actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : La section indienne d'Amnesty contrainte à la fermeture

Mise en ligne du 05/10/2020 au 27/04/2021

Les attaques judiciaires, les méthodes brutales du gouvernement indien visant depuis des années la section indienne d’Amnesty ont fini par l’obliger à fermer ses portes. Et maintenant ?

Bilan de la cyberaction :

2299 participants

Présentation de la cyberaction :

Les comptes bancaires d’Amnesty International Inde ont été gelés par la Direction de l’application de la loi, une agence du gouvernement indien enquêtant sur les infractions à caractère financier.

« Cette mesure odieuse et inacceptable décidée par le gouvernement indien nous contraints à stopper pour l’instant le travail essentiel de défense des droits humains accompli par Amnesty International Inde. Cela ne marque cependant pas la fin de notre engagement en faveur des droits humains en Inde et de notre participation à la lutte pour la défense de ces droits dans le pays. Nous allons nous efforcer de façon résolue de trouver comment Amnesty International peut continuer à jouer son rôle au sein du mouvement de défense des droits humains en Inde pour les années à venir, a déclaré Julie Verhaar, secrétaire générale adjointe d’Amnesty International.

LE CLIMAT DE PEUR ET LA RÉPRESSION BRUTALE MIS EN OEUVRE PAR LE GOUVERNEMENT INDIEN

« Le mouvement Amnesty International est très fier du travail indispensable accompli par nos formidables collègues en Inde malgré tous les dangers auxquels ils étaient confrontés, notamment de leurs appels sans équivoque pour le respect de l’obligation de rendre des comptes concernant les agissements des autorités pendant les émeutes à Delhi et dans l’État de Jammu-et-Cachemire, et de leur travail sur la violence liée au genre.

Voir aussi : Inde, Le gouvernement doit cesser de se servir de lois draconiennes pour étouffer les voix dissidentes
https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/inde-gouvernement-cesser-servir-lois-draconiennes-etouffer-voix  

Malheureusement, ce travail d’une importance capitale de défense des victimes s’est heurté aux méthodes brutales dont la société civile indienne pâtit de plus en plus, qui font partie de la politique du gouvernement qui vise à réduire au silence les voix critiques et à alimenter un climat de peur.

« Le personnel d’Amnesty Inde a fait preuve de beaucoup de dignité face à une campagne concertée de diffamation et d’allégations fallacieuses, à des opérations menées par différentes agences d’enquête, à des informations malveillantes fournies à la presse et à des manœuvres d’intimidation, alors qu’il n’existe pas une once de preuve d’agissements répréhensibles. Aucune loi n’a été violée.

LA SECTION INDIENNE D’AMNESTY FERME MAIS SON TRAVAIL CONTINUE VIA D’AUTRES MOYENS
« Nous vivons de tristes heures quand un pays de la stature de l’Inde, qui est une puissance mondiale émergente et membre du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui dispose d’une Constitution qui protège les droits humains et dont les mouvements nationaux de défense de ces droits ont influencé le reste du monde, cherche de façon si éhontée à réduire au silence les personnes qui œuvrent pour la reddition de comptes et la justice. Un grand nombre de nos collègues ont perdu leur travail cette semaine à cause des agissements du gouvernement indien, mais nous allons chercher à continuer de leur apporter notre soutien tout en continuant de demander au gouvernement de mettre un terme à cette répression inadmissible exercée contre celles et ceux qui défendent les droits fondamentaux des Indiennes et des Indiens. »
https://www.amnesty.be/infos/actualites/fermeture-amnesty-inde?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=NEWSLETTER-ART-0018  

Nous vous proposons de protester auprès de l'Ambassadeur de l'Inde à Paris.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l'Ambassadeur,
Les comptes bancaires d’Amnesty International Inde ont été gelés par la Direction de l’application de la loi, une agence du gouvernement indien enquêtant sur les infractions à caractère financier.
Je vous prie de demander à votre gouvernement de mettre un terme à la répression inadmissible exercée contre celles et ceux qui défendent les droits fondamentaux des Indiennes et des Indiens.
Recevez l'expression de mon respect pour votre fonction

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

5 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Je suis tout à fait du même avis que Philippe Devillers.

Tangi POULAIN
Le 11/11/2020 à 19:10:29

Je ne peux me prononcer, ne connaissant pas le dossier.
Toutefois, dernièrement, la section française, je crois, a été prise, la main dans le pot de confiture, ce qu'elle a essayé de camoufler par la suite, pour avoir protégé l'instigateur des attentats islamistes de Paris et Bruxelles.
Alors, méfiance extrème !

Philippe Devillers
Le 21/10/2020 à 16:14:39

Exact, comme le dit Bibi, la politesse ne nuit pas. J'ai même ajouté ces quelques lignes...

"Je croyais que l'Inde ouvrait la voie à une grande démocratie, avec tristesse je constate qu'elle devient le sinistre soap opéra d'une droite extrême et raciste.

Recevez l'expression de mon respect pour votre fonction"

Dan
Le 07/10/2020 à 14:50:51

Une formule de politesse à la fin ne nuit pas : pensez à modifter le texte.

Bibi
Le 07/10/2020 à 09:32:49

Amnesty protège les individus , lorsqu'un gouvernement abuse de son pouvoir . Amnesty doit pouvoir exister dans tous les pays , quelque soit le parti au pouvoir , que ce soit en Europe , en Asie , en Australie , en Chine , aux Etats-Unis etc ...

ELISABETH FURTADO
Le 05/10/2020 à 19:40:57

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !