actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : consultation publique sur l'abattage de 3000 renards par tirs de nuit

Mise en ligne du 06/08/2021 au 24/08/2021

La préfecture de l'Oise, qui a été contrainte de retirer les arrêtés illégaux pris par les agents de la DDT, arrêtés qui avaient été volontairement cachés pour éviter toute opposition, met à la consultation du public un projet d'arrêté autorisant la chasse de 3000 renards, de nuit, jusqu’au 31 mars 2022. Opposons-nous en masse à ce massacre !

Bilan de la cyberaction :

1843 participants

Consultation terminée

Présentation de la cyberaction :

Il y a quelques semaines, AVES France avait mis au jour les combines illégales des agents de la DDT de l’Oise, qui depuis 2020 prenaient des arrêtés de destruction de renards en toute illégalité, sans les soumettre à la consultation du public et surtout sans les publier au registre des actes administratifs.

Nous avons alerté Barbara Pompili et le ministère de la transition écologique, mais également la préfète de l’Oise et la direction de la DDT, suite à quoi les arrêtés illégaux ont été retirés.

Il y a quelques jours, la DDT de l’Oise a relancé l’offensive en mettant à la consultation du public un projet d’arrêté visant à autoriser l’abattage de 3000 renards par les lieutenants de louveterie, par tirs de nuit, sur l’ensemble du territoire et jusqu’au 31 mars 2022.

La préfecture a publié une note de présentation qui ne justifie en rien ce massacre, ne s’appuyant sur aucun chiffre précis, mais seulement sur des arguments éculés et déjà rejetés par de nombreux tribunaux administratifs.

AVES France vous invite à vous opposer massivement à ce projet d’arrêté, jusqu’au 23 août 2021 inclus.



Madame la Préfète de l’Oise, Corinne Orzechowski,

Je tiens à m’opposer fermement à votre projet d’arrêté portant autorisation aux lieutenants de louveterie de l’Oise d’abattre chacun jusqu’à 200 renards (3000 au total), soit sous forme de chasses ou de battues administratives, soit individuellement, soit par des tirs à l’affût, soit par des tirs de nuit à l’affût avec utilisation de sources lumineuses, de la date d’entrée en vigueur du présent arrêté jusqu’au 31 mars 2022 pour les raisons suivantes :

Ce projet d’arrêté a été déposé quelques jours après le retrait des huit arrêtés qui avaient été pris illégalement par vos services, ceux-ci ayant été contraints de les retirer après les avoir volontairement dissimulés au public et avoir refusé de les publier au registre des actes administratifs. Ces huit arrêtés illégaux prévoyaient l’abattage de 1370 renards. Le projet actuel prévoit l’abattage de 3000 renards sur l’ensemble des 15 circonscriptions de l’Oise, sans aucune justification.
Votre projet d’arrêté prévoit l’abattage de 200 renards par chacun des 15 lieutenants de louveterie de l’Oise de sa date d’entrée en vigueur du présent arrêté jusqu’au 31 mars 2022. Or, de part son statut très contestable d’espèce susceptible d’occasionner des dégâts, le renard est déjà persécuté à longueur d’année dans le département de l’Oise, tué par tir, déterrage ou piégeage.
La préfecture s’appuie sur les seules données transmises par les lieutenants de louveterie et la fédération de chasse pour justifier les actions nocturnes. Il y a un conflit d’intérêt évident, le loisir des chasseurs dépendant des chiffres qu’ils transmettent à l’administration.
La note de présentation affirme que « les précédentes régulations ont permis le retour du petit gibier dans de nombreux territoires au sein du département de l’Oise, notamment le faisan commun, la perdrix grise et le lièvre. » Or, l’Arrêté relatif à l’ouverture et la clôture de la chasse pour la campagne 2021-2022 dans le département de l’Oise précise bien que chacune de ces espèces est chassée ! Le renard, prédateur naturel, est donc éliminé dans l’Oise pour le seul bénéfice des chasseurs, qui peuvent tuer un gibier en déclin.
La note de présentation affirme que le renard « reste un important prédateur dans les poulaillers ainsi que sur une grande partie du petit gibier » sans apporter aucun chiffre ni aucune référence à des études sérieuses pour confirmer ces dires.
La note de présentation affirme aussi que le renard doit être régulé « dans le cadre de la lutte sanitaire contre l’échinococcose alvéolaire, la leptospirose et la gale ». Ces arguments sont éculés et montrent la méconnaissance de l’administration, prête à tout pour justifier des abattages de renards injustifiables. De nombreuses études montrent au contraire que ces abattages massifs de renards ne permettent pas de limiter la propagation de l’échinococcose alvéolaire et même qu’ils peuvent produire l’effet inverse.
La note de présentation ne fournit aucune donnée chiffrée sur les populations de renards, sur leur évolution ou sur les dégâts imputés aux renards.
L’avis de la CDCFS ne semble pas avoir été demandé, puisqu’il n’est pas indiqué dans les Vus du projet d’arrêté.
Le projet d’arrêté mis à la consultation du public n’indique pas les modalités de réponse à cette consultation. Il n’est pas indiqué à quelle adresse e-mail les contributions doivent-être envoyées, ni si elles peuvent être transmises par courrier.
Le Renard, comme les mustélidés et les rapaces, contribue à la régulation des populations de rongeurs. Si le petit gibier disparait, c’est essentiellement la faute des chasseurs et d’une urbanisation croissante. Il suffit de rappeler qu’un renard consomme de 6 000 à 10 000 rongeurs par an pour comprendre l’intérêt qu’il représente en tant qu’auxiliaire agricole. Par ailleurs, le renard ne sera jamais en surpopulation car c’est une espèce qui s’autorégule en fonction de la disponibilité en nourriture.
Les tirs de nuit sont susceptibles de générer des erreurs et de la confusion entre espèces, sans compter le dérangement des riverains et de la faune non visée.
L’utilisation d’un silencieux rend cette chasse de nuit encore plus dangereuse pour les riverains.
Des études scientifiques ont montré que le renard contribue également à limiter la diffusion de la maladie de Lyme.
Plusieurs tribunaux administratifs ont régulièrement déclaré illégaux des tirs de nuit qui avaient été autorisés par les préfets.
Ce projet d’arrêté ne repose sur aucun fondement écologique, ces animaux étant tués par des lieutenants de louveteries pour une chasse de loisir.
Les tirs de nuit sont également une source importante de stress pour les riverains.


LES 8 ARRÊTÉS DE LA PRÉFÈTE DE L’OISE SUR LES TIRS DE NUIT CONTRE LES RENARDS ÉTAIENT ILLÉGAUX
https://www.oisehebdo.fr/2021/07/30/les-8-arretes-de-la-prefete-de-loise-sur-les-tirs-de-nuit-contre-les-renards-declares-illegaux/  

Aveu du « Chasseur Français » : la chasse aux renards, ça sert à rien !
https://www.aspas-nature.org/actualites/aveu-du-chasseur-francais-la-chasse-aux-renards-ca-sert-a-rien/  

Le renard : nuisible ou utile ? Le conseil municipal d’Andrésy a tranché et se prononce contre la chasse et le piégeage de l’animal. 
https://positivr.fr/yvelines-la-ville-dandresy-dit-stop-a-la-chasse-aux-renards-une-pratique-cruelle-et-barbare/  

Pas-de-Calais : la justice condamne l’État pour des battues aux blaireaux et aux renards 
https://positivr.fr/pas-de-calais-letat-condamne-pour-des-battues-aux-blaireaux-et-aux-renards-jugees-illegales/  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Préfète
Je tiens à m’opposer fermement à votre projet d’arrêté en m'appuyant sur la décision du tribunal de Rouen qui a considéré que, en l’état, le renard ne représentait pas un risque ni pour les humains ni pour la faune sauvage.
La note de présentation ne permet pas de justifier ce massacre autrement que pour protéger des lâchers de gibiers qui seront abattus par les chasseurs.
Le Renard, comme les mustélidés et les rapaces, contribue à la régulation des populations de rongeurs.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

39 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Opposé à cette chasse et sa partie chasse de nuit. On imagine les dégâts dus à la perturbation de la faune dev jour et la nuit, que ce soient les renards mais aussi les autres espèces sauvages qui sont victimes de la chasse qui se pratique plus ou moins en permanence, puisque les Préfectures accordent toutes les dérogations demandées par le monde de la chases.

jean claude tempier
Le 16/10/2021 à 18:15:58

tuer autant de renard, c'est perturber l'équilibre, les rongeurs se multiplient, il faut alors engager des campagnes de dératisation, avec des produits chers et toxiques pour toute la chaîne trophique.

sven Niel
Le 06/10/2021 à 13:01:43

J'aurai des raisons d'en vouloir à goupil,Il m'a tué mes 2 poules le mois dernier,Mais c'est aussi un régulateur et un nettoyeur de notre faune sauvage.J'ai racheté 2 poules et renforcé l’enclos,
A ce jour tout va bien,nous verrons le printemps prochain.
Daniel rodel

Daniel Rodel
Le 06/10/2021 à 09:49:47

Les renards ne sont pas nuisibles. Ils sont nécessaires à la biodiversité.

Dominique DOBEUF
Le 05/10/2021 à 17:19:36

Une espèce décimée se reconstitue aussitôt par un mécanisme de compensation.
Tuer les renards, et autres, ne sert qu'à assouvir le plaisir de tuer, plaisir mis en avant par les chasseurs eux-mêmes dans toutes les études.

Evelyne Kavos
Le 05/10/2021 à 17:10:35

le renard a toute sa place dans une biodiversité fort mise à mal par l'homme
respectons le

patricia Sequier
Le 05/10/2021 à 14:51:38

Ces renards sont-ils vraiment nuisibles, quelles études sont faites ?

Abattre massivement des animaux sauvages au prétexte qu'ils sont nuisibles a forcément un impact pour toute la nature et la faune en général. Il suffirait peut-être de protéger les poules ?

Lucky THIPHAINE
Le 05/10/2021 à 14:23:25

stop à l'abattage des renards qui ne sert à rien et stop à toute forme de tuerie quelle qu'elle soit.
merci

DOMINIQUE LEPRETRE
Le 05/10/2021 à 14:04:09

Il est urgent d'arrêter les autorisations d'abattages d'animaux soi-disant nuisibles comme le renard, indispensables pour l'équilibre de la biodiversité
MC Callet

Marie-Christine Callet
Le 05/10/2021 à 13:01:17

Eh bien d'accord pour cette extermination à condition expresse d'en faire autant avec les habitants de l'Oise! Difficile à réaliser voire impossible ... Alors laissons ces pauvres bêtes à tête de renard et d'homme vivre leur vie ...

François Tucoulou
Le 05/10/2021 à 11:03:42

Abattage de 1700 renards autorisé dans l'Oise : les associations de protection animale déposent un recours en justice
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/oise/abattage-de-1700-renards-autorise-dans-l-oise-les-associations-de-protection-animale-deposent-un-recours-en-justice-2278516.html  

Alain UGUEN
Le 05/10/2021 à 08:55:00

Un renard, tout comme n'importe quel être vivant, a des droits. Commençons par les respecter avant de conclure que s'il existe des nuisibles, c'est bien nous.

Colette Pince
Le 24/08/2021 à 13:34:20

Il est de plus en plus évident que le vrai "nuisible" est l'être humain. Alors arrêtons d'accoler ce qualificatif à des noms d'animaux.

Colette Pince
Le 24/08/2021 à 13:32:35

J'ai toutes les raisons d'en vouloir au renard,le mois dernier il a réussi à rentrer dans l'enclos des poules et en a tué/emporté 3, mes chères poulettes qui sont pour moi comme un chien ou un chat....et bien NON, je ne lui en veux pas ! C'est comme ça, le renard fait parti de nos campagnes et de notre biodiversité, en plus il est BEAU ! Élégant même avec sa queue touffue et tellement intelligent ! Non je n'arrive pas à lui en vouloir, il chasse pour se nourrir lui et ses petits, c'est comme ça c'est la loi de la Nature,et en plus il régule les populations de rongeurs...certaines nuits, surtout à la belles saison je l'entends pousser son cri, un peu mystérieux et mélancolique, je sais qu'il est en chasse, mais les poulettes sont bien à l'abri la nuit...quand je n'entendrai plus son cri la nuit, si familier,je ressentirai une grande tristesse et je saurai que nous avons fait un pas de plus vers l'insupportable...pour moi c'est un crime de le chasser, c'est lamentable, affligeant...pas de mots pour dire ce que je ressens face à cette barbarie, juste du dégoût et de la colère...et au nom de quoi va-t-on l'assassiner ? Ça ne tient pas la route, un non-sens

Catherine
Le 23/08/2021 à 18:30:04

Ah j'ai été surprise (mais pas étonnée rapport aux renards) d'apprendre que Corinne O. était la nouvelle préfète de l'Oise. Elle était en poste à Tours juste avant et quand elle est partie j'ai dit "ouf". En effet, elle se présentait partout sans aucun complexe comme une grande amie des chasseurs.
Les chasseurs sévissent beaucoup dans la région, beaucoup de châtelains et châtelaines perpétuent ce loisir d'un autre âge et sont capables de manipuler et/ou corrompre pas mal d'élus (Maires en particulier).
Lors d'une brocante à Chanceaux s/Choisille, un de mes collègues et ami, âgé de 16 ans, défenseur des animaux, s'est fait violemment agresser par deux femmes en colère! Il distribuait simplement des tracts pour alerter sur les nuisances et les dangers de la chasse. Elles habitaient un château et organisaient des parties de chasse.
Les parents d'Arthur (c'est son prénom) ont voulu porter plainte mais le Maire de la commune n'est jamais intervenu pour le défendre.
C'était il y a 3 ans. Il n'a pas été réélu mais son successeur n'a aucun pouvoir pour faire changer les choses.

Brigitte Bécavin
Le 23/08/2021 à 13:12:20

Laissez les renards vivre en paix, ils sont adorables et très utiles pour la biodiversité. Halte aux massacres d'animaux, ras-le-bol des chasseurs destructeurs de la nature

marylène madiot
Le 23/08/2021 à 12:44:26

Facile derrière son bureau de prendre des décisions injustifiées pour satisfaire quelques pervers et lobbies. Facile de faire tuer des innocents et une fois de plus de fragiliser la nature. Ces gens qui nous gouvernent sont pour la plupart dépourvu d'empathie et de bon sens.

Catchai
Le 23/08/2021 à 07:43:45

quand vont -ils arrêter de persécuter tous ces animaux qui sont notre patrimoine et notre joie de vivre!!!!!pourquoi y a-t-il autant d'humains méchants et cons? Stop à tous les massacres, stop à l'exploitation outrageuse et démesurée des animaux!

lysiane hubert
Le 19/08/2021 à 11:47:26

Bonjour.les chasseurs profitent de leurs délires:ils ont l'aval du gouvernement.Attention a nos votes....

CHABERT
Le 18/08/2021 à 18:56:21

primitif, avec des armes du 21 siècle, preuve qu'il y a des humains qui regressent...

Marie Hébert
Le 18/08/2021 à 14:08:40

Le renard ne devrait pas être considéré comme animal nuisible pais au contraire !
C'est un régulateur et un nettoyeur de notre faune sauvage. Il réduit les populations de rongeurs, il s'attaque aux animaux affaiblis, vieux ou malades… D'après une étude récente le renard serait utile pour réguler les populations de tiques en s'attaquant à leurs hôtes, propagateurs de maladies.
Il a comme concurrents… les chasseurs, qui ne chassent pas par nécessité mais pour le plaisir, celui de tuer ! donc les chasseurs sont une espèce nuisible…

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-renards-une-arme-efficace-contre-la-maladie-de-lyme_115320?fbclid=IwAR10A6CI0ca2I8IPYljXMRHRwPKy5nloaTqO3z4IKj4Z-cARIGXxt-7BIPs  

KLEFIZE
Le 17/08/2021 à 10:48:30

Monstrueux !

Roland COMTE
Le 16/08/2021 à 19:17:16

STOP prédateurs !!

Christian CHAVALARIAS
Le 16/08/2021 à 13:05:54

Quel massacre inutile...

Jean Vialle
Le 16/08/2021 à 12:36:46

Des chasses traditionnelles d'oiseaux deviennent illégales
https://www.rtl.be/info/magazine/animaux/des-chasses-traditionnelles-d-oiseaux-deviennent-illegales-1317255.aspx  

Après la chasse à la glu, plusieurs méthodes de chasse traditionnelles d'oiseaux ont été interdites vendredi par une décision du Conseil d'Etat, saluée par les associations de protection des animaux et conspuée par les chasseurs.

Saisi par les associations la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et One Voice, "le Conseil d’État annule aujourd’hui plusieurs autorisations de chasser les vanneaux huppés, pluviers dorés, alouettes des champs, grives et merles noirs à l’aide de filets (pantes, tenderies) ou de cages (matoles)".

Ces autorisations "ne sont pas conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux", annonce la plus haute juridiction administrative du pays dans un communiqué.

La directive européenne "oiseaux" de 2009 interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction d'espèces. Une dérogation est possible "à condition d’être dûment motivée et dès lors +qu’il n'existe pas d’autre solution satisfaisante+ pour capturer certains oiseaux", rappelle le Conseil d'Etat.

"Les autorisations ministérielles en cause (...) ne sont pas dûment motivées" et le ministère n'a pas démontré que ces méthodes de chasse traditionnelles "sont les seules permettant de procéder à la capture des vanneaux huppés, pluviers dorés, alouettes des champs, grives et merles noirs".

"Le seul motif de préserver ces méthodes de chasse dites +traditionnelles+ ne suffit pas à les autoriser", poursuit le Conseil d'Etat.

- Effondrement des populations -

One Voice a immédiatement salué "une victoire historique dans la lignée de celle décrochée face aux chasseurs à la glu". Cette technique de piégeage avec des tiges enduites de colle a été interdite en juin par la justice, qui après des années de rebondissement, a jugé qu'elle met des oiseaux en danger autres que ceux visés par cette chasse, les grives et les merles.

La LPO, de son côté, "demande désormais au gouvernement d’agir en conséquence et d’abolir ces pratiques d’un autre âge".

"Si l’on pouvait concevoir l’usage des chasses traditionnelles en période de disette ou de guerre, il ne s’agit plus aujourd’hui que d’un simple loisir", constate son président Allain Bougrain Dubourg, rappelant que les oiseaux des villes et des champs voient leurs populations s'effondrer à cause des activités humaines en France.

Des scientifiques ont encore tiré la sonnette d'alarme fin mai, demandant d'agir plus vite et plus fort pour changer les pratiques agricoles, notamment liées aux pesticides, renoncer à certaines chasses ou repenser la rénovation des bâtisses.

La Fédération nationale des chasseurs (FNC) dénonce pour sa part "une décision insupportable" "sans le moindre fondement sérieux".

"Elle en appelle au Premier ministre Jean Castex" et va "examiner tous les recours juridiques possibles". "Pour nous, les chasses traditionnelles sont l’essence même de la passion de la chasse et seront toujours au cœur de la défense de nos pratiques cynégétiques", indique son président Willy Schraen, cité dans le communiqué.

Le ministère de la Transition écologique a soumis en juin à la consultation publique des arrêtés pour la saison 2021-2022 concernant 106.500 alouettes des champs, 5.800 grives et merles noirs, 1.200 vanneaux huppés et 30 pluviers dorés, dénonce la LPO.

One Voice et la LPO se disent prêts à attaquer ces nouveaux arrêtés.

Le ministère de la Transition écologique prend "acte de cette décision du Conseil d'Etat qui annule plusieurs arrêtés ministériels de l'année dernière autorisant des chasses dites traditionnelles".

"Les arrêtés de cette année, en cours de consultation, sont retirés", précise le ministère à l'AFP, ajoutant qu'il va "faire le point sur ce dossier en analysant précisément la décision du Conseil d'Etat".

Alain UGUEN
Le 14/08/2021 à 09:47:05

@maripachats
Inféodés aux chasseurs et chasseurs eux-mêmes, tout ceci c'est de l'entre-soi. Comme une grande partie de la gouvernance de ce pays, une certaine déviation vers la république bananière.

Christian Perez-Gil
Le 12/08/2021 à 13:08:32

Ce projet de la préfecture de l'Oise est absurde et criminel, criminel et absurde. Cela démontre encore une fois le refus de connaître exactement les risques, le refus de nommer les responsabilités et la tendance à ne chercher à satisfaire que le goût de tuer de chasseurs ignorants, prétentieux et égoïstes.
Quant à ceux qui ont peur pour leurs poules, il existe des tas de solutions pour qu'elles soient protégées; il suffit d'un peu d'imagination.
Les vrais coupables sont les chasseurs eux-mêmes qui sèment le désordre dans la biodiversité.

Brigitte Bécavin
Le 11/08/2021 à 11:25:54

On devient fous pour quelque humains morts du covid en massacrant allègrement les autres races. Ah, elle est belle la race humaine

Christian Lucas
Le 08/08/2021 à 14:30:56

je préfère ne pas commenter .je suis écoeurée par le comportement des Hommes....vis à vis des animaux en général...C'est déprimant ,car je ne vois pas comment changer toute une population...
Bien sur ,ne baissons pas les bras....

Nicole ITZKOVITZ
Le 07/08/2021 à 20:07:53

Retour au moyen âge. S'il y avait moins de chasseurs, il y aurait plus de gibier et moins de tonnes de plombs dans la nature.
L'écologie ce n'est certainement pas la chasse qui dénigre l'acte réalisé par des gens qui ne connaissent pas la nature.

Parvanae
Le 07/08/2021 à 18:28:20

parfaitement scandaleux, les préfets seraient ils (elles) sanguinaires ou inféodés aux chasseurs ?

maripachats
Le 07/08/2021 à 08:28:32

La dernière mode consiste à essayer de décourager, par des agressions verbales et des pressions, les naturalistes qui effectuent actuellement des comptages sur le terrain.
Serait-ce pour les empêcher de fournir des données chiffrées et précises qui pourraient contrecarrer ce genre de projets d'arrêté rédigés à l'aune du "pifomètre" et basés sur des estimations au doigt mouillé ?

Frawald
Le 07/08/2021 à 08:05:12

J'ai trop de plaisir à les regarder chasser les mulots. Les renards sont très utiles. Ils adaptent leur prolificité à leurs conditions d'existence. Les supprimer ne sert à rien.

Daniel DANIEL
Le 07/08/2021 à 00:22:09

la chasse aux renards devrait être interdite à tout jamais aucun intérêt de tuer une espèce qui mange et tue environ 5000 campagnols terrestres par an, belle économie si le renard était tranquille pour manger sa proie de prédilection quant aux poules, il faut arrêter de délirer, très souvent c'est la martre et la fouine qui tue et très souvent le renard est accusé à tort, oui de temps en temps il est fautif mais avec une clôture électrique le risque diminue
le renard est indispensable à la vie de nos campagne
déjà que les chasseurs ne sont pas capable de tuer sans se tromper en plein jour, combien de vaches, de chevaux, de chiens tuer par la bêtise des hommes aux fusils
si nous les faisions souffler dans le ballon régulièrement avec interdiction de chasser si ces messieurs ont bu ça diminuerait les assassins de la nature

brunoaydat
Le 06/08/2021 à 17:17:03

L'humain ne connaît-il que la solution de toujours tuer , tuer et encore tuer ? ou devrais-je dire massacrer ? Je suis opposée à ces tirs de nuit et à la chasse en général !

Yvonne REINOLD
Le 06/08/2021 à 16:45:31

C'est complètement abject d'avoir essayé de contourner les lois de la démocratie. Le renard n'est pas nuisible, sauf pour les propriétaires de poulailler moins malin qu'oeufs. Chez nous les agriculteurs concèdent que cet animal n'est pas nuisible et pourtant....

Alain Luyten
Le 06/08/2021 à 15:09:18

Pour ma part je ne signerai pas cette pétition. La raison en est simple. Trouvez vous normal que pour avoir des œufs je soit obligé de renouveler mon cheptel au minimum une fois par an? Le renard est un PRÉDATEUR futé qui sait très bien contourner les obstacles posés autour des poulaillers. Et surtout ne me dites pas d'acheter mes œufs et mes poulets en grande surface...

Jean-Pierre Burger
Le 06/08/2021 à 11:46:57

Je suis formellement contre l'abattage de 3000 renards par tir de nuit TOUT comme je suis contre la chasse en général et sous ses diverses formes un soi-disant sport celui du sang versé pour moi c'est de la tuerie ! Comme la chasse en enclot ne laissant aucune chance aux animaux enfermé dans l'enclot C'EST HONTEUX de la part de l'autorité d'accepter ces derives sanguinaires!

Michel CROQUET
Le 06/08/2021 à 11:36:17

Je suis contre ce massacre inutile.

Jean-Louis paour
Le 06/08/2021 à 10:31:39

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !