidaclopride, le thiaclopride et le thiamethoxam.

Saisie par le Conseil d’État français de trois questions relevant de sa compétence, la Cour de Justice a jugé que la procédure suivie par la France pour notifier ces cinq interdictions à la Commission européenne en 2018, était bien conforme au droit applicable. La Cour de Justice a également jugé que si la Commission européenne avait pour sa part limité son interdiction à seulement 3 néonicotinoïdes, la France était restée libre d’en interdire davantage en cas d’urgence nécessaire.


Rappel des faits et de la procédure :
- En août 2016, la loi biodiversité est promulguée, elle interdit les « substances actives de la famille des néonicotinoïdes et de semences traitées avec ces produits ».
- Par décret du 30 juillet 2018, la France établit la liste de 5 substances concernées par cette interdiction.
- Dans la foulée, le consortium des pesticides (Union des Industries de Protection des Plantes) attaque le décret devant le Conseil d’Etat.
- En juillet 2019, le Conseil d’Etat adresse à la Cour de justice de l’Union européenne 3 questions préjudicielles auxquelles la Cour a répondu ce jour.
[- Le 06 octobre 2020, l’Assemblée Nationale vote pour la ré-autorisation des néonicotinoïdes]
- Il appartient désormais au Conseil d’Etat de se saisir de ces réponses pour rendre sa décision sur le décret du 30 juillet 2018.

Interdiction des néonicotinoïdes en 2018 : la justice européenne renvoie la balle au Conseil d'État
https://www.actu-environnement.com/ae/news/Interdiction-neonicotinoides-annulation-decret-conseil-etat-36264.php4  

Dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes : le Sénat ira-t-il plus loin que le gouvernement ?
https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/derogation-a-l-interdiction-des-neonicotinoides-le-senat-ira-t-il-plus-loin  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,
Le 8 octobre, la Cour de Justice de l’Union européenne a rendu un arrêt par lequel elle conforte la décision française d’interdire, en juillet 2018, 5 néonicotinoïdes.
Lorsqu’une abeille boit l’eau de guttation venant d’une plante traitée avec un néonicotinoïde, elle s’intoxique
Je vous demande donc de voter contre le projet de loi de ré-autorisation des néonicotinoïdes lors de son passage au Sénat.
Veuillez agréer mes salutations citoyennes attentives à vos votes.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

18 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


les tueurs d'abeilles ne sont pas les frelons (coupable trop facile ) mais les industries du "phytosanitaire".

Christian Perez-Gil
Le 16/05/2021 à 10:21:29

Stop prédateurs !!

Christian CHAVALARIAS
Le 15/05/2021 à 19:22:25

Un apiculteur invente un piège à frelons asiatiques pour préserver ses abeilles
https://www.goodplanet.info/vdj/un-apiculteur-invente-un-piege-a-frelons-asiatiques-pour-preserver-ses-abeilles/?  

Alain UGUEN
Le 14/05/2021 à 08:54:34

SAVONS LA BIODIVERSITE ET NOS ABEILLES INDISPENSABLES A CETTE SAUVEGARDE

joelle dulong
Le 10/05/2021 à 14:57:53

Néonicotinoïdes et abeilles : la justice européenne rejette un dernier recours de Bayer
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_neonicotinoides-et-abeilles-la-justice-europeenne-rejette-un-dernier-recours-de-bayer?id=10756601  

Alain UGUEN
Le 09/05/2021 à 10:05:36

Voici le texte que j'ai envoyé pour la consultation sur la réautorisation des néonicotinoïdes :

Il est prouvé scientifiquement que les néonicotinoïdes sont nocifs pour la santé humaine et pour la survie des abeilles, dont le rôle pollinisateur est indispensable à la vie sur terre. Ces substances chimiques doivent être sans délai retirées de la vente et interdite à la fabrication, puisque des solutions naturelles de traitement et de prévention des maladies phytosanitaires existent : purins de plantes, huiles essentielles, insectes tels que coccinelles, etc. De plus, une agriculture à taille humaine, de polyculture et non de monoculture, réduirait d'autant tous les problèmes de maladies et d'attaques par des parasites ravageurs. C'est l'agriculture industrielle qui est vecteur de déséquilibre biologiques majeurs.
De plus, protéger la filière sucre en réautorisant ce traitement chimique est une aberration, puisque le sucre est le principal agent du diabète, 1e maladie au monde aujourd'hui.
Arrêtons ce cercle vicieux système morbide et mortifère. Merci

Merci à vous de nous tenir informés !

Nadine
Le 26/01/2021 à 17:07:57

C'est à se dder si nos chers dirigeants ont perdu la tête,aller en sens inverse est scandaleux!

Christiane Huard
Le 05/11/2020 à 19:11:57

Pourquoi vouloir "sauver" la filière betterave alors qu'il y a déjà trop de sucre ? L'usine de Nassandres va fermer pour cette raison ! Alors soyons un peu logiques et cultivons autre chose, sans polluer si possible !

alain plaquevent
Le 30/10/2020 à 11:49:05

Néonicotinoïdes : le vote de l’Assemblée passe mal pour les ONG
https://www.rse-magazine.com/Neonicotinoides-le-vote-de-l-Assemblee-passe-mal-pour-les-ONG_a4018.html  

Alain UGUEN
Le 30/10/2020 à 08:32:10

Toujours aussi lamentable. C'est un crime contre le devenir de la planète.

FRANCIS LEGROS
Le 28/10/2020 à 15:30:56

Filière betterave : feu vert du Sénat au retour controversé des néonicotinoïdes
https://www.lejsl.com/economie/2020/10/28/filiere-betterave-feu-vert-du-senat-au-retour-controverse-des-neonicotinoides  

Alain UGUEN
Le 28/10/2020 à 07:05:33

Je suis opposé à ce projet de loi qui déshonore les élus qui approuvent l'usage de ces pesticides.
Il convient d'arrêter de dire que ces ont les abeilles qui vont disparaitre. Ce sont tous les insectes et en général les invertébrés qui sont détruits par les industriels de l'agriculture. Ils n'ont, d'autre part, aucun scrupules à nous intoxiquer avec leurs produits qui terminent dans nos assiettes.

jean claude tempier
Le 27/10/2020 à 19:08:50

Les néonicotinoïdes, vrai-faux remède à la crise de la betterave
https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/26/les-neonicotinoides-le-vrai-faux-remede-a-la-crise-betteraviere_6057404_3234.html  

Alain UGUEN
Le 27/10/2020 à 11:16:49

Quelques arguments supplémentaires fournis par des entomologistes :
- S’il y a emploi de semoirs pneumatiques, les graines enrobées peuvent libérer des poussières qui vont diffuser sur les fleurs des zones à proximité des champs. Pollinisateurs et autres insectes sont ainsi exposés au néonicotinoïde utilisé pour l’enrobage.
- La plante traitée n’absorbe en moyenne que 5 à 10 % de la quantité d’insecticide enrobant les semences. Les 95 à 90% restants contaminent la terre du champ et peuvent être transportés à distance via les eaux de pluie ou d’arrosage.
- La sève d’une plante issue d’une semence enrobée peut nourrir pucerons, aleurodes, cochenilles, psylles, etc… qui survivent un temps. Ces derniers rejettent du miellat qui s’avère toxique pour les insectes qui s’en nourrissent (fourmis, syrphes, abeilles…)

Source : L’adieu aux insectes ?
Vincent Albouy – Denis Richard – Pierre-Olivier Maquart
Ed. ULMER

Frawald
Le 21/10/2020 à 19:58:51

c'est un retour en arriere

jean paul thomas
Le 21/10/2020 à 16:23:29


Les abeilles sont le symbole du respect de l'environnnement et la garantie de la biodiversité ; ce sont les insectes qui pollinisent et nourricent les oiseaux et autres espèces indispensables ,,,

emilie ZURCHER
Le 21/10/2020 à 11:38:24

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !