actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Reconnaissance du caractère essentiel des savonneries

Mise en ligne du 21/04/2021 au 22/07/2021

Les savonneries classées comme fabricants ne sont pas reconnues comme commerces essentiels, elles subissent une double peine en perdant leurs capacités de vente directe sans toutefois être éligibles aux aides de l'état.

Bilan de la cyberaction :

2284 participants

Présentation de la cyberaction :

Monsieur le premier Ministre Jean Castex, Monsieur le Ministre de la santé Olivier Véran

Nous avons décidé de vous adresser cette lettre ouverte afin de porter à votre attention une situation que l'on peut qualifier à minima d'anormale. En effet les savonneries artisanales ne figurent toujours pas dans la liste des commerces autorisés à ouvrir, ni à vendre sur les marchés. Nous parlons ici des entreprises exerçant sous les codes APE 20.42Z et 20.41Z qui, pour résumer, fabriquent et commercialisent savons, savons cosmétiques, produits d'hygiène, produits ménagers et autres produits cosmétiques.

Nous ne sommes pas en fermeture administrative car nous sommes toujours autorisés à fabriquer, mais ne sommes pas autorisés à vendre dans nos savonneries ou sur les marchés. Aussi nous ne pouvons prétendre à aucune aide de l'état.

Vous conviendrez aisément que nos productions sont nécessaires, voir indispensables aux citoyens en ces temps troublés où l'hygiène revêt une importance capitale. Aussi vous nous permettrez d'argumenter plus avant en ce sens afin que vous puissiez évaluer l’ampleur du nombre de personnes concernés et la pertinence de notre demande.

En ce qui concerne les savons saponifiés à froid nous sommes passé de quelques dizaines en 2006 à plus de 800 entreprises aujourd'hui. S'ajoutent à cela toutes les PME/TPE de la savonnerie traditionnelle qui vendent pour certains en direct également.

Soit sur un total de 2391 entreprises employant 50 000 personnes en plus de leurs dirigeants (estimation totale de 54 000 personnes dépendantes de ces 2 codes APE), on peut dénombrer environ 13 000 personnes (TPE PME) réellement touchées par l’interdiction de vente directe ,qui, notons-le, constituent l'essentiel de la "montée en gamme" du secteur et sont surtout les principaux clients des importateurs et producteurs locaux de matières premières.

Depuis une bonne quinzaine d'années de nombreux concitoyens se tournent vers des savons plus naturels et éthiques, dont la France devient peu à peu un grand pays producteur. Très souvent labellisés en Bio, ou Nature et progrès, ces produits offrent la possibilité de s'affranchir des concurrents industriels majoritairement chinois. Ils offrent la possibilité d'apaiser les irritations dûes à l'usage intensif du gel hydro-alcoolique ou des "mauvais" savons industriels qu'ils soient liquides ou solides. Aussi nos savons procurent un grand confort de vie aux gens souffrant d’eczéma, de psoriasis ou même de cancer de la peau, ces personnes ne trouvant pour ainsi dire jamais leur bonheur parmi les produits de la grande distribution, ni même parmi les produits pharmaceutiques.

Nous nous permettons à présent de vous entretenir sur les modes de distribution qui sont les nôtres, à savoir : petites boutiques, marchés, foires, salons, et revendeurs alimentaires (ces derniers étant heureusement toujours ouverts). Le confinement actuel réduit drastiquement l'affluence dans les commerces indépendants et marchés, ce qui nous permet de respecter d'autant plus scrupuleusement les gestes barrières. Les beaux jours arrivant nous pouvons à présent ouvrir les fenêtres de nos échoppes. Pour finir, nos métiers fortement liés à l’hygiène nous confèrent un grand pragmatisme dans nos échanges avec nos clients, que nous informons volontiers sur la gravité de la situation sanitaire et l'importance de la rigueur de nos comportements collectifs.

Nous ajouterons un dernier volet économique et social à ce plaidoyer. La plupart d'entre nous procurons un ou plusieurs emplois riches d’expériences et de relations humaines, nous avons transformé une minuscule niche en ce qui s'apparente aujourd'hui à un vrai début de "marché" qui peut, à sa juste mesure, accueillir dans la vie active des jeunes en recherche d'emploi tout en créant des débouchés pour les producteurs locaux de matières premières que nous nous attachons à compter parmi nos fournisseurs. Cette crise économique et sanitaire est une catastrophe pour les plus jeunes. Nos entreprises sont de celles qui peuvent servir d'amortisseurs, s'il vous plait, ne privez pas le pays de ce genre d'opportunités en nous affaiblissant de la sorte.

Concrètement, voici nos revendications :
Dans la mesure ou depuis le début de la pandémie Le Gouvernement préconise le lavage de main régulier pour lutter contre le virus. Dans la mesure ou le savon a été scientifiquement reconnu efficace contre la propagation du virus, et moins nocif que le gel hydro- alcoolique et que les grandes surfaces peuvent laisser leur rayon hygiène ouvert.

Nous vous demandons donc de bien vouloir reconnaitre les savonneries comme essentielles et autoriser la vente de leurs productions dans les points de vente directs, boutiques et marchés.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le ministre de la santé, l'expression de notre très haute considération.
Le 21/04/21

Le collectif “Savonniers mobilisés”

Aidez-nous à porter leurs voix auprès des hauts fonctionnaires, afin qu'ils agissent et délivrent leur message aux ministres en charge, pour qu'enfin les savonneries artisanales soient reconnues comme commerces essentiels.

Commerces "non-essentiels": Castex va recevoir du savon après les culottes
https://www.huffingtonpost.fr/entry/commerces-non-essentiels-castex-va-recevoir-du-savon-apres-les-culottes_fr_6083ef5ae4b05af50db60f5d  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Les entreprises artisanales de fabrication de savons et cosmétiques ont vu leurs produits classés comme "essentiels" autorisés à la vente dans les rayons hygiène des magasins d’alimentation et supermarchés tout en étant contraints de fermer leurs propres points de ventes, car ils ne font pas partie de la liste des commerces autorisés à ouvrir pendant les confinements. Etant classés comme "fabricants", Ils n'ont donc de surcroit pas droit aux aides de l'état.

Je demande la reconnaissance des savonneries comme commerces de première nécessité.

En vous remerciant de votre attention,
Recevez Madame, Monsieur l’expression de mon profond respect.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Oui nous nous avons besoin des savonniers un très beau métier fabricant que des produits naturels sans aucun produits chimique

Allain ARGOUET
Le 25/05/2021 à 15:13:05

J'achète au "fer à cheval" à Marseille.
https://www.savon-de-marseille.com/fr/  

Edmond Dobryk
Le 19/05/2021 à 12:03:42

Interdits de vente directe, les savonniers en colère se mobilisent
https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/interdits-de-vente-directe-les-savonniers-en-colere-se-mobilisent-8e9e024a-a6b6-11eb-b110-81d86e0b9b45  

Alain UGUEN
Le 30/04/2021 à 08:34:43

Cyberaction signée et soutien aux savonneries artisanales face à l'injustice en marche et à la logique en déroute.
J'en profite pour passer un savon aux experts de la com. gouvernementale :
"Essentiels / Non essentiels…" : quelle erreur de langage de la part de communicants professionnels !
En effet, la terminologie utilisée donne à penser qu'il y a parmi nous des activités -- et des personnes -- dont nous pourrions aisément nous passer.
Cependant quand circulent sur le net des commentaires de partisans Marcheurs fustigeant les bénéficiaires d'aides sociales, présentés (je cite) comme "ceux qui ne rapportent rien à la société", l'erreur des communicants ne semble plus aussi fortuite et involontaire. A mon avis, tout ce petit monde a commencé à glisser sur une pente savonneuse qui conduit bas, très bas !

Frawald
Le 27/04/2021 à 08:25:07

Un peu de bon sens ! Y a -t-il une réflexion chez nos décideurs avant de trancher avec violence ?

jean claude tempier
Le 26/04/2021 à 19:47:09

Laissez-nous vendre nos savons !!!!!

Virginie
Le 26/04/2021 à 19:15:41

j'approuve l'excellent contenu de la lettre au 1er Ministre et au Ministre de la Santé. Soutenons les Savonneries de France.

Lise Bouzidi Vega
Le 26/04/2021 à 14:33:42

Que les petites savonneries vivent!... Et que les GROS calment leur appétit de puissance.......

Nous sommes au temps du produire local, elles en sont un élément parmi d'autres.

cactus
Le 26/04/2021 à 13:34:32

Empêcher les gens de se laver - sainement - cela relève bien de l'avilissement de toute une population. Cela rappelle aussi de fort mauvais souvenirs. Tout ce qui relève de l'hygiène est évidemment essentiel et les savonneries n'ont pas à fermer.

geronimo
Le 26/04/2021 à 13:22:31

J'ai signé par pure sympathie, car je me lave de moins en moins.

pierre lortic
Le 26/04/2021 à 13:17:04

L'hygiène n'est donc pas essentielle pour M. Castex et son gouvernement !!!

Roland COMTE
Le 26/04/2021 à 13:03:20

Les petits sont toujours mis de coté pour les gros

Jean-Jacques RISS
Le 26/04/2021 à 11:51:22

Certaines mesures sont incompréhensibles, d'une logique à se taper la tête contre les murs! Au pays d'un Descartes, des Philosophes des Lumières, de la Raison !!! Les (ir)responsables qui nous gouvernent, sont aveugles et sourds ! Qu'ils fassent leurs courses une fois ...

Rémy GILLET-CHAULET
Le 26/04/2021 à 10:59:58

Reconnaissez notre profession de Savonniers.

Katlan louve
Le 26/04/2021 à 10:57:23

stupidités une de plus
fonctionnaires et politiques hors sol comme d'hab

beatrice coudry
Le 26/04/2021 à 09:49:33

Saint-Christol : elle envoie des savons à Matignon
https://www.ledauphine.com/economie/2021/04/22/saint-christol-elle-envoie-des-savons-a-matignon  

Alain UGUEN
Le 26/04/2021 à 09:28:30

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !