actualité écologie

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

OPÉRATION

Rando Plogoff dimanche 25 aout

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Publicité mensongère d'AREVA

Pour fêter ses 10 ans AREVA inonde nos écrans de spots publicitaires payés par nos deniers puisque l'Etat est actionnaire à 90% d'AREVA. Coût 15, 5 millions d'euros soit l'équivalent du montant que les candidats à l'élection présidentielle de 2007 étaient autorisés à dépenser avant le premier tour.

Bilan de la cyberaction :

5559 participants

Aucune raison d'interdire la dernière campagne de pub d'Areva

PARIS - Rien ne justifie le retrait de la campagne publicitaire du groupe nucléaire Areva, film d'animation sur "l'épopée de l'énergie" de l'Antiquité à nos jours, a statué l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), saisie de plusieurs plaintes.

"Les messages publicitaires en cause ne méconnaissent pas les dispositions de la Recommandation développement durable", a établi le Jury de déontologie publicitaire (JDB), instance associée à l'ARPP et chargé de se prononcer sur les plaintes émises, selon un avis consulté lundi par l'AFP.

Areva "se réjouit de cette décision" dans un communiqué publié lundi après-midi. Le groupe nucléaire souligne que "le bon sens l'a emporté", selon un porte-parole cité dans le communiqué.

Plusieurs plaintes avaient été déposées, notamment par l'eurodéputée Corinne Lepage et le Réseau "Sortir du Nucléaire".

Elles portaient principalement sur la fin du film de 40 ou 60 secondes, diffusé à la télévision, au cinéma et sur internet: un travelling sur des éoliennes en mer, à quelques encablures d'une centrale nucléaire, elle-même voisine d'une centrale solaire.

Selon les plaignants, la publicité crée une confusion volontaire entre le nucléaire et les énergies renouvelables, et le fait de placer la centrale "dans un paysage naturel sous un ciel clément" laisse entendre que cette énergie n'a pas d'impact négatif sur l'environnement.

La présentation sur le même plan du solaire, éolien et nucléaire ne fait que refléter l'offre de produits d'Areva, a estimé le JDB, qui a rejeté l'argument portant sur le fait que les énergies renouvelables n'occupent pas la même place que le nucléaire dans l'activité de l'entreprise.

"Ces activités sont réelles et en développement", a souligné le Jury, qui a mis en avant les "contraintes qu'impose le format d'un film publicitaire".

Au sujet du cadre idyllique choisi pour présenter les activités nucléaires du groupe, le Jury a estimé qu'il "n'apparaît pas que les présentations excèdent les limites auxquelles la stylisation et la simplification d'un message publicitaire conduisent nécessairement".

Enfin, le JDB a justifié le fait qu'Areva ait choisi de mettre en avant les faibles émissions de CO2 du nucléaire, sans évoquer la question des déchets.

Un annonceur a le droit de mettre en avant tel ou tel aspect de son activité "sans être tenu d'évoquer tous les autres dès lors que la présentation qu'il fait est loyale et véridique", a souligné le Jury.

L'ARPP avait été saisie par l'agence Euro RSCG C&O avant même la réalisation de la publicité et avait formulé plusieurs recommandations.

En janvier 2009, l'ARPP, saisie par les Verts, avait obtenu la suspension de la signature publicitaire d'Areva: "L'énergie au sens propre".

Présentation de la cyberaction :

En une minute, la caméra survole les modes de production d'énergie à travers l'histoire pour finir sur une juxtaposition d'une centrale nucléaire, d'un parc éolien en mer et d'une centrale solaire. Le spot conclut : « L’énergie est une histoire qui n’a pas fini de s’écrire. Continuons de l’écrire avec moins de CO2.»

Pour Arnaud Gossement, inscrire de la sorte le nucléaire dans une continuité historique du progrès est, au mieux, «simpliste». Surtout, mettre sur le même plan centrales nucléaire, éolienne et solaire, c'est créer un «amalgame entre les différents types d'énergies» et «faire croire, même de manière subliminale, que le nucléaire est une énergie renouvelable». De même que de parler d'énergie «avec moins de CO2» n'est «qu'un vocable pour ne pas dire énergie renouvelable». Au final «Areva induit les gens en erreur faute de précision».

L’association Sortir du nucléaire vient de déposer une plainte devant l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), pour « dénoncer les manipulations induites par cette propagande massive », qui fait passer le nucléaire pour une énergie propre. L’enjeu ? Relancer le débat sur l’énergie. En 2009, les Verts avaient obtenu, après plainte auprès de l’ARPP, la suspension de la précédente campagne publicitaire d’Areva, « L’énergie au sens propre ».

Mais surtout ce spot tend à faire croire que le nucléaire permettrait de réduire la production de CO2 alors même que c'est le chauffage électrique qu'il promeut qui est le principal responsable des pics de consommation nécessitant le recours à des centrales à gaz.
voir la cyber @ction : la centrale à gaz et le climat
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=201  

Nous vous proposons d'écrire à l'Agence de Régulation Professionnelle de la Publicité pour demander le retrait de cette campagne.

Alain Uguen Association Cyber @cteurs

voir la pub d'AREVA
http://www.cyberacteurs.org/video/index.php  

Le Réseau "Sortir du Nucléaire" dont nous sommes partenaires a lancé sa propre pétition
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/non-a-la-propagande-d-areva/  

et un contre spot AREVA :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/non-a-la-propagande-d-areva/toutes-les-videos-pour-contrer-la/  


La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Par la présente, j'ai l'honneur de demander le retrait de la publicité AREVA payée par nos deniers pour tenter de faire passer le nucléaire qui dépend d'une énergie fossile, lègue des déchets aux générations futures pour des millions d'années pour une énergie renouvelable.
Mais surtout ce spot tend à faire croire que le nucléaire permettrait de réduire la production de CO2 alors même que c'est le chauffage électrique qu'il sous-tend qui est le principal responsable des pics de consommation nécessitant le recours à des centrales à gaz.

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l'assurance de ma vigilance citoyenne sur ce dossier.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

18 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

J'suis pas sur, mais de passage chez mes parents... la télé allumlée en permanence, j'ai cru reconnaitre le début de la 'musique de Areva' dans la publicité sur les produits laitiers... hallucination auditive de ma part ou volonté réelle de sons subliminaux...

paulbri
Le 23/02/2011 à 00:22:46

Et oui messieurs dames du bourrage de crane juste avant l'émission préférée.
Un succédané d'écologie histoire de se montrer propre,avec à la clef le nouveau compteur intelligent qui permet de gérer le chauffage à distance,le ballon d'eau chaude quand tu rentres des vacances mais surtout qui coupe le jus si t'as pas payé et que l'on s'en fou si tu es malade ou dans la merde......Quelques scandales en perspective aux infos.
Encore et toujours des menteurs
Et pour nous un peu plus de paille dans le cul
Mais bon qu'importe il faut que cela rapporte
Ils se moquent de combien cela peut couter à la société,que se soit rentable pour eux
là est l'essentiel.Nous ne pouvons plus nous passer d'électricité,à moins qu'un génie n'apparaisse....

jmsdeg
Le 09/02/2011 à 14:50:59

Si vous êtes intéressé par l'actualité de l'industrie nucléaire, il existe une revue indépendante éditée par le GSIEN depuis 34 ans: la gazette nucléaire. C'est très technique mais un non scientifique peut y glanner beaucoup d'informations sur les manipulations orchestrées par les industriels et nos politiques.

Pschitt93
Le 29/01/2011 à 15:36:43

Il n'y a pas qu'au Niger que l'extraction, le stockage et le transport du minerai se font dans des conditions effroyables pour les populations locales : en Inde aussi. Maladies, malformations de naissance, contaminations des milieux et des eaux pour des décennies font bien de cette source d'énergie une des plus polluantes qui soit mais… pas chez nous, alors on peut choisir de l'oublier quand on parle d'énergie propre. On peut aussi choisir de le faire savoir.

denis
Le 26/01/2011 à 16:25:40

J'ai signé, mais en supprimant le paragraphe sur le CO2, qui ne tient pas la route (il y a d'autres bons arguments, mais pas le temps de re-écrire).
C'est vrai que les pointes de consommation liées au chauffage électrique nécessitent des turbines à gaz, mais le gros de la production des centrales nucléaires dégage moins de CO2 que le feraient des centrales à fuel / gaz / charbon.

Etienne-Pascal
Le 26/01/2011 à 11:35:38

Pour égayer un peu les pronostics à propos du c oût de l'énergie,dans les 5 ans à venir:X 2 le prix du kw/h par rapport à aujourd'hui...D'aill eurs,j'ai beaucoup de mal à croire qu'il puisse baisser,en raison du prix à payer à la mise au point du nucléaire nouvelle génération et des 2 chantiers EPR...Et,puisque les énergies renouve lables produisent plus chers que le nucléaire, rien ne sera plus comme avant!Seule option à dé velopper:rééquilibrer l'occupation du territoi re pour passer aux modes "doux"de chauffage...

stoppeur
Le 25/01/2011 à 10:43:26

Pour répondre à Marie : un groupe d'experts indépendants travaille bénévolement, la nuit et le we, pour établir des scénarios énergétiques sérieux pour la France.
Allez voir le site : http://www.negawatt.org/  
+ il y aura bientôt une mise à jour.

elisabethsmh
Le 22/01/2011 à 17:03:28

Je vais me faire lyncher, mais je ne sais pas quelle énergie pourrait remplacer le nucléaire. C'est cela mon problème, je ne suis pas a fond anti-nucléaire car je ne vois pas comment faire autrement sans retourner à l'âge des cavernes. Pourtant je me sens profondément écolo sur toutes les autres choses. Quelqu'un peut-il me donner des idées?
Quelle énergie peut-elle remplacer le nucléaire avec les mêmes coûts car il paraît que sans le nucléaire l'électricité serait très chère. Est-ce la vérité ou du bourrage de crane?

Marie
Le 21/01/2011 à 17:52:54

Même cette pub est sur le site de rue89 !

un anonyme
Le 21/01/2011 à 12:06:56

nous sommes inondé tous les jours par cette pub qui m'irrite, de la poudre aux yeux; une publicité qui a du coûté un paquet de fric(vu la musique utilisée) Déja que AREVA sponsorise l'athlétisme française aux championnat d'Europe, j'ai mal pour les sportifs et j'invite les français à boycotter ce sport, dommage pour une fois que la France à un bel athléte comme Lemaitre sans oublier les autres!!!!
A croire qu'AREVA est près à tout pour dorer son blason tant que le "petit Nicolas" est au pouvoir.
Vivement 2012

milan
Le 19/01/2011 à 15:59:53

Dans moins de 10 ans la presque totalité de "nos centrales" seront à démanteler. Aujourd'hui, elles sont "poussées" pour tenir jusqu'à là. AREVA se garde bien de parler des 2 problématiques à traiter dans les 10 ans : 1- le côut du démantèlement ; (on parle de 1000 milliards) et la question qui va payer ? 2-la gestion des déchets ; pharaonique, ou les mettre ? Une loi a été votée, en "louze dé" pour permettre de recycler les matériaux faiblement contaminés !!! N'est-il pas temps d'abandonner cette électricité qui n'est surtout pas BON MARCHE, dangereuse et polluante pour des millions d'années...La géothermie profonde par exemple en plus des énergies propres et surtout ce que ne propose par ERDF et autres, le NEGAWATT !!!

mat95
Le 19/01/2011 à 11:54:47

Communiqué de l'ARPP  www.arpp.org.  

Campagne AREVA, le point :

A la suite de plaintes, la campagne publicitaire « L’épopée de l’énergie » en faveur de la société AREVA, est soumise à l’appréciation du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), instance associée à l’ARPP et composée de personnalités indépendantes.
La procédure d’examen par le Jury a d’ores et déjà été enclenchée, une décision devant être prise à l’issue de la séance plénière du 4 février 2011.
Cette décision sera rendue publique sur le site du JDP  www.jdp-pub.org.  

un anonyme
Le 19/01/2011 à 10:27:59

Communiqué de l'ARPP ( www.arpp.org).  

Campagne AREVA, le point :

A la suite de plaintes, la campagne publicitaire « L’épopée de l’énergie » en faveur de la société AREVA, est soumise à l’appréciation du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), instance associée à l’ARPP et composée de personnalités indépendantes.
La procédure d’examen par le Jury a d’ores et déjà été enclenchée, une décision devant être prise à l’issue de la séance plénière du 4 février 2011.
Cette décision sera rendue publique sur le site du JDP  www.jdp-pub.org..   »

ARPP
Le 19/01/2011 à 10:26:18

... entre deux spots dégoulinants de niaiserie à la télé, AREVA en profite aussi pour faire du raccolage pédagogique dans les écoles du département de la Manche. Toutes les écoles ont reçu des "invitations" à venir visiter le site... que nenni, pas de visite, juste quelques ateliers bidons (la réaction en chaine, les piles au citron!!!..) et un sur les déchets ... ménagers... tout ça sous couvert de l'éducation nationale... y'a du boulot!.

ravachat
Le 19/01/2011 à 09:30:51

prétendre faire de l'énergie propre avec le nucléaire la plus grande mystification de l'histoire, l'extraction, la concentration, le gestion, l'élimination sont tellement gourmande en hommes, en énergie en transport et en vie sur combien de milliers d'années, nous sommes bien dans la continuité de nos gouvernants, pourris par le lobbying, mais leur impéritie est elle aussi meurtrière puisque devant le succès du photovoltaïque, plutôt que de soutenir la production industrielle de cellules en France ils ont préférés mettre un terme aux incitations fiscales mettant au chômage des hommes et des entreprises en rupture de commandes pour ne pas arrêter les projets criminels des EPR

colerevolte
Le 18/01/2011 à 17:41:32

L'énergie nucléaire ne peut pas être un aboutissement d'autant que la demande en matière première est déjà supérieure à l'offre, et il me semble bien, sauf erreur, que c'est Areva qui le dit mais dans un contexte de hausse des bénéfices !
Et puis,il faut tout de même dire que les objectifs en matière d'énergies renouvelables de la France n'ont aucune chance d'être tenus, alors que des pays comme le Chine et même les États Unis mettent désormais les bouchées double dans ce domaine. Est-ce un hasard ?

Gabrielle
Le 18/01/2011 à 16:22:51

Cette publicité montre des jeunes gens insouciants qui font la fête à côté d'une centrale nucléaire entourée d'éoliennes (de qui se moque-t-on ?).

Mais ce que cette publicité ne montre pas, c'est :
- les 200 000 ans pendant lesquels les déchets nucléaires sont radioactif et hautement dangereux pour l'homme (pour s'éclairer 40 ans, c'est nul!).
- les milliers de mineurs et riverains nigériens irradiés par des conditions de sécurité très insatisfaisantes dans les mines (stockage de déchets radioactifs à ciel ouvert dispersés aux quatre vents sur les populations)
- l'absence de solution de recyclage opérationnelle pour 95 % des déchets (stockage dans de simples bidons à ciel ouvert dans la ville de Tomsk en Sibérie)
- le coût prévisionnel exhorbitant d'un démantellement "propre" de chacun des 58 réacteurs français, qui sera probablement à la charge du contribuable après qu'Areva ait déposé le bilan.
- l'absence d'autonomie énergétique (0% de l'uranium produit en France).
- le temps et l'argent perdu à financer le nucléaire au lieu de développer les énergies renouvelables alors qu'on sait pertinement que le stock mondial d'uranium ne peut nous durer que quelques décennies.
- L'inexistence d'un plan d'urgence crédible en cas d'accident nucléaire (je vous rappelle que seul les personnes vivant à 5 km des centrales disposent de pastilles d'iode, afin de saturer leur glande thyroïde (ce qui ne les protège nullement des autres composés radioactifs) , qu'il faut avaler ces pilules 5mn AVANT exposition et qu'aucune pharmacie n'a de stock prêt à être distribué.

Ce spot publicitaire paraît donc d'autant plus scandaleux dans ce contexte.

Tchub
Le 18/01/2011 à 16:08:07

Vous avez vu Shrck... Duloc ets un mond eparfait !

cardot
Le 18/01/2011 à 16:00:15

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !