actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : consultation publique sur l’abattage de renards par tirs de nuit

Mise en ligne du 05/07/2021 au 19/07/2021

Le projet d’arrêté soumis à consultation du public vise à autoriser le tir du renard par les lieutenants de louveterie dans 124 communes du département du Cher, de la date de signature de l’arrêté et jusqu’au 25 septembre 2021, en tout temps, y compris la nuit, et par tout moyen.

Bilan de la cyberaction :

667 participants

Consultation terminée

Présentation de la cyberaction :

La préfecture a publié une note de présentation pour justifier ce massacre.

AVES France vous invite à vous opposer massivement à ce projet d’arrêté, jusqu’au 18 juillet 2021 inclus.

Monsieur Jean-Christophe BOUVIER, préfet du Cher,
Je tiens à m’opposer fermement à votre projet d’arrêté portant autorisation de tir du renard, y compris la nuit, par les lieutenants de louveterie, dans 124 communes du département du Cher entre la date de signature et le 25 septembre 2021, pour les raisons suivantes : 

Votre projet d’arrêté prévoit l’abattage d’un nombre illimité de renards par les lieutenants de louveterie du Cher de sa date de signature au 25 septembre 2021. Or, l’arrêté ne pourra être effectif à sa date de signature, mais seulement lorsqu’il aura été publié au registre des actes administratifs.  
Le renard est déjà régulé dans le département du Cher. Environ 10.000 renards sont tués chaque année par tir, déterrage ou piégeage.
La note de présentation affirme que la tendance serait à la hausse avec un indice kilométrique d’abondance de 33 renards observés pour 100 kilomètres parcourus. Elle précise toutefois que le suivi a été réalisé par la FDCC au printemps 2021 et que le nombre de circuits était moins important que les années précédentes. Les chasseurs réalisent donc eux-mêmes les comptages, sans aucune rigueur scientifique, qui permettent aux agents de la DDT de dire que les populations de renards sont en hausse. Il y a un conflit d’intérêt évident en confiant le comptage des renards à ceux qui en demandent sa chasse, cet arrêté étant pris à la demande de la Fédération départementale des chasseurs, reçue le 10 juin 2021 par vos services.
Le projet d’arrêté est accompagné d’une note de présentation qui montre que malgré une population de renards qui serait en hausse tendancielle ces dernières années, les dégâts sont en contante diminution, passant de 47890€ en 2017-2018 à 28680€ en 2018-2019 puis à 25040€ en 2019-2020. 

Le coût des dégâts a diminué de près de 50% ces dernières années, alors que le nombre de renards tués par destruction à tir est passé de 263 en 2017-2018 à 230 entre 2019 et 2020. Il n’y a aucune corrélation entre le nombre de renards tués par destruction et une quelconque baisse des dégâts. Cette régulation administrative est donc inutile, le renard étant déjà persécuté toute l’année dans le département du Cher par déterrage, piégeage et par tir 9 mois sur 12. 

L’avis de la CDCFS ne semble pas avoir été demandé, puisqu’il n’est pas indiqué dans les Vus du projet d’arrêté. 
Vous justifiez ces tirs par la protection du repeuplement de la poule faisane par la FDC…Il n’est pas acceptable de chasser le renard pour protéger des lâchers de gibiers qui seront abattus par les chasseurs dès que vous leur en offrirez la possibilité.
L’administration tente de justifier ce projet d’arrêté car le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique prévoit des modalités de gestion particulières en faveur du petit gibier sédentaire dont le renard serait l’un des principaux prédateurs, dans le but d’augmenter les populations naturelles de faisan, perdrix rouge et grises, lièvre. Or, plusieurs études (MNHN, rapport PeGASE) montrent que les causes du déclin de ces espèces sont multi-factorielles et qu’on ne peut l’attribuer au renard. 
Le Renard, comme les mustélidés et les rapaces, contribue à la régulation des populations de rongeurs. Si le petit gibier disparait, c’est essentiellement la faute des chasseurs et d’une urbanisation croissante.  Il suffit de rappeler qu’un renard consomme de 6 000 à 10 000 rongeurs par an pour comprendre l’intérêt qu’il représente en tant qu’auxiliaire agricole. Par ailleurs, le renard ne sera jamais en surpopulation car c’est une espèce qui s’autorégule en fonction de la disponibilité en nourriture.

Les tirs de nuit sont susceptibles de générer des erreurs et de la confusion entre espèces, sans compter le dérangement de la faune non visée.
Des études scientifiques ont montré que le renard contribue également à limiter la diffusion de la maladie de Lyme.

Plusieurs tribunaux administratifs ont régulièrement déclaré illégaux des tirs de nuit qui avaient été autorisés par les préfets.

Ce projet d’arrêté ne repose sur aucun fondement écologique, ces animaux étant tués par des lieutenants de louveteries pour une chasse de loisir.

Les tirs de nuit sont également une source importante de stress pour les riverains

Aveu du « Chasseur Français » : la chasse aux renards, ça sert à rien !
https://www.aspas-nature.org/actualites/aveu-du-chasseur-francais-la-chasse-aux-renards-ca-sert-a-rien/  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet
Je tiens à m’opposer fermement à votre projet d’arrêté en m'appuyant sur la décision du tribunal de Rouen qui a considéré en juin que, en l’état, le renard ne représentait pas un risque ni pour les humains ni pour la faune sauvage.
La note de présentation ne permet pas de justifier ce massacre autrement que pour protéger des lâchers de gibiers qui seront abattus par les chasseurs.
Le Renard, comme les mustélidés et les rapaces, contribue à la régulation des populations de rongeurs.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

5 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Monsieur le Préfet,
Abattage de renards

Je tiens à m'opposer fermement à la destruction de nuit comme de jour des renards, de Janvier à Décembre.
A Rouen, dans la ville de M. le Premier ministre qui doit partager mon opinion sur le sujet, un tribunal (des gens bien sous tout rapport) a estimé formellement que le renard ne menaçait ni humain ni faune sauvage.
Le renard nous débarrasse des tiques et des rongeurs (s'il en reste dans les cultures avec les aspersions létales). Un prédateur utile qu'on va laisser piéger, trouer par les tirs, braconner par des des individus à qui on a bradé le permis de chasser (des bestiaux élevés dans élevages grillagés, déboussolés à la sortie automnale).
Je vous prie d'annuler l'autorisation de tir de nuit et de tirs en général,

colette Nusbaum Vallet
Le 13/07/2021 à 09:54:24

Tout ayant déjà été dit sur l'utilité du Renard roux, parlons des fameux "tirs de nuit".
Comme il est écrit dans le texte de présentation :
- Les tirs de nuit sont un grand dérangement pour la faune spécifiquement nocturne et pour les animaux diurnes qui s'activent la nuit par crainte des humains.
- Les tirs de nuit accroissent les risques de confusion des espèces, d'erreurs et d'accidents.
A cela on peut ajouter que les tirs de nuit masquent et favorisent le braconnage : en entendant une détonation la nuit en forêt, on ne sait plus s'il s'agit d'un tir "légal" ou s'il s'agit d'un braconnier.
Un peu comme certains projets d'arrêté : on ne sait plus s'ils émanent des préfectures ou directement des Fédérations départementales de chasse !

Frawald
Le 06/07/2021 à 13:52:36


Le renard est utile aux agriculteurs car il "mulotte", leur épargnant des frais de raticides. Il faut agir pour demander à le déclassifier des nuisibles!

Dominique Baudouin
Le 05/07/2021 à 20:08:03

quel idée de vouloir absolument détruire le renard ça suffit ce genre de stupidité devrait devenir de l'histoire ancienne je propose la protection intégrale et définitif du renard comme du blaireau
emmenons les curieux de nature grands et petits observer ces merveilleux animaux qui demandent de vivre en toute sécurité et arrêtons de soutenir ces soi-disants protecteurs de la nature qui ne savent que tuer pour gérer

brunoaydat
Le 05/07/2021 à 19:10:38

Une fois de plus voici le plaisir de tuer pour tuer à l’honneur. Quand arrêterons nous le soutien à ce bas instinct ?

Nino-Anne DUPIEUX
Le 05/07/2021 à 11:37:32

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !